Skip to main content
Internet Archive's 25th Anniversary Logo

Full text of "Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements"

See other formats


r^'W  '  \  - 


'>. 


CATALOGrE  CxÉNÉRAL 


DKS 


MANUSCRITS 

DES   BIBLIOTHÈQÏ  ES   PUBLIQUES 

DES  DÉPARTEMEr^TS 

nmAv.  sous  les  auspices  du  ministre  ni?  i  I^sTRUCTIo^  purlique 


:;>iF    VII 
TOULOUSE.  -  NÎMES 


PARIS 

IMNilMEIilE  f\ATIOiV\LE 


M  DCCC   LXXXV 


ey^;- 


VK 


r  r 


CATALOGUE  GENERAL 


DES 


MANUSCRITS 

DES    BIBLIOTHÈQUES    PUBLIQUES 


DES  DEPARTEMENTS 


TOME  VII 


JC 


2: 
FS'C3 

c  / 


r  r 


CATALOGUE  GENERAL 


\  V    » 

DES 


MANUSCRITS 

DES   BIBLIOTHÈQUES   PUBLIQUES 

DES  DÉPARTEMENTS 

PUBLIÉ  SOUS  LES  AUSPICES  DU  MINISTRE  DE  L'INSTRUCTION  PUBLIQUE 

TOME  VII 

TOULOUSE  -  NÎMES 


PARIS 

IMPRIMERIE  NATIONALE 
M  DCCC   LXXXV 


INTRODUCTION. 


Le  tome  VII  du  Catalogue  général  des  manuscrits  des  bibliothèques  des 
départements  renferme  l'inventaire  détaillé  et  méthodique  des  collec- 
tions municipales  de  Toulouse  et  de  Nîmes,  collections  d'importance 
inégale ,  mais  l'une  et  l'autre  intéressantes.  On  ne  trouvera  pas  mau- 
vais que  l'auteur  de  ce  catalogue  résume  en  quelques  pages  les  indi- 
cations qu'il  a  pu  rassembler  sur  l'origine  de  ces  manuscrits  et  la  for- 
mation de  ces  deux  collections.  Beaucoup  des  renseignements  consi- 
gnés ci-dessous  paraîtront  incomplets  au  lecteur;  mais  loin  d'avoir 
voulu  faire  un  travail  bibliographique  complet,  on  a  voulu  unique- 
ment utiliser  xm  certain  nombre  de  notes  relevées  au  cours  de  l'im- 
pression du  volume;  aux  érudits  locaux  du  Languedoc,  trop  peu  sou- 
cieux jusqu'ici  de  l'histoire  littéraire  de  cette  province,  il  appartiendra 
de  compléter  et  de  rectifier  ces  brèves  indications. 

I.  — BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE. 

La  bibliothèque  municipale  de  Toulouse  date  de  1762.  Lors  de 
la  dissolution  de  l'ordre  des  Jésuites,  les  livres  réunis  par  eux  devin- 
rent la  propriété  du  nouveau  collège  royal. 

A  ce  premier  fonds,  l'archevêque  de  Toulouse,  Loménie  de 
Brienne,  grand  amateur  de  livres  et  aussi  bon  administrateur  à  Tou- 
louse et  à  Sens  qu'il  fut  plus  tard  mauvais  ministre,  sut  ajouter  plu- 
sieurs autres  collections  :  en  premier  lieu,  les  livres  de  M.  Castillon, 
membre  des  deux  académies  de  Toulouse,  acquis  en  1782,  puis  la 
bibliothèque  de  Lefranc  de  Pompignan,  dont  il  sera  question  plus 

C     MA!«.  DES  BIBL.  VII.  A 

IKPRIUERir:    lATlOlfALB. 


II  INTRODUCTION. 

loin.  Par  les  soins  du  même  prélat,  la  bibliothèque  fut  ouverte  au 
public  en  1786.  En  1789,  le  collège  royal  devint  collège  national; 
en  1796,  il  fut  remplacé  par  une  école  centrale;  mais  la  biblio- 
thèque ne  changea  point  de  local,  et  en  i8o3  l'administration  en 
fut  confiée  à  la  ville  de  Toulouse.  Dans  l'intervalle,  le  premier  fonds 
s'était  fort  accru;  l'exécution  des  lois  révolutionnaires  contre  les  reli- 
gieux et  les  émigrés  avait  mis  entre  les  mains  des  administrations 
locales  une  masse  énorme  de  livres  et  de  manuscrits,  et  une  bonne 
partie  de  ces  richesses  était  venue  s'ajouter  aux  livres  réunis  sous 
l'ancien  régime. 

Nous  n'avons  aucun  détail  sur  la  manière  dont  furent  administrés 
à  Toulouse  les  dépôts  nationaux;  l'examen  des  anciens  catalogues 
prouve  que  pom'  les  manuscrits  tout  au  moins  les  perles  furent  assez 
faibles,  et,  de  ce  chef,  la  bibliothèque  de  Toulouse  possède  aujour- 
d'hui presque  tout  ce  que  renfermaient  avant  1789  les  collections 
laïques  et  ecclésiastiques  de  cette  ville.  Toutefois  on  peut  s'étonner 
du  petit  nombre  de  manuscrits  très  anciens  qu'on  y  trouve  ;  on  com- 
prend difficilement  qu'une  abbaye  aussi  célèbre  que  celle  de  Saint- 
Sernin,  un  chapitre  aussi  riche  que  celui  de  Saint-Elicnne  n'aient 
pas  fourni  quelques  bons  manuscrits  des  ix'^  et  x*  siècles.  Cette  pé- 
nurie tient  à  plusieurs  causes  très  différentes.  On  doit  remarquer  en 
premier  lieu  qu'à  Toulouse,  comme  partout  ailleurs  en  Languedoc, 
le  clergé  parait  avoir  été  assez  ignorant  dans  les  temps  anciens  du 
moyen  âge,  et  celte  ignorance  fut  une  des  causes  du  discrédit  de 
l'Eglise  dans  ce  pays  au  xif  siècle.  La  fondation  de  l'université  de 
Toulouse  en  1229  amena,  il  est  vrai,  la  restauration  des  études 
ecclésiastiques  dans  cette  partie  de  la  France,  mais  cette  restaura- 
tion fut  presque  uniquement  l'œuvre  des  Dominicains  et  des  Au- 
gustins;  ces  deux  ordres  mendiants  fournirent  aux  écoles,  aux  facultés 
tle  droit  et  de  décret  la  plupart  de  leurs  professeurs  et  gardèrent 
longtemps  le  monopole  de  l'enseignement  tliéologique.  Aussi  est-ce 
de  ces  deux  couvents  que  viennent  presque  tous  les  manuscrits  an- 
ciens possédés  aujourd'hui  par  la  bibliothèque  de  Toulouse.  Ce  n'est 


INTROnUCTION.  '  m 

pas  que  la  haute  bourgeoisie  toulousaine  ait  négligé  les  lettres;  la 
fondation  de  l'Académie  des  jeux  floraux  par  les  capitouls  au  début 
du  XIV''  siècle  est  une  preuve  du  contraire;  plus  tard  la  Renaissance 
fut  bien  accueillie  à  Toulouse;  cette  ville  produisit  ou  recueillit 
quelques-uns  des  plus  célèbres  humanistes  du  xvi"  siècle,  et  les  let- 
trés, les  érudits,  les  hommes  de  science  qu'elle  vit  naître  lui  assurent 
un  des  premiers  rangs  parmi  les  villes  de  France.  Ses  écoles  et  ses 
collèges,  réformés  sous  Louis  XIV,  échappèrent  en  partie  à  la  déca- 
dence irrémédiable  dont  l'enseignement  supérieur  avait  été  frappé; 
et  ces  traditions  littéraires  et  scientifiques,  héritage  de  plusieurs 
siècles,  y  sont  encore  aujourd'hui  très  vivaces. 

Les  manuscrits  anciens  manquent  donc  un  peu  à  la  bibliothèque 
de  Toulouse ,  principalement  par  la  faute  des  clercs  du  haut  moyen 
âge.  Ajoutons  qu'elle  n'a  pu  recueillir  beaucoup  de  très  bons  ou- 
vrages conservés  autrefois  dans  cette  ville  et  qu'on  retrouve  aujour- 
d'hui dans  les  dépôts  parisiens.  Citons  seulement  la  bibliothèque  du 
collège  de  Foix,  ancienne  propriété  des  papes  d'Avignon,  entrée  au 
xvn^ siècle  dans  la  bibliothèque  de  Colbert,  et  aujourd'hui  à  la  biblio- 
thèque Nationale;  rappelons  aussi  les  nombreux  manuscrits  pris  ou 
achetés  par  Baluze  dans  le  Languedoc;  n'oublions  pas  enfin  que  l'un 
des  plus  célèbres  amateurs  de  manuscrits  du  xvii''  siècle,  l'intendant 
Foucault,  est  passé  à  Toulouse,  et  que  sa  collection  fut  formée  en 
partie  aux  dépens  des  établissements  languedociens. 

La  bibliothèque  municipale  de  Toulouse  ne  possède  donc  pas  à 
beaucoup  près  tous  les  manuscrits  exécutés  ou  collectionnés  dans  cette 
ville  depuis  le  xiu"  siècle,  mais  ce  qui  lui  en  reste  est  loin  d'être  sans 
valeur.  Les  établissements  religieux  qui  lui  ont  fourni  des  manuscrits 
sont  les  suivants  :  couvents  des  Auguslins,  des  Dominicains ,  des  Fran- 
ciscains de  Toulouse  et  de  Mirepoix,  des  Carmes,  des  Chartreux,  de 
la  Merci,  prieuré  bénédictin  de  la  Daurade,  église  cathédrale  de 
Saint-Etienne,  et  abbaye  de  Saint-Sernin;  abbaye  de  Moissac;  Feuil- 
lants, Minimes,  Capucins,  Jésuites  de  Toulouse,  d'Albi  et  de  Saint- 
Bertrand   de   Comminges;   Doctrinaires ,    enfin   Oratoriens  de  Rieux. 


IV  INTRODUCTION. 

Ajoutons-y  les  manuscrits  de  la  bibliothèque  dite  du  Clergé,  dont 

nous  ferons  riiistorique  plus  loin. 

1.    AUGUSTINS. 

Le  couvent  des  Augustins  a  fourni  à  la  bibliothèque  de  Toulouse 
un  bon  nombre  de  manuscrits,  118,  dont  l'aspect  extérieur  prouve  la 
diligence  des  anciens  bibliothécaires.  Le  contenu  de  ces  volumes  est 
des  plus  variés.  On  y  trouve  beaucoup  de  bons  exemplaires  d'ouvrages 
des  Pères  et  des  principaux  auteurs  scolastiques,  quelques  traités 
de  philosophie,  les  seuls  que  possède  la  bibliothèque  de  Toulouse, 
enfin  plusieurs  volumes  intéressants  de  droit  canon.  Des  recueils  for- 
més à  l'époque  où  tous  les  volumes  reçurent  une  reliure  uniforme  en 
basane,  c'est-à-dire  au  xvii"  siècle,  montrent  avec  quel  soin  les  reli- 
gieux réunirent  les  moindres  fragments  anciens  (n"'  87  1  et  suiv.).  Nous 
connaissons  mal  l'histoire  de  cette  intéressante  collection;  et  le  cata- 
logue du  xvni®  siècle  que  nous  publions  en  appendice  '  est  trop  mo- 
derne pour  fournir  grandes  lumières  à  ce  sujet;  il  prouve  seulement 
que  la  plupart  des  volumes  autrefois  conservés  chez  les  Augustins  sont 
arrivés  à  la  bibliothèque  municipale.  Toutefois  nous  trouvons  au 
XV'  siècle  un  librarista,  un  garde  de  la  librairie,  nommé  Jean  Miranda, 
lequel  répara  et  fit  relier  un  ancien  commentaire  sur  les  Psaumes 
(n"  87);  nous  savons  aussi  qu'un  Ecossais,  nommé  Jacques  Cadan, 
mort  à  Toulouse  en  1614,  avait  légué  une  partie  de  ses  livres  aux 
Augustins^.  Enfin  les  notes  inscrites  par  les  premiers  possesseurs  sur 
les  volumes  nous  font  connaître  les  noms  de  quelques-uns  des  anciens 
bienfaiteurs  de  la  bibliothèque.  En  voici  la  liste  ; 

Alehan  (Jean),  augustin,  fit  copier  un  recueil  de  sermons  par  un  de  ses  con- 
frères du  couvent  de  Poitiers  (n"  jSo). 

BoLDON  (Guillem  de),  augustin  de  Provence,  étudiant  à  Paris  en  i38o,  se 
fit  faire  une  copie  du  commentaire  d'Ugolin  d'Orvieto  sur  les  Sentences  par  un 
de  ses  condisciples,  religieux  du  même  ordre  (n°  2^9). 

N°  I.  —  '  Mémoires  de  la  Société  archéologique  du  midi  de  la  France,  III,  iSa  (ar- 
ticle de  Dumège). 


INTRODUCTION.  t 

Arnaud  (Germain),  du  même  ordre,  donna  à  la  bibliothèque  en  i436,  à  la 
requête  de  Jean  Miranda,  un  exemplaire  de  la  postille  de  Jean  de  Hesdin  sur 
TépîtreàTite  (n°  64). 

Four  (Jean  du)  ,  vend  à  B.  Jornal  au  xv"  siècle  un  recueil  d'extraits  des  Mo- 
ralia  de  saint  Grégoire  (n"  lu). 

Galinier  (Fr.  Bernard),  se  fait  écrire  un  missel  en  i362  par  un  moine  augus- 
tin  du  couvent  de  Tlsle  d'Albi  (n°  91). 

Marchand  (Fr.  Clément),  étudiant  à  Toulouse,  achète  au  xiv° siècle  un  recueil 
d'ouvrages  d'Albert,  le  Grand,  de  saint  Thomas  d'Âquin  et  de  Gilles  de  Rome 
(n°  216). 

Paulet  (Fr.  Salvi),  possesseur  au  xvn'  siècle  d'un  missel  du  \y'  (n°  102). 

Pellissier  (Fr.  Dominique) ,  possesseur  au  xv°  siècle  du  n°  2^8. 

Peyre  (Arnaud  de),  du  couvent  de  Toulouse,  donne  à  la  librairie  en  l^^^  un 
commentaire  sur  les  psaumes  pénitentiaux  (n°  229). 

RoDEN  (Fr.  Guillaume-Hugues  de),  possesseur  du  n°  A6. 

RuFFi  (Fr.  Arnaud),  du  couvent  de  Montréal  de  Rivière,  au  xv'  siècle,  maître 
en  théologie,  régent  au  couvent  de  Toulouse,  auteur  d'un  recueil  de  sermons 
conservé  sous  le  n°  272,  possédait  les  n°'  192,  217,  2^b  et  787. 

Vene  (P.  de),  maître  en  théologie  et  prieur  général  de  l'ordre,  se  fit  copier  en 
1/117,  par  un  augustin  allemand,  étudiant  à  Toulouse,  le  commentaire  de  Gilles 
de  Rome  sur  le  deuxième  livre  des  Sentences  (n°  2  4i). 

Ville  (Fr.  Etienne  de  la),  étudiant  à  Pérouse  en  i335,  copiste  d'un  QuoWe< 
de  Pierre  Auriol  (n°  739). 

Citons  encore  un  manuscrit  venant  du  couvent  des  frères  PrêcheiU's 
de  Toulouse  (n"  98),  et  un  autre  ayant  appartenu  au  cardinal  Bragose , 
mort  en  1867  (""  ^^j- 

Le  meilleur  des  manuscrits  venant  des  Augustins  est  le  recueil  de 
canons  écrit  en  lettres  onciales,  qui  porte  le  n°  364;  ils  le  possé- 
daient dès  1710'.  On  peuf  remarquer  que  beaucoup  des  volumes 
réunis  par  eux  sont  antérieurs  au  xm"  siècle,  date  de  la  fondation  de 
l'ordre ,  et  que  les  anciens  bibliothécaires  semblent  avoir  tenu  à  ras- 
sembler le  plus  grand  nombre  possible  d'ouvrages  de  saint  Augustin 
et  les  traités  publiés  par  les  plus  célèbres  écrivains  de  leur  ordre. 

Voici  la  liste  des  manuscrits  venant  des  Augustins,  que  nous  avons 

'  Voir  p.  206,  n°  18.  «^ 


VI  INTRODUCTION. 

reconnus  à  la  bibliothèque  de  Toulouse  ;  les  numéros  pour  lesquels  celte 
provenance  est  moins  certaine  sont  suivis  d'un  point  d'interrogation. 

N"  1,6,  i5,  21,  22,  25,  34,  37,  39,  4i,  /i6,  5/i,  55,  60,  65,  71,  74,  89, 
91,  92,  98, 102,  118,  i5o,  i58,  169,  162,  i64,  i65,  166,  167,  169,  17/1, 
175,  176,  180,  181,  i83,  187,  190,  192,  199,  200  (?),2o6,209,  216,  217, 
220,  223,  225,  227,  229,  23o,  23i,  235,  24o,  24i,  242,  243,  245,  247, 
248,  249,  25o,  261,  252,  257,  3io,  3i2,  3i5,  317,  319,  32i,  322,  323, 
324,  325, 326, 327,  328,  334,  338, 34o,  34i,  364,  366,  367,  373,  38o, 
38 1,  383,  386,  389,  4o2,  423,  459,  476,  712,  713,  733,  734,  735,  737, 
738,  739,  740,  742,  745,  746,  8io,  8i5,  829,  871,  872,  873,  875,  876, 
877. 

2.  Dominicains. 

Plus  nombreuse  que  celle  des  religieux  Augustins  \  la  collection 
de  manuscrits  des  Dominicains  de  Toulouse  était  aussi  beaucoup  plus 
intéressante.  En  1  767,  ce  couvent  possédait  5,774^  volumes  imprimés, 
un  certain  nombre  de  manuscrits  et  quelques  incimaliles  ^.  Premier 
monastère  fondé  par  saint  Dominiqvie,  il  avait  toujours  compté  au 
moyen  âge  des  religieux  lettrés,  et  la  bibliothèque  avait  été  soigneu- 
sement entretenue  et  accrue.  On  sait  avec  quel  zèle  les  chapitres 
généraux  de  l'ordre,  au  xiu^  et  au  xiv*  siècle,  surveillaient  et  di- 
rigeaient l'enseignement  dans  les  prieurés  de  l'ordre,  ne  laissant 
jamais  un  monastère  sans  lecteur,  encourageant  par  des  dispenses  les 
frères  les  mieux  doués  et  les  plus  studieux,  veillant  à  ce  que  chaque 
cloître  eût  toujours  des  livTes  et  des  maîtres.  Les  résultats  de  cette 
habile  direction  se  firent  bientôt  sentir;  aucun  ordre  religieux  du 
moyen  âge  n'a  produit  de  plus  grands  théologiens  et  de  plus  grands 
canonistes  que  celui  de  Saint-Dominique,  et  les  frères  du  prieuré  de 
Toulouse  contribuèrent  par  leiu-s  travaux  au  bon  renom  de  l'ordre 
tout  entier.  Le  nombre  des  manuscrits  possédés  par  ce  couvent  était 
par  suite  assez  considérable;  le   catalogue  que  nous  publions  plus 

'  Elle  comptait  i3a  volumes.  —  '  Histoire  et  mémoires  de  T Académie  de  Toulouse,  I 
(178a),  p.  4i. 


INTRODUCTION. 


Tii 


loin'  date  de  la  fin  du  xvii"  siècle,  et  prouve  que,  plus  soigneux 
que  les  chanoines  de  la  cathédrale  Saint-Etienne,  les  Dominicains 
n'avaient  pas  laissé  dépérir  leurs  collections  littéraires. 

Ces  collections  s'étaient  formées  par  des  voies  bien  diverses.  On 
doit  citer  en  première  ligne  les  livres  donnés  par  le  célèbre  Bernard 
de  Castanel,  évèque  d'Albi,  puis  duPuy  de  1276  à  i3i6,  mort  car- 
dinal de  Porto  en  1  3  1  7^  Prélat  éclairé  ,  protecteur  des  lettres  et  des 
arts,  Bernard  de  Castanet  s'était  formé  une  riche  bibliothèque  qu'il 
légua  en  partie  aux  Dominicains  de  Toulouse.  Les  ouvrages  que  ren- 
ferment ces  manuscrits  sont  généralement  peu  importants,  mais  ils  ont 
été  copiés  avec  soin  par  des  écrivains  du  midi  de  la  France ,  enluminés 
avec  élégance  et  sobriété,  et  sont  de  précieux  monuments  de  la  calli- 
graphie languedocienne  à  la  fin  du  xin*^  siècle^. 

Moins  élégamment  écrits  que  les  manuscrits  de  Bernard  de  Cas- 
tanet, mais  incomparablement  plus  précieux  pour  l'histoire,  sont  ceux 
de  Bernard  Gui.  Inutile  de  raconter  la  vie  et  d'énumérer  les  trav.aux  de 
ce  célèbre  historien;  le  mémoire  que  lui  a  consacré  M.  L.  Dehsle^ 
dispense  à  ce  sujet  de  toute  indication.  Il  suffira  de  rappeler  que,  in- 
quisiteur à  Toulouse  pendant  dix -ept  ans,  de  1807  à  iSaS,  prieur 
de  plusieurs  couvents  du  Languedoc,  Bernard  semble  avoir  tenu  à 
honneur  de  doter  letmonaslère  de  ToiJouse  de  ses  principaux  ouvrages; 
les  religieux  de  leui'  côté  complétèrent  sans  doute  cette  utile  colleclion. 


'  Appendice,  n°  II. 

'  Ces  manuscrits  sont  datés  des  années 
lagS-iSoo.  Un  autre  manuscrit  ayant  la 
même  origine  et  venant  des  Dominicains 
de  Chambéry,  est  aujourd'hui  à  la  biblio- 
thèque municipale  de  cette  ville.  —  Voici 
la  clause  de  donation  qui  se  lit  à  la  fin  des 
manuscrits  donnés  par  Castanet  : 

«  Istud  volumcn  dédit  reverendus  pater 
dominus  Bernardus  de  Castaneto,  divinii 
providentia  episcopus  Ain'ciensis,  conven- 
lui  fratrum  Predicatorum  de  Tholosa ,  cum 
conditionibus  quod  non  possit  dari ,  vendi , 


permutari ,  impignorari ,  extra  conventum 
accomodari  seu  quocumque  alio  titulo 
alienari,  et  sic  recepit  ipsuni  dictus  con- 
ventus  quod  si  fieret,  dat  ipsum  saramo 
pontiiici  et  vull  quod  prior  teneatur  red- 
derc  ralionem  camerario  summi  pontificis 
quandocumque  fuerit  requisitus,  quia  de 
his  conditionibus  et  donatione  liabet  in- 
strumentum  registrntum  camerarius  ante- 
dictus.  Quicumque  hic  leg^t  oret  Dominum 
pro  donanle.  » 

^  Notices  et  extraits  des  munuscrits.  Voir 
t.  XXVII,  2"  fKkrtie. 


vm  INTRODUCTION. 

Beaucoup  des  exemplaires  ainsi  réunis  sont  des  plus  importants  ;  quel- 
ques-uns même  sont  en  partie  autographes,  et  c'est  principalement 
d'après  eux  que  les  premiers  biographes  de  Bernard  Gui,  les  pères 
Quétif  et  Echard ,  avaient  retracé  la  vie  et  étudié  les  travaux  de  cet 
écrivain. 

Les  autres  bienfaiteurs  de  la  bibliothèque  des  Dominicains  de  Tou- 
louse sont  moins  célèbres,  il  suffira  de  les  énumérer.  On  doit  noter 
d'abord  plusieurs  manuscrits  donnés  par  les  auteurs  mêmes,  un  com- 
mentaire sur  le  livre  de  Job,  composé  par  un  défmiteur  de  l'ordre  de 
Saint-Dominique  (n°  43);  des  postilles  sur  l'Apocalypse  d'Arnaud 
Bernard  (n°  67);  la  vie  de  saint  Vincent  Ferrier,  de  Pierre  Bazzano 
(n"  ^86).  Peut-être  doit-on  compter  également  au  nombre  des  bien- 
faiteurs de  la  librairie  Jean  de  Cardailhac,  patriarche  d'Alexandrie  et 
administrateur  de  l'archevêché  de  Toulouse  (n°  A60),  et  plusieurs  re- 
ligieux de  l'ordre,  inconnus  d'ailleurs,  Pierre  de  Montastruc  (n°  3  1 3) , 
.îean  d'Aspet  (n"  333),  Pons  Aimeri  (n"  /lôa).  Rappelons  encore  que 
deux  manuscrits  viennent  des  couvents  de  Millau  (n"  69)  et  de 
Montauban  (n°  7^4 1).  Notons  aussi  le  soin  avec  lequel  les  religieux 
réunirent  les  œuvres  de  certains  auteurs  de  l'ordre,  Pierre  de  Ta- 
rentaise  (n™  aSG-aSg),  Thomas  de  Lemos  (n°'  258-269);  "'ou- 
blions pas  enfin  nombre  de  volumes  de  liturgie,  écrits  pour  la  plupart 
au  couvent  de  Toulouse.  On  s'étonnera  peut-être  de  trouver  dans 
cette  collection  si  peu  d'ouvrages  des  deux  plus  grands  Dominicains 
du  xin®  siècle,  Albert  le  Grand  et  Thomas  d'Aquin;  c'est  sans  doute  à 
des  dilapidations  déjà  anciennes  qu'il  faut  attribuer  l'absence  de  ces 
traités.  Telle  qu'elle  nous  est  parvenue,  la  collection  des  manuscrits 
des  Dominicains  de  Toulouse  renferme  encore  beaucoup  de  volumes 
du  plus  haut  intérêt. 

Manuscrits  venant  des  Dominicains  : 

N"3,  18,  19,  20,  28,  29,  3o,  3i,  33,  35;  38,  43,  4?,  48,  49,  5o,  5?, 
&9'  7^'  77i  78,  79,  82,  83,  96,  100,  101  (?),  io3,  io4i  io5, 110,  m,  112, 
ia5,  128,  i55,  170,  171,  172, 173,  197,  2i3,2i5,  219,  221,  222,  234(?), 
236,237,238,239,  244(?),  246,  256,  258,  269,  260,  261,  262,  263, 


INTRODUCTION.  ix 

264,  265,  266,  267,  268,  269,  271,  277  (?),  287,  296,  297,  3i3,  ii!\, 
332,  333,  336,  337,  339,  342,  345,  346,  347,  348,  349,  365,  369, 
370  (?),  378,  379,  385,  388,  392,  417  (?),  4i8,  45o,  46o,  462,  474  (?), 
475,  477.  'iyS,  479.  ^80,  48i,  485,  486,  487,  488,  489,  490,  609  (?),  610, 
741,  743,  744,  806,  8i3,  8i4,  8i8  (?),  820,  874,  883. 

Legs  Castanet.  —  16,  44,  i54,  i6i,  168,  178,  i85,  i86,  189,  2o4. 


3.  Franciscains. 

Le  couvent  des  Franciscains  de  Toulouse  était  moins  riche  et 
moins  florissant  que  ceux  des  Augustins  et  des  frères  Prêcheurs , 
et  les  études  littéraires  paraissent  y  avoir  été  peu  en  faveur.  Qua- 
rante-deux manuscrits  seulement  viennent  de  ce  couvent,  et  bien 
peu  ont  de  l'importance.  On  n'a  presque  aucun  enseignement  sur  l'his- 
toire de  cette  librairie  durant  le  moyen  âge.  Notons  toutefois  un  ouvrage 
de  Nicolas  de  Lire ,  copié  pour  le  couvent  par  un  frère  Mineur  de  famille 
noble  (n°26);  le  beau  missel  donné  par  Jean  de  la  Tixerenderie, 
évêque  de  Rieux  au  xiv*  siècle,  fondateur  d'une  somptueuse  cha- 
pelle dans  l'église  du  couvent  (n"  98);  un  bon  manuscrit  ayant  appar- 
tenu à  l'abbaye  cistercienne  de  Grandselve  (n°  162);  un  recueil 
d'ouvrages  de  théologie ,  donné  au  couvent  par  un  frère  Raimond 
Gautier,  au  xv*  siècle  (n°  198);  un  volume  ayant  appartenu  à  Jean 
d'Etampes,  évêque  de  Carcassonne  au  xv"  siècle  (n°  271).  La  plupart 
de  ces  manuscrits  renferment  des  ouvrages  de  théologie  et  apparte- 
naient anciennement  au  couvent.  Celui-ci  au  xviii^  siècle  était  égale- 
ment riche  en  ouvrages  imprimés.  En  1624,  Jean  Georges  de  Ga- 
raud,  sieur  de  Donneville,  président  à  mortier  au  Parlement  de  Tou- 
louse,  lui  avait  légué  sa  bibliothèque  et  une  rente  assez  importante, 
pour  servir  à  accroître  et  à  entretenir  ce  premier  fonds.  Voici  un  ex- 
trait de  son  testament^  : 

«  ....  Et  parce  que  les  Cordeliers,  à  cause  de  leur  pauvreté,  ne 
peuvent  pas  recevoir  des  fondations,  je  leur  donne  et  lègue  ma  bi- 

'  Ms.  884;  extrait  obligeamment  communiqué  par  M.  Lapierre,  bibliothécaire  de 
Toulouse. 

MAN.  DES  BIBL.  VII.  B 

IHrKIHEIllE    NATIONALE. 


^  INTRODUCTION. 

bliotèque  à  ceste  condition.  .  .,  voulant  aussi  qu'il  soit  placé  6,000 
livres  sur  le  clergé,  province  de  Languedoc,  ville  de  Tholose,  ou  au 
meilleur  endroit  qu'il  se  pourra ...  en  rante  constituée  .au  denier 
dix  huict  s'il  est  possible,  sinon  au  denier  vingt,  pour  par  ledit  exé- 
cuteur testamentaire  en  percevoir  annuellement  la  rante,  et  après  son 
décez,  par  mes  héritiers,  en  présance  du  s"  des  pères  Cordeliers,  dès 
que  la  somme  sera  délivrée,  pour  estre  employée,  la  moitié  à  la 
nourriture  des  religieux,  et  l'autre  moitié  à  la  doctation  de  ma  biblio- 
lèque,  en  achapt  de  livres,  dont  ils  seront  tenus  de  fournir  un  ca- 
thalogue  tous  les  ans. .  .  Je  veux  aussy  qu'ils  soient  tenus  d'ouvrir  la- 
dite bibliothèque  à  tous  les  escoliers  qui  estudieront  en  l'université 
de  Tholose,  et  qui  porteront  une  attestation  de  M.  Martres,  profes- 
seur en  droit  françois,  et,  après  luy,  de  celuy  des  professeurs  de  lad. 
université  qui  sera  nommé  par  mes  héritiers,  et  ce  le  matin  et  l'a- 
près-disné,  sans  qu'aucun  livre  puisse  en  estre  déplacé  ny  osté  sous 
quel  prétexte  que  ce  soit;  mais  il  y  aura  des  tables  et  des  pulpitres 
pourlesd.  estudians,  prohibant  par  exprez  ied.  déplacement,  mesme 
pour  porter  les  livres  dans  la  chambre  des  religieux,  à  payne  de  révo- 
cation du  légat.  Je  veux  que  ladite  rante  de  lad.  somme  soit  employée 
à  la  réparation  des  relieures,  avant  que  de  l'employer  en  achapt  de 
livres.  Je  déclare  que  dans  Ied.  légat  tous  mes  livres  y  sont  comprins, 
tant  ceux  de  la  maison  de  Caminade,  que  ceux  quej'ay  dans  celle  où 
j'habite.  Et  j'entends  qu'il  soit  mis  un  tableau  sur  la  porte  de  lad.  bi- 
bliothèque, qui  contienne  un  sommaire  de  ma  volonté,  en  latin, 
affin  que  les  escholiers  esirangers  le  puissent  entendre  et  qu'ils  veui- 
Ihent  prier  Dieu  pour  celuy  qui  leur  donne  moyen  d'avancer  leurs 

esludes Je  lègue  aux  pauvres  escholiers  de   ceste   université , 

qui  n'auront  pas  encore  pris  leurs  degrez  de  licence  ou  doctorat,  es- 
tudians en  droit  ou  théologie,  la  somme  de  4îOOO  livres.  .  .  .  voulant 
que  les  escholiers  estudians  en  droit  civil  et  canon  soient  préférés ,  au 
cas  [où]  il  y  en  ayst  de  véritablement  pauvres,  ensuite  les  escholiers 

de  théologie ,  et  ensuite  de  philosophie » 

Celte  bibliothèque,  assez  considérable ,  renfermait  sans  doute  des 


INTRODUCTION.  xi 

manuscrits,  mais  aucun  de  ceux  que  possède  actuellement  la  biblio- 
thèque de  Toulouse  ne  semble  avoir  appartenu  aux  présidents  de  Don- 
neville  et  de  Caminade.'  Quoi  qu'il  en  soit,  les  Cordeliers  exécu- 
tèrent fidèlement  lesclauses  du  testament  de  leur  bienfaiteur,  et  en 
1786,  d'après  YAlmanach  de  Languedoc  de  Baour-Lormian,  la  bi- 
bliothèque était  ouverte  au  public  les  mardi,  jeudi  et  samedi  de 
chaque  semaine;  le  bibhothécaire  était  le  P.  Lagarde.  La  bibliothèque 
particulière  du  couvent  était  restée  séparée ,  et  n'était  ])as  publique. 

Manuscrits  venant  des  Franciscains: 

N°'  7,  26,  32,  io,  42,  52,  62,   90,  126,  i45(?),   i46,  1/17,  1/19,   i5i, 

l52,    182,    193,    196,    200(.5),   203,    205,    207,    208,    210,    211,    22^,    233, 

253,  29i(.^),  3ii,  3i6,  320,  33o(?),  33i,  343,  382,  4i6,  422,  449,  46j, 
816,  823,884. 

En  terminant,  notons  qvie  le  manuscrit  n"  198,  peu  important 
d'ailleurs,  vient  du  couvent  des  Franciscains  de  Mirepoix,  et  qu'au 
xvii'=  siècle  la  plupart  de  ces  manuscrits  reçurent  une  reliure  uni- 
forme ,  semblable  de  tous  points  à  celle  dont  les  Augustins  firent  mu- 
nir leurs  volumes  vers  la  même  époque. 

4.  Cabmes,  Chartreux,  couvent  de  la  Merci,  Daurade,  etc. 

Nous  ne  mentionnerons  que  pour  mémoire  les  manuscrits  venant 
des  Carmes  (n"  /|8/t),  des  Chartreux  de  Toulouse  et  de  Castres 
(n"'  107  et  483),  et  du  couvent  de  la  Merci  (n"  ^91);  ce  dernier  seul 
est  intéressant  au  point  de  vue  historique. 

Le  prieuré  bénédictin  de  la  Daurade  a  fourni  un  plus  grand  nombre 
de  volumes,  2  1 ,  mais  la  plupart  sans  grande  valeur.  On  peut  y  noter 
toutefois  3  bibles,  un  bon  manuscrit  des  postilles  d'Hugues  de  Saint- 
Cher  (n°  45);  quelques  livres  liturgiques  datés;  un  curieux  recueil  de 
sermons  prononcés  à  Toulouse  au  xiV  siècle  (n°  3  2  9  )  ;  des  exemplaires 
des  constitutions  de  Cluni  et  des  statuts  de  l'abbaye  de  Saint- Victor 
de  Marseille  (11°'  4 1  3-4 1 4  j.  La  Daurade  possédait  d'ailleurs  une  bonne 


xii  INTRODUCTION. 

et  nombreuse  bibliothèque  de  livres  imprimés,  dont  le  catalogue  fut 

dressé  en  1754. 

La  célèbre  abbaye  de  Saint-Sernin  n'a  donné  qu'un  manuscrit,  le 
n°  97  ;  depuis  1  80/i,  le  célèbre  évangéliaire  de  Cbarlemagne ,  conservé 
jadis  dans  cette  abbaye,  est  à  Paris;  il  est  aujourd'hui  à  la  Bibliothèque 
nationale  ^  Citons  enfin  un  manuscrit  venant  de  Moissac  (n°  1  79). 

Manuscrits  venant  de  la  Daurade  : 

N°'  4,  5,  12,  hb,  8i,  8A,  85,  87,  88(?),  106,  117,  iSg,  177,  289,  290, 
329,  4i3, /ii4,  A20, /i2i  (?),  496. 

5.  Capucins, Feuillants  ET  Minimes. 

Des  Feuillants,  la  bibliothèque  de  Toulouse  n'a  reçu  que  deux 
manuscrits  sans  importance  (n"'  278  et  /I19). 

La  bibliothèque  des  Minimes  y  est  au  contraire  assez  bien  repré- 
sentée; 36  manuscrits  viennent  de  ce  couvent,  et  beaucoup  sont  in- 
téressants au  point  de  vue  historique.  Les  Minimes  en  effet  possé- 
daient une  belle  bibliothèque  au  xviii''  siècle.  Elle  se  composait  de 
deux  collections  différentes; l'une ,  formée  parles  religieux  eux-mêmes, 
comptait,  vers  1720,  1,710  volumes;  l'autre ,  donnée  au  couvent  par 
Henri  de  Sponde,  évêque  de  Pamiers  (f  i643),  se  composait  de 
3,428  volumes  (n°'  88Ô-887).  Le  catalogue  de  cette  seconde  collec- 
tion fut  dressé  avec  grand  soin  dans  les  premières  années  du  xviii"'  s. 
par  le  bibholhécaire  du  couvent,  le  P.  Daguts.  Henri  de  Sponde, 
frère  du  célèbre  érudit  Jean  de  Sponde,  historien  et  juriste  distingué, 
avait  en  effet  légué  toute  sa  bibliothèque,  considérable  pour  le  temps, 
aux  Minimes  de  Toulouse;  le  fait  est  attesté  par  son  biographe  et 
ami,  P.  Frizon.  Les  manuscrits  ayant  cette  origine  sont  d'ailleurs  en 
petit  nombre;  citons  seulement  le  manuscrit  autographe  de  l'un  des 
ouvrages  de  l'évèque  de  Pamiers,  Cœmetaria  sacra,  imprimé  en  i638 

'  N.  acq.  lat.  n*  iggS;  il  a  fait  partie  successivement  de  la  bibliothèque  du  Louvre, 
puis  du  musée  des  Souverains. 


INTRODUCTION.  xiii 

(n"  390).  Au  nombre  des  bienfaiteurs  de  la  bibliothèque  des  Mi- 
nimes, il  faut  encore  compter  les  demoiselles  de  Fieubet,  de  la  fa- 
mille du  premier  président  de  ce  nom,  auxquelles  elle  fut  redevable 
d'un  magnifique  missel  richement  illustré  (n"  96).  La  plupart  des 
autres  volumes  renferment  des  ouvrages  de  religieux  de  l'ordre  des 
Minimes  et  du  couvent  de  Toulouse;  l'un  d'eux  paraît  venir  du  cé- 
lèbre minime  Emmanuel  Maignan  (n°  762).  Les  plus  importants  sont 
les  recueils  du  P.  Laporte  (n°'  62  2-633),  bibliothécaire  de  l'arche- 
vêque de  Narbonne,  Legoux  de  la  Berchère;  ce  reHgieux  avait,  au 
cours  de  longs  voyages  en  Italie,  en  Sicile  et  en  France,  rassemblé 
beaucoup  de  notes  et  de  copies  de  manuscrits;  il  s'occupait  principale- 
ment de  l'histoire  du  Languedoc  sous  la  domination  des  Goths,  de 
l'histoire  générale  de  l'église,  de  la  ville  de  Narbonne,  sa  patrie, 
et  de  l'ordre  dont  il  était  membre.  Aucun  des  ouvrages  préparés 
par  lui  ne  paraît  avoir  été  publié,  mais  ses  recueils,  formant  en  tout 
12  volumes,  légués  au  couvent  de  Toulouse,  renferment  une  quan- 
tité de  textes  intéressants,  à  divers  titres,  et  des  copies  généralement 
correctes  de  documents  historiques  et  diplomatiques  d'une  certaine 
importance. 

Manuscrits  venant  des  Minimes  : 

N°'  9,  95,  i3i  (.3),  i56,  318,  254,  278,  35o,  35i,  353,  353,  35/j,  355, 
356,  357,  358 ,  387,  390,  492,  622,  623,  62/i,  625,  626,  627,  628,  629, 
63o,  63i,  632,633,752,  785,  885,886,  887. 

Les  collections  littéraires  des  Capucins  de  Toulouse  étaient  peu  im- 
portantes, et  les  rnanuscrits  que  la  bibliothèque  municipale  en  a  tirés 
ne  présentent  à  peu  près  aucun  intérêt;  notons  seulement  une  bible 
du  xiii"  siècle,  un  missel  du  xiv'',  quelques  méchants  volumes  de  gé- 
néalogies et  d'armoiries  et  un  recueil  sur  Savonarole. 

Manuscrits  venant  des  Capucins: 

N°'8,93,  /|54(?),  455,  456,  457,  /|58,  832. 


XIV  INTRODUCTION. 

6.  JÉSUITES  ET  Doctrinaires. 

Le  couvent  et  le  collège  des  Jésuites  ont  également  donné  peu  de 
chose;  il  est  probable  qu'à  Toulouse,  comme  dans  beaucoup  d'autres 
villes,  la  compagnie  réussit  à  soustraire  au  séquestre,  lors  de  sa  dis- 
persion, une  partie  de  ses  collections  littéraires;  un  collège  aussi 
florissant  que  celui  de  Toulouse  devait  posséder  une  belle  collection 
de  manuscrits ^  Quoi  qu'il  en  soit,  i5  volumes  seulement  viennent 
de  cet  établissement,  et  bien  peu  méritent  d'être  mentionnés;  le 
meilleur  est  le  n°  482 ,  contenant  un  recueil  de  miracles  de  la  Vierge, 
composé  en  Angleterre  au  xii*  siècle;  les  n°*  52^,  629,  536  et 
55o  avaient  été  donnés  au  couvent  par  l'archevêque  de  Toulouse, 
Colbert  de  Villacerf,  mort  en  1710.  On  verra  plus  loin  comment,  un 
peu  plus  tard,  les  Jésuites  de  Toulouse  essayèrent  vainement  de  se 
faire  attribuer  la  riche  bibliothèque  de  l'archevêque  de  Narbonne, 
Legoux  de  la  Berchère.  Citons  encore  un  joli  manuscrit  exécuté  en 
Italie  et  ayant  fait  partie  de  la  bibliothèque  des  évoques  d'Albi ,  puis 
de  celle  des  Jésuites  de  cette  ville;  c'est  probablement  une  épave 
de  l'ancienne  bibliothèque  des  évêques  d'Albi  de  la  famille  d'Amboise 
(n°  817),  et  un  cartulaire  de  la  cathédrale  de  Chartres,  venant  du 
séminaire  des  Jésuites  à  Saint-Bertrand  de  Comminges  (n"  690). 

Manuscrits  des  Jésuites: 

N"'  2,  a,  a3,  2/i,  i8/i,  274  (.3),  482,  52d,  529,  536,  55o,  597  (?),  778, 
786,801. 

Le  couvent  des  Doctrinaires  de  Toulouse  a  fourni  quelques  volumes 
manuscrits,  venant  presque  tous  de  Bertier,  évéque  de  Rieux,  mort 

'  Nous  en  «onnaissons  tout  au  moins  propriété    de  Cambis - Veileion    ( voir  le 

une  épave  ,  le  cartulaire  d'Alfonse  de  Poi-  Catalogue   de    sa   bibliothèque,   p.    38o- 

(icrs,  vu  chez  les  Jésuites  de  Toulouse  par  383).  Il  a  été  racheté  de  nos  jours  par  les 

Catel,  et  copié  en  partie  par  le  président  Archives  nationales  à  son  dernier  proprié- 

Doat;  il  devint,  à  ia  fin  du  xviii'  siècle,  la  taire,  industriel  à  Saint-Étienne. 


INTRODUCTION.  xv 

en  1706.  Citons  les  n»'  SSg,  56  i,  ^07  à  ^09  et  surtout  les  n°'  689- 
6/io,  copie  d'un  registre  perdu,  très  intéressant  pour  i'hisloire  admi- 
nistrative de  la  province  de  Languedoc  à  la  fin  du  xiii"  siècle.  Au 
xviii"  siècle,  la  bibliothèque  des  Doctrinaires  portait  le  nom  de  biblio- 
thèque Saint-Rome.  Notons  encore  un  beau  pontifical,  qui  a  appar- 
tenu aux  Oratoriens  de  Rieux  (n"  1  23). 

Manuscrits  venant  des  Doctrinaires  : 

N°«  86,  i33,  A07,  408,  409,  539,  56i  (?),  639,6/10. 

»  r 

7.  Eglise  cathédrale  de  Saint-Etienne. 

La  bibliothèque  de  l'église  cathédrale  de  Toulouse  n'a  fourni  que 
trois  volumes  manuscrits  aux  collections  municipales  (n"'  67,  108  et 
109),  et  encore  ces  deux  derniers  sont-ils  sans  intérêt.  Le  chapitre 
possédait  cependant  à  la  fin  du  moyen  âge  une  précieuse  collection 
de  manuscrits,  réunis  par  les  soins  du  célèbre  canonisle,  Bernard  de 
Rousergue.  Ce  prélat,  ai'chevèquc  de  Toulouse  de  i^Sa  à  i475, 
avait  légué  ses  livres  au  chapitre  de  Saint-Etienne ,  et  du  temps  de  Ber- 
trandi,  c'est-à-dire  au  commencement  du  xvi''  siècle,  ils  étaient  en- 
chaînés sur  des  pupitres  dans  le  chœur  de  l'église  cathédrale.  Cet 
historien  nous  en  a  laissé  un  catalogue  détaillé;  ils  étaient  au  nombre 
de  37;  la  plupart  étaient  fœuvre  du  donateur  lui-même,  traités  de 
droit  canonique  et  de  politique,  pamphlets  contre  les  partisans  du 
pape  Benoît  XIII  et  contre  la  Pragmatique  sanction  de  Charles  VII, 
etc.  Mais  quelques  autres  réunis  par  Bernard  de  Rousergue  n'étaient 
pas  son  œuvre;  tels  .sont  divers  traités  historiques  (le  faux  Turpin,  la 
vie  de  saint  Bernard ,  etc.  ) ,  et  c'est  par  une  erreur  évidente  que  Ber- 
trandi  les  suppose  tous  composés  par  l'archevêque  duxv°  siècle.  Quoi 
qu'il  en  soit,  ce  catalogue,  perdu  au  milieu  des  Gesta  Tholosanomm, 
nous  a  paru  bon  à  réimprimer  et  on  le  trouvera  à  la  suite  de  celte 
préface'.   A  quelle  époque  fut  dispersée  cette  précieuse  collection? 

'  Appendice,  n°  4. 


XVI  INTRODUCTION. 

Nous  ne  saurions  le  dire.  Au  temps  où  écrivait  Guillaume  Catel,  c'est- 
à-dire  vers  i63o  \  elle  existait  encore  en  grande  partie;  c'est  donc 
à  l'incurie  du  chapitre  de  Saint-Etienne  qu'il  faut  en  attribuer  la  perte. 
Nous  n'en  connaissons  que  deux  épaves  :  l'une  est  un  recueil  de  trai- 
tés de  droit  canonique  de  l'archevêque  de  Rousergue,  aujourd'hui 
conservé  à  Toulouse  (n°  385),  il  vient  du  couvent  des  Dominicains  où 
il  était  conservé  dès  la  fin  duxvii''  siècle;  l'autre  est  à  Soissons  (Bibl. 
municipale,  n"  46)  et  a  appartenu  à  l'abbaye  de  Prémontré.  On  peut 
dater  du  milieu  du  xvii®  siècle  la  dispersion  de  la  bibliothèque  capi- 
lulaire  de  Saint-Etienne. 

8.  Bibliothèques  Lefranc  de  Pgmpignan,  Legoux  de  la  Berchère, 

COLBERT  de  CrOISSY  ET  SeCOUSSE. 

En  dehors  des  manuscrits  provenant  des  bibliothèques  énumérées 
plus  haut,  et  de  ceux  qui  ont  fait  partie  de  la  bibliothèque  du  Clergé 
dont  on  parlera  plus  loin,  les  collections  municipales  de  Toulouse 
ont  recueilli  environ  3oo  volumes  dont  la  provenance  directe  est 
moins  certaine.  Quelques-uns  ont  été  sans  doute  trouvés  dans  les 
hôtels  des  nobles,  des  prêtres  et  des  magistrats  proscrits  à  l'époque 
révolutionnaire;  d'autres  ont  pu  faire  partie  de  bibliothèques  conven- 
tuelles non  marquées;  mais  la  plupart  ont  dû  appartenir  à  Lefranc  de 
Pompignan.  On  sait  en  effet  que  ce  magistrat,  poète  peu  lu  aujour- 
d'hui ,  et  connu  surtout  par  les  épigrammes  de  Voltaire ,  avait  rassem- 
blé une  très  belle  bibliothèque  d'imprimés  et  de  manuscrits,  biblio- 
thèque ,que  l'archevêque  de  Toulouse,  Loménie  de  Brienne,  fit 
acheter  pour  le  Collège  royal,  avec  l'intention  de  l'ouvrir  au  public. 
Cette  acquisition  était  déjà  chose  faite  en  août  i  ySS,  lejour  où  l'éloge 
de  Lefranc  de  Pompignan  fut  lu  à  l'Académie  de  Toulouse^;  Lefranc 
était  mort  le  i"  novembre  de  l'année  précédente.  Malheureusement 
il  ne  fut  dressé  aucun  inventaire  des  livres  acquis  à  ce  moment,  ou 
du  moins  nous  ne  l'avons  pas  retrouvé,  et  reconnaître  les  manuscrits 

'  Mémoires  de  l'histoire  du    Languedoc  '    Mémoires     de     l'Académie,     t.    III, 

(i633),  p.  939.  p.  32. 


INTRODUCTION.  xvii 

qui  ont  fait  partie  de  ce  premier  fonds  n'est  pas  chose  facile.  Voici 
pourtant  une  liste  provisoire,  que  nous  croyons  assez  exacte;  pour  la 
dresser  nous  avons  suivi  les  règles  suivantes  :  attribuer  à  la  biblio- 
thèque de  Lefranc  tous  les  manuscrits  traitant  de  l'histoire  du  Quercy 
ou  de  Montauban  (il  était,  on  le  sait,  premier  président  à  la  Cour 
des  aides  de  cette  ville),  et  ceux  qui  par  leur  contenu  ont  rapport 
aux  études  de  ce  magistrat  ou  aux  personnes  de  son  entourage  : 

293,  cahiers  de  cours  de  théologie  d'un  chanoine  de  Montauban; 
—  37 A,  cours  de  droit  canonique,  ayant  appartenu  à  un  collégial  de 
Pellegri  à  Gahors,  au  xv"  siècle;  —  4oô,  conférences  ecclésiastiques 
du  diocèse  de  Cahors;  —  428,  même  remarque  que  pour  37/1;  — 
58 1,  recueil  sur  les  chambres  des  comptes;  —  608,  histoire  des  Al- 
bigeois, en  provençal  et  en  prose;  —  719^  ouvrages  sur  le  Quercy 
et  sur  l'Université  de  Cahors;  —  720  à  727,  autres  volumes  sur  le 
même  sujet,  avec  pièces  sur  la  famille  Lefranc;  —  85o  à  867,  chan- 
sons historiques;  —  861,  poésies  dont  plusieurs  composées  à  Ca- 
hors; —  879,  recueil  sur  les  affaires  du  temps. 

Le  résultat  de  ce  premier  examen  est  assez  mince  ;  mais  il  y  a  tout 
lieu  de  croire  que  c'est  par  Lefranc  de  Pompignan  que  sont  venus  cer- 
tains manuscrits,  qui  avalent  figuré  dans  diverses  collections  du 
xvni"  siècle.  Nous  en  citerons  quatre  plus  ou  moins  connues,  des- 
quelles nous  dirons  quelques  mots  :  ce  sont  celles  de  Tristan  d'Usson, 
de  Legoux  delà  Berchère,  archevêque  de  Narbonne,  de  Colbert  de 
Croissy,  évèque  de  Montpellier,  et  enfin  de  Secousse. 

Du  premier  de  ces  quatre  collectionneurs  nous  savons  seulement 
qu'il  était  du  diocèse  de  Pamiers,  frère  de  Bonrepaux,  négociateur 
célèbre  de  la  fin  du  xvii"  siècle,  et  qu'il  passa  sa  vie  dans  la  retraite, 
occupé  d'ouvrages  de  piété  et  de  polémique;  il  appartenait  au  parti 
janséniste.  Les  manuscrits  suivants  viennent  de  lui  :  n"'  276,  276, 
281  à  285,  Ag/i,  879.  Le  recueil  n"  879  paraît  avoir  été  formé  par 
lui  et  complété  par  Lefranc  de  Pompignan;  c'est  ce  qui  nous  fait 
croire  que  les  manuscrits  de  Tristan  d'Usson  furent  en  partie  achetés 
par  le  président  à  la  Cour  des  aides  de  Montauban. 

MAK.   DBS  BIBL.  VII.  C 


IHrtlMEKJI    MitlOXill. 


xvti,  INTRODUCTION. 

C'est  aussi ,  croyons-nous,  par  Lefranc  de  Pompignan  que  quelques- 
uns  des  manuscrits  rassemblés  par  Legoux  de  la  Berchère,  arche- 
vêque de  Narbonne,  sont  arrivés  à  Toulouse.  Ce  prélat,  archevêque 
de  1703  à  1719,  fut  un  des  plus  éclairés  de  son  temps;  grand  hi- 
bliophiie,  il  rassembla  une  admirable  collection,  dont  le  catalogue 
nous  a  été  conservé;  très  instruit,  il  encouragea  les  lettres  et  les  arts  et 
prit  comme  son  successeur,  de  Beauvau,  une  part  importante  aux  tra- 
vaux préparatoires  de  l'histoire  de  Languedoc  des  Bénédictins;  il 
avait  pour  bibliothécaire  le  P.  Laporte,  ce  reUgieux  minime  dont  nous 
parlons  plus  haut.  Cette  bibliothèque  fut  convoitée  par  les  Jésuites  de 
Toulouse,  qui  chargèrent  le  célèbre  P.  Vanière  de  la  négociation.  Les 
sollicitations  de  leur  ambassadeur,  ses  vers  latins,  eurent  un  succès 
complet;  l'archevêque  légua  en  mourant  sa  collection  de  livres  au 
couvent  de  Toulouse.  Mais  les  Jésuites  avaient  compté  sans  les  héri- 
tiers du  prélat,  qui  leur  intentèrent  un  procès  en  caplation;  gagné 
par  les  Pères  en  première  instance  au  Parlement  de  Toulouse,  il  fut 
perdu  par  eux  devant  le  Conseil  d'Etat  du  roi ,  en  dépit  des  efforts  du 
P.  Vanière,  qui,  chargé  par  ses  confrères  de  suivre  l'affaire,  ne  mé- 
nagea ni  les  factums,  ni  les  vers  latins  à  l'adresse  du  cardinal  de 
Fleury;  en  1730,  l'affaire  était  encore  pendante^  La  conduite,  fort 
honorable  en  somme,  du  P.  Vanière  lui  valut  de  réels  ennuis,  et 
plus  tard  ses  arrière-neveux  eurent  à  défendre  sa  mémoire  contre  des 
imputations  calomnieuses^.  Le  procès  dut  tramer  de  longues  années, 
car  Vanière  était  mort  depuis  deux  ans  quand  les  héritiers  de  Le- 
goux de  la  Berchère  se  décidèrent  à  faire  vendre  la  bibliothèque;  le 
catalogue  en  parut  à  Toulouse  en  1741'.  Dans  ce  catalogue  très  mé- 
thodiquement fait,  nous  avons  pu  reconnaître  plusieurs  des  manu- 
scrits aujourd'hui  à  Toulouse,  Tels  sont  les  n°'  2  73  ,  622,  Sgô ,  A67, 
oi5,ôi7,523,6o5ou6o6,  799.  Remarquons  :  i"  que  les  n"  272, 

'  Delisle,  Mélanges  de  bibliotjrapkie  et  a88,  et  de  Backer,  Bibl.  des  auteurs  de  la 

de  paléographie,  p.  456.  Compagnie  de  Jésus,  in-fol.,  t.  III ,  art.  Va- 

*  Voir  Journal  de  Paris,  du   la  mars  nière. 
I787;i4nn^e/(«eraire,  1787,  t. IIl,p. 276-  '   2  vol.  in-8°. 


INTRODUCTION.  xii 

022,  SgS  et  SaS  furent  acquis  par  l'abbé  d'Héliol  et  donnés  par  lui 
à  la  bibliothèque  du  clergé;  2°  que  plusieurs  de  ces  manuscrits 
portent  le  nom  de  M^''  de  Beauvau  ,  successeur  de  Legoux  de  la  Ber- 
chère,  archevêque  de  Narbonne,  et  que  ce  prélat,  mort  en  1  ySg,  pa- 
rait avoir  eu  sa  vie  durant  la  jouissance  de  la  bibliothèque  de  son 
prédécesseur.  C'est  vraisemblablement  de  Legoux  que  vient  un  beau 
manuscrit  de  Gratien,  conservé  à  la  bibliothèque  de  Nîmes  sous  le 
n°  67,  et  qui  porte  le  nom  de  l'archevêque  de  Beauvau  '. 

La  troisième  bibliothèque  dont  nous  devons  parler  est  celle  de 
Colbert  de  Croissy,  évéque  de  Montpellier  de  1696  à  i^SS.  Ce  pré- 
lat, connu  par  sa  piété,  son  zèle  janséniste  et  ses  querelles  avec  les  jé- 
suites de  son  diocèse,  était  un  bibhophile  distingué.  Il  avait  acquis  la 
très  belle  bibliothèque  de  son  prédécesseur,  Charles  de  Pradel;  le 
premier  fonds  de  cette  bibliothèque  venait  de  l'évêque  érudit  de  Lo- 
dève,  Plantavit  de  la  Pause  (+  i648);  il  avait  été  accru  par  François 
Bosquet,  évêque  de  Montpellier,  et  légué  par  celui-ci  à  Charles  de 
Pradel-,  son  neveu.  Très  riche  en  beaux  livres  imprimés  et  manu- 
scrits (elle  renfermait  notamment  le  célèbre  registre  d'Innocent  III, 
employé  par  Baluze  et  aujourd'hui  au  Vatican),  cette  bibhothèque 
fut  fort  accrue  par  son  dernier  possesseur,  qui  choisit  pour  cor- 
respondant et  pour  conseiller  le  plus  compétent  des  érudits,  nous 
voulons  parler  de  D.  Vaissete.  Nous  avons  nombre  de  lettres  écrites 
par  l'évêque  au  savant,  et  dans  presque  toutes  il  est  question  de  livres 
à  acheter,  de  suites  d'ouvrages  à  acquérir,  de  volumes  à  relier*.  Col- 
bert de  Croissy  légua  sa  bibliothèque  à  l'hôpital  de  Montpellier  à 
charge  de  la  vendre;  il  lui  supposait  une  valeur  de  60,000  livres,  et 
ordonnait  de  l'offrir  d'abord  à  ce  prix  au  marquis  de  Torcy,  son  pa- 
rent, et  à  défaut  de  celui-ci  à  ses  autres  parents.  Le  bureau  de  l'hô- 
pital recourut  encore  une   fois  aux  bons  offices  de  D.  Vaissete;  les 

'  Un  manuscrit  venant  de  Legoux  a  été  '  Article  de  M.  Meyer,  /Jom«;iin,t.VIIl, 

acquis  tout  récemment  par  ia  Bibliothèque  p.  3o5  cl  suiv. 

nationale.  Voir  Delisle,  Ottvraje  Cite',  455-  ^  Bibl.   nat.,   Collection  de  Languedoc, 

457.  vol.  CLXXXIII. 


M  INTRODUCTION. 

lettres  reçues  par  celui-ci  nous  apprennent  que  le  marquis  refusa  le 
legs  onéreux  à  lui  fait  par  le  prélat,  et  que  les  libraires  de  Paris,  pro- 
fitant de  l'embarras  des  légataires,  offrirent  la  somme  dérisoire  de 
20,000  livres.  Après  de  longues  hésitations,  on  se  décida  à  faire 
imprimer  un  catalogue  sommaire,  qui  parut  à  Toulouse,  chez  le  li- 
braire Caseneuve,  en  deux  volumes  in-8°.  La  dispersion  de  cette  pré- 
cieuse collection  fut  rapide  et  complète;  plusieurs  manuscrits  très  in- 
téressants sont  aujourd'hui  à  Cambridge,  au  collège  de  S.  John,  où 
M.  Meyer  les  a  retrouvés;  quelques-uns  toutefois  existent  à  Toidouse 
où  nous  avons  pu  les  reconnaître.  Voici  une  liste  sommaire  de  ces  der- 
niers :  n°*  37  1 ,  œuvre  du  canoniste  Thomassin,  donné  par  Loménie  de 
Brienne;  368,  bon  exemplaire  des  collections  de  Décrétales  anté- 
rieures à  Grégoire  IX;  /il  i-Ai  2  ,  deux  volumes  sur  les  matières  ecclé- 
siastiques; /198,  histoire  du  conclave  d'Alexandre  VII,  par  Gourreau; 
61  1-61 3, précieux  recueils  sur  l'administration  de  Damville  en  Lan- 
guedoc, cités  par  D.  Vaissete  sous  le  titre  de  Mémoires  de  Charre- 
tier. 

Nous  arrivons  maintenant  à  la  bibliothèque  de  Secousse.  Inutile  de 
faire  l'éloge  de  cette  collection,  l'une  des  plus  belles  et  des  plus  com- 
plètes qu'érudit  ait  jamais  rassemblées;  il  suffira  de  rappeler  qu'elle 
renfermait  entre  autres  les  portefeuilles  des  Godefroy,  aujourd'hui  à 
la  bibliothèque  de  l'Institut.  Le  catalogue  en  fut  publié  en  lyôÔ,  et 
nous  y  avons  noté  plusieurs  manuscrits  qui  se  retrouvent  à  la  bi- 
bfiothèque  de  Toulouse;  en  voici  la  liste  :  le  numéro  actuel  5 18, 
parait  être  le  n"  997  du  catalogue  imprimé;  le  manuscrit  554  est 
le  n°  6191  du  même  catalogue  imprimé;  le  n°  558  est  le  n°  6192; 
559  est  le  n"  6194;  le  manuscrit  693  vient  de  Secousse,  mais  nous 
ne  l'avons  pas  retrouvé  dans  le  catalogue. 

9,  Bibliothèque  du  clebgk. 

C'est  à  l'archevêque  Loménie  de  Brienne  que  la  ville  de  Toulouse 
est  redevable  de  l'acquisition  de  la  bibliothèque  de  Lefranc  de  Pom- 


INTRODUCTION.  mi 

pigoan,  premier  fonds  de  la  bibliothèque  actuelle  ;  c'est  à  lui  également 
qu'elle  doit  la  bibliothèque  du  Clergé,  qui  longtemps  séparée  de  la 
précédente,  lui  a  été  définitivement  réunie  en  1866. 

Toutefois  le  véritable  auteur  de  cette  collection  assez  importante 
est  l'abbé  Benoît  d'Héliot.  Né  à  Toulouse  en  1  ôgS ,  cet  ecclésiastique, 
d'abord  directeur  du  séminaire  de  Mirepoix  sous  l'épiscopat  de  M.  de 
Maniban,  devint  plus  tard  vicaire  à  Saint-Etienne  de  Toulouse,  puis 
curé  de  Colomiès,  abbé  commendata'ire  de  Parai-Neuf,  enfin  profes- 
seur des  libertés  de  l'église  gallicane  à  l'université  de  Toulouse.  En 
1  77Ô,  il  légua  toute  sa  bibliothèque  au  clergé  de  Toulouse,  à  condi- 
tion de  l'ouvrir  au  public;  il  mourut  le  16  janvier  1  779.  Ce  premier 
fonds  se  composait  d'environ  i5,ooo  volumes  auxquels  vinrent 
s'ajouter  beaucoup  d'ouvrages  donnés  les  luis  par  le  clergé,  les  autres 
par  l'archevêque  Loménie  de  Brienne.  En  1786,  d'après  i'Almanach 
de  Languedoc  de  cette  année,  rédigé  par  Baour-Lormian,  la  biblio- 
thèque était  ouverte  les  lundi,  mercredi  et  vendredi  de  chaque  se- 
maine, et  avait  pourbibliothécaire  M.  Barreau,  pour  sous-bibliothécaire 
M.  Lasserre. 

Les  manuscrits  venant  certainement  de  cette  bibliothèque  et  mêlés 
par  nous  à  ceux  de  l'ancien  fonds,  sont  au  nombre  de  io3;  quelques- 
uns  de  ceux  pour  lesquels  nous  n'avons  trouvé  aucvme  provenance 
en  viennent  peut-être  aussi;  1  1  ont  été  donnés  par  le  clergé;  7  par 
Loménie  de  Brienne,  et  85  faisaient  partie  du  premier  fonds  de 
l'abbé  d'Héliot. 

Les  manuscrits  venant  du  clergé  sont  presque  tous  peu  importants; 
nous  ne  citerons  qu'un  joli  exemplaire  d'un  ouvrage  de  Jean  de 
Torquemada,  cardinal  de  Saint-Sixte  (n°  228),  et  un  recueil  in- 
téressant sur  l'assemblée  du  clergé  de  1625  (n"  622).  Les  7  volu- 
mes donnés  par  Loménie  de  Brienne  sont  encore  moins  intéressants; 
notons  seulement  deux  bréviaires  anciens  de  Toulouse  et  de  Dax 
(n»*  75,  76). 

La  collection  de  l'abbé  d'Méliot  était  plus  importante  comme  nombre 
et  comme  contenu.  Elle  paraît  avoir  été  formée  par  lui  de  livres  achetés 


XXII  INTRODUCTION. 

à  différentes  ventes.  Tels  sont  les  papiers  de  M.  de  Froidour,  maître  des 
eaux  et  forêts  de  Languedoc  sous  Louis  XIV,  qui  avaient  d'abord  ap- 
partenu à  Foucault  (n"'  699,  600  et  643  à  690);  tels  sont  encore  les 
précieux  recueils  de  Jean  de  Boyssoné,  célèbre  humaniste  de  Toulouse 
au  XVI'' siècle  (n"'  834à  836)  et  dont  l'abbé  d'Héliot  voulait  publier  les 
lettres'.  Citons  encore  une  belle  bible  du  xiv"  siècle  (n"  i3),  un  vo- 
lume venant  de  la  bibliothèque  Legoux  de  la  Berchère  (n"  272),  un 
autre  écrit  pour  Bernard  de  Rousergue,  archevêque  de  Toulouse  au 
XV*  siècle  (n"  398);  un  manuscrit  autographe  de  Sébastien  Mamerot 
(n°  453);  un  magnifique  recueil  de  bulles  des  papes  de  la  seconde  moi- 
tié du  xui"  siècle  (n"  473);  un  remarquable  manuscrit  des  Grandes 
chroniques  de  Saint-Denis  (n"  5 12);  un  manuscrit  autographe  de 
Galland,  ayant  appartenu  à  de  Boze  et  au  président  de  Golte  (n'"787- 
788);  un  curieux  exemplaire  de  la  traduction  en  vers  de  Boèce,  jadis 
attribuée  à  tort  à  Charles  d'Orléans,  exemplaire  donnant  le  nom  de 
l'auteur  (n"  822);  un  recueil  de  lettres  autographes  de  Justel  à  Fer- 
mat,  qui  mériterait  d'être  imprimé  (n''  846),  etc.  On  voit  que 
c'est  bien  légèrement  que  Dumège  a  dit  dans  la  Biographie  Toulou- 
saine^ que  la  plupart  de  ces  manuscrits  étaient  sans  valeur;  il  ne  les 
avait  évidemment  jamais  regardés. 

Manuscrits  donnés  par  le  Clergé  : 

N"'  36,  228,  415,  /126,  /i38,  522,  55i.  589,  591,604,  83o. 

Manuscrits  venant  de  l'abbé  d'Héliot  : 

N<"  i3,  122,  i/,7,  272,  363,  371,  393,  395,  453,  473,  5i2,  523,  535, 
599,  600,  616,  617,  618,  642,  643  à  690,  714,  717,  731,  751,  769,  773, 
774,  787,  788,  789,  799,822,834,835,  836,848,866. 

Manuscrits  donnés  par  Loménie  de  Brienne  : 
N"'  75,  76,  298,  307,  4o3,  716,858. 

'  Voir  Catalogue  de  N(mes,  p.  63a.  —  '  Article  d'Héliot. 


INTRODUCTION.  xxm 


10.  Manuscrits  dont  la  provenance  immédiate  nous  est  inconnue. 

Voici  par  ordre  alphabétique  la  liste  des  anciens  possesseurs  : 

Académie  des  sciences  et  belles-lettres  de  Toulouse,  u°'  607,  779-783. 

Auterive,  conseiller  au  Parlement  de  Toulouse,  n°  44 1. 

Bailleul  (De),  président  au  Parlement  de  Paris,  n°  882. 

Bardy  (De),  conseiller  au  Parlement  de  Toulouse,  n°  847- 

Begomont,  n"  553. 

Berton  de  Grillon,  archevêque  de  Narbonne  de  1739  à  1752,  n°  499- 

Béthune  (De),  n"'  i37-i38. 

Boriis(De),  n"  335. 

Bosco  (J.  de),  n'  384- 

Boulbonne  (Abbaye  de),  n°  638. 

Brun  (B.)  en  1647,  "°  n- 

Brunet  (D.-G.),  n"  280. 

Burgues  (Gabriel  de),  de  Toulouse,  vivait  au  xvi*  siècle,  n°  129.  Le  même  a 
mis  son  nom  sur  un  exemplaire  des  Gesta  Tholosanoruni ,  de  Bertrandi,  con- 
servé à  la  Bibliothèque  nationale  (Imprimés,  LK'',  n"  9722°). 

Cambolas  (De),  n""  468  et  84i. 

Gaupène,  n°  3o8. 

Cazeraajou  (L'abbé),  n°  58. 

Chartreux  d'Amsterdam,  au  début  du  xvi'  siècle,  n°  68. 

Châteaubriant  (Bené  de),  n"  83o. 

Clermont  Tonnerre  (De),  évèque  de  Noyon  au  xviii'  siècle,  n°  821. 

Collin,  élève  du  collège  Louis-le-Grand  de  1764  à  1766,  n°'  758-761. 

Deygna  (Paul),  n"  468. 

Dufour  (Le  P.),  provincial  d'un  ordre  religieux  non  déterminé  (1710),  n°  53. 

Dumège  (Alexandre),  n"  695. 

Estrées  (Maréchal  d'),  n"  594-596. 

Filhol  (Jean),  n°  i44. 

Foix  (Collège  de)  (?),  n"  474- 

Fomille  (Marquis  de),  n"  798. 

Foucault,  n°  728.  Voir  aussi  ce  que  nous  disons  plus  haut  de  la  bibliothèque 
du  Clei^é. 

Garrigue  (De  la),  étudiant  à  Toulouse  en  1619,  n"  429. 

Girard  (Marquis  de),  n"  61 5. 


XXIV  INTRODUCTION. 

Gomont  (Nicolas  de),  vicomte  héréditaire  de  Porcien,  gouverneur  de  Montdi- 
dier,  ambassadeur  du  roi  Louis  XIV  à  Turin  et  à  Gênes,  prit  part  à  la  rédaction 
des  Ordonnances,  sous  le  ministère  de  Colbert;  n"  ^25,  433  à  436,  438,537, 
54 1,  et  peut-être  445  et  5o8. 

Jeremble,  n"  64- 

Labarthe,  n°  53o. 

Laroche  (Guillaume  de),  d'Agen,  n°  448. 

La  Valette  (Jean  de),  seigneur  de  Cornusson  et  de  Parisot  au  xvi°  siècle , 
n°  i32. 

Layrat  (Abbé  de),  n"  842. 

Lougarre,  n°  83o. 

Marcelier  (F.),  n°  53i;  voir  aussi  n°  453. 

Marie  de  Médicis,  n°  ôig. 

Marvéjols  ( Frères  Prêcheurs  de),  n°  8o5. 

Maupeou  (Le  chancelier),  n°  585. 

Medon,  érudit  toulousain  assez  connu  du  xvif  siècle,  n"  764. 

Perth  (Duc  de),  n»  44?. 

Pithou  {Pierre),  n°  798. 

Porttechat  (J.),  n°  824. 

Puget,  n°  53o. 

Repourd  (P.),  n°  8o3. 

Robert,  papetier  à  Paris  en  1733,  n°'  ii3  à  116. 

Rothelin  (L'abbé  de),  n"  556-557,  728. 

Rouerke  (Comtesse  de) ,  n"'  5oi,  755. 

Rouflignac  (Hugues  de),  évêque  de  Limoges,  puis  de  Rieux,  mort  vers  1470, 
n°'i20,  i53;  voir  aussi  n°  190  ^ 

Sénéchaussée  de  Toulouse,  n"'  634  à  637,  64 1- 

Soûles  (De),  élève  au  collège  des  Jésuites  de  Toulouse,  n°'  775-776. 

Tarbes  (Séminaire  de),  n°'  299,  862,  863. 

Ursulines  (Un  couvent  d'),  probablement  celui  de  Toulouse,  n°  127. 

Vareilles  (Château  de),  n°  842. 

Vence  (Château  de),  n°  698. 

Villars,  n"  825. 

Le  manuscrit  n°  708  a  été  donné  de  nos  jours. 

'  Plusieurs  manuscrits  portant  le  nom  de  Hugues  de  Rouflignac  sont  mentlounés 
dans  le  catalogue  de  la  bibliothèque  de  Cambis-Velleron. 


INTRODUCTION.  xxv 


II. —  BIBLIOTHÈQUE  DE  NIMES. 

Les  collections  manuscrites  de  la  bibliothèque  municipale  de 
Nîmes  ne  sont  ni  aussi  nombreuses,  ni  aussi  importantes  que  celles 
de  Toulouse;  toutefois  beaucoup  des  365  volumes  dont  elles  se  com- 
posent sont  intéressants  à  divers  titres.  Les  épigrapliistes  français 
et  étrangers  consultent  encore  aujourd'hui  utilement  les  recueils  de 
Séguier;  les  débris  de  la  bibliothèque  d'Aubais  renferment  beaucoup 
de  textes  importants  pour  l'histoire  du  midi  de  la  France,  enfin  les 
orientalistes  trouveront  à  Nimes  un  certain  nombre  de  curieux  manu- 
scrits hébraïques. 

De  tout  temps  les  lettres  furent  en  honneur  à  Nîmes.  A  fépoque 
romaine,  cette  ville,  l'une  des  principales  colonies  latines  de  la  Nar- 
bonnaise,  donna  naissance  à  plusieurs  rhéteurs  célèbres.  Au  moyen 
âge,  ces  goûts  élevés  s'y  conservèrent;  les  communautés  juives  de 
Lunel,  Posquières  (aujourd'hui  Vauvert)  et  Saint-Gilles  sont  citées 
avec  éloges  par  Benjamin  de  Tudèle  au  xii'=  siècle.  Un  acte  de  1219 
nous  apprend  que  le  chapitre  cathédral  de  Nîmes  possédait  une 
bibliothèque  assez  nombreuse ,  et  le  voisinage  de  la  grande  université 
de  Montpellier,  celui  de  la  cour  papale  d'Avignon  paraissent  avoir 
développé  à  Nîmes  le  goût  des  études  juridiques.  En  iSyS,  les 
consuls  fondent  une  école  de  droit ,  dont  l'institution  est  ap- 
prouvée successivement  par  Louis  d'Anjou,  frère  et  lieutenant  du  roi 
Charles  V,  et  par  le  pape  Grégoire  XI;  plus  tard  ils  établissent  des 
écoles  de  grammaire.  Au  xvi''  siècle  la  Renaissance  compte  à  Nîmes  de 
zélés  partisans.  Le  collège  consulaire,  développé  et  agrandi,  devient  le 
célèbre  Collège  des  arts.  Les  réformés,  de  bonne  heure  maîtres  de  la 
ville,  y  ajoutent  une  faculté  de  théologie  qui  devient  bientôt  l'une  des 
meilleures  de  France,  et  de  laquelle  devaient  sortir  quelcpies-uns  des 
plus  célèbres  controversistes  protestants  des  xvi''  et  xvii"  siècles;  clic 
fut  supprimée  en  i644,  a^rès  une  brillante  existence  de  près  d'un 
siècle.  Mais  les  lettres  n'en  restèrent  pas  moins  en  honneur  à  Nîmes  jus- 

UAN.  DES  BIBL.  —  VII.  D 


tHPBIKRRIB    KATIOXiLI. 


XXVI  INTRODUCTION. 

qu'à  la  Révolution  française  ;  catholiques  et  protestants  se  réunissent 
en  1682  pour  fonder  la  célèbre  Académie  de  Nimes  qui,  réorganisée 
en  1762,  tint  un  rang  des  plus  honorables  parmi  les  sociétés  analogues 
du  royaume.  Au  xviu"  siècle,  elle  comptait  au  nombre  de  ses  membres 
des  savants  tels  que  Séguier  et  Ménard,  qu'on  peut  citer  à  côté  des 
fondateurs  et  des  premiers  professeurs  du  Collège  des  arts,  des  An- 
toine Arlier  et  des  Claude  Baduel. 

Il  y  eut  donc  à  Nimes,  à  dater  du  début  du  xvi"  siècle,  une  suite  non 
interrompue  de  savants  et  de  lettrés;  mais  on  ne  doit  pas  s'étonner 
que  dans  cette  ville  où  la  domination  romaine  a  laissé  tant  de  traces, 
l'archéologie  et  l'histoire  aient  été  les  éludes  favorites  des  érudits.  Dès 
le  règne  de  François  I",  les  savants  nîmois  s'intéressaient  aux  monu- 
ments antiques  de  leur  ville  et,  depuis  lors,  ces  admirables  restes 
n'ont  cessé  de  les  p'réoccuper.  A  peine  fondée,  l'Académie  cherchait 
à  en  assurer  la  conservation  cl  traçait  le  plan  de  l'histoire  de  Nîmes 
que  Ménard  devait  plus  tard  exécuter.  Enfin  une  fois  retiré  à  Nîmes, 
c'est  à  ces  monuments  que  Séguier  consacra  la  majeure  partie  de  ses 
loisirs,  et  c'est  à  propos  d'eux  qu'il  écrivit  ses  meilleures  dissertations. 

Au  surplus,  c'est  à  ce  dernier  que  la  bibliothèque  de  Nîmes  doit 
son  existence.  Né  à  Nîmes  le  2  5  novembre  1708,  Jean-François  Sé- 
guier montra  dès  l'enfance  un  goût  extraordinaire  pour  la  numisma- 
tique et  l'archéologie.  Destiné  à  la  magistrature  par  son  père,  con- 
seiller au  présidial,  il  renonça  promptement  aux  études  juridiques; 
le  passage  du  marquis  Scipionc  MaCfei  à  Nîmes  en  1782  lui  fournil 
l'occasion  de  satisfaire  ses  penchants.  Ses  parents,  vaincus  par  ses 
instances,  lui  permirent  de  s'attacher  au  célèbre  antiquaire,  à  la  suite 
duquel  il  parcourut  la  France,  la  Hollande,  l'Allemagne  et  l'Italie. 
Fixé  plus  tard  auprès  de  son  ami  à  Vérone,  il  s'appliqua  avec  succès  à 
l'étude  de  l'épigraphie  et  des  sciences  naturelles,  et  prit  une  part 
considérable  à  quelques-unes  des  principales  publications  du  grand 
seigneur  italien.  La  mort  de  Maffei  en  i  75Ô  le  décida  à  revenir  dans 
sa  ville  natale;  il  y  rapportait  après  une  absence  de  vingt-trois  ans  des 
matériaux  nombreux  pourle  grand  ouvrage  d'épigraphie  qu'il  comptait 


INTRODUCTION.  xxvii 

publier.  Déjà  en  correspondance  avec  les  savants  de  toute  l'Europe, 
il  sut  conserver  et  étendre  ces  relations,  encourager  les  éludes  épigra- 
phiques  autour  de  lui,  et  ranimer  par  son  exemple  l'activité  de  l'Aca- 
démie de  Nîmes.  Quand  il  mourut  le  i*^""  septembre  178^,  il  était 
l'un  des  personnages  les  plus  considérables  de  l'Europe  savante.  Mal- 
heureusement il  n'avait  pu,  faute  de  temps,  publier  le  grand  travail 
qui  devait  légitimer  et  rendre  durable  sa  réputation;  comme  beau- 
coup de  savants  du  xviii"  siècle,  il  avait  gaspillé  son  temps  et  ses 
forces,  et  l'ouvi-age  d'épigrapbie  que  dès  1774  il  voulait  mettre  sous 
presse  restait  inédit.  Aussi  sa  renommée,  très  grande  de  son  vivant, 
a-t-elle  peu  diué,  et  ses  travaux  manuscrits,  vieillis  et  dépassés,  ne  sont 
plus  consultés  qu'à  titre  de  renseignements. 

A  Nîmes  même  cette  réputation  a  survécu.  Par  un  testament  daté 
de  1  778,  Séguier  avait  légué  ses  livres,  ses  manuscrits,  ses  médailles 
et  sa  maison  à  l'Académie  de  Nîmes,  sous  la  condition  expresse  d'ou- 
vrir ces  collections  au  public.  Cette  condition  fut  remplie ,  et  au  début 
de  la  Révolution,  lorsque  les  compagnies  littéraires  furent  dépouillées 
de  leurs  livres,  cette  bibliothèque  devint  le  noyau  de  celle  de  Nîmes. 

Les  manuscrits  de  Séguier  se  composaient:  1''  des  travaux  de  ce 
savant;  2°  des  copies  exécutées  par  lui  ou  pour  lui;  3"  de  ses  papiers 
personnels;  4°  des  manuscrits  acquis  par  lui  au  cours  de  ses  voyages 
ou  pendant  son  séjour  à  Nîmes. 

1°  Travaux  personnels.  Comme  beaucoup  de  savants  de  son  temps, 
Séguier  avait  touché  à  peu  près  à  toutes  les  branches  des  sciences 
humaines.  Historien  et  archéologue,  astronome,  botaniste,  mathéma- 
ticien, bibliographe,  il  avait  effleuré  tous  les  sujets.  Toutefois,  c'est 
à  l'archéologie  antique,  à  l'épigraphie  et  à  l'histoire  naturelle  qu'il 
avait  consacré  la  meilleure  partie  de  son  temps.  Ses  travaux  de  bota- 
nique, vieillis  aujourd'hui,  le  firent  connaître  et  le  mirent  en  relation 
avec  la  plupart  des  savants  français  et  étrangers  du  temps.  Ses  re- 
cherches sur  les  antiquités  et  ses  recueils  d'inscriptions  sont  néan- 
moins encore  aujourd'hui  son  meilleur  titre  de  gloire.  Citons  seule- 
ment ses  dissertations  sur  l'inscription  dédicatoire  de  la  Maison-Carrée 


XYvm  INTRODUCTION. 

à  Nîmes,  la  part  prise  par  lui  aux  publications  de  Maffei,  enfin  le 
grand  Index  des  monuments  épigraphiques  grecs,  romains  et  étrus- 
ques, que  la  Bibliothèque  nationale  possède  depuis  le  début  du 
siècle. 

2°  Copies  faites  pour  Séguier.  Séguier,  pourtant  grand  travailleur, 
n'a  publié  qu'un  petit  nombre  de  mémoires;  cela  tient  à  la  facilité 
avec  laquelle  il  changeait  de  sujet  d'études  et  à  la  tournure  encyclo- 
pédique de  son  esprit.  Au  moment  même  où  il  préparait  le  grand 
Index,  qui  devait  asseoir  définitivement  sa  réputation  d'épigraphiste, 
il  ne  dédaignait  pas  de  copier  de  son  écriture  serrée  et  ferme  des 
volumes  in-folio  de  lettres,  de  longs  traités  historiques  n'ayant  qu'un 
rapport  très  indirect  avec  ses  études;  c'est  .ainsi  qu'il  fit  transcrire  ou 
transcrivit  lui-même  plusieurs  des  recueils  de  Peiresc,  et  divers  manu- 
scrits de  la  Bibliothèque  du  roi. 

3°  Papiers  personnels.  Connu  de  la  plupart  des  savants  du  temps, 
Séguier  entretenait  avec  eux  ime  active  correspondance,  elles  lettres 
reçues  par  lui,  lettres  qu'accompagnent  souvent  les  minutes  du  savant 
antiquaire,  ne  sont  pas  la  partie  la  moins  intéressante  de  sa  biblio- 
thèque. On  y  trouvera  une  quantité  énorme  d'autographes  des  meil- 
leurs antiquaires  français  et  étrangers  du  xviii^  siècle  et  de  précieux 
documents  pour  l'histoire  littéraire  de  ce  temps. 

A°  Manuscrits  achetés  par  lui.  Enfin,  grand  amateur  de  livres,  Sé- 
guier acheta  un  peu  partout  des  manuscrits  et  s'en  fit  donner  beaucoup 
d'autres;  c'est  lui  qui  sauva  de  la  destruction  une  partie  de  la 
collection  du  marquis  d'Aubais,  c'est  à  lui  que  Ménard  paraît  avoir 
légué  ses  papiers  personnels,  enfin  il  acquit  une  portion  notable  de  la 
bibliothèque  du  marquis  de  Mazaugues. 

Voici  un  tableau  des  manuscrits  venant  de  Séguier;  not^s  indiquons 
successivement  ses  ouvrages,  les  manuscrits  copiés  par  lui  ou  pour  lui, 
ses  papiers,  sa  correspondance,  etc.;  les  manuscrits  acquis  par  lui, 
enfin  un  grand  nombre  de  recueils,  formés  soit  par  Séguier  lui-même, 
soit  par  les  soins  de  l'Académie  de  Nîmes,  recueils  qui  renferment  à 
la  fois  des  pièces  manuscrites  et  des  imprimés  souvent  fort  rares. 


INTRODUCTION.  xxix 

1°  Travaux  personnels.  N"  76  (travaux  astronomiques);  83,  84,  86  (cata- 
logues de  plantes  et  crestampes  de  botanique);  87  (Bibliothèque  botanique); 
89,  90,  91  (histoire  naturelle);  100,  102  (épigraphie);  io3  (histoire  natu- 
relle); io4  (épigraphie);  io5  (papyrus);  io6,  109,  iio,  ii5,  n6,  117,132, 
i34,  236, 231, 206,  287,  29G,  297, 299,  3oo,  3o4,  355,  356,  357, 358. 

2°  Manuscrits  copiés.  N°'  75,  85,  108,  i3i,  193,  226,  247,  3o3,35i. 

3°  Papiers  personnels.  N°'  9/1,  io3,  i35  à  i5o,  248,  249,  284,  286,  286, 
309,  3io,  3ii,  3i2,  3i3. 

4°  Manuscrits  acquis.  N°'  35  (travaux  de  Paulhan);  36  (ancien  commentaire 
sur  les  épîtres  de  saint  Paul);  77,  79  (?),  88,  93,  99  (papiers  de  Maffei);  107, 
i58,  159,  160,  170,  190,  191 ,  208  (.5),  209,  2  35  bis  (.^),  2  4i ,  255,  288  à 
290,  294,  295,  298,  3o2,  352,  36o. 

5°  Recueils  de  Séguier;  table  de  concordance. 

Recueil  1,  auj.  n°  212.  Canal  de  Languedoc  et  sénéchaussée  de  Nîmes. 

—  2,  —  n"  122.  Histoire  de  Nîmes,  recueil  formé  par  Ménard. 

—  3,  —  n°  157.  Idem. 

—  4,  —  n°     72.  Astronomie  et  mélanges. 

; —  5,  —  n"  2i3.  Éloge  de  saint  Jérôme  (xvii" siècle). 

—  6,  —  n°     80.   Histoire  naturelle  et  botanique. 

—  7,  —    n°  174.  Histoire  de  l'Eglise  et  de  la  ville  de  Nîmes. 

—  8,  —  n°    95.  Numismatique. 

—  9,  —  n°  i3o.  Epigraphie,  archéologie  et  mélanges  de  sciences. 

—  10,  —  n°  2  3o.  Littérature  patoise,  vient  en  partie  de  d'Aubais. 

—  11,  —  n°  172.  Ouvrage  de  Paulhan  sur  les  antiquités  hébraïques. 

—  12,  —  n"  123.  Copie  d'une  partie  de  la  correspondance  de  Peiresc. 

—  i4,  —  n°    61.  'Vies  des  papes  et  des  cardinaux. 

—  i5,  —  n"    96.  Numismatique. 

—  16,  ^  n"  2i4.  Mélanges  d'histoire  et  d'archéologie,  vient  en  partie 

de  Ménard. 

—  17,  —  n°  124.  Archéologie. 

—  18,  —  n°     66.  Botanique  et  agriculture. 

—  19,  —  n°     92.  Histoire  naturelle. 

—  20,  —  n"i26.  Épigraphie. 

—  21,  —  n°  111.  Épigraphie,  et  correspondance  de  Séguier. 

—  23,  —  n°  127.  Mélanges  d'histoire  et  histoire  naturelle. 

—  24,  —  n°     97.  Liards  de  France. 


XXX  INTRODUCTION. 

Recueil  25,  auj.  n°     29.  Ouvrages  de  l'abbé  Séguier. 

—  26,  —  n°  175.  Histoire  du  Bas  Languedoc. 

—  27,  —  n"     98.   Sigillographie. 

—  3i,  —  n°     81.  Botanique  et  histoire  naturelle. 

—  32,  —  n°  128.   Archéologie,  antiquités  égyptiennes. 

—  33,  —  n°n/i.  Fontaine  de  Nîmes. 

—  34,  —  n"  3o5.  Extraits  divers. 

—  38,  —  n°  216.  Discours  et  fragments  historiques. 

—  4o,  —  n°  206.  Généalogies  de  plusieurs  familles  de  Languedoc. 

—  Al,  —  n°  198.  Protestants  du  Bas  Languedoc. 

—  l\2,  —  n°  3o6.  Ouvrage  de  l'abbé  Séguier. 

—  43,  —  n"     34.  Mélanges  de  l'abbé  Séguier. 

—  44,  —  n°  23o.  Ouvrages  du  même. 

—  46,  —  n°  224-  Idem. 

—  48,  —  n°  234-  Mélanges  du  même. 

—  49,  —  n°  233.  Traduction  de  Chiabrera  par  le  même. 

—  5i,    —  n°  307.  Mélanges  du  même. 

—  52,  —  n°  229.  Idem. 

—  55,  —  n"  281.   Idem. 

—  92,  —  n°  ii3.  Extraits  archéologiques  par  Séguier. 

—  94,  —  n°  3o8.  Extraits  divers  par  le  même.  • 

—  11 3,  —  n°  169.  Assemblées  du  clergé. 

—  191,  —  n°  129.  Mélanges  d'archéologie. 

—  3oi,  —  n°  217.  Recueil  de  pièces,  en  partie  formé  par  de  Mazau- 

gues. 

Nous  avons  en  outre  cinq  numéros  doubles;  ce  sont  les  suivants  : 

Recueil    5,  auj.  n°  112.  Mélanges  d'histoire. 

—  19,  —  n°  12  5.  Epigraphie. 

—  21,  —  n°  i33.  Idem. 

—  25,  —  n°  2i5.  Recueil  formé  par  Graverol. 

—  49,  —  n°  200.  Protestants  et  Camisards. 

Aux  papiers  de  Séguier  se  sont  ajoutés  ceux  de  son  frère,  l'abbé 
Joseph  Séguier;  celui-ci,  prieur  de  Saint-Jean  de  Valeriscle,  a  laissé 
des  poésies  en  patois  cévenol  et  languedocien,  une  grammaire  et  un 
dictionnaire  de  la  langue  provençale,  enfin  beaucoup  de  menus  opus- 


INTRODUCTION.  sxxi 

cules  d'histoire  naturelle,  de  littérature  et  de  grammaire';  la  table 
alphabétique  du  présent  volume  indiquera  au  lecteur  tous  les  frag- 
ments de  ce  littérateur  que  nous  avons  pu  reconnaître.  L'abbé  Séguier 
étant  mort  en  1776,  c'est  son  frère ,  l'archéologue ,  qui  a  classé  ses 
papiers  et  les  a  légués  à  l'Académie  de  Nimes.  Aux  recueils  déjà  in- 
diqués ci-dessus,  ajoutons  les  n°*  228  et  233,  comme  composés  en 
majeure  partie  d'œuvres  de  l'abbé  Séguier. 

C'est  encore  à  Séguier  que  la  bibliothèque  de  Nîmes  est  redevable 
des  papiers  de  Paulhan^  pasteur  prolestant  converti,  hébraïsant  dis- 
tingué ,  auteur  d'un  bon  travail  sur  l'ancienne  discipline  de  l'Église  de 
Nîmes,  C'est  encore  à  lui  qu'on  doit  ceux  de  Ménard,  mort  en  1767; 
le  savant  auteur  de  ÏHistoire  de  Nîmes  laissait  beaucoup  de  notes  et 
de  documents  non  utilisés  par  lui  ;  c'est  vraisemblablement  Séguier 
qui  en  hérita.  Ils  forment  aujourd'hui  les  n°'  122,  100,  157,  160, 
2  1  o  et  une  partie  du  n°  2  1 4-  La  plupart  des  pièces  contenues  dans  ces 
volumes  sont  d'ailleurs  peu  intéressantes^. 

Plus  importants  à  tous  égards  sont  les  recueils  de  Thomassin  de 
Mazaugues.  Président  au  Parlement  d'Aix,  cet  érudit  passa  son  exis- 
tence à  collectionner  des  documents  sur  l'histoire  de  Provence, 
mais  comme  beaucoup  de  ses  confrères  il  mourut,  en  1743,  sans 
avoir  écrit  l'ouvrage  qui  aurait  fait  vivre  sa  mémoire.  La  bibliothèque 
de  Nîmes  possède  plusieurs  recueils  lui  ayant  appartenu;  citons  seu- 
lement sa  corre.spondance  (n"'  i5i-i53),  et  quelques  pièces  com- 
prises dans  les  n°'  2/17  et  3o2.  Ces  cinq  volumes  ont  appartenu  à 
Séguier.  Un  travail  tout  récent  adonné  une  idée  fort  juste  de  l'intérêt 
de  la  correspondance  de  Mazaugues  qui  mériterait  les  honneurs  de 
l'impression  *. 

C'est  encore  à  Séguier  que  la  bibliothèque  de  Nîmes  est  redevable 

'  Voir  à  ce  sujet  un  article  de  J.  Bau-  Bibliothèque  du  roi  en  1767  les  documcnis 

quier,  Les  prvvençalistes  du  xviu'  siècle.  réunis  par  lui.  (Voir  L.  Delisle ,  Cabinet 

(Revue  des  langues  romanes,  t.  XVII,  p.  G5-  des  Manuscrits,  I,  432-433,  et  un  mémoire 

83,  179-219.)  de  M.  Germain,  Bulletin  de  la  Société d' A- 

'  Voir  n°  173.  lais,  VII,  p.  i3  et  suiv.) 

'  Ménard  avait  sans  succès  offert  à  la  ,*  Article  de  J.  Banquier,  cité  plus  haut. 


xxxn  INTRODUCTION. 

d'une  partie  de  la  Inbliolhèque  de  Charles  de  Baschi,  marquis 
d'Aubais.  Né  à  Beauvoisin  en  1686,  morl  au  château  d'Aubais  en 
1777,  ce  célèbre  bibliophile  employa  sa  grande  fortune  à  se 
composer  une  admirable  collection  de  manuscrits  et  d'imprimés. 
Pour  former  sa  collection  de  manuscrits,  il  puisa  im  peu  à  toutes 
les  sources;  il  possédait  quelques-uns  des  recueils  du  baron  de  Bi- 
gnac,  collectionneur  du  xvii*  siècle,  dont  la  bibliothèque  avait  été  eu 
partie  acquise  par  Colbert  ;  il  possédait  également  beaucoup  de  bons 
volumes  sortis  des  archives  du  domaine  de  Montpellier;  enfin  il 
n'épargnait  ni  temps  ni  argent  pour  réunir  en  copies  ou  en  originaux 
les  documents  intéressant  l'histoire  du  Bas  Languedoc  et  de  la  Pro- 
vence. Cette  collection,  très  considérable,  lui  servit  pour  la  publication 
des  Pièces  fugitives  pour  servir  à  l'histoire  de  France,  parues  en  1769, 
collection  très  recherchée  encore  aujourd'hui,  mais  qui  ne  fait  grand 
honneur  ni  au  marquis  d'Aubais  ni  à  son  collaborateur,  Léon  Ménard. 
Malheureusement  la  bibliothèque  de  Nîmes  est  loin  de  posséder 
tous  les  manuscrits  ayant  appartenu  à  d'Aubais;  il  est  même  difficile 
de  dresser  un  état  exact  de  ces  manuscrits,  et  l'essai  de  catalogue  que 
nous  publions  plus  loin  (Appendice  n"  Vil),  tiré  des  papiers  de  Sé- 
guier,  est  loin  d'être  complet.  L'héritière  de  Charles  d'Aubais,  sa 
fille,  la  marquise  d'Urre,  s'empressa  de  se  débarrasser  des  ma- 
nuscrits et  des  livres  réunis  par  lui,  et  chargea  Séguier  d'inventorier 
les  volumes  et  de  les  répartir  par  lots.  Pour  sa  peine ,  l'archéologue 
nîmois  reçut  ou  garda  quelques-uns  des  volumes  les  plus  pré- 
cieux; d'autres  furent  acquis  par  Philippe  Laurent  de  Joubert, 
syndic  de  la  province  de  Languedoc,  et  quelques-uns  de  ces  derniers 
sont  aujourd'hui  à  la  Bibliothèque  nationale;  plusieurs  font  encore 
aujourd'hui  partie  de  collections  particulières.  Voici  la  liste  des  ma- 
nuscrits d'Aubais  existant  aujourd'hui  à  Nîmes;  nous  indiquons  à  la 
suite  quelques  volumes  qui  se  retrouvent  ailleurs  ou  dont  l'existence 
est  signalée  dans  des  collections  particulières.  Enfin  n'oublions  pas 
que  cette  liste  et  celle  que  nous  publions  en  appendice  pourraient  être 
plus  que  doublées,  si  l'on  y  faisait  figurer  toutes  les  pièces  manuscrites 


INTRODUCTION.  xxxm 

citées  d'après  les  notes  de  Séguier  et  d'Aubais  dans  la  réédition  de  la 
Bibliothèque  historique  du  Père  Lelong^ 

N°  56  (relié  aux  armes  de  Rignac,  ancien  d'Aubais,  n°  /i5);  —  67 
(d'Aubais,  126);  —  64; —  1  18  à  121  (anc.  d'Aubais  20, puis  76-79); 

—  i54  (a  appartenu  à  Nicolas  Chorier)  ;  —  i55  (vient  des  archives 
du  domaine  de  Montpellier,  où  il  portait  la  lettre  M;  ancien  d'Aubais , 
39);  —  171  (d'Aubais,  70); —  176-178  (ouvrage  du  marquis  d'Au- 
bais); —  1  79-183  (œuvres  d'Anne  de  Rulman,  anciens  d'Aubais,  1 16 
et  129);  —  18 /|;  —  186  (d'Aubais,   i32);  —  187  (d'Aubais,  i32); 

—  188  (d'Aubais,  116);  —  202  (d'Aubais,  79;  Mélanges  de  l'His- 
toire du  Languedoc,  t.  /);  —  2o3-2o8  (d'Aubais,  79  et  82);  —  23o 
(vient  en  partie  de  d'Aubais);  —  232  (d'Aubais,  11);  —  235  (a 
appartenu  à  M**"  d'Aubais);  —  2^2  (manuscrit  en  langue  turque);  — 
252  (vient  en  partie  de  d'Aubais);  —  253  (d'Aubais,  t.  VII);  — 
254;  —  282  (racbeté  de  nos  jours  pour  la  bibliothèque  de  Nîmes;  a 
appartenu  à  Laurent  de  Joubert);  —  283  (d'Aubais,  ^7;  Titres  ramas- 
sés par  Rignac,  t.  II); —  3i4  à  3^9  (copie  des  délibérations  des  états 
de  Languedoc  de  i5oi  à  1736;  ancien  d'Aubais,  i25). 

On  trouve  encore  des  manuscrits  de  la  bibliothèque  du  château 
d'Aubais  à  la  Bibliothèque  nationale  de  Paris  (fonds  français  i45o3, 
ancien  d'Aubais,  12 4);  latin  890^,  8905,  8906  (ouvrage  de  M.  de 
Rignac  signalé  par  Lelong,  I,  6291  ,  comme  appartenant  au  marquis 
d'Aubais).  —  On  en  trouve  encore  quelques-uns  à  la  bibliothèque 
d'Aix ,  et  à  Montpellier.  —  Un  volume  ayant  la  même  origine 
(J.  Fornier,  YHistoire  de  l'affliction  de  la  ville  de  Montauban,  i56/i) 
appartenait  en  i855  à  M.  Forestié,  de  Montauban^.  — -En  1870, 
12  volumes  de  Mélanges  historiques  et  généalogiques  étaientlaT^roipTiété 
de  M.  l'abbé  Berthon,  curé  de  Robiac'.  La  bibliothèque  de  M.  E.  de 

'   Sur    la    bibliollièque    du    marquis  nédiclins,  aulcurs  de  Y Hist.  de  Languedoc, 

d'Aubais,  voir  encore  à  la  Bibl.  nat. ,  Col-  dans  les  manuscrits  d'Aubais). 

lection  de   Languedoc,    vol.   170,  f.   i5g  '  Devais, //w*.  </e  JWoHtauian^t.  I, p.  1 1. 

(table   d'un    manuscrit    de    Rignac)    et  '   Chervet,  La  première  maison  iVzès, 

f.  178  (table  des  copies  prises  par  les  Bé-  p.  7. 

MAN.  DES  BIBL.  VII.  g 

IKPUVIKII   IITIORILI. 


XXXIV  INTRODUCTION. 

Rozlère,  vendue  en  1879,  renfermait  (n"  i545  du  catalogue  im- 
primé) un  exemplaire  de  l'histoire  des  Guillems  et  des  seigneurs  de 
Montpellier  par  de  Serres,  ayant  la  même  origine.  Le  manuscrit  8 1  de 
d'Aubais  appartenait  en  18^7  à  M.  Roussel-Correnson,  de  Nîmes, 
[Recherches  généalogiques ,  1  759)  ^  Enfin  le  Journal  du  duc  de  Montmo- 
rency pour  les  années  1 586-1 687  a  été  republié  d'après  un  autre  ma- 
nuscrit de  d'Aubais,  coté  Feuilles  valantes,  F.,  n"  Î61  A  ^. 

La  bibliothèque  de  Nîmes  possède  aussi  une  faible  partie  des  pa- 
piers de  François  Graverol;  mais  nous  ne  saurions  affirmer  qu'ils  y 
soient  venus  par  l'entremise  de  Séguier.  Excellent  juriste  et  antiquaire 
passionné,  Graverol  s'était  occupé  principalement  d'histoire  et  d'ar- 
chéologie; ses  travaux  en  l'un  et  l'autre  genre  sont  d'ailleurs  oubliés 
aujourd'hui,  et  ne  méritent  guère  de  revivre.  Protestant  zélé,  il  eut 
beaucoup  à  souffrir  lors  de  la  révocation  de  l'édit  de  Nantes,  et 
n'abjura  que  par  surprise,  à  la  suite  d'une  supercherie  indigne  dont  il 
fut  le  jouet.  Il  avait  projeté  la  publication  des  lettres  de  Sadolet  et 
de  Jean  de  Pins,  ce  dernier  évêque  de  Rieux  au  temps  de  François  I"; 
la  bibliothèque  de  Nîmes  possède  une  partie  des  copies  faites  par  lui 
à  cet  effet  (n"  21 5).  Citons  encore  comme  venant  de  Graverol  les 
n™  280  et  2  5o,  sans  grand  intérêt.  Une  note  inscrite  sur  un  ouvrage 
autographe  de  Guiran  (n°  Soi)'  nous  apprend  que  la  bibliothèque 
de  Graverol  avait  été  achetée  par  M.  Mahudel;  les  collections  de  ce 
dernier  furent  vendues  en  Hollande  au  commencement  de  ce  siècle. 
Quelques-uns  des  plus  précieux  volumes  réunis  par  Graverol  ont 
disparu;  tel  est  le  cas  d'un  recueil  de  sentences  de  rinquisition  méri- 
dionale, qu'il  gardait  précieusement,  craignant  que  quelque  catholique 
trop  zélé  ne  le  fît  disparaître*.  Graverol  mourut  à  Nîmes  en  1694. 

'  Académie    des    sciences   de    Toulouse.  au  marquis  d'Aubais  (n"  39)  et  à  Ph.  Lau- 

3*  «érie,  t.  m,  p.  1 48- 164.  rent  de  Joubert. 

'  Bulletin  de  la  société  d'Alais ,  t.  VII,  '  Ce  manuscrit    a    été  acquis   de  nos 

p.  37-88.  Le  ms.  de  la  Bodiéienne  Add.  jours  pour  la  bibl.  de  Nimes,  par  les  soins 

D.  ii4  est  un  exemplaire  de  Bernard  Gui,  de  feu  E.  Germer-Durand, 
relié  aux  armes  de  Rignac,  qui  a  appartenu  *  Voir  une  note  de  M.  Delisle,  iVohcw 


XKXV 


INTRODUCTION. 

Les  établissements  religieux  de  Nîmes  n'ont  fourni  à  la  bibliothèque 
municipale  qu'un  petit  nombre  de  manuscrits.  Levirs  collections 
durent  être  dispersées  au  xvi"  siècle,  lors  de  l'occupation  de  la  ville 
par  les  protestants.  C'est  ainsi  que  l'église  de  Nîmes,  qui  possédait  en 
1219  beaucoup  de  bons  et  beaux  manuscrits  ^ ,  n'a  donné  à  la 
bibliothèque  que  deux  volumes;  l'un  1res  important,  le  lectionnaire 
de  l'évèque  Aldeberl,  du  xii° siècle  (n°  1 4) ,  l'autre  sans  intérêt,  venant 


et  extraits  des  manuscrits,  t.   XXVII,  2. 
p.  35i. 

'  Extrait  de  l'inventaire  des  meubles, 
ornements  et  livres  de  la  sacristie  de  la 
cathédrale  de  Nîmes  (1218-1219;  Ménard , 
Histoire  de  Nîmes,  I,  Pr.,  65-68). 

...  In  crotula  que  est  ju\ta  crotam  ec- 
clesie  S.  Pétri .  .  .  Textum  et  Epistolare , 
singulum  cum  postibus  argent!.  .  . 

In  scrinio  a  sinislra  parte  altaris  S.  Pétri 
positoinveni Textum etEpistolare,  cum  po- 
stibus argenti,  in  unovoluminc.Missale  vê- 
tus et  aliud  novuin;  Ordinariumveterem... 

Item  inveni  in  armario  juxta  crotam 
epistolas  Encelmi;  Psalterium  planum; 
Collelarium;  Psalterium  Jeronimi  planum  ; 
librum  Questionum  Anicii;  Scntentias; 
Commentarium  Jeronimi  super  Matbeum; 
librum  Retractationum;  librum  Pastora- 
iem;  librum  Boecii;  epistolam  Leonispape 
ad  presbiteros  ;  librum  Boecii  de  Trinitate  ; 
librum  expositionis  Alcuini  super  Gencsim; 
Lamentationes  Jeremie  et  Cantica,  in  une 
volumine;  Décréta  de  libris  recipiendis 
vel  non  recipiendis,  a  Gciacio  papa;  Can- 
tica in  uno  volumine  ;  librum  Encheridion  ; 
Expositiones  Jeronimi  in  Cantica  ;  Cantica 
in  uno  volumine;  Exposilionem  cpistole  ad 
Romanos  ;  glosas  superLucham  ;Psalterium 
cum  glosa minorl ;  CanonesNiceniconcilii; 
librum  Exameron  ;  Jobannem  evangelis- 
tam;  Sermone»  ex  Canticis  ;  Breviarium 


Amici.  —  Item  inveni  librum  Josue,  Judi- 
cum ,  Rester,  Tbobie ,  Judit ,  Rut ,  Raimundi 
archidiaconi ,  in  uno  volumine;  Boetium 
de  Trinitate  ;  Psalterium  cum  glosa  minori  ; 
Jeronimum  super  Marcum  Raimundi;  vi 
libros  Psalmorum  magistri  R. ,  archidia- 
diaconi  ;  Sententias  Stepliani  de  Sancto 
Marciale;  Décréta  pauperum  R.  archidia- 
coni ;  epistolas  Pauli  ejusdem  R.  ;  Suinmam 
Decretorum;  librum  psalmorum  R.  archidia- 
coni; quinque  libros  Moysi  archidiaconi  R. 
in  uno  volumine  ;  librum  Regum  et  Paralipo- 
menon  et  Ezdraz  R.  archidiaconi;  epistolas 
Enselmi  ;  librum  Exodi  ;  Sententias;  Duode- 
cim  prophetas  ;  Ezechiel  et  Daniel  Raimun- 
di archidiaconi  ;  quatuor  Evangelistas  quos 
R.  sacrista  fecit  fieri  ex  libris  archidiaconi. . . 

Item  in  armario  trans  altare  béate  Marie 
inveni.  .  .  vu  prosarios;  Textum  et  Epis- 
tolare Sancte  Eulalie  ;  Versus  offerendorum 
in  duobus  quaternis,  et  xlvii  caternos 
non  scriptos  quos  paraveral  dominus  Bei-. 
prepositus  de  redditibus  sacristie,  ad  fa- 
ciendum  duos  libros .  .  . 

Item  inveni  in  scrinio  vestiarialus  xi  li- 
bros de  coro ,  scilicet  primam  partem  isto- 
rie  in  uno  volumine ,  et  secundam  in  alio  ; 
item  primam  partem  islorie  correcte  in 
uno  volumine,  et  secunda  est  apud  Sanctum 
Egidium  in  domo  Militie;  primam  par- 
tem Moralie  in  uno  volumine,  et  secun- 
dam in  alio  ;  expositionem  Jeronimi  super 


XXXVI 


INTRODUCTION. 


de  l'église  d'Aulas  (n°  i).  —  Les  couvents  de  Nîmes  n'ont  donné  que 
quelques  volumes  sans  grande  valeur;  Jésuites,  n"  87;  Dominicains, 
n°  89;  Augustins,  n°  189.  Exceptons  toutefois  les  Capucins  dont  la 
bibliothèque  s'était  enrichie  d'une  partie  de  celle  de  Fléchier,  n***  1 6  i  - 
167,  267-273,  227.  Citons  encore  un  volume  venant  d'un  couvent 
non  déterminé  de  Bagnols,  dans  le  Gard  (n°  62). 

Deux  autres  communautés  religieuses  du  département  actuel  du 
Gard  ont  contribué  à  la  formation  de  la  bibliothèque  ;  l'abbaye  béné- 
dictine de  Saint-André  d'Avignon  a  fourni  quelques-uns  des  plus  an- 
ciens manuscrits  de  cet  établissement  (n^'Ô,  i5,  ^2,  /i6,5o,  5i,  53, 


Ysayam  ;  Matutinarium  nigrum  ;  Malutlna- 
rium  rubeum ,  et  Matutinarium  album  ;  et 
Estivale  in  uno  volumine .  .  . 

Item  in  armario  inferiori  [scolariuni] 
invenl  Ordinarium  precentoris;  caternum 
Mortuorum.  .  . 

Item  inveni  in  armario  juxta  exitum 
Sancti  Pétri  Tevtum  et  Epistolare  et 
Officiale,  in  uno  volumine  concatenatum 
.  . .  Item  apud  Sanctum  Spiritum  inve- 
ni. .  .  missale,  textum  et  missaletum. 

Item  inveni  in  claustre  duo  responsalia , 
duo  ofiicialia,  et  librum  concathenatum 
ad  farestol. ,  in  quo  psalterium  cum  colle- 
tario  et  officiaii  ;  et  librum  Dominicalem  ; 
iibrum  Papie  ;  librum  de  verbis  Domini  ; 
librum  spissum ,  Matlieuui  ;  Passionarium 
qui  vocatur  Galazanegues  ;  librum  Dialo- 
goruin;  Vitas  patrum;  Gregorium  super 
Jezechielem;  Balbetum;  Jeronimum  super 
Matheum,  super  Marcuin,  super  Danieiem, 
de  Spiritu  sancto,  super  Apocalipsim ,  su- 
per Duodecim  prophetas  ;  Rcmigium  super 
epistolas  Pauli  continuum  ;  duo  martyrolo- 
gia;  Origenes  super  epistolam  ad  Romanos; 
iibrum  veterem  super  Psalmos  ;  Prosarium 
veterem;  librum  grammalicum;  Bedam 
super  Lucam;  item  Bedam  super  omelias 


cvangeliorum  ;  Origenes  super  quinque  li- 
bres Moysi;  librum  de  Trinilate  et  de 
muitis  aliis  usque  ad  librum  de  Vera  reli- 
gione;  librum  super  Jeronimum,  Augus- 
tinum  et  Ambrosium ,  qui  incipit  ab  epis- 
tola  ad  Galalas,  cujus  finis  sunt  epis- 
tole  Ambrosii  ad  imperatores  ;  librum  de 
qualitate  celestis  patrie  ;  librum  inca- 
thenatum  in  capitule,  in  que  centinentur 
imni ,  psalterium ,  celletarius  ;  librum  Re- 
tractalionum  et  de  luna;  Encheridion  et 
Prosperum  in  uno  volumine;  Martirolo- 
gium  et  de  gradibus  in  uno  volumine; 
Augustinum  super  Johannem  ;  librum  vo- 
catum  Via  regia;  librum  veterem  Isidori; 
Paterium  ;  Quatuor  evangelia  in  uno  volu- 
mine; Psalterium  vêtus;  Missale; Textum; 
librum  Epistelarum;  Colletarium;  librum 
veterem  in  quo  sunt  très  libri  Salomonis  ; 
librum  velerum  Conciliorum;  Passiona- 
rium veterem,  qui  incipit  a  vila  Sancti 
Nicholai;  librum  istorie  ex  Socrate;  librum 
qui  vocatur  de  Aquabella  ;  librum  Quadra- 
genarium;  expesitio  velus  super  epistolas 
Pauli;  librum  Isidori  de  efficiis;  canones 
veterum  Conciliorum;  duos  libres  ordina- 
rios  in  duebus  voluminibus  ;  et  alios  libres 
minutes  sine  postibus  usque  ad  xi. 


INTRODUCTION.  xxxvii 

78,  ce  dernier  manque  aujourd'hui),  et  plusieurs  figurent  dans  un 
petit  catalogue  du  xui*  siècle  publié  par  M.  Delisle  K  De  la  Char- 
treuse de  la  même  ville  viennent  la  plupart  des  manuscrits  hébreux 
décrits  plus  loin  (n'^io,  11,  12,  i3,  22,  23,24,  26,  26,  27,  liS), 
et  le  manuscrit  latin  47.  Ces  manuscrits  hébreux  avaient  sans  doute 
été  trouvés  dans  une  juiverie  du  Comtat  Venaissin. 

Parmi  les  anciens  possesseurs  dont  les  noms  sont  inscrits  sur  quel- 
ques manuscrits,  citons  les  carmes  de  Toulouse  (n°8),  l'abbaye  de 
la  Grasse  (n"  36);  ce  dernier  volume  est  un  des  rares  que  l'on  con- 
naisse exécuté  dans  ce  célèbre  monastère;  l'abbé  Bégault,  secrétaire 
de  l'évêque  Fléchier  (n"  60),  enfin  Legoux  de  laBerchère  et  de  Beau- 
veau,  archevêques  de  Narbonne  au  xviii^  siècle  (n°  67). 

La  bibliothèque  de  Nîmes  s'est  accrue  de  quelques  volumes  manu- 
scrits depuis  la  Révolution;  c'est  ainsi  qu'elle  a  reçu  une  partie  des 
papiers  personnels  du  docteur  Amoreux  (n°'  279,  280,  291);  un 
traité  de  médecine  donné  par  M.  le  docteur  Valz  (n°  Sog);  divers 
travaux  de  topographie,  œuvre  de  M.  Bernard,  capitaine  du  génie 
(n°'  363-364);  deux  volumes  cédés  par  Ms""  de  Cabrières,  évêque 
de  MontpeUier  (n<"  353,  354),  enfin  un  manuscrit  hébreu ,  don  de 
M.  le  docteur  Carcassonne  (n°  365).  Elle  a  reçu  encore  deux  autres 
volumes  modernes  (n™  278  et  362)  et  acquis  vers  1870  un  manuscrit 
original  du  célèbre  antiquaire  Guiran  (n°  3oi). 

III.  —  PLAN  DU  CATALOGUE. 

L'auteur  du  catalogue  des  manuscrits  de  Toulouse  et  de  Nîmes 
s'est  conformé  dans  la  mesure  du  possible  au  plan  tracé  par  M.  De- 
lisle en  1873  ^  Chaque  notice  se  divise  en  deux  parties,  la  pre- 
mière énumérant  les  ouvrages  et  morceaux  renfermés  dans  le  vo- 
lume ;  la  seconde  décrivant  l'extérieur,  l'état  matériel  de  ce  même 
volume.  Oa  s'est  attaché  à  reproduire,  toutes  les  fois  qu'il  ne  s'agis- 

'  Le  Cabinet  des  manuscrits,  III,  6.  —  '  Note  sur  le  catalogue  général  des  manuscrits  des 
bibliothèques  des  départements  (5.  L.),  1873,  iii-8*. 


xxxvm  INTRODUCTION. 

sait  pas  d'ouvrages  1res  répandus,  les  titres  et  rubriques  tels  que  les 
donnait  le  manuscrit,  en  les  mettant  entre  guillemets;  presque  tou- 
jours les  premiers  mots  et  assez  souvent  les  derniers  de  l'ouvrage  ont 
été  donnés  textuellement;  sont  également  reproduites  les  souscrip- 
tions et  rubriques  finales  qui  fournissent  souvent  le  nom  du  copiste  ou 
du  prenner  possesseur,  la  date  de  l'exécution  du  manuscrit,  ou  encore 
une  attribution  nouvelle  de  l'œuvre,  toutes  choses  intéressantes  à 
relever.  Enfin,  pour  tous  les  ouvrages  anciens,  on  a  donné  soit  un 
renvoi  sommaire  à  un  répertoire  bibliographique  usuel,  tel  que  Fa- 
bricius,  Y  Histoire  littéraire  de  la  France,  Quélif  et  Echard,  etc.,  soit  à 
une  édition;  pour  les  auteurs  ecclésiastiques  antérieurs  à  l'an  1216, 
on  a  renvoyé  généralement  à  la  collection  Migne;  pour  ceux  des 
siècles  suivants  à  des  éditions  séparées.  Inutile  d'ajouter  que  le  rédac- 
teur du  catalogue  n'a  pas  la  prétention  d'avoir  épuisé  les  recherches; 
beaucoup  des  traités  pour  lesquels  il  ne  donne  ni  attribution  certaine 
ni  renvoi  bibliographique  précis,  ont  sans  doute  été  publiés  et  ne  sont 
point  anonymes.  La  transcription  des  premiers  mots  permettra  pres- 
que toujours  aux  savants  qui  recherchent  un  traité  déterminé  de  com- 
pléter ce  minimum  d'informations. 

Pour  les  manuscrits  modernes  les  recherches  bibliographiques  ont 
dû  naturellement  être  plus  bornées,  surtout  pour  les  manuscrits  de 
philosophie,  de  théologie  et  de  sciences.  Au  surplus  la  plupart  ne 
méritent  pas  de  retenir  longtemps  l'attention.  Pour  ceux  d'histoire ,  et 
surtout  d'histoire  de  France,  les  recherches  ont  été  poussées  plus 
loin,  et  le  rédacteur  du  catalogue  a  pu  faire  profiter  les  lecteurs  de 
ses  travaux  personnels  sur  la  bibliographie  de  l'histoire  languedo- 
cienne, richement  représentée  dans  les  bibliothèques  de  Toulouse 
et  de  Nîmes.  Toutefois  il  fera  remarquer:  1"  que  la  nature  même  des 
manuscrits  de  Nîmes,  composés  presque  uniquement  de  recueils  et 
de  fragments ,  l'a  empêché  de  multiplier  pour  eux  ce  genre  de  rensei- 
gnements; 2°  qu'imprimé  entièrement  dès  la  fin  de  l'année  1882,  le 
catalogue  des  manuscrits  de  Toulouse  ne  mentionne  pas  de  publica- 
tion postérieure  à  cette  date. 


XXXiX 


INTRODUCTION. 

La  seconde  partie  de  chaque  notice  indique  la  matière,  le  nombre 
des  feuillets,  la  hauteur,  la  date  approximative  ou  exacte  et  la  reliure 
du  volume.  On  y  trouvera  également  le  nom  des  anciens  possesseurs, 
l'indication  sommaire  du  caractère  de  l'ornementation,  lettres  ornées 
et  miniatures;  ces  dernières  ne  sont  décrites  en  détail  que  quand  elles 
sont  ou  très  nombreuses  ou  très  remarquables.  Toutes  ces  indications 
sont  naturellement  réduites  au  strict  nécessaire  quand  il  s'agit  de 
volumes  modernes. 

Les  deux  catalogues  décrivent  tous  les  volumes  manuscrits  possédés 
en  1877  par  la  bibliothèque  de  Toulouse,  en  1880  par  celle  de 
Nîmes;  toutefois  ce  dernier  établissement  possède  en  plus  quelques 
liasses  manuscrites  modernes  données  par  M.  le  docteur  Valz  et  que 
feu  M.  Germer-Durand,  alors  bibliothécaire,  n'a  jamais  jugées  dignes 
de  figurer  dans  un  inventaire  imprimé;  ce  sont  les  papiers  personnels 
du  donateur,  consultations,  pièces  de  comptes,  mémoires,  etc.^ 

On  a  respecté  l'ordre  des  manuscrits  de  Nîmes  en  donnant  seule- 
ment à  chaque  volume  un  numéro  particulier.  Pour  ceux  de  Toulouse, 
l'ancienne  classification  était  tellement  défectueuse,  qu'on  a  dû  n'en 
tenir  aucun  compte  et  établir  un  ordre  systématique  tout  nouveau. 
Une  table  de  concordance  publiée  à  la  suite  de  cette  notice  permettra 
au  lecteur  de  retrouver  les  numéros  actuels  des  volumes  ;  on  a  d'ail- 
leurs, à  la  suite  du  nouveau  numéro,  mis  entre  parenthèses  les  nu- 
méros anciens;  c'est  ainsi  que  I,  82  veut  dire:  i'^  série,  n"  Sa; 
C.  10,  fonds  du  clergé  ,  n"  10. 

Deux  tables  terminent  et  complètent  le  volume;  la  première  donne 
les  noms  d'auteurs,  pour  ceux  du  moyen  âge  au  prénom,  pour  ceux 


'  C'est,  croyons-nous,  par  erreur  que 
M.  l'abbé  Arbellot  indique  comme  appar- 
tenant à  la  bibliothèque  municipale  de  Nimes 
le  Recueil  de  miracles  de  saint  Martial, 
qu'il  a  analysé  dans  le  Dullelin  de  la  Société 
archéologique  du  Limousin ,  WX.  (i88a), 
p.  84-92,  et  dont  il  a  publié  le  texte  dans 
les  Analecta  Bollandiana,  t.  I,  p.  4i  1-445. 


Nous  avons  de  fortes  raisons  pour  croire 
que  ce  manuscrit,  dont  M.  Germer-Durand 
ne  nous  a  point  parlé ,  lors  de  notre  séjour 
à  Nîmes,  appartient  à  la  bibliothèque  du 
séminaire  de  cette  ville.  Ajoutons  que  la 
cote  donnée  par  M.  Arbellot  pour  ce  vo- 
lume (S.  XI)  est  inconnue  à  la  biblio- 
thèque municipale. 


XL  INTRODUCTION. 

des  temps  modernes,  au  nom  de  famille.  Des  renvois  nombreux  des 
formes  latines  aux  formes  françaises  et  réciproquement  en  rendront, 
croyons-nous,  l'usage  aisé.  Tous  les  noms  relevés  dans  cette  première 
table  sont  des  noms  d'auteurs  ;  on  n'a  fait  exception  que  pour  ceux 
des  correspondants  de  Jean  Boyssoné;  la  mention  du  nom  de  Rabe- 
lais, par  exemple,  n'implique  pas  nécessairement  l'existence  de  lettres 
de  ce  grand  écrivain  dans  le  recueil  de  Boyssoné;  elle  indique  seu- 
lement qu'il  contient  tout  au  moins  des  lettres  à  l'auteur  de  Panta- 
gruel.ha  seconde  table,  beaucoup  plus  étendue,  est  la  table  des  ma- 
tières et  des  ouvrages  anonymes;  on  n'a  pas  craint  d'y  multiplier  les 
renvois  et  d'y  répéter  les  mêmes  indications  à  trois  ou  quatre  mots 
différents.  Ceux  des  renvois  qui  sont  imprimés  en  caractères  capitaux 
doivent  être  cherchés  à  la  table  des  auteurs.  Les  vies  de  saints  sont 
placées  au  mot  sanctus. 

Les  manuscrits  hébreux  de  Nimes  ont  été  décrits  par  l'auteur 
d'après  les  travaux  suivants;  en  premier  lieu  une  courte  notice,  pu- 
bliée par  M.  Neubauer,  dans  le  Courrier  du  Gard  (  i  7  mars  1873);  en 
second  lieu  un  copieux  mémoire ,  inséré  par  M.  Joseph  Simon ,  institu- 
teur israélite  à  Nîmes,  dans  la  Revue  des  Etudes  juives  ;  ce  dernier  travail 
a  été  particulièrement  utile. 

En  terminant,  l'auteur  se  fait  un  plaisir  de  remercier  MM.  L.  De- 
lisle  et  Hauréau,  qui  ont  bien  voulu  relire  attentivement  les  épreuves 
de  son  travail  et  le  faire  profiter  de  leurs  vastes  connaissances  litté- 
raires et  paléographiques;  il  lexu-  doit  plus  d'une  correction  utile,  plus 
d'une  identification  importante. 

A.    MOLINIER. 


APPENDICE. 


I.  Catalogue  des  manuscrits  des  Augustins  de  Toulouse  (1764)  '. 

Adam  Premonstratensis  in  Magislrum  Sententiarum.  Vélin. 

Adhorlatio  SS.  Patrum  Egypliorum  ex  S.  Hieronimo,  et  S.  Thomas  in  Johan- 
nem.   Vélin. 

jEgidius  Romanus,  in  secundum  Senlentiarum.  Vélin.  — In  Senteutias.  Vélin. 
—  In  Jibros  Posteriorum  et  physicorum.    Vélin.  —  Sumraa  de  anima. 

Jacobi  Vilerbiensis  et  aliorum  quodlibeta.  Vélin. 

Alani  expositiones  in  evangelia.  Vélin. 

Albert!  Magni  de  laude  béate  Alarie  virginis.  Vélin. 

Alcoti  postilla.  Vélin. 

Henricus  de  Alez,  in  Magistrum  et  in  Jibruni  Eticorum  Aristotelis.  Vélin. 

Alexanderde  Alez,  De  re  publica.  Vélin. 

Allate  [sic).  Postilla  in  evangelia  dominicalia.  Vélin. 

Alphonsus  Toletanus  et  Innocenlius  V.  Vélin. 

Augustinus  de  Aucona,  De  potestate  ecclesie.  Vélin. 

Apamiarum  rituale.  Vélin. 

In  Apocali])sim  etCategorias,  Viterbii.  Vélin. 

Apocalypsis  et  Proverbia  Salomonis.  Vélin. 

Apocalypsis  et  Job  d.  Thome  et  vEgidius  Romanus,  de  Anima. 

Apocalypsis  cum  figuris.  Vélin. 

Aristotelis,  de  cœlo  et  mundo.  Vélin. 

Aristotelis  opéra.  Vélin. 

Aristotelis  logica.  Vélin. 

Augustinus,  de  Trinitate.  Vélin.  —  De  Civitale  Dei.  Vélin.  —  l.iber  relracta- 
tionum.  Vélin  —  Sennoiies.  Vélin.  —  Quinquagesimale  super  Psalmos.  Vélin. 

Augustin!  vita.  Explicatio  regulac. 

Augustin!  conventus  Tholose  décréta  Juliani  de  Salem.  Vélin  (2  exemplaires). 

'  Extrait  d'un  catalogue  de  la  biblio-        Nous  avons  laissé  subsister  les  lautes  de 
thèque  du  couvent,  conservé  aux  archives        l'original, 
départementales    de    la    Haute-Garonne. 

MAS.  DES  BIBL.  —  VII.  F 


XLii  '  INTRODUCTION. 

Pro  religiosis  sancti  Auguslini  ulilia.  Vélin. 

Aureoluset  Michael  de  Massa  in  3°°'  Sententiarum.  Vélin. 

Autoritates  pro  qualibet  materia.  Vélin. 

Basilea  in  Magistrum  Sententiarum  et  Historia  scholastica.  Vélin. 

Beda  super  epistoias  canonicas.  Actus  apostolorum.  Vélin. 

Bernardus  de  Podio  in  septem  Psalmos.  Vélin. 

Biblia  (3  exemplaires).  Vélin. 

De  correptione  Bibliae.  Vélin. 

Bibliorum  sacrorum  quidam  libri.  Vélin. 

Breviarium  (2  exemplaires).  Vélin. 

Breviarium  totius  iogicae  et  in  i"  iibros  Digestoruni  [sic]. 

Brisonis.  —  De  casibus  conscientiae. 

Bruniquelli  Moralia  in  historiam  Scripturae,  et  in  Magistrum  Sententianim. 
Vélin. 

Burchardus,  Wormaliensis  episcopus.  Vélin. 

Gerardus  de  Buxo,  Compilatio  inevangeiia  et  sermones. 

Canon  um  collectio  galiica. 

Catena  aurea  in  s.  Mattheum  et  Jehan  nem. 

Caesarii,  episcopi  Arelatensis,  epistolae. 

In  partibus  oralorias  (sic)  Cicerouis. 

Commentarium  in  Job. 

Compendium  figurarum  novi  Testamenti  Antonii  de  Janua,  ordinis  S.  Augus- 
tini. 

Constitutiones  ordinis  Sancti  Augustini. 

Decretum  de  delictis  et  pénis. 

Decretum  Gratiani. 

In  libre  Decretalium  rubrjcae  GodotFridi. 

Diccionarium.  Papier. 

Diccionarium  sacrum.  Vélin. 

Dionisii  Areopagitae. 

De  generibusdivinationum.  Joachim,  Camerarius.  Vélin. 

De  divinis  ofBciis  opuscuium. 

Guilieimus  Durandus,  Pontificale  secundum  ordinationem  novam. 

In  4°'"  Sententiarum. 

In  epistolas  D.  Pauii  et  Mattheum,  et  Hugo,  declausfro  anime. 

Eximines,  Le  livre  des  anges. 

Expositio  in  Canticum. 

Expositio  in  Canticum  Mich.  Ghislerii. 

Expositio  in  Evangeliuui,  Compilationes  in  Scripluraui  sanctam. 


INTRODUCTION.  xlhi 

Flores  sanctorum. 

Folquerius  in  Scripturam  sanctam. 

Henricus  Gandavensis,  Theologia. 

Gorrani  in  Psalmos. 

Hieronimus,  prologus  in  Izaiam  prophetaru. 

Hieronimus,  Explanationes  in  epistolis- 

Hugolinus  in  Magistrum. 

Hugonis  cardinalis,  postiHa  in  libros  sacros. 

Innocentii  V  in  Magistrum  Sententiarum  (2  exemplaires). 

Isaias  propheta.  Sermones  varii. 

Isidorus,  Epistolae  divi  Pauli,  actus  apostolorum  et  de  summo  bono. 

Isidorus,  Varia  quaedam  theologica. 

Rhetorica  in  Partitiones  M.  T.  Giceronis.  Pap. 

Joannis  Chrisostomi  liber. 

lo  Job  anonimus. 

Guillelnius  de  Lancea,  Via  salutis. 

Je,  lector  ordinis  Predicatorum,  Summa. 

Legenda  sanctorum,  compilatio  JacobiNacone  (sic);  Jacques  de  Voragine. 

Linsmius  (sic),  PostiHa  ad  Titum;  Jean  de  Hesdin. 

Nicolaus  de  Lira  vel  Liranus,  Scriptura  sancta. 

Loci  communes,  de  laude  béate  Marie  virginis  Alberti  Magni. 

Pétri  Lombardi  Sententiae. 

Lucius,  in  Magistrum  Sententiarum. 

Manuscriptus  in  k"'^  librum;  theologia  moralis. 

In  Apocaiypsim  et  Proverbia  Salomonis. 

Martirologiura. 

Milleloquium  veritatis  beati  Augustin!  (2  volumes). 

Missale  (2  exemplaires). 

Missale  ord.  Sancti  Augustini  (2  exemplaires). 

Monachi  Divinationes. 

Nicolaus  Andréas  et  Flores  sanctorum. 

Oresmo  [sic)  in  Magistrum  Sententiarum  et  in  epistolas  dominicales. 

Parisius,de  potestate  regia  et  papali. 

Philosophorum  omnium  dicta. 

Physica. 

Plinii  historia  mundi. 

Postillae  in  libros  Genesis  et  Exodi. 

Pontificale. 

Quaestiones  disputate;  Corruptorium  sancti  Thome. 


xuv  INTRODUCTION. 

Régula  sancti  Augustin!  explicata. 

Ricardi  a  Sancto  Victore ,  explicatio  theologica ,  de  sancta  Trinitate ,  de  Patriai- 
chis. 

Fr.  Ricardi  et  Joannis  de  Falco  questiones  theoiogicâe. 

Sermones  varii  (4  volumes). 

Sermones  communes,  Vilae  iHustrium  philosophorum. 

Sermones  de  Sauqueviila. 

Sermones  dominicales  et  provinciales  per  totum  anoum. 

Simplicii  philosophia. 

Grenier,  episcopi  Apamiarum,  rituale,  et  de  correptione Bibliae. 

Jacobus  Usserius,  Dictionarium  sacrum. 

Sermones  de  Virgiaco. 

II.  Manuscrits  des  fbères  Prêcheurs'. 

s.  32. 

LIBRI  BIBLICI    MANUSCniPTI. 

1.  Genesis  et  Exodus  cum  glossa  ordinaria  et  interlineari. 

2.  Leviticus,  Numeri,  Deuteronomius  cum  iisdem  glossis. 

3.  Libri  Josue,  Judicum,  Esdrae,  Tobiae,  Judith,  Eslhei-,  Machabaei. 
^.  Breviarium  fratrum  Praedicatorum  pro  aestate  et  autumno. 

5.  Primus  tomus  Historiae  pontificum,  Decretalium  et  Conciliorum. 

6.  Anibrosius  sup.  psalmo  ii8,  cum  epistoiis  d.  Hieronymi. 

7.  Idem  Ambrosius  in  epistoiis  Pauli,  item  de  Noe,  Abraham,  etc. 

8.  D.  Gregorius  in  Cantica,  item  Pastorale  et  Dialogi. 

9.  Ven.  Beda,  in  Lucam,  ms.  exaratum  anno  1298  jussu  d.  Bernardi  de  Cas- 
taneto. 


1.  Biblia  intégra,  in-Zt",  parvo  caractère,  sed  absoluta. 

2.  Hieronymiis,  de  Scriptoribus  ecclesiasticiset  quaeslionibus  hebraicis. 

3.  D.  Auguslini  varii  tractatus. 
A.  Origenis  homcliae. 

5.  Colleclio  rerum  piarura  ex  d.  Bernardo  et  aiiis. 

6.  Thomae  Hibernici  flores  Bibliae. 

'  Emprunté  au  manuscrit  883  de  Toulouse;  œuvre  du  P.  Laqueilie,  bibliothécaire 
du  couvent  à  la  fin  du  xvii"  siècle. 


INTRODUCTION.  xlv 

7.  D.  Thomas  super  Dyonisium  et  Boelium  de  Trinitale. 
8-11.  Pétri  de  Tarantasia  in  Senlentias  [U  volumes). 

S.  33. 

LIBRI  DOCTRINALES  MANUSCRIPTI,  NUNQUAM   TYPIS  EDITI. 


1.  SanctiusMulerii,  episcopus  Oloronensis,  ord.  Praed.,in  1  Sent. 

2-5.  Dominicus  Grenerius,  episcopus  Apamiensis,  ord.  Praed.,  super  Genesim 
et  Exodum,  Leviticum  et  Deuterononiium;  —  Josuc,  Judices,  Ruth  et  Reges; 
—  Paralipomena,  Esdram,  Tobiam,  Judith,  Esther  et  Machabeos. 

6.  Petrus  dePennis,  episc.  S.  Papuii,  ord.  Praed.,  de  visitalione,  etc. 

7.  Arnaldus  Bernardi,  regens  Tolose,  ord.  Praed.,  in  Apocalypsim. 

8.  Pars  1°  Dictionnarii  theologici  Jacobi  de  Tolosa,  ord.  Praed. 

9.  Ejusdem  pars  altéra. 

10.  Anselmus  in  Psalmos. 


1.  Pétri  de  Riga,  ord.  Praed.,  Biblia  metrica. 

2.  Gabrieiis  deZala,  ord.  Praed.,  Biblia  metrica. 

3.  Exposilio  Psalterii  manuscripta. 

4.  Lectura  super  Mathaeum. 

5.  Alia  expositio  Mathaci. 

6.  Expositio  iibri  Job. 

7.  D.  Joannisde  Cardalhaco  sermones  et  orafiones  legationum. 

8.  Miscelianea  theologica  anonymi  (nescioan  ejusdem  D.  Joannis). 

9.  Opuscula  nunquam  édita  Joannis  de  Neapoli,  Pétri  de  Palude,  Jacobi  To- 
losani,  ord.  Praed.,  et  Pétri  Aureoli,  ord.  Minorum. 

10.  Jacobi ,  episcopi  de  Lausana,  ord.  Praed.,  postiilae  novi  Testamenti. 

11.  Ejusdem  sermones  varii. 

12.  M.  Alani  de  Insuia,  Oculus  sacrae  Scripturae. 

S.  34. 

LIBRI    HIST0RIALE8   ET  ALII   MANUSCRIPTI. 
P. 

1.  Bernard!  Guidonis,  episcopi  Lodovensis,  ord.  Praed.,  Hisloriae  ecclesias- 
ticae  et  saeculares. 


iLvi  INTRODUCTION. 

2.  Ejusdem  tractatus  de  festis  Domini  etb.  Virginis  et  Joannis  Baptistae  et 
apostolorum. 

3.  Idem,  de  sanctis  raarlyribus,  episcopis,  confessoribus  et  pluribus  sanctis 
mulieribus. 

k.  Idem,  iterum  de  sanctis  apostolis  et  martyribus  utriusque  sexus. 

5.  Idem,  de  sanctis pontiticibus  et  confessoribus,  Jeanne  evangeiista  et  sanctis 
virginibus. 

6.  Idem,  de^.  Virgine  et  de  quibusdam  sanctis  omnis  generis. 

7.  Idem,  de  rébus  ordinis  Praedicatorum,  in-folio. 

8.  Lectionarium  vêtus  veterum  legendarum. 

9.  Bernard  us  de  Roserio,  archiepiscopi  Tolosani,  de  sacro  principatu. 

10.  Berengarii,  episcopi  Biterensis,  inventarium  juris  canonici. 

T. 

1.  Bernardus  Guidonis,  historia  ord.  Praedicatorum  et  capitula  generalia  et 
alia. 

2.  Ejusdem  varii  sermones  de  tempère. 

3.  BuUarium  ordinis  Praedicatorum. 

4.  Theodoricus  de  Apoldia  et  Humbertus,  de  sancto  Dominice. 

5.  Geraldus  de  Frachete,  de  priniis  fratribus  erd.  Praed. 

6.  Stephani  de  Sailhanace,  Histeria  ord.  Praedicatorum. 

7.  Raymundi  Hugonis,  ord.  Praed.,  historia  transiatienis  sancti  Thomae. 

8.  Adam  Goudam  vei  de  Brodio  vel  alius  super  Sententias. 

9.  Sermones  fr.  Guillelrai,  archiepiscopi  Lugdunensis,  ord.  Praed. 

10.  Fr.  Joannes  a  Fraxino,  ord.  Praedicat. ,  de  sacrificio  missae. 

11.  Anonymus,  de  amere  Dei,  et  Nicolaus  Anapii,  Bibiia  pauperum. 

12.  Anonymus  asceticus,  a  capitule  generali  approbatus  i283. 

Nous  complétons  cette  liste  à  l'aide  d'un  autre  catalogue  de  la 
même  bibliothèque,  existant  à  la  Bibliothèque  nationale  (manuscrit 
latin  loSgô,  f.  282,  xvii^  siècle). 

Claudius,  episcopus  Tauriuensis,  in  Matthaeum. 

S.  Vincentii  Ferrerii  sermonum  duo  volumina. 

D.  Augustini  Milleloquium  (4  volumes). 

yîlgidius  Romanus,  de  Reginiine  principimi. 

Sermones  selecti  ex  pluribus  sanctis  palribus  pro  variis  solemnitatibus. 

Pbilippi  de  Montecalerio  poslilla  super  evangelia  dominicaiia  (2  volumes). 


INTRODUCTION.  uvii 


Nicolaus  Gorran ,  in  Psalmos. 

Nicolaus  Gorran,  in  Ecclesiasticum- 

Magister  Àlanus,  de  diversis  vocabulis  Scripturae  sacrae. 

Dialogista  anonymus  ordinis  Minorum. 

Historia  scolastica. 


III.  Catalogue  de  la  bibliothèque  du  chapitre  Saint-Étienne 
DE  Toulouse  au  commencement  du  xvi*  siècle  ^ 

Hic  ergo  immense  doctrine  archiepiscopus  preclaros  edidit  iibros,  quorum 
Domina  hic  annotantur  et  describuntur. 

Super  theologia  sunt  libri  sequentes  per  prenominatum  dominumBernardum, 
archiepiscopum  Tholosanum,  compilati: 

Primo  de  laudibus  beatissime  virginis  Marie  volumen  magnum,  solemniter  in 
pargameno  descriptum  et  illuminatum,  positum  in  cathena  ferrea  in  choro  rae- 
tropolitane  ecclesicTholosane,  et  in  volumine  predicto  sunt  septem  iibri  sequen- 
tes,  intitulali  ut  sequitur:  Liber  intituiatus  super  Pentatheucuni  de  figuris  ad 
laudem  beatissime  virginis  Marie.  — >  Liber  intituiatus  Cantica,  singulari  modo 
procedeado  et  totus  ad  honorem  beatissime  virginis  Marie.  —  Lil)er  intituiatus 
Viridarium  roseum  super  Salutatione  angelica  ad  laudem  beatissime  virginis 
Marie.  —  Liber  intituiatus  Itinerarium  Uomanum  super  Magnificat,  alio  modo 
procedendo,  descriptus  ad  laudem  beatissime  virginis  Marie.  —  Liber  intitu- 
iatus Contemplas  seniorum  super  Apocalipsim,  ad  laudem  beatissime  virginis 
Marie.  —  Liber  intituiatus  Octo  sermonum  ad  laudem  Marie.  —  Liber  intituiatus 
De  quotidianis  orationibus  ad  laudem  beatissime  virginis  Marie.  —  Liber  intituia- 
tus De  centum  miraculis  solemnibus  ad  laudem  beatissime  virginis  Marie. 

Secundum  volumen  aliud  in  pargameno,  in  magna  forma,  solemniter  descrip- 
tum et  illuminatum,  positum  etiam  in  cathena  ferrea  in  choro  metropolitane 
ecclesieTholosane,  in  quo  volumine  sunt  Illlibri  sequentes:  —  Liber  intituiatus 
Centimanus  décades,  de  laudibus  sanctorum  Abel  et  Stephani  protomartyn's, 
mirabili  stilo  factus.  —  Liber  intituiatus  attestationum  de  laudibus  beati  Stephani 
prolomartyris.  —  Liber  intituiatus  in  Aclibus  apostolorum ,  de  laudibus  beati 
Stephani  protomartyris,  cum  prosis  sequentibus  et  quodam  oflficio  horanim  ab- 
breviato. 

Aliud  volumen   magnum  sermonum  dominicalium  plurimorumque   sancto- 

'  Bertrandi,  Gesta  Tholosanornm ,  i5i5,  f.  48. 


XLVin  INTRODUCTION. 

ruin,  lain  coram  Romanis  pontificibus  et  imperatore  Rome  cl  coram  dominis 
sanctc  Romane  ccclesie  cardinalibus,  quam  in  partibus  clerc  et  populo  Tholo- 
sano  factis  (i/f),  el  est  ciim  cathenaferreain  libraria  commun!  ecclesie  Tholosane 
positum. 

Aliud  volumeii  sermonum,  etiam  cum  cathena  ferrea  in  libraria  communi 
ecclesie  Tiiolosane  positum. 

Liber  lecturarum  in   examinibus  privalis  liccnliandorum  in  thcologia  super 
qualtuoi-  libris  Magislri  Scnlentiarum,  in  magno  voluminc. 
Super  jure  canonico  sunt  libri  sequenles  : 

Primo  liber  intitulalus  volumen  commentariorum  super  Decreto  et  Decreta- 
libus,  in  magna  forma  el  in  pargameno. 

Âlius  liber  intitulalus  Liber  induclionum  super  libro  Sexto,  in  duobus  ma- 
gnis  voluminibus  et  in  pargameno,  etiam  in  libraria  communi  ccclesie  metropo- 
litane  Tholose  ac  cum  cathenis  ferreis  positus. 

Alius  liber  intitulalus  Tripertita  consultationum .  in  magno  volumine  et  perga- 
nieno,  in  libraria  communi  metropolilane  ecclesie  Tholosane  cum  cathena  ferrea 
positus. 

■Alius  liber  Repetilionum  in  sex  studiis  generalibus  solemniter  factarum,  in 
magna  forma  et  in  pergameno  descriptus. 

Alius  liber,  intitulalus  de  quadraginta  duabus  questionibus  ardui«,  in  pai^a- 
meno  solemniter  descriptus  el  iliuminatus,  etiam  cum  cathena  ferrea  positus 
in  libraria  communi  metropolilane  ecclesie  Tholosane. 

Alius  liber  solemnium  principiorum  in  collatione  egregiorum  magistralium 
(sic)  et  doctorum,  necnon  arengarum  ad  plurimos  reges,  principes  et  poteslates, 
in  magno  volumine  et  in  pargameno. 

Super  factis  apostolice  sedis  et  universalis  ecclesie  sunt  libri   sequentes, 
per  eundem  dominum  archiepiscopum  Tholosanum  compiiati  : 

Liber  intitulalus  Erectivum  opinantium  de  amplitudine  aucloritatis  [et]  potes- 
tatis  summorum  pontificum  sancte  Romane  ecclesie  sedis  apostolice  et  regula- 
tione  generalium  consiliorum  [sic]  universalis  Ecclesie  militantis. 

Alius  liber  intitulalus  Agoramus  de  sacro  principatu. 

Alius  liber  intitulalus  Promptuarium  ecclesie  Dei  catholice. 

Alius  liber  intitulalus  De  statu,  auctoritate  et  potestate  dominorum  sancte  Ro- 
mane ecclesie  cardinaliuni  et  corum  colleyii  sacrosancti. 

Alius  liber  intitulalus  De  officia ,  auctoritate  et  potestate  legatorum  a  latere  sancte 
sedis  apostolice. 

Alius  liber  intitulalus  Panicolcntium  scismatis  excidium. 

Alius  liber  de  exlirpatione  invelerati  scismatis  in  papatu  Romane ,  et  de  cjus- 
dem  scismatis  in  futurum  caulela. 


INTRODUCTION.  xus. 

Alius  liber  intitulalus  de  cavendis  in  geueralibus  consiliisel  miiitantis  Ecclesie 
universalis. 

Alius  liber  de  veritate  super  apicibus  ecclesiastice  potestalis  et  Pragmatica  sanc- 
tione. 

Super  diversis  aliis  materiis  : 

Liber  de  ecclesia  Gallicana  et  de  prerogativis  ejusdem. 

Liber  alius  intitulatus  Miranda  de  laudibus  Francieet  de  ipsius  regimine  regni. 

Liber  alius  intitulatus  de  Attentato  transportu  domini  Delphini  Viennensis. 

Liber  alius  intitulatus  liber  Armerii  sive  de  insigniis  et  armis. 

Alius  liber  intitulatus  de  Arte  blasonandi  arma  quoruncunque. 

Alius  liber  intitulatus  Ambexiatorum  brevilocus. 

Alius  liber  intitulatus  de  Vita  et  miraculis  beali  Bernardi,  abbalis  Çlarevallis, 
Cisterciensis  ordinis. 

Alius  liber  intitulalus  Aurifria  sancti  Thome  de  Aquiuo,  ordinis  Predicalorum . 

Alius  liber  intitulalus  Nova  legenda  sancti  Bernardi  de  Senis,  ordinis  Minorum, 
in  horis  canonicis,  in  die  festi  ejusdem  sancti  novum  ofïîcium. 

Alius  liber  de  Viagio  crucesignatorum  contra  Thurcum,  crudelem  Christiani- 
tatis  invasorem. 

Alius  liber  intitulatus  de  Visitandis  parrochiis  et  de  casibus  reservatis  per  ordi- 
narios  episcopos  Christianos. 

Alius  liber  intitulalus  de  Annalibus  civitatis  Tbolose. 

Alius  liber  intitulatus  Secopiscus  de  naturalibus  virorura  et  mulieruni. 

Alius  de  Duodecim  signis  et  de  decem  planetis  et  de  inflexionibus  eorum. 

Liber  addicionum  ad  librum  lapidum  preciosorum. 

Liber  historié  magnifici  Karoli  magni  cum  glosis  solemnibus. 

Hec  omnia  ab  eodem  domino  Bernardo  de  Rosergio  fuerunt  édita. 


MA.V.   DES  0I8L.  —  Ttl.  G 

larKIHHIS    RATIOIIAII. 


INTRODUCTION. 


IV.  —  TABLE   DE  CONCORDANCE 

DES  MANUSCRITS  DE  TOULOUSE. 


NUMÉROS 

NUMÉROS 

NUMÉROS 

NDM 

ANCimS. 

ÉROS 

ACTUELS. 

NUMÉROS 

A\CIEMS. 

iCTDELS. 

AKCIBXS. 

ACTUELS. 

ANCIENS. 

ACTUELS. 

AXCtBNS. 

ACTUELS, 

I. 

1              1 

—  Première  série. 

1 

45i 

3i 

367 

60 

533 

90 

633 

1  20 

i53 

2 

226 

32 

24l 

61 

729 

91 

162 

12  1 

387 

3 

i85 

33 

21 

62 

445 

95 

40 

122 

390 

4 

170-173 

34 

423 

63 

364 

93 

543 

123 

39 

5 

Sgo 

35 

106 

64 

233 

9'. 

588 

124 

737 

6 

343 

36 

368 

65 

i83 

95 

46i 

1  2  9 

4i 

7 

i54 

37 

472 

66 

2l3 

96 

744 

1  '^6 

247 

8 

42 

38 

32 

67 

8i3 

97 

.78 

127 

5o6 

9 

365 

39 

149 

68 

219 

98 

6i5 

128 

271 

10 

477 

4o 

i55 

69 

843 

99 

54o 

129 

762 

1 1 

385 

4i 

45o 

70 

84i 

100 

112 

i3o 

246 

1  2 

82 

42 

224 

71 

524 

101 

459 

i3i 

.59 

i3 

37 

43 

io3 

72 

536 

102 

320 

l32 

3.7 

14 

478 

44 

179 

73 

56 1 

io3 

2  1 1 

i33 

5 

.5 

225 

45 

i5o 

74 

90 

io4 

2l4 

i34 

210 

i6 

26 

46 

176 

75 

189 

io5 

45 

i35 

377 

'7 

i64 

46  bi» 

8,5 

76 

521 

106 

53o 

i36 

235 

i8 

2l5 

47 

818 

77 

207 

107 

495 

■37 

610 

»9 

346 

48 

693 

78 

204 

108 

44 

i38 

5i8 

20 

345 

19 

9' 

79 

874 

109 

4 

■39 

483 

21 

868 

3o 

449 

80 

622 

1 10 

25 

i4o 

496 

22 

6o5 

5i 

1 

8i 

623 

1 11 

54 

i4i 

743 

23 

722 

52 

733 

82 

62 'l 

1 12 

2  4o 

1 42 

826 

24 

64i 

53 

882 

83 

625-626 

ii3 

168 

143 

47'. 

25 

637 

54 

370 

84 

627 

ii4 

80  4 

i44 

802 

26 

634 

55 

489 

85 

628 

ii5 

745 

i45 

862 

»7 

635 

56 

'77 

86 

629 

116 

38 1 

i46 

299 

28 

636 

57 

38o 

87 

63o 

117 

342 

.47 

497 

>9 

845 

58 

5i3 

88 

63i 

118 

3g2 

•  48 

754 

3o 

.57 

59 

48i 

89 

632 

"9 

i56 

149 

807 

INTRODUCTION. 


Ll 


NUM 

ÉBOS 

NUM 

ÉROS 

NUMÉROS 

NUMÉROS 

NUMÉROS 

l\CIElf  s. 

ACTCILS. 

AlICIESS. 

ACTUELS. 

A5CIB!^S. 

ICTOELS. 

IUCIE^S. 

ACTUELS. 

ANCIEXS. 

ACTUELS. 

i5o 

723-727 

.89 

166 

229 

167 

269 

61 

3o8 

810 

■  5i 

7^9 

190 

193 

23o 

863 

370 

741 

309 

387 

l53 

861 

19' 

487 

23l 

i58 

271 

160 

3io 

756 

iSî* 

621 

192 

87. 

232 

837 

272 

333 

3ii 

3o4 

i53 

125 

193 

.87 

333 

181 

373 

490 

3l2 

7.3 

i51 

5i4 

194 

476 

234 

833 

274 

3io 

3i3 

376 

i55 

609 

195 

530 

335 

357 

375 

735 

3i4 

63 

i56 

740 

196 

603 

236 

808 

276 

875 

3i5 

4i4 

.57 

820 

'97 

485 

237 

829 

277 

4o2 

3i6 

4.9 

i58 

248 

198 

47 

238 

i5i 

278 

859 

3.7 

420 

189 

491 

'99 

5io 

239 

384 

=  79 

3ii 

3i8 

l'u 

160 

8.9 

300 

455-458 

340 

53i 

280 

337 

319 

'79 

161 

587 

201 

824 

24l 

812 

281 

282 

320 

786 

iGi 

221 

303 

452 

242 

825 

282 

i48 

321 

10 

i63 

49 

203 

864 

343 

5oi 

283 

27 

322 

280 

i64 

33 

304 

806 

244 

446 

384 

2  85 

323 

i4 

i65 

21O 

2o5 

i6i 

245 

468 

285 

284 

324 

811 

i66 

6 

206 

67 

246 

7.5 

286 

397 

325 

80 

.67 

538 

207 

283 

247 

597 

287 

498 

326 

101 

168 

765 

208 

494 

248 

195 

288 

707 

327 

8- 

i6g 

391 

209 

539 

249 

4o4 

288"» 

695 

328 

127 

170 

877 

210 

816 

2  5o 

593 

289 

407 

329 

16 

171 

34 1 

21  1 

3i3 

231 

180 

290 

4o8 

33o 

.42 

172 

249 

2  1  2 

Go 

252 

i45 

291 

409 

33 1 

69 

.73 

329 

3l3 

48 

253 

373 

292 

753 

332 

79 

.74 

878 

2l4 

.94 

254 

344 

293 

339 

333 

711 

175 

747 

3l5 

l52 

255 

74 

294 

840 

334 

3i8 

.76 

>9' 

216 

398 

256 

828 

295 

190 

335 

73 

•77 

833 

217 

4i8 

257 

33o 

296 

359 

336 

81 

,78 

734 

318 

3l2 

2  58 

482 

297 

218 

337 

736 

'79 

i44 

219 

55 

259 

"9 

298 

123 

338 

885 

180 

746 

220 

222 

260 

755 

»99 

712 

339 

619 

181 

169 

221 

i65 

361 

542 

3  00 

8 

34o 

201 

182 

8i4 

333 

33o 

262 

545 

3oi 

379 

34i 

429 

i83 

607 

333 

59 

263 

65 

302 

4.7 

184 

118 

334 

373 

364 

533 

3o3 

4i3 

i85 

58 

325 

454 

265 

484 

3o4 

764 

186 

2o5 

336 

7 

266 

281 

3o5 

202 

.87 

1 1 1 

337 

203 

267 

388 

3o6 

338 

188 

526 

338 

43 

368 

244 

307 

9 

I.I1 


INTRODUCTION. 


NUMÉROS 

ANCIENS.           ACTUELS. 

NU.MÉROS 

NUMÉRO.S 

NUMÉROS 

ANCIENS.           ACTUELS. 

NUMÉROS 

Anciens.          ACTUELS. 

ASCIESS. 

ACTDELS. 

AMCIESS. 

ACTUELS. 

H. 

1 

—  Deuxième  série. 

1 

1 

562 

32-33 

582-583 

63 

821 

86' 

546 

io4 

439 

2 

5ii 

34 

639-640 

64 

534 

86« 

833 

io5 

769 

3 

96 

35 

620 

65 

544 

86« 

i3o 

105'>i' 

768 

4 

95 

36 

697 

66 

5i6 

86'» 

758-761 

106 

584 

5 

55', 

37 

5oo 

67 

847 

86" 

36o 

107 

880 

6 

559 

38 

6i4 

68 

869 

86'^ 

870 

108 

798 

7 

558 

39 

718 

C9 

83i 

86" 

699-706 

109 

792 

8 

537 

4o 

5o8 

70 

837 

86'* 

2  1 2 

1  lO 

23-24 

9 

553 

4i 

5o5 

7' 

838-839 

86'* 

66 

1 1 1 

3o5 

lO 

6i2-6i3 

42 

556-557 

72 

56o 

86" 

486 

1 1 1* 

332 

11 

396 

43 

566-573 

73 

5o2-5o4 

86" 

691 

1  12 

771 

1  3 

18/i 

43i>i» 

574-580 

74 

»7 

86" 

708 

ii3 

779-783 

i3 

638 

44 

548 

75 

55o 

87 

696 

ii4 

775-776 

i4 

79'« 

45 

121 

76 

''199 

88 

552 

ii5 

790 

i5 

721 

46 

5i5 

77 

448 

89 

442 

116 

791 

i6 

601 

47 

565 

78 

447 

9" 

43o 

117 

793 

'7 

519 

48 

188 

79 

730 

9» 

488 

118 

732 

i8 

592 

49 

509 

80 

865 

92 

844 

'>9 

58 1 

>9 

849 

5o 

2 

8i 

296-297 

93 

611 

120 

778 

20 

842 

5i 

8o5 

82 

698 

91 

606 

1  21 

394 

2  1 

881 

52 

529 

83 

129 

95 

594-596 

1  22 

64    • 

22 

585 

53 

7'9 

84 

809 

96 

772 

■  23 

4oi 

23 

6o3 

54 

720 

84  bi» 

767 

97 

433-436 

124 

8S7 

3^ 

563 

55 

586 

85 

289 

98 

43 1-432 

125 

692 

25 

555 

56 

694 

85' 

277 

99 

44o 

126 

361-362 

26 

54i 

57 

608 

86' 

290 

100 

607 

127 

469 

27 

443 

58 

850-857 

86^ 

528 

lOo'"'" 

797 

128 

1 i3-i 16 

28 

444 

59 

800 

86^ 

8o3 

100  '"' 

784 

128» 

7  48 

29 

108 

60 

564 

86* 

795 

101 

vacant. 

129 

517 

3o 

109 

61 

8.7 

86= 

796 

102 

5i 

i3o 

770 

3i 

598 

62 

728 

86« 

757 

io3 

■   4o5 

i3t 

860 

III. 

—  Troisième  sÉniE. 

1 

18-30 

4 

378 

7 

234 

1 1 

77 

i4 

382 

2 

i5 

5 

1 10 

8-9 

347-348 

12 

4  80 

i5-i6 

32^-328 

3 

462 

6 

349 

10 

336 

i3 

46 

>7 

33 1 

INTRODUCTION. 


LUI 


NUM 
lacnn. 

ÉROS 

ACTDELS. 

NUM 

ÉROS 

ACTUBLS. 

NUMÉROS 

NUM 

AXCIEXS. 

ÉROS 

ACTCELS. 

NUMÉROS 

AHCIBNS. 

ACTUELS. 

ANCIBSS. 

ACTUELS. 

18 

332 

5o 

33 

85 

752 

118 

253 

l52 

766 

«9 

174-170 

5i 

201 

86 

428 

>>9 

274 

i53 

70 

20 

13 

52 

46o 

87 

89 

120 

293 

i54* 

321 

21 

37 

53 

475 

88 

98 

1 21 

128 

i54» 

322 

22 

23. 

54 

28 

89 

466 

122 

3o8 

i55 

329 

23 

io5 

55 

196 

90 

95 

123 

186 

i56 

3i4 

ik 

38 

56 

425 

9' 

273 

124 

1 1 

157 

l32 

20 

3i 

57 

107 

9'^ 

4oo 

125 

124  ~ 

i58 

763 

26 

3o 

58 

29 

93 

335 

126 

120 

lâg 

i63 

27 

243 

59 

375 

9i 

886 

127 

102 

160 

422 

28 

366 

60 

374 

95 

292 

128 

84 

161 

4 16 

'9 

'99 

61 

97 

96 

884 

129 

'97 

162 

291 

3o 

34 

62 

88 

97 

275-276 

i3o 

198 

i63 

3o6 

3i 

7 '.2 

63 

56 

98 

470-471 

i3i 

355-357 

i64 

309 

32 

192 

64 

94 

99 

467 

l32 

358 

i65 

493 

SskU 

738 

65 

62 

100 

294-295 

i33 

255 

166 

369 

33 

245 

66 

3 

101 

3o3 

i34 

3oo 

167 

78 

34 

227 

67 

io4 

102 

464 

i35 

208 

168 

i46 

35 

242 

68 

25o 

io3 

4o6 

i36 

256 

169 

323 

36 

383 

69 

200 

io4 

44i 

137 

209 

170 

3i5 

37 

386 

70 

252 

io5 

270 

i38 

5o 

171 

7' 

38 

35 

7' 

879 

106 

288 

.39 

873 

172 

34o 

39 

72 

72 

93 

107 

II 

remis  aux 
archiver 

départ'''* 

i4o 
i4i 

872 
217 

.73 
174 

785 
i33 

547 

73 

4o 

83 

74 

258 

108 

463 

142 

220 

.75 

279 

4i 

100 

75-76 

25g-26g 

109 

75o 

i43 

389 

176 

254 

42 

99 

77 

334 

1 10 

437 

i44 

319 

177 

286 

43 

117 

78 

53 

1 1 1 

427 

i45 

876 

178 

i34 

44 

206 

79 

399 

112 

465 

i46 

223 

'79 

3i6 

45 

52 

80 

278 

ii3 

421 

147 

883 

180 

68 

46 

237-239 

8'  . 

7 '4  9 

ii4 

3oi 

i48 

336 

181 

85 

47 

86 

82 

867 

ii5 

3o2 

149 

i36 

182 

139 

48 

182 

83 

350-353 

116 

'110 

i5o 

i3i 

i83 

801 

/«9 

710 

84 

354 

117 

4 11 -4 1 2 

i5i 

'124 

i84 

492 

IV. 

—  Fonds  du  cli 

:rgk. 

1 

473 

4 

789 

7 

591 

10 

.395 

i3 

393 

■>- 

322 

5 

535 

8 

36 

1 1 

589 

i4 

453 

3 

l3 

6 

6o4 

9 

438 

1 2 

6'|2 

i5 

1 22 

LIV 


INTRODUCTION. 


NUMÉliOS 

NU.MÉllOS 

iNUMÉROS 

NUMÉnoS 

NtMÉllOS          1 

ANCIEXS. 

JCTVEIS. 

AHCIESS. 

ACTCZLfl. 

A<IC1EK5. 

ACTCBL8. 

AHCIENS. 

ACTUELS. 

ANCIENS. 

ACTUELS. 

16 

822 

2  5' 

679 

33 

371 

5o 

660 

67 

658 

'7 

834 

2  5» 

680 

34 

644 

5i 

661 

68 

4 15 

18 

,31 

25' 

681 

35 

645 

52 

777 

69 

690 

'9 

787-788 

25' 

686 

36 

646 

53 

647 

70 

858 

20 

652 

2  5« 

600 

37 

674 

54 

648 

7' 

76 

3 1 

667 

25' 

675 

38 

683 

55 

649 

72 

523 

22 

272 

25' 

G77 

39 

7.4 

56 

65o 

y  2  bis 

83o 

23 

4o3 

25» 

685 

4o 

7.6 

57 

666 

73 

616-618 

24' 

653 

351» 

689 

4i 

147 

58 

669 

74 

866 

2  4« 

654 

2  5" 

664 

42 

846 

59 

670 

75 

75 

2  4' 

678 

26 

426 

43 

307 

60 

668 

76 

773-774 

2  4» 

688 

27 

363 

44 

599 

61 

682 

77 

836 

24* 

676 

28 

643 

45 

662 

62 

665 

78 

7>7 

2  4» 

687 

29 

663 

46 

65i 

63 

672 

79 

55i 

2/1' 

684 

3o 

799 

47 

228 

64 

67. 

80 

75. 

2  4» 

673 

3i 

835 

48 

298 

65 

656 

sans  nuin* 

5l3 

2  5' 

655 

32 

848 

/!9 

659 

66 

657 

V 

—  Supplément. 

1 

69 

525 

590 

126 

4182 

i37-i38 

4i83 

i35 

sans  Qurn" 

709 

101 

537 

821 

549 

4182 

i4o 

•ans  Dum" 

i43 

TABLE  DES  MANUSCRITS  DE  TOULOUSE 


PAR  SIECLE 


viii"  siècle,  364. 

xii'  siècle,  32  ,  37,  4i,  5o,6i  (en  partie);  162,  i58,  169  (en  partie  antérieur  à 
1173);  i6o  (en  partie  antérieur  à  1137);  162  (en  partie);  i63,  i6/i,  i65,  166, 
167  (en  partie);  177,  179,  181  (en  partie);  i83,  i84,  196  (en  partie);  2o3, 
207,  211  (en  partie);  233  (vers  1190);  3io,  3ii,  3i2  (en  partie);  338  (en 
partie);  ^1à,  469,  482,  8o5,  808,  8io,  873  (en  partie);  876  (en  partie). 

xin°  siècle,  1,2, 3,  4,  5, 6, 7, 8, 9,  10,  11,  12,  i4(en  partie);  16,  17, 
18,  19,  20,  21,  22,  23,  24,  33,  4o,  44  (1299);  45,  46,  5i,  52,  55,  61  (en 
partie);  62,  65,  67,  77,  89  (avant  1297);  97  (id.),  io3  {id.),  io4  (id.),  m 
{id.)\  124,  149,  i5o,  i5i  (en  partie);  i54  (1293);  157  (1294);  169  (en 
partie);  161  (vers  1296);  162  (en  partie);  168  (vers  1295);  176,  178  (lagS); 


'  Nous  n'indiquons  pas  les  manuscrits  des  xvn',  xviii'  et  xu'  siècles. 


INTRODUCTION.  lv 

182,  i85  (1291-1293);  188  (1298);  189  (1294);  191  (en  partie);  192  (en 
parlie);  196  (en  partie);  196,  20.4  (i3oo);  208,  209,  211  (en  partie);  2i5> 
217  (en  partie);  228  (en  partie);  227  (en  partie);  229  (en  partie);  234,  235, 
236,  237  à  239,  243  (en  partie  de  1269);  248  (en  partie);  252  (en  partie);  3i5 
(en  partie);  Sig,  320,  32i  (en  partie);  322  (en  parlie);  323  (en  partie);  34o 
(en  parlie);  365,  366  (en  partie);  367  (en  partie);  368,  369  (av.  i25o);  379, 
4o2  (en  partie);  449,  46o,  46i,  462 ,  473,  609,  733,  734  (en  partie);  735, 
737,  738,  811,  8i2,  8i3,  8i4,  8i5,  871  (en  partie);  872  (en  partie);  873 
(en  partie). 

un'  siècle,  i3,  i4  (en  partie),  i5,  25,  26  (i385);  27,  28,  29,  3o,  3i,  34, 
35,  38,  39  (av.  i384);  42  (i357);  43  (ap.  i358);  47  (apr.  i323);  48,  54, 
56,  57,  59,  60,  61  (en  partie),  68,  69,  70,  71,  72,  73  (en  partie);  76,  78, 
80,  81,  82  (en  partie  apr.  1 32  3);  84  (i38o),  85,  86  (en  partie);  90  (av.  i344); 

91  (i362);  92  (en  partie);  93  (i33i);  94,  98,  99,  io5  (apr.  i323);  106  (en 
partie);  107,  118,  119,  120,  128,  i33  (en  partie);  139,  i44,  i46,  i5i  (en 
partie);  i53,  i56, 167  (en  partie);  169,  170  à  173, 174,  175,  180  (en  parlie); 
181  (en  partie);  186,  187(1349);  191  (en  partie);  192  (en  partie)  ;  193,  194; 
199,  200,  201,  202,  2o5,  206,  210,  2i3,  216,  217  (en  partie);  220,  221 , 
222,  223  (en  partie);  224  (1371),  225,  226  (i362);  227  (en  partie);  229  (en 
partie);  23o,  24o,  242  (en  partie  de  i3io);  243  (en  partie);  244,  245,  246 
(en  partie  de  1399);  248  (en  partie);  249  (i38o),  25o  (en  partieaprès  i345); 
25i,  252  (en  partie);  3i3,  3i4,  3i5  (en  partie);  3i6,  3i8,  32i  (en  partie); 
322  (en  partie);  323  (en  partie);  324  à  328,  329  (vers  i3io);  33o,  33i, 
332,  333  (en  partie  de  i333);  334,  335,  336,  337,  338  (en  parlie);  339,  34o 
(en  parlie);  34i,342,343  (avant  i33i?);  344  (i339  ?);  366  (en  partie);  367 
(en  partie);  370,373,378,380,  38i,  382,  383  (après  i338);386,  387,  388, 
389  (en  partie);  4i3,  4i4  (vers  i33o);4i7,  4i8,  423,  45o,  452,  474  (en par- 
tie); 475,  476,  477.  478,  479.  480,  48i,  483,  484,  485,  487,  488,  489,  490, 
5i2  (vers  1390);  734  (en  partie);  736.  739,  740,  741,  742,  744,  746,  806 
(i333);  819,  822  (en  parlie);  871  (en  partie);  872  (en  partie);  874  (en  par- 
tie); 875  (en  parlie);  876,  877  (en  partie). 

xV  siècle,  49,  66,  73  (en  partie);  74(i4o4à  i43o)  ;  75,  79,  86  (en  parlie); 

92  (ii.);  95,  96,  100,  101,  102,  106  (en  partie);  117,  121,  122,  i23  (en 
parlie);  129,  i3o,  i3i,  i32,  i33  (en  parlie);  i34,i35,  i36,  i4o  (i422);  i4i, 
i42,  i43,  i45,  147,  i55,  180  (en  partie);  190  (i452-i453);  197,  198,  212 
(1477);  2i4,  218  (i455);  219  (i4o5);  228, 23i,  232,  24i  (i4i7);  246  (en 
parlie);  247.  3i2  (en  partie);  3i7  (i4oi);  345,  346,  374  (avant  1479);  ^75, 
377  (en  parlie);  384,  385  (v.  i45o);  392,  393  (i457);  4o2  (en  partie); 
45i,  453,  472,  474   (en  partie);  486  (i455),  491  (1470),  5io,  5ii,  5iâ 


Lvi  INTRODUCTION. 

589,  590  (en  partie);  610,  743,  y/iô,  7^7,  7^8,  762,  8o3  (i465),8o4,  8o5, 
816,  817  (1/166);  8i8,  820,  821,  822  (en  partie);  828,  824,826,  826,  827 
(en  partie  de  1467);  828,  83o,  872  (en  partie);  873  (id.),  874  {id.),  877  (id.). 
XVI*  siècle,  78  (en  partie);  83,  88,  112  (i544);  i23  (en  partie);  i25  (i525); 
187,  i38,  256  (vers  i53o),  267  (id.) ,  877  (en  partie);  391,  419,  426, 
427,  428  (1596J;  448,  468,  492,  495,  590  (en  partie);  693,  608,  611,612, 
6i3,  642  (1587-1594);  707  (en  partie),  709  (id.);  710,711,  712,  713,  781, 
(en  partie);  797,  798,  799,  802,  829,  83i,  832 ,  833,  834,  835,  836,837, 
84o. 

VI.  Table  des  manuscrits  de  Nîmes  par  siècle  ^ 

x'  siècle,  5o. 

xi°  siècle,  4,  36  (v.  1100). 

xii°  siècle,  12  {?),  i4  (1170),  i5,  32,  87,  62  (en  partie). 

xiii"  siècle,  25  (.^),  26  (?)  3o,  33,42,  46,  47,  5i,  62  (en  partie),  53,  i54. 

xiv'  siècle,  5,7,  8,  10  (?), 18,16,27,  67,  1 55, 169  (en  partie);  228  (.3),  254. 

XV' siècle,  1  (avant  i436),  2,  6,  9,  22  (1470),  23  (avant  i468),  24(i'), 
54,  80,  i56, 169  (en  partie),  160  (en  partie),  217  (en  partie),  227,  365  (i454). 

xvi' siècle,  38,  58  (en  partie);  82,  i58  (en  partie);  169  (en  partie);  i84, 
200  (en  partie);  288  (en  partie). 

Époque  indécise,  17,  18,  19,  48,  242. 

VU.  Extrait  do  catalogue  de  la  bibliothèque  du  marquis  d'Aubais, 

DRESSÉ  PAR  SÉGDIER  ^. 

Catalogue  des  manuscrits  deBéthune,  in-fol.,  2  vol. 

Table  des  manuscrils  de  Brienne,  in-fol.,  4  vol. 

Autre  inventaire  des  mêmes  :  affaires  étrangères. 

'  Épitaphes  de  Paris,  4  vol. 

Table  de  toutes  les  aiïaires  de  l'extraordinaire  des  guerres  de  1700  à  1704; 
fol.,  1  vol. 

Essai  de  l'histoire  de  la  Ligue  en  Bretagne  (1682-1598);  1  vol. 

Manuscrit  io5  de  Rignac  (Listes  des  pairs  de  France,  princes  du  sang,  grands 
officiers,  etc.);  1  vol. 

Civile  bellum  pro  religione,  ab  Hieronymo  de  Laurentiis  descriptum;  52  fl". 
Incomplet. 

L'histoire  de  l'affliction  de  Montauban  lorsqu'elle  fut  assiégée  en  i562,  par 

'  Nous  ne  marquons  que  les  volumes  antérieurs  à  1600.  —  '  Manuscrit  de  Ninies 
a5i   (18899).  L'astérisque  indique  les  manuscrits  aujourd'hui  à  Nîmes. 


INTRODUCTION.  lvii 

Jean  Foroier,  1 56A.  En  vers.  —  L'histoire  de  ce  qui  est  advenu  à  Tolose  au  temps 
des  premiers  troubles  de  la  Religion,  lan  i56i  et  i562.  En  prose.  Incomplet, 
1  vol.  in-fol. 

Actes  et  mémoires  pour  la  chambre  de  Tédit  de  Castres,  i  vol.  in-fol. 

La  fatalité  de  Saint-Cloud,  i  vol.  in-fol. 

'  Mémoires  de  Sobolis  (Man.  i32). 

Mémoires  conlenanl  tout  ce  qui  s'est  passé  de  plus  considérable  en  France  sous 
le  règne  de  Louis  XIV,  de  i66ià  lyiS,  par  M.  de  Saint-Hilaire;  2  vol.  4°. 

Mémoires  de  Gâches.  —  Mémoire  de  ce  qui  se  passa  à  Sommières  après  la 
Saint-Barthélémy.  —  Autre  sur  l'assemblée  de  Chàtellerault  de  1611.  —  Autre 
du  sieur  de  Leques  sur  l'entrevue  d'Aigues-Mortes  (i538).  —  Abrégé  de  la 
deuxième  partie  de  l'histoire  de  Louis  de  Pérussis;  1  vol.  ^°. 

'  Titres  et  arrêts  concernant  le  Languedoc.  —  Généalogies  du  pays  de  Soissons. 
—  Chevaliers  de  Malte  de  la  langue  de  Provence  ;  A°,  i  vol. 

Mémoire  de  Lamoignon  de  Basville,  avec  les  actes  de  l'inquisition  de  Toulouse 
des  années  iSoy  et  suiv.,  et  les  Annales  Provinciae  de  Fanchini. 

'  Manuscrit  n°  128.  Histoire  de  la  guerre  civile  de  la  R.  P.  R. ,  particulièrement 
à  Montpellier,  par  un  anonyme,  et  autres  écrits  concernant  les  troubles  suscités 
par  les  Calvinistes  en  différents  lieux  de  la  province  du  Languedoc;  1  vol.  4°. 

'  Manuscrit  n°  ii6  (aujourd'hui  n'i88);  i  vol.  4°. 

Relation  de  ce  qui  s'est  passé  en  Languedoc  à  l'occasion  de  la  peste  de  Pro- 
vence pendant  la  fin  de  l'année  1720  jusqu'au  temps  qu'elle  fut  déclarée  en  Gé- 
vaudan  ;  1  gros  vol.  in-fol. 

Relation  de  ce  qui  s'est  passé  en  Gévaudan  pendant  la  contagion,  avec  des 
mémoires  sur  le  Vivarez,  par  La  Devèze,  colonel  d'infanterie,  brigadier  des  armées 
du  Roi;  i  vol.  fol. 

Martyrologium  et  necrologium  Narbonensisecclesie  (exemplaire  deM.de  Beau- 
vau);  i  vol.  fol. 

'Rignac  (De).  Mélanges  pour  l'histoire  de  Languedoc  ';  2  vol.  4°. 

Rignac  (De).  Autre  série  de  9  volumes,  renfermant  beaucoup  de  généalogies, 
une  copie  du  Philomena  (texte  latin  et  texte  en  langue  vulgaire),  un  inventaire 
de  documents  relatifs  à  la  ville  et  à  la  vicomte  de  Narbonne;  4°. 

Rignac  (De).  Autre  série  de  3  volumes  renfermant  les  preuves  de  l'histoire 
des  lieutenants  et  gouverneurs  généraux  pour  le  Roi  en  Languedoc  (1226-1/166), 
et  une  table  générale  servant  à  l'histoire  des  ducs  de  Septimanie  et  de  Narbonne  , 
marquis  de  Gothie,  lieutenants  et  gouverneurs  en  Languedoc;  4°. 

Preuves  de  l'histoire  des  seigneurs  de  Montpellier  (venant  de  Rignac);  2  vol.  4°. 

'  Un  seul  volume  à  Nîmes,  n°  303. 

11.1^.  DES  BIBL.  Tll.  H 

iMPnivraiE  ratiokalb. 


i.vm  INTRODUCTION. 

'Manuscrit  126  d'Aubais  (aujourd'hui  n°  67). 

'  Autre  manuscrit  réponant  aux  numéros  i3832  et  iSSM  de  Nîmes. 

Histoire  des  comtes  de  Rodés;  1  vol.  4°. 

Preuves  pour  l'histoire  des  seigneurs  de  Lunei  en  Languedoc  (venant  de  Ri- 
gnac);  1  vol.  4°. 

Preuves  de  l'histoire  des  comtes  de  Boulogne,  Auvergne  et  Lauragais  (venant 
de  Rignac);  1  vol.  li". 

Histoire  des  comtes  de  Comniinges,  etc.  (venant  de  Rignaç);  i  vol.  4°. 

Preuves  de  l'histoire  des  évêques  et  seigneurs  d'Uzès  (venant  de  Rignac); 
1  vol.  4°. 

Preuves  pour  l'histoire  des  comtes  et  barons  d'Alais  (venant  de  Rignac); 
1  vol.  II". 

Mélanges  historiques  touchant  Narbonne,  MontpeUier,  Sauve,  Pézenas,  l'ab- 
baye de  Valmagne  et  Agde;  1  vol.  in-fol.  de  5i5  pages. 

Table  générale  des  recherches  faites  pour  la  mémoire  des  maisons  illustres  de 
[ianguedoc;  i  vol.  fol. 

Recueil  de  M.  de  Rignac  sur  la  Cour  des  aides  de  Montpellier;  2  vol. 

'Titres  ramassés  par  Rignac,  t.  II;  1  vol.  in-fol.  (aujourd'hui  n°  288). 

Recueil  de  près  de  1,200  pages  contenant  des  mémoires,  lettres  et  autres 
pièces  relatives  aux  événements  de  la  France  sous  Henri  IV  et  Marie  de  Médicis, 
régente  du  royaume;  i  vol.  4°,  parchemin. 

Réponse  pour  servir  d'apologie,  de  M.  de  Pibrac  à  lareyne  de  Navarre;  1  vol. 
4°.  (On  la  trouve  aussi  au  volume  précédent,  p.  99.) 

Traité  de  Brétigny  (i36o)  etautres  pièces  du  temps;  1  vol.  4°,  parchemin. 

Abrégé  de  fhisloirede  France,  pour  M'»'"'  le  Dauphin,  fait  par  Bossuet  (allant 
seulement  jusqu'en  i422);  1  vol.  4°. 

Divers  manuscrits  modernes  relatifs  au  droit  canon. 

Manuscrit  3i,  recueil  :  condamnation  des  Templiers;  différend  avec  Boni- 
lace  VIII;  états  de  i593;  discours  de  M.  Lescot,  professeur  à  l'Université  de 
Louvain,  sur  le  mariage  de  Gaston  d'Orléans;  extraits  des  registres  du  Parlement, 
de  Charles  V  à  Charles  VII. 

'Lettres  du  duc  d'Anjou  (1369-1372);  à  Nîmes,  n"  i55. 

Manuscrit  n"  3o,  contenant  plusieurs  pièces  relatives  aux  protestants  depuis 

Manuscrit  n°  3o;  t.  III,  Remontrances  et  plaintes  des  protestants. 

Manuscrit  n°  3o;  t.  IV.  Recueil  de  4o  pièces;  affaires  de  Venise  et  de  fra  Paolo 
Veneto;  sur  le  chancelier  de  l'Hôpital;  harangue  du  cardinal  de  Richelieu  au  Par- 
lement en  i634;  assemblée  du  clergé  de  i635 ;  Compendium  historiae  concilii  Flo- 
rentini. 


INTRODUCTION.  tu 

Généalogie  de  la  maison  de  la  Baume,  comtes  de  Montrevel,  par  le  sieur  de  Val- 
lès, dressée  à  Paris  en  1 63 1  ;  i  vol.  fol.  Relié  en  maroquin  rouge;  blasons  coloriés. 

Titres  de  la  maison  de  Lorraine  depuis  iSijo;  i  vol.  infol.,  900  pages. 

Registres  de  la  ville  de  Vienne  des  années  i53o  à  1  ô-îg  ;  i56i  à  1 56  5, 6  vol.  4°. 
(Rendus  à  la  ville  parSéguier.)  jjj  <ih,iii  ah  .jb.i  ,oi  <-,aii> 

Information  de  Tévêque  de  Meaux  contre  des  Cordeliers  de  cette  ville,  qui 
avaient  prêché  certaines  propositions  erronées  (i525);  i  vol.  fol. 

Journal  de  navigation  aux  Indes  Orientales  des  vaisseaux  les  Deux-Couronnes 
et  /<;  Lys-Brilhac  (1715-1716)  ;  1  vol.  in-fol,  parchemin. 

Relation  des  cours  d'Italie  en  lâga;  1  vol.  in-fol. 

Relation  des  ambassades  de  Federigo  Badovaro  et  Michaele  Suriano,  envoyés 
de  Venise  près  de  Cbarles-Quiut,  en  1057;  1  vol.  4°. 

Lettres  de  Guillaume  Pélicier  pendant  son  ambassade  à  Venise;  1  vol. 

Relation  de  l'ambassade  du  vénitien  Leonardo  Moro  près  de  Philippe  IV,  et  gé- 
néalogie des  grandes  familles  de  Rome  (en  italien);  i  vol.  4°.      '"f^.    - 

Relation  des  cérémonies  faites  en  Bourgogne  au  prince  de  Condé,  gouverneur 
de  cette  province,  de  1671  à  i685,  recueillie  par  Philippe  Dancourt,  t.  I; 
1  vol.  fol. 

Histoire  de  l'union  du  Portugal  à  la  Castille;  1  vol.  k°. 

La  vie  d'Alfonse  d'Ornano,  maréchal  de  France;  1  vol.  in-foi. 

Voyage  d'Espagne  de  l'année  lôSg;  1  vol.  /j". 

Vita  Urbani  papae  V  ;  item  probationes  pro  beatificatione  ejuâdem  necnon  bui- 
larium  brève  ejusdem  (venant  de  Rignac);  1  vol.  4°.  oi  ni»  n 

Processus  et  sententiae  contra  Valdenses;  recueil,  des  sentences  prononcées 
par  Bernard  Gui;  1  vol.  fol. 

Actes  de  l'assemblée  générale  des  églises  réformées  de  France  (la.  Rochelle, 
16201622),  et  conversion  duBéarn;  1  vol,  oiJDuiUsb  eJ 

Lettres  des  papes  Innocent  VI,  Urbain  V  et  Grégoire  XI,  touchant  les  affaireô 
de  France  et  de  Sicile;  1  vol.  fol. 

Pierre  des  Vignes,  Summa  dictaininis;  2  exemplaires.  Au  premier  on  a  joint 
les  généalogies  des  seigneurs  de  Lunel,  delà  Croix,  d'Anduze  et  de  Montpellier; 

in-/i°  et  in-fol.  jJ/j,  l»i;  c-^iuliJSJU  <;-.w  .Mii-^.jol<j|yj  'J-itll  uni)  j«i-<«xii . 

Copie  du  Liber  de  missarum  mysteriis  d'Innocent  III,  avec  la  bulle  dé  sécolari- 
sation  de  Saint-Pierre  de  Maguelonne  (i/lio);  1  vol.  venant  de  Rignac. 

*  Jacques  Sirmond,  Dissertation  sur  saint  Dent»,  archevêque  de  Pari»;  1  vol.  4°. 

Fragments  d'un  ancien  obituaire  de  l'église  Saint-Etienne  de  Vienne,  avec  deux 
calendriers  de  cette  église;  1  vol.  in-fol.,  vélin. 

Guillaume  Crétin  et  René  Macé,  Chroniques  de  France,  t.  VU;  1  vol.  in-fol., 
vélin. 


Lx  INTRODUCTION. 

Elat  des  bailliages  du  duché  de  Bourgogne  et  de  la  Bresse,  et  des  villes,  bourgs 
et  villages  qui  en  dépendent,  dressé  par  les  ordres  de  M.  Bouchu,  intendant, 
1675.  —  A  la  suite  :  Chronica  de  cavaliers  cathalans,  en  langue  catalane; 
i  vol.  A°. 

Mémoires  touchant  la  tenue  des  états  de  Bourgogne  et  les  scéances  qui  y  sont 
observées;  1  vol.  fol. 

La  bataille  du  Liège,  contenant  les  guerres  civiles  sous  Charles  VI  et 
Charles  VII;  1  vol.  fol. 

Manuscrit  n°  11 4,  renfermant  entre  autres  beaucoup  de  documents  sur  les 
deux  connétables  de  Montmorency  ;  i  vol.  4°. 

Journal  de  la  défense  de  Landau,  par  Villemot,  ingénieur,  et  de  Joinville, 
170^;  1  vol.  4°. 

Maldonali  commentaria  in  Magislrum  Sententiarum;  1  vol.  h"- 

Marani  juris  civilis  Paratitla. 

Roaldès,  Sur  le  1"  livre  des  Institutes,  et  deux  ouvrages  de  droit,  par  un  ano- 
nyme. 

Macrobii  codex,  daté  de  i445;  manquent  les  chapitres  1  à  3  du  livre  I  et  le 
début  du  4°.  —  Alberti  Magni  Problemata.  — De  vita  et  moribus  philosophorum, 
poetarumet  aliorum  sapienlium.  —  Jean  de  Sacrobosco ,  De  sphaera;  1  vol.  in-fol. 

'  Un  volume  écrit  en  arabe;  petit  in-fol. 

Mémoires  des  intendants;  36  vol. 

Chansons  de  M.  de  Coulanges;  3  vol.  in-fol. 

Traduction  du  roman  de  Philomena  en  langue  patoise;  1  vol.  in-fol. 

Chronique  de  D.  Alphonse,  roi  de  Portugal.  En  espagnol;  1  vol.  4°. 

Le  roman  du  pèlerinage  de  la  vie  humaine;  1  vol.  fol.,  vélin,  lettres  peintes. 

Opéra  di  Adriano de  Rossi ,  scritta  nel  i394;  1  vol.  4°,  parchemin. 

La  destruction  de  Troye,  i45o;  1  vol.  in-fol.  Incomplet. 

Poésies  d'Alain  Chartier;  1  vol.  4°,  vélin. 

Galterus,  in  libres  Alexandreidos;  1  vol.  4°,  vélin. 

"Poésies  de  Cassagnes;  1  vol.  4°. 

Autres  poésies  du  même,  i  vol.  4°. 

Extrait  d'un  livre  réprouvant  les  doctrines  de  Nicolas  Machiavel;  1  vol.  in-4°. 
parchemin. 

Avvertimenti  sopra l'istoria  délie  guerre  délia  Germania  inferiore,di  Geronimo 
Conestagio,  tradotti  dal  francese  in  italiano  da  F.  P.,  fanno  1619,  1  vol.  4°. 

Manuscrit  n°  i5o;  lettres  de  Marie  Stuart  k  son  ambassadeur  en  France,  etc. 
—  Abrégé  de  Commines  par  d'Aubais.  —  Abrégé  des  histoires  de  Rulman.  — 
Défense  de  Marie  Stuart,  et  extraits  divers  par  d'Aubais;  1  vol. 

'  Liève  de  Die, 


MANUSCRITS 


DE 


LA  BIBLIOTHÈQUE  DE   TOULOUSE. 


MAN.  DES  BIBL    —  VII. 


MANUSCRITS 


DE 


LA  BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE. 


N°  1.   (I,  5i.)  -  i"  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  «  Interpretatio   nominum   Hebraicorum.  »   Attribué    à  Bède. 
-  A  la  fin,  d'une  autre  main,  une  ancienne  table  des  livres  saints. 

Vélin;    /i85  feuillets;  2  colonnes;   hauteur,   34,0  millimètres;  xm*  siècle. 
Lettres  ornées,  à  chaque  livre  une  miniature  de  petite  dimension. 
Reliure  du  xvn'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

2.  (Il,  5o.)  -  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme.  La 
Genèse  et  les  i  1  premiers  chapitres  de  l'Exode  manquent  au- 
jourd'hui. 

2°  «  Interpretatio  nominum  Hebraicorum.  »  Comme  plus  haut. 
Manquent  une  partie  des  lettres  //  et  /  et  les  lettres  K-Z. 

Vélin  et  parchemin;  385  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  225  millimètres; 
xm'  siècle.  Écriture  extrêmement  fine  et  régulière;  titre  courant  rouge  et 
bleu  ;  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  —  Jésuites. 

3.  (III,  66.)  -  1°  Bible  latine  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme.  A  la 
fin  de  Daniel  on  trouve  une  liste  des  rois  de  Perse,  de  Syrie  et 
d'Egypte;  à  la  fin  de  Job,  quelques  lignes  dont  voici  les  premiers 
mots  :  «Job  quoque  exemplar  paciencie...  »  Après  les  Paralipo- 
mènes ,  une  autre  main ,  du  xiv'  siècle ,  a  ajouté  le  morceau  suivant  : 
«  Oratio  régis  Manasses  que  débet  esse  in  fine  libri  Paralipo- 
•  menon.  » 


4  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2°  «  Interpretationes  nominum  Hebraicoriini.  »  Comme  plus  haut. 

Vélin;  ^2  2  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  291  millimètres;  xiii°  siècle. 
Écriture  fine;  lettres  ornées  ;  en  tête  de  la  Genèse,  une  lettre  peinte  représen- 
tant l'œuvre  des  sept  jours;  titre  courant  rouge  et  bleu.  -  A  la  fin,  quelques 
notes  du  xvi'  siècle,  sans  intérêt,  dont  Tune,  datée  du  8  mars  i55i,  est  signée 
Jehan  de  Nogues.  Quelques  feuillets  mutilés. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Dominicains. 

N"   4.    (I,  109^)  -  i"  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  «  Fnterpretatio.  »  Comme  plus  haut.  La  fm  manque  depuis  le 
milieu  de  la  lettre  M. 

Vélin;  SyS  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  292  millimètres;  milieu  du 
xiii'  siècle.  Lettres  ornées  d'un  bon  style,  mais  sans  or;  titre  courant  nu  haut 
des  pages.  Sur  les  marges  et  en  interlignes,  nombreuses  additions  de  différentes 
mains.  En  outre,  une  main  du  xv'  siècle  a  ajouté  à  la  fin  de  plusieurs  des 
livres  des  gloses  empruntées  à  différents  Pères  de  l'Eglise  (S.  Grégoire,  S.  Au- 
gustin, etc.);  ces  gloses  ne  présentent  d'ailleurs  aucun  intérêt. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  -  Daurade. 

5.  (1,  i33.)  -  1°  Bihle  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  0  Interpretatio.  ))  Entête,  sur  trois  feuillets  préliminaires, 
en  parchemin,  et  d'une  autre  main,  liste  des  premiers  versets  des 
épîtres  et  des  évangiles  des  différentes  messes  de  l'année. 

Vélin;  /|65  feuillets;  9  colonnes;  hauteur,  3o6  millimètres;  milieu  du 
xiii°  siècle.  Ecriture  fine,  belle  exécution.  A  chaque  livre,  petites  miniatures 
dans  le  goût  du  temps,  avec  riches  encadremrnts. 

Reliure  du  xvi°  siècle,  en  veau  frappé.  -  Daurade. 

6.  (I,  166.)  -  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  «  Interpretatio  nominum  Hebraicorum.  »  Comme  plus  haut. 
Manquent  le  i'"''  et  le  3*  feuillet  du  manuscrit,  qui  contenaient 
le  grand  prologue  de  S.  Jérôme  el  le  premier  chapitre  de  la  Ge- 
nèse. Sur  un  feuillet,  entre  l'Apocalypse  et  Y  Interpretatio,  indica- 
tion des  premiers  mots  des  épîtres  et  des  évangiles  des  messes 
de  toute  l'année. 

.     .Vélin;    325  feuilleis;   2  colonnes;   hauteur,  276   millimètres;    milieu   du 
xiir  siècle.  Jolie  écriture,  très  fine.  Titre  courant  en  couleur  au   haut  des 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  5 

pages;   à    la   marge  numéros  des  chapitres.  Place  réservée  pour  des  lettres 
ornées  qui  n'ont  jamais  été  exécutées. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N**  7.   (I,  226.)  -  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  •  Interpretationes    nominum    Hebraicorum.  »    Comme    plus 
haut. 

Vélin;  6o3  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  910  millimètres;  milieu  du 
\uf  siècle.  Jolies  lettres  ornées;  litre  courant  bleu  et  rouge.  -  A  la  fin,  d'une 
main  du  xvi"  siècle  :  A.  Barassii  de  MassauU  posl...;  la  suite  manque. 

ReUure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Franciscains. 

8.  (I,  3oo.)  —  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme.  La  fin 
de  l'Apocalypse  manque,  depuis  le  milieu  du  chapitre  xxi.  -  En 
tète,  sur  trois  feuillets,  liste  des  premiers  versets  des  épîtres  et 
des  évangiles  de  tous  les  dimanches  de  l'année. 

2°  «  Interpretationes    nominum    Hebraicorum.  »    Comme   plus 
haut. 

Vélin;  53i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  196  millimètres;  milieu  du 
\nf  siècle.  Écriture  fine;  ornementation  très  soignée;  aux  principaux  livres, 
lettres  ornées  avec  miniatures  d'un  bon  style;  titre  courant  bleu  et  rouge. 
Sur  les  marges,  d'une  main  du  xvi"  siècle,  annotations  diverses  et  dessins  à 
la  plume.  —  Sur  le  premier  feuillet,  la  note  suivante  :  ■<  Hic  liber  dictus  Bi- 
«  blia  adtinel  Arnaldo  de  Roqueta,  Tholosano,  sedis  Aposlolice  prothonotario 
•  et  abbati  Sancti  Hilarii,  diocesis  Carcassonensis.  •  Arnaud  de  la  Rouquctte  fut 
abbé  de  S.  Hilaire  du  Lauquet,  de  1  /iyô  à  lôog.  Au  feuillet  4,  on  trouve  son 
écussoi),  écartelé,  aux  1  et  i  d'azur  à  une  plante  de  roquette  d'or,  aux  2  et  Sfascé 
de  gueules  et  d'or  de  cinq  pièces,  -  A  la  fin,  sur  quelques  feuillets  en  papier, 
une  main  du  xvi"  siècle  a  ajouté  un  essai  de  concordance  de  la  Bible. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Capucins. 


9.   (I,  307.)  -  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  «  Interpretationes  nominum  Hebraicorum.  »  Comme  plus 
haut.  -* 

Manquent  la  seconde  partie  de  la  préface  de  S.  Jérôme  sur  le 
Pentateuque  et  les  1  1  premiers  versets  de  la  Genèse.  -  Sur  la  pre- 
mière page,  on  lit  ce  qui  suit,  d'une  main  du  xvi'=  siicle  :  «  Justicia 
«  recessit  a  regibus  -  iex  divina  a  pontificibus  -  sanctilas  a  prelatis 
«  inferioribus  -  clemenlia  a  monarhis  et  religiosis  -  fides  a  populo 


6  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  et  laycis  -  verecundia  a  mxilieribus  -  sapienlia,  nisi  terrena,  a  se- 
«  nioribus.  -  Nil  restât  nisi  ut  veniat  Antichristus.  » 

Vélin;  8o5  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  162  millimètres;  milieu  du 
xiii"  siècle.  Belle  écriture;  jolies  miniatures  de  petite  dimension  et  lettres 
ornées  à  chaque  livre.  Titre  courant  rouge  et  bleu.  Quelques  feuillets  mu- 
tilés. Au  second  feuillet,  on  lit  la  note  qui  suit  :  «  Hœc  Bibiia  sunt  Pétri  Gous- 
•  sardi  Turonensis,  ex  dono  domini  Ar.  Contades,  1682.  » 

Reliure  ancienne  en  partie  conservée.  —  Minimes  de  S.  Roch. 

N"  10.  (I,  821.) -Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme  et  de 
Raban  Maur.  -  A  la  fin,  d'une  écriture  du  xiv*"  siècle,  liste  pour 
tous  les  dimanches  de  l'année  des  premiers  versets  des  épîtres  et 
des  évangiles. 

Vélin;  676  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  i36  millimètres;  milieu  du 
\ni'  siècle.  Jolies  lettres  ornées;  titre  coûtant  en  bleu;  encadrements  avec 
figures.  A  l'Évangile  selon  S.  Jean,  jolie  miniature  représentant  la  Crucifixion. 

Dérelié.  —  Ancien  692. 

1 1 .  (III,  1  24.)  -  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

Peau  d'agneau;  497  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  23o  millimètres; 
milieu  du  xiii'  siècle.  Ecriture  extrêmement  fine  ;  titre  courant  rouge  et  bleu  ; 
ornementation  variée,  se  composant  de  lettres  ornées  et  de  rinceaux  de  cou- 
leur, qui  remplissent  l'intervalle  des  colonnes.  En  outre,  à  chaque  livre  des 
lieux  Testaments,  petites  miniatures  d'environ  22  centimètres  de  hauteur;  à 
la  Genèse  un  /  majuscule,  de  la  hauteur  de  la  page,  avec  de  petits  tableaux 
représentant  les  sept  jours  de  la  création.  Quelques  feuillets  ont  perdu  leur 
marge  inférieure.  , 

Reliure  du  xvi°  siècle,  en  bois  recouvert  de  cuir  gaufré  et  doré.  En  garde, 
un  feuillet  d'un  imprimé  du  xvi"  siècle,  ayant  fait  partie  d'un  recueil  des  lettres 
de  Gui  Juvénal.  —  Provenance  inconnue;  sur  le  premier  ais,  nom  d'un  des  pos 
sesseurs  :  B.  Brun,  avec  la  date  de  1647. 

12.  (III,  20.)  -  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2"  «  Intcrpretatio  nominum   Hebraicorura.  •  Conmie  plus  haut. 

Parchemin;  48o  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  345  millimètres;  fin  du 
xiii*  siècle.  Lettres  ornées  en  couleur;  titre  courant  et  numéros  des  chapitres. 
Nombreuses  notes  marginales  des  xiii",  xiv'  et  xv'  siècles;  gloses  tirées  de  divers 
auteurs  canoniques;  explications  géographiques.  Quelques  feuillets  sont  mu- 
tilés. Un  feuillet  manque  à  la  fin. 

Reliure  moderne.  -  Daurade. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  7 

V   13.    (C.  3.)  -  1°  Bible  latine,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

2°  «  Interpretatio  nominum  Hebraicorum.  »  Comme  plus  haut. 

3°  Analyse  de  la  Genèse,  d'une  autre  main,  formant  3  colonne-s. 
Premiers  et  derniers  mots  :  «  Ut  aulem  vobis  sub  quodam  epylogo 
"  breviter  edicere  in  generali  et  in  quadam  summa  sentenciam 
«  tocius  sacre  Scripture,  et  ideo  sicut  alias  feci...  et  in  descriptione 
«  regni  celestis,  ad  quod  regnum  nos  perducat  rex  regum  et  donii- 
•  nus  dominancium,  etc.  Deo  gracias.  » 

Vélin;  4'io  feuillets;  2  colonnes;  les  articles  2  et  3  sont  écrits  sur  3  co- 
lonnes; hauteur,  336  millimètres;  xiv'  siècle.  Belles  lettres  ornées  à  chaque 
livre.  En  tète  du  volume  et  au  commencement  de  la  Genèse  une  miniature 
avec  encadrement.  Titres  courants. 

Reliure  moderne,  en  veau,  portant  ce  titre  au  dos:  Biblia  sacra,  1370; 
nous  ignorons  ce  qui  a  pu  autoriser  à  proposer  cette  date.  -  Don  de  Tabbé 
d'Héliot. 


14.   (I,  32  3.)  —  Bible  latine.  Manque  l'Ancien  Testament,  jusqu'aux. 
Proverbes  de  Salomon. 

A  la  fin,  d'une  main  du  xiv'^  siècle,  les  deux  morceaux  sui- 
vants : 

1.  Hugues  de  Saint-Victor,  «  Liber  de  arra  sponse,id  est  anime.  » 
Commencement  :  «  Dilecto  fratri  G.  ceterisque  Amerisleve  degen- 
«  tibus  servis  Christi...  »  Migne,  Patrol.  lat.,  CLXXVI,  c.  gSi.  - 
2.  «  Tractatus  Ag.  super  verbo  :  Nolite  cogitare  in  crastinum.  » 
(Matth.,  VI,  3/i.)  Commencement  :  «  Cultores  Dei,  milites  Christi, 
«  nullis  oportcre  solicitudinibus  agitari  nulhsque  malis  irruenti- 
«  bus...  »  Ce  morceau  est  probablement  de  S.  Augustin;  nous  ne 
l'avons  cependant  pas  retrouvé  dans  les  Qaœstiones  de  cet  auteur. 
-Vient  enfin,  d'une  autre  main,  un  court  fragment  commençant 
ainsi  :  «De  metehoris  tractaturi,  id  est  de  inpresionibus  factis  in 
«  sublimi...  »  -  Sur  un  feuillet  de  garde,  d'une  main  du  xvi"  siècle, 
la  note  suivante  :  «  Fraler  [place  d'an  mot  effacé)  vous  plaise  de 
«  transchrire  ou  brefvelter  Hugonis  de  Sancto  Victore  sponsae  et  ani- 
«  mae,  m'en  garder  ung  sommaire,  qu'est  fort  contemplatif,  comme 


8  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  pour  ma  vaccation  de  advocat   ne  ay  loysir  de  ce  fere.  F.  Ra- 
«  mundy,  vostre  serviteur  et  frère.  » 

\'élin;  210  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  i56  millimètres;  xiii'' siècle, 
sauf  les  morceaux  de  la  fin.  Ecriture  extrêmement  fine.  Lettres  de  couleur  et 
lettres  avec  figures.  Titre  courant  en  couleur. 

Ancienne  reliure,  en  cuir  frappé.  —  Jésuites. 

K"  15.  (III,  2.)  -  1°  Bible  latine.  Second  volume,  comprenant  l'Ancien 
Testament,  depuis  les  Proverbes,  et  tout  le  Nouveau  Testament, 
avec  les  préfaces  habituelles  de  S.  Jérôme  et  de  Raban  Maur. 

2°  «  Interprelationes    nominum     Hebraicorum.  >.  Comme   plus 
haut. 

A  la  fin,  de  la  même  main,  table  des  livres  de  la  Bible. 

Vélin;  343  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Sgo  millimètres;  xiv'  siècle. 
Lettres  ornées,  dont  quelques-unes  avec  sujets;  exéculion  peu  soignée;  plu- 
sieurs des  miniatures  ont  été  enlevées.  Titre  courant  rouge  et  bleu. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  —  .Augustins. 

10.  (I,  329.)  —  Bible  latine.  Le  manuscrit  ne  comprend  plus  aujour- 
d'hui que  l'Ancien  Testament,  du  chapitre  xxv  des  Proverbes  au 
commencement  d'Osée. 

Vélin;  2i4  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  262  millimètres;  fin  du  xiii°  siècle. 
La  Rible  entière  devait  former  environ  3  volumes.  Belle  ornementation,  sans 
or;  titre  courant. 

Dérelié.  -Dominicains.  (Legs  Castanet.) 

17.    (11,    7^.)  -  <i  Tcstamentum    Novum.  «   Avec  les   préfaces   et   les 
arguments  de  S.  Jérôme.  Précédé  d'un  calendrier  perpétuel,  don- 
nant les  épactes,  les  lettres  dominicales,  etc.  -  A  la  fin,  ces  mots  : 
«  Finito  libro,  gratia  sit  Domino  Deo.  » 

Vélin;  209  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  188  millimètres;  xiii' siècle. 
Lettres  ornées;  titre  courant  rouge  et  bleu.  _ 

Reliure  du  xv'  siècle,  en  veau,  avec  fermoirs  de  cuivre  et  traces  de  pierres 
précieuses;  en  garde,  au  second  ais,  fragment  d'un  Gratien  du  xiii'  siècle, 
avec  gloses. 

18-20.  (111,  I.)  -Partie  de  l'Ancien  Testament,  avec  la  glose  ordi- 
naire attribuée  àWalafrid  Strabon,  la  glose  interlinéaire  d'Anselme 
de  Laon  et  les  préfaces  de  S.  Augustin,  S.  Jérôme  et  Raban  Maur. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  9 

La  préface  générale  commence  ainsi  :  «  Cum  omnes  divinos  libres 
«  legimus  in  tanta  multiludine ...» 

Tome    I  renferme  la  Genèse  et  l'Exode. 

Tome  II  :  le  Lévitique,  les  Nombres  et  le  Deutéronome. 

Tome  111  :  Josué,  les  Juges,  le  livre  II  d'Esdras,  Tobie,  Judith, 
Esther,  les  Machabées  et  Ruth. 

Vëlin;  2 M,  "280  et  277  feuillets;  hauteur,  /i3o  millimètres;  fin  du  xm'  siècle. 
Belle  ornementation;  lettres  ornées  et  peintes  à  chaque  livre;  titre  courant 
rouge  et  bleu. 

Reliure  délabrée.  -  Dominicains;  sur  le  premier  feuillet,  d'une  main  du 
xiv"  siècle  :  Isle  Hier  est  convenlus  fralrum  Predicatorum  Tholose. 

N°  21.  (I,  33.)  -  La  Genèse  et  l'Exode  avec  la  glose  ordinaire  et  la 
grande  préface  :  «  Cum  omnes  divinos  libros  legimus  in  tanla  mul- 
«  titudine ...» 

Parchemin  ;  1 87  feuillets  ;  2  colonnes  ;  hauteur,  Sgô  millimètres  ;  xiu°  siècle. 
Lettres  ornées;  titre  courant  rouge  et  bleu. 
Reliure  du  xvii*  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

22.  (I,  164.) -Hugues  de  SaintCher.  Commentaires  sur  l'Ancien 
Testament,  comprenant  le  Pentateuque,  Josué,  les  Juges,  Ruth, 
les  Rois,  les  Paralipomènes,  Esdras,  Néhémias,  Tobie,  Judith  et 
Esther.  -  Commencement  :  «  Principium  verborum  tuorum  veri- 
«  tas. . .  »  Sur  ce  commentaire  et  les  éditions  qui  en  ont  été  données, 
voir  Quétif  et  Echard,  SS.  ord.  Prœd.,  I,  pages  1  98  6  et  suiv. 

Vélin;  2/(3  feuillets;  3  colonnes;  hauteur,  292  millimètres;  xui"  siècle. 
Titre  courant;  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvn*  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

23-24.  (II,  1  10.)  -  Partie  d'une  Bible  commentée,  comprenant  les 
livres  suivants  : 

Tome  \.  1 .  Isaïe.  -  Commencement  du  commentaire  :  «  Vidi  an- 
«  gelum,  etc.  Per  hoc notalur  quis  auctor,  scilicet  Ysaias,  qui  angélus 
"  fuit,  id  est  nuncius  Domini,  missus  ad  predicandum.  .  .  » 

2.  Jérémie.  -  Commencement  du  commentaire  :  «  Accipe  sanc- 

>i\x.  DES  BiBf..  —  VU.  a 


10  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  tum  gladium,  munus  a  Deo,  quo  dejicies  adversarios  popiili  mei 
«  Israël.  -  In  hiis  verbis  patet  qualis  auclor,  que  ejus  materia,  quis 
«  modus  agendi ...» 

3.  Barucb.  -  Commencement  du  commentaire  :  «  Jeremie,  XVII. 
"  Benedictus  vir,  qui  confidit  in  Domino,  et  erit  Dorainus  fiducia 
«  ejus...  In  hoc  primo  verbo,  Benedictus  vir,  notatur  auclor  hujus 
«  operis ...» 

A.  Ezéchiel.  -Commencement  du  commentaire  :  «  Vidi  et  andivi 
«  vocem  unius  aquile.  Apocalypsis,  VIII.  Cum  dicitur  Vocem  aquile , 
«  actor  bujus  iibii  designatur,  scilicet  Ezéchiel.  Aquila  enim  in 
"  primeva ...» 

5.  Daniel.  -  Commencement  du  commentaire  :  «  Anno  tercio. .. 
"  Liber  isle  totus  in  duas  parles  dividitur;  primo  ostenditur  noticia 
ic  DanieU  coUala,  et  hec  pars  tenet  primum  capitulum .  .  .  » 

6.  Les  petits  Prophètes.  -  Commencement  du  commentaire  : 
n  Stabat  super  XII  boves,  ex  quibus  très  respiciebant  ad  orientem. . .  » 

Tome  II.  I .  Evangile  selon  S.  Matthieu.  -  Commencement  du 
commentaire  :  «  Quatuor  sunt  minima  terre,  et  ipsa  sunt  sapien- 
»  tiora  sapientibus,  formica,  populus  infirmus.  .  .  » 

2.  Evangile  selon  S.  Marc  -  Commencement  du  commentaire  : 
«Marchus,  quem  pre  manibus  habemus.  Pétri  discipulus,  Evange- 
n  lium,  quod  Petrus  predicaverat.  .  .  » 

3.  Evangile  selon  S.  Luc.  -  Commencement  du  commentaire  : 
«  Numquid  résina  non  est  in  Galaad.  Jeremie,  VIII.  Verbo  résina 
1  evangelicam  doctrinam,  que  de  ore  Dei  processit.  .  .  » 

A.  Evangile  selon  S.  Jean.  -  Commencement  du  commentaire  : 
«Numquid  ad  preceptum  tuum  elevabitur  aquila,  etc.  Dominus 
«ad  Job,  XXXIX.  Aquila  dicitur  Johannes  propter  arduos  volatus 
"  contemplalionis ...»       ' 

5.  Epîtres  de  S.  Paul.  -  Commencement  du  commentaire  :  «  De 
"  comedente  exivit  cibus,  et  de  forli  egressa  est  diilcedo.  Jud.,  XIV. 
«  Hoc  est  problema  Sampsonis,  quod  non  potuerunt  Philistei .  .  .  » 

6.  Actes  des  Apôtres.  -  Commencement  du  commentaire  : 
"  Scribe  visum  et  explana  eum  super...  Abac,  II.  Hiis  verbis  primo 
«  notatur  actor  vel  causa  clTiciens  libri  Actuum .  .  .  » 

7.  Epitres  canoniques.  -Commencement  du  commentaire  :  «  Fa- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  11 

«  cies  et  vélum  de  jacintho  et  purpura...  Exod.,  XXVI.  Hic  bre- 
«  viter  notavit  quicquid  In  principio  hujus  libri  polest  et  débet 
«  queri ...» 

8.   Apocalypse.  -  Commencement  du  commentaire  :  «  Aser  pin- 

•  guis  panis  ejus. ..  Gènes.,  XLIX.  Iste  qui  interpretatur  atrium 
«  vel  divilie  vel  beatitudo...  « 

Quelques-uns  de  ces  conunentaires  sont  de  Hugues  de  Saint- 
Cher,  savoir  :  ceux  de  Barucb,  de  Daniel,  des  douze  Prophètes,  de 
S.  Matthieu,  des  Canoniques  et  de  l'Apocalypse  (voyez  Quétif  et 
Échard,  I,  pp.  200  6  et  201  a).  Le  commentaire  sur  S.  Jean  pa- 
raît être  de  Pierre  de  Scala,  dominicain  du  milieu  du  xin'=  siècle 
(voyez  Quétif  et  Echard,  I,  417)-  Le  commentaire  sur  les  Actes 
des  Apôtres  est  attribué  à  Nicolas  de  Gorran  dans  le  ms.  172  du 
collège  Merton,  à  Oxford. 

Vélin  ;  426  et  45 1  feuillets  ;  2  colonnes  ;  hauteur,  aSo  millimètres  ;  milieu  du 
xin*  siècle.  Belle  écriture.  Titre  courant  en  lettres  de  couleur. 
Ancienne  reliure,  en  cuir  gaufré.  -  Jésuites. 

N"  25.  (L  I  10.) -Nicolas  de  Lire.  Postilles  sur  la  Bible.  Commencement 
des  deux  prologues  :  «  Primus  prologus  de  comendacionc  sacre 
«  scripture  in  generali.  -Hec  omnia  liber  vite.  Ecclesiastic.  XXllll.  Se- 
«  cundum  quod  dicit  beatus  Gregorius,  Omelia  xxxv,  Evuangelio- 
«  rum  temporalis  vite.  ..<>-«  Incipit  prologus  secundus  de  intencione 
«  auctoris  et  modo  procedendi.  -  Vidi  in  dextera  sedentis  super 
«  thronum  librum  scriptum  intus  et  foris.  Apocal. ,  V.  Sicut  dictum 
«  est  in  prologo  precedenti,  liber  iste. . .  "  -  Contient  le  Penlateuque, 
Josué,  les  Juges,  les  Rois,  les  Paralipomènes,  Esdras  et  Néhémias, 
Osée,  puis  la  reconnnandation  suivante,  qui  dillére  des  textes  im- 
primés :  "  Ego  igitur  gratias  ago  Deo,  qui  dédit  mihi  gratiam  scri- 
«bcndi  secunduui  modulum  ingenii  mei  super  omncs  libros  in  Bi- 
"  bha  contenlos,  primo  .super  illos  qui  sunt  de  canone,  incipiendo 
«a  Genesi  et  percurrendo  usque  ad  finem  Apocalipsis,  excepte 
«  fine  Ezechielis,  cujus  expositionem  ex  causa  retardavi;  postea  vero 
«  super  illos  qui  non  sunt  de  canone,  incipiendo  a  libro  ïhobie  et 
«  terminando  in  libro  qui  dicilur  sccvmdus  Esdre,  ut  sic  per  hanc 

•  distinctionem  iibrorum  et  ordinacionem  appareat  simplicibus,  qui 


12  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  libri  sunt  canonici  et  qui  non,  et  qui  majoris  auctoritalis  et  qui  mi- 
■  noris.  Et  quoniam  probabiliter  timeo  in  pluribus  defecisse,  tum 
■'  propter  magnitudinem  operis ,  tum  propter  sciencie  mee  parvita- 
«  tem,  ideo  de  dcfectibus  veniani  postule  et  de  aliis  ad  laudandum 
«  Deum  mecum  legentes  invito,  deprecans  humiliter  et  dévote  ut 
«  apud  Deum  me  velint  suis  orationibus  adjuvare.  Actum  Parisius, 
«  anno  Domini  m°  ccc°  xxx°,  xiii"  kalendas  Aprilis.  »  -  Suit  le  com- 
mentaire sur  Estber,  Tobie,  Judith  et  Job.  -  Sur  les  éditions  de 
cet  auteur,  voyez  Fabricius,  édition  de  i858,  tome  V,  page  i  i5. 

Parchemin;  SSg  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  296  millimètres;  xiv°  siècle. 
Lettres  richement  ornées;  encadrement  à  la  première  page;  titre  courant. 
Figures  au  trait  rehaussé  de  couleurs,  accompagnant  la  description  du  taber- 
nacle [Genèse],  du  temple  de  Salomon  [Rois,  II)  et  l'histoire  de  la  guérison 
d'Ézéchias  {Rois,  IV).  Au  revers  du  dernier  feuillet  de  la  j)ostille  de  Lire, 
d'une  main  du  xv'  siècle  :  Cotenx  procuravit  a  domino  cardinale  Bragoza 
iO  f rancis. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau;  en  garde,  3  feuillets  d'un  traité  sur  la  Pé- 
nitence, du  xiv"  siècle,  écrit  sur  2  colonnes.  -  Augustios. 

N"  26.  (I,  1 6.)  -  Du  môme  :  «  Postilla  super  Bibliam.  »  Première  partie, 
comprenant  le  Pentateuquc,  Josué,  les  Juges,  Ruth  el  les  Rois.  A 
la  fin,  l'explicit  suivant:  «  Explicit  postilla  super  libros  Regum, 
<•  édita  a  fratre  Nicholao  de  Lyra ,  de  ordine  fratrum  Minorum ,  sacre 
"  théologie  doctore,  scripla  per  manum  Johannis  Bernardi  Orrandi, 
«de  Brugis  in  Flandria,  completaquc  per  manum  ejusdem,  anno 
«Domini  m"  ccc°  lxxxuii",  die  décima  oclava  mensis  februarii. - 
"  Deo  gracias.  » 

Parchemin;  25 1  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  323  millimètres; année  1 38/». 
Belle  exécution  ;  encadrements  et  lettres  dorées.  Au  premier  feuillet,  une  petite 
miniature  représentant  un  franciscain  parlant  devant  plusieurs  moines  béné- 
dictins et  dominicains;  au  bas  du  même  feuillet,  un  écusson  d'azur  à  un  château 
de  gueules,  surmonté  de  3  fleurs  de  lys  d'or.  A  côté,  S.  François  debout, 
un  livre  à  la  main;  devant  lui,  un  moine  à  genoux.  —  Mêmes  figures  que 
dans  le  numéro  précédent,  à  la  Genèse  et  aux  livres  II  et  IV  des  Rois.  Plu- 
sieurs miniatures  ont  été  enlevées. 

Reliure  ancienne,  en  veau  frappé;  en  garde,  2  feuillets  d'un  dictionnaire 
de  la  Bible.  —  Franciscains. 

27.    (I,  283.)  -  Jacques  de   Lausanne.   «Poslillc  secundum  lialrem 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  13 

0  Jacobiim  deLausana,  ordinis  fratrum  Predicatorum ,  sunt  hic  iste, 
n  videlicet  : 

1 .  (Fol.  1 .)  «  Super  Evangelium  secundum  Matheum.  »  —  Com- 
mencement: «  Huic  Evangclio  premlttitur  duplex  prologus,  unus 
«  leronimi  et  allus  Glossatoris.  .  .  » 

2 .  (Fol.  27,  r°.)  «  Super  Evangelium  secundum  Lucham.  »  -Com- 
mencement :  «  Fuit  in  diebus  Herodis  régis. . .  Nota  quod  très  fue- 
«  runt  Herodes,  unus  vocatus  Ascalonita.  .  .  » 

3.  (Fol.  62,  r°.)  «  Super Ysaiamprophetam.  «-Commencement  : 
«  Prologus  in  quo. . .  facit  rationem ...» 

4.  (Fol.  91,  V".)  «Super  Ecclesiasten  postilla,  »  -  Commence- 
ment :  «  Verba.  Incipit  prologus  super  Ecclesiasten  et  dicitur.  .  .  » 

5.  (Fol.  108,  v°.)  n  Super  librumSapientie.  »  -Commencement  : 
«  Liber  Sapientie.  Incipit  prologus  leronimi  super  librum  Sapien- 
«  lie,  in  quo  tria  facit.  .  .  » 

6.  (Fol.  1 36, r°.)  «  Super canonicamJacobi.  «-Commencement  : 
"  Non  ita  est  ordo...  Prologus  beali  leronimi,  qui  dividitur  in 
«  3  partes .  .  .  » 

7.  (Fol.  I  39,  v°.)  «  Super  primam  canonîcam  Pétri.  »  -  Com- 
mencement :  «  Petrus  apostolus  Jesu  Christi.  Secundum  Bedam 
"  incipit  sccunda  pars  epistole ..." 

8.  (Fol.  i4i,  v".)  (I  Super  secundam  canonicam  Pétri.  »  -  Com- 
mencement :  «  Symon  Petrus,  etc.  Primum  informat  illos  quibus 
«  scripsit  ad  honestatem  morum ...» 

9.  (Fol.  i43,v°.)  «  Super  primam  canonicam  Johannis.  » —Com- 
mencement :  "Quod  fuit  ab  initio,  etc.  Sicut  docet  beatus  lero- 
«nimus,  3  epistolas  scripsit.  .  .  » 

10.  (Fol.  147,  r".)  «  Super  secundam  canonicam  Johannis.  >' - 
Commencement  :  «Senior  Electe  domine,  etc.  Beatus  leronimus 
«  super  islam  epistolam  scribit  cuidam  mulieri ...» 

11.  (Fol.  iA7i  v".)  «Super  lerciam  canonicam  Johannis.»  - 
Commencement  :  «  Senior  Gayo,  etc.  Iste  Gayus.  .  .  » 

12.  (Fol.  1^8,  r^.)  «Super  canonicam  Jude.  »  -  Commence- 
ment :  «  Judas .  .  .  apostolus  in  ista  epislola  intendit ...» 

i3.  (Fol.  149,  r".)  «Super  Leviticum.  »  -  Commencement  : 
«  Notum  fecit  Dominus  salutare  suum...  In  Proverbio  secundum 


\ 


14  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  sanctos  doctores  in  isto  libre. .  »  La  lin  manque.  -  Sur  ces  ou- 
vrages, voyez  Quétif  et  Echard,  I,  5^7  b. 

Parchemin;  187  feuillets;  2  colonnes  ;  hauteur,  2^9  millimètres;  xiv°  siècle. 
Lettres  ornées.  Titre  courant.  Le  dernier  article  est  écrit  sur  du  parchemin 
d'un  format  plus  petit  et  d'une  autre  main.  A  la  lin  du  n°  12,  table  des  ou- 
vrages, avec  la  note  suivante  :  «  Iste  liber  est  fratris  Pauli  de  Alanhaiio,  lx  sol. 
»  tur.  decostitit  ci,  sicut  est  modo  lotus  liber,  in  quo  sunt  poslille  super  li- 
«  bros  XII  Biblie.  » 

Dérelié.  —  Dominicains. 


]N"  28.  (III,  54-)  -  Dominique  Grenier,  évoque  de  Pamiers.  Lecture  sur 
la  Bible.  —  Première  partie  ou  Volumcn  légale,  tome  I  :  Commen- 
taire sur  la  Genèse  et  l'Exode.  -  Commencement  :  «  Sanctissimo 
"  patri  ac  domino,  extra  cujus  obedientiam  in  bac  valle  miserie 
«non  est  salus,  domino  Jolianni,  digna  Dei  providencia  summo 
"  pontifie i  vicesimo  secundo,  sue  sanctitatis  famulus,  frater  Domi- 
i<  nicus,  ordinis  Predicatorum,  Tholosanus  origine,  parvus  cor- 
«pore,  set  minor  mente,  ut  patebit  in  subsequenlis  operis  rudi- 
«tate,  seipsum  quanti  11  us  est  ad  devota  pedum  oscula  beatorum. 
«  Dudum  vestre  celsitudiuis  filius  frater  Berengarius,  tune  magis- 
«  ter  nostri  ordinis,  nunc  autem  vestri  gratia  Compostellanus  ar- 
«  cbiepiscopus. . .  »  L'épitre  dédicatoire  est  datée  de  Toulouse,  l'an 
de  grâce  1 3  1 9 ,  3*  année  du  pontificat  de  Jean  XXII.  -  Sur  cet  ou- 
vrage, consultez  Quétif  et  Echard,  I,  61  3;  ces  auteurs  ont  connu 
le  présent  manuscrit  et  les  trois  suivants. 

Parchemin  ;  260  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3 18  millimètres;  xiv"  siècle. 
Lettres  rouges  et  bleues;  à  la  marge,  lettres  servant  de  points  de  repère.  Ce 
volume  et  les  trois  suivants  sont  de  la  même  main. 

Reliure  délabrée.  En  garde,  fragments  d'un  manuscrit  de  médecine  du 
xi\'  siècle,  avec  gloses.  -  Dominicains. 

29.  (III,  58.)  -  Du  même.  Volumen  légale,  tome  l[:  Commentaire 
sur  le  Lévitique ,  les  Nombres  et  le  Deutéronome.  -  Commencement  : 
«  Parabola  est  temporis  instantis,  juxta  quam  munera  et  hostie 
"  offeruntur,  que  non  po.ssunt  juxta  conscientiam  porfectam  facere 
"Servitutcm.  Ad  Hebr.,  9°  capitulo.  Sicut  dicit  Icronimus  in  epi- 
«  stola  ad  Paulam,  7"  capilulo. ..  »  A  la  fin,  on  lit  la  note  suivante  : 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  15 

>.  Explicit  super  Deuteronomum  et  per  consequens  super  lotum 
«  Pentateucum,  et  sic  conipletum  est  Volumen  Légale,  Deo  adju- 
«  vante,  cui  est  bonor  et  gloria  in  secula  seculorum.  Amen.  «-Vient 
ensuite  une  table  des  deux  volumes,  intitulée  :  Alfabetariam  voca- 
buloram  tam propriorum  et  specialiter  locoram  (/aam  etiam  appellatoiio- 
rum  in  Volumine  Legali  expositomm. 

Parchemin  ;  169  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  822  millimètres;  xiv' siècle. 
Au  premier  feuillet,  un  assez  riche  encadrement,  avec  lettre  dorée. 

Reliure  en  bois,  usée.  En  garde,  fragments  d'un  code  de  Justinien,  du 
\ni'  siècle.  -  Dominicains. 

N*"  30.  (III,  26.)  -  Du  même.  Seconde  partie  ou  Volamen  hisloriale, 
tome  I  :  Commentaire  sur  Josué,  les  Juges,  Rutb  et  les  Rois.  - 
Commencement  :  "  Recenseas  in  libris  Hystoriarum  patrum  tuo- 
<  rum  et  invenies  scriptum,  I"  Esdre,  h°-  Quoniam,  sicut  habetur, 
«  ex  alia  facultate  melius  agit  ultra  suam  spem,  bine  est  quod  ad 
«  benefaciendum  magis  movent ...» 

Parchemin  ;  1  7 1  feuillets  ;  2  colonnes;  hauteur,  Sôy  millimètres;  xiv"  siècle. 
Lettres  ornées. 

Reliure  en  peau  blanche.  En  garde,  fragments  du  même  code  de  Justinien 
que  dans  les  manuscrits  29  et  3i.  —  Dominicains. 

31.  (111,  2  0.)  -  Du  même.  Volamen  hisloriale,  tome  II  :  Commen- 
taire sur  les  Paralipomènes,  Esdras,  ïobie,  Juditb,  Esther  et  les 
Macbabées.  -  Commencement  :  «  Maguam  disciplinam  datam  eis 
<i  optinebat,  ne  prelermitterent. . .  »  A  la  fin,  on  lit  ce  qui  suit  : 
•  Explicit  super  2"  Macbabeorum  et  per  consequens  explicit  totum 
«  volumen  Hysloriale,  ad  bonorem  Domini  Jesu  Cbristi,  qui  est 
«  Deus  benedictus.  Amen,  amen,  amen.  i>  -  Vient  ensuite  une  table 
générale  des  deux  volumes,  ainsi  intitulée  :  Incipil  alfabetarium  vo- 
cabuloram  tam  propriorum  et  specialiter  locoram  (juam  etiam  appella- 
loriorum  in  Volumine  Hystoriali  expositorum.  « 

Parchemin;  181  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  356  millimètres;  xiv'  siècle. 
Reliure  comme  ci-dessus.  En  garde,  fragments  du  même  code  de  Justinien 
que  dans  les  manuscrits  29  et  3o.  -  Dominicains. 

32.  (1,  38.)  -  Recueil.  -  1.  Raoul  do  Flay  [Flaviacensis).  «  Expositio 


16  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  super  Levlticum.  »  En  20  livres;  voici  les  premiers  mots  du  pro- 
logue :  n  Cum  inler  socios  aliquando  sermo  de  Judeorum  conten- 
«  tionibus  haberetiir,  quibus  veritatem  obruere  et  suam  conantur 
«  nobis  inducere  cecitatem...  »  A  la  suite  de  la  préface,  table  des 
chapitres  par  livre ,  plus  un  avis  au  lecteur,  ainsi  intitulé  :  «  Anno- 
«  tatio  quibus  modis  tiluli  libris  apponuntur.  »  -  Sur  cet  auteur, 
voyez  Histoire  littéraire  de  la  France ,  XII,  4^80-484;  les  éditions 
de  cet  ouvrage,  qui  parut  d'abord  à  Cologne  en  i536,  y  sont 
indiquées  page  48  2. 

2.  «  Ex  diclis niagistri  Ricardi.  —  Toile  puerum  et  manum  ejus  et 
<i  laciam  ingentem  eum.  Proies  de  virgine  matre,  veritas  nascens 
('  de  cordis  puritate.  Puritas  cordis  est  terra  illa. . .  »  -  Ce  sont  pro- 
bablement des  extraits  de  Richard  de  Saint- Victor;  ils  occupent 
5  colonnes;  la  fin  manque. 

Parchemin;  1 9 1  feuillets  ;  2  colonnes;  hauteur,  346  millimètres;  fin  du 
xii'  siècle.  Belle  écriture;  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvi°  siècle,  en  veau.  En  garde,  2  feuillets  d'une  Bible  du  xiii°  siècle, 
à  2  colonnes,  avec  commentaire  (Evangile  de  Jean  et  fin  de  celui  de  Luc)  ; 
au  premier  de  ces  feuillets,  une  belle  lettre  ornée,  représentant  un  aigle.  — 
Franciscains. 

N"  33.  (III,  5o.)  -  Pierre  Lombard.  -  Commentaire  sur  les  Psaumes.  - 
Commencement  :  «  Cum  omnes  prophetas  Spiritus  sancti  revela- 
«  tione  constat  esse  locutos ,  David  prophetarum  eximius. . .  »  Voyez 
Migne,  Patrologia  latina,  CXCI,  c.  3i. 

Parchemin  ;  22 1  feuillets;  2  colonnes  ;  hauteur,  3 1  9  millimètres  ;  xnf  siècle. 
Belle  lettre  ornée  en  tête,  et  petites  lettres  à  chaque  chapitre.  Additions  et 
corrections  nombreuses. 

Reliure  en  bois  avec  basane  blanche.  En  garde,  deux  feuillets  d'un  manus- 
crit de  morale  du  x'^  siècle.  -  Dominicains. 

34.  (III,  3o.)  -  Nicolas  de  Gorran,  de  l'ordre  des  Dominicains.  •  Pos- 
"  tille  super  Psalterium.  »  Commencement  de  la  préface  :  »  Lauda- 
«  cionem  Domini  loquetur  os  meum  et  benedicat  omnis  caro. 
"  Ps.  cxLiiii".  Loquens  sapiens  de  Spiritu  sancto  inspirante,  adDeum 
«  sermonem  dirigens,  ait  :  Omnia  in  mensura  et  numéro  et  pon- 
"  dere. . .  »  -  Titre  :  «  Incipit  liber  ympnorum  vel  soliloquiorum  pro- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  17 

«  phele  David  de  Christo.  »  -  Derniers  mots  et  explicit  de  l'ou- 
vrage :  «  Ad  quant)  palriam  nosperducat  ille,  qui  vivit  et  régnât  per 
«  secula  seculorum.  Amen.  -  Expliciunt  postille  super  Psalterium  a 
"  fratre  jNicholao  de  Gorram.  »  —  Sur  cet  auteur,  voyez  Quétif  et 
Echard,  SS.  ord.  Prœd.,  I,  438;  Fabricius,  édition  de  i858,  lll, 
71,  et  Hauréau,  Histoire  liltcraire  da  Maine,  V,  264. 

Parchemin  ;  87 1  feuillets  ;  2  colonnes  ;  hauteur,  3 1  5  millimètres  ;  xiv"  siècle. 
Les  versets  expliqués  sont  écrits  en  gros  caractères  au  milieu  du  commen- 
taire. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  -  Auguslins. 

N°  35.  (III,  38.)  -  Mémo  ouvrage  que  le  précédent.  L'explicit  est  un 
peu  différent  :  «  Expliciunt  postille  super  Psalterium  a  fratre  Nicho- 
«  lao  de  Gorriam,  ordinis  Predicatorum  Tholose.  »  Ces  trois  der- 
niers mots  ont  été  ajoutés  plus  tard. 

Parcheaiin;  266  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  384  millimètres;  xiv"  siècle. 
Aucun  ornement. 

Reliure  ancienne  en  mauvais  état.  En  garde,  fragments  d'une  belle  Bible  du 
xiii"  siècle  (livre  d'Amos).  —  Dominicains. 

36.  (C.  8.)  -  Le  P.  Ilardouin,  de  la  compagnie  de  Jésus.  -  «Liber 
"  Psalmorum,  ex  editione  vulgala,  paraphrasi  et  commenlario  illus- 
"  tratus.  »  -  Cet  ouvrage  n'a  jamais  été  imprimé. 

Papier;  ^Jb^  pages;  hauteur,  32/i  millimètres;  xviii'  siècle.  Une  main  du 
.vviu'  siècle  a  écrit  ce  qui  suit  au  verso  du  feuillet  i  :  «  Ouvrage  du  l\.  P.  Hnr- 

•  douin,  jésuite,   transcrit  par  le  sieur  de  la  Porte,  secrétaire  du  feu  abbé 

•  Fraguier.  Acheté  le  i5  mars  lyô^.  •  L'abbé  Fraguier  mourut  en  1728. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Don  du  Clergé. 

37.  (III,  2  1.)  -  Commentaire  sur  les  Psaumes  5i  à  100. -Com- 
mencement. :  «  Quid  gloriaris  in  malitia.  Titulus  :  in  finem  intellec- 
"  tus,  etc.  Ad  litteram  tangil  historiam,  que  habetur  I  Reg.  XXI, 
«de  fuga  David  in  Nobe,  sel  melius  ut  mistice  exponatur  pars, 
«  egit  prophcla  de  venia  pcnitencium...  «  Fin:  «in  oculis  majes- 
«  tatis,  quod  nobis  preslare  dignelur  Jésus  Cliristus.  Amen.  Expli- 
«  cit  secunda  quinquagena.  Deo  gralias.  »  Viennent  ensuite  les  vers 
suivants  : 

Tu  jiibar  astrorum,  via  vile,  régula  morum, 
Gloria  sanctorum,  splendor  gi'egis  monachorum, 

MAR.  DBS  BIBL.  —  VII.  3 


18  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Fessi  solamen,  infîmiantis  medicamen, 
In  luctu  lira,  lenimen  factus  in  ira, 
Sit  tibi  laus,  Chrisle,  quoniam  liber  explicit  iste. 
Tu  rubus  ardens,  stclia  refulgens,  nardus  odoris. 
Tu  rosa  vernans,  vittis  abundans,  aula  pudoris, 
Janua  celi,  inerce  fideli  Viigo  colenda, 
Nornia  bonorum,  spes  miserorum,  corde  tenenda, 
"  Jaspide  clarior,  igné  micantior,  inviolata , 
Tu  niihi  vivere  fac  sine  crimine,  Virgo  beata. 

A  la  suite,  la  note  suivante,  d'une  main  du  xv'  siècle  :  «  Pertinet 
«  librarie  conventus  Tolozani  istuni  salterium  incompletum,  quem 
«  repperi  in  armario  librarie  destructum,  et  per  me  repparatum 
"  custodivi  et  tenui  idem  ego  frater  Joliannes  Miranda,  librarista 
«conventus,  pro  mea  instructione  et  utriusque  hominis  consola- 
«  tione,  fere  per  x  annos.  » 

Vélin;  i44  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  896  millimètres;  xii"  siècle. 
Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  38.    (III,  24-)  ~  N^*^olas  de  Gorran.  «  Postille  super  Ecclesiaslicum.  » 

—  Commencement  du  traité  :  «  Sapientia  edificavit  sibi  domum, 
«  excidit  columnas  septem,  Ps.  IX.  Sicut  eternus  artifex  sua  po- 
«  tentia. . .  »  Fin  :  "  . .  .alia  ancilla  est  Ysaias,  quem  post  istum  librum , 
«juvante  Domino,  proponimus  nos  lectures.  -  Expliciunt  postille 
n  fratris  Nicolai  de  Gorranni,  ordinis  Predicatorum,  super  Eccle- 
"  siaslicum.  Deo  gracias.  -  Vinum  scriptori  debetur  de  meliori.  >> 

Parchemin;  192  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3/io  millimètres;  xiv" siècle. 
A  la  première  page,  lettre  ornée  avec  encadrement. 

Reliure  ancienne  délabrée;  en  garde,  débris  d'un  pontifical  du  xiii*  siècle.— 
Dominicains. 

39.   (I,    123.) -Robert  Holkotli,  de  l'ordre   des  frères  Prêcheurs. 

-  «  Incipit  postilla  supra  librum  Sapiencie,  édita  et  compilata  a 
«  reverendo  magistro  Johanne  [sic)  Alcoti,  in  sacra  theologia  pro- 
«fessore,  ordinis  fratrum  Augustinorum  [sic),  provincie  Anglie,  et 
«  est  fratris'. . .  »  L'ouvrage  est  divisé  en  2  1  2  leçons.  Siu-  cet  ouvrage, 


Le  nom  a  été  effacé  et  une  autre  main  a  écrit  :  talis  convenlui  Tholose. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  19 

voyez  Quétif  et  Echard,  I,  629,  où  l'on  trouvera  indiquées  les  nom- 
breuses éditions  qui  en  ont  été  données.  A  la  fin,  table  de  l'ou- 
vrage, faite  par  un  anonyme,  précédée  d'une  petite  préface  et  se 
terminant  par  la  note  suivante  :  «  Explicit  tabula  postille  mémo- 
«  rate,  quam  ego  simplex.  sine  nomine  Dei  adjutorio  perfeci  anno 
«  Domini  m"  ccc°  octuagesimo  [\°,  etc.  Deo  gracias.  Amen.  » 

Parchemin;  2^6  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  298  millimètres;  xiv' siècle. 
Jolie  écriture  fine;  en  tête  du  manuscrit,  un  encadrement;  la  lettre  ornée  qui 
servait  d'initiale  a  été  coupée. 

Reliure  du  xvn'  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

40.  (I,  92.)  -  Commentaire  sur  les  petits  Prophètes.  -  Commence- 
ment :  n  Ordo  prophelarum  secundum  LXX  talis  est  :  Osée,  Amos, 
«  Micheas,  Johel...»  Le  même  commentaire  se  retrouve  dans  le 
manuscrit  272  de  la  bibliothèque  d'Arras,  du  xiu^  siècle,  qui  l'at- 
tribue à  Bernard,  sous-chantre  de  Beauvais.  (Voyez  Catalogue  gé- 
néral, IV,  116-117.) 

Vélin;  198  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3 16  millimètres;    xni"  siècle. 
Lettres  ornées;  titres  courants.  Quelques  grotesques  sur  les  marges. 
Dérelié.  —  Franciscains. 

41.  (I,  125.)  -  Commentaire  sur  le  livre  de  Job.  -Commencement: 
«  Vir  erat  in  terra  Hus,  nomine  Job.  Si  Job  dolens  et  Hus  consi- 
«  liator  dicitur,  non  inmerito  per  utraque  nomina  electus  quisque 
«  figuratur. . .  »  Ce  commentaire  paraît  être  un  extrait  de  la  partie 
allégorique  des  Moralia  super  Job,  de  saint  Grégoire. 

Parchemin;  199  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3oo  millimètres;  fin  du 
xn'  siècle.  .\\i  premier  feuillet  lettre  ornée  sur  fond  d'or,  représentant  Job  sur 
son  fumier,  avec  sa  femme.  Lettres  de  couleur.  Au  dernier  feuilh^t,  de  plu- 
sieurs mains  du   xv"  siècle  :  «Ego  Johannes  de  Furno  vendidi  istum  libruui 

•  fratri  B.  Jornali  et  precium  accepi.  —Moralia  beati  Gregorii.  —  Moralia  Grego- 

•  rii  abbreviati  dentur  pro  franchis  111''°'.  » 

Reliure  du  xvu*  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

42.  (I,  8.)  -  Jean  de  Hesdin.  ■■  Poslilla  .super  Job.  »  -  Commencement 
de  la  préface  :  «  Reverendo  in  Christo  patri  ac  domino,  domino 
"  Guidoni  de   Bononia,   Dei    providencia-  episcopo    Portuensi    ac 

3. 


20  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  sacrosancte  Romane  ecclesie  cardinal!,  frater  Johannes  de  Hisdi- 
«  nio,  sancte  domiis  Hospitalis  Sancli  Johannis  Hierosolymitani  or- 
«  dincm  professxis,  vere  humilis  el  devotus  orator,  presentem  vitani 
<i  ducere  felicem  et  gloriam  consequi  sempiternani.  Quia,  ut  dicit 
«  Cassiodorus...  »  A  la  fin  la  note  suivante  :  «  Explicit  poslilla  super 
«  Job,  facta  et  compilata  a  fratre  Johanne  de  Flisdinio,  ordinis  Hos- 
«  pitalis  Sancti  Johannis  Jhorosolimitani,  doclore  in  sacra  iheologia, 
«  et  fuit  compléta  anno  Domini  m°  ccC  quinquagesimo  VII,  in  vi- 
»  gilia  festivitatis  omnium  Sanctorum.  »  La  même  date  est  répétée 
dans  le  litre  de  la  «Tabula  distinctionum  vocabulorum,  que  mo- 
"  raliter  tractantur  in  postilla  super  Job.  » 

A  la  suite,  quelques  lignes  intitulées  :  Genealogia  Job  sccundum 
Magnum.  -  Enfin,  les  6  vers  suivants  : 

Brevis  conclusio  ad  dominum  cardinalem  Bolonie. 

Aime  pater,  salis  est  circa  Job  verbera  lusum, 

Jam  pacientia  Job  premia  digna  tulil. 
Quid  j)Otiii  feci,  defcctus  corrige,  supple, 

Non  michi  scribenti  gloria  sit,  tibi  sit, 
Ergo  laboranti,  vir  prestantissime,  naute 

Ad  tua  tendenti  littora  tende  manum. 

Cet  ouvrage  paraît  inédit;  il  est  indiqué  par  Fabricius  (édition 
de  Florence,  i858,  III,  SSg),  qui  fait  vivre  fauteur  vers  iSgo. 

Papier;  278  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  4oo  millimètres;  xiv°  siècle. 
Aucun  ornement. 

Reliure  ancienne,  plats  en  bois.  —  Franciscains. 

N°  43.  (I,  228.)  -  Commentaire  sur  Job.  -  Commencement  :  «0  vos 
"  omnes,  qui  transitis  per  viam,  attcndite  et  videte  si  est  dolor  sicut 
«  dolor  meus.  Ita  scribitur  Trenonmi  1"  capit.  -  Licet  vcrbum  pre- 
"  allegalum  sit  vaticinatum  et  prophetalum  de  Jesu  Cbristo,  Salva- 
«  tore  nostro,  in  quantum  omnia  gênera  passionum  sustinuit...  »  - 
A  la  fin,  on  lit,  d'une  main  du  temps,  les  lignes  suivantes  :  «  Nove- 
«  rint  univers!  quod  ego  complevi  expositionem  super  Job  usque  ad 
"XXVIII  capitulum  inclusive,  et  exemplar  quod  manu  propria 
«scripsi,  ob  caritatem  Jesu  Cbristi  et  ob  devocionem  sancti  Pelri 
«  martiris  uecnon  ralione  dilatacionis  dictorum  [sic),  misi  Medio- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  21, 

«  lamim  anno  Domini  ai"  ccc"  lvui,  in  capitule  generali  quod  fuit 
«  celebratum  Argentine.  »  -  Au-dessous,  d'une  autre  main  :  «  Istum 
"  librum  dat  quidam  bonus  fréter  ordinis  Predicatorum,  compilator 
"  ejus,  de  provincia  Theutonie,  convenlui  Tolosano,  ejusdem 
«ordinis,  pro  servicio  provincie  Tholosane,  et  quod  in  libraria 
«  ponatur  vel  pro  extrai  [sic)  fratribus  concedatur,  et  pro  auctore  Do- 
«  minum  exorent.  »  —  De  ce  qui  précède,  il  résulte  que  ce  com- 
mentaire est  l'œuvre  d'un  dominicain  allemand,  probablement 
défmiteur  de  l'ordre,  car  le  chapitre  tenu  en  i358  à  Strasbourg 
fut  un  chapitre  de  définiteurs;  voyez  Quétif  et  Echard,  I,  ô/iy; 
ces  auteurs  indiquent  notre  manuscrit. 

Parchemin;  282  feuillets;  hauteur,  225  nulhmèlres;  milieu  du  xiv"  siècle. 
En  titre  courant,  numéro  du  chapitre  commenté. 
Reliure  délabrée.  —  Dominicains. 

N°  44.  (I,  108.)  -  Claude,  évèque  de  Tm-in.  «  Figure  Evangelistarum.  >> 
Commencement:  «  Incipit  prephatio  Claudii  episcopi  Taurinensis 
«  adabbatem  Justum,  inevangelio  Mathei.  -Dompno  sancto  acbea- 
«  tissimo  et  mihi  peculiari  cullu  affectuque  specialiter  excolendo 
«  patri ,  Justo  abbati ,  Claudius  peccator.  Anno  dccCxv"  Incarnationis 
«  Salvatoris  Jesu  Christi  Domini  nostri,  postquam  pius  ac  mitissi- 
«  musprinceps,  sancte  Dei  ecclesie  catholice  filius ,  Ludovicus,  anno 
«  secundo  imperii  sui ,  celesli  fultus  auxilio,  advorsus  harbaras  gentes 
«  movisset  exercitum,  teque  abeunte  et  discedente,  tuam  paterni- 
«tatem...  »  —  «  Incipiunt  figure  Evangelistarum.  -Post  adventuni 
«  Spiritus  sancli  super  discipulos  die  Pentecosles  et  deinceps...  )  - 
L'ouvrage  a  3  livres,  chaque  livre  est  divisé  en  chapitres,  et,  de 
plus,  l'ouvrage  tout  entier  est  svdjdivisé  en  paragraphes,  dont  les 
numéros  se  suivent  pour  les  trois  livres.  La  préface  a  été  publiée 
par  Mai,  dans  son  Spicilegium ,  IV,  3oi,  et  réimprimée  par  Migne, 
Patrol.  lat.,  CIV*,  c.  835.  Suivant  le  cardinal  Mai,  le  véritable  titre 
de  cet  ouvrage  serait  Calcna  super  S.  Mallheum. 

Vélin;  210  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  338  millimètres.  A  la  (in,  la  date 
suivante  :  «  Hune  librum  fecit  scrihi  dominus  Bernardus  de  Castaneto,  epi- 
«  scopus  Albiensis,  anno  Domini  m'cc"  nonagesimo  nono.  »  Clause  de  donation 
aux  frères  Prêcheurs  de  Toulouse  en  tète. 

Reliure  ancienne,  en  bois  et  cuir  gaufré;  en  garde,  feuillet  d'un  manuscrit 


22  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

de  la  Somme  de  S.  Thomas  d'Aquin,  du  xiv"  siècle,  écrit  sur  2  colonnes  (i.  H, 
part,  m,  question  62).  —  Dominicains. 

N"  45.   (I,  loft.)  -  Hugues  de  Saint-Cher. 

1.  Commentaire  sur  S.Matthieu.  -  Commencement  :  «  Quatuor 
«  suntminima  terre,  et  ipsa  sunt sapientiora  sapientibus,  formice. . .  » 

•2.  Commentaire  sur  S.  Marc.  —  Commencement  :  «  Consum- 
«  macio  abbreviata  mandabit  justiciam,  Ys.  X.  Ad  litleram  quia...  » 
Voyez  Quétif  et  Echard,  I,  2006. 

Parchemin;  121  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  33o  millimètres;  milieu  du 
xiii'  siècle.  Quelques  lettres  ornées.  Titre  courant. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  basane.  -  Daurade. 

46.  (III,  i3.)-S.  Thomas  d'Aquin.  [Catena  aurea  super  quatuor 
Evangeha.]  Le  manuscrit  ne  contient  que  la  partie  du  recueil  qui 
concerne  S.  Matthieu  et  S.  Jean.  Voici  le  commencement  du  com- 
mentaire sur  S.  Matthieu  ou  plutôt  de  la  dédicace  de  ce  comnfien- 
taire  :  «  Sanctissimo  ac  reverentissimo  patri  domino  Urbano,  divina 
»  providencia  pape  quarto,  frater  Thomas  de  Aquino,  ordinis  fra- 
«  trum  Predicatorum,  cum  devota  reverencia  pedum  oscula  beato- 
i<rum.  Fons  sapientie Manquent  le  dernier  feuillet  du  com- 
mentaire sur  S.  Matthieu  et  les  deux  ou  trois  premiers  de  celui  sur 
S.  Jean. 

Vélin;  33o  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  38o  millimètres;  findu  xiii°  siècle. 
Ecriture  assez  grosse,  avec  beaucoup  d'abréviations.  Quelques  lettres  ornées. 
Les  premiers  feuillets  du  manuscrit  ont  été  mutilés.  A.  la  fin  du  commen- 
taire sur  S.  Matthieu,  le  nom  suivant  :  Guillelmus  Hugonis  de  Rothomago. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Auguslins. 

47.  (1,  198.)  -  Table  alphabétique  de  la  Catena  de  S.  Thomas  d'A- 
quin.—Commencement  :  «  Prologus  intabulam  seureperloriumauc- 
«  toritatum  et  dictorum  notabilium  in  sancti  Thome  de  Acquino, 
«ordinis  Predicatorum,  compilatione  diversarum  expositionum 
«  super  ({uatuor  Evangelia  conlentarmn  et  ab  eisdem  expositioni- 
■I  bus  excerptarum.  -  Fons  ascendens  e  terra,  irrigans  ipsius  terre 
»  superficiem  universam  et  fluvius  de  loco  egrediens. . .  »  Commence 
au  mot  abdicarc  et  finit  au  mot  Zorohabcl. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  23 

Vélin;  199  feiiillels;  2  colonnes;  hauteur,  3o5  millimètres;  xiv"  sièclo.  Au 
premier  feuillet,  bel  encadrement.  Ecriture  soignée.  Le  manuscrit  est  posté- 
rieur à  i323,  date  de  la  canonisation  de  S.  Thomas  d'Aquin. 

Dérelié.  -  Dominicains. 

N"  48.  (I,  2  1 3.)  -  Commentaire  sur  S.  Matthieu.  -  Commencement: 
«  Quatuor  faciès  uni  et  quatuor  penne  uni...  Ez.  1°.  Quod  admo- 
«  dum  admirabilis  est  clausura,  secundum  quam  tota  ramorum  dif- 
«fusio,  ymo  onmium  generandorum  formatio  et  distinctio  virtua- 
(1  liter  continentui'  in  semine...  »  A  la  fin  :  «  Explicit  lectura  super 
«  Euvangelium  beati  Mathei.  Amen.  -Finito  libro,  sit  laus  et  gloria 
«  Christo  in  perpetuum.  Amen.  -  Dexleram  scribentis  benedicat 
a  filius  omnipotentis.  Amen.  —  Benedictvis  sit  Jésus  dulcissimus  et 
«  sanctissima  Maria  mater  ejus,  regina  celi  et  terre.  Amen.  »  -  Ce 
commdntaire  est  sous  le  nom  de  Pierre  Jean  d'Olive  dans  le  Cata- 
logue de  la  Bibl.  Laurenticnne,  t.  IV,  col.  4o6.  Il  est  aussi  sous  le 
même  nom  à  Oxford,  CoUeg.  Nov.,  n°  49,  d'après  le  Catalogue  de 
M.  Coxe. 

Vélin;  263  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  261  millimètres;  commen- 
cement du  xiv'  siècle. 

Reliure  ancienne,  en  veau  frappé,  avec  fermoirs;  jadis  enchaîné.  -Domi- 
nicains. 

49.  (I,  i63.)  -«  Lectura  super Matheum.  «-Commencement  :  «  Cum 
•  quietum  silencium  tenerent  omnia,  et  nox  in  suo  cursu  médium 
«  iter  haberet,  omnipotens  sermo  tuus.  Domine,  exsiliens  de  celo 
«  a  regalibus  sedibus,  venit  durus  debellator.  .  .  » 

Papier;  216  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  28A  millimètres;  xv"  siècle. 
Jolie  écriture.  Lettre  dessinée  en  tête  du  manuscrit. 

Reliure  ancienne,  en  veau,  mal  conservée.  —  Dominicains. 

50.  (III,  i38.)  -  Épîtresde  S.  Paul,  avec  la  glose  ordinaire.  -Com- 
mencement de  la  glose  :  «Saulus,  id  est  inquietus,  a  Saule,  quia 
«  superbus  et  perseculor,  nomen  Pauli  sibi  elegit,  ut  se  ostenderet 
"  parvum. ..  «-Commencement  du  prologue  de  l'épîlre  aux  Piomains  : 
«  Epistole  Pauli  ad  Romanos  causa  hec  est.  Ecclesiam  e  duobus 
«  populis,  id  est  de  Judeis. . .  »  -  Commencement  de  la  glose  sur  le 


24  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

texte  de  S.  Paul:  «  Per  altercationeni  scribit  Romanis,  confutans 
«  modo  Gentiles,  modo  Judeos. .  .  » 

Vélin  ;  202  fcuiliets;  hauteur,  2i5  millimètres;  xii"  siècle.  A  chaque  é|jître, 
une  lettre  ornée  et  une  ligne  en  grandes  capitales  de  couleur.  Quelques  feuillets 
mutilés.  La  glose  marginale  n'a  pas  toujours  la  même  étendue.  Sur  le  pre- 
mier feuillet,  prières  transcrites  au  xiv'^  et  au  xv"  siècle. 

Reliure  ancienne,  usée.  —  Dominicains. 

N"  51.  (II,  10  2.)  -  Pierre  Lombard.  -  Commentaire  sur  les  épîtres  de 
S.  Paul.  Le  commencement  et  la  fin  manquent;  commence  au 
verset  suivant  :  Nolo  aulcm  vos  ignorarc,  fratres,  quia  sœpc  proposai 
venire  ad  vos. . .  (ad  Pioman.,  I,  1  3)  ;  finit  au  verset  suivant  :  poslea 
autem  fructiim  pacaiissimum  exercitatis  per  cam,  reddet  jusiitiae  (ad 
Hebr. ,XII,  1  1). -•  Consultez  Migne,  Pa/ro/ojfia  /aL,CXCI,c.  1297. 

Parchemin;  2o5 feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  817  millimètres;  xiii'' siècle. 
Titre  courant. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Ancien  691. 

52.  (III,  45.)  -  Même  ouvrage.  -Commencement  :  «  Principia  rerum 
I'  requirenda  sunt  prlus,  ut  earum  noticia  plenior  possit  haberi...  >> 

Parchemin;  271  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  322  millimètres;  xm' siècle. 
Lettres  ornées  de  couleur.  Titre  courant  rouge  et  bleu.  Additions  marginales 
postérieures.  , 

Reliure  du  xvii'siècle,  en  veau.  En  garde,  fragment  d'une  Bible  du  xiu*  siècle, 
avec  gloses ,  livre  d'Esther.  —  Franciscains. 

53.  (III,  78.)  —  «  Explicatio  omnium  epistolarum  beat!  Pauli  apostoli, 
«ex  divo  Augustino,  Eccleslae  doclore,  excerpta.  -  iGgS.uEn 
tête,  trois  index  :  1"  des  épltres  de  S.  Paul,  avec  renvois  aux  pages 
de  l'ouvrage;  2°  des  autres  versets  de  l'Ecrilure  sainte  cités  dans 
le  commentaire;  3"  des  matières  par  ordre  alphabétique. 

Papier;  6i5  pages;  hauteur,  276  millimètres;  xvu"  siècle.  Ecriture  extrê- 
mement fine. 

Reliure  du  temps,  en  veau.- Ancien  3i3.  Sur  la  première  page,  la  note 
suivante  :  •  Ex  libris  P.  J.  Dulbur,  provincialis,  anno  1710.  Orate  pro  eo.  » 

54.  (I,  111.)  -Jean  de  Hesdin,  -  «  Incipit  postilla   supra  epistolam 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  25 

"  ad  Tytum,  ordinata  a  fratre  Jobanne  de  Hisdinio,  ordinis  Hospi- 
«  talis  Sancti  Johannis  Jérusalem  et  doctore  in  sacra  theologia,  anno 
«  Domini  m°  ccc°  lxii".  -  Erudi  filium  tuum  et  refrigerabit  te  et 
«  dabit  delicias  anime  tue.  Proverb.,  XXIX. -Quia,  ut  dicit  Cipria- 
«nus,  Epistola  II",  de  Disciplina  et  habitu  virginum,  eruditio  sive 
«  disciplina  est  custos.  .  .  «  -  Fin  :  «  Finitur  lectura  fratris  Johannis 
"de  Hisdinio,  ordinis  Sancti  Johannis  Jerosolimitani,  doctoris  in 
'<  sacra  theologia,  supra  epistolam  ad  Tytum,  et  fuit  compléta  anno 
"  Domini  millesimo  trecentesimo  sexagesimo  quarto,  in  die  exalta- 
«  tionis  sancte  Crucis,  mense  septembri.  »  —  Suivent  quelques  feuil- 
lets contenant  la  table  alphabétique  de  l'ouvrage.  -  A  la  fin  : 

Explicit  tabula  istius  libri.  Deo  gratias,  amen. 
Laus  tibi  sit  Christo ,  quoniam  liber  explicit  iste , 
Finito  libro  sit  laus  et  gloria  Christo. 

Sur  cet  ouvrage,  voir  Fabricius,  éd.  de  Florence,  i858,IV,  p.  869. 

Vélin;  192  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3 o3 millimètres;  fin  du xiv' siècle. 
En  tète,  un  petit  encadrement  et  trace  d'une  lettre  ornée,  aujourd'hui  enlevée. 
-  A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Istapostilla  super  epistolam  ad  Tytum  est  fratris 
«  Germani   Arnaldi,  ordinis  sancti  Augustin! ,  conventus  Mansi   Sanctarum 

•  Puellarum,  quam  dédit  amore  Dei  librarie  conventus  Tholosani,   in  presencia 

•  mei  fratris  Johannis  Miranda  et  fratris  Johannis  de  Salsignhaco ,  in  sacra  pagina 
'  professons,  anno  Domini  m°  cccc"  xxxvf.  —  Amore  Dei  sit.  »  Ce  que  nous  met- 
tons en  italiques  est  d'une  autre  main. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  55.  (I,  2  1 9.)  -  I .  Commentaire  sur  l'Apocalypse.  -  Commencement  : 
«  Vidit  Jacob  in  sompnis  scalam. . .  Gen.  XXYIII".  1111°''  sunt  cause 
«  hujus  operis ...»  Attribué  à  Hugues  de  Saint-Cher  par  le  ms.  Bal- 
liol,  i4  (Coxe,  Calai,  mss.  Oxonicnsiam,  I,  coll.  Balliolense,  p.  4)- 
11  a  été  imprimé  sous  son  nom  dans  ses  postilles  sur  la  Bible, 
Cologne,  1621.  Quétif  et  Échard,  I,  201  a,  n'indiquent  pas  ce 
commentaire  parmi  les  œuvres  de  Hugues  de  Saint-Cher. 

2.  Hugues  de  Saint-Cher.  «  Postille  super  Proverbia  Salomonis.  » 
-  Commencement  :  «  Dicit  Ecclesiasticus,  XXXIX  :  Occulta  prover- 
«  biorum  exquisivit  et  in  abscondito  parabolarum  conversabatur. 
«  Dupplicem  nobis  vitam  bonorum.  .  .  »  Voir  Quétif  et  Echard,  l, 
300  a. 

HA\.  DES  BIBL. —  VH.  A 


26  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

3.  Sermon  poiir  la  fête  de  S.  Jean-Baptiste.  —  Commencement  : 
«  Erit  enim  magnus  coram  Domino .  .  .  Luc. ,  1°.  Sanctus  isle  Johan- 
"  nés  dicitur  magnus  in  IIII""  coram  Domino ,  non  coram  mundo 
«  nec  coram  hominibus ...» 

Vélin;  2  54  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  182  millimètres;  xin'  siècle 
(plusieurs  mains).  —  Au  dernier  verso,  on  lit  ce  qui  suit  :  •  Item  habebat  duo 
«  metalia  magister  reverendus  Dominicus  Pelliparii,  quorum  unum  eral  Dal- 
«  phini,  et  est  solulum,  de  alio  vero  promisit  dare  pier.  [sic)  unum  florenum 
«  anno  Domini  m"  iiii"  liiii'",  scilicet  in  die  sancti  Salvi  (?).  • 

Reliure  du  s.\if  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  56.  (III,  63.)-  1.  Commentaire  siu- l'Apocalypse. -Commencement  : 
«  Erit  lux  lune  sicut  lux  solis ...  In  hoc  verbo  ex  XXX  capituio 
"  Isaie ...»  A  la  fin,  4  feuillets  de  la  même  écriture,  contenant  la  fin 
d'un  autre  exemplaire  du  même  ouvrage.  Ce  commentaire  est 
l'œuvre  d'im  moine  Augustin  ;  dans  un  passage  du  prologue ,  l'au- 
teur dit  que  l'ordre  de  S.  Augustin  a  été  prédit  par  S.  Jean. 

2 .  Jacques  de  Viterbe ,  de  l'ordre  des  Augustins.  -  Quœstiones 
Predicamentorum  in  divinis.  -  Commencement  :  «  Quœstio  est 
«  utrum  Deus  dicalur  vere  ens.  .  .  >>  (Fol.  1  i  1 .)  -  A  la  fin,  on  lit  : 
1  Expliciunt  tituli  questionum  Predicamentorum.  -  Expliciunt  ques- 
«  tiones  Predicamentorum,  compilate  a  reverendo  magistro  Ja- 
«  cobo  de  Viterbio ,  ordinis  fratrum  heremitarum  sancti  Auguslini , 
«  doctoris  excellentissimi  in  conventu  nostro.  » 

Parchemin;  197  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2  63  millimètres;  xiv° siècle 
(deux  mains).  En  tête,  trace  d'une  lettre  ornée,  qui  a  été  enlevée.  —  A  la  fin  de 
la  table  des  questions  du  second  ouvrage  :  Iste  liber  detur  pro  U"'  Jlorenis. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

57.  (I,  i3.)  -  Arnaud  Bernard,  de  l'ordre  des  Prêcheurs.  -  «  Expo- 
«  sicio  libri  Apocalypsis,  compilala  et  ordinata  per  lectiones  per 
«  fratrem  Arnardum  Bernardi,  conventus  Caturci,  féliciter  incipit.  » 
-  Dédicace  de  l'auteur  :  «  Excellentissimi  ingenii  et  preclarissima- 
«  rum  legum,  divinarum  pariter  et  humanarum  armario,  patri  suo 
«in  Christo  reverendissimo  dominoque  ac  factori  suo  precipuo, 
n  domino  Johanni  de  Cardailhaco,  digna  Dei  gratia  sancte  sedis 
«  Alexandrie  patriarche  et  ecclesie  Tholosanc  administratori  per- 
'  peluo ,  suus  hiuiiillimus  frater  Arnaldus  Bernardi ,  inter  Parisienses 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  27 

«  theologice  faciiltatis  professores  minimus,  se  totum  id  quod  est, 
«qui  tamen  prope  nichil  est,  cum  descripto  tractatu  dotninationi 
«  magnifiée  ac  veslre  determinacioni  veridice  subicere  corde  puro. 
«  Meminisse  débet  vestra  celcitudo ,  reverendissime  pater  et  domine , 
«  quod  ab  annis  ferme  quatuor,  cum  de  legendo  per  me  aliquo 
«  Sacre  Scripture  libro  in  scolis  sancte  sedis  vestre  Sancti  Stephani 
<i  diucius  ageretur. . .  Eandem  autem  dominationem  vestram  piissi- 
«  mam  conservet  sue  sancte  ecclesie  gracia  Jesu  Christi  per  tempora 
«  longiora.  Amen.  »- Vient  ensuite  la  préface  de  l'ouvrage,  qui 
commence  ainsi  :  «  Veniam  ad  revelationes  et  visiones  Domini.  Se- 
«  cunda  ad  Corinthios,  in  capitulo  imdecimo.  Reverendi  et  vene- 
«  rabiles  domini,  pro  expositione  ac  aliquali  recomendatione  hujus 
«  libri  Revelationum  beati  Johannis ...»  Cette  préface  est  datée  de 
i'an  1  379,  année  où  in  sancta  ecclesia  de  summo  pontifice  contenditur. 
L'ouvrage  est  divisé  en  /iili.  leçons.  Au  folio  488,  commence 
une  table  alphabétique  des  matières.  —  Sur  cet  ouvrage,  voyez 
Quétif  et  Echard,  Scriplores  ord.  Prœd.,  I,  689 a;  ces  auteurs 
mentionnent  notre  manuscrit. 

Parchemin;  5o4  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  352  millimètres;  xiv°  siècle. 
Au  premier  feuillet,  une  miniature  effacée,  représentant  Tauteur  feuilletant 
un  livre  et  assis  clans  une  chaire;  encadrement.  Au  bas  du  folio  1,  les  armes 
.  de  Cardaillac,  d'or,  à  un  Hon  d'azur,  dressé,  couronné  et  armé  de  gueules,  orlé 
d'azur  à  8  lésants  d'or.  Ce  manuscrit  est  peut-être  Toriginal,  ce  que  semble 
prouver  la  note  suivante,  écrite  au  premier  feuillet,  d'une  main  du  xiv'  siècle  : 

•  Istum  hbrum  dédit  conventui  Tholosano,  ordinis  fratrum  Predicalorum,  reve- 
«  rendus  magister  frater  Arnaldus  Bernard!  Aymerici,  frater  ejusdem  ordinis, 
«  conventus  Calurci,  exiens  prior  provincialis  in  provincia  Tholosana,  et  ora 

•  pro  eo  tu  qui  ibi  legis,  si  placel.  » 

Reliure  ancienne,  délabrée.  -  Dominicains. 

N"  58.    (I,  1 85.) -Commentaire  perpétuel,  en  latin,  sur  l'Apocalypse. - 
En  tête,  thèse  imprimée  ayant  A  pages,  ainsi  intitulée  :  «  Secun- 

•  dum  divinam  Providentiam  conveniens  est,  ne  dicam  necessarium , 
«  quod  d.  Johannis  Apocalypsis  interpretatio  judicem  tremendum 
«  antevertat.  » 

Papier;  202  feuillets;  hauteur,  262  millimètres;  xviii*  siècle.  Sur  la  pre- 
mière page,  d'une  main  postérieure,  le  nom  suivant  :  l'abbé  Cazemajou.  Cet 
ouvrage  est  probablement  le  cahier  d'un  élève  de  séminaire. 

Reliure  du  temps,  en  peau.  —Ancien  266. 

i. 


28  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N°  59.  (I,  223.)  — Jean  le  Breton.  -  «Liber  expositionum  difficilium 
«  vocabulorum  Biblie.  »  La  préface  est  en  hexamètres;  voici  les 
devix  premiers  vers  : 

Difficiles  studeo  partes  quas  Biblla  gestat 
Pandere,  set  nequeo  latebras  nisi  que  manifestât..  . 

A  la  fin,  l'explicit  suivant:  «  Explicit  liber  expositionum  diflici- 
"  lium  vocabulorum  Biblie,  editus  et  compilatus  a  fratre  Jobanne 
«  dicto  Britone.  >>  -  Suit  un  épilogue  en  i  o  vers,  dont  voici  le  pre- 
mier et  le  dernier  : 

Hic  ego  doctorum  compegi  scripta  sacrorum... 

Sorte  beatorum  quod  sim  velud  unus  eoriim.  —  Amen. 

Parchemin;  17^  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  220  millimètres;  xiv'  siècle. 
Au  verso  du  dernier  feuillet  :  Fagerii,  conventus  Emiliani  (Millau). 

Reliure  ancienne,  en  bois  et  basane  blanche,  avec  fermoirs.  -  Domini- 
cains. 

60.  (I,  2  1 2.)  -  Dictionnaire  de  la  Bible.  Le  commencement  manque. 
Sous  chaque  lettre,  les  mots  sont  réunis  par  livre  de  la  Bible  et 
ces  livres  sont  rangés  dans  l'ordre  habituel.  Manquent  l'A  de  la 
Genèse  et  une  partie  de  l'A  de  l'Exode.  Commencement  de  l'A  du 
Lévitique  :  «  Abusus  sacrorum  vel  primiciarum  fuit  illicitus ,  quia 
«  de  talibus  sacerdotes  Deo  ministrantes  sustentabantur,  ut  decla- 
«  ratur  volenti  videre  5°  capitule.  « 

Parchemin;  1 33  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2  38  millimètres;  commen- 
cement du  xiv°  siècle.  Jolies  lettres  ornées. 
Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

61.  (I,  269.)  -  Recueil  : 

1.  «  Geraldus  de  Buxo.-Correctiones Biblie.  «-Commencement: 
«  Frater  Ambrosius,  ad  delectationem  subsequencium ,  cui  leroni- 
"  mus  mictit  epistolam,  elegantis  ingenii  fuit,  qui  remmciare  volens 
«seculo,  cujusdam  sororis  sue  vinculo  tene])atur.  .  .  »  -  A  la  fin, 
l'explicit  suivant,  en  vers  : 

Hec  qui  compegi  -  Geraldus  nomine  dicor, 

Frater,  qui  michi  cor,  -  ea,  Christo  dante,  peregi. 

Ut  me  nutrivit  -  super  istos  ordo  Minorum, 

Hec  luea  mens  scivil  -  sic  texere  dicta  priorum  [id  esl  Majorum). 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  29 

A  la  sviite,  tables  :  des  mots,  avec  renvois  au  passage  de  la  Bible; 
des  livres  des  deux  Testaments,  avec  le  nombre  de  chapitres  de 
chacun  d'eux,  et  d'un  certain  nombre  de  mots  difEciles  avec  leur 
explication.  Enfin ,  la  note  suivante  :  «  Omnia  supra  dicta  probantur 
«  vel  per  Hugutionem  vel  per  Papiam  vel  per  Doctrinalem  vel  per 
«  Isidorum  vel  per  ahum  doctorem,  set  causa  brevitatis  nolui  po- 
«  nere.  Ubi  autem  non  exprimitur  doctor,  signum  sit  tibi  quod 
n  dicit  Papias.  Explicit.  Bened  ictus  sit  Deus,  qui  dédit  alpha  et  ô, 
«  adsit  fini  et  principio.  Amen.  —  Correctiones  iste  compilate  fiie- 
«  runt  per  fi'atrem  Geraldum  de  Buxo,  ordinis  Minorum  et  custodie 
«  Avinionis,  » 

a.   (Fol.  i58)  Les  Evangiles,  avec  les  préfaces  de  S.  Jérôme. 

3.  (Fol.  191  )  Commentaire  anonyme  sur  le  deuxième  livre  des 
Sentences.  —  Commencement  :  «  Creationem  rerum  infirmans.   Quia" 
«creationem,  que  hic  in  principio  tangitur,  multi  negant,  ut  patet 
«  ex  dictis  philosophorum ,  cum  tamen  sit  articulus  fidei .  .  .  u 

4.  (Fol.  267)  «  Summa  magislri  Odonis.  »  -  Recueil  de  sermons 
pour  tous  les  jours  de  l'année. -Commencement  :  «  Cum  appropin- 
«  quasset  Jésus  Jerosolimis. . .  Presens  evangelium  bis  in  anno  legitur, 
«  sciUcet  in  adventu  Domini  et  in  ramis  Palmarum ...»  A  la  fin  : 
«  Explicit  summa  magistri  Odonis.  » 

6.  (Fol.  S/ig)  Sermons,  au  nombre  de  6,  pour  l'Annonciation, 
l'Assomption,  la  Purification,  les  Morts.  A  la  fin  du  dernier,  la  note 
suivante  :  «  Non  est  in  Speculo.  » 

6.  (Fol.  353)  Fragment  d'un  autre  manuscrit  de  sermons; 
4  feuillets  foliotés  86,  87,  88  et  8g. 

Parchemin;  356  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  aSy  millimètres;  xii"  siècle 
(art.  a),  xm"  (art.  3  à  6;  plusieurs  mains),  xiv"  (art.  1).  -  Au  bas  du  feuillet 
267,  note  du  xiv'  siècle  sur  les  jours  où  il  convient  de  se  faire  saigner. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  62.  (III,  65.)  -Frère  Maurice.-»  Incipiunl  Dislincliones  fratris  Mau- 
«  ricii.  »  -  Commencement  :  «  Circa  abjeclionem  nota  qualiter  in 
•  Scriptura  sumilur,  quaUler  dividitur  et  que  nobis  abicienda  osten- 


30  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  dantur ...»  -  Explication  morale  et  figurée  des  principales  locu- 
tions de  l'Ecriture ,  depuis  le  mot  abjectio  jusqu'au  mot  zona.  -  A  la 
suite,  table  des  articles.  —  Sur  cet  ouvrage  et  son  auteur,  consultez 
Quétif  et  Echard,  SS.  ord.  Prœdicat.,  I,  484  a;  la  première  partie 
de  cet  ouvrage,  jusqu'à  la  lettre L,  a  seule  été  imprimée  en  i6o3, 
à  Venise. 

Vélin;  396  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  270  millimètres;  xiii'  siècle. 
Notes  marginales.  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvu°  siècle,  en  veau;  en  garde,  4  feuillets  d'un  beau  manuscrit 
de  Gratien  du  xui"  siècle.  -  Franciscains. 

N°  63.  (I,  3i/i.)  -Explication  de  quelques  termes  difficiles  du  texte 
latin  des  Psaumes,  rangés  par  ordre  de  psaume,  et,  dans  chaque 
psaume,  par  ordre  de  versets. 

Papier;  hauteur,  i8o  millimètres;  xviii*  siècle.  Petite  écriture  fine. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  559. 

64.  (II,  1  2  3.)  -  «  Scholiœ  in  Novum  Testamentum.  »  Remarques  sur 
le  sens  littéral  et  grammatical  des  mots  employés  dans  le  texte  grec 
des  Evangiles,  des  Epîtres  et  de  l'Apocalypse. 

Papier;  hauteur,  967  millimètres;  xvn"  siècle;  écriture  serrée.  Sur  l'un  des 
plats  le  nom  suivant  (de  fauteur  ou  d'un  ancien  possesseur)  :  Jeremble. 
Reliure  en  parchemin.  —  Ancien  igSi. 

65.  (I,  263.)-Rupert  de  Tuy.  «  Opusculum  de  divinis  officiis  per 
«  anni  circulum.  »  —  Commencement  :  «  Prologus  sequentis  opus- 
«  culi  de  divinis  officiis  per  anni  circulum.  Ea  que  per  anni  circu- 
it lum  ordine  constituto  in  divinis  agunlm"  officiis  et  atlentum  audi- 
«  tore  m  et  eruditum.  .  .  »  Le  traité  comprend,  comme  toujours, 
1  2  livres. 

Vélin;  i32  feuillets;  hauteur,  220  millimètres;  xni°  siècle.  Lettres  ornées. 
Reliure  en  parchemin.  —  Augustins. 

66.  (II,  86'^)- Albert  de  Ferrare,  de  Plaisance.  «De  horis  cano- 
«  nicis.  »  —  (Fol.  i-G)  Table  de  l'ouvrage,  ainsi  intitulée  :  «  Innomine 
«Domini,  amen.   Incipit  tabula  composita  a  domino  Alberto  de 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  31 

«  FerraTiis,  jurisutriusque  doclore,  de  Placentia,  super  infra  scripto 
«  opusculo  de  horis  canonicis  in  modum  qui  sequitur. . .  «  —  Commen- 
cement de  l'ouvrage  :  «  Materiam  horarum,  quas  canonicas  appel- 
«lamus,  sub  brevi  stiio,  divina  opitulante  gracia,  tractandam  as- 
«  sunipsi  ego  Albertus  de  Ferrariis,  de  Placentia,  juris  utriusqvie 
«  doctor.  .  .  »  Cet  ouvrage  a  été  imprimé  en  i  58/i,  à  Venise,  dans 
le  Tractatus  illustrium  jurisconsaltorum,  tome  XV,  2*  partie,  feuil- 
lets 539  à  564  v°.  Dans  cette  édition,  l'ouvrage  est  divisé  en 
66  chapitres. 

Papier;  44  feuillets;  hauteur,  200  millimètres;  xv"  siècle. 
Dérelié.  —  Provenance  inconnue. 

N"  67.  (I,  206.)  -  1 .  (Fol.  3  a)  Cérémonial  de  la  cour  Romaine.  Manque 
le  commencement.  Le  premier  chapitre  complet  est  intitulé  :  «  De 
«  hiis  que  observanda  sunt  circa  ministerium,  quando  episcopus 
«  cardinalis  missarum  soUempnia  célébrât.  -  Quando  episcopus 
«  cardinalis  missarum  soUempnia  celebraturus  est .  .  .  » 

2.  (Fol.  20,  r°)  Psaumes  que  doit  dire  le  prêtre  avant  de  com- 
mencer la  messe. 

3.  (Fol.  2  1,  v")  Il  Hec  rubrica  sive  ordo  est  qualiter  et  quo 
«  tempore  episcopi  debent  facere  ordines,  secundum  ordinem  et 
«  consueludinem  curie  Romane.  » 

4.  (Fol.  33,  V)  «  Incipit  ordo  qualiter  Roraanus  pontifex  apud 
«basilicam  Sancti  Pétri  aposloli  debeat  coronari.  » 

5.  (Fol.  Aô,  r°)  «Ordo  Romane  curie  ad  sepelicndum  papam , 
«  episcopos,  presbiteros  et  dyaconos  cardinales  defunctos.  » 

6.  (Fol.  47,  V»)  «Hic  ponuntur  breviter  observanda  in  corona- 
•  lione  Romani  ponlificis.  » 

7.  (Fol.  49.  v°)  Instruction  sur  la  manière  dont  se  célèbre  la 
messe  papale. 

8.  (Fol.  69,  r°)  «Incipit  liber  consistoriorum.  »  Sur  la  marge 
du  folio  61,  verso,  indication  des  jours  où  l'on  ne  tenait  plus  de 
consistoire  au  xiv*^  siècle. 

9.  (Fol.  64 ,  r")  «  Consecralio  lapidis.  » 


32  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

A  la  fin,  on  a  ajouté,  au  xiv*  siècle,   quelques  notes   sur  les 
usages  liturgiques  de  l'église  de  Toulouse. 

Vélin;  65  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  262  millimètres;  fin  du  xiii"  siècle. 
Belle  écriture  et  jolies  lettres  ornées.  Parties  notées.  Au  feuillet  65,  verso  : 
iijlor.  hier  liber  est  ecclesie  melropoîitane  Tholosane  (d'une  main  du  xiv"  siècle). 

Reliure  en  bois  et  toile  gommée.  -  Cathédrale. 

N°  68.  (111,  1 80.)  -  Bréviaire  romain.  -  Sur  le  premier  plat,  d'une  main 
du  XVI*  siècle,  les  mots  suivants  :  «  Ad  iisum  fratris  Cornelii  Claes- 
«  sens,  carthusie  prope  Amsterodamum.  » 

Vélin;  16A  feuillets;  hauteur,  122  millimètres;  commencement  du  xiv' siècle. 
Lettres  rouges  et  bleues. 

Reliure  ancienne  en  mauvais  état.  —  Ancien  385. 

69.  (I,  33 1.)  -  Bréviaire  romain. 

Parchemin;  202  feuillets,  numérotés  i5-2i6;  manquent  les  1 4  premiers; 
les  feuillets  i5-i6  sont  aujourd'hui  déchirés  en  partie;  2  colonnes;  hauteur, 
i63  millimètres;  xiv°  siècle.  Quelques  lettres  dorées  sur  les  marges;  grotesques 
à  la  plume. 

Dérelié.  -  Ancien  378. 

70.  (III,  i53.)  -Bréviaire.  A  la  fin,  un  calendrier.  Quelques  addi- 
tions postérieures.  Les  noms  des  saints  cités  par  le  calendrier 
prouvent  que  ce  manuscrit  a  été  écrit  pour  un  moine,  probablement 
Bénédictin,  et  dans  le  midi  de  la  France;  mais  on  peut  hésiter 
entre  la  Gascogne  et  la  Provence  ;  on  y  trouve,  il  est  vrai ,  S.  Quiniz 
[Quinidias] ,  évêque  et  confesseur,  honoré  à  Vaison;  S.  Honorât, 
S.  Génies,  honorés  à  Arles;  S.  Maxime,  évêque  et  confesseur, 
honoré  à  Biez  ;  mais  nous  y  relevons  aussi  les  noms  de  S'*  Qui- 
térie,  vierge  et  martyre  (Aire);  S.  Léonce,  confesseur  (Bordeaux); 
S'«  Foi  (Agen  et  Rouergue)  ;  S.  Caprais  (Agen)  ;  S.  Privât  (Mende). 
Une  mention  particidière  nous  déciderait  peut-être  à  l'attribuer  à  la 
Gascogne;  c'est  celle  de  S.  Elsiaire,  moine  et  confesseur  (5  jum), 
qui  était  honoré  à  Saint-Savin  en  Lavedan,  abbaye  du  Bigorre. 

Parchemin;  180  feuillets;  hauteur,  190  millimètres;  xiV  siècle.  Quelques 
lettres  ornées. 

Ancienne  reliure  en  bois;  en  garde,  fragments  d'un  livre  de  chœur,  note. 
-  Ancien  452. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  33 

N"  71.    (III,    171.)-  «  Breviarhim    secundum    consuetudinem  Romane 
«  curie.  «  A  la  fin,  quelqxies  additions  postérieures. 

Vélin;    5o2   feuillets;    2    colonnes;    hauteur,    i36  millimètres;   commen- 
cement du  xit"  siècle.  Quelques  lettres  ornées. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

72.  (III,  72.)  -  Bréviaire.  Aucune  indication  qui  permette  de  re- 
connaître l'origine  de  ce  manuscrit. 

Parchemin;  228  feuillets;  hauteur,  280  millimètres;  .xiv"  siècle.  Quelques 
feuillets  mutilés. 

Reliure  usée,  en  veau.  -  Ancien  186. 

73.  (I,  335.)  -  Fragments  de  plusieurs  bréviaires  des  xiv%  xv*"  et 
XVI*  siècles.  A  la  fin  du  dernier  fragment,  la  note  suivante,  du 
xvi*^  siècle  :  «  Hoc  breviarium  satis  nobis  utile  et  commodiun  ad 
«  officia  divina  secundum  regulam  monasterii  exigenda,  partim  se- 
«  cundum  ordinem  dominicarmîi  totius  anni,  necnon  apostolorum, 
"  inartirum,  confessorum  et  virginum.  Quod  si  quis  diligenter  ani- 
«  madverterit  cauteque  régulas  aspexerit,  yix  aut  nunquam  in  exi- 
«  gendo  officio  errare  poterit.  »  »>fîf'r 

Papier  et  parchemin;  hauteur,  196  millimètres;  2  colonnes  et  longues 
lignes;  xiv°-xvi''  siècles. 

Reliure  molle,  en  parchemin.  —  Dominicains  (.■>). 

74.  (I,  255.)  -Bréviaire  à  l'usage  de  l'église  de  Toulouse.  -  Entre 
le  commun  et  le  propre  du  temps,  un  calendrier,  avec  une  table 
des  lettres  dominicales  pour  les  années  i4o4  à  i/i3o.  A  la  fin, 
office  spécial  de  saint  Lizier. 

Parchemin;  45i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2I11  millimètres;  xv' siècle. 
-  Exécution  peu  soignée.  Lettres  ornées  grossières;  quelques  dessins  à  la 
plume. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

75.  (C.  75.)  -  «  Breviarium  ad  usum  ecclesie  Tolosane  »  -  En  deux 
parties;  entre  les  deux  parties,  un  calendrier  et  un  traité  de  comput, 
dans  lequel  les  explications  sont  en  langue  vulgaire  du  Midi.  On  y  lit 


MAM.  DES  BIBL. VII. 


34  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

notamment  les  dates  suivantes  :  mial  cccc  xliii,  mial  ccco  xlviii. 

—  Sur  quelques  feuillets  préliminaires,  d'une  main  postérieure, 
liste  des  reliques  conservées  à  Saint-Sernin  de  Toulouse,  notes  et 
prières  diverses,  qui  prouvent  qu'au  xvi"'  siècle  ce  manuscrit  appar- 
tenait à  cette  église. 

Parchemin;  SSg  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  ib2  millimètres  xv°  siècle. 
—  Ecriture  extrêmement  fine. 

Reliure  en  parchemin  blanc.  —  Don  de  Brienne. 

N°  76.  (C.  71.)  -  Bréviaire  à  l'usage  de  l'église  de  Dax.  -  Comprend 
les  parties  suivantes  :  le  propre  du  temps,  ime  instruction  sur  les 
lettres  dominicales,  l'époque  des  fêtes,  les  offices,  les  signes  du 
zodiaque,  etc.,  un  calendrier,  dont  manquent  les  mois  de  mars  à 
octobre,  les  heures  capitulaires ,  le  propre  des  saints.  Au  premier 
feuillet,  la  note  suivante  :  •  P.  Marquanus,  primus  hujusce  ecclesiœ 
«  canonicus,  pro  voto  hac  me  catena  ferrea  alligari  jussit,  ut  omnes 

-  chori  hujus  ministri  ad  celebrandum  officium  die  noctuque  para- 
n  tum  inveniant,  aperiant  et  claudant,  et  pro  authoris  donc  orent 
«  omnes  et  laudes  Deo  maximo  optimo  tribuant.  Aquis,  die  oclava 
<■  mensis  aprilis,  anno  Domini  millésime  quingentesimo  octua- 
n  gesimo  septimo.  »  -  A  la  lin  des  heures  capitulaires,  cette  autre 
note  :  «  Un  des  livres  de  M"  du  chapitre  d'Acqs,  i63/i.  » 

Parchemin;  Sag  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  186  millimètres;  épaisseur, 
io8  millimètres;  xiv°  siècle. 

Reliure  moderne,  en  veau.  -  Don  de  Brienne. 

77.  (III,  1  !•)  ~  Bréviaire  des  Dominicains,  partie  d'été,  propre  du 
temps  depuis  la  Trinité,  propre  des  saints  depuis  S.  Barnabe 
(1 1  juin).  A  la  fête  de  S.  Dominique,  vie  de  ce  saint  par  Humbert 
de  Romans,  divisée  en  leçons.  En  tête,  antiphonaire  pour  toute 
l'année. 

Vélin;  ^87  feuillets;  hauteur,  355  millimètres;  (in  du  xiii"  siècle  ou  plutôt 
commencement  du  xiv°.  La  fête  de  saint  Louis  est  indiquée  au  2  5  août.  Beau- 
coup de  feuillets  manquent  aujourd'hui  ;  d'autres  sont  mutilés  ou  oITacés. 
Quelques  miniatures  existent  encore;  d'autres,  fort  nombreuses,  ont  disparu. 

Reliure  ancienne,  délabrée.  -  Dominicains. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  35 

N"  78.  (III,  167.)  —  Bréviaire  à  l'usage  des  frères  Prêcheurs.  -  A  la  fin, 
manquent  plusieurs  feuillets. 

Vélin;  578  feuillets;  hautcrur,  i5o  millimètres;  xiv*  siècle.  -Au  haut  du 
premier  feuillet,  on  lit  ces  mots  :  ordinis  Predicatorum,  conventus  Tholosani. 
Sur  un  feuillet  de  garde,  on  trouve  les  noms  suivants  de  plusieurs  mains 
d'époques  difiFérentes  :  Fr.  Geraldus  Calveti.  —  Fr.  Geraldus  de  Prato,  conventus 
Tholosani.  —  Auger.  —  Sur  les  bords  des  feuillets,  petits  signets  en  cuir  pour 
feuiiletei'  le  volume. 

Reliure  ancienne,  en  basane.  —  Dominicains. 

79.  (I,  332.)  —  «  Psallerium  et  breviarium  secundum  correctionem 
«  novam  ordinis  Predicatorum.  »  Au  commencement,  litanies  de  la 
Passion. 

Parchemin;  369  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  352  millimètres;  xv" siècle. 
Manuscrit  aujourd'hui  fort  détérioré;  les  miniatures  ont  été  enlevées;  lettres 
et  titres  en  or. 

Dérelié;  en  garde,  fragment  d'un  pontifical  de  la  même  époque.  -  Domi- 
nicains. 

80.  (I,  32  5.)  -  «  Psallerium.  »  Incomplet;  ne  va  que  jusqu'au  verset 
19  du  psaume  cxxxv. 

Parchemin;  Sg  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  i64  millimètres;  xiv"  siècle. 
Lettres  ornées. 

Dérelié.  —  Provenance  inconnue. 

81.  (I,  336.)  -  «  Psalterium.  »  A  la  fin,  le  symbole,  les  litanies  des 
saints  et  l'office  de  la  Vierge  ;  la  fin  manque. 

Parchemin;  179  feuillets;  hauteur,  ii5  millimètres;  xiv"  siècle.  Quelques 
lettres  ornées. 

Reliure  en  cuir  noir,  avec  une  croix  sur  les  plats  et  la  devise  :  Hoc  signa 
vinces.  -  Daurade  (séminaire  des  Bénédictins). 

82.  (I,  I  2.)  -  Lectionnaire  des  Dominicains  de  Toulouse.  Nous  don- 
nons les  premiers  mots  et  le  titre  de  tous  les  morceaux  impor- 
tants : 

I .   (Fol.  1  )  S.  Thomas  de  Cantorbéry.  «  Beatus  Thomas  post 
«  susceptum  pastoris  officium  supra  humanam  estimationem ...» 

5. 


36  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

3.   (Fol.  2  c)  S.  Silvestre,  extrait  d'Eusèbe  de  Césarée. 

3.  (Fol.  3  a)  Les  SS.  Innocents;  sermon  de  S.  Augustin  [Opéra, 
V,  c.  2  102);  extraits  d'Eusèbe,  de  Chrysogone  et  de  Sévérien. 

à.  (Fol.  5  b)  S.  Paulin  de  Noie. 

5.  (Fol.  5f/)  S.  Maur,  abbé.  «  Beatus  Maurus  clarissimo  sena- 
«  torum  génère  exortus ...» 

6.  (Fol.  6  c)  S.  Marcel,  pape  et  martyr  [ex  gestis  ejus).  «  Tem- 
«  pore  (juo  Maximianus  rediens  de  Allrica ...» 

7.  (Fol.  7  a)  S.  Antoine,  abbé;  extraits  de  sa  vie  par  Athanase, 
traduite  par  Rufin.  «  Beatus  Anthonius  in  domo  parentum  nobi- 
«  lium ...» 

8.  (Fol.  86)  SS.  Fabien  et  Sébastien,  martyrs;  extrait  d'une 
lettre  du  pape  Damase  à  S.  Jérôme. 

9.  (Fol.  ici)  S'"  Agnès.  «  Ambrosius.  Tertio  decimo  etatis  sue 
«  anno  beata  Agnes  passa  est ...» 

1  o.  (Fol.  1  2  a)  S.  Vincent,  martyr;  extrait  d'un  sermon  attribué 
à  S.  Augustin. 

1  1.  (Fol.  i3(/)  Conversion  de  S.  Paul;  de  même. 

12.  (Fol.  i5  6)  «  In  festo  Agnetis  secundo  :  Ambrosius  in  pas- 
«  sione  ejus,  et  nota  quod  bec  visio  dicitur  contigisse  VIII"  die, 
«  propter  quod  tune  fit  feslum  II  '.  -  Dum  parentes  sancte  Agnetis 
«  assiduis.  .  .  » 

i3.   (Fol.  16  a)  S.  Ignace. 

1 4^ .  (Fol.  1 6  d)  Purification  de  la  Vierge  ;  extraits  de  S.  Ambroise 
et  de  S.  Augustin. 

i5.   (Fol.  18c)  S.  Biaise,  évêque  et  martyr. 

16.  (Fol.  196)  S^  Agathe.  «  Ex  gestis  ejus.  Sancta  Agatha  passa 
«  est  in  civitate  ...» 

1 7.  (Fol.  2  1  a)  S.  Valentin.  «  Ex  gestis  ejus.  Claudius  imperator 
«  audiens...  » 

18.  (Fol.  3  1  (/)  Chaire  de  S.  Pierre;  sermon  attribué  à  S.  Au- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  37 

gustin  {Opéra,  V,  c.  2  loo),  actes  des  pontifes  romains  et  Itinéraire 
de  S.  Clément. 

19.  (Fol.  23  6)  S.  Mathias,  apôtre. 

20.  (Fol.  25  6)  S.  Grégoire,  pape;  préface  de  sa  vie  par  le 
diacre  Jean. 

2  1.  (Fol.  27  a)  S.  Benoît,  abbé.  «  Gregorius  in  Dialogo,  infesto 
«  beati  Benedicti  abbatis.  -  Fuit  vir  vite  venerabilis,  gratia  Bene- 
«  dictus  et  nomine ...» 

22.  (Fol.  28c)  L'Annonciation;  extrait  d'un  sermon  attribué  à 
S.  Augustin  et  d'ime  homélie  de  Bède. 

23.  (Fol.  3o6)  S.  Ambroise;  extrait  d'une  lettre  de  S.  Paulin 
de  Noie  à  S.  Augustin. 

2^.  (Fol.  326)  SS.  Tiburce,  Valérien  et  Maxime;  extrait  des 
actes  de  S'*'  Cécile. 

25.  (Fol.  33  c)  S.  Georges,  martyr. 

26.  (Fol.  3/i6)  S.  Marc,  évangéliste;  extraits  de  deux  sermons 
de  Pierre  Damien. 

27.  (Fol.  ^hd)  S.  Vital,  martyr;  d'après  S.  Ambroise. 

28.  (Fol.  35c)  S.  Pierre,  martyr;  extrait  de  la  bulle  de  cano- 
nisation, émanée  d'Innocent  IV. 

29.  (Fol.  37a)  SS.  Philippe  et  Jacques;  extrait  du  De  viris 
illustribus,  de  S.  Jérôme. 

30.  (Fol.  37  (/)  Invention  de  la  sainte  Croix;  extrait  d'Eu- 
sèbe. 

3i.  (Foi.  38c)  «In  festo  Corone  Domini,  ex  historia  transla- 
«  tionis  ejus.  -  Imperio  Constantlnopolitano  per  potenciam  Vasta- 
«  chii  et  Auxentii  tyrannorum  Grecie  pliirimum  oppresso ...  « 

32.  (Fol.  39  c)  S.  Jean  devant  Porte  latine  ;  extrait  d'une  homélie 
de  Bède. 

33.  (Fol.  /ioc)  SS.  Gordien  et  Epimaque. 

34.  (Fol.  4i  a)  SS.  Ncrée,  Achillée  et  Pancrace;  extrait  de  la 


S8  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

lettre  d'Eutyche  à  Marcel.  «Domitilla,  neptis  Domiciani  impera- 
«  toris ,  despoDsata  Aureliano ...» 

35.  (Fol.  4 1  f/  et  43  c)  «  In  translatione  beati  Dominicl ,  quando 
«  contingit  extra  tempus  paschale.  —  Lectio  P.  De  translatione 
"  sacrosanctl  corporis  ejus  et  mirabili  odoris  fràgrantla.  —  Post 
«  transitum  venerabilis  patris  Dominici  a  multiplicandis  mira- 
«  culis.  .  .  »  — «  In  translatione  beati  Dominici  in  paschali  tempore.  - 
"  Cum  de  sanctitate  beati  Dominici,  que  in  ipsius  est  translatione 
«  potissime  patefacta.  .  .  » 

36.  (Fol.  àhc)  S.  Urbain,  pape. 

37.  (Fol.  Ii5b)  SS.  Marcellin  et  Pierre. 

38.  (Fol.  46  a)  SS.  Prime  et  Félicien,  martyrs. 

39.  (Fol.  46c?)  S.  Barnabe,  apôtre. 

40.  (Fol.  49  a)  SS.  Basilide,  Nabor,  Cyrin  et  Nazaire. 

4i.  (Fol.  Boa)  S.  Antoine,  de  l'ordre  des  Mineurs.  «Ex  gestis 
«  ejus.  -  In  Yspana  civitate,  que  dicitur  Ulixbona.  .  .  » 

42.  (Fol.  5i  a)  SS.  Marc  et  Marcellien;  extrait  des  actes  de 
S.  Sébastien. 

43.  (Fol.  5  1  (/)  SS.  Gervais  et  Protais;  extrait  de  S.  Ambroise. 

44-  (Fol.  53  a)  Vigile  de  S.  Jean-Baptiste;  extrait  d'une  homélie 
de  Bède. 

45.  (Fol.  54  «)  S.Jean-Baptiste;  fragments  de  sermons  de 
S.  Maxime,  S.  Augustin,  Isidore,  Bède  et  Pierre  Damien. 

46.  (Fol.  Sgb)  SS.  Pierre  et  Paul;  fragments  de  Terentianus, 
Bède,  le  pape  S.  Lin,  S.  Ambroise,  Isidore  de  Séville,  S.  Jérôme 
{De  viris  illustribus),  Grégoire  de  Tours,  S.  Augustin,  S.  Maxime, 
le  pape  S.  Léon. 

47.  (Fol.  69  J)  Les  Sept  dormants.  «  Beata  Félicitas,  que  cre- 
«  dendo  extitit ...» 

48.  (Fol.  706)  S.  Alexis. 

49.  (Fol.  72  a)  S'"  Marguerite,  vierge  et  martyre.  «  Theotinus, 
«  vir  in  omni  sapientia  et  scientia  doctus,  qui  scrutatus  multas 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  39 

"  scripturas,  neminem  invenit,  in  quem  oporteret  credere  nisi  in 
'<  Christum,  qui  tandem  baptizatus  cum  nutrice  Margarite,  minis- 
«  travit  ipsi  in  carcere  et  agonem  ipsius  vidit,  scripsit  hanc  legen- 
«  dam.  Et  nota  quod  in  diversis  libris  invenitur  sub  diversis  stilis 
«  descripta;  quod  autem  hic  habetur,  decerptum  est  delegenda  illa, 
"  que  veriora  continere  videtur.  —  Beata  Margarita  in  page  Antio- 
«  cheno  ex  gentilibus  nobilibus ...» 

5o.   (Fol.  73  J)  S**  Praxède,  vierge. 

5i.  (Fol.  ']^b)  S'^  Marie-Madeleine.  «  Serrao  qui  communiter 
«  legitur  in  ecclesia,  editus  de  diversis  dictis  Evangelistarum  et 
n  sanctorum  de  Magdalena.  In  festo  béate  Magdalene.  -  Fuit  igitur 
1  secundum  seculi  fastum.  .  .  » 

52.  (Fol.  766)  S.  Apollinaire,  martyr. 

53.  (Fol.  77a)  S.  Jacques,  apôtre;  épitre  du  pape  Léon,  ho- 
mélie de  S.  Jérôme. 

54.  (Fol.  ^Sd)  S'<-- Marthe. 

55.  (Fol.  796)  SS.  Nazaire,  Celse  et  Pantaléon;  extrait  de 
S.  Ambroise. 

56.  (Fol.  80  a)  S.  Félix  et  ses  compagnons. 

57.  (Fol.  Soc)  SS.  Aljdon  et  Sennen. 

58.  (Fol.  81  a)  S.  Germain,  évêque  d'Auxerre;  extrait  de  la 
lettre  du  prêtre  Constant  à  Patient,  évêque  de  Lyon,  et  à  S.  Cen- 
surius,  évêque  d'Auxerre. 

59.  (Fol.  82  a)  S.  Pierre  es  liens. 

60.  (Fol.  83  t/)  S.  Etienne,  pape  et  martyr. 

61.  (Fol.  8/16)  Invention  de  S.  Etienne;  extrait  du  traité  du 
prêtre  Lucien.  «  Tercio  nonas  decembris,  feria  VI',  consulatu 
«  Honorii  decimo  et  Theodosii  sexto  augustorum,  ego  Lucianus, 
«  nocte  in  cubili  meo ...» 

62.  (Fol.  86a)  S.  Dominique;  sa  vie  écrite  par  Humbert  de 
Romans.  «  Beatus  Dominicus,  Predicatorum  dux  et  pater  inclitus, 
«  qui  appropinquante  mundi  termino ...» 


40  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

63.  (Fol.  9^^)  S.Laurent;  extraits  de  S. Ambroise,  S.Maxime, 
S.  Grégoire  et  S.  Augustin. 

6h-   (Fol.  97  c)  S.  Hippolyte,  martyr. 

65.  (Fol.  99 «)  L'Assomption;  extraits  de  S.  Maxime,  S.  Jé- 
rôme, S.  Bernard  et  S.  Augustin. 

66.  (Fol.  io8d)  S.Bernard;  fragments  de  sa  vie,  par  Alain, 
prêtre  d'Auxerre.  «  Bernai'dus  Fontanis,  oppido  Burgundie,  pâtre 
«1  Tecelino  milite ,  matre  Adelayde ...» 

67.  (Fol.  1106)  S.  Barlhélemi.  «Indie  très  esse  ab  hystorio- 
«  graphis  asseruntiu".  .  .  «  -  (Fol.   112a)  Translation  du  même. 

68.  (Fol.  1126)  S.Louis,  roi.  «  Beatus  Ludovicus,  quondam 
«  rex  Francorum  illustris,  patrem  christianissimum  habuit.  .  .  » 

69.  (Fol.  ii5a)  S.  Augustin.  «Possidius,  qui  fuit  Calamensis 
«  episcopus,  ut  dicit  Cassiodorus  in  libro  de  iilustribus  viris,  com- 
«  posuil  legendam,  que  sic  incipit  Inspirante,  cum  qua  ista  fere  est 
«  eadem.  In  festo  beati  Augustini.  -  Beatus  Augustinus  ex  provincia 
«  Affricana ,  civitate  Tagastensi ...» 

70.  (Fol.  125a)  Décollation  de  S.  Jean;  sermon  attribué  à 
S.  Jérôme  par  le  manuscrit,  mais  qui  est  probablement  de  Pierre 
Cbrysologue  [Opéra,  édition  de  17^2,  page  i55). 

71.  (Fol.  126  c)  S.  Antonin,  martyr.  «  Igitur  reverentissimus 
«  testis  Christi  Antoninus,  regali  stirpe  progenitus,  Apamia  Tolo- 
«  sensi  oppido ...» 

72.  (Fol.  i3o6)  Nativité  de  la  Vierge;  homélies  de  S.  Jérôme 
et  de  S.  Bernard,  et  «  Libellus  apocripbus  de  nativitate  sancte  Dei 
11  genitricis,  Iranslatus  a  leronimo.  »  Commencement  :  «  Petis  a  me 
0  petiunculam ,  opère  quidem  levem.  .  .  » 

73.  (Fol.  i38o)  Exaltation  de  la  Croix.  «Ex  hystoria  Exalta- 
"  tionis  sancte  Crucis.  -  Tempore  illo,  postquam  Constantino  contra 
«  Maxentium  properanti  ad  bellum ...» 

7^.   (Fol.  1  39  (/)  S*^  Euphémie,  vierge. 

75.  (Fol.  i4oc)  S.  Matthieu;  homélies  de  Bède  et  de  S.  Jean 
Chrysostome. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  41 

76.  (Fol.  i43  d)  S.  Maurice  et  ses  compagnons,  d'après  S.  Eu- 
cher,  évêque  de  Lyon.  «  Diocletianus,  cum  aliquas  provincias  per- 
«  turbari  perspiceret ...» 

77.  (Fol.  i45c)  SS.  Cônie  et  Daniien;  extraits  de  leurs  actes 
et  de  Grégoire  de  Tours. 

78.  (Fol.  147c)  S.  Exupère,  évêque  de  Toulouse.  «Ex  verbis 
«  leronimi.  -  Apud  Tholosam  natale  sancti  Exuperii,  ejusdem  urbis 
<>  episcopi ...» 

79.  (Fol.  ihgc)  S.  Michel;  homélie  de  S.  Grégoire  le  Grand. 

80.  (Fol.  i5i  c)  S.  Jérôme;  extraits  de  ses  œuvres  et  de  celles 
de  S.  Augustin. 

81.  (Fol.  i54i)  S.  Rémi,  évêque  de  Reims.  «  Hinemarus, 
«  Remensis  archiepiscopus ,  Remigii  episcopi.  -  Cum  Wandali 
«  totam  fere  Galliam  devastarent,  et  quidam  reclusus.  .  .  » 

82.  (Fol.  1 55  b)  S.  François  d'Assise.  «  Ex  gestis  ejus  abreviatis, 
«  que  sic  incipiunt  :  Quasi  Stella.  « 

83.  (Fol.  1576)  S.  Marc,  pape.  «Ex  lectionario  Romane 
«  ecclesie.  » 

84-    (Fol.  iS-jd)  SS.  Denis,  Rustique  et  Eleuthère. 

85.  (Fol.  1 60  b)  S.  Edouard,  confesseur.  «  Ex  gestis  ejus.  -  Rex 
«  illustris  Eudoardus  ex  antiquis  Anglorum  regibus  generosa  proge- 
«  nie  extitit  oriundus ...» 

86.  (Fol.  1616)  S.  Luc;  d'après  S.  Jérôme,  S.  Ambroise  et 
Bède. 

87.  (Fol.  i63  b)  S.  Simon,  apôtre;  extrait  de  la  légende  d'Ab- 
dias,  évêque  de  Babylone. 

88.  (Fol.  \6Sd)  La  Toussaint;  sermon  de  Raban  Maur. 

89.  (Fol.  168  a)  La  Commémoration  des  fidèles;  extrait  de 
S.  Augustin. 

90.  (Fol.  170c)  Les  Quatre  Couronnés.  «Ex  gestis  eorum. — 
•  Temporibus  Diocletiani  fuerunl  quinque  viri,  videlicet.  .  .  » 

91.  (Fol.  1716')  S.  Théodore,  martyr. 

MA.**.  DE5  BIBL.  VU.  6 


42  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

92.  (Fol.  1726)  S.  Martin  de  Tours;  extraits  de  Grégoire  de 
Tours  et  de  Sulpice  Sévère.  «  Igitur  Martinus  Sabarie,  Panno- 
«  niorum  oppido ,  oriundus  fuit ...  » 

93.  (Fol.  iS"]!))  S^  Cécile,  vierge  et  martyre.  «Ex  gestis  ejus.. 
«  -  Cecilia  virgo  clarissima  Valerianum  quemdam  juvenem  habe- 
«  bat  sponsum ...» 

96.  (Foi.  189  c  et  1916)  S.  Clément;  extraits  de  ses  actes  et  de 
l'ouvrage  suivant  :  .Léo,  Ostiensis  episcopus,  de  translatione  cor- 
«  poris  beati  démentis  ad  Urbem,  in  ecclesia  que  dicitur  Beati 
«  démentis.  -  Tempore  vero  quo  Michael  imperator  nove  Rome 
«  regebat  imperium ...» 

95.  (Fol.  1  9  1 1?)  S'*  Catherine. 

96.  (Foi.  193c)  S.  Saturnin.  «Ex  gestis  ejus.  -  Sanctus  Satur- 
«  ninus  prolhopresul  urbis  Tholose,  de  civitate  Fatras  extitit  oriun- 
n  dus ...» 

97.  (Fol.  1 96  d)  Leçons  pour  l'office  de  la  Vierge  le  samedi ,  — 
(Fol.  2226)  in  ojicio  defunctoram  cotidiano,  -(Fol.  2  23  (/)  in  officio 
cotidiano  béate  Marie. 

Tout  ce  qui  suit  est  d'une  main  postérieure. 

98.  (Fol.  226a)  Histoire  de  S.  Servais. 

99.  (Fol.  227a)  «In  festo  translationis  sacri  corporis  eximii 
«  doctoris  sancti  Thome  de  Aquino,  ordinis  Predicatorum.  -  Exul- 
«  temus  in  Domino,  dilectissimi ,  et  spirituali  jocunditate  letemur, 
«  quia  dum  beati  Thome  de  Aquino  transiatio  gloriosa  recolitur . . .  » 

100.  (Fol.  23oa)  S.  Wenceslas. 

101.  (Fol.  23 1  a)  Légende  de  S.  Mathurin. 

102.  Leçons  pour  le  commun  des  martyrs,  des  confesseurs,  des 
docteurs  et  des  vierges. 

Vélin;  245  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  887  millimètres;  iiv"  siècle  (deux 
mains).  La  première  partie,  jusqu'au  fol.  226,  est  postérieure  à  1297  (canoni- 
sation de  saint  Louis),  et  probablement  antérieure  ;i  i323  (canonisation  de 
saint  Thomas  d'Aquin).  Écriture  soignée;  nombreuses  lettres  ornées,  surtout 
dans  l'histoire  de  la  translation  de  saint  Thomas  d'Aquin. 

Reliure  ancienne,  en  bois,  avec  cuivres.  —  Dominicains. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  43 

N°  83.   (ni,  Ao.)  -  Livre  de  chœur  à  l'usage  des  Dominicains,  contenant  : 

!.   (Fol.  1-92)  Recueil   de  capitules  et  d'oraisons,  avec  nota- 
tions. 

■i.  (Fol.  gS-i  2^)  Antiphonaire  noté. 

Vélin;  lai  feuillets;la  2"partie  à  deux  colonnes;  hauteur,  3^5  millimètres; 
xvi'  siècle  (deux  mains).  Grandes  capitales  d'un  beau  style.  —  Additions  plus 
récentes  à  la  marge.  —  Dans  l'intérieur  du  manuscrit,  sur  les  pages  restées 
blanches  diverses  prières  ont  été  transcrites  au  xvii°  siècle. 

Reliure  ancienne  avec  fermoirs  en  cuivre,  bien  conservée;  en  garde,  frag- 
ment d'un  antiphonaire  du  xvi'  siècle.  —  Dominicains. 

84.  (III,  1  28.)  -  «  Incipiunt  capitula  et  orationes  totius  anni.  »  -  Au 
commencement  du  volume,  à  la  fin  et  sur  les  marges,  additions 
des  XVI*  et  XVII*  siècles.  En  tête,  un  calendrier. 

Parchemin;  100  feuillets;  hauteur,  2  20  millimètres;  année  1 3  70. -A  la  fin, 
la  note  suivante  en  grandes  lettres  ornées  :  «  Presens  coHectarium  fccit  scribi 

•  dominus  Bernardus  de  Balaguerio,  prior  claustralis  domus  Deurate  [sic],  et 

•  dédit  conventui  Béate  Marie  Deurate  Tholose,  in  redemplionem  anime  sue 

•  et  suorum  peccatorum  remissionem,  die  prima  mensis  novembris,  anno  ab 

•  Incarnatione  Domini  millésime  ccc"  lxx°.  • 

Reliure  ancienne,  en  peau  noire.  -  Daurade. 

85.  (III,  i8i.)  -  «Feriale  [sive  Capitularium]  ad  usum  nionasterii 
«  Moisiaci.  »  En  tête,  im  calendrier. 

Vélin;  124  feuillets;  hauteur,  109  millimètres;  xiv'  siècle.  Quelques  addi- 
tions des  XVI'  et  xvn°  siècles  sur  les  feuillets  de  garde. 

Reliure  en  veau,  avec  un  écusson  représentant  une  cigogne,  dont  le  cou 
s'enroule  autour  d'une  croix;  autour,  la  légende  :  In  hoc  signo  vinces.  —  Dau- 
rade (Bénédictins  du  séminaire  de  Saint-Louis,  à  Toulouse). 

86.  (III,  47.)  -  "  Feriale.  »  Recueil  des  offices  des  saints  et  des  prin- 
cipales fêtes  de  l'année.  -  Précédé  d'une  table  des  offices ,  d'un 
calendrier  perpétuel,  avec  les  noms  des  principaux  saints,  et  de  la 
bénédiction  du  sel.  Le  calendrier  a  reçu  de  nombreuses  additions 
postérieures;  au  5  avril,  fête  de  S.  Vincent  Ferrier.  Rien  dans  le 
calendrier  qui  permette  de  l'allribuer  à  une  église  déterminée;  le 
manuscrit,  exécuté  dans  le  Midi  et  probablement  à  Toulouse  (pour 

6. 


44  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

S.  Sernin,  où  se  trouvait  le  corps  de  S.  Papou!,  dont  la  fête  est 
indiquée  au  3  novembre),  a  reçu  de  nombreuses  additions  pour 
les  fêtes  des  saints,  évêques  de  Toulouse. 

Parchemin;  67  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3oo  millimètres;  xiv"  et 
xv"  siècles.  -  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  en  bois,  couverte  de  cuir  frappé,  avec  dessins  représentant  des 
fleurs  de  lys,  des  cœurs  et  des  agneaux;  ornements  en  cuivre.  -  Doctrinaires. 

N°  87.  (I,  327.)  -  n  Kalendarium  monasterii  Beatae  Mariœ  Deauratœ 
«  Tholosae,  ad  formam  concilii  Tridentini  redactum.  »  —  Contient 
les  parties  suivantes  :  (  Fol.  2  - 1  /i  )  Calendrier  et  martyrologe 
(longues  lignes);  (Fol.  16-19)  commun  des  saints  (2  colonnes); 
(Fol.  20-29)  propre  du  temps  (2  colonnes);  (Fol.  3o,  r")  table 
de  comput  pour  les  années  1606-1610;  (Fol.  3o,  v")  d'une  autre 
main,  prières  à  S.  Sébastien  et  à  S.  Roch  contre  la  peste.  -  Sur 
deux  feuillets  de  garde,  en  tête,  on  trouve  la  table  des  matières, 
des  prières  pour  le  roi  et  d'autres  prières  pour  demander  la  paix 
et  la  pluie. 

Parchemin;  Sa  feuillets;  hauteur,  325  millimètres.  Année  1606.  Au  feuil- 
let 29,  verso,  on  trouve  la  note  suivante  en  rubrique  :  «  Presens  kalendarium 
«sive  coUectarium  scripsit'...  monachus  dicti  monasterii  Deauratae  Tholosœ, 
«  anno  Domini  mdcvi.  »  Grosse  écriture  gothique. 

Reliure  en  cuir  noir.  —  Daurade. 

88.  (III,  62.)  -  «  Incipiunt  capitula  totius  anni,  secundum  usum  sacri 
«  monasterii  Sancti  Victoris  Massiliensis.  «  Précédé  des  morceaux 
suivants  :  1°  une  table  des  Pâques,  avec  explication  sur  la  manière 
de  déterminer  l'époque  de  cette  fête;  2°  des  fragments  d'une 
instruction  sur  le  propre  et  le  commun  du  temps.  Le  manuscrit 
est  mutilé  à  la  fin  et  s'arrête  au  milieu  de  la  bénédiction  du  sel  et 
de  l'eau. 

Parchemin;  125  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3oo  millimètres;  commen- 
cement du  XVI'  siècle.  Ecriture  gothique  très  soignée,  avec  lettres  ornées  et 
dessins  au  trait. 

Reliure  ancienne,  en  veau.  -  Daurade  ? 

'  Ici  quelques  mots  effacés. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  45 

N°  89.  (III,  87.)  -  «  Missale  secundum  consuetudinem  Romane  ecclesie.  » 
En  tête,  bénédiction  de  l'eau  et  autres  prières  analogues.  Parties 
notées. 

Vélin;  288  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  274  millimètres;  xm°  siècle;  an- 
térieur à  la  canonisation  de  saint  Louis  (1297),  dont  le  nom  a  été  ajouté  plus 
tard  dans  le  calendrier  qui  est  en  tête  du  volume.  Lettres  ornées,  rouge  et 
bleu;  lettres  peintes  avec  jolies  miniatures  aux  endroits  suivants  :  au  premier 
feuillet,  à  la  Noël;  calvaire  (feuil.  i45);  à  la  Pâques,  à  l'Ascension,  à  la 
Pentecôte,  à  la  fête  du  corps  du  Christ,  au  commencement  du  propre  des  saints, 
à  la  Saint-Jean-Baptiste,  à  TAssomption,  au  commun  des  saints.  Quelques 
feuillets  manquent  à  la  fin. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

90.    (I,  74-)~  "  ^iss^'®  ^^'^"'^^"'^  ^°"^"^*^^^'"^"^  ï^^'"^'^^  ^^*'- "^" 
tête,  un  calendrier  avec  nombreuses  additions  postérieures.  Parties 

notées. 

Vélin;  407  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  822  millimètres;  commencement 
du  XIV*  siècle. —  Magnifiquement  orné,  avec  nombreuses  miniatures;  beaucoup 
de  lettres  ornées  d'un  travail  délicat,  rinceaux  et  encadrements.  —  Les  mi- 
niatures fonnent  des  lettres;  les  couleurs  sont  extrêmement  fraîches,  mais 
le  dessin  des  figures  est  défectueux.  Chaque  miniature  est  accompagnée  de 
petits  dessins  de  plusieurs  couleurs,  rappelant  les  émaux  du  temps.  En  outre, 
sur  les  pages  qui  portent  des  encadrements,  aux  rinceaux  s'ajoutent  de  petits 
médaillons,  dans  lesquels  sont  figurées  la  vie  du  Christ  et  celle  de  la  Vierge. 
Enfin,  le  volume  contient  une  grande  peinture,  représentant  le  Christ  en 
croix  avec  les  saintes  femmes  et  un  groupe  de  soldats;  aux  angles  se  trouvent 
des  médaillons;  fond  quadrillé  or  et  bleu  avec  fleurs  de  lys  blanches.  —  Au 
feuillet  200,  un  prélat  en  costume  de  franciscain,  debout,  mitre,  tenant  d'une 
main  une  crosse,  de  l'autre  un  livre;  au-dessous  les  mots  Johannes  episcopus 
Rivensis.  De  chaque  côté  un  écusson;  le  premier  est  parti  d'azar  à  trois  crois- 
sants d'or  et  de  gueules  à  trois  coquilles  d'or;  le  second  est  d'or  à  un  grenadier  de 
sinople,  chargé  de  grenades  au  naturel.  —  La  même  figure  se  retrouve  sur  l'un 
des  derniers  feuillets,  seulement  l'évêque  y  porte  la  barbe.  A  l'ofBce  des  morts, 
on  lit  ce  qui  suit,  d'une  main  du  milieu  du  xiv"  siècle  :  et  pro  domino  Jo- 
hanne,  episcopo  Rivensi,  gui  hanc  capellaniam  ediftcavit  et  hoc  missale  dédit  anno 
Domini  m  ccc  xuii,  et  pro  domina  Johanna  regina  Francie,  et  pro  domino  Roh- 
herto,  rege  Cecilie.-Ce  Jean,  évéque  de  Rieux,  est  Jean  P'dela  Tixerenderie, 
qui  siégea  de  i322  à  i348  et  fonda  une  chapellenie  dans  l'église  des  Cordeliers 
de  Toulouse  où  il  fut  enterré.  Le  premier  des  écussons  plus  haut  décrits  porte 
les  armes  de  ce  prélat;  on  le  retrouve  sur  son  tombeau,  conservé  aujourd'hui  au 
Musée  de  Toulouse  (voy.  E.  Roschaeh,  Catalogue  des  antiquités  du  Musée  de  Tou- 
louse, 1866,  p.  266-267).  -  A  la  fin,  quelques  prières  ajoutées  au  xv"  siècle. 

Reliure  du  xvu*  siècle,  en  veau.  -  Franciscains. 


46  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N"  91.  (I,  49-)  -  «  Missaie  Romanuni.  «  -  Précédé  d'un  calendrier.  -  A 
la  fin,  la  note  suivante  :  «  Laus  tibi  sit,  Christe,  quoniam  liber  ex- 
«  plicit  istc.  -  Facta  fine  pia  te  laudo  virgo  Maria.  -  Anno  Doniinl 
«  nostri  Christi  Jesu  m"  ccc°  lxii",  die  x"  mensis  septembris,  hora 
«  meridie,  complétas  fuit  liber  iste  per  me  G.  de  Lasrieias  scrl- 
"  bentem,  et  in  bospicio  Augustinensium  Insuie  Albigesii  me  exis- 
«  tente,  et  b  liltera  doininicali  currente.  Et  fecit  ipsum  fieri  seu 
«scribi  religiosus  frater  Bernardus  Gualhinerii,  ordinis  sancti  Au- 
(I  gustini  episcopi  et  confessons.  —  G.  » 

Vélin;  253  feuillets;  2  colonnes;hauteur,36o  millimètres.  Année  i362.  Or- 
nementation fort  riche.  A  chaque  mois  du  calendrier,  une  petite  miniature 
représentant  les  travaux  du  mois;  quelques-unes  manquent;  jolis  encadre- 
ments. Au  dernier  mois,  un  écusson  d'azur  à  une  poule  avec  ses  poussins  aa 
naturel.  Ce  sont  probablement  les  armes  parlantes  de  frère  Bernard  Galinier, 
possesseur  du  manuscrit.  —  Dans  l'intérieur  du  volume,  nombreuses  minia- 
tures dont  quelques-unes  très  jolies,  paiticulièrement  aux  feuillets  i,  8,  g,  lo, 
i3,  i5,  i6,  74,80,  118,  128,  129,  i32;  à  partir  du  feuillet  i64,  nom- 
breuses figures  pour  le  propre  des  saints.  Au  feuillet  1 14,  une  grande  peinture 
représentant  la  Trinité  sous  la  forme  de  3  hommes  semblables,  enveloppés 
dans  un  seul  manteau;  au-dessous  saint  Augustin,  assis,  remet  le  livre  de  sa 
règle  à  des  nonnes  et  à  des  moines.  —  Au  feuillet  i63,  autre  grande  peinture, 
composée  de  trois  parties  :  en  haut,  prêtres  officiants;  au  milieu  de  la  page, 
saint  Augustin,  mort,  entouré  de  leligieux  et  de  nonnes  de  son  ordre;  en  bas, 
saint  Augustin  à  la  tête  des  moines  de  son  ordre.  Au  verso  une  peinture  en 
2  compartiments,  représentant  le  Christ  dans  sa  gloire  et  le  jugement  dernier. 
—  La  plupart  de  ces  peintures  sont  encore  bien  conservées,  et  d'une  grande 
fraîcheur  de  tons. 

Aujourd'hui  dérelié.  —  Augustins, 

92.  (III,  90.)  -  Il  Missaie  Romanum.  »  Précédé  d'un  calendrier,  dont 
manquent  !i  mois,  et  de  quelques  prières  et  offices  spéciaux  ajou- 
tés par  plusievu-s  mains.  Parmi  les  saints  indiqués  par  le  calendrier, 
on  remarque ,  au  4  mai ,  d'une  main  postérieure ,  S*"  Monique ,  mère 
de  S.  Augustin;  au  4  juin,  d'une  main  plus  moderne,  Canonisalio 
s,  Nicholay  in  Tholenlino  confessons,  canonisé  en  1809  et  vénéré  à 
Tolentino  (anciens  Etats  de  l'Église);  au  10  septembre,  fête  du 
même  saint. 

Vélin;  3oi  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2/i5  millimètres;  xiv°  siècle;  les 
prières  du  commencement  sont  du  xv°  siwie.  Lettres  ornées;  encadrements  et 
miniatures  en  assez  grand  nombre;  la  plupart  sont  fort  effacées;  quelques- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  47 

unes  de  ces  miniatures  occupent  la  marge  inférieure  du  manuscrit.  Un  certain 
nombre  de  feuillets  sont  mutilés. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustin». 


93.  (III,  73.)  -Missel  romain,  avec  calendrier  :  «  Incipit  ordo  mis- 
"  salis  fratrum  heremitarum  ordinis  sancti  Augustini  secundum  con- 
«  suetudinem  curie  Romane.  >>  A  la  fin,  la  note  suivante:  «  Missale 
«istud  sive  mixtum  fecit  fieri  dominus  Raymundus  Fabri,  rector 
«  ecclesie  de  Calhaco,  dyocesis  Caturcensis,  ad  honorem  omnipo- 
"  tentis  Dei  et  gloriose  virginis  Marie,  matris  domini  nostri  Jliesu 
n  Christi,  totius  curieque  {sic)  celestis,  et  ad  salutem  anime  mee  et 
"  omnium  fidelium  Christianorum  viventium  et  defunctorum.-Fuit 
n  enim  compositus  sive  scribtus  liber  iste  pro  reverentissimo  Boal- 
«  meo  la  Absros  {sic),  clerico  Sancti  Flori  dyocesis,  et  parrochiano 
"  ecclesie  del  Gaoten.  -  Benediçlum  sit  nomen  Domini  nostri  Jhesu 
«  Christi  et  gloriose  virginis  Marie  matris  ejus.  Amen.  -  Completus 
«  fuit  in  Avinione,  die  jovis  post  feslum  beati  Andrée  apostoli ,  anno 
«  Domini  millesimo  trescentesimo  triscesimo  primo.  »  Suivent  quel- 
ques proses  notées. 

Parchemin  ;33o feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  280 millimètres.  Année  i33i. 
Quelques  lettres  ornées;  en  tête,  une  petite  miniature  (un  prêtre  officiant), 
plus  deux  grandes  peintures  (le  Christ  en  croix  et  le  Christ  dans  sa  gloire);  le 
tout  d'un  travail  assez  peu  soigné. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  —  Capucins. 

94.  (III,  64.) -«  Incipit  ordo  missalis,  secundum  consuetudinem 
n  curie  Romane.  »  Parties  notées.  ' 

Vélin;  346  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  286  millimètres;  xiv'  siècle. 
Lettres  de  couleur.  Mutilé  à  la  fin. 

Reliure  en  bois,  délabrée.  -  Provenance  inconnue. 

95.  (Il,  /i.)  -  Missel  avec  parties  notées,  précédé  d'un  calendrier. 

Vélin;  286  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  357  millimètres;  xv°  siècle.  Or- 
nementation de  bon  goût  et  luxueuse.  Lettres  ornées  et  dorées, avec  rinceaux  sur 
les  marges;  encadrements  fort  riches.  Nombreuses  miniatures,  dont  voici  l'énu- 
mération,  feuillet  par  feuillet:  Feuillet  i  ,  cadre  luxueux  avec  écusson  de 
gueules   plein ,    2   lettres   ornées    avec    miniatures    représentant   TAnnoncia- 


48  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

tion  et  un  prêtre  officiant,  qui  élève  son  âme  au  Seigneur.  —  Feuillet  9,  ado- 
ration du  Christ  par  la  Vierge  et  saint  Joseph.  —Feuillet  11,  adoration  des 
Mages. -Feuillet  62,  entrée  de  Jésus  à  Jérusalem. -Feuillet  96,  le  Christ  sor- 
tant du  tombeau.  —  Feuillet  108,  l'Ascension.  -  Feuillet  111,  la  Pentecôte. 

—  Feuillet  117,  la  Trinité.  —  Feuillet  118,  un  prêtre  portant  le  corps  du  Christ. 

—  Feuillet  i/i3,  Christ  bénissant  et  couronné. -Feuillet  i48,  prêtre  officiant.— 
Feuillet  160,  la  Trinité.— Feuillet  161,  un  prêtre  et  un  diacre  bénissant  le  corps 
d'un  mort.  -  Feuillet  175,  saint  Etienne.  -  Feuillet  i83,  la  Cii concision.  — 
Feuillet  189,  l'Annonciation.  —  Feuillet  207,  le  Christ  portant  un  agneau.  - 
Feuillet  210,  saint  Pierre  et  saint  Paul.  —  Feuillet  220,  saint  Etienne.  —  Feuil- 
let 22/j,  assomption  de  la  Vierge.  —  Feuillet  280,  naissance  de  la  Vierge.  — 
Feuillet  2kl\,  la  Toussaint.  —  Feuillet  2/19,  saint  Sernin.  —  Feuillet  25o,  saint 
André.  —  Feuillet  2  5 1 ,  sainte  Anne ,  la  Vierge  et  l'Enfant-Jésus.  —  Feuillet  25 A , 
2  figures  allégoriques.  La  plupart  de  ces  miniatures  sont  très  fraîches  et  bien 
conservées.  —  En  outre,  entre  les  feuillets  1^7  et  i48,  deux  feuillets  de  par- 
chemin, portant  deux  grandes  peintures  assez  belles,  bien  conservées,  repré- 
sentant :  1°  un  Christ  en  croix;  au  bas  de  la  croix,  à  gauche,  un  groupe  de 
quatre  soldats,  vêtus  d'une  façon  bizarre;  au  premier  plan,  un  centurion;  à 
droite,  la  Vierge  soutenue  par  la  Madeleine  et  par  saint  Jean;  à  côté,  une  autre 
figure  de  femme.  Fond  quadrillé  et  doré,  riche  encadrement;  2°  un  Christ  triom- 
phant dans  une  gloire:  il  est  entouré  de  flammes  et  bénit,  le  pied  sur  un  globe; 
dans  la  main  il  tient  un  calice  surmonté  d'une  hostie.  Aux  quatre  angles 
extérieurs  de  la  gloire,  symboles  des  évangélistes  avec  banderoles  portant  leurs 
noms.  Fond  rouge  d'un  côté,  bleu  de  l'autre,  sur  lequel  se  détachent  lé- 
gèrement en  noir  des  têtes  et  des  corps  d'anges  ailés,  formant  un  chœur 
autour  du  Christ.  Cadre  comme  plus  haut.  Sur  le  premier  feuillet,  la  note 
suivante  :  «  Ce  missel  fut  donné  par  nobles  damoiselles  Marie  et  Caterine  de 
•  Fieubet,  sœurs,  à  ce  couvent  des  Minimes  de  Saint-Roch  lez  Tolose  pour  y 
«estre  réservé  dans  leur  bibliotèque,  comme  prétieux  gage  tant  de  l'anti- 
«  quilé  comme  de  la  piété  de  leurs  ancestres,  ce  xui  mars  16A6.  " 

Reliure  moderne,  en  veau.  —  Minimes. 


N°  96.   (II,  3.)  -  "  Missale  Romanum.  » 

Vélin;  827  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  412  millimètres;  fin  du  xv' ou 
commencement  du  xvi'  siècle.  -Ornementation  admirable,  consistant  principa- 
lement en  lettres  ornées;  quelques  miniatures  peu  nombreuses;  encadrements 
dorés  avec  rinceaux  de  plusieurs  couleurs;  les  marges  inférieures  et  supé- 
rieures sont  souvent  couvertes  de  dessins  de  couleurs  variées,  fleurs  et  animaux 
fantastiques,  tantôt  dessinés  sur  le  vélin  même,  tantôt  sur  fond  d'or  mat 
ou  brillant.  Les  miniatures  se  trouvent  principalement  vers  la  fin  du  volume, 
au  propre  des  saints;  ce  sont  des  personnages  représentant  le  saint  du  jour, 
vu  à  mi-corps;  on  remarque  notamment  les  figures  de  sainte  Marthe,  saint 
Etienne,  saint  Dominique,  etc. 

Reliure  moderne,  en  veau.  —  Dominicains;  au  feuillet  ilx'/,  saint  Domi- 
nique est  appelé  pater  noster. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  4Ô 

N"  97.  (III,  61.)-  Missel  noté.  Précédé  d'un  calendrier,  dont  manquent 
les  k  premiers  mois.  Les  noms  qui  y  sont  marqués  :  S.  Hilaire , 
évêque,  S.  Sernin  (translation  et  vigile),  S.  Lizier,  S.  Exupère, 
S.Bertrand,  confesseurs,  prouvent  qu'il  a  été  écrit  pour  une  église 
du  diocèse  de  Toulouse,  peut-être  pour  l'église  de  Saint e-Quitterie 
(Haute-Garonne,  commune  de  Carbonne),  dont  la  fête  est  marquée 
au  22  mai.  Plus  tard,  le  manuscrit  a  appartenu  à  un  prêtre  du 
Dauphiné  ou  de  Genève,  qui  a  ajouté,  au  A  décembre,  la  fête  de 
S.  Apre. 

Vélin;  248  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3i3  millimètres;  xin°  siècle 
(antérieur  à  1297,  date  de  la  canonisation  de  saint  Louis?).  —  Belles  lettres 
ornées,  généralement  intactes;  encadrements  d'un  dessin  très  délicat;  man- 
quent deux  feuillets,  dont  chacun  devait  porter  une  miniature.  —  Sur  un 
feuillet  blanc ,  qui  sert  de  garde,  on  lit  les  mots  suivants,  d'une  main  du  xV  s^ 
•  Item  venguet  Mathieu  Delmo(?)  de  Lemoges  a  xviii  del  mes  de  octobre, 
«l'an  mil  cccc"  lui,  que  se  loguet  con  mossenor  de  Sent  Serni,  et...»  Le 
reste  est  effacé. 

Dérelié.  —  Provenance  inconnue. 

98.  (III,  88.)  -  «  Missale.  »  Calendrier  en  tête. 

Parchemin;  276  feuillets  ;  2  colonnes;  hauteur,  2^5  millimètres;  xiv' siècle. 
Lettres  ornées.  -  A  la  fin  du  commun  des  saints  la  note  suivante,  d'une  main 
du  XV'  siècle  :  «  Iste  misale  [sic]  est  de  conventu  Tholozae , ordinis  fratrum  Pre- 
«dicatorum.  Frater  P.  [sail  an  mot  illisible)  gratias.  •  Nombreux  feuillets  dé- 
chirés et  tachés.  Le  premier  feuillet  a  disparu. 

Reliure  ancienne  avec  fermoirs;  en  garde ,  fragments  d'un  vocabulaire  latin 
du  xn"  siècle,  dans  lequel  les  mots  sont  rangés  par  classes  d'objets;  le  feuillet 
qui  sert  de  garde  comprend  des  termes  de  mobilier  [aureale,  cervical,  etc.).— 
Augustins. 

99.  (III,  ^2.)  -  Missel  romain.  Le  manuscrit  se  compose  des  parties 
suivantes  : 

1 .  Un  processionnal  à  l'usage  d'une  église  de  Rome.  Y  sont  indi- 
quées des  stations  aux  principales  églises  de  cette  ville  :  S^'-Marie- 
Majeure,  S'^-Anastasie,  S.-Étienne  in  Cœlio  Monte,  S. -Pierre,  S.-Lau- 
rent  hors  des  murs,  S'^'-Marie  in  Dompnicam,  S. -Clément,  S'*-Marie 
en  Transtevère,  S'"-Pudentiane,  S.-Laurent  in  Lucina,  S'*-Suzanne, 
les  Quatre-Couronnés,  S.-Laurent  in  Damasum,  S.-Nicolas  de  car- 
cere  Tulliano,  S.-Apollinaire. 

MAM.  DR»  BIBI,.  TH.  7 


50  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2.  Le  propre  du  temps. 

3.  Le  propre  des  saints,  depuis  la  Saint- André  jusqu'à  la  Ha 
d'octobre. 

Vélin;   276  feuillets;  2   colonnes;  hauteur,  336  millimètres;  xv*  siècle. 
Lettres  ornées;  parties  notées;  quelques  feuillets  mal  conservés. 
Ancienne  reliure  en  cuir  gaufré.  —  Provenance  inconnue. 

i\"  100.  (III,  4'-)  ~  Missel.  En  tête,  un  calendrier  dont  manquent  les 
huit  premiers  mois.  Les  saints  qui  y  sont  indiqués  (S.  Léger, 
S.  Pragmace,  S.  Amator;  au  6  novembre,  adventus  reliquiarum  sancti 
Nazarii)  donnent  à  penser  que  ce  volume  a  été  exécuté  à  Autun 
même. 

Vélin;  219  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  345  millimètres;  xiv'  siècle.  Belle 
exécution;  malheureusement  le  manuscrit  a  subi  nombre  de  mutilations;  les 
miniatures  ont  disparu  et  il  ne  reste  plus  que  quelques  lettres  ornées  et  les 
encadrements,  qui  sont  fort  beaux.  Au  feuillet  1,  un  écusson  de  gueules  à 
3  fleurs  de  lys  d'argent,  posées  2  et  1,  avec  la  devise  suivante  :  Ihesus  Chrislas 
filias  Marie  ma  ioie  est;  au  feuillet  106,  un  autre  écusson  eflacé,  avec  la  même 
devise  ;  au  feuillet  1 45 ,  un  troisièmi'  de  gueules  à  un  cheval  d'argent  sanglé  et 
bridé  de  sable ,  avec  la  même  devise.  La  fin  du  manuscrit  manque. 

Reliure,  dont  il  ne  reste  qu'un  plat,  en  velours  jaune  avec  appliques  en 
cuivre.  —  Dominicains. 

101.  (I,  826.)  -  Partie  du  Missel,  contenant  les  oraisons,  les  pré- 
faces et  les  Evangiles  des  principales  fêtes  de  l'année,  le  commun 
des  offices  de  toute  l'année  et  quelques  offices  particidiers,  dont 
voici  l'indication:  (Fol.  ii,  v")  «In  dedicatione  sancti  Michaelis 
«  officium.  »  -  (Fol.  26)  «  Missa  pro  infirmis.  »  -  (Fol.  2g,  v°) 
«  Missa  cotidiana  pro  congregatione.  »  -  (Fol.  3i)  «  SS.  marty- 
«  rum  Fabiani  et  Sebastiani  officium.  »  -  (Fol.  34,  v°)  «  Sequitiu- 
«  missa  in  honore  quinque  plagarum  Christi ,  et  dominus  Johannes 
«  XXIII"'  papa  concessit  omnibus  eam  dicentibus  et  audientibus 
«  ducentos  dies  indulgentie.  »  -  (Fol.  36,  \')  «  Sollempnitas  Cor- 
«  poris  Christi.»  -  (Fol.  38)  «Sollempnitas  sancti  Gabriehs  ar- 
X  changeli. '"  -  (Fol.  43,v°)  «Sollempnitas  XI  milium  Virginum.  » 
-  (Fol.  44)  «  Passio  domini  nostri  J.  C.  secundum  Johanneni.  « - 
(Fol.  47)  "  Benediclio  arraruin,  id  est  anuli  tantiim.  »  Au  folio  49, 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  51 

rubriques  de   la  messe  de  mariage.  Viennent  ensuite  quelques 
prières,  d'une  écriture  postérieure. 

Vélin;  49  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  267  millimètres;  xv'  siècle.  Jolie 
écriture. 

Reliure  ancienne,  en  bois  et  basane  avec  fermoirs;  en  garde,  deux  feuil- 
lets d'un  évangéliaire.  —  Ancien  267.  (Dominicains .') 

N"  102.  (III,  1  27.)  -  «  Incipit  missale  seeimdum  usiun  Parisiensis  eccle- 
"  siae.  »  Précédé  d'un  joli  calendrier  à  4  couleurs,  contenant  princi- 
palement des  saints  du  nord  de  la  France  :  au  28  janvier,  S.  Char- 
lemagne;  au  17  mai,  la  translation  du  chef  de  S.  Louis.  Le  propre 
des  saints  commence  au  folio  220.  -  A  la  fin,  sur  trois  feuillets, 
écrits  de  plusieurs  mains,  on  remarque  quelques  prières  et  offices 
particuliers,  parmi  lesquels  le  suivant  :  «  Missa  pro  evitanda  mor- 
II  talitate  a  domino  papa  Clémente  constituta  et  facta  cum  dominis 
«  cardinalibus,  concessitque  omnibus  illam  audientibus  et  dicen- 
II  libus  ce  et  xl  dies  indulgentie.  Et  audientes  eam  portent  quisque 
11  manu  candelam  aidentem,  et  mors  non  nocebit,  et  portent  per 
«  V  dies.  Probatum  est  in  Avinione  et  circum.  >> 

Vélin;  468  feuillets;  3  colonnes;  hauteur,  210  millimètres;  iv°  siècle.  Riche 
ornementation;  lettres  dorées;  miniatures,  dont  la  plupart  sont  aujourd'hui 
enlevées  ou  effacées. 

Reliure  du  xvu'  siècle,  en  veau.  —  Augustins;  au  feuillet  219,  d'une  main 
du  xvii°  siècle,  la  mention  suivante  :  Frater  Salvias  Pauletus,  ordinis  heremita- 
rani  divi  patris  Aagaslini,  conventus  Tholosani. 

103.  (I,  A3.)  -  Missel  des  frères  Prêcheurs.  -  Précédé  d'un  ca- 
lendrier et  d'une  courte  instruction  sur  la  messe  à  l'usage  des 
prêtres. 

Vélin;  826  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  342  millimètres;  xHi'  siècle 
(avant  1 297  ).  —  Lettres  ornées,  avec  grotesques  coloriés  et  dorfe.  Entre  le  com- 
mun du  temps  et  le  propre  des  saints,  2  grandes  peintures  dont  voici  la  des- 
cription :  1°  sous  une  arcade  trilobée,  le  Christ  en  croix,  sur  fond  d'or;  au 
pied  de  la  croix,  la  Vierge  évanouie,  soutenue  par  saint  Jean;  auprès  d'elle, 
trois  femmes  et  un  homme,  debout;  en  haut,  sous  l'arcade,  de  chaque  côté 
de  la  croix,  deux  anges  sortent  des  nuages;  le  fond  de  cette  partie  de  la  pein- 
ture représente  un  bâtiment  avec  toit  en  briques;  encadrement  de  plusieurs 
couleurs,  avec  médaillons  aux  angles.  —  2°  Dans  un  quadrilobe,  sur  fond 
d'or,  le  Christ  assis  et  bénissant,  nimbé,  la  main  gauche  posée  sur  un  globe 

7- 


52  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

tl'argent  surmonté  d'une  croix;  il  est  assis  sur  un  banc  royal  avec  marche- 
pied et  coussin.  Le  fond  est  d'or  et  chargé  de  rinceaux  de  couleur.  Aux  quatre 
angles  du  quadrilobe,  symboles  des  quatre  Évangélistes  avec  leurs  noms  sur 
des  banderoles.  —  A  la  page  suivante,  une  belle  lettre  ornée,  représentant  le 
Christ  en  croix  entre  la  Vierge  et  la  Madeleine. 

Reliure  ancienne  en  bois  couvert  de  veau ,  avec  agrafes  de  cuivre.  —  Domi- 
nicains. 


N°   104.   (III,  68.)  -  Missel  des  frères  Prêcheurs.  Parties  notées. 

Vélin;  238  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  292  millimètres;  xiu' siècle;  pos- 
térieur à  la  canonisation  de  saint-  Pierre,  martyr,  dont  le  nom  est  indiqué  au 
29  avril,  dans  le  calendrier  qui  précède  le  missel ,  et  antérieur  à  celle  de  saint 
Louis,  dont  le  nom  ne  figure  pas  dans  ce  même  calendrier  (12.S3-1297).  Le 
calendrier  est  mutilé  et  ne  va  que  de  mars  à  décembre.  Lettres  de  couleur. 

Reliure  ancienne,  en  peau  brune.  —  Dominicains. 

105.  (III,  23.)  -  Missel  des  frères  Prêcheurs.  Précédé  d'un  calen- 
drier, dans  lequel  on  remarque  les  fêtes  de  S.  Thomas  d'Aquin, 
de  S.  Pierre,  martyr,  la  translation  et  la  fête  de  S.  Dominique;  aux 
nones  de  juillet,  Anniversariam  omnium  sejmUorum  in  cimiteiiis  nos- 
tris;  aux  nones  de  septembre,  Anniversariam  familiarium  et  benefac- 
torum  ordinis  noslri;  au  10  octobre,  Anniversariam  omnium  fratrum 
ordinis  nos  tri. 

Vélin;  326  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  343  millimètres;  xiv"  siècle; 
postérieur  à  i323,  date  de  la  canonisation  de  saint  Thomas  d'Aquin.  Lettres 
ornées.  La  fin  manque.  —  Sur  un  feuillet  ajouté,  le  Credo  et  quelques  parties 
de  la  messe,  d'une  main  du  xiv"  siècle. 

Reliure  du  temps,  en  bois  et  cuir  noir.  En  garde,  2  feuillets  d'un  autre  mis- 
sel de  la  même  époque.  —  Dominicains. 

106.  (I,  35.)  -  Missel  contenant  : 

1 .  Un  calendrier,  en  3  feuillets ,  précédé  de  quelques  prières 
transcrites  au  xv'=  siècle.  Les  noms  de  saints  qui  s'y  trouvent  prou- 
vent que  le  manuscrit  a  dû  être  exécuté  pour  une  abbaye  bénédlc- 

, latine,  afllliéc  ù  Cluny,  dont  les  abbés  y  figurent  tous  (S.  Odilon, 
S.  Mayeul,  S.  Hugues),  et  située  dans  le  centre  de  la  France,  le 
Limousin  ou  la  Marche. 

2.  Le  missel  complet,  avec  parties  notées. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  53 

3.  D'une  autre  main,  un  recueil  de  messes  spéciales,  compre- 
nant, outre  les  bénédictions  des  différentes  fêtes  de  l'année,  la 
messe  pour  les  voyageiu-s  [iter  agentibus),  la  messe  pour  un  martyr, 
la  messe  des  cinq  plaies  du  Christ,  ainsi  rubriquée  :  «  Missa  v®  pla- 
«  garum  Christi,  quam  Johannes  papa  XXllI"'  approbavit,  et  con- 
«  cessit  cuilibet  eam  audienti  ce  dies  indulgentie,  »  Içi  messe  nup- 
tiale et  quelques  prières  particulières. 

4.  «  In  nomine  Domini ,  amen.  Incipit  sanctorale  missarum  tocius 
«  anni ...»  A  la  Purification,  on  trouve  la  note  suivante  :  benedical 
dominas  abbas  ignem  dicens;  à  la  S. -Benoît  :  in  transita  sanctissimi 
patris  nostri  Benedicti,  confessons  Christi;  à  la  fin,  fêtes  de  la  Vierge 
et  du  Christ.  Au  folio  82  de  cette  partie,  messe  pour  la  peste, 
instituée  par  Clément  VL 

Vélin;  ?>i!\  feuillets  (chaque  partie  a  une  pagination  particulière);  2  co- 
lonnes; fin  du  xiv*  siècle,  n°'  1,  2  et  4;  xv"  siècle,  n°  3.  La  réunion  des  deux 
parties  est  postérieure  à  i43o.  En  tête  de  la  3"  partie,  une  miniature  repré- 
sentant un  prêtre  officiant,  assisté  d'un  diacre;  à  la  messe  pour  un  martyr, 
une  grande  peinture  représentant  le  supplice  de  saint  Sébastien.  Lettres  ornées 
et  encadrements. 

Ancienne  reliure,  en  cuir  frappé,  avec  fermoirs  en  cuivre.  —  Daurade  (?). 

N*  107.  (III,  67.)  -  Missel  des  Chai-treux,  comprenant  :  1°  Oralio  contra 
paganos;  2°  Officiam  andecim  miliam  virginum;  3°  des  instructions 
sur  la  célébration  des  offices;  4°  un  calendrier  avec  quelques  addi- 
tions postérieures;  5°  les  deux  parties  du  missel;  6°  la  messe  des 
cinq  plaies  du  Christ,  les  offices  de  S'°  Marthe  (incomplet),  de 
S.  Joseph  et  de  S.  Bruno. 

Parchemin;  238  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3o4  millimètres;  xiv"  siècle. 
Lettres  ornées. 

Reliure  ancienne,  en  bois  couvert  de  peau,  avec  agrafes.  —  Sui'  la  première 
page,  d'une  main  du  xvi"  siècle  :  «  Iste  liber  est  de  monasterio  Cartusiencium 
•  de  Castris ,  Âlbigensis  diocesis.  « 

( 

108.  (II,  29.)  -  Epistolaire  à  l'usage  de  l'égli.se  métropolitaine  de 
Toulouse;  on  y  remarque  les  fêles  de  S.  Etienne,  ecclesiœ  Tolo- 
sanœ  toliasque  diœceseos  patroni ,  et  de  S.  Sernin,  Tolosanorum 
apostoli  et  protoprœsalis. 


54  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Papier;  45  pages;  hauteur,  443  millimètres;  xviii'  siècle.  Lettres  rouges  et 
noires,  lettres  ornées  et  fleurons  imités  des  imprimés  du  temps,  encadre- 
ments en  rouge. 

Reliure  en  maroquin  rouge ,  avec  fers.  -  Chapitre  cathédral. 

N"  109.  (II,  3o.)  -  Evangéiiaire ,  à  l'usage  de  l'église  métropolitaine  de 
Toulouse.-  Dans  l'intérieur  du  volume,  des  gravures  du  temps 
ont  été  collées  sur  des  pages  restées  blanches  (pp.  i ,  aS  et  3 1). 

Papier;  66  pages  ;  hauteur,  443  millimètres;  xviii' siècle.  Pour  la  description 
voir  la  notice  précédente. 

Reliure  et  provenance  comme  ci-dessus. 

1 10.  (III,  5.)-«  Incipit  liber  epistolarum  secundum  ordinem  fratrum 
n  Prœdicatorum ,  et  fuit  scriptus  per  patrem  fratrem  [sic)  Joanneni 
"  Martini,  conventusClarimontis,  pro  conventu  Sancti  ThomaeTho- 
"  iosse,  anno  Domini  i6oi  et  die  22  mensis  martii.  » 

Parchemin;  i44  feuillets;  hauteur,  34o  millimètres. Parties  notées.  Grosse 
écriture  gothique ,  lettres  dorées  et  ornées  ;  parties  en  rubrique  ;  les  pages  sont 
encadrées  de  filets  rouges  se  coupant  à  angles  droits. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Dominicains. 

111.  (I,  187.)  -  Evangéiiaire  des  frères  Prêcheurs.  Commun  et 
propre  du  temps. 

Parchemin;  177  feuillets;  hauteur,  275  millimètres;  xni'  siècle;  antérieur 
à  la  canonisation  de  saint  Louis.  Parties  notées.  Le  volume  est  mutilé. 
Reliure  ancienne,  en  bois.  -  Dominicains. 

112.  (I,  100.)-  Evangéiiaire  des  frères  Prêcheurs.  -En  lête,  la  note 
suivante  :  «Incipit  liber  a  fratre  Joanne  Anglade,  conventus  Tho- 
"  lose  fiiio ,  diligentissime  conscriptus  ac  in  cunctis  ab  eodem 
«  verissime  emendatus,  qui  locius  anni  evangelia  secundum  nostre 
"  professionis  ritum  uberrimo  continet  ordine.  i54^4-  »  -  En  tête, 
sur  un  feuillet  de  garde,  table  des  Evangiles,  d'une  main  posté- 
rieure. 

Parchemin;  4 16  pages;  hauteur,  33o  millimètres;  année  i544.  Belle  écri- 
ture; parties  notées. 

Reliure  du  temps,  en  veau,  avec  dessins  et  dorures;  fermoirs.  -  Domini- 
cains. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  55 

N°  113-116.  (II,  laS.)-.  L'office  de  l'Église  à  l'usage  de  Paris,  con- 
»  tenant  tout  ce  qui  se  chante  à  l'Eglise,  à  la  Messe  et  à  Vespres, 
'<  avec  les  respons  des  processions,  ensemble  les  matines  des  prin- 
"  cipales  festes,  avec  le  chant.  Ecrit,  réglé  et  noté  par  Pierre  Sorel, 
«  en  l'année  mil  sept  cens  vingt  et  un.  » 

Papier;  hauteur,  i44  millimètres;  xviii'  siècle.  Ecriture  imitant  l'imprimé. 
Dans  l'intérieur  on  a  collé  quelques  gravures,  d'ailleurs  assez  mauvaises.  En 
tète,  frontispice  gravé  aux  armes  de  France,  avec  légendes  manuscrites.  Cha- 
cun des  II  volumes  correspond  à  une  saison  de  l'année  liturgique.  —  En  tête 
du  tome  ï",  la  note  suivante  :  «Ce  livre  appartient  à  J.  B.  Robert,  m'^  pap- 

•  petier,  demeurant  rue  de  la  Vieille  Drapperie,  au  Griffon,  1733.»  Ce  der- 
nier, d'après  une  longue  note  assez  diffuse,  qui  suit,  l'avait  acquis  de  la  veuve 
de  l'auteur  en  1733. 

Reliure  en  cuir  estampé. 

117.  (III,  /i3.)  -  Office  de  la  fête  de  S.  Raimond,  chanoine  de  Saint- 
Sernin  de  Toxdouse,  au  xi"  siècle. 

Parchemin;  32  feuillets;  hauteur,  335  millimètres;  fin  du  xv°  siècle.  Au 
premier  feuillet,  une  peinture  représentant  sous  un  portique,  dans  le  style 
de  la  Renaissance,  fermé  d'un  rideau  à  fond  vert  et  dessins  dorés,  le  saint, 
debout,  vêtu  d'une  dalmatique  rouge  et  d'un  surplis,  la  tête  entourée  d'une 
auréole,  un  livre  à  la  main;  autour  de  lui  sont  agenouillés  divers  personnages, 
parmi  lesquels  un  cardinal ,  deux  évêques  et  plusieurs  laïques ,  vêtus  à  la  mode 
du  règne  de  Charles  VIII.  Au-dessus,  sur  la  plinthe  du  poitique,  sont  écrits 
ces  mots  :  S.  Raymunde,  ora  pro  nobis.  Dans  le  corps  du  manuscrit,  lettres  or- 
nées dans  le  goût  italien  avec  grotesques  au  bistre.  -  A  la  fin  du  manuscrit 
quelques  additions  du  xvn°  siècle. 

Reliure  ancienne,  en  mauvais  état.  En  garde,  fragments  d'actes  judiciaires 
et  administratifs  de  la  sénéchaussée  de  Toulouse,  sans  intérêt  et  mutilés.  — 
Daurade. 

118.  (I,  184.)  -  I.  "Pontificale  Romanum.  >>  -  Commencement  : 
«  Pontificalis  ordinis  liber  incipit.  Ad  uberiorem  tamen  doctrinam 
«  nonnulla  inseruntur  in  eo,  que  rite  valent  etiam  per  sacerdotes 

•  simplices  expediri.  De  sacramentis  autem  Baptismi,  Penitenlie, 
«  Heucharistie ,  Extrême  Unctionis  et  Matrimonii,  sicut  in  quibus- 

•  dam  fit  Pontificalibus,  hic  non  agitur,  tum  quia  de  illis  in  nostris 
«  constitutionibus  synodalibus  diximus,  tuni  quia  illa  cuilibct  com- 

•  petimt  sacerdoti.  »  En  tête  du  premier  feuillet,  la  note  suivante  : 
«  Istiid  Pontificale  est  secundum  regulam  et  ordinationem  novain, 


56  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«a  aiagistro  Guilhermo  Durandi  compillatam ,  et  dicitur  quod  iste 
»  li])er  est  autenticus. . .  »  Le  pontifical  remplit  les  feuillets  1-178.- 
Viennent  ensuite  divers  morceaux  :  (Fol.  179)  «  Hec  est  forma 
«jurainenti  episcoporuin  qui  in  curia  Romana  consecrantur.  »  - 
(Fol.  I  79)  «  Benedictiones  episcop'ales.  »  -  (Fol.  202)  "  Qualiter  et 
«  in  quibus  debeant  examinari  qui  sunt  ad  ordines  promovendi.  »  - 
(Fol.  2o5)  «De  ornamentis  necessariis  ad  habendum  pro  electo 
n  episcopo  consecrando.  »  -  (Fol.  2o5)  «Forma  littere  ad  consti- 
«  tuendum  nuntium  specialem  ad  visitandam  Romanam  ccclesiam, 
«  virtute  super  hoc  presliti  juramenti.  »  —  (Fol.  2o5)  «  Ordo  exor- 
'I  cismi.  »  —  (Fol.  209)  «  Qualiter  et  in  quibus  casibus  reconcilianda 
n  sit  ecclesia  poUuta  et  cimiterium.  » 

2.  Bernard  Gui.  —  «  Libellus  brevis  et  utilis  de  articulis  fidei, 
"  cum  quibusdam  aliis  annexis  in  fine  et  sacramentis  ecclesie  et 
"  preceptis  Decalogi  pro  rectoribus  et  curalis  ecclesiarum  nostre 
«  diocesis,  ad  erudiendum  plèbes  sibi  commissas.  »  —  Commence- 
ment :  (Fol.  212)  «Quoniam,  ut  ait  Apostolus,  ad  Hebreos  XI°, 
«  sine  lide  inpossibile  est  placere  Deo. . .  »  Voyez  Quétif  et  Echard, 
I,  578  6.  C'est  la  seconde  rédaction  de  cet  opuscule  (Delisle,  No- 
tice sar  Bernard  Gui,  page  363). 

Vélin;  222  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2  56  millimètres;  xiv'  siècle, 
postérieur  à  la  nomination  de  Bernard  Gui  à  l'évêchéde  Lodève  (i325).  Belle 
écriture.  Quelques  lettres  ornées.  Parties  notées. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N"    ]  19.    (I,  269.)  -  Pontifical,  composé  des  parties  suivantes  : 

1 .  Table  du  volume  et  prières  à  fusage  des  évèques  (4  feuillets 
préliminaires). 

2.  (Fol.  1-1  63)  Office  de  l'Ordination,  avec  parties  notées. 

3.  (Fol.  164-18  1)  Prières  particulières  pour  les  évèques,  telles 
que  les  bénédictions  du  calice  et  de  la  patène,  des  vêtements  sacer- 
dotaux, d'une  nouvelle  croix,  d'une  image  de  la  Vierge,  des  images 
des  saints,  de  fencens,  des  vases  et  des  ornements  sacrés,  du  vase 
eucharistique,  des  châsses  à  reliques,  du  ciboire,  du  parement 
d'autel,  du  retable,  du  baptistère,  de  la  cloche,  des  offrandes,  etc. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  57 

Parchemin;  186  feuillets;  hauteur,  223  millimètres;  xiv'  siècle.  Ornemen- 
tation soignée. 

Reliure  en  veau,  du  commencement  du  xvi°  siècle,  avec  feraioirs;  en  garde, 
fragment  d'un  compte  du  xv"  siècle,  complètement  mutilé.  —  Ancien  210. 

N°  120.  (III,  126.)  -  n  Pontificale.  «  Incomplet  de  la  fin.  En  tête,  sur  un 
feuillet  de  garde,  table  partielle,  d'une  main  du  xv''  siècle;  puis, 
d'une  autre  main  du  même  temps  :  «  Iste  liber  est  H.  de  Rofîi- 
«  niaco,  episcopi  Lemovicensis  '.  »  -  Vis-à-vis,  sur  un  autre  feuillet 
de  garde ,  tarif  de  l'officialité  de  Limoges ,  intitulé  :  «  Statuta  sigilli 
«  officialis  domini  Lemovicensis  episcopi  secundum  stilum  Lemo- 
«  vicensem.  » 

Parchemin;  71  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  280  millimètres;  xiv"  siècle. 
Parties  notées;  lettres  peintes. 

Reliure  moderne  en  basane;  en  garde,  en  tête  du  volume,  fragment  d'une 
enquête  testimoniale,  sans  aucun  nom  propre  (xiif  siècle)  ;  à  la  fin ,  fragments 
d'actes  notariés  du  diocèse  de  Reims,  du  siv*"  siècle,  relatifs  à  l'église  de  Saint- 
Pierre  de  Braquis.  —  Ancien  470. 

121.  (II,  4«'>-)  ~  °  C)i"do  pontificalis.  »  -  Composé  des  douze  parties 
suivantes  :  1°  bénédiction  des  cierges  à  la  Chandeleur  ;  2"  bénédic- 
tion des  cendres;  3°  bénédiclion  des  rameaux;  4°  consécration 
de  l'huile  sainte  le  jour  de  la  cène;  5°  offices  du  samedi  saint, 
6°  du  jour  de  Pâques,  7°  du  lundi  de  Pâques,  8°  du  mardi  de 
Pâques;  9°  bénédiction  de  la  mer  le  jour  de  l'Ascension,  avec 
cette  note  :  et  hoc  fil  tantum  Venetiis;  10°  offices  du  samedi,  veille 
de  la  Pentecôte,  1  1°  de  la  Pentecôte;  12°  consécration  des  reli- 
gieuses. 

Vélin;  88  feuillets;  hauteur,  362  millimètres;  xv'  siècle.  Lettres  ornées  bleu, 
rouge  et  or;  à  chaque  feuillet,  en  titre  courant ,  numéro  de  la  partie;  les  prières 
et  les  offices  sont  en  noir,  les  explications  en  rouge.  Au  milieu  de  la  /i'  partie 
manque  un  feuillet,  qui  devait  porter  une  miniature;  sur  le  feuillet  suivant, 
une  belle  lettre  ornée,  et,  à  la  marge  inférieure,  un  médaillon  renfermant  un 
buste  de  femme  drapée,  d'un  bon  style. 

Reliure  du  xviii*  siècle,  en  veau.  -  Ancien  865. 

'  Hugues  de  RouflTignac  fut  évêque  de  Limoges,  de  ilin  à  1/I27  ;  il  eut  plusieurs 
compétiteurs  ;  Martin  V  finit  par  le  transférer  à  lUeux.  Ce  volume  est  probablement 
entré  à  la  Bibliothèque  de  Toulouse  par  les  Franciscains  de  Rieux. 

MAN.  DU  BIBL. VII.  8 


58  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N°   122.   (C.  i5.)  -  Pontifical,  contenant  les  parties  suivantes  : 

1.  (Fol.  1-4)  «  Cerimonie  sacrificantis  episcopi.  »  Explication 
des  évolutions  et  des  mouvements  à  faire  pendant  la  messe  ponti- 
ficale. 

2.  (Fol.  7  el  suivants)  «  Incipiunt  benedicliones  episcopi  infra 
"  missam,  videlicet  ante  pax Domini.  »  A  la  suite,  prières  de  l'évèfjue 
pendant  certaines  parties  de  la  messe.  A  la  fin  (fol.  6i-63),  une 
main  du  xvi*  siècle  a  ajouté  la  bénédiction  épiscopale  pour  la 
fête  de  la  Trinité. 

Parchemin;  63  feuillets;  hauteur,  278  millimètres;  xv"  siècle. 
Reliure  ancienne,  en  bois  et  cuir  frappé.  -  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

123.   (I,  298.)  -  Pontifical,  composé  des  parties  suivantes  : 

i.  (Fol.  1)  «  Benedictio  baptisterii  sive  lapidis  fontium  fit  hoc 
«  modo.  >' 

2.  (Fol.  2-39)  "  Sequntur  aliqua  extrada  de  pontificali  et  primo 
n  de  crismandis  in  fronte  pueris.  »  -  (Fol.  3)  «  De  clero  faciendo.  » 

-  (Fol.  4)  "De  altaris  portatilis  consecratione.  »  -  (Fol.  8)  «De 
«  patène  et  calicis  consecratione.  »  -  (Fol.  9)  «  De  benedlctione  sa- 
«  cerdotalium  indumentorum  in  génère.  «  -  (Fol.  11)  «  De  benedic- 
<(  tione  nove  crucis.  »  —  (Fol.  12)  «  De  benedictione  ymaginis  béate 
«  Marie.  »  -  (Fol.  1  3)  «  De  benedictione  tlmribuli.  »  -  (Fol.  1 3)  «  De 
i<  benedictione  sacrorum  vasorum.  »  -  (Fol.  1  3)  «  De  benedictione 
«  capsarum  pro  reliquiis  condendis.  »  -  (Fol.  1  5)  «  De  benedictione 
«  ymaginum  sanctorum.  »  -  (Fol.  16)  «  De  consecratione  crismatis.  » 

-  (Fol.  2  3)  «De  sacris  ordinibus.  »  -  (Fol.  27)  «De  ordinatione 
«  diaconi.  »  -  (Fol.  3o)  «De  ordinatione  presbiteri.  »  —  (Fol.  34) 
"  De  septem  ordinibus  clericonmi.  » 

3.  (Fol.  4o-6o)  Autres  extraits.  -  (Fol.  4o)  «De  benedictione 
"  cimiterii.  »  -  (Fol.  44)  «  De  ecclesiœ  simul  et  cimlterii  rcconcilia- 
«  tione.  »  -  (Fol.  49)  «  Missa  épiscopalis.  »  -  (Fol.  55)  ^  Bénédic- 
te liones  episcopales.  »  -  (Fol.  57)  «  Ordo  ad  visilandum  parocbias.  ' 

-  (Fol.  57)  n  Orationes  diversae.  » 

4.  (Fol.  61-62)  Messes  pontificales. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  59 

VéJin;  62  feuillets;  longues  lignes;  hauteur,  20J  millimètres;  w'  et  wi'^s"; 
les  n°'  1  et  4  sont  d'une  même  maia  du  xvi''  siècle;  le  n°  2,  d'une  main  du 
xv"  siècle;  le  n°  3,  d'une  autre  main  du  xvi"  siècle.  La  2'  partie  (ff.  2-39) 
est  ornée  avec  goût.  Quelques  encadrements;  dans  celui  du  feuillet  2,  on 
trouve  un  écusson  ainsi  composé  :  d'argent  à  un  chevron  de  gueules,  accom- 
pagné de  3  trèfles  au  naturel,  posés  2  et  1,  avec  un  chef  de  gueules,  chargé 
d'une  croix  d'argent  couchée.  Au-dessus,  une  crosse  et  une  mitre.  Légende  : 
In  manihus  Domini  sortes  meae  (écrit,  du  xvi'  siècle). 

Reliure  du  xvi"  siècle,  en  veau,  avec  dessins  dorés  et  estampés.  -  Orato- 
riens  de  Rieux. 

JN"  124.  (III,  126.)  —  «  Incipil  ordinarius  seciindum  usum  Elnensis 
»  ecclesie,  a  G.  de  Ortafano,  Elne  episcopo,  compilatus.  »  -  Guil- 
laume d'Ortalïa  fut  évêque  d'Elne  de  1207  à  1209. 

Parchemin;  73  feuillets;  hauteur,  220  millimètres;  commencement  du 
xui"  siècle.  Il  manque  aujourd'hui  plusieurs  feuillets,  tant  au  milieu  qu'à  la 
lin  du  volume. 

Reliure  en  parchemin,  du  xvn'  siècle.  —  Ancien  455. 

125.  (I,  1  53.) -Rituel  des  frères  Prêcheurs,  comprenant  les  parties 
suivantes  :  (Fol.  1)  «De  communione  infirmi.  »  -  (Fol.  i  b)  «De 
«  extrema  unctlone.  »  -  (Fol.  7  b)  «  De  transitu  fratris.  »  -  (Fol.  27) 
«  De  modo  recipiendi  extraneos  ad  sepulturam.  »  -  (Fol.  28)  «  Be- 
"  nedictio  aque  et  salis.  » 

Parchemin;  29  feuillets;  hauteur,  3oo  millimètres;  année  i525.  Let- 
tres ornées;  les  instructions  pour  chaque  office  sont  en  rubrique  et  en  carac- 
tères plus  fins;  le  texte  des  olfices  est  en  noir  et  d'une  grosse  gothique.  —  A  la 
fin  la  note  suivante  :  •  Iste  liber  pertinet  ad  conventum  Tholosanum  ordinis 

•  fratrum  Predicatorum ,  quem  scripsit  frater  Johannes  Roceili,  loci  de  Penna 

•  Albigesii,  pre<ticti  ordinis  et  conventus  filius,  anno  Domini  i525,  in  mense 

•  augusti.  • 

Reliure  du  temps,  en  cuir  frappé.  En  garde,  fragments  d'un  grand  ponti- 
fical du  XV*  siècle.  —  Dominicains. 


126.  (Ancien  690.)  -  Formule  poui  la  réception  des  novices  et  des 
frères  lais,  dans  le  couvent  de  l'Observance  de  Toulouse.  En  latin 
et  en  français;  daté  de   i663,  au  folio  3  v". 

Parchemin;  A  feuillets;  hauteur,  200  millimètres;  xvn*  siècle. 
Reliure  en  parchemin.  -  Franciscains. 

8. 


60  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

xN"    127.   (I,  328.)  -  Office  noté,  pour  la  réception  des  novices  et  des 
sœurs  dans  le  couvent  des  Ursulines  de  Toulouse. 

Parchemin;  2 5  feuillets;  hauteur,  285  millimètres;  xvii"  siècle. 
Brochure  avec  couverture  en  parchemin.  —  Ancien  Sa/i. 

128.  (III,  1  2  1.)  -  Heures.  Incomplètes;  ne  contiennent  plus  que  les 
quatre  récits  de  la  Passion,  les  sept  psaumes  de  la  Pénitence,  les 
litanies  des  saints  et  un  petit  manuel  de  exlrema  unctione,  commen- 
çant ainsi  :  «  Ad  inimgendum  infirmum  pulsetur  signum.  .  .  » 

Parchemin;  64  feuillets;  hauteur,  234  millimètres;  xiv"  siècle. 
Dérelié.  -  Dominicains;  d'une  main  du  xiV  siècle  :  «  Iste  liber  est  de  sacristia 
«  fratrum  Predicatorum  Tholose.  » 

• 

129.  (II,  83.)  -  Heures  latines.  En  tête,  un  calendrier  en  fran- 
çais; les  rubriques  de  tout  le  volume  sont  aussi  en  français.  Le 
manuscrit  se  termine  par  des  prières  à  la  Vierge  dans  la  même 
langue. 

Vélin;  i54  feuillets;  hauteur,  160  millimètres;  xv°  siècle.  Lettres  ornées. 
Encadrements  de  pages  avec  rinceaux  et  figures.  Quelques  miniatures  de  pe- 
tite dimension;  nous  n'indiquons  que  les  suivantes,  qui  occupent  la  moitié 
d'une  page  :  la  présentation  au  Temple,  un  ex-voto,  deux  clercs  chantant  au 
lutrin. 

Reliure  du  temps  en  cuir  estampé  brun  foncé,  avec  la  légende  suivante, 
autour  d'un  cartouche  central  ovale  :  A  Esperanse  Burgaese  Gabriel  de  Burgues. 
—  Ancien  4i84. 

1 30.  (II,  86  °.)  -  Livre  d'heures.  En  tète,  calendrier  en  latin.  Suivent 
des  prières  latines  à  plusieurs  saints,  les  hem-es  de  la  Croix,  du 
Saint-Esprit,  de  la  Vierge,  les  psaumes  de  la  Pénitence,  l'office 
des  morts.  D'une  autre  main  du  même  temps,  plusieurs  prières 
en  français,  et  ime  prière  en  latin,  précédée  d'un  préambule  fran- 
çais, dont  voici  les  premiers  mots  :  «  C'est  la  mesure  de  la  benoite 
<cplay[e]  de  Nostre  Seigneur  Jésus  Christ,  laquelle  fut  aportée  à 
«  Conslantinoble  au  noble  empereur  Charlemaigne .  .  .  »  Enfin,  les 
septem  versiculi  sancli  Bernardi. 

Vélin  et  parchemin;  209  feuillets;  hauteur,  100  millimètres;  xv' siècle  (deux 
mains).   Lettres  ornées  et  encadrements.   Miniatures  eiracé-es  et  sans  valeur, 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  61 

aux  heures  du  Saint-Esprit,  à  la  messe  de  la  Vierge,  aux  heures  de  la  Vierge 
(ad  laudes,  ad  terciam,  ad  completoriam) ,  aux  psaumes  de  la  Pénitence,  à  la 
messe  des  morts. 

Reliure  du  temps,  en  velours  rouge.  —  Ancien  586 1. 

N°   131.   (III,  i5o.)  -  Heures,  avec  calendrier. 

Parchemin;  87  feuillets;  hauteui-,  178  millimètres;  xv"  siècle.  Lettres  ornées, 
aucune  miniature.  —  Sur  un  feuillet  blanc,  à  la  fin,  liste  àcsfraries  de  qaoj 
Jehan  le  Megnen  el  sa  femme  sont;  cette  liste  ne  mentionne  que  des  églises  Pa- 
risiennes; autre  liste  pour  Je/ja/me  et  Guillenietle ,  filles  dudit  Megnan^. 
Reliure  moderne,  en  veau.  —  Ancien  829. 

132.  (III,  157.)  —  Heures,  précédées  d'un  calendrier.  A  la  lin, 
quelques  prières  particulières  et  une  poésie  en  français  sur  la 
mort,  dont  le  commencement  paraît  manquer;  voici  les  premiers 
et  derniers  vers  existants  : 

Me  vient  haper  je  ne  scay  leure 
Mon  ame  en  est  si  angouseuse 
Que  de  paour  chascuh  jour  pleure... 
Gardes  la  donc  de  mort  vilaine 
Et  a  tant  fine  ma  complainte. 
Pater  noster,^  ave  Maria. 

Viennent  ensuite  des  oraisons  à  S.  Bertrand,  S.  Antoine,  etc., 
quelques-imes  d'une  main  du  xvii*  siècle. 

Vélin;  l^J^  feuillets;  hauteur,  182  millimètres;  xV  siècle.  Quelques  orne- 
ments, encadrements,  etc.  Une  seule  miniature  représentant  le  Christ  en  croix. 
Sur  h'  premier  plat,  la  note  suivante,  d'une  main  du  \\f  siècle  :  «  Ces  heurez 

•  sont  à  moy,  qui  suis  icy  signé  Jehan  de  Lagus  (sic),  et  quyconques  me  les 

•  trouvera  les  me  rendra  en  paiant  le  vin  à  la  feste  de  saint  Martin  et  toque 

•  tamorin.  (Signé) ,  de  Laieus  [sic] ,  1  .'jga.  »  -  Sur  le  premier  feuillet  du  calen- 
drier, d'une  autre  main  du  même  temps  :  «Jehan  de  la  Valette,  seigneur  de 

•  Cournsson  [sic],  Montelz,  Lestaing,  Parsol  et  autres  lieux,  cappitaine  de  sin- 
«  quente  hommes  d'armez.  • 

Reliure  du  xvi°  siècle,  en  veau  frappé,  avec  fleurs  de  lys  aux  angles  des 
|)lats.  —  Provenance  inconnue. 


ce 


'   Ces  personnages  sont-ils  de  la  famille  du  P.  Maignan?  Dans  le  cas  de  falTinnative, 
manuscrit  viendrait  probablement  des  Minimes  de  Toulouse. 


92  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

ÎS°   133.    (III,  174-)  -  Heures.  En  tête,   un  calendrier.  A  la  suite,  on 
trouve  : 

1 .  D'une  main  du  xiv'  siècle,  une  pièce  de  vers  contenant  envi- 
ron i3o  vers,  dont  voici  les  premiers  et  les  derniers  : 

Deux  Peiro  qui  créa  le  monde 

Et  donas  de  lumière  monde... 

Et  nous  tous  après  ceste  vie 

VeuUies  mettre  en  ta  compagnie. 

Expiicit  oratio  sancti  Pétri  de  Lucc[emburgo]. 

2.  D'une  main  du  xv'  siècle,  une  vie  de  S^  Marguerite,  en 
64 A  ver.s  ou  environ,  dont  voici  les  premiers  vers  et  l'explicit  : 

Après  la  sainte  Passion 
Jhesu  Crist  et  l'Ascension    . 
Quant  il  fut  es  cielx  montey 
Furent  aucuns  de  grant  bonlez... 
Ci  fine  la  vie  sainte  Marguerite. 

Cette  vie  a  été  imprimée  assez  souvent  au  xv*  siècle.  Voir  à  ce 
sujet  G.  Brunet,  La  France  liUèraire  au  xV  siècle,  pp.  21  1-212. 
Nous  n'indiquerons  ici  que  l'édition  in-S",  gothique,  12  IT.,  s.  d., 
Paris,  par  Pierre  le  Caron  (Bibl.  Mazarine,  Imprimés,  10829). 

Parchemin;  lAA  feuillets;  hauteur,  lAO  millimèti-es;  xiv'  et  xv'  siècles. 
Reliure  en  peau  noire;  sur  les  plats,  les  insignes  de  la  Passion.  Doctrinaires. 

134.  (III,  178.)  -  Heures.  En  tète,  un  calendrier  en  français. 

Vélin;  193  feuillets;  hauteui,  i-îo  millimètres;  xv'  siècle.  Quelques  lettres 
ornées;  point  de  miniatures. 
Dérelié.  —  Ancien  386. 

1 35.  (Ancien  4 1 83.)  -  Heures.  En  tête,  un  calendrier  en  français.  A 
la  fin,  parmi  les  prières  latines  aux  saints,  une  pièce  en  vers  fran- 
çais en  l'honneur  de  Gerson,  contenant  32  vers,  dont  voici  le 
premier  et  le  dernier  : 

A  toy,  Gerson ,  très  glorieulx  et  digne .  .  . 
Que  puisse  en  luy  vivre  et  mourir.  Amen. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  63 

Vélin;  128  feuillets;  hauteur,  162  millimètres;  fin  du  X¥°  siècle  ou  commen- 
cement du  xvi*.  Riche  ornementation.  Au  calendrier,  encadrements  en  or  et  en 
couleurs  sombres ,  dans  le  goût  de  la  Renaissance;  signes  du  zodiaque  à  chaque 
mois.  A  chaque  page  de  l'ouvrage,  encadrement  extrêmement  délicat,  avec 
grotesques,  fleurs, monsties,  animaux,  dessins  géométriques.  Miniatures  de  di- 
mensions diverses  au  nombre  de  34,  avec  encadrements  imités  de  l'antique;  le 
dessin  est  correct,  les  couleurs  sont  très  fraîches.  D'après  une  note  moderne, 
ce  livre  d'heures  aurait  appartenu  à  Anne  de  Bretagne;  rien  dans  l'intérieur 
du  volume  ne  justifie  cette  assertion. 

Reliure  en  velours  rouge. 

N°   136.   (III,   i49.)~  Heures.  En  tête,  un  calendrier,  dont  manque  le 
mois  de  janvier. 

Vélin;  162  feuillets;  hauteur,  192  millimètres;  xv"  siècle.  Lettres  ornées 
et  miniatures;  à  chaque  page  portant  une  miniature,  un  encadrement  dans 
le  goût  du  temps.  Ces  miniatures  sont  dans  le  style  flamand  et  les  personnages 
sont  vêtus  à  la  mode  des  dernières  années  du  règne  de  Charles  \1I;  la  plupart 
sont  mal  conservées,  en  voici  l'énumération  :  k  miniatures  de  petite  dimen- 
sion représentant  les  quatre  évangélistes,  et  quinze  peintures,  de  la  gran- 
deur du  manuscrit,  représentant  l'Annonciation,  la  Visitation,  l'Adoration 
des  bergers,  l'Apparition  aux  bergers,  l'Adoration  des  Mages,  la  Mort  de  la 
Vierge,  son  Assomption,  le  Portement  de  croix,  la  Pentecôte,  un  ex-voto.  Job 
et  ses  amis,  le  martyre  de  sainte  Agnès,  sainte  Geneviève,  sainte  Catherine, 
la  Vierge  et  l'Enfant-Jésus.  —  Après  la  Passion  selon  saint  Jean,  un  écusson 
d'or  à  deux  loups  au  naturel,  langues  et  ongles  de  gueules. 

Reliure  en  basane  du  xvn°  siècle.  —  Ancien  333. 


137-138.   (Ancien  4182.)  -  Livre  d'heures  en  deux  volumes,  avec 
calendrier  à  la  fin  du  tome  I. 

Vélin  ;  52  et  68  feuillets;  hauteur,  1 6 1  millimètres  ;  commencement  du  xvi'  s°. 
Belle  ornementation,  riches  encadrements  à  chaque  page,  avec  figures  de 
petites  dimensions;  miniatures  nombreuses  et  bien  conservées,  mais  sans  beau- 
coup de  valeur,  i3au  tomel,  19  au  tome  II;  à  chacun  des  mois  du  calendrier, 
une  petite  figure  représentant  les  travaux  du  mois. 

Reliure  en  maroquin  brun,  aux  armes  de  Béthune. 


139.  (III,  182.)  -  «  Incipiunl  hore  sancle  Marie  secundum  consuetu- 
-  dincm ...»  Le  reste  est  elTacé.  A  la  fin,  d'une  main  du  xvii''  siècle  : 
«  Anthoine  Richard,  du  Bas  Vivares,  dédit  Dumarche,  pr.  de  Lu- 
«  ganhac.  »  -  Au  commencement  du  xvii''  siècle,  ce  volume  a  appar- 
tenu à  un  Espagnol,  qui  a  écrit  .sur  les  derniers  ieuillets  le  récit 


64  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

assez  bref  d'un  voyage  de  Bayonne  à  Milan   par   Montpellier   et 
Avignon;  ces  notes  ne  présentent  d'ailleurs  aucun  intérêt. 

Vélin;  117  feuillets;  hauteur,  112  millimètres;  ïiv°  siècle.  Quelques  orne- 
ments fort  simples. 

Reliure  ancienne  en  cuir  estampé  avec  rinceaux  et  oiseaux  fantastiques.  - 
Séminaire  des  Bénédictins  de  Saint-Maur  à  Toulouse. 


N"  140.  (Ancien  4182.)  -  Heures  de  la  Vierge. -En  tète,  un  calendrier 
en  latin  et  en  français.  A  la  fin,  une  prière  en  vers  français  à  la 
Vierge,  commençant  ainsi  : 

0  digne  préciosité, 
Marie',  sainte  pureté.  .  , 

Vélin;  io3  feuillets;  hauteur,  lyô  millimètres;  xv'  siècle.  On  trouve  la 
date  de  1/122  dans  un  tableau  de  comput  transcrit  sur  le  premier  feuillet. 
Miniatures ,  au  nombre  de  3  2 ,  dont  la  plupart  représentent  des  faits  de  la  vie 
du  Christ  et  de  la  Vierge.  Chaque  miniature  est  accompagnée  d'un  bel  enca- 
drement. La  plupart  d'entre  elles  sont  assez  bonnes  au  point  de  vue  du 
dessin.  —  A  la  fin  quelques  prières  écrites  au  xvi°  siècle.  —  Le  manuscrit  a 
été  exécuté  pour  un  chevalier,  qui  est  représenté  à  genoux  devant  la  Tri- 
nité dans  l'une  des  miniatures;  les  armes  sont  aujourd'hui  effacées;  dans  l'en- 
cadrement les  initiales  A.  S.  répétées  plusieurs  fois,  avec  la  devise  du  posses- 
seur qui  est  la  suivante  :  Loenge  à  toi,  gloire  célestine.  Les  tenants  de  l'écusson 
sont  des  griffons. 

Riche  reliure  en  maroquin  rouge. 

141.  (1,  3 1 8.)  -  «  Hore  béate  Marie  virginis,  secundum  usum  Romane 
«  curie.  «  Quelques  additions  sur  les  marges  et  sur  deux  feuillets 
placés  en  tête. 

Parchemin;  126  feuillets;  hauteur,  i8o  millimètres;  xv'  siècle.  Les  pein- 
tures, dont  la  place  est  marquée,  n'ont  jamais  été  exécutées. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Ancien  33 1. 

142.  (1,  33o.)  -  «  Horœ  beatœ  Mariae  Virginis.  »  -En  tête,  un  calen- 
drier latin,  dont  il  n'existe  plus  que  les  six  derniers  mois.  Mutilé  à 
la  fin. 

Vélin;  1C8  feuillets;  liauteur,  i49  millimètres;  xv"  siècle.  Lettres  ornées,  à 
plusieurs  teintes.  Parties  en  bleu  et  en  rouge. 
Dérelié.  —  Ancien  382. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  65 

143.  (Sans  numéro.)  —  Heures  de  la  Vierge.  Calendrier  en  français. 

Vélin;  i/|5  feuillets;  hauteur,  200  millimètres;  iv'  siècle.  Belle  ornemen- 
tation, comprenant  des  encadrements  à  2)resque  tous  les  feuillets,  des  lettres 
ornées  et  i3  miniatures,  d'un  beau  style,  parmi  lesquelles  il  faut  surtout 
remai-quer  rAnnonciation,  la  Visitation,  l'Apparition  aux  bergers,  la  Fuite  en 
Egypte,  le  Couronnement  de  la  Vierge,  etc.  Ce  manuscrit  paraît  avoir  été 
exécuté  dans  le  nord  de  la  France. 

Beliure  en  basane  brune. 

144.  (1,  179.)  -Recueil. 

I.  Calendrier,  comput,  tableaux  de  chronologie.  Les  explications 
sont  en  latin,  sauf,  au  folio  8,  quelques  lignes  en  provençal. —  On 
y  trouve  notamment  la  table  des  Pâques  de  1278  à  i338  et  une 
autre  table  de  1370  à  i393.  Au  mois  de  décembre  du  calendrier, 
d'une  main  postérieure,  date  du  5  novembre  i/i85.  Vient  ensuite 
la  table  de  la  seconde  partie  du  volume,  puis  une  méditation  rem- 
plissant un  feuillet  et  commençant  ainsi  :  «  Misericors  et  bénigne 
«  Jesu,  salvator  mundi,  Christe,  comissa  mea  pavesco  et  ante  te 
«  enibesco...  «  -  22  feuillets  non  numérotés, 

II.  Livre  de  prières  contenant  : 

a.  (Fol.  1)  «  Morum  [sic)  dicta  sancti  Augustini  quid  sint  virtutes 
«  Psaltcrii.  «  Commencement  :  <i  Canticum  psalmorum  animas  de- 
«  corat ...» 

b.  (Fol.  2-76)  Psautier.  A  chaque  psaume,  note  sur  le  temps 
où  on  doit  le  lire. 

c.  (Fol.  77-83)  Cantiques  des  différents  livres  de  l'Écriture. 

(L  (Fol.  83)  «  Incipil  lides  catholica.  ■>  -  Commencement  :  «  Qui- 
«  cumque  vult  salvus  esse,  ante  omnia  opus  est  ut  teneal  catholicant 
«  fidem.  .  .  »  —  Suivent  les  quatre  oraisons,  les  litanies  des  saints, 
dans  lesquelles  on  remanjue  plusieurs  saints  espagnols  et  où  l'on 
a  ajouté  S.  Louis  et  S.  Thomas  d'yVquin. 

e.  (Fol.  91)  Prières  diverses;  hymnes  pour  chaque  heure  cano- 
nique. 

/.   (F"ol.  io4)  «  Psalterium  abrevialiun.  « 

Vélin;  22  et   122   feuillets;   hauteur,    262    millimètre»;  xiv'  siècle,   deiu 

MAI».  DES  BIBL.  —  VU.  g 


6i  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

mains.  Belle  exécution.  A  chaque  verset  du  psautier,  lettre  ornée;  riches  oa- 
cadrements.  A  chaque  mois  du  calendrier,  une  miniature  fort  belle,  représen- 
tant les  travaux  du  mois.  En  outre,  lettres  avec  miniatures  aux  feuillets  2,12, 
18,  25,  33,  fil,  /18,  57;  la  plupart  fort  belles  et  bien  conservées.  La  seconde 
paitie  du  manuscrit  avait  autrefois  2^l  feuillets. 

Reliure  du  xvi"  siècle,  en  cuir;  sur  chaque  plat,  un  écusson ,  portant  d'un 
côté  le  nom  de  Johannes,  de  l'autre  celui  de  Filliol.  -  Ancien  i6/i4. 

N°  1^1 5.  (1,  252.)-  «Liber  orationum  devolarum.  »  —  Comprend  les 
matières  suivantes  :  (Fol.  1)  La  prose  :  Salve  vera  hoslia  sacrata.  - 
(Fol.  2)  «  Incipiunt  oracioneis  dévote  ad  poscendum  sulTragia  sancte 
Il  Trinitatis ,  beatissime  Marie  virginis,  sanctorum  angelorum  et 
Il  multorum  aliorum  sanctorum  ef  sanctarum.  »  -  (Fol.  8,  9,  107) 
Prières  en  français.  —  (Fol.  5)  «  Oracio  quam  fecit  sanctus  Tbonias 
Il  de  Aquino  ad  Dominum.  »  -  (Fol.  26)  «  Incipiunt  septeni  gaudia 
Il  béate  Marie  Magdalene.  »  -  (Fol.  29)  «  Hec  sunt  seplem  gaudia 
Il  béate  Marie  virginis,  genitricis  domini  nostri  Jesu  Cliristi.  >  - 
(Fol.  33)  Prières  pour  la  confession  et  la  communion.  -  (Fol.  .)9) 
Litanies  de  la  Vierge.  -  (Fol.  102)  S.  Anselme.  «  Deploracio  virgi- 
«  nitatis  maie  amisse.  "  -  (Fol.  1  3»)  «  Colloquium  beati  Anselmi  ad 
Il  Jesum  Christum.  »  -  (Fol.  2  1 6-2  1  7)  Liste,  en  français,  des  reliques 
conservées  dans  une  église ,  dont  le  nom  a  été  effacé  ;  parmi  ces 
reliques,  on  remarque  la  cole  inconsutillc ,  du  lait  et  des  cbeveux  de 
la  Vierge,  des  cbeveux  du  Cbrist.  -  (Fol.  218-224)  Prières  en 
riionneur  de  chacune  de  ces  reliques.  -  (Fol.  226-226)  Prières 
ajoutées  postérieurement. 

Vélin;  226  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  228  millimètres;  xv'  siècje.  Let- 
Ires  ornées,  petits  encadrements.  -  Ce  manuscrit  a  dû  être  exécuté  <\  Chartres, 
où  étaient  conservées  les  reliques  plus  haut  indiquées.  Sur  un  feuillet  de  garde 
en  papier,  d'une  main  du  xvn'  siècle,  le  fragment  suivant  en  langue  J)asque  : 
«  Hemen  içan  çen  behin  frayde  escoaldun  bat  reinenec  egundaino  eçbaicuen 
■  sinexi  l'iva  avno  rie  bague  on  cela  baina  gustiareguin  eve  haren  errana  ecculen 
.  sinexi  nahiçein  albadagui  guaidatuco  baina  heriç  han  sarcera  niundu  gurlia 
1  guardaneri  hahal  daguien  guçli  aç  eta  ungui  (^inendu  siuex  banaça.  « 
Ancienne  reliure  restaurée.-  Ancien  228  (Franciscains?). 

146.  (III,  168.)  -  Livre  de  prières,  comprenant  :  1°  les  heures; 
2°  Il  Breviarium  fratrum  Minorum  .secimdum  consuetudinem  Ro- 
II  mane  curie.  » 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  63 

Vélin;    379   feuillets;   2   colonnes;  hauteur,    162  millimètres;  xiv'  siècle. 
Lettres  ornées;  plusieurs  feuillets  sont  mutilés. 
Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —  Franciscains. 


N°  147.  (C.  4i  •)  ~  LJ^f"^  *'^' P^'è^'^s  En  tète,  un  calendrier  en  français. 
On  trouve  dans  ce  manuscrit  les  heures  de  la  Vierge  et  celles  de 
la  Croix,  «  les  xv  joyes  Nostre  Dame  »,  «  les  v  playes  Noslre  Dame  », 
•  les  vu  viers  Saint  Bernart»,  et,  sous  le  titre  de  «Mémoire  de 
Nostre  Dame»,  un  certain  nonibre  de  prières  en  latin.  -  La  fin 
manque. 

\élin,  20/1  feuillets:  hauteur,  223  millimètres;  xv"  siècle.  Belle  ornemen- 
tation; les  miniatures  ont  été  enlevées.  A  chaque  page,  un  joli  encadrement. 
Au  xvi"  siècle,  le  manuscrit  appartenait  à  Jeane  Léonor,  veufve~de  Fonpertiiis. 

Reliure  en  bois ,  couvert  de  velours  rouge.  -  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

148.  (I,  282.)  -  >  Oraisons  pour  tous  les  jours  de  l'année.  »  Une  par 
jour,  adressée  à  im  saint,  dont  le  nom  est  à  la  marge. 

Papier;  247  pages;  hauteur,  267  millimètres;  xvia''  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau. 

149.  (I,  39,)  -  Traductions  des  ouvrages  attribués  à  S.  Denys  l'Aréo-- 
pagite. 

1.  I .  «  Epistola  beali  Dionisii  ad  Tiniotheum  de  passione  beati 
••  Pauli.  »  Commencement  :  •  Saluto  te,  divum  discipulum  et  fdium 
"  spiritualis  et  veri  patris.  ,  .  » 

2.  «  Sermo  sancti  Ylarii  de  sancto  Paulo  apostolo.  »  -  Commen- 
cement :  «  Apostoli  Pauli  per  opéra  et  in  Acheia...  » 

H.  I.  "De  ecclesiastica  ierarchia.  »  Traduction  de  Jean  Scot, 
avec  le  commentaire  de  Hugues  de  Saint -Victor.  (Voir  le  numéro 
suivant.) 

2 .  «De  divinis  nominibus.  »  Comme  au  n"  i . 

3.  "  De  mistica  theologia.  »  Comme  aux  n"  1  et  2. 

4-  "  Dyonjsii  Ariopagile  epislole  diverse.  »  Traduction  de  Jean 
Scot. 


/ 


68  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

5.   «  Nova  translatio.  »  De  Jean  Sarrasin. 

a.  «  Ecclesiastica  ierarchia.  »  -  Commencement  :  «  Prologus  Jo- 
«  hannis  Sarraceni  ad  niagistrum  Johannem  de  Sareberiis  de  ec- 
«  clesiastica  ierarchia.  -  Posl  translationem  angelice  ierarchie.  .  .  >. 

b.  «  De  divinis  nominibus.  »  -  Commencement  :  «  Prologus 
«  Johannis  Sarraceni  ad  Odoneni,  Sancti  Dyonisii  reverendum  ab- 
-  batem,  in  bbruni  beati  Dyonisii  Ariopagite  de  divinis  nonnnibus. 
«  -  Memor  hospitii  et  mee  sponsionis.  .  .  » 

r.  "  De  mistica  theologia.  »  -  Commencement  :  «  Ante  mysticam 
«  theologiam  syml)olica  theologia.  .  .  « 

d.  Lettres  de  S.  Denys,  au  nombre  de  lo;  manque  la  lettre  à 
Apollophane. 

Vélin;  209  feuillets;  •?.  colonnes;  hauteur,  34o  millimètres;  xiii"  siècle.  Les 
deux  premiers  articles  sont  d'une  autre  main,  avec  grotesques  et  encadrements. 
Reliure  du  \\n'  siècle,  en  veau.  -  Franciscains. 

N"    150.    (I,  A 5.) -Traductions  latines  des  ouvrages  attribués  à  S.  Denys 
l'Aréopagite. 

I .  Il  Liber  lerarchiarum  magni  ariopagite  Dyonisii.  »  —  Commen- 
cement :  «  Magnus  ariopagita  Dyonisius. . .  »  Vient  ensuite  la  préface 
d'Anastase  le  Bibliothécaire,  dont  voici  l'incipit  :  «  Prefacio  Ana- 
stasii,  Apostolice  sedisbibliothecarii,  ad  excellentissimum  etchris- 
tianissimimi  regem  Karolum.  Inter  cetera  studia,  que  lam  lauda- 
»  bilis  actio ...»  On  trouve  ensuite  :  «  Versus  Joannis  Scoti  ad 
Karolum  imperatorem.  -  Hanc  libam  sacro  Grecorum  nectare  ple- 
nam .  ,  .  »  Dédicace  de  Jean  Scot  :  «  Gloriosissimo  catholicoruni 
regum  Rarolo  lohannes,  extremus  sophie  studencium,  saluteni. 
Valde  quidem  admiranda.  .  .  »  —  Prologue  du  mémo  auteur  : 
Prologus.  Primus  ilaque  liber,  qui  inscribitur  de  celesti  ierar- 
chia. . .  »  -  Des  vers  en  l'honneur  de  S.  Denys  :  «  Lumine  sydereo 
Dyonisius  auxit  Athenas ...  «  -  Un  prologue ,  dont  l'auteur  ne  se 
nomme  pas  :  "  Brevis  et  valde  necessaria  declaracio  disposicioni.s 
«  tocius  operis  subsequentis  et  que  legenlibus  utilitas.  Compellil 
<i  me,  dilectissime  Oporlune ...<>-  Ucxplanacio  de  Hugues  de  Saint- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  69 

Victor  :  «  Jiidei  signa  querunt  et  Greci  sapienciam. . .  »  Elle  a  6  cha- 
pitres. -  Enfin,  la  traduction  du  De  celesli  ierarchia,  par  Jean  Scot, 
avec  le  commentaire  perpétuel  de  Hugues  de  Saint-Victor.  -  La 
traduction  de  Jean  Scot  est  dans  Migne,  Patrol.  lat. ,  CXXII,  c.  1026, 
et  le  commentaire  de  Hugues  de  Saint-Victor,  i6iV/em,  CLXXV, 
c.  935. 

2.  «De  ecclesiastica  ierarchia  »  -  Commencement  :  «  Prologus. 
"  Secundus  vero  liber,  cui  est  inscrlptio  de  ecclesiastica  ierarchia ...» 
Traduction  de  Jean  Scot,  avec  le  commentaire  de  Hugues  de  Saint- 
Victor. 

3.  «  De  divinis  nominibus.  »  -  Commencement  :  «  Prologus. 
«  Tertius  iste  liber  continet  divinarum  nominationum  virtutes ...» 
Comme  au  n°  2. 

4.  "  De  mistica  theologia.  »  -  Commencement  :  «  Prologus. 
n  Quartus  de  mistica  theologia  liber.  .  .  »  Comme  aux  n°*  2  et  3. 

5.  Lettres  de  S.  Denys  l'Aréopagito,  au  nombre  de  1  1,  dont 
voici  les  titres  :  ■<  Gaio  monacho,  1'.  -  Eidem  Gayo,  11*.  -  Eidem 
«Gayo,  ni".  -  Eidem  Gayo,  nu*.  -  Dorotheo  ministro,  v".  -  Sosi- 
"patro  sacerdoti,  vi".  -  Pohcarpo  summo  sacerdoli,  vu''.  -  Demo- 
"  philo  thérapeute  de  propria  mansuetudine  et  bonitate,  viii".  - 
«  Tyto  pontifici  interroganti  per  epistolam,  num  sapienlie  domus 
«  et  quis  crater  et  quis  ejus  esce  et  potus,  viiii*.  -  Johanni  theologo 
«  apostolo  et  euvangeliste  détermina to  et  credito  Pathmo  insuie,  x. 
«  -  Appollophanio  congreco  et  conphilosopho ,  a  cultu  solis  con- 
«  verso  ad  fidem  Chrisli,  xr.  »  -  Traduction  de  Jean  Scot;  Migne, 
Palrol.  lat.,  CXXII,  c.   1177. 

6.  «De  angelica  ierarchia.  »  Traduction  de  Jean  Sarrasin  (voir 
n"  1/19). 

Parchemin;  291  feuillets;  y.  colonnes;  hauteur,  365  millimètres;  xiii"  s*. 
Quelques  lettres  ornées  d'un  beau  style.  Gloses  interlinéaires.  En  titre  courant, 
numéros  des  chapitres. 

Iloliiiro  du  xvu'  siècle,  en  veau.  -  Auguslins. 

N"   151.   (f,  238.)  —  Traductions  des  ouvrages  de  S.  Denys  l'Aréopagite, 
et  commentaires  sur  ces  ouvrages. 


70  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

I.  1 .  (Fol.  i)  «  Incipit  prefacio  magistri  Hugonis,  canonici  eccle- 
"  sie  Sancti  Victoris,  super  ieraichiam  iheologi  Dyonisii  ariopagite, 
<■■  de  differentia  mundane  théologie  alque  divine  et  de  demonstra- 
«  tionibus  eariim...  »  C'est  Vexplanacio  et  le  commentaire  perpétuel 
de  Hugues  de  Saint -Victor,  avec  les  passages  de  la  traduction  de 
Jean  Scot,  qui  y  sont  particulièrement  expliqués. 

8.  (Fol.  91)  «De  eccle.siastica  ieiarchia.  »  Traduction  de  Jean 
Sarrasin. 

3.  (Fol.  1  10)  «De  divinis  nominibus.  "  Traduction  du  même. 
La  fin  manque. 

4.  (Fol.  i34)  «  Epistola  beati  Dyonisii  ad  Timotheum  de  pas- 
"  sione  beati  Paidi  apostoli.  »  -  Commencement  :  «  Saluto  te  divum 
«  discipulum .  .  .  «  (Voir  plus  haut,  n"  i/ig,  p.  67.) 

.5.  (Fol.  i36)  Autre  du  même  :  «Nunc,  nunc  ad  le  sermo  diri- 
«  gitur ...» 

6.  (Fol.  137)  «  De  mislica  theologia.  »  Traduction  de  Jean  Sar- 
rasin; 5  chapitres. 

7.  (Fol.  il\.o)  Lettres  de  S.  Denys  l'Aréopagite,  au  nombre  de 
dix.  Traduction  du  mêiue. 

8.  (Fol.   lAv)  "  Db  angelica  ierarchia.  »  Traduction  du  même. 

II.  Commentaire  de  Thomas,  abbé  de  Verceil,  sur  les  quatre 
traités  de  S.  Denys.  Voici  le  comrqencement  de  ce  commentaire 
pour  chaque  ouvrage  : 

I .  (Fol.  1  64)  «  De  angelica  ierarchia.  -  Apparatus  abbatis  Ver- 
«  cellensis.  -  Omne  bonum  datum  naturalium  et  omne  donum 
"  naturam  pei  ficiens ...» 

a.  (Fol.  i8i)  «  Ecclesiastice  ierarchie  traditio  et  que  hujus 
'<  intentio.  -  0  Thimothee,  qui  pluribus  justis  Christi  ministris  jus- 
«  tior  es,  conveniens  est  ut  luis  qui  perfecle  introducti  sunt.  .  .  ' 

3.  (Fol.  195)  «De  divinis  nominibus.  -  Post  libriun  de  divinis 
«  karacteribus,  in  que  tracta vi  de  distinctione  divinarum  persona- 
«  rum ,  transire  ad  tractanda  divina  nomina ...» 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  71 

4.  (Fol.  223)  «De  niystica  theologia.  -0  Trinitas  supersub- 
"  stanlialis,  super  dicta  et  super  l)ona  inspectrix,  per  approbatio- 
•  neni...  »  A  la  fin,  on  lit  :  «  Explicit  liber  beali  Dyonisii  et  abbatis.  » 
Le  commentaire  de  Thomas,  abbé  de  Verceil,  a  été  imprimé  à 
Cologne,  i536,  in-folio. 

Vélin;  228  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2o4  millimètres;  la  première 
partie  du  manuscrit  est  du  xiv"  siècle;  la  seconde,  du  xin°  siècle.  Aucun  orne- 
ment. Titre  courant  dans  une  partie  du  manuscrit. 

Reliure  du  wif  siècle,  en  veau.  —  Franciscains. 

N°  152.  (1,  210.)  -  1.  (Fol.  1)  Cassien.  «Liber  collationum  sanctorum 
«  patrum.  »  -  Prologue  :  «  Perfectam  hanc  celestemque  quisque 
«  legerit  hujus  scripture  doctrinam. . .  «  -  Préface  :  «  Debitum  quod 
«  beatissimo  papœ  Castori ...  »  -  Ne  contient  que  les  Collations  1-10 
de  l'édition  Migne  [Palrol.  lat.,  XLIX,  ce.  lx-j']-^M\). 

■2.  (Fol.  io4  v°)  «  Incipit  prologus  in  vita  beati  Pacomii  ab- 
«  bâtis.  -  Domine  venerande  mihi ,  in  Christo  quoque  magnificen- 
«tissime,  Dionisius  Exiguus  lilius  pio  venerationis  proposito.  .  .  » 
Commencement  et  fin  de  l'ouvrage  :  «  Dominus  noster  Jésus  Cbris- 
«  tus,  sapientie  fons  et  scientie.  .  .  quia  ipsi  debetiu  omnis  laus  et 
«  gloria  in  secula  seculorum,  amen.  -  Explicit  vita  sancti  Pachomii 
«  abbatis.  »  -  Vie  d'un  auteur  grec  anonyme,  traduite  en  latin  par 
Denys  le  Petit;  Migne,  LXXIII,  ce.  227-272. 

3.  (Fol.  128)  «Incipit  vita  de  beato  Paulo,  cognomento  Sim- 
«  plice.  —  Fuit  quidam  inter  discipulos  beati  Antonii  Paulus  nomine, 
«cognomento  Simplex;  hic  inicium  conversionis  sue,  .  .  et  tanla 
«  nobis  ostendit  mirabilia,  ipsi  gloria  et  honor  in  secula  seculorum. 
«  Amen.  »  -  Rufin  d'Acjuilée,  Historia  monachoram,  c.  xxxi  (Migne, 
XXI,  c.  457-G2). 

4.  (Fol.  i3o)  «Incipit  prologus  sancli  Iberonimi  presbileri  in 
«  vita  sancti  Pauli  primi  heremite.  -  Inter  nudtos  sepe  dubitalum ...» 
Commencement  de  la  vie  :  «  Per  idem  ergo  tempus,  quo  talia  age- 
«banlur.  .  .  »  Prologue  et  fragments  de  l'ouvrage  de  S.  Jérôme; 
Migne,  XXlII.c.  17. 

5.  (Fol.  i33  v°)  '•  Incipit  prologus  sancli  leronimi  presbileri  de 


72  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  vita  beati  Hilarionis  nionachi  et  heremite.  —  Scripturus  vilani  beali 
«  Hylarionis.  .  .  »  Commencement  de  l'ouvrage  :  «  Hylarion  ortus  in 
n  Cotabatan  [sic)  vico,  qui  circiter  y  niiliaria  a  Gaza  mbe.  .  .  « 
Migne,  XXIII,  c.  29. 

6.  (Fol.  1/^2  v°)  Lettre  écrite  vers  i  120  par  Amelius,  évèque 
de  Toulouse,  à  Henri  I",  roi  d'Angleterre,  pour  lui  recommander 
le  monastère  de  Grandselve,  nouvellement  fondé. 

Parchemin;  1/12  feuillets;  hauteur,  yyi  millimètres;  xu°  siècle. 

Reliure  ancienne  délabrée.  En  garde,  deux  feuillets  provenant  d'un  livre 
liturgique,  du  même  temps.  —  Franciscains;  a  aussi  appartenu  à  Grandselve, 
comme  le  prouvent  les  m^ots  suivants  écrits  sur  un  feuillet  de  garde,  en  carac- 
tères du  xu°  siècle  :  «  Liber  sancte  Marie  Gi  andissilve.  « 

N°   153.   (1,  1  20.)- Cassien. 

1.  "De  instilutis  cenobiorum,  »  en  douze  livras.  Précédé  de  la 
lettre  de  Castor,  évêque  d'Apt,  à  Cassien,  évèque  de  Marseille;  en 
voici  les  premiers  mots  :  «  Domino  sancto  speciali  gloria  decorato  .. 
«  Rationabiliter,  pater,  irrationabilibus...  »  Le  prologue  de  Cassien 
commence  par  ces  mots  :  «  Veteris  instrumenli  narrât  ystoria. . .  »  - 
Migne,  Palrol.  lat.,  XI.IX,  c.  53. 

2.  «  Ejusdem  collationes.  »  -  L'ouvrage  est  divisé  en  deux  par- 
ties. Titre  de  la  première  :  "  In  nomine  Domini.  Incipit  liber  col- 
Il  lationum  beati  Cassiani,  qui  et  Jobannis,  Massiliensis  presbiteri. 
Il  Hic  codex  continet  collationes  sanctorum  patrum  numéro  xxnii.  - 
«  Ad  EUadium  et  Leoncixmi  episcopos  collationes  numéro  decem. 
«  -  Incipiunt  capitula  prime  coUationis  abbatis  Moysis  de  monachi 
"  destinatione  vel  fine.  .  .  »  -  Préface  de  Cassien,  commençant  par 
ces  mots  :  «Debitum  quod  beatissimo . . .  «-L'ordre  des  Collations 
n'est  pas  le  même  que  dans  l'édition  de  Migne  ;  les  10  premières 
sont  les  mêmes;  la  i  i^  du  manuscrit  correspond  à  la  19'  de  Migne, 
la  1  2"  à  la  20^  la  i3''  à  la  2I^  la  1 /i«^  à  la  22«,  la  1  5^  à  la  23^  la 
16*  à  la  24*.  —  Titre  de  la  seconde  partie  :  «  Incipiunt  collationes 
«  septem  ad  Honoratum  episcopum  et  Eutberium  famuluni  Christi 
Il -Prcpbatio  sancti  Cassiani.  Cum  virtutem  perfectionis  ve.stre. . .  » 
Au  lieu  de  7  Collations,  le  manuscrit  n'en  contient  plus  que  4  qui 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  73 

correspondent  aux  Collations  i  i  - 1 4  de  l'édition  Migne ,  Patrol.  lai. , 
XLIX,  c.  4  7  7  et  suivants. 

Sur  le  dernier  feuillet,  notes  sans  intérêt  sur  Cassien  et  ses  ou- 
vrages, de  deux  mains  du  xv*  siècle;  et,  de  l'une  des  deux  mains, 
ces  mots  :  «  Iste  liber  estHugonis  de  Roffinhaco,  Dei  gratia  Rivensis 
«  episcopi.  »  Hugues  de  Rouffignac  fut  évêque  de  Rieux  de  i/iaô 
à  i46o.  -  En  tête  du  manuscrit,  de  deux  mains  du  xiV  ou  du 
XV*  siècle,  table  des  livres  du  premier  ouvrage  et  des  Collations 
du  second. 

Parchemin;  i34  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  32  i  millimètres;  xiv"  siècle. 
Reliure  délabrée. 

N"   154.   (I,  7.)  -  S.  Ambroise.  -  Ouvrages  divers  : 

1.  «  Tractatus  sancti  Ambrosii,  episcopi  Mediolanensis,  in  epi- 
«  stola  ad  Romanos .  .  .  ad  Corinthios,  .  .  »  Ce  commentaire  s'arrête, 
dans  le  manuscrit,  à  l'épître  à  Philémon  et  ne  comprend  pas  l'épître 
aux  Hébreux.  -  Migne,  Patrol.  lai.,  XVII,  c.  /i5. 

A  la  suite ,  la  note  suivante  :  «  Hune  librum  fecit  scribi  dominus 
«  Bemardus  de  Castaneto ,  episcopus  Albiensis ,  anno  Domini  m"  ce" 
«  nonagesimo  tercio,  » 

2 .  «  In  hoc  conlinentur  corpore  libri  beati  Ambrosii  episcopi  in 
«  patriarchis,  de  Joseph  libri  11°,  de  Noe  liber  1"',  de  Abraham 
•  libri  11°.  »  —  Migne ,  XIV,  ce.  36i,  ^19  et  642. 

Précédé  du  fragment  suivant  :  «  Incipiunt  versus  Adelmi  epi- 
«  scopi  de  sancto  Ambrosio.  »  Extrait  du  De  laudibus  virginum  (Migne , 
LXXXIX,  c.  25o).  Voici  le  premier  et  le  dernier  de  ces  vers,  au 
nombre  de  26  : 

Fulsit  in  Hesperia  famosus  laude  sacerdos. . . 
Plures  producens  ad  celi  régna  phalanges. 

3.  «  Incipit  liber  s.  Ambrosii  de  bono  jejimio  et  Heha  féliciter.  » 
-  Migne,  XIV,  c.  697. 

A  la  Hn,  une  note  conçue  dans  les  mêmes  termes  (p.ie  la  précé- 
dente et  datée  de  1  293.  Sur  le  premier  feuillet  du  manuscrit,  la 

MAI».  DES  BIBI..  —  VU.  JO 


74  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

clause  de  donation  aux  Doniinkains  de  Toulouse  et  une  table  du 
contenu. 

Vélin;  igS  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Sgô  millimètres.  Année  1293. 
Lettres  ornées,  titre  courant  en  rubrique. 

Reliure  ancienne,  en  bois.  En  garde,  fragments  de  manuscrits  du  xiv"  s", 
contenant  des  fragments  d'un  traité  intitulé  :  Ars  nolatoria  {sic) ,  des  questions  de 
théologie  et  d'astrologie  et  un  passage  d'un  traité  sur  la  Trinité.  —  Dominicains. 

N°   155.    (I,  4o.)  -  Opuscules  de  S.  Ambroise,  de  S.  Jérôme,  etc. 

I.  S.  Ambroise.  -  »  Tractatus  de  psaimo  c"  octavo  x".  »  -  Com- 
mencement :  «  Licet  mystica  queque  velut  tube  increpuerit  sono ...» 
-Migne,  Palrol.  lat.,XY,  c.  1  197  A  la  suite,  quelques  lignes  inti- 
tulées :  Interpretalioncs  Hcbraicarum  litterarum. 

II.  Du  même.  -  (Fol.  72)"  De  officiis  libri  très.  »  -  Commen- 
cement :  Il  Non  arrogans  videri  arbitror  si  inter  fdios  suscipiam. . .  » 
-  Migne,  XVI,  c.  3  3. 

IIL  (Fol.  99)  Lettres  et  opuscules  de  S.  Jérôme,  dont  voici  le 
détail  : 

1.  (Fol.  loo)  «Ad  Riisticum  monachum.  »  -  Migne,  XXII. 
c.  1  072. 

2.  (Fol.  1 03  )  «  De  monogamia  ad  Ageruchiam.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  ioii6. 

« 

3.  (Fol.  io5)  "Ad  Heliodorum  episcopum,  epitaphiuni  Nepo- 
«  tiani  presbiteri.  «  -  Migne,  XXII,  c.  589. 

k.  (Fol.  107)  «Ad  Nepotianum  presbiterum.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  527. 

5.  (Fol.  1  1  o)«  Demansionibuslsraeliticipopuli.  »-Migne,  XXll. 
c.  698. 

6.  (Fol.  Il  5)  «Ad  Minervum  et  Alexandrum  de  resurrectione 
«  Cbristi.  »  -  Migne,  XXll,  c.  966. 

7.  (Fol.  118)  «  Explanatio,  ad  Principiam  virginem,44  psalmi, 
"  scilicet  EraclaviL  »  -  Migne,  XXU,  c.  622. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.    '  75 

8.  (Fol.   12a)   i<  Expositio  capituli    vi.   Isaie.  »  -  Migne,   XXII, 
c.  36 1. 

9.  (Fol.  1  25)  «  Damasus ad leronimum.  « -Migne,  XXII,  c.  876. 

10.  (Fol.    125)  Il  Ad  Daniasum  episcopum,   de  Osanna  in  ex- 
«  celsis.  »  -  Migne,  XXII,  c.  875. 

1  I.   (Fol.  126)  «Ad  supradiclum  papam,  de  friigi  et  luxurioso 
«  fdio.  »  -  Migne,  XXII,  c.  379. 

1  2.    (Fol.  129)  Il  Ad  Helbidiam.  »  -  Migne,  XXII,  c.  980. 

\  3.  (Fol.  1 35)  «  Epistola  Damasi  ad  leronimum.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  A5  I. 

i/|.   (Fol.  1 35)  «  leronimi  ad  Damasum   de  impositis  questio- 
«  nibus.  »  -  Migne,  XXII,  c.  452. 

i5.   (Fol.  187)  «  Ad  papam  Damasum,  cnr  apud  Syriam  in  fide 
.  communicare  debeat.  »  -  Migne,  XXII,  c.  358. 

16.   (Foi.  187)  Il  Ad  eundem,  de  Iractatu  Origenis  in  epitala- 
'I  micis  canticis.  »  —  Migne,  XXIII,  c.  1  1  1  7. 

1  7.   (Fol.  1  38)  Il  Incipil  tractatus  Origenis  in  canticis,  translatas 
«  a  leronimo.  »  -  Migne,  XXIII,  c.  1  i  19. 

18.  (Fol.  1^3)  «Ad  Damasum    nrbis    Rome    de   hoc    nomine 
Il  ypostasis.  «  —  Migne,  XXII,  c.  355. 

19.  (Fol.    i/i3)  «  Adversus  Elvidium,  de  perpétua  virginitate 
Il  béate  Marie  matris  Domini.  »  -  Migne,  XXIII,  c.  i83. 

20.  (Fol.  i48)  «Ad  Pamachium,  de  optimo  génère  inJerpre- 
«  tandi.  »  -  Migne,  XXII,  c.  568. 

21.  (Fol.    i5o)    «Ad  Innocentium,    de    seplies  percussa.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  325. 

22.  (Fol.  1  5 1)  «  Ad  Avituu),  de  erroribus  Origenis  in  libro  Péri 
«  arc/ion.  »  — Migne,  XXII,  c.  1059. 

23.  (Fol.  i53)  «  Ad  Denielriadem  virginem.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  607. 

"xli.   (Fol.  167)  I' Ad  Fabiolam,  de  veste  sacerdotali.  »-  Migne, 
XXn,  c.  607. 


76  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

25.  (Fol.  160)  11  Liber  contra  Riifinum.  »  Troisième  livre  de  la 
réponse  à  Rufin;  Migne,  XXUI,  ce.  457-492. 

26.  (Fol.  i64)  «  De  epistolis  Epiphanii.  » 

27.  (Fol.  167)  "  Liber  ad  Eustochium  de  virginitate  servanda.  " 

-  Migne,  XXIi,  c.  394. 

28.  (Fol.  174)  «  Pelagii  ad  Demetriadem  virginem  »  -  Migne, 
XXX,  c.  1  5. 

29.  (Fol.  181-186)  «  Epitaphium  sancte  Paule  a  beato  lero- 
«  nimo  editum.  «  —  «  Epitaphium  ejusdem  in  tumulo.  »  -  «  In  foribus 
«  spelunce  aliud  epitaphium.  »  -  «  Descriptio  temporis  conversionis 
«  et  sancte  vite  et  mortis  Paule.  »  Migne,  XXII,  cc.:878-9o6. 

30.  (Fol.  186)  «  Apologeticus  leronimi  ad  Pamachium.  »  -  Mi- 
gne, XXII,  c.  493. 

3i.  (Fol.  190)  «  Ad  Oceanum,  de  unius  uxoris  viro.  «-Mi^ne, 
XXII,  c.  653. 

32.  (Fol.  192)  «  Epistola  consolatoria  ad  amicum  egrotum.  »  - 
Migne,  XXX,  c.  61 . 

33.  (Fol.  196)  «  Epistola  ad  Rusticum,  super  penitentia  exorta- 
«  toria  »  -  Migne,  XXII,  c.  1  igô. 

34.  (Fol.  198)  «Ad  Pamachium,  de  dormitione  Pauline.»  — 
Migne,  XXII,  c.  659. 

35.  (Fol.  -199)  «  Epistola  ad  Fabianum,  dyaconum  lapsuni,  de 
«  penitentia  exortatoria.  »  -  Voir  plus  haut,  n"  33. 

36.  (Fol.  201)  «Paule  et  Eustochii  ad  Marcellam  exhortatoria 
«  de  locis  sanctis.  »  -  Migne,  XXII,  c.  483. 

37.  (Fol.  2o3)  «Ad  Oceanum  de  morte  Fabi  oie.  »- Migne, 
XXII,  c.  690. 

38.  (Fol.  2o5)  «  Ad  matreni  et  fdiam  in  Gallia  commanentes.  » 

-  Migne,  XXII,  c.  953. 

39.  (Fol.  206)  «Ad  Vigilantium  presbiterum.  »- Migne,  XXli, 
c.  602. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  77 

4o.   (Fol.  207)  «  Ripario  presbitero.  »  -  Migne,  XXII,  c.  906. 
4i.   (Foi.  208)  «  Adversus  Vigllantium.  »- Migne,  XXIII,  c.  339. 

42.  (Fol.  210)  «  Ad  Eiyodoriim  monachum.  »- Migne,  XXII, 
c.  347. 

43.  (Fol.  211)  «  Ad  Furiam,  de  viduitate  servanda.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  55o. 

klx-  (Fol.  2  1 4  )  "  Ad  Salvinam,  de  morte  Nebridii  et  de  viduitate 
<t  servanda.  «  -  Migne,  XXII,  c.  724. 

45.  (Fol.  216)  «Ad  Julianum  exortatoria.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  960. 

46.  (Fol.  217)  «  Epistola  beati  Epiphanii,  Salamine  Cypri  epi- 
«scopivad  Johannem,  Constantinopolitanum  episcopum,  translata 
«  de  greco  in  latinum.  »  -  Migne,  XXII,  c.  017. 

47.  (Fol.  219)  «S.  leronimi  ad  Dardanum  de  terra  Repromis- 
"  sionis.  »  — Migne,  XXII,  c.   1099. 

48.  (Fol.  22  1  )  «  AdLetam,  de  institiitionePaule  filie.  »  — Migne, 
XXII,  c.  867. 

49.  (Fol.  2  23)  «Ad  Tirasium  epistola  consolatoria  de  morte 
«  filie.  «  -  Migne,  XXX,  c.  278. 

50.  (Fol.  2  2  3)  «Consolatoria  ad  dominam  Pauiam  de  dormi- 
«  tione  Blesille.  »  -  Migne,  XXII,  c.  465. 

5i.  (Fol.  2  25)  «  Ad  Principiam  virginem,  de  vita  Marcelle.  «  - 
Migne,  XXII,  c.  1087. 

52.  (Fol.  227)  «  Pammacbii  et  Oceani  leronimo.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  743. 

53.  (Fol.  227)  «Pammachio  et Oceano.  »- Migne,  XXII,  c.  743. 

54.  (Fol.  229)  «Ad  Paulum  presbiterum.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  579. 

55.  (Fol.  23o)  «  Prefatio  Ruiini  presbiteri  librorum  Péri  archon , 
«  quos  de  greco  Iranstulit  in  latinum.  »  -  Migne,  XXII,  c.  733. 

56.  (Fol.  23 1)  «Ad  Theodoram.  »  -  Migne,  XXII,  c.  685. 


78 


CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 


57. 


«  chi.  »  -  Migne,  XXX,  c.  388. 

58.   (Fol.  282)  c<  Ad  F.ugeniuni  presbilerum,  de  Melchisedech.  « 
-Migne,  XXII,  c.  676. 

Fol.  2  33)  «Ad  Amandum  presbiterum.  »  -  Migne,  XXII, 


Fol.  aSi)  •<  Ad  Occeanum  [sic],  de  clerici  vita  vel  mona- 


59. 
c.  56o. 

60. 
Migne , 

61. 
XXII,  c 

62. 
XXII,  c 

63. 

64. 
c.  346. 

65. 
XXII,  c, 

66. 
Migne , 

67. 
«  sicus  ( 

68. 
c.  359. 

69. 

XXII,  c 

70. 

c.  689. 

7'- 
«  débet. 

72. 
«  différant.  »  -  Migne.  XXII,  c.  1  192. 


Fol.  234)  «  lucipit    conjuncta  pieinisse  ad   eumdeni.  »  - 
XXII,  c.  562. 

Fol.  234)  «Ad  Ruiinum  presbite/um  Rome.»  -  .Migne, 
682. 

Fol.  2  35)  n  Ad  Antoniuni,  monachuni  Helinone.  »  -  Migne, 
346. 

Fol.  235)  «  AdvirginesEmonenses.  «-Migne,  XXll,  c.  344- 

Fol.  235)  «Ad  Gastorinam  materteram.  »  -  Migne,  XXII, 

Fol.   235)  "Ad    Pauluni    senem  Concordiae.  »  -  Migne, 
343. 

Fol.  235)  «Ad  Cromatium  et  Jovinnm  et  Kusebiuni.  »  - 
XXll,  c.  338. 

Fol.  236)  "Ad  Theodosium  et  ceteros  anaclioritas  intrin- 
sic)  conimorantes.  »  -  Migne,  XXII,  c.  33 1. 

Fol.  236)    "Ad  Marchum  presbiterum.»  -  Migne,  XXII, 

Fol.  2  36)  «  AdNiceam,  hypodiaconum  Aquileie.  »-  Migne, 
34i. 
Fol.  338)  "Ad  Abigarum  monachiim.  »  -  Migne,  XXH, 

Fol.  237)  "  Ad  Tranquillinum,  quomodo  Origenem  légère 

. -Migne,  XXII,  c.  606. 

Fol.  237)  «Ad  Evagrium,  quallter  presbiter  et  diacomis 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  79 

78.  {Fol.  237)  "Simbolum    de  fide  Niceni  concilii.  »  -  Migne, 
XXX,  c.  176. 

7/i.   (Fol.  239)  «Ad  Exuperantiuni.  «-Migne,  XXII,  c.  i  192. 

70.   (Fol.  289)  «  Ad  Rusticum,  de  penitentia.  >»  -  Migne,  XXII, 
c.  io38. 

76     (Fol.  289)  «  Ad  Desiderium.  »  -  Migne,  XXII,  c.  4g 2. 

77.  (Fol.  289)  «  Sermo  b.  leronimi  de  virtutibus,  fortitudine, 
«  sapientia  et  prudentia.  »  -  Migne,  XXX,  c.  116. 

78.  (Fol.   24 1)    «Ad  Lucinura   hereniitani.  »  -  Migne,   XXII, 
c.  669. 

79.  (Fol.  24 1)  «  Ad  Magnum,  oratorem  urbisRome.  «-Migne, 
XXII,  c.  664. 

80.  (Fol.    242)  «Ad   Vitalem  presbiterum ,    dé  Salomone   el 
«  Achaz.  »  -  Migne,'  XXII,  c.  678. 

8i.   (Fol.  243)  «Ad  Florentinum ,  de  ortu  amicitie.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  835. 

82.  (Fol.  248)  .Ad  eimdeni.  v  -  Migne,  XXII,  c.  836. 
88.   (Fol.  248)  «  Ad  Castricianum.  »  -  Migne,  XXII,  c.  65 1 . 

84.  (Fol.  244)  «  Ad   Julianum,   diaconum   Aquelegie,  epistola 
K  exortatoria  de  amicitia.  »  -  Migne,  XXII,  c.  887. 

85.  (Fol.   2  44)  «  Ad  Grisogonuni  Marchum.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  842. 

86.  (Fol.  244)  "  Ad  Antonium  monachum.  •  -  Voir  plus  haut, 
n'  62. 

87.  (Fol.  244)  «  Ad  Cyprianuni.  »  -  Migne,  XXII,  c.  1 166. 

88.  (Fol.  a45)  •  Ad  Pamachium  de  libri.s  adversus  Jovinianum.  » 

-  Migne,  XXII,  c.  5i  i. 

89.  (Fol.  245)  «  Ad  Pamachium  el  Marcellani.  "  -  Migne,  XXII, 
c.  790. 

90.  (Fol.  245)  «  Ad  Annuonem,  de  libris  adversus  Jovinianum.  « 

-  Migne,  XXII,  c.  Ô12, 


80  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

91.  (Fol.   2/i6)  «  Ad  Eustochium,  de  virginitate  servanda.  » - 
Voir  plus  haut,  n"  27. 

92.  (Fol.  2^7)  «Ad  Asellam  de  fictis  amicis,  qui  sibi  detrahe- 
«  bant.  »  —  Migne,  XXJI,  c,  4 80. 

93.  (Fol.  247.)  «De  honorandis  parentibus.  »  -  Migne,   XXII, 
c.   i4ô. 

94.  (Fol.  248)  «  Ad  Eustochium  virginem,  de  transmissis  mu- 
i<  neribus.  »  -  Migne,  XXII,  c.  445. 

95.  (Fol.  2  48)  i  Apologia,  quam  pro  se  misit  Rufinus  ad  Ana- 
«  stasium,  urbis  Rome  episcopum.  »- Migne,  XXII,  c.  623. 

96.  (Fol.  249)  «  Sancto  Marcellino    et  Anapsichie.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  io85. 

97.  (Fol.  249)  «  Ad  Marcellamde  onaso.  »  -  Migne ,  XXII ,  c.  473. 

98.  (Fol.  249)  «  Ad  Marcellam,  de  quinque  questionibus  et  de 
«  hiis  qui  Domino  occursuri  sunt.  »  -  Migne,  XXII,  c.  586. 

99.  (Fol.  2  5o)  «  Marcelle,  de  hebraicis  nominibus  et  verbis.  »  — 
Migne,  XXII,  c.  43o. 

100.  (Fol.  25o)  «Ad  Marcellam  de  x  nominibus,  quibus  apud 
«  Judeos  Deus  vocatur.  »  -  Migne,  XXII,  c.  422. 

ICI.    (Fol.  2  5o)  «Ad  Marcellam,  de  fide  nostra  et  de  dogmate 
«  heretico.  »  -  Migne,  XXII,  c.  474- 

102.   (Fol.  25 1)  «Ad  Marcellam,  de  blasphemia  in  Spirituni 
"  Sanctum  inremissibili.  »  -  Migne,  XXII,  c.  477- 

io3.   (Fol.    25 1)    «Ad   Marcellam,  de  detractoribus  suis.»  - 
Migne,  XXII,  c.  43 1. 

io4.   (Fol.   25 1)   «Ad   Marcellam,  de  muneribus.  »  -  Migne. 
-    XXII,c.  48o. 

io5.   (Fol.    25i)    «Ad  Marcellam,  de    Urbe    secedendum.  «  - 
Migne,  XXII,  c.  478. 

106.    (Fol.  202)  «Ad   Marcellam,   ne  contristetur  de  egrota- 
«  tione  Blesille.  »  -  Migne,  XXII,  c.  463. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  81 

107.  (Fol.  2  32)  «Ad  Marcellam,  de  Ephod  et  Seraphym.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  435. 

108.  (Fol.  253)  .Ad  Marcellam.  »  -  Migne,  XXII,  c.  MS. 
10g.   (Fol.  254)  «  Alia  ad  Marcellam.  «  -  Migne,  XXII,  c.  446. 

110.  (Fol.   254)  «Ad  Marcellam,  de  alphabeto  hebraico.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  44 1. 

111.  (Fol.   254)  «Marcelle   de  diapsalmate.  »  -  Migne,  XXII, 
o.  433. 

112.  (Fol.  255)  «  Ad  Marcellam,  de  exitu  Lee.  »- Migne,  XXII, 
c.  426. 

1  i3.   (Fol.  255  )«  Ad  Marcellam ,  de  vita  Aselle.  »- Migne,  XXII, 
c.  427. 

11 4-   (Fol.  255)  «  Epistola  beati  Augustini  ad  sancUmi  leroni- 
•  nium'.  1 

128.   (Fol.   2  56)    "  leronimi    ad    Augustinum    responsiva.  »    - 
Migne,  XXII,  c.  1  i6i . 

1  29.   (Fol.  256)  «  Ad  eundem.  «  ~  Migne,  XXII,  c.  1  i  79. 

i3o.   (Fol    256)  «  Ad  eundem.  »  -  Migne,  XXll,  c.  1  180. 

1 3  1 .   (Fol.  2  56)  «  Ad  Alipium  et  Augustinum.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  I  1  81 . 

i32.   (Fol.  257)  •  Disputatio  de  anima.  »- Migne,  XXX,  c.  261 . 

i33.    (Fol.   260)   «Liber  contra   Jovinianum.  »   -  Commence- 
ment :  «  Pauci  admodum   dies   sunt,  quod  sancti .  .  .  »  -  Migne, 

XXIII,    c.    2  11. 

Vélin;  284  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Syi  millimètres;  xv'  siècle.  Bien 
conservé;  belle  écriture;  lettres  ornées;  une  miniature  en  tète,  représentant 
saint  Ambioise;  une  autre,  au  feuillet  99,  représentant  saint  Jérôme.  Titre 
courant. 

Reliure  ancienne  avec  ornements  en  cuivre.  -  Dominicains. 

'  Après  le  feuillet  355,  in»n(|ucnt  aujourd'hui  plusieurs  feuillets,  qui  contenaient 
le»  lettres  116,  117,  118,119,  '^•^'  '^''  ''•*'•  •  a3,  ta/) ,  1  ^5 ,  1 -^6  de  la  collection 
cl  une  partie  des  lettres  ii5  et  127. 

MM.  DES  BIBI.. Vit.  1 1 


a»  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N"    156.   (I,  11 9.) -S.  Jérôme.  -  Lettres  et   opuscule.s,  dont  voici   le 
détail  : 

1 .  (Fol    1  )  «  Ad  Rusticiim  monachuni.  »  -  Migne ,  XXII,  c.  1072. 

2 .  (Fol.  6)  '<  De  monogamia  ad  Geruchium  [sic).  »  -  Migne ,  XXII , 
c.  io46. 

3.  (Fol.  12)  «  Ad  Paulinum  presbiterum,  de  studio  litleraruni.  » 

-  Migne,  XXII,  c.  54o. 

4.  (Fol.  1  7)  «  Ad  Paulinum.  »  -  Migne,  XXII,  c.  579. 

5.  (Fol.  20)  «Ad  Heliodorum  episcopum,  ephitapbium  Nepo- 
«  ciani  presbiteri.  »  -  Migne,  XXII,  c.  Ô89. 

6.  (Fol.   26)  «Ad  Nepocianum  presbiterum.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  527. 

7.  (Fol.  Sa)  «  Ad  Tbeodoram.  »  -  Migne,  XXII,  c.  685. 

8.  (Foi.  32)  «  Devitaclerici  velmonachi.  »-  Migne,  XXX,  c.  288. 

g.   (Fol.  34)  "  Ad   Rusticum,  de  penitentia.  »  -  Voir,  plus  bas, 
lettre  à  Fabianus,  n"  49. 

10.   (Fol.    38)   "Ad  Pamniachium,   de  dormitione   Panle.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  639. 

i  1 .    (Fol.  42)  "  Ad  Evangclium  presbiterum,  de  Melchisedecb.  » 

-  Migne,  XXII,  c.  676. 

1  2.   (Fol.  44)  '<  Ad  Marcellam,  exortatoria  epistola  de  locis  sanc- 
«  tis.  »  -  Migne,  XXII,  c.  483. 

i3.    (Fol.   48)  «Ad  Oceanum,   de  morte  Flaviole.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  690. 

i4-    (Fol.  52)  "In  Lxxvii"  psalmo.  »  -  Migne,  XXII,  c.  698. 

1  5.   (Fol.  64)  «  Ad  matrem  et  filiam  in  Gallia  commorantes.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  903. 

I  6.   (Fol.  68)  «  Adversus  eumichum  quemdam,  ubi  quiaOrigenis 
«  volumina  legebat.  »  -  Migne,  XXII,  c.  602. 

17.   (Fol.  70)  «  leronimus    adversus  hereticum   quemdam.  »   - 
Migne,  XXII,  c.  906. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  85 

1 8.   (Fol.  7 1  )  «  Adversus  quenidam  hereticum ,  reprehensio  vicio- 
«  mm  ejus.  »  -  Migne,  XXII,  c.  SSg. 

jg.   (Fol.  7  7  )  «  Responsio  nonnullarum  questionuin  Euvangelii 
(■  secimdum  Matheum.  »  -  Migae,  XXll,  c.  56o. 

20.  (Fol.  79)  «  De  malrimonio.  »  -  Commencement  :  «  Repperi 
«junctam  epistole  lue  commentariolo  brevem  cartulani .  .  .  » 

21.  (Fol.  80)  «De   resurrectione   carnis  in   futuro    et   général! 

•  judicio.  »  -  Migne,  XXII,  c.  83o. 

22.  (Fol.  87)  «  Judicimn  Salomonis  sapientis   in  sectione  par- 
«  vuli.  »  -  Migne,  XXII,  c.  682. 

23.  (Fol.  8g)  «Ad    gloriosum    et    beatum   Anthonium    mona- 
«  (hum.  »  -  Migne,  XXII,  c.  3/|5. 

2/1.   (Fol.  91)  «  Ad  amicum  congratulacio  familiaris.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  338. 

2  5.    (Fol.  99)  «  Ad  Principiam  virginem,  explanacio  illius  psalmi  : 
'<  Eructavit  cor  meam.  »  -  Migne,  XXII,  c.  622. 

26.  (Fol.  1 08)  «  Ad  Furiam  virginem,  de  viduitale  servanda.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  55o. 

27.  (Fol.  1  i3)  «  Super  Ysaiapropheta.  .-  Migne,  XXII,  c.  36i. 

28.  (Foi.  1  19)  «  Ad  Damasum,  de  eo  quod  dicitur  et  scripluin 
«  est  :  Osanna  in  excehis.  »  -  Migne,  XXII,  c.  375. 

29.  (Fol.   121)  «Ad  Dama.sum,    de   frugi    et  luxurioso   fdio.  » 
-  Migne,  XXII,  c.  379. 

30.  (Fol.  i4i)  "  A'I  P^n^nachium,  de  optimo  génère  interpre- 

•  tandi. .  -  Migne,  XXII,  c.  568. 

3  1 .   (Fol.  I  47)  •  Ad  Salvinam,  de  morte  Nebridii  et  de  viduitale 
«  servanda.  »  -  Migne,  XXII,  c.  724. 

32.  (Fol.  163)  «Ad  Julianum  exortaloria  epistola.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  960. 

33.  (Fol.  i56)«Ad    Damasum,    urbis   Rome    episcopum.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  355. 


84  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

34.  (Fol.  107)  «Ad  Heibidiam,  solucio  plurium  questionuni.  » 

-  Migne,  XXII,  c.  981. 

35.  (Fol.  173)  «Ad  Innocencium,  de  miraculo  Vercellis  acci- 
«  denti  suis  temporibus.  «  —  Migne,  XXII,  c.  026. 

36.  (Fol.  175)  «Ad  Algasiam,  responsio  plurium  questionum 
«  sacre  Scriplure.  »  -  Migne,  XXII,  c.  1006. 

37.  (Fol.  1 9.5)  «  Simboluni  a  beato  leronimo  compositum  et 
«  beato  Dauiaso  transniissum.  »  -  Migne,  XXX,  c.  1  76. 

38.  (Fol.  197)  «  Epistola  leronimo  per  Damasum  transmissa.  » 

-  Migne,  XXn,  c.  45 1. 

89.  (Fol.  197)  «Ad  Damasum,  urbis  Rome  episcopum,  de  pro- 
«posilis  ab  eo  questionibus  solucio.  »  —  Migne,  XXII,  c.  /to2. 

Ao.  (Fol.  202)  «Ad  Damasum,  cur  apud  Siriam  in  fide  com- 
«  municare  debeat,  leronimus.  »  -  Migne,  XXII,  c.  358. 

^1.  (Fol.  2o3)  «Epistola  beati  Epiphanii,  Salaminie  episcopi, 
«  directa  Jobanni,  Constanlinopolitano  episcopo,  translata  a  beato 
«  leronimo.  »  -  Migne,  XXII,  c.  617. 

42.  (Fol.  209)  «Ad  Transquilinum  monacbum,  quomodo 
«libres  Origenis  légère  debeat.  »  -  Migne,  XXII,  c.  606. 

'43.  (Fol.  2  10)  «  Ad  Avitum,  de  erroribus  Origenis  in  libro  Péri 
narchon.  »  -  Migne,  XXII,  c.  1069. 

kk.  (Fol.  217)  «  Ad  Evangelium ,  qualiter  presbiler  et  diaconus 
«  differunt.  »  -  Migne,  XXII,  c.  1192. 

l\b.   (Fol.  218)  «  Ad  Exuperancium.  ■>  -  Migne,  XXII,  c.  1191. 

46.  (Fol.  219)  «Ad  Desiderium  monacbum  confamiliareni.  «  - 
Migne,  XXII,  c.  492. 

47.  (Fol.  220)  «  De  fortiti.idine,  sapiencia  et  prudencia,  ad  eun- 
«  dem.  "  -  Migne,  XXX,  c.  i  16. 

48.  (Fol.  2  24)  "Ad  Dardanum,  de  terra  Repromissionis.  » - 
Migne,  XXII,  c.  1099. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  85 

49.  (Fol.  289)  «Ad  Fabianum,  reprehensio  vicioruin  ejus.  «  — 
Migne,  XXII,  c.  1  1  90. 

50.  (Fol.  2lili)  «Ad  Crisogoniim  monachum.  »  -  Migne,  XXil, 
c.  337. 

0 1 .  (Fol.  244)  «  Ad  eundem  Crisogonuni  monachum.  »  -  Migne , 
XXII,  c.  342. 

5a.   (Fol.  245)  «Ad  Ciprianum.  »  -  Commencement:  «  Frater 
«Cipriane,  cilo  prenoscens.  .  .  » 

53.  (Fol.  246)  «Ad  Pammachium.  »  -  Migne,  XXII,  c.  5i  i. 

54.  (Fol.  247)  «  Ad  Pammachium  et  Marcellam.  «-Migne,  XXII, 
c.  790. 

55.  (Fol.  248)  «  Ad  Asellam,  de  lictis  amicis.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  48o. 

56.  (Fol.  25o)  «Ad  Demetriadem  virginem.  »- Migne,  XXII, 
c.  1  107. 

57.  (Fol.  260)  «  Ad  Letam,  de  institucione  lîlie  sue.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  867. 

58.  (Fol.  266)  «Ad  Eustochium,  de  virginitate  servanda.  ■>  - 
Migne,  XXII,  c.  394- 

59.  (Fol.  2G8)  «  Ad  Dominionem.  »  -  Migne,  XXII,  c.  5  1  2. 

60.  (Fol.  270)  «Ad  Fabiolam,  de  veste  sacerdotali.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  607. 

61.  (Fol.  279)  «De  hebraicis  nominibus  et  verbis,  ad    Mar- 
«  cellam.  »  -  Migne,  XXII,  c.  43o. 

62.  (Fol.  280)  «  De  X  nominibus  Dei  apud  Hebreos.  «  -Migne, 
XXII,  c.  428. 

63.  (Fol.  280)  «  De  fide  nostra  et  dogmate  heretico.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  474. 

64-   (Fol.  281)  «De  blasphemia  in  Spiritum  sanctum  inremis- 
«  sihili.  »  -  Migne,  XXII,  c.  477- 


86  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

65.  (Fol.  282)  «  Ad  Marcellam ,  de  detractoribus  suis.  »  -  iVligne, 
XXll,  c.  431. 

66.  (Fol.  283)  «  Incipit  de  muneribus,  ad  Marcellam.  »  -Migne, 
XXIÏ,  c.  A80. 

67.  (Fol.  283)  «  Ad  eandem,  de  Urbe  secedendum.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  A78. 

68.  (Fol.  28/1)  «DeEphodet  Séraphin.  «-Migne,  XXII, c.  435. 

69.  (Fol.  287)  «  Ad  eandem  exortatio.  »  -  Migne,  XXII,  c.  446. 

70.  (Fol.  288)  «  Ad  eamdem,de  alphabetohebralco.  »  -  Migne, 
XXII,  c.  44 1. 

71.  (Fol.  289)  «Ad  Marcellam  virginem,  de  diapsalmate  intei- 
«  pretatio.  »  —  Migne,  XXII,  c.  433. 

72.  (Fol.  290)  «  Ad  eamdem,  de  exitu  Lee  virginis.  »  —  Migne, 
XXII,  c.  425. 

73.  (Fol.  291)  «  Incipit  de  vita  Aselle  virginis.  »  -  Migne,  XXII, 
c.  427. 

74.  (Fol.  297)  «De  honorandis  parentibus.  >>  -  Migne,  XXX, 
c.  i45. 

75.  (Fol.  299)  «  Ad  Eustocbium,  de  transmissis  muneribus.  »  - 
Migne,  XXII,  c.  445. 

76.  (Fol.  299)  «De  vita  Marcelle.  »  -  Migne,  XXII,  c.   1087. 

Papier;  3o3feuil!ets  (manquent  les  feuillets /i,  127  k  i4o,  226  à  238,292 
à  29^  et  296;  les  feuillets  3oo  à  3o3  sont  mutilés);  2  colonnes;  hauteur, 
298  millimètres;  fin  du  xiv"  siècle.  Aucun  ornement.  Table  en  tête  sur  2  feuil- 
lets de  parchemin,  indiquant  85  lettres  ou  traités.  —  Au  recto  du  premier  feuil- 
let de  la  table,  d'une  main  du  xvi'  siècle,  le  billet  suivant  :  «Monsieur,  ut 
■  proinissa  apparereni,  j'ay  charché  tout  ce  que  j'ay  peu  pour  voyr  si  trovaroys 
t  ce  que  m'avies  dict,  la  pluspart  de  ce  que  j'ay  trouvé  sont  grandz  livres,  qui 
"  sont  escriptz  en  parchemin,  lesquelz  sans  point  de  faulle  vous  eusse  anvoyés, 
"  mays  sont  si  grandz  que  mon  guarson  ne  les  eut  sceu  porter.  Toutefois  es- 
«  père  de  vous  les  faire  veoyr.  Noslre  imprimeur  est  andormy,  mais  je  n'ay  pas 
•  anteprins  de  le  reveiller.  Si  les  livres  que  aves  ne  vous  servent,  si  bon  vous 
"  samble  les  m'anvoyeres.  —  Tui  sludiosissiinus ,  Francisons  Saignes.» 
Reliure  ancienne  délabrée.  -  Minimes. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  87 

N'   157.   (I,  3o.)  -  S.  Jérôme  et  Bède,  œuvres  diverses. 

1.  S.  Jérôme.  -  «De  viris  illustribus.  »  -  Migne,  Patrol.  lat., 
XXIU,  c.  617. 

2.  Du  même.  -  «  Incipit  prologus  s.  leronimi  in  libro  Hebrai- 
«  carum  questionum  in  Genesim.  »  —  Migne,  ut  supra,  c.  gSS. 

3.  Du  même.  -  «  Ejusdem  explanacio  decem  temptacionurn  ex 
«  Deuteronomio.  »  -  Migne,  ul  supra,  c.   )  3  1  9. 

h-  Du  même.  -  «  Item  succincta  commemoratio  decem  tempta- 
«  cionum.  »  -  Migne,  ut  supra,  c.  1  32  1 . 

5.  Du  même.  -  «  Explanacio  cantici  Debbore  et  Barach  ex  libro 
«  Judicum.  »  -  Migne,  ut  supra,  c.  1  32  1 . 

6.  Du  même.  -  «  Incipiunt  questiones  bebraice  de  libris  Mala- 
«chim,  id  est  Regum.  -  Questiones  bebraice  ex  libro  Samuelis 
«prophète.  »  -  Migne,  ut  supra,  c.  1329. 

7.  Du  même.  —  «Incipiunt  bebraice  questiones  secundi  libri 
«Regum.  »  -  Migne,  ut  supra,  c.  i345. 

8.  Du  même.  -  «Incipiunt  questiones  libri  tercii.  »  -  Migne, 
ul  supra,  c.  1  363. 

9.  Du  même.  -  «  Incipiunt  bebraice  questiones  pTioris  partis  libri 
«  Dabreiamin,  in  quibus  si  vis  tenere  ordinem  historié,  alphabelo  e 
•' regione  afExo  naturaliter  innitere.  »  -  Migne,  ut  supra,  c.  i36o. 

1  0.  «  Incipiunt  [questiones]  in  Abacuch  propheta.  —  Ubicumque 
"  bonus  Domini  ponitur,  gravedo  in  propbetia  illa  signatur.  .  .  «  ~ 
Attribué  à  S.  Jérôme  par  la  table  du  manuscrit;  ne  se  retrouve  pas 
dans  les  œuvres  de  ce  Père. 

11."  De  jejuniis  di.sceptacio.  -  Hec  dicit  Dominus  Deus  exerci- 
«  tuum ...»  Fin  :  «  .  .  .  jejunium  quarti  dicitur,  quod  jejuniuin  in 
«  quarto  mense.  »  -  Même  reniarque  qu'au  n"  1  o. 

12.  «De  sollempnitalibus.  -  Septem  sollenjpnitates  apud  He- 
«  breos,jubente  Dec,  date  sunt..  .  .  »-Fragnjent  de  quelques  lignes; 
mêune  remarque  qu'aux  n'"  i  o  et  i  i . 


88  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

1 3.  Bède  le  Vénérable.- «  Expositio  beati  leronimi  presbiteri  [sic] 
«  in  cantico  Abacuch  prophète.  -Canticutn  Abacuch  prophète  quod 
"  tlbi  exponi .  .  .  »  -  Migne,  XCI,  c.  laSo. 

i/i-  S.  Jérôme.  -  «  Incipit  liber  s.  Iheronimi  de  locis.  «  -  Migne, 
XXIII,  c.  859. 

1  5.  Du  même.  -  «  Incipit  liber  Hebraicorum  nominum  cum  in- 
«  terpretalionibus  suis.  -  Philo  vir  disertissimus  Judeorum.  .  .  »  - 
Migne,  ul  supra,  c.  771. 

I  G.  Du  même.  -  «  Nomina  regionum  atque  locorum  de  Actibus 
«  apostolorum ,  non  a  leronimo,  sed  ab  alio  quodam  [scilicet  vene- 
«  rabili  Beda  presbitero)  descripta  [et  habemas  alibi,  scilicet  post  cxpo- 
«  silionem  ipsius  Bedc  super  Aclus  apostolorum).  -  Acheldemach,  ager 
"  sanguinis,  qui  hodieque  monstratur  in  Helia.  .  .  »  Ce  qui  est  im- 
primé ici  en  italiques  est  d'ime  autre  main.  —  L'ouvrage  en  ques- 
tion est  bien  de  S.  Jérôme;  voir  Migne,  XXIII,  c.  i  297. 

17.  Du  même.  -  «Incipit  prefacio  s.  Iheronimi  presbiteri  in 
"  libro  Didimi  de  Spiritu  sancto.  »  -  Avec  la  traduction  de  l'ouvrage 
de  Didyme.  Migne,  ut  supra,  c.  107. 

Vélin;  i44  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  332  millimètres.  Année  1294. 
Lettres  ornées;  titre  courant  en  rubrique.  —  A  la  fin  du  n°  1  5 ,  la  note  suivante  : 
«Hune  librum  scribi  fecit  domiiius  Bernardus  de  Castanelo,  episcopus  Al- 
«biensis,  anno  Domini  millesimo  ducentesimo  nonagesimo  quarto.»  Ea  tète, 
labié  des  matières  et  formule  de  donation  aux  frères  Prêclieurs. 

Reliure  ancienne  avec  traces  de  chaîne  et  de  fermoirs.  -  Dominicains. 

N"    158.    (I,  3  3i.)- S.Jérôme. 

1 .  "  Explanatio  leronimi  super  epistolam  ad  Titum,  ad  Paulam 
«  et  Eustochiimi.  »  -  Commencement  :  «  Licet  non  sint  digni  fide, 
«qui  fidem.  .  .  »  -  Migne,  XXVI,  c.  553. 

2.  «Explanatio  ejusdem  in  epistola  ad  Philemonem.  »  -Com- 
mencement :  «Qui  voluit  inter  epislolas  Pauli.  .  .  "  -  Migne,  ul 
supra,  c.  699. 

3.  «  Expositio  Iheronimi  in  Canticis  Canticorum.  »  -  Commen- 
cement :  «  Osculetur  me  ab  osculis  oris  sui,  quia  meliora  sunt  iiheva 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  81) 

«  tua  vino.  Ab  Adam  scilicet  usque  ad  Johannem  Baptistam ...» 
L'attribution  à  S.  Jérôme  parait  erronée;  l'ouvrage,  qui  occupe 
38  feuillets,  se  compose  de  i  2  homélies,  la  plupart  assez  courtes. 

^.  «  Incipit  ad  Damasum  papam  epislola  Iheronimi  de  Osanna  in 
0  excelsis.  »  —  Commencement  :  «  Mulli  super  hoc  verbo  diversa  fmxe- 
«runt.  .  .  »  -  Migne,  XXII,  c.  3 76* 

Au  dernier  feuillet,  une  courte  prière,  commençant  ainsi  :  «  In- 
«  mense  misericors  Deus,  qui  per  os  David. . .  »  A  la  suite,  quelques 
lignes  contenant  des  pensées  pieuses  sur  la  mort. 

Parchemin;  81  feuillets;  hauteur,  287  millimètres;  xu"  siècle.  Lettres  de 
couleur. 

Reliure  ancienne,  en  bois,  avec  ornements  de  cuivre  aux  coins  et  au  milieu 
des  plats.  En  garde,  fragment  d'une  Bible  du  w'  siècle,  à  2  colonnes.  -  Au- 
gustins. 

N"   159.   (I,  i3i.)  -  Volume  formé  de  la  réunion  de  deux  manuscrits 
différents  : 

I.    1.  S.  Jérôme.  -  (Fol.  1  v°)  «  leronimus  Marcelle.  —  Testimo- 

•  nia,  que  de  Johannis  euvangelio  congregata  tibl.  .  .  »  —  Migne, 
Palrol  lat.,  XXII,  c.  /iv^. 

2.  Du  même.  -  (Fol.  3)  «Ex  epistola  Iheronimi  presbiteri  ad 
«Damasum  papam  de  oblationibus  panum.  .  .  »  -  Migne,  XXX. 
c.  292. 

3.  Eugyppius.  -  (Fol.  2  v')  Thésaurus  ex  sancti  Augusiini  ope- 
ribus.  Deuxième  partie,  chapitres  1 4^-338.  Edité  à  Bàle  en  i5/|2, 
in -fol,  (Migne,  Patr.  lai.,  LXIl),  d'après  des  manuscrits  conte- 
nant 352  chapitres.  Fabricius  (édition  de  i858,  I,  533)  indique 
des  manuscrits  qui,  comme  le  nôtre,  ne  renfermaient  que  338  cha- 
pitres. 

k.  S.  Augustin.  (Fol.  io4  v'')  «  Brevis  hbroriim  retractatio.  » - 
Commencement  :   «  Jam  diu  est  ut  facere  cogito  atque  dispono 

•  quod .  .  .  »  -  Migne,  XXXII,  c.  583. 

5.  (Fol.  i4ov'»)  Tableau  de  comput,  calendrier  perpétuel,  avec 
des  explications  aujourd'hui  presque  entièrement  effacées. 

MkH.  D£S  BIBL.  —  Vil.  II 


90  CATALOGUK  DES  MANUSCRITS. 

C.    (Fol.  i/iov")  Epilaphe  en  22  vers,  dont  voici  le  texte  : 

Marmore  sub  modico  tua  magnificentia ,  Drudo, 

Clauditur  hic  liumilis;  celica  régna  rapis; 
Mente  prius  mundum  factis  habituque  relinquens. 

In  junii  medio  factus  es  e  medio, 
Centum  mille  decem  septeni  quatuor  anni 

Ibant  a  partiis  tempore  virginei.  — 
Drudonem,  génère,  fortuna,  moribus  altum, 

Maxinia  [Vienna]  nutrivit,  Galiia  prima  [Lugdunutn)  tuiil. 
Tempus  erat  quo  iingua  parum  vel  stola  valerel. 

Magnanimumque  novas  fecit  inire  vias. 
Largus,  acer,  constans,  socialis,  providns,  audax, 

Forcia  non  modico  tempore  bella  gerit. 
Metropolim  régit  eJectus,  quem  papa  fréquenter 

Ad  sacra  compeliit  pallia,  set  renuit. 
Mirificos  actus  concludens  fine  secundo, 

Penitet  et  fugitat  prelia  lucra  solura, 
Dumque  sacrum  Domini  festinat  adiré  Sepulcrum, 

Hinc  humilis  meruit  anlicipare  suiim. 
Transiit  expletis  a  partu  Virginis  anuis 

Undecies  centum  septuaginla  tribus, 
Dimidiando  die  juvenilia  facta  reliquid, 

Ydibus  hune  junii  Christus  ad  astra  lulit. 

Ce  personnage  doit  être  Dreu,  qui  fut  élu  archevêque  de  Lyon 
vers  l'année  1  1 63 ,  et  dont  Thistoire  est  fort  obscure.  Voyez  Galiia 
christiana,  IV,  1  2 5. 


11.  Prévôtin,  chancelier  de  l'église  de  Paris.  «  Sumnia  domini  Pic- 
«positivi,  in  sacra  pagina  doctoris  solempnis,  olim  archiepiscopus 
«  Londoniensis  [sic] ,  clarissimus  [sic)  in  Anglia.  «-Commencement  : 
(Fol.  1  4  1  )  «  Qui  producil  ventos  de  thesauris  suis,  qui  perciissit. . .  » 

Parclipmin;  238  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  288  millimètres.  La  pre- 
mière partie  de  ce  volume  (foi.   i-i/io)  est  du  xu°  siècle  et  doit  être  anté 
Heure  à  Tannée  11 78;  la  seconde  date  du  xiii^siècle^  Aucune  ornementation- 
Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  — Augustins. 

N»    160.    (1,  271.)  -  Recueil: 

I .    Commentaire  anonyme  sur  la  Genèse.  -  Commencenient  : 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  91 

(Fol.  i)  «  Scriptoribus  Ebreonim  traditur  ut  voluminibus  que  com- 
«  ponunt  ex  principio  nariationis  nomina  tribuant,  unde  et  hic  liber 
«  apud  eos  Bresit,  hoc  est  Genesis.  .  .  »  Entre  les  feuillets  i  et  2  , 
manquent  5  feuillets. 

2.  S.  Jérôme. —  «  Liber  de  explanatione  Danielis.  «-  Commen- 
cement :  (Fol.  5o)  «Contra  prophetam  Danielem  XII""""  librum 
«  scripsit  Porphirius.  .  .  »  -  Migne,  XXV,  c.  ^91. 

3.  (Fol.  9a)  Fragment  de  chronique  latine,  donnant  la  liste 
des  rois  de  France  depuis  Clovis  jusqu'à  Louis  VL  La  partie  du 
manuscrit  qui  précède  parait  être  antérieure  à  m  87,  date  de  l'avé- 
nement  de  Louis  VII. 

4.  Bède  le  Vénérable.  -  Commentaire  sur  TApocalypse.  -  Com- 
mencement :  (Fol.  92  v°)  «  Apocalipsis  s.  Johannis,  in  qua  bella  et 
"  incendia.  -  .  »  -Migne,  XCIII,  c.  129.  Manque  la  fin  du  troisième 
livre. 

5.  (Fol.  i3i)  Un  fragment,  contenant  :  i"  d'une  main  du 
XI'  siècle,  les  dernières  lignes  de  l'ouvrage  d'Ethicus;  2°  sur  la 
marge,  d'une  main  du  xn*^  siècle,  le  fragment  suivant  :  «Precepil. 
«  Quibus  datis,  equus  moveri  non  potuit.  At  ille  :  «  Date,  inquid, 
«  alios  c.  sol.  aureos.  »  Cum  dédissent,  equus  solutus  moveri  potuit. 
«  Tune  cum  leticia  re.v  ait  :  «  Vere  beatus  Martinus  bonus  est  in 
«  auxilio  et  durus  in  negocio.  »  Et  veniens  ante  ipsum  promisit 
•  [quod]  XXX  monestia  (sic)  eremitarum  in  convallibus  in  ejus  no- 
«  mine  construerentur.  Inter  cetera  vero,  dum  cum  filio  Albien- 
«sem,  Rutenensem,  Catursensem  atque  Arvernensem  ceterasque 
«  civitates  cepi.sset  in  ea.  »  Ce  fragment  paraît  emprunté  à  une 
chronique  de  Tours,  qui  n'est  pas,  du  reste,  le  Chronicon  Turonense, 
publié  par  Martène  [Ampl.  coll.,  V,  932). 

6.  Julien,  évêque  de  Tolède.  -  Liber  pronosticorum  futur! 
seculi.  -  Commencement:  (Fol.  i3i)  «  Sanctissimo  hac  pre  ce- 
«  teris  familiarissimo  niibi  domino  Idalio,  Barcinoncnsis  sedis  epi- 
•1  scopo,  Julianus,  cathedre  Tholetane  episcopus.  Diem  illum  clara 
«  redemptorum  omnium  recepcione  conspicuimi.  .  .  »  -  Migne, 
XCVI,  c.  453.  Manque  une  petite  partie  du  livre  III. 


02  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Parchemin;  log  feuillets;  hauteur,  248  millimètres;  xii"  siècle.  Plusieurs 
mains.  Lettres  ornées.  -  Sur  le  premier  recto,  notes  aujourd'hui  presque  en- 
tièrement effacées  sur  les  mesures;  au  feuillet  5o  r°,  ordo  mortuoruin,  liste  des 
Psaumes,  par  le  premier  mot,  etc. 

Reliure  molle  en  parchemin.  —  Ancien  553. 

N'°   161.    (1,  2o5.)  -  Origène.  Homélies;  traduction  de  S.  Jérôme. 

1.  Préface  de  S.  Jérôme  :  «  Magnum  quidem  est,  aniice,  quod 
«  postulas.  .  .  »  -  Migne,  Patrol.  lai.,  XXV,  c.  583. 

2.  «  [Origenis]  omlliae  in  libro  Judicum.  »  -  JViigne,  Patrol. 
grœca,  XII,  ce.  gô  1-990. 

3.  «  Ejusdem  omiiiœ  ix  in  Isaiam.  «-Migne,  Patrol.  lat.,  XXIV, 
c.  901. 

4.  «Ejusdem  omiliœ  xiv  in  leremiam.  •  -  Migne,  ut  supra, 
XXV,  c,  585. 

5.  «  Ejusdem  omiliœ  i  et  11  in  Ezechielem.  »  -  Migne,  nt  supra, 
c.  691.  La  fm  manque. 

Vélin;  97  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  260  millimètres;  fin  du  xin"  siècle. 

Reliure  ancienne  en  bois;  fermoirs  en  fer  et  traces  de  chaînes.  En  garde, 
fragment  d'un  manuscrit  de  la  Somme  de  S.  Thomas  d'Aquin,  du  commen- 
cement du  xiv°  siècle,  à  2  colonnes  [Prima  secundœ,  q.  69,  De  t)eatitudinibus). 
-  Sur  ce  fragment,  la  mention  suivante  (écriture  du  xvi"  siècle)  :  F.  Johannes 
Cuniaci,  conventus  Tholose  reformate  congregalionis  Fransie.  — Dominicains  (legs 
Casianet). 

162.   (I,  91.)  -Recueil,  dont  voici  le  détail: 

1 .  «  In  nomine  Domini  nostri  Jesu  Christi.  Incipiunt  adhorla- 
«  tiones  sanctorum  patrum  Egyptiorum  ad  profectum  monachorimi , 
«  quas  de  greco  in  latinum  transtulit  beatus  Hieronimus.  »  —  Com- 
mencement :  (Fol.  i)  "  Hcredes  Dei,  audite  vcrbum  Dei .  .  .  »  - 
Migne,  XX,  c.  1181. 

2.  (Fol.  2  v°)  «Incipiunt  capitula  supra  conscripli  libri  senio- 
•  rum...  »  -  «  Incipit  translatio  sancti  Hieroninii  de  sententiis 
1  seniorum.  »  -  Commencement  :  «  Interrogavit  quidam  presbiter 
«  abbatem  Antonium,  dicens.  .  .  »  -  Migne,  LXXIII,  c.  855. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  93 

3.  «  Nilus  monachus,  de  viii"  viciis  principalibus.  »  -  Commen- 
cement :  (Fol.  53  v°)  «  Principlum  fruclus  flores,  et  principium  ac- 
«  tualis  vitae  abstinentia ...» 

4.  Gualo  Cambrensis.  Poème  contre  la  simonie,  en  44  vers. 
Commencement  (Fol.  56)  : 

Sacrilegis  monachis  emptoribus  ecclesiarum.  .  . 

Voir  Leyser,  Historia  poematam  medii  aevi,  434 >  et  F'abricius, 
IIÏ,  32  1-324  (édit.  Mansi). 

5.  (Fol.  56)  Pièce  de  vers  sur  les  trois  Maries  : 

Anna  viros  habuit  Jhoachiiii,  Cleopha  Salomeque.  .  . 

6.  Poème  d'environ  i  5o  vers  sur  le  Jugement  dernier.  -  Com- 
mencement (Fol.  56)  : 

Hora  novissima,  tempora  pessima  sunt,  vigilemus, 
Ecce  minaciter  imminet  arbiter  ille  supremus.  .  . 

C'est  une  partie  du  poème  publié  par  Mathias  Flacius  dans  le 
Varia  doclorum  pioramque  virorum  de  corrapto  Ecclesiœ  statu  poe- 
mata.  .  .  Basileœ,  i557,  in-S",  p.  24?  et  suiv.,  sous  le  titre  de  : 
«  Bernhardus  Clun.  de  contemptu  mundi  ad  Petrum  abbatem 
«  sumn.  »  On  appelle  aussi  cet  auteur  Bernard  de  Morlas  {Hist. 
/i«.,  XII,  236). 

7.  (Fol.  57)  «  Incipit  epistola  sancti  Cesarii,  episcopi  Arela- 
«  tensis,  ad  Cesariam  abbatissam  ejusque  conventum.  »  —  Com- 
mencement :  «  Coegisti  me,  famula  Dei  ac  venerabilis ...»  -  Migne , 
LXVII,c.  1125. 

8.  (Fol.  57  v"*)  Autre  du  même  à  la  même.  -  Commencement  : 
«  Vereor,  venerabiles  in  Christo  filie ,  ne  dum  vobis ...»  —  Migne , 
LXVU.c.  1128. 

9.  (Fol.  59  V)  Du  même.  -  «Epistola  hortatoria  ad  virginem 
«  Deo  dlcatam.  »  -  Commencement  :  «  0  profundum  divitiarum  sa- 
«  pienlie  et  scientie  Dei.  .  .  »  -  Migne,  LXVU,  c.  i  i35. 

10.  (Fol.  60  v°)  «De  decem  virginibus.  »  —  Commencement: 
«  In  lecllone  que  nobis  recitata  est,  fralres  karissimi.  .  .  »  -  Migne, 
LXXXVllI,  c.  1071.  Sermon  parfois  attribué  à  S.  Augustin. 


94  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

1  1 .  (Fol.  6i)  «  Item  de  decem  virginihus.  »  -  Commencement  : 
«In  lectione  evangelii,  que  nobis  de  decem  virginibus  recitala 
«  est.  .  .  »  -  Homébe  de  S.  Césaire,  Migne,  LXVil,  c.   i  i6o. 

12.  (Fol.  62)  «  Inclpit  ad  virgines,  lamen  ad  munitionem  mo- 
«  nacborum  commoniri  potest.  »  -  Commencement  :  «  Si  diligenter 
«attenditis,  venerabiles  filie .  .  .  «  -  Migne,  L,  c.  1209.  Sermon 
anonyme. 

i3.  (Foi.  63)  Autre  homélie  sur  le  même  sujet,  attribuée 
parfois  à  S.  Jérôme.  —  Commencement  :  «  Quantam  in  celestibus 
«  bealitudinibus .  .  .  »  -  Migne,  XVIII,  c.  77. 

i/i.  (Fol.  66)  Autre  homélie  ad  virgines,  atlribuée  à  Evagrius. 
-Commencement  :  «  Dilige  Dominum  et  amabit  te,  et  servi  illi ...» 
-  Migne,  XX,  c.  I  i8ô. 

1 5.  (Fol.  67)  Autre  homélie  sur  la  virginité.  -  Commencement  : 
«Agite  itaque,  specialis  tirocinii  professores,  excellenlis  propositi 
«  complices ...»  -  Non  indiquée  dans  les  Initia  palrum. 

1 6.  (Fol.  67  v°)  «  Incipit  penitentia  de  Maria  Egiptiaca.  »  -  Com- 
mencement :  Il  Fuit  quidam  senex  in  Palestine  monasteriis,  vite 
«  môribus  et  verbo  decoratus.  .  .  »  -  A  rapprocher  de  la  vie 
grecque,  dont  les  BoUandistes  ont  donné  une  traduction,  avril,  I, 
76  et  suiv. 

17.  (Fol.  71)  «Incipit  passio  vu  dormieotium,  qui  in  Epheso 
•  dormierunt,  vi  kalendas  augusti.  »  -  Commencement  :  «  In  lem- 
"  pore  illo,  régnante  impio  Decio  imperatore,  fada  est  ingens.  .  .  » 

1  8.  (Fol.  7/1  v")  «  Oralio.  »- Commencement  :  «  Alpha  et  Oméga, 
«magne  Deus,  HeU,  Heli,  Deus,  amen.  .- .  »  -  Mone,  Lateinische 
Hymnen,  I,  \k- 

..  -,   19-    (Fol.  75)  Prose.  -  Commencement  :  «  Amor  patris  et  hlii,  - 
«  Veri  splendor  auxilii.  .  .  »  -  Mone,  I,  236. 

20.  (Fol.  7Ô  V)  t  Narratio  Postumiani  de  itinere  peregrinationis 
«  sue.  »  -  Commencement  :  «  Fréquenter  ac  sepius  a  me  flagitatis, 
"  ut  vobis  gratia.  .  .  «  -  Migne,  LXXIII,  c.  81  3. 

2  I .   (Foi.  77  v")  «  Incipit  homelia  sancti  Johannis  Crisostomi  de 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  95 

»  eruditione  discipline.  «  -  Commencement  :  «  Eruditio  discipline 
"  custos  est  fidei  et  vinculum  fidei ...» 

2  2.  (Fol.  78  v°)  «  Sermo  ejusdem  de  militia  spiritiiali.  "  -  Com- 
mencement :  n  Bona  quidem  sunt  et  utilia ...» 

33.  (Fol.  79)  Recettes  pour  l'aire  le  bitume  et  ad  cisternam 
inttts  Uniendam. 

24.  (Fol.  79  v")  Pièce  de  33  vers,  dont  voici  le  premier  et  le 
dernier  : 

Lactea  corpora  sunimaque  robora  preripiuntur... 
Dulcis  enim  prius  evolat  ocius  acta  libido. 

26.  (Fol.  80)  Albert  le  Grand.  -  «  Postilla  in  evangelium 
«  S.  Joannis.  »  -  Commencement  :  «  Aquila  grandis,  magnarura  ala- 
I.  rum,  longo  membrorum  ductu,  plena  plumis  et  ^arietate.  .  .  » 

Parchemin;2i5  feuillets,  longues  lignes,  sauf  quelques  feuillets,  de  ï  à  79; 
les  feuillets  80-21;")  sont  sur  deux  colonnes;  hauteur,  827  millimètres;  les 
articles  1-2^  sont  du  \n'  siècle  et  de  plusieurs  mains;  l'article  a 5  est  du 
xui*  siècle.  Quelques  feuillets  de  la  première  partie  sont  coupés  par  le  haut; 
le  feuillet  79  est  mutilé.  Lettres  ornées  dans  la  première  partie;  titre  courant 
dans  la  seconde. 

Reliure  en  veau,  en  mauvais  état.  —  Augustins. 

N"    163.   (III,  159.)  -  Recueil  : 

1 .  Traité  anonyme  sur  le  parjure.  Le  commencement  manque. 
—  Premiers  mots  du  premier  chapitre  complet  :  «  De  perjuriis.  Vir 
«  raultuuj  jurans  non  effugiet  peccatum,  nec  recedet  plaga  de  donio 
«  ejus.  Discordiam,  ut  Salomon  ait,  Dominus  detestatur.  Septimum 
"  est  quod  détestât  anima  mea,  id  est  quod  seminat  inter  fratres 
«  discordiam ...» 

2.  (Fol.  23)  -  «  Incipit  de  laude  Karilatis  et  quomodo  cunctis 
«  proferatur  virtutibus.  »  -Commencement  :  «  Ammonicio.  Tue  non 
«  immemor  petilionis  ...»  Ce  traité,  dans  le  ms.  lat.  ^28  de  1^ 
Bibliotlièque  impériale  de  Vienne,  est  intitulé:  Adelgerus  episcopus 
ad  Nonsvindam  viduam. 

3.  (Fol.  4')  Historiette  pieuse.  -  Commencement  :  «De  morte 


96  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

11  cujusdam  sancli.  Anno  ab  lucarnationc  Domini  sexcentesiino 
«sexto,  sedi  Apostolice  preerat  Sergius  papa.  His  temporibus  mi- 
«  raculum    mirabile    et  antiquorum   siniille    in   Britannia    factum 

«  est ..." 

4..  (Fol.  42)  Autre  historiette.  -  Commencement  :  «  De  vita  cu- 
«  jusdam  fabri.  -  Novi  autem  ipsum  fratrem ...»  -  La  fin  manque. 

5.  (Fol.  lili  v°)  Alcuin.  -  «  De  virtutibus  et  viliis  liber  ad  Wi- 
«  donem  comitem.  »  —  Commencement  :  «  De  sapientia.  Primum 
11  omnium  querendum  est  homini  que  sit  vera  scientia ...»  A  la 
fin,  on  lit  ces  mots  :  «  f^xplicit  Augustin!  exortatio  ad  comitem  sibi 
11  carissimum  et  ad  matrem.  »  Cette  attribution  est  fausse;  voir 
Migne,  CI,  c.  61  3. 

6.  (Fol.  61  V")  «De  Petro  thelonario.  »  —  Commencement: 
11  Dignum  et  congruum  Johannes  helemosinarius  patriarcha  di- 
«1  cens.  .  .-  »  -  S.  Jérôme,  Vitœ  palrum,  I,  c.  21. 

7.  (Fol.  64)  "De  Ebreo,  qui  vidit  infantem  partiri  in  manibus 
11  Basilii,  tempore  sancti  sacrificii.  »  —  S.  Jérôme,  ut  supra,  c.  7. 

8.  (Fol.  04  v')  «  De  negante  Christum  scriptio.  »  ~  Commen- 
cement :  11  Elladius  successor  sedis  apostolice  Basilii ...»  -  S.  Jé- 
rôme, ut  supra,  c.  8. 

9.  (Fol.  67  v")  11  Incipit  sermo  beati  Augustini  de  karitate.  »  - 
Commencement  :  «  Hanc  ipsi  capiti  nostro,  domino  Jesu  Christo, 
«  convenire  novimus.  .  .  »  —  Fausse  attribution. 

10.  (Fol.  69)  S.  Césaire.  -  «Sermo  sancti  Augustini  [sic]  de 
«  penitencia.  »  -  Commencement  :  «  Admoneo,  l'ralres,  in  conspeclu 
Il  Dei  timori  vestro  timorem  vestrum.  .  .  » —  Migne,  LX VII,  c.  1082. 

1  1.  (Fol.  71)  «  Incipit  liber  Joannis  Crisostoll  [sic),  de  eo  quod 
"  nemo  possit  ab  alio  ledi,  nisi  a  semedipso  fiierit  lesus.  »  -  Com- 
mencement :  «  Scio  quod  crassioribus  quibusque  et  presentis  vite 
11  illecebris  inhiantibus ...» 

1  2.  (Fol.  82)  11  De  superscriptione  psalmi  quinquagesimi  home- 
"  lia  beati  Augustini.  »  -  Commencement  :  «  Pictores  immitanlur 
11  arte  naturam  et  colores  coloribus  permiscentes ...»  -  Fausse 
attribution. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  97 

1 3.  (Fol.  8/4)  «  De  sancto  Serapione.  »  -  Commencement  :  «  Om- 
«  nibus  ergo  rectis  moribus.  .  .  »  -  S.  Jérôme,  Vitee  patrum,  I,  22. 

i4-  (Fol.  9A  v^)  «De  sancto  Johanne  elemosinario.  »  -  Com- 
mencement :  «  -Mortalitate  aliquando  civitatem ...»  —  Extraits  de 
la  vie  de  saint  Jean  l'Aumônier,  écrite  par  S.  Jérôme,  Vitœ  patrum, 
I,  24. 

Parchemin;  98  feuillets;  longues  lignes;  hauteur,  i55  millimètres;  xn'  siècle. 
Reliure  formée  de  fragments  d'un  ancien  livre  liturgique  noté.  -  Ancien  69 1 . 

N°    164.   (I,  1  7.)  -  S.  Augustin.  «  De  civitate  Dei  libi'i  xxir.  » 

Parchemin;  190  feuillets;  2  colonnes;  xn' siècle.  Le  premier  feuillet  manque; 
nombreuses  lettres  peintes  dans  le  goût  du  temps,  sans  or,  avec  dessins  blancs, 
verts  et  rouges.  Les  marges  inférieures  d'un  certain  nombre  de  feuillets  portent 
des  dessins  à  la  plume,  rehaussés  de  rouge.  Les  premières  lignes  de  chaque 
livre  sont  écrites  en  couleur  sur  fond  vert,  bleu  ou  rouge. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

165.   (1,  22  1.)  -  Ouvrages  de  S.  Augustin  : 

1.  (Fol.  1)  «  Incipit  liber  Augustini,  dialogus  de  natura  et  qua- 
«  litate  et  quantitate  anime  ad  Adeodatum  fdium  suum.  -  Quoniam 
"  video  te  habimdare  otio ...»  -  Migne,  Patr.  lat.,  XXXII,  c.  1  o35. 

2.  (Fol.  27)  «Incipit  prologus  libri  dialogorum  beati  Augustini 
«  episcopi ,  percunctante  Orosio  presbitero.  -  Licet  multi  doctissimi 
«  et  probatissimi  viri ...»  -  Migne,  XL,  c.  783. 

3.  (Fol.  38  V')  «Liber  sancti  Augustini  de  mendatio.  -  Inpri- 

•  mis  magna  questio  est  de  mendatio.  .  .  )  -  Migne,  XL,  c.  l\.8']. 

/j.  (Fol.  52  V')  «  Auguslinus  Celestino.  -  0  utinam  possem  assi- 
«  due  tibi  aliquid  dicere.  .  .  »  -  Migne,  XXXIII,  c.  85. 

5.  (Fol.  53)  «  Augustinus  Antonino.-  Cum  a  duobus  tibi  scripta 
«deberentur.  .  .  »  -  Migne,  XXXIII,  c.  86. 

().  (Fol.  53  v°)  «  Gaio  Augustinus.  -  Ut  abs  te  abscesiraus  [sic), 
«  dici  non  potest.  .  .  »  -  Migne,  XXXIII,  c.  8G. 

7.   (Fol.  54)  «  Hermogeniano  Augustinus.  -  Achademicos  egone 

•  inler  jocandum .  .  .  »  -  Migne,  XXXIII,  c.  6i. 

MAX.  DES  BIBL.  VII.  l3 


98  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

8.  (Fol.  54  v")  «  Aurelius  Augiistinus.  Incipit  de  ordine  liber 
"féliciter.-  Ordinem  rerum,  Zenobi.  .  .  » -Migne,  XXXII,  c.  977. 

9.  (Fol.  78  v")»  Augiistlnus.  Liber  de  beata  vita  ad  Teodorum, 
«  die  natalis  sui.  -  Si  ad  pbylosophyç  portum ...»  -  Migne,  XXXII, 
c.  9Ô9. 

Parchemin;  87  feuillets;  longues  lignes;  hauteur,  207  millimètres;  xn" siècle. 
Plusieurs  mains. 

Cartonnage  léger;  en  garde,  fragment  d'une  Bible  du  xi"  siècle.-  Augustins. 

N°   166.   (I,  189.)  -  Recueil: 

1.  Commentaire  sur  le  Cantique  des  Cantiques,  dont  manque 
le  premier  feuillet;  premiers  mots  existants  :  «  Post  etiam  quomodo 
«  dramalis  in  modum  et  tanquam  fabula,  que  in  scenis  persona- 
«  rum ...»  Derniers  mots  :  «  quoniam  quideni  per  arbitrii  liber- 
«  tatem  possibile  est  unumquemque  ex  parte  alterius  transire.  - 
«  Explicit  super  Canticum  Canticorum.  » 

2.  (Fol.  65)  S.  Augustin.  -  «  Tractatus  de  die  lucis,  quod  est 
«  dominica  prima  feria  sancti  Paschç,  de  interpretacione  epistole 
«  sancti  Jobannis  ad  Parthos.  »  -  Commencement  :  «  Meminit 
«  sanctitas  vestra.  .  .  »  Se  compose  de  neuf  bomélies.  -  Migne, 
XXXV,  c.  1977. 

3.  (Fol.  1  24)  Bède.  -  «  Expositio  super  septem  epistolas  cauo- 
«  nicas.  »  -  Commencement:  «  Jacobus,  Petrus,  Jobannes  et  Judas 
«  septem  epistolas  ediderunt.  .  .  »  -  Migne,  XCIII,  c.  9. 

4.  (Fol.  206)  Du  même.  -  «Expositio  super  Aclus  apostolo- 
«  rum.  »  -  Commencement  :  «  Accepi  creberrimas  beatitudinis  tue 
«litteras.  .  .  »  -  Migne,  XCII,  c.  987. 

Parchemin;    238  feuillets;    longues   lignes;   hauteur,   260   millimètres; 
xn"  siècle.  Belles  lettres  de  couleur. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

167.   (I,  229.)-!.  S.  Augustin.  -  Traités  divers: 

a.  «  Liber  de  Trinitate.  »  -  Commencement  :  »  Domino  beatis- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  99 

«  simo  et  sincerissima  caritate  venerando,  sancto  fratri  et  sacerdoti 
«pape  Aurelio,  Augustinus  in  Domino  saiutem.  De  Trinitate  que 
«  Deus  summus  et  verus  est.  .  .  »  -  Migne,  XLII,  c.  817. 

6.  (1  Oratio  S.  Augustini  de  Trinitate.  »  -  Commencement  : 
«Adeslo,  lumen  verum,  paler  on)nipotens  Deus .  .  .  «-Pièce  géné- 
ralement attribuée  à  Alcuin;  Migne,  CI,  ce.  54-56. 

c.  «  Enchiridion.  »  -  Commencement  :  «  Dici  non  potest,  dilec- 
«  tissime  fili  Laurenti.  .  .  »  -  Migne,  XL,  c.  23 1. 

d.  «  Liber  Augustini  de  nalura  boni.  »  -  Commencement  :  «  Sum- 
«  mumbonum,  quosuperius  non  est,  Deus  est.  .  .  «  -  Migne,  XLII, 
c.  55 1. 

II.  «  Soh'nus.  -  Liber  de  mirabiiibus  mundi  moralisatus.  »  - 
Commencement:  «Quia  Deus  cotidie  magnalia  facit  in  Egypto, 
<c  mlrabilia  in  terra  Cliam,  terribilia  in  Mari  Piubro,  ita  quod  illi 
«  qui  navigant  in  navibus.  .  .  »  L'auteur  anonyme,  dans  la  préface, 
dit  qu'il  est  né  dans  le  Poitou,  et  qu'il  a  écrit  un  livre  de  proprie- 
lalibas  reram.Ces  indications  nous  font  croire  que  l'ouvrage  est  de 
Pierre  Bersuire ,  qui  dit  lui-même  qu'il  avait  écrit  une  Cosmographia 
en  un  livre.  Voir,  sur  cet  auleur,  un  article  de  L.  Pannier,  dans  la 
Bibliothèque  de  l'Ecole  des  Charles,  t.  XXXIII,  pp.  325-364.  Trithème 
[De  scriptoribus  ecclesiaslicis ,  Francof. ,  1601,  fol.,  I,  326)  cite  cet 
ouvrage  sous  le  titre  de  Cosmographia. 

Parchemin;  igS  et  i5g  feuillets;  la  première  partie,  écrite  sur  deux  co- 
lonnes, est  du  xin'  siècle;  la  seconde,  à  longues  lignes,  est  du  xiv'  siècle; 
hauteur,  219  millimètres.  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvi'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

168.   (I,  1  i3.)  -  Ouvrages  de  S.  Augustin  : 

1 .  «  De  adulterinis  conjugiis.  -  Prima  questio  est,  frater  dilec- 
■  tissime  PoUenti.  .  .  »  -  Migne,  Palrol.  lai.,  XL,  c.  45  1. 

•j.  «Liber  de  mendacio.  -  Magna  questio  est  de  mendacio, 
«  quod  nos  in  ipsis  cotidianis  actibus  nostris.  .  .  »  -  Migne,  ut  supra, 
c.  487. 

3.   «  Liber  de  cura  pro  mortuis  gerenda.  -  Diu  sanctitati  tue, 

i3. 


100  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  coepiscope  venerande  Pauline,  rescriptoruni  débiter  fui.  .  .  » 
Migne,  al  supra,  c.  691. 

A-  "  Liber  ad  Renatum  de  natura  et  anime  origine.  -  Since- 
«  ritatem  tuam  erga  nos,  Renate  frater  karissime.  .  .  •  -  Migne, 
XLIV,  c.  47Ô. 

5.  «  Incipit  ad  P.  presbiterum  de  eadem  materia.  -  Domino 
«  dilectissimo  fratri  et  compresb^tero  Petro,  Augustinus  eplscopus 
«  in  Domino  salutem.  Pervenerunt  ad  me  duo  libri  Vincentii  Vic- 
«  toris.  .  .  »  -  Migne,  ut  supru,  c.  AgS. 

G.  »  Incipit  liber  I"*  ad  Vincentium  Victorem  de  eadem  materia. 
«  -  Dum  n)ichi  ad  te  scribendum  putavi ...»  -  Migne ,  ut  supra , 
c.  609. 

7.  «  Sermo  Arrianorum.  -  Dominus  noster  Jésus  Christus  Deus 
n  unigenitus ,  .  .  "  -  Migne,  XLII,  c.  677. 

8.  «  Contra  Arrianorum  perfidiam  liber.  -  Eorum  precedenti 
«  disputationi  bac  disputatione  respondeo . . .  «-Migne,  XL, c. 683. 

9.  «Liber  Orisii  [sic)  contra  legis  adversarium  atque  propheta- 
«  rum.  -  Librum  quem  misistis,  fratres  diiectissimi ,  nescio  cujus ...» 
]^a  rubrique  est  fausse;  l'ouvrage  est  de  S.  Augustin;  voir  Migne, 
XLH,  c.  6o3. 

Vélin;  i35  feuillets;  longues  lignes;  hauteur,  3oi  millimètres;  fin  du 
xiii"  siècle.  Lettres  ornées.  Titre  courant.  Manque,  à  la  fin,  au  moins  un  feuillet. 

Reliure  ancienne,  en  veau  et  en  bois;  en  garde,  feuillets  du  même  manus- 
crit qu'au  n°  44,  —  Dominicains  (legs  Castanet). 

N°    169.   (I,  181.)  -  L  Opuscules  de  S.  Augustin  et  ouvrages  relatifs  à 
ce  père. 

1 .  Jourdain  de  Saxe.  -  Vie  de  S.  Augustin.  -  Commencement  : 
"  Almi  patris  ac  doctoris  eximii  Augustini,  Yponensis  episcopi,  or- 
n  tum  procursumque...  »  Voyez  BoU. ,  août,  VI,  p.  21  56. -A  la 
suite  :  «  Incipiunt  laudes  et  preconia  gloriosissimi  Augustini  a  docto- 
n  ribus  eructata.  »  Parmi  ces  témoignages,  on  trouve  une  petite  vie 
envers,  dont  voici  le  commencemei\t  : 

Hic  Augustinus  infans,  natu  Tagatinus 
Patricio  pâtre,  Monica  venerabile  matre... 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  101 

2.  «  Régula  S.  Augustlni.  »  -  Commencement  :  (Fol.  1 8  v")  «  Go- 
<■  muni  diffinitione  decrevimus...  »  -  Migne,  LXVI,  c.  998. 

3.  "  Incipit  régula  s.  Augustini,  quam  Spéculum  appellat.  »  - 
Commencement  :  (Fol.  1 9  v°)  "  Hec  sunt  que  ut  observetis. . .  » 

II.  «  Exortacio  sancti  Augustini  ad  fratres.  »  —  Commencement  : 
(Fol.  2  1)  «  Fratres,  omnem  vos  assiduitatem  habere  legendi. . .  » 

5.  «  Exortacio  ad  sanctimoniales  sorores.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  2  1  v**)  «  Sicut  parata  est  severitas...  »  -  Migne,  XXXIII,  c.  968. 

6.  (Fol.  22)  «Liber  Aiu-elii  Augustini ,  Yponensis  episcopi,  ad 
«fratres  in  beremo  apud  Yponem  de  vita  beremitica  et  solitaria, 
«  ex  margaritis  regidaris  institutionis  sermo  primus.  Qui  quidem 
«  liljer  fuit  inventus  in  abacia  Sancti  Dyonisii  in  Francia,  qui  scrip- 
«  tus  fuit  a  presbitero  Johanne,  capellano  ecclesye  Sanctorum  Ger- 
«  vasii  et  Prothasii,  tempore  régis  Pipini,  et  est  in  libraria  domini 
«pape  in  Avinione,  in  quodam  volumine  sermonum  beati  Augus- 
«  tini.  »  Ces  sermons  sont  au  nombre  de  trente.  Nous  donnons  pour 
chacun  d'eux  le  numéro  de  l'édition  de  Migne  [Palrol.  lai. ,  XXXVII, 
c.  1235  et  suiv.).  -  1  du  manuscrit  =  1  de  Migne;  2  =  2;  3  =  3; 
4  =  4;  5  =  6;  6  =  7;  7=8;8  =  9;  9  =  10;  10=11;  11  =  12; 
i2  =  i3;  i3=i4;  i4=i5;  i5=i6;  16  =  17;  17  =  18;  18  du 
manuscrit  ne  se  retrouve  pas  dans  Migne;  commencement  :  «  Com- 
«  niorantibus  vobis  in  beremo,  fratres  dilectissimi.  »  -  19  =  21; 
20  =  22;  21=5;  22  =  23;  23  =  24;  24  =  20;  25  =  27;  26  =  44; 
27  =  19;  28  =  20;  29=43;  30  =  28. 

7.  «Sermo  b.  Augustini  de  obediencia  et  superbia,  xxxi.  »  - 
Commencement  :  (Fol.  48)  «  Nichil  sic  Deo  placet,  fratres  karis- 
«simi,  quam  admodum...  »  A  la  fin  :  «  Expliciunt  sermones  sancti 
«  Augustini  ad  fratres  heremitas.  »  -  Migne,  XXXVII,  c.  1  2  2  1 . 

8.  (Fol.  48  v°)  «  Incipiunt  ejusdem  sermones  ad  presbiteros  Ypo- 
•  nenses.  »  Au  nombre  de  sept.  -  Sermon  1  =  sermon  356;  sermon 
2 -=355;  sermon  3  =  38  de  l'édition  de  Migne.  —  Sermon  4;  com- 
mencement :  «  Sermo  beati  Augustini  de  mercede  reddenda.  -  In 
«  scripturis  divinis  legimus,  fratres  karissimi,   quod  beatus...»- 


102  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Sermon  5;  commencement  :  <>  Sermo  de  penitentia  s.  Augustin!.  - 
«Admoneovos,  fratres,  in  conspectu  timori  vestro  timorem...  » 
-Sermon  6  =  sermon  78;  sermon  7  =  sermon  76  de  Migne.  - 
<i  Expliciunt  sermones  sancti  Augustini  ad  clericos  Yponenses.  » 

9.  (Fol.  56)  »  Incipiunt  sermones  s.  Augustini  episcopi  de  in- 
«  carnatione  Verbi.  »  Au  nombre  de  deux.  -  Commencement  du 
premier  :  «  Vere ,  dilectissimi ,  niiranda  est  Salvatoris  nostri  nati- 
II  vitas...  »  —  Commencement  du  deuxième  :  «  Exiet  virga  de  radice 
Il  Jesse,  et  flos  de  radice  ejus  ascendet  et  requiescet  super  eum...  » 

10.  «Sermo  sancti  Augustini  de  doctorum  silentio,  id  est  cur 
«  auCFertur  doctrina  predicationis  ab  ore  doctoris.  »  —  Commen- 
cement :  (Fol.  57  v°)  "  Pro  malo  merito  plebis  auffertur  doctrina 
«  predicatoris. . .  » 

1  1 .  «  Incipit  liber  de  contemplacione  beatissimi  patris  nostri 
«  Augustini ,  doctoris  eximii.  »  -  Commencement  :  (Fol.  58  v°)  «  Quo- 
II  niam  in  medio  laqueorum...  »  -  Voyez  Migne,  XXXVII,  c.  96 1. 

12.  «  Ejusdem  liber  de  xu  gradibus  abusionis.  »  -  Commen- 
cement: (Fol.  G2v°)  Il  Primus  gradus  abusionis  est  si  sine  operi- 
«  bus...  >i  -  Voyez  Migne,  XXXVII,  c.  1079. 

1 3.  «  Ejusdem  liber  de  conflictu  viciorum  et  virtutum.  »  -  Com- 
mencement :  (Fol.  66  v")  n  Apostolica  vox  clamât  per  orbeni...  »  - 
Migne,  XXXVII,  c.  109  1 .  -  La  fin  du  traité  manque  dans  le  ma- 
nuscrit. 

11.  Commentaire  sur  la  règle  de  S.  Augustin,  dont  manquent  le 
commencement  et  la  fin.  Voici  le  commencement  du  premier  cha- 
pitre complet:  (P'ol.  78)  «De  superfluilate  cavenda  a  fi-atribus. 
«  -  Circa  superfluitatem  vero  notandum,  quod  licet  omni  Cbristiano 
«  sit  cavenda,  juxta  Apostolum,  I  ad  Thimot. ,  c.  vi,  habentes  ali- 
"  menta  et  quibus  tegantur...  »  -  Ce  commentaire  est  l'œuvre  d'un 
dominicain,  car  on  trouve,  au  folio  \li8  v°,  un  article  intitulé  : 
«  De  utilitate  studii  in  ordine  Predicatorum.  «  Ce  n'est  pas  le  com- 
mentaire de  Humbert  de  Romans;  peut-être  est-ce  celui  de  Nicolas 
Trivet,  qui  est  resté  inédit. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  103 

Parchemin;  196  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  282  millimètres  ;  xiv°  siècle 
(deux  mains). 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N""   170-173.    (I,  4-)  -  Bartolomeo  Canisio,  évèque  d'Urbin.  a  Milielo- 
«  quium  sancti  Auguslini.  «  Forme  quatre  volumes  : 

170.  Tome  1.  •  Incipiunt  capitula  Milleioquil  veritatis  beati  Augustin! 
«  episcopi.  »  Liste  des  articles  sur  trois  colonnes.  -  •  Ista  sunt  no- 
«  mina  virorum  illustrium  qui  in  prologo  hujus  operis  introdu- 
«  cuntur  ad  laudem  beati  Augustini.  «  -  Suit  la  dédicace  au  pape 
Clément  VI  :«  Sanctissimo  patri  patriun  et  domino,  domino  Cle- 
«  menti,  divina  providencia  sacrosancte  Romane  ac  universalis 
•  ecclesie  summo  pontifici,  frater  Bartholomeus  de  Urbino,  solo 
0  nomine  frater  ordinis  fratrum  hcremitarum  sancti  Augustini,  ad 
n  pedum  oscula  beatorum.  Divine  benignitatis  immensa...  "  -  Vient 
ensuite  le  prologue  et  l'incipit,  précédé  de  quatre  vers,  comme 
dans  l'édition  citée  plus  bas;  les  premiers  mots  sont  :  «  Beati  Au- 
«relii  Augustini  doctoris  eximii  inteliigenciam  admirabilem...  »  - 
Suit  l'ouvrage,  dans  l'ordre  alphabétique  des  matières;  le  tome  I 
comprend  les  articles  :  Abcl  -  dijficullas. 

Vélin;  23i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  SyS  millimètres;  xiv'  siècle. 
Lettres  de  couleur. 

Reliure  ancienne,  en  bois  couvert  de  veau  estampé;  en  garde,  fragments 
d'une  Bible  du  xin°  siècle  à  deux  colonnes;  ce  volume  était  autrefois  enchaîné. 
-  Dominicains. 

171.  Tome  11.  -  Suite  ;  articles  :  Digitus  -  Kalende. 
Vélin;  180  feuillets;  2  colonnes.  -  Le  reste  comme  ci-dessus. 

172.  Tome  III.  -  Suite;  articles  :  Labor  -  Qaies. 
Vélin  ;  2 1 1  feuillets.  -  Le  reste  comme  ci-dessus. 

173.  Tome  IV.  -  Suite"  et  fm;  articles  :  Radix  -  Zizania.  -  A  la  fin 
du  volume,  table  des  œuvres  de  S.  Augustin,  des  lettres  du  même, 
avec  Yincipil  de  chacune  d'elles;  notice  sur  chacim  de  ses  ouvrages, 
et  taljle  de  ses  sermons  par  matière;  la  fin  de  cette  dernière  table 


lOA  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

manque.  Cet  ouvrage  a  été  imprimé  à  Paris,  i555,  in-folio,  d'après 
des  manuscrits  tout  semblables  aux  nôtres. 

Vélin;  197  feuillets.  -  Le  reste  comme  ci-dessus. 

N"   174-175.    (III,   19.)  -  Partie  du  même  ouvrage,  en  deux  volumes: 

174.  Tome  I.  -  Première  partie  du  Milleloquiam  ;  mêmes  dispositions 
que  dans  l'exemplaire  ci-dessus.  Contient  l'ouvrage  du  mot  Abel  au 
mot  Diluvium.  Table  de  cette  partie  en  tète  du  volume. 

Vélin;  178  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  378  millimètres;  année  13^7  (voir 
plus  bas).  Lettres  de  couleur. 
Reliure  ancienne.  —  Augustins. 

175.  Tome  II.  —  «  Incipit  secunda  pars  prime  partis  Milleloquii  bea- 
«  tissimi  patris  nostri  Augustini,  in  qua  quidem  parte  conlinentur 
"  septem  littere,  videlicet  D,  E,  F,  G,  H,  I,  K.  Prima  tamen  littera, 
«  scilicet  D,  continetur  ibi  parcialiter,  scilicet  ubi  conjuncgitiu"  [sic) 
«  cum  I,  et  incipit  in  dictions  ista,  scilicet  dimittere.  »  —  A  la  fin  de 
la  lettre  K,  on  lit  la  souscription  suivante  :  (Fol.  2  24)  «  Explicit 
"  secunda  pars  Milleloquii  beatissimi  Augustini ,  ad  peticionem  fra- 
«  tris  Pétri  de  Palernis,  ordinis  sancti  Augustini  predicti,  sacre 
«  théologie  professons,  scripta  per  Gaufredum  Hervei  de  Villaalba, 
"  Corisopitensis  diocesis,  anno  Domini  M  ccc"  quadragesimo  sep- 
«  timo,  octava  die  mensis  februarii.  » 

Le  volume  contient  ensuite  : 

1.  (Fol.  234-226)  «Incipit  sermo  sancti  Augustini ,  episcopi  pt 
«  doctoris  egregii,  de  obediencia  et  de  statu  fratrum  heremitarum 
"  et  suo  ante  episcopatum,  factus  per  eundem  ad  presbileros  Ypo- 
«  nenses,  qui  quidem  sermo  est  antiquissimus,  et  in  libris  antiquis- 
«  si  mus  (51c)  abbassie  [sic)  Sancti  Dyonisii,  diocesis  Parisiensis, 
«  inventus  annb  Dojnini  millesimo  ccc"  quadragesimo  septimo.  -  In 
0  omnibus  operibus  vestris,  sacerdoles. . .  »  (Voir  Migne,  Patrol.  lat. , 
XXXVII,  c.  1  242.)  -  A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Inventus  fuit  hic 
■  sermo  in  libraria  abbassie  Sancti  Dyonisii,  dyocesis  Parisiensis, 
"  distante  a  civitate  Parisiensi  per  duas  parvas  leucas  Gallicas.  Fuit 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  105 

«  autem  inventus ,  Deo  révélante  et  ordinem  hereniitarum  sanctl 
<- Augustin!,  ut  evidenter  patet,  singulariter  diligente  ac  ipsum  sui 
«piissinia  misericordia  jugiter  promovente,  et  ejusdem  gratia  ut 
«  fidentissime  speramus  pronioturo,  per  cancelariuni  Parisiensem, 
«  qui  eum  cum  multis  aliis  sernionibus  ejusdem  beati  Augustini  de 
"  qiiodam  anticjuissimo  libro  extraxit,  et  in  opère  sermonum  beati 
«  Augustini,  quod  compilât,  posuit  et  ordinavit.  »  -  I^e  feuillet  227 
est  resté  blanc. 

2.  (Fol.  228-334)  AUjert  de  Cologne.  «  Pliaretra.  »  Voici  le  titre 
et  les  premiers  mots  de  l'ouvrage  :  «  Ista  est  summa  originalium, 
«  que  dicitur  Pharetra,  compijata  et  confecta  per  niagistrum  Albcr- 
«  tum  de  Colonia,  niagistrum  in  sacra  tbeologia,  super  et  ex  dictis 
'<  et  libris  doctorum,  videlicet  Augustini,  leroninii,  Ambrosii,  Gre- 
«gorii,  Bernardi,  Crisostomi,  Anselmi,  Ysidori,  Casiodori  et 
«  Senece.  Quem  quidem  librum  fecitscribi  magister  Petrus  de  Pa- 

•  ternis,  ordinis  fratrum  beremitarum  sancti  Augustini,  anno  Do- 
«  mini  m"  ccc"  quadragesimo  vu".  —  Prologus.  In  conversionis  mee 

•  primordio.. .  »  Comprend  quatre  livres,  renfermant  chacun  cin- 
quante chapitres.  -  Cet  ouvrage  paraît  inédit;  la  Bibliothèque  natio- 
nale en  possède  trois  manuscrits  sans  nom  d'auteur  (lat.  iG52(), 
i653oet  181  26).  Cet  Albert  de  Cologne,  sur  lequel  les  princi- 
pales bibliographies  ne  disent  rien,  est  peut-être  le  dominicain 
Albert,  dont  Quétif  et  Echard  citent,  d'après  un  autre  auteur,  un 
Alphabelum  originalium  [SS.  ord.  Prœdicat.,  I,  465  a). 

Vélin,  334  feuillets;  2  colonnes.  -  Le  reste  comme  ci-dessus. 

N"    170.   (I,  40.)  -  Isidore  de  Séville. 

1.  «  EtymologianuTilibrixx.  »  Migne, /'a/ro/. /a/., LXXXII,c.  yS.- 
Précédé  des  cinq  lettres  suivantes  :  a.  Isidore  à  Braulion,  évoque 
de  Saragosse  [Omni  desiderio  desideravi  et  nanc  videre  faciem  (uam). 
Migne,  LXXX,  c.  655.  -  b.  Braulion  à  Isidore  de  Séville  (0  pie 
domine  el  virorum  preslanlissime).  Ibid. ,  c.  G5o.  -  c.  Isidore  à  Brau- 
lion [Quia  le  incolamem  cognovi , çjralias  Chrislo  egi).  Ibid.,  c.  65i.  - 
d.  Braulion  à  Isidore  [Solet  rcpleri  Icticia  liomo  inlerior).  Ibid. ,  c.  65 1 . 

MAS.  DBS  BIISI.. VII.  I  /| 


106  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

-  c.  Isidore  à  Braulion  [Tac  sanctilalis  epislolc  me  in  arbe  Toletana). 
Migne,  LXXX,  c.  ()54-  -  A  la  suite,  l'avis  suivant  :  «  Ut  valeas  que 
«  requiris  in  hoc  opère  cito  invenies  [sic),  sequens  tibi ,  lector,  pagina 
«  inonstrat  de  quibus  rébus  in  libris  singuiis  conditor  liujus  codicis 
«  mirabiiiter  dictavit.  »  Suivent  les  vingt  livres;  en  tète,  la  table. 

2 .  i<  Sententiarum  libri  très.  »  Table  des  chapitres  en  tète  de 
chaque  livre.  Migne,  LXXXIII,  c.  537  ^*  ^'^"^-  Fi"it  au  milieu  du 
chapitre  De  indignis  prcposiiis. 

Parchemin;  274  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  i!\g  millimètres;  fin  du 
xuf  siècle.  Lettres  ornées  d'un  beau  style.  Dans  la  première  partie  du  manus- 
crit, figures  astronomiques,  tableaux  pour  les  degrés  de  parenté,  et  person- 
nages vêtus  à  la  mode  du  xin'  siècle. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Angustins. 

N°  177.  (I,  56.)  -  Isidore  de  Séville.  «  Liber  Etimologiariun.  »  Avec  les 
epislolc  dircctorie  d'Isidore  à  Braulion  et  de  Braulion  à  Isidore.  Le 
manuscrit  n'a  jamais  été  terminé;  manque  une  partie  du  livre  XX. 

Parchemin;  182  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  365  millimètres;  \ii' siècle. 
Lettres  de  couleur  sans  ornements;  aucune  figure. 
Reliure  en  parchemin.  -  Daurade. 

178.  (1,  97.)  -  1.  Isidore  de  Séville.  «  Libellas  de  exposicione  his- 
«torie,  seu  questiones  in  vêtus  Testanientum.  Historia  .sacre  legis 
«non  sine  aliqua  prenunciatione  futurorum...  »  Ne  comprend  que 
le  Pentateuque ,  Josué  et  les  Juges  ;  voir  Migne ,  Patrol.  lai. ,  LXXXIII , 
ce.  207-392. 

2.  «  Hue  usque  excerpta  Hisidori  episcopi.Queantem  sequunlur 
«  excerpta  sunta  Beda  presbitero.Incipiunt  capitula  in  libro  Regum. 
«  -  Post  librum  Judicum  sequilur  Regum  et  aspice  tempora...  » 

3.  Isidoi'e  de  Séville.  «  Quaestiones  super  Esdra  et  Machabeis.  » 

-  Migne,  LXXXIII,  ce.  ^22  et  4a4. 

4.  «  Incipit  liber  Ysidori  de  génère  officiorum.  -  Donuno  njeo 
«  et  Dei  servo  Fulgentio  coepiscopo  Ysidorus  episcopus.  Queris  a 
«  me  originem  officiorum. . .  »  -  Migne,  LXXXIII,  c.  737. 

5.  «Incipit   ammonicio    sancti    Augustini    episcopi,   por   quam 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  107 

I'  ostenditur  quantum  boni  sit  lectionem  divinani  légère  et  cpiantum 
«  mali  sit  ab  illa  vel  inquisitione  desinere.  -  Propicio  Christo,  fra- 
0  très  karissimi,  ita  lectionem  divinam.. .  »  S.  Augustin,  sermon  LVI, 
adfralres  in  heremo;  Migne,  XL,  c.  i33y. 

G.  Isidore  de  Séville.  «  Liber  sententiarum.  »  -  Migne,  LXXXIII, 
c.  537. 

7.  Du  même.  «  Liber  Sinonime.  In  subseqiienti  hoc  iibro,  qui 
»  nuncupatur  Sinonima.  »  -  Migne,  LXXXIII,  c.  SaÔ. 

Vélin;  i83  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  82 G  millimètres.  A  la  fin  des 
articles  6  et    7,  la  date  suivante  :  »  Hune  librum  fecit  scribi  dominus  B.  de 

•  Castaneto,  Dei  gratia  episcopus  Albiensis,  anno  Doniini  m"  ce"  .\c°  quinto.  » 
En  léte,  la  clause  de  donation  aux  frères  Prêcheurs  de  Toulouse  et  une  table 
des  ouvrages. 

Heliure  ancienne  en  bois  et  basane;  traces  d'agrafes  et  de  chaîne.  En  garde, 
fragments  d'un  livre  de  chœur  du  xiv"  siècle.  —  Dominicains  (legs  Castanet). 

N"   179.   (I,  319.)  -  1.  (Fol.  1 -3 1)  Isidore  de  Séville.- «  Synonymorum 

•  libri  II.  »  -  Le  commencement  manque.  Premiers  mots  du  livre  II  : 
«  Queso  te,  anima,  obsecro  te...  Explicit  liber  domni  Ysidori.  »  - 
Migne,  Patrol.  kl.,  LXXXIII,  c.  827. 

2.  (Fol.  31-^2)  Du  même.  «Sententiarum  liber  secundus.  » - 
Commencement  :  «  Omnis  qui  secundum  Deum  sapiens  est  beatus 
«  est...  »  Finit  au  milieu  du  chapitre  xviii;  en  tête,  table  des  3i 
chapitres <iu  livre.  -  Migne,  LXXXIII,  c.  699. 

3.  (Fol.  43-5 1)  Julianus  Pomerius.  «  Liber  contemplative.  »  Le 
premier  chapitre  manque;  commencement  du  chapitre  11  :  n  Jam 
«  vero  de  qualitate  ipsius  vite  future  quid  dicam,  que  débet  pocius 
<■  credi  quam  dici...  »  Fin:  «  et  secundiLs  liber  ea  que  de  activa  di- 
"  cenda  sunt  continebit;  sufïiciant  ista  que  dicimus.  —  Explicit  liber 
«contemplative.»  -  Cet  ouvrage,  qui  se  compose  ordinairement 
de  trois  livres,  est  attribué  par  certains  manuscrits  à  Isidore  de  Sé- 
ville, pai-  d'autres  à  Prosper.  -  Voyez  Migne,  LIX,  c.  /ii9  et  suiv. 

4.  (Fol.  5 1-54)   «  Excipit  liber  Job,   de  moralibus  Job  dicta 

■  Aheliu.  »  —  Commencement  et  (in  :  »  Non  ego  Paulus,  set  gratia  Dei 

"  mecum  Eliu.  .  .  non  elevet  aestimacio  minoracionis.  »  —  Extraits  des 

là. 


108  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Moralia  de  S.  Grégoire,  faits  par  un  auteur  anonyme  de  l'al)baye 
de  Moissac. 

5.  (Fol.  5/;-iio)  AlLoin,  prêtre  et  hermite.  Traité  siu-- l'état 
monastique.  -  Commencement  :  «  Incipiunt  capitula  in  libro  Albuini 
"  presbiteri. . .  »  -  Suivent  huit  distitjues,  dont  voici  le  premier  : 

Sic  rcgo  paxillum  venions  subsiste  viator, 
Et  scrutare  nieo  pectore  dilecta  {$ic)  tuo. 

Le  texte  reprend  ensuite  :  «  Incipit  liber  Albuini.  Albuinus  pres- 
«  blter  indignus,  non  in  facto  portans  nomen  heremite,  set  tantum- 
«  modo  solo  noniine,  Arnaldo  Parisiacensi  canonico  et  suo  fidelis- 
<i  simo  amico  obtat  (51c)  gloriam  et  pacem  sempiternam...  »  -  Fin  : 
n  qua  hora  seculum  judicabit,  qua  ante  secula  judicandum  esse  pre- 
n  fixit.  »-  Sur  cet  auteur,  dont  l'ouvrage  paraît  inédit,  voyez  His- 
toire lilléraire,  VI,  553-555. 

6.  (Fol.  1  10-1  1 3)  Sermon  sur  le  texte  suivant  :  «  Hec  dies  quam 
n  fecit  Dominus,  exultemus  et  letemur  in  ea  (Ps.  cxvu,  2/i).  David 
«  proplieta  monet  nos  ut  habeamus  gaudium. . .  » 

7.  (Fol.  1  i3-i  16)  Autre  :  «  Laudate  Dominum,  omnes  gentes, 
«  laudate  eum,  omnes  populi  (Ps.  cxvi,  1).  Oportet  nobis,  karis- 
0  simi,  ut  faciamus  hoc,  quod  dicit  propheta  David...  » 

8.  (Fol.  1  iG-i  19)  Autre  :  «  Sermo  in  anniversario  fidelis  de- 
«1  functi.  -Fratres,  omnem  habitatum  mundi  totus  Deus  implet. ..  » 

9.  (Fol.  I  19)  Autre  :  «  Ecce  dies  veniunt,  totum  verbum  dicit 
«  Domini  (Jerem.,  xxxi,  38).  Fidèles  amici  Dci,  audite  quantum 
"  debemus  tractare  die  ac  nocte  de  istis  diebus. . .  »  Inachevé. 

Parchemin  ;  1 2  o  feuillets  ;  longues  lignes  ;  hauteur,  210  miliimèlres  ;  xu"  siècle  ; 
écriture  de  plusieurs  mains. 

Dérelié. —  Sur  la  première  page  on  lit  les  mots  suivants  :  •  Ce  livre  a  esté  par 
«  moy  tiré  de  la  maison  de  ville  de  Moysac,  en  l'an  iG35.  [Signé)  Labroûc.  » 
-  Ancien  456. 

N"  180.  (I,  'j5i.)-  1.  Isidore  de  Séville.  «  Sentenciarum  libri  1res.»  - 
Commencement  :  (Fol.  1-1  2/i)  «Summum  bonum  Deus  est,  quia 
«  incommutabilis  est...  »-  Migne,  PatroL  lat.,  LXXXIII,  c.  Ô37. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  109 

2.   (Foi.  129)  Pierre  Aiiriole.  «  Quolibetum  domini  P.  Aureoli.  » 

-  Commencement  :  «  Proposui  in  animo  meo  querere  et  investigare 
«sapientiam.  Ecclesiastes,  I,  i3.  Augustiniis,  2°  de  libero  arbilrio, 
«  capit.  3°,  studiosum  theologuni  ad  inquirendum. . .  »  A  la  suite  du 
quolibet,  la  table  des  questions  et  i'explicit  suivant  :  «  Expliciunt 
«  tituli  questionum  et  articuli  cum  difficidtatibus  super  Quolibetum 
«  P.  Aureoli.  »  -  Ce  quolibet  a  été  imprimé  à  la  suite  du  commen- 
taire sur  les  Sentences,  du  même  auteur,  Rome,  1  SgG-i  6o5 ,  2  vo- 
lumes in-folio. 

Parchemin;  2^1  feuillets;  la  première  partie  à  longues  lignes,  et  la  seconde 
à  2  colonnes;  hauteur,  229  millimètres;  le  premier  ouvrage  a  été  copié  au 
XV"  siècle,  et  le  second  au  xiv". 

Reliure  du  xvn'^  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

I 

N"   181.   (I,  233.)  -  1 .  Epîtres  de  S.  Paid,  avec  les  petites  préfaces  attri- 
buées à  S.  Jérôme. 

2.  Actes  des  Apôtres.  Ils  sont  incomplets;  le  manuscrit  s'arrête 
au  ch.  28,  V.  22.  Il  doit  manquer  un  feuillet. 

3.  Isidore  de  Séville.  «  Liber  sententiarum.  »  -  Voyez  le  nimiéro 
précédent.  Table  des  chapitres  des  trois  livres  aux  deux  derniers 
feuillets. 

Parchemin;  207  feuillets;  les  deux  premiers  articles  à  longues  lignes,  le 
troisième  à  2  colonnes;  hauteur,  2o3  millimètres;  les  articles  1  et  2  ont  été 
copiés  au  xii'  siècle,  l'article  3  au  xiv°.  La  première  partie  contient  des  lettres 
de  couleur  avec  grotesques. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

182.  (III,  48.)-  1.  S.  Ildefonse,  évêque  de  Tolède.  (Fol.  1)  «  Incipit 
«  libellus  de  virginitate  sancte  et  gloriose  genitricis  Domini  Marie, 
«  edilus  a  beato  Ildefonso,  Tolelane  sedis  episcopo,  ordine  sinoni- 
«  fnorum  confeclus.  Lectio  prima.  Domina  mea,  dominatrix  mea, 
•  dominans  mihi...  et  in  cuncta  semper  secula  seculorum.  Amen.  » 

-  Migne,  Palrol.  lat.,  XCVI,  c.  9  et  suiv. 

2.  (Fol.  3  a  v°)  0  In  laudetn  ejusdem  Virginis  versus.  »  -  1  1  vers  : 
Digne,  Stella  maris,  per  secula  glonTicaris... 


110  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

3.  (Fol.  23)  «  Versus  Paschales.  »  -  a/i  vers  : 

Salve,  festa  dies,  toto  venerabilis  evo... 
Voyez  Migne,  CXXXVIII,  c.  io8. 

4.  (Fol.  2  3v'')  Vigilius  Tapsensis.  «  Incipit  altercatlo  fidei  inter 
«  Arrium  et  Athanaslum  episcopuni ,  Probe  judice  présidente.  -  Cum 
«  apud  Niceam  urbera  a  trecentis  decem  et  octo  episcopis. . .  de 
"  cognitis  ferre  sententiam.  Explicit  altercatio  quatuor  sapientiuii). 
0  diversa  de  fide  sentientium. 

Quatuor  hic  fantar,  sed  ab  uno  très  superantur; 
Tercius  istorum  sibi  subdit  colla  duorum; 
Victo  Victore  fit  quartus  dignus  honore. 

«  Post  conflictum  fidei,  Probus  judex  quoque  fidei  determinans 
(1  interlocutus  est.  Incipit  determinatio  Probi  judicis  de  fidei  alter- 
<>  catione.  Amore  veritatis  et  fidei...  compescant.  Explicit  sentencia 
«judicis. 

Hec  premit  hora  raalis  sententia  judiciaiis 
Eloquium  cujus  laus  débita  judicis  hujus. 

Voyez  Migne,  LXII,  ce.  i55  et  238;  cette  édition  ne  donne  pas 
les  vers  plus  haut  cités. 

5.  (Fol.  54)  «Incipit  doctrina  et  expositio  sancti  Alhanasii, 
n  Alexandrine  civitatis  episcopi.  Lectio  prima.  Quadam  die  veniens 
«  ad  sanctum  episcopum. . .  ipsi  gloria  in  secula  seculorum.  Amen.  « 

6.  (Fol.  6o  v°)  S.  Augustin.  «  Liber  Encliiridion.  »  -  <>  Incipit  liber 
"  Henchiridion  sancti  Augustini  episcopi  ad  Laurentium  primice- 
«  rium  notariorum  urbis  Rome.  Dici  non  potest,  dilectissime...  >>  - 
Migne,  XL,  c.  23  i. 

7.  (Fol.  SA  v^)  «  Augustinus  de  decem  cordis  decoratis.  -  Do- 
('  minus  Deus  noster  misericors  et  miserator. . .  »  -  Migne,  XXXVIII, 
c.  78. 

8.  (Fol.  93)  S.  Bernard.  «Incipit  prephacio  sancti  Bernardi, 
«  Clarevallis  abbatis,  in  libro  de  consideracione  soi  ad  Eugenium 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  111 

«  papam.  -  Subit  animum  dictare  aliquid  quod  te ,  papa  l)eatissime. ..  « 
L'ouvrage  a  cinq  livres;  le  livre  I  contient  lo  chapitres;  le  livre  II, 
la  ;  le  livre  III,  7;  le  livre  IV,  6;  le  livre  V,  12.  L'édition  repro- 
duite par  Migne,  Pairol.  lat.,  CLXXXII,  c.  727  et  suiv.,  ne  donne 
pas  le  même  nombre  de  chapitres  pour  chaque  livre;  manque, 
dans  le  manuscrit,  la  fin  du  chapitre  1  2  du  livre  V. 

9.  (Fol.  125)  «  Augustinus  de  doctrina  christiana.  »  Le  com- 
mencement du  livre  I  manque.  -  Migne,  XXXIV,  c.  i3  et  sui- 
vantes. 

1  o.  (Fol.  1  79)  «  Augustinus.  De  Trinitate  libri  XV.  -  Libros  de 
«  trinitate  quos  Deus. . .  »  -  Migne,  XLII,  c.  8 1 9  et  suiv. 

Vélin;  3 19  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  819  millimètres;  fin  du xm" siècle. 
Belle  cciiture;  une  seule  main.  Lettres  ornées,  dont  beaucoup  ont  été  coupées. 
Titie  courant,  d'une  main  postérieure,  à  l'encre  noire. 

Reliure  en  veau  avec  ornements  en  cuivre,  du  w"  siècle.  -  Franciscains. 

iN"  183.  (I,  65.)  -  1.  S.  Grégoire.  «  Incipit  epistola  beati  Gregorii  pape 
"  ad  Marianum  episcopum  in  omcliis  super  Ezechielem  prophetam. 
«  -  Omelias  cp^ie  in  beato  Ezechiele  propheta. . .  »  Suivent  les  douze 
liomélies  du  livre  I  (voyez  Migne,  Pairol.  lat.,  LXXVI,  c.  785).  - 
Vient  ensuite  le  second  livre  avec  la  préface,  commençant  ainsi  : 
"Quia,  multis  curis  prementibus,  Ezechielis  prophète  librum...  » 
(Migne,  al  supra,  c.  988.)  Ce  second  livre  renferme  dix  homélies. 

2.  «  Incipiunt  capitula  régule  sancti  Augustini.  -  Hec  sunl  que 
"Ut  observetis  precipimus  in  monasterio  constituti...  »- Voyez 
Migne,  XXXII,  c.  1877. 

3.  «  Incipit  liber  Richardi  de  Patriarchis,  ex  doctrina  magistri 
«  Hugonis.  -  Benjamin  adolescentulus  in  mentis  excessu.  Audiant 
"  adolescentuli  sermonem...  huniana  ratio  applaudit.  Explicit  hber 
»  Richardi  de  Patriarchis.  )  -  C'est  l'ouvrage  de  Richard  de  Saint- 
Victor  que  l'on  appelle  plus  souvent  :  De  pra'paratione  animi  ad 
conlemplalionem ,  liber  dictas  Benjamin  minor.  -  Migne,  CXCVI, 
ce.  1-64. 

4.  «  Incipit  eju.sdem  [Ricardi  de  S.  Victore]  sermo  de  extermina- 
«  tione  mali  et  promotiono  boni.  -Quid  est  tibi ,  mare ,  quod  fugisti. . . 


112  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  ad  majora  obtinenda  promoveri  non  meretur.  Explicit.  »  -  Voyez 
Migne,  ut  supra,  ce.  1073-1116. 

Parchemin;  i55  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  332  millimètres;  \\i'  siècle. 
Lettres  de  couleur;  titre  courant  clans  la  partie  contenant  les  homélies  de  saint 
Grégoire. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins, 

N"    184.   (U,   12.)  -S.    Grégoire  le  Grand.   «  Homeliae  quadraginta  in 
«  Evangelia.  « 

«  In  nomine  Domini  noslri  Jesu  Christi  atque  Salvatoris.  In  hoc 
CI  volumine  continentur  omelie  sancti  Gregorii  numéro  quadraginta. 
«  -  In  Cliristi  nomine  incipit  epistoia  domini  Gregorii  pape  ad  epi- 
«  scopum  Tauromenitanum.  Reverentissimo  et  sanctissimo  fratri  Se- 
n  cundino  episcopo,  Gregorius,  servus  servorum  Dei.  Inter  sacra 
(I  missarum  soUempnia,  ex  his  que  diebus. ..  in  bis  que  emendate 
'<  sunt  certiores  fiant.  Explicit  epistoia.  -  Incipiunt  capitula  omelia- 
«rum...  »  Les  homélies  sont  divisées  en  deux  séries,  de  vingt  cha- 
cune; en  tète  de  la  deuxième,  nouvelle  table  et  le  titre  suivant  : 
(I  Incipiunt  omelie  que  majores  vocantur  numéro  xx*'.  »  -  Voyez 
Migne,  Palrol.  lat.,  LXXVI,  ce.  1076  et  1 16g. 

Parchemin;  179  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  33o  millimètres;  xu°  siècle. 
Les  numéros  des  homélies  en-titre  courant;  lettres  initiales,  bleu,  vert  et  rouge. 

Reliure  en  parchemin.  —  Jésuites.  Sur  le  dernier  feuillet,  on  lit  ces  mots 
en  rubrique,  d'une  main  du  xii"  siècle  :  «Liber  sancte.  .  .  •  Le  reste  a  été 
gratté. 

185.   (1,  3.)  -  S.  Grégoire  le  Grand.  Ouvrages  divers  : 

I .  "  Incipit  expositio  beati  Gregorii  super  Cantica  Canticorum. 
«  -  Quia  si  ceco  ac  indisposito  cordi  sermo  divinus  voce  propria, 
«  voce  videlicet  propria,  loqueretur,  non  caperet,  perquedam  enig- 
»  mata  misericorditer  monet  et  revocat  et  per  res  notas  latenter  ei 
«  amorem  rerum  non  notarum  vel  sic  insinuât...  cui  immensas  gra- 
«  tias  quoad  usque  vivimus  reddamus,  cui  pro  nobis  tradito  et 
«  resurgenti  in  immortalitatcm  nos  ipsos  et  spirilimi  et  corpus  de- 
«bemus,  qui  vivit  cuni  Deo  pâtre  in  unitate  Spiritus  sancti  per 
!i  infinita  secula  seculorum.  Amen.  »  -  Au-dessus  de  la  première 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  lia 

colonne,  la  note  suivante,  d'une  main  du  kiv*  siècle  :  «  Credo  quod 
«  ista  expositio  sit  vel  leroninii  vel  Origenis,  non  enim  inter  libios 
'(  Gregorii  dicitur  quod  scripserit  super  Cantica,  etiam  quia  in  hoc 
«  opère  non  apparet  stilus  ipsius.  »  -  L'auteiu"  de  cette  note  a  tort  ; 
le  présent  ouvrage  est  bien  de  S.  Grégoire,  mais  le  commencement, 
dans  notre  manuscrit,  diffère  des  textes  imprimés.  Voyez  Migne, 
LXXIX,  ce.  471-548.  Cet  ouvrage  est,  il  est  vrai,  attribué  par 
quelques  manuscrits  à  Richard  de  Saint-Victor  (voir  Migne ,  CXCVl , 
c.  4o5).  -A  la  lin,  la  date  suivante  :  «  Hune  hbrum  fecit  scribi  do- 
"  minus  Bernardus  de  Castaneto,  episcopus  Albiensis,  anno  Domini 
»  M"  ce" nonagesimo  secundo,  »  et,  d'une  autre  main  :  «  ad  sequentes 
«  est  additus  quare  est  hic  secundo,  licet  in  soquentibus  sit  primo.  « 

2.  «  Omilie  beati  Gregorii  pape  in  Ezcchielem  prophetam.  »  - 
Précédées  de  la  lettre  à  l'évèque  Marien  :  «  Omilias  que  in  beato 
«Ezechiele.  .  .  «Voyez  Migne,  LXXVI,  ce.  785-1072.  L'ouvrage  est 
divisé  en  1  74  chapitres,  dont  la  table  est  à  la  fin.  Avant  cette  table, 
la  date  suivante  :  «  Hune  librum  fecit  scribi  dominus  Bernardus  de 
"Castaneto,  episcopus  Albiensis,  anno  Domini  m"  cC  nonagesimo 
«  primo.  » 

3.  «  Omelie  ejusdem  super  Evangelia.  »  Avec  la  préface  à  Secun- 
dinus  :  «Inter  sacra  missarum  soUempnia.  .  .  »  Migne,  LXXVI, 
c.  1075. 

4.  «  Ejusdem  sermo  de  mortalitate  ad  populum  in  basilica  Sancti 
I  Johannis.  -  Oportet,  fralres  karissimi,  ut  flagella  Dei...  «  Ibid., 
ce.  I  3i  i-i3i4- 

5.  «  Ejusdem  decretum  de  clero  in  basilica  Beati  Petii  apostoli.  » 
Décrétale  du  5  juillet  59 5  ;  voyez  Jafle,  Refjesla  ponlificum,  p.  i  1 4  • 

6.  «  Regide  pastorales  sancti  Gregorii,  pape  urbis  Rome,  ad 
«  sanctum  Johannem  episcopum.  »  Comprennent  65  chapitres.  - 
Migne,  LXXVIl,  ce.  1  3-128. 

7.  «  Liber  dialogorum  beati  Gregorii,  pape  urbis  Rome.  -  Qua- 
«  dam  die  nimiis  quorumdam. . .  »  Migne,  LXXVIl,  c.  1 49-  -  A  la 
suite,  la  date  suivante  :  «  Hune  librum  fecit  scribi  dominus  Bernar- 

MAN.  DES  Bllll..  —  VII.  |5 


114  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

n  dus  de  Castaneto,  episcopus  Albiensis,  anno  Domini  m"  ce"  nona- 
11  gesimo  tercio.  » 

Vélin;  32  9  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Sgg  millimètres;  écritures  des 
années  1291-1293.  Lettres  ornées,  titre  courant  en  rubrique.  Sur  le  premier 
feuillet,  table  des  ouvrages  et  clause  de  donation  de  Bernard  de  Castanet.  ^ 

Reliure  ancienne.  En  garde,  fragments  d'un  manuscrit  du  xiu"  siècle,  à 
2  colonnes,  contenant  des  questions  sur  la" puissance  temporelle  des  papes.  - 
Dominicains  (legs  Casfanet). 

N°   186.   (III,  1  23.)  -  Dialogues  de  S.  Grégoire  et  Vies  des  Pères. 

1 .  S.  Grégoire.  Dialogues.  Manquent  le  livre  P'  et  les  deux  pre- 
miers chapitres  du  IP.  —  Premiers  mots  :  «  Ita  esse  ut  doces  et 
«  manifesta  racio  et  probatum  coiigruum  lestimonium...  »  Voyez 
Migne,  Paiwl.  lai.,  LXXVII,  c.  1/1.0.  Suivent  les  livres  III  et  IV 
complets. 

2.  Vies  des  Pères.  (Fol.  4  1  et  suiv.)  Recueil  formé  des  frag- 
ments suivants  : 

:..\.  a.  «Liber  I."  Uufin,  Ilistoria  monachorurn,  1.  I.  -  Commence- 
ment  :  «De  Johanne.  Primum  igitur  tanquam  vere  fundamentum 
"  nostri  operis...  »  Comparaison  faite  avec  l'édition  de  Rosweyd, 
notre  manuscrit  présente  pour  le  texte  et  pour  la  succession  des  cha- 
pitres certaines  diflFérences ,  que  la  table  des  paragraphes  fera  con- 
naître; voici  cette  table:  «De  Johanne  in  Thebaidis  partibus,  in 
«  heremo  que  adjacet  Lico  civitati  cominanente.  -  De  Or  sancto.  - 
"De  sancto  Amone.  -  De  sancto  Beno.  -  :De  Oxyrinco  civitate.  -  De 
«  sancto  Theone.  -  De  sanclo  AppoUonio.  -  De  alio  sancto  Amone. 
«  -  De  sancto  Coprete.  -  De  sancto  Mucio.  -  De  abljate  Syro.  -  De 
«  sancto  Appelen.  -  De  sancto  Paphnucio.  -  De  beato  Paulp.  -  De 
"  sancto  Helya.  -  De  sancto  Pytyrione.  -  De  pâtre  Eulogio.  -  De 
«  sancto  Heleno  abbate.  -  De  Dioscoro  presbytero.  -  De  Serapione 
«  presbytero.  -  Item  de  sancto  Appolonio  et  Philemone  martyribus. 
«  -  De  monachis  in  Nitria  morantibus.  -  De  sancto  Ammonio.  -De 
«  beato  Didimo.  -  Item  de  sancto  Ammone.  -  De  sancto  Cronio.  - 
"De  sancto  Ori^ene.  -  De  Evagrio.  -  De  sancto  Paulo  simplice.  - 
«  De  sancto  Plamone.  »  Au  folio  56,  on  a  ajouté  la  vie  de  S^  Thaïs, 
publiée  par  Rosweyd,  p.  075-376. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  115 

b.  «  Liber  II.  »  Verba  senionim,  i.  III  (Migne,  LXXIII,  c.  789).  - 
Commencement  :  (Fol.  63)  «  Vere  mundum  quis  dubitet  meritis 
«  stare  sanctorum...  » 

c.  «Liber  III.»  Vitœ  patrum,  1.  IV,  c.  16,  Rosweyd,  p.  5/13  et 
ce.  23-2/i,  ibid.,  p.  5^6.  -  Commencement  :  (Fol.  g^i)  «  Ita  quia 
«per  universam  Egyptum...  » 

Parchemin;  9/1  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  'iSy  millimètres;  xiv' siècle. 
Incomplet. 

Reliure  délabrée.  —  En  garde  :  1'  fragment  d'un  manuscrit  du  xn°  siècle,  à 
2  colonnes,  contenant  une  partie  du  De  mrditacione  passionis  Christi,  de  Bède; 
2°  fragment  très  mutilé  d'un  acte,  du  milieu  du  xiii°  siècle,  dans  lequel  est 
citée  la  mesure  de  Brives. 

N°  187.  (I,  193.)  -  Jacques  Fouquier.  -  Viridarium  Gregorianum  sive 
Biblia  Gregoriana.  —  Commencement  de  l'épitre  dédicatoire,: 
«  Sanctissimo  patri  ac  domino  clementissimo  domino  Clementi, 
«  superne  vocacionis  cleraencia  pape  \I",  frater  Jacobus  Folquerii, 
«  inter  lectores  ordinis  fratrum  heremitamm  sancti  Augustini  pro- 
«  vincie  Tholosane  minimus,  utpote  sicut  statm-a,  sic  sufficientia 
«et  litteratuia  exiguus  et  pusillus,  eam  reverentie  plenitudinem , 
«  quantam  decet  tanlum  patrem  ac  talem,  necnon  etiam  cum  omni 
"  subjectione  et  Immilitale  pedum  oscula  beatoriim.  Clementissime 
»  ac  beatissime  paler,  attestante...  »  On  trouve  ensuite  :  1  "  la  préface  ; 
2°  le  corps  de  l'ouvrage;  3°  une  table  alphabétique  des  matières, 
terminée  par  la  date  suivante  :  «  Consummatam  fuit  opus  in  vigilia 
«  sancli Saturnini,  anno  Domini  m" ccc'xlix".  Qui  scripsit  sit  semper 
«  benedictus.  «  Sur  cet  ouvrage,  voyez  Ossinger,  BibUotheca  Amjus- 
tiniana,  35/i-355. 

Parchemin;  286  feuillets;  2  colonnes; hauteur,  2 Sg millimètres;  année  1349- 
Aucun  ornement. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

188.  (II,  48.)  -  Bède.  Commentaire  sur  S.  Luc,  précédé  des  deux 
morceaux  suivants  :  «  Reverentissimo  in  Christo  fratri  et  consa- 
«  cerdoti  Bede  presbitero,  Acca  perpetuam  in  Domino  salutem. 
«  Sepe  quidem  tue  sancte  fralernitati...  «-Suit  la  réponse  de  Bède  : 


116  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«Domino  bcatissimo  et  niiuium  desiderantissimo  Acca  episcopo, 
«  Beda,  humilis  presbiler,  eternani  in  Domino  saluteni.  Mira  vere 
»  est  et  vere  mira  doctoris  egregii  sentencia. . .  «  -  Vient  ensuite  le 
commentaire  :  «  Incipit  expositio  in  Lucam.  Liber  primus.  Lucas 
«  evangelista  de  omnibus  que  cepit  Ihesus  facere...  »  En  tête  de 
chaque  livre,  table  des  chapitres.  Voyez  Migne,  Paliol.  lai.,  XGIL 
c.  3o3  et  suiv.  -  A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Hune  librum  fecit 
"  scribi  dominus  B.  de  Castaneto,  Dei  gratia  episcopus  Albiensis, 
«  anno  Domini  m '  ce"  xc"  viii  ".  » 

Vélin;  207  feuillets;  ->  colonnes;  hauteur,  870  millimètres;  année  1298. 
Titre  courant.  I>ettres  ornées.  La  clause  de  donation  se  trouve  au  verso  du  ])re- 
mier  feuillet  de  garde. 

Reliure  délabrée.  —  Dominicains  (legs  Castanet). 

N"    189.   (I,  75.)  -Bède.  Œuvres  diverses. 

1 .  Commentaire  sur  le  livre  d'Esdras.  -  Commencement  :  «  Exi- 
«  mius  sacre  interpres  ac  doctor  Scripture  Iheronimus...  «  -  Voyez 
Migne,  XCI,  c.  807. 

2.  «  Excerptum  Bede  de  dictis  sancti  Iheronimi  in  Ecclesiaslen.  » 
-  Commencement  :  «  Tribus  nominibus  vocatum  fuisse  Salomo- 
■<  nem  Scripture  manifestissime  docent. ..»  Fragment  de  douze 
Feuillets. 

S.  Commentaire  sur  l'évangile  de  S.  Marc.  -  Commencement  : 
'I  Opitulanle  ipsa  divina  gracia  scripluri,  primo  que  fuerit  eidem 
"  Marco  causa...  >>  Migne ,  XCII ,  c.  1  3  i . 

4.  «  Ejusdem  de  pugna  viciorum.  »  -  Commencement  :  «  Quis- 
«  quis  sancte  conversa tionis  vilam  cum  diabolo  dimicatuius...  »  Cet 
opuscule,  qui  n'occupe  que  deux  feuillets,  ne  se  retrouve  pas  dans 
l'édition  de  Bède  reproduite  par  Migne  ;  nous  ignorons  sur  quelle 
autorité  le  copiste  du  manuscrit  l'a  attribué  à  cet  auteur. 

Vélin;  i43  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  333  millimî'tres;  année  lag'i. 
Lettres  ornées;  titre  courant  en  couleur.  En  tête,  clause  de  donation  de  Ber- 
nard de  Castanet  aux  Dominicains,  et  k  la  fin  des  articles  1  et  3,  la  date  sui- 
vante :  «  Hune  librum  fecit  scribi  dominus  B.  de  Castaneto,  episcopus  Albien- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  117 

«sis,  anno  Domini  m.  ce.  lxxxxiiii.  »  Le  haut  du  volume  a  été  détérioré  j)ar 
l'humidité. 

Reliure  ancienne,  avec  chaîne;  en  garde,  fragments  d'un  ouvrage  de  philo- 
sophie. -  Dominicains. 

-N"   ]  90.    (I,  295.)  -  Recueil  de  petits  traités  théologiques  :  y 

1.  «  Incipit  liber  beati  Joannis  Crisostonii,  quocl  netno  polesl 
«  ledi  ab  aliquo,  nisi  a  seinetipso.  »  -  ComiDencement  :  (Fol.  1) 
«  Nunquid  volens  aliquis  probare. . .  « 

2.  «  Libellas  sancti  Bernardi  abbatis  de  formula  honeste  vite  vel 
«  de  instructione  cujuslibet  religiosi.  »  -  Commencement  :  (Fol.  9) 
"  Primo  considerare  debes  semper  quare  venisti  et  ad  quid  et 
'<  propter  quid...  »  A  la  fin,  la  note  suivante:  «  Explicit  liber  honeste 
n  vite,  editus  a  beato  Bernardo  abbate,  scriptus  per  me  H.,  Dei  gra- 
«  lia  Rivensem  episcopum.  De  Fagia,  die  viii  lebroarii,  a  Nati vitale 
«  Domini  i453.  »  Cet  évêque  de  Rieux  est  Hugues  de  Rouffignac. 
C'est  ce  qu'on  appelle  le  traité  Ad  qiiid  venisti;  l'atlribution  à  S.  Ber- 
nard n'est  pas  certaine;  voyez  Migne,  CLXXXIV,  c.  m 89. 

3.  «  Incipit  tractatus  beati  Bernardi  de  passione  Domini.  »  - 
Commencement:  (Fol.  i4)  «  Adoramus  te,  Christe  Jesu,  preciosum 
«  redempcionis  nostre  precium. . .  »  Nous  n'avons  pas  retrouvé  ce 
fragment  dans  les  œuvres  de  S.  Bernard. 

4.  "  Incipit  libellas  de  reparatione  lapsi,  a  beato  Crisostomo 
«  compositus.  "  —  Commencement  :  (Fol.  17)  «  Quis  dabit  capiti 
"  meo  aquam  et  occulis  meis  fontem  lacrimaram ...  «  -  A  la  fin,  la 
note  suivante  :  «  Scriptus  die  x  febroarii,  anno  a  Nativitate  Domini 
«  i/i53.  » 

5.  "  Sequilur  valde  bona  meditatio  beati  Ancelmi  [sic)  ad  corri- 
«  gendum  vitam  suam  et  maxime  ad  repellenduai  impertinentes  et 
«  vanas  cogilationes.  »  -Commencement  :  (Fol.  2  1)  «  Cum  per  pia- 
«  vas  ineptasque  cogitationes...  »  Non  retrouvé  dans  les  œuvres  de 
S.  Anselme. 

6.  «  Epilogus  de  quadruplici  exercicio  spiriluali,  a  domino  Pe- 
><  Iro  de  Alliacé,  cardinali  Cameracensi  et  doctore  in  iheologia 
«  exiniio.  «  -  Commencement  :  (Fol.  2/1)  «  Anima  devola  cupiens 


/^ 


118  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  ad  divinam  contemplationem...  »  Daté  à  la  fm  de  i4  i  2,  Avignon; 
c'est  la  date  de  la  composition  de  l'ouvrage;  l'écriture  du  manus- 
crit est  plus  récente. 

7.  «  Incipit  liber  sancli  Basilii  Cappadocie  ad  filios  spiritales  de 
«  milicia  spiritali  et  terrena.  »  -  Commencement  :  (Fol.  27)  «  Audi, 
«  fdi  mi,  admonitionem  patris  tui  et  inclina  aurem  tuam...  » 

8.  «  Sequuntur  quedam  exempla  seu  miracula  de  sacramento 
"  altaris,  valde  bona.  »  -  Commencement  :  (Fol.  35)  «Versus 
«  Podium  est  quedam  teira,  que  dicitur  Cavaderas...  » 

9.  «De  predestinacione.  »  -  Commencement:  (Fol.  89)  «  Pre- 
«  destinacio  habet  certitudinem  et  tamen  non  imponit  necessita- 
«  tem...  »  A  la  lin,  les  mots  suivants  :  Bodaudi,  sacre  théologie  profes- 
sons. 

10.  «Incipit  epistola  beati  Augustini  episcopi,  que  alias  dicitur 
a  Spéculum  Peccatoris.  «  -  Commencement:  (Fol.  4i)  «  Quoniam, 
«  karissime,  in  via  hujus  vite...  »  -  Voyez  Migne,  XXXVII,  c.  983. 

11.  «Petrus,  abbas  Cluniacensis,  de  purgatorio,  quod  vidit 
«  quidam  monachus,  et  de  pénis.  »  -  Commencement  :  (Foi.  45) 
«  Inter  cetera  que  vidit  quidam  monachus  in  Eveshamensi  monas- 
«  terio  constitutus...  »  A  la  fin,  la  note  suivante:  «  Explicit  liber 
«  iste,  scriptus  per  me  Petrum  Perichaudi,  Lemovicensis  diocesis, 
«  sub  anno  Domini  m"  cccC  quinquagesimo  secundo.  » 

12.  «  Sequitur  epistola  beati  leronimi  consolatoria,  missa  Da- 
«  maso  episcopo ,  quam  tamen  quidam  dicunt  ab  uno  alio  fuisse 
«  factam  et  missam  quam  a  beato  leronimo.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  56)  "  Diversovum  obprobria,  tribiUaciones  multipliées...  » - 
Voyez  Migne,  XXX,  c.  2  64- 

i3.  (Fol.  60)  «  Quaedam  de  detractore.  «  Extraits  de  divers 
auteurs,  S.  Bernard,  S.  Grégoire,  etc. 

i4-  «  De  contemplacione  vel  meditacione.  Richardus.  »  -  Com- 
mencement :  (Fol.  60)  «  0  anima  mea,  si  vis  amari  a  Deo...  » 

i5.   «  Sequitur  valde  bona  meditacio  ad  excitandum  Dei  amo- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  119 

«  rem.  »  -  Commencement  :  (Fol.  62  )  «  0  anima  mea,  coram  Domino 
«  constituta,  diligenter...  » 

Parchemin;  62  feuillets,  manquent  les  feuillets  23  et  Ao;  2  colonnes;  hau- 
teur, 2/io  millimètres;  xv"  siècle,  écriture  de  plusieurs  mains.  Aucun  ornement. 
En  tête,  table  contemporaine.  A  la  fin,  recette  contre  le  saignement  de  nez. 

Reliure  en  basane  blanche;  en  garde,  fragments  de  comptes  du  xv"  siècle.  - 
Augustins. 

N»   191.   (I,  176.) -Recueil: 

1.  De  cognitione  humanse  conditionis.  Traité  mystique,  géné- 
ralement attribué  à  S.  Bernard.  -  Commencement  :  «  Multi  multa 
«  sciunt  et  seipsosnesciunt,  alios  despiciunt...  »  A  la  fin  :  «  Explicit 
«  summa  beati  Bernard! ,  de  misericordia  quam  fecit  Deus  cuilibet 
«  anime.  »  Le  manuscrit  intitule  ce  traité  :  Gemma  anime,  —  Voyez 
Migne,  CLXXXIV,  c.  485. 

2.  Fragment  d'une  colonne  :  (Fol.  i4)  «  De  illisqui  ingrediuntur 
«  in  religione,  ut  habundent  bonis.  Dina  fuit  filia  Jacob...  » 

3.  De  inleriori  domo,  autre  traité  attribué  à  S.  Bernard.  -  Com- 
mencement :  (Fol.  i4  v')  n  Domus  hec,  in  qua  babitamus,  ex  omni 
«parte  sui  nobis  ruinam  minatur...  »  ~  Voyez  Migne,  CLXXXIV, 
c.  607. 

4.  «  De  contempla tione,Bernardi.  «  —  Commencement;  (Fol.  87) 
"  Quoniam  in  medio  laqueorum  positi  sumus,  facile  a  celesli  desi- 
«  derio  frigescimus...  »  -  Ce  traité  a  été  publié  dans  les  œuvres  de 
S.  Augustin;  voyez  Migne,  XXXVII,  c.  96 1. 

5.  (Fol.  56  y")  Recueil  d'extraits  divers,  la  plupart  mystiqvies; 
les  auteurs  sont  rarement  indiqués;  sont  seuls  cités  S.  Bernard, 
S.  Jean  Cbrysostome,  S.  Jérôme,  Bède,  S.  Grégoire,  S.  Ambroise,  ^ 
Isidore.  La  plupart  de  ces  extraits  sont  1res  courts.  Aux  feuillets 
71-72,  table  des  rubriques  de  cette  première  partie  du  manuscrit. 

6.  «  Incipit  summa  de  foro  penilenciali,  brevis  et  utilis  et  valde 
«  necessaria  sacerdotibus.  »  -Commencement  :  (Fol.  78)  «  In  primis 
«  débet  interrogare  sacerdos  penitentem,  utrum  sciât  Palcr  noster  et 
0  Ave  maria  et  Credo  in  Deam...  »  -  «  Explicit  forum  penitentiale.  » 


120  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

7.  «  Incipit  summa  brevis  et  utilis,  extrada  a  summa  niagistri 
«  Raymundi,  fratris  Predicatoris,  quando  penitenciarius  débet  re- 
«  miclere  penltentem  ad  superiorem.  »  -  Commencement  :  (Fol. 
1  i/i)  "  Quoniam  sepe  dubitatur  quando  penitens  debeal. ..  » 

8.  "  De  articulis  fidei.  »  -  Commencement  :  (Fol.  1  1 4  v°)  «  Quo- 
«  niam  valde  ignominiosum  est  sacerdoli,  qiiod  nesciat  articulos 
«  fidei,  volo  docere  brevller  et  distincte  ostendere...  » 

9.  Bernard  Gui.  -  Somme  de  la  foi  chrétienne.  -  Commence- 
ment :  Il  Dum  secundum  Apostoluni,  ad  Hebreos,  xi  capitulo,  sine 
«  fide  inpossibile  sit  placere  Deo  et  fides  sine  operibus. . .  «  -  Voyez 
Quétif,  I,  578e,  et  M.  Delisle,  Mss.  de  Bernard  Gai,  p.  363. 

Vélin;  i3i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  278  millimètres;  xin°  et  xiv' s". 
Écritures  de  plusieurs  mains.  Peu  cVornemenls. 

Reliure  ancienne;  autrefois  enchaîné.  -  Dominicains. 

N°  192.  (III,  32.)  -  1.  Philippe  de  Grève,  chancelier  de  Paris.  - 
n  Sumiua.  »  -  Commencement  :  "  Vadam  in  agrum  et  coUigatn 
«  spicas.  .  .  Ruth.  »  A  la  fin  :  <>  Explicit  liber  cancellarii  Parisien- 
«  sis.  -  Summa  cancellarii  Parisiensis.  »  -  Sur  les  marges,  .nom- 
breuses annotations  d'une  main  du  temps.  Voyez  Fabricius,  V, 
278. 

2.  Hervé  de  Ncdellec.  «  Tractatus  de  unitate  forme  substantialis 
"  iu  eodem  supposito.  »  -  Commencement  :  (Fol.  i/ig)  «  Ut  ordi- 
"  nacius  possint  inveniri...  »  C'est  ce  qu'on  appelle  quelquefois  le 
traité  Deformis;  voIt  Quétif,  I,  533  a.  A  la  suite,  petit  tableau  sy- 
noptique des  principales  matières  de  l'ouvrage. 

3.  Du  même.  «  Tractatus  de  etemitale  mundi.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  I  7  1)  «  Queslio  prima.  Ad  videndum  uirum  nmndus...  » 
Manque  la  fin  du  traité,  à  partir  d'un  tableau  compliqué  des  fonc- 
tions intellecluelles. 

h-  Commentaire  sur  le  premier  livre  des  Sentences.  -  Commen- 
cement :  (Fol.  1  79)  «  Quero  an  pro  statu  isto  sit  possibilitas  neces- 
«  saria. ..  »  -  A  la  suite,  commentaire  sur  le  deuxième  livre.  Com- 
mencement :  (Fol.  1  79)  «  Circa  2"™  librum  quero  utrum  aliud  possit 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  121 

n  esse  a  Deo ...»  Ce  commentaire,  dont  la  fin  manque,  paraît  se 
rapprocher  de  ceux  de  Duns  Scot;  voyez,  à  la  Bibliothèque  natio- 
nale, le  manuscrit  latin  3o6i. 

Vélin  et  parchemin;  291  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3io  millimètres; 
le  premier  article  a  été  copié  au  xm°  siècle,  les  autres  au  xiv'  siècle.  Au  n°  /i, 
en  titre  courant,  numéros  des  distinctions  e^t  des  questions.  Les  derniers  feuillets 
sont  d'une  encre  verte,  très  pâle.  A  la  fin  du  n°  1,  en  caractères  du  xv"  siècle  : 
"Iste  liber  est  fratris  Arnaldi  Ruffî,  conventus  Montisregalis,  ordinis  Augusti- 
«  noram.  » 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N"  193.  (I,  190.)  —  Alain  du  Pui.  «  Théologien  m  doctrinale.  »  -  Com- 
mencement de  la  dédicace  :  «  Incipit  Theologicum  doctrinale,  alias 
«  Quot  modis,  AJani.  —  Reverentissimo  patri  et  domino  Ermengaldo, 
«  Dei  gratia  Sancti  Egidii  abbati ,  Alanus  dictus  Magister,  sic  in  pre- 
«  senti  multiplici  insigniri  gratia,  ut  in  futuro  ponetur  (5îc)"in  glo- 
"  ria.  Cum  mundus  diversis  olim...  »  Suit  la  préface,  commençant 
ainsi  :  «  Quoniam  juxta  Aristolilice  auctoritatis  preconium ...» 
L'ouvrage  est  une  sorte  de  dictionnaire  de  la  Bible.  En  tête  de 
chaque  lettre,  liste  des  articles  qu  elle  renferme.  A  la  fin,  l'explicit 
suivant  :  «  Explicit  liber.  Hic  liber  est  scriptus;  qui  scripsit  sit 
«  benedictus.  »  -  Cet  ouvrage,  resté  inédit,  est  de  Alain  du  Pui, 
dit  le  Maître,  auteur  de  la  Sumina  quadriparlita  contra  hœrelicos 
Waldensts;  d'autres  manuscrits  l'intitulent  Oraculum,  Oculus  Scrip- 
lurœ,  ^quivoca,  etc.  Ermengaud,  IP  du  nom,  fut  abbé  de  Saint- 
Gilles  sur  le  Rhône,  de  1  1  79  à  1  196.  Voyez  à  ce  sujet  Real-Ency- 
clopàdie  fur  proleslanlische  Théologie  and  Kirche,  de  Herzog  et  Plitt^ 
2'  édition,  t.  I,  p.  233-23^4,  article  de  M.  C.  Schmidt. 

Parchemin;  1/18  feuillets;  2" colonnes;  hauteur,  2  45  millimètres;  commen- 
cement du  xiv" siècle.  Quelques  lettres  ornées.  -  A  la  fin,  on  lit  ce  qui  suit  : 

•  IstuYn  librum  émit  frater  Ramundus  Galterii,  ad  usum  suum  et  aliorum  fra- 

•  trum  Minorum  conventus  Tholose,  anno  durationis  mundi  vi"  cccccg"»  x°,  , 

•  gratie  vero  Christi  m°  cccc"""  xi°.  » 

Ancienne  reliure  en  bois;  sur  un  feuillet  de  garde,  d'une  main  du  xiii*  siècle, 
table  d'un  ouvrage  de  saint  Bernard.  -  Franciscains. 

194.   (I,  2  i4.)  Même  ouvrage  que  ci-dessus;  mancpie  la  préface  dé- 
dicatoire. 

MA».  DES  BIBI,.  Vil.  |6 


122  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Parchemin;  192  feuillets;  hauteur,  2/|5  miHimètres;  commencemenl  du 
!tiv°  siècle. 

Ancienne  reliure,  qui  ne  paraît  pas  avoir  été  faite  pour  le  manuscrit.  — 
Ancien  264. 

N°   195.   (I,  ihS.)  -Recueil: 

1 .  Alain  de  Lille.  -  «  Incipit  penitentiale  raagistri  Alani.  »  -  Com- 
mencement :  «  Ha,  ha,  ha,  Domine  Deus,  quoniam  puer  ego  sum 
«  et  nescio  loqui.  Si  Jheremias  ah  utero  sanctificatus . . .  »  -  Migne, 
CCX,  c.  281  et  suiv. 

2.  (Fol.  18)  Du  même.  «Incipit  ars  predicandi,  a  magistro 
*  Alano  édita.  »  —  Commencement  de  la  dédicace  à  Henri,  primat 
d'Aquitaine  :  «  Quoniam  hujus  fluctuantis  mundi. ..  »-  Commence- 
ment du  texte  :  «  Vidit  Jacob  scaiam  a  terra  usque  ad  celum  attin- 
«  genlem . . ,  Scala  ista  profectus  est  viri  catholici ,  qui  contrahitur. . .  » 
-  Voyez  Migne,  CCX,  c.  1  1  1  et  suiv. 

3.  (Fol.  93)  Du  même.  «  Incipiunt  sermones  magistri  Alani.» 
-Commencement  :  «  Sermo  in  adventu  Domini.  Clavis  David  et 
«  sceptrum  domus  Israël,  qui  aperis  et  nemo  claudit,  claudis  et 
«  nemo  aperit.. .  »  Ces  sermons  ne  sont  pas  ceux  que  Charles  de 
Visch  a  puhliés  sous  le  nom  d'Alain  de  Lille  dans  son  édition  des 
œuvres  de  cet  auteur,  Anvers,  i654,  in-fol. 

Il,  (Fol.  123)  «  Libellus  de  sillabarum  penultimarum  accenti- 
«  bus.  »  —  Commencement  :  «  Domino  suo  in  cultu  christiane  reli- 
«  gionis  strenuissimo,  G.  de  Cudinio,  monasterii  Sancli  Lamberti 
«  Liescensis  [corr.  Leodiensis.»*)  abbati  glorioso,  Johannes  suorum 
«  minimus  clericorum . . .  Quantum  luna  est  ceteris  stellis...  »  Les 
lettres  sont  rangées  par  brèves  et  longues;  et,  sous  chaque  lettre, 
se  trouvent  un  certain  nombre  de  diccioncs  que  l'auteur  explique. 
Ce  Jean  est  probablement  Jean  de  Liège,  dont  parle  Fahricius  (lll, 
371),  auteur  d'une  chronique  des  évêques  de  Liège,  et  qui  est 
mentionné  à  partir  de  1278;  quanta  l'abbé,  ce  doit  être  Gautier 
de  Fiège,  qui  mourut  en  i3i3  [Gallia  chrisliana ,  III,  1022). 

5.  (Fol.  1 4 1)  "  Fxpositiones  super  Euvangeliis.  »- Commence- 
ment :  «  Est  equidem  summum  atqiie  heatificum  honum,  divinitiis 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  123 

«  adjutum ,  hominem  ad  id  pertingere ,  quod  Deum  patrem ...»  Ou- 
vrage anonyme  divisé  en  quatre  livres  ;  le  premier  contient  une  sorte 
de  concordance  des  quatre  Evangiles;  au  folio  i55  v",  commence 
le  livre  II  :  De  morte  pioriim;  folio  1 60  v°,  livre  III  :  De  remuneratione 
sanctorum  cl  de  consema  Evangelistarum  in  resarrectione  Christi;  folio 
I  78  v°  :  Explicil  liber  de  visione  Dei. 

6.  (Fol.  181)  Jean  Climaque.  «  Gradus  sacratissime  scale.  »  Com- 
mencement :  «  Primus  gradus  sacratissime  scale  est  lides  recta  cuni 
«  operibus  justicie ...» 

7.  (Fol.  1 88)  Fragment.  «  De  numéro  signorum,  que  fiunt  super 
«  oblatam  et  calicem,  et  quare  in  hoc  sacramento  v  sensus  coiporis 
«  exercentur. . .  »  Fragment  d'une  page.  -  Au  folio  1 88  v°,  une  recette 
en  provençal. 

Parchemin;  188  feuillets;  longues  lignes,  sauf  Tarticle  4,  qui  est  écrit  sur 
•2  colonnes;  hauteur,  196  millimètres;  les  articles  1,  2,  3  et  4  ont  été  écrits  au 
xiii'  siècle,  les  articles  5,  6  et  7  au  xii°.  Les  articles  1  à  3",  d'une  seule  main. 

Reliure  du  xvif  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N"  196.  (III,  55.)  -  I.  '<  Compendium  totius  théologie.»  -  Commen- 
cement du  prologue  :  «  Veritatis  theologice  sublimilas,  cum  sit 
«  superni  splendoris  radius  illuminans  intellectum ...»  Ce  traité 
est  attribué  par  certains  manuscrits  à  S.  Thomas  d'Aquin;  par 
d'autres,  à  Gilles  de  Rome;  par  d'autres  enfin,  à  S.  Bonaventure; 
il  est  imprimé  dans  les  œuvres  de  ce  dernier,  édition  de  Rome, 
t.  VII,  pp.  73i-8/i/i.  Précédé  d'tme  table  des  chapitres. 

2.  Fragment  d'un  pénitentiaire  du  même  temps.  -  Commen- 
cement :  «  Si  presbiter  hoc  fecerit,  scilicetfornicalionem,  penitebit 
«  hoc  modo ...»  Voici  les  titres  de  quelques-uns  des  chapitres 
qui  suivent  :  Peccalam  contra  naluram.  —  Casas  in  qaibus  sacerdos 
parrochialis  mittere  débet  peccatorcm  ad  episcopum  seu  ad  ejus  peniten- 
tiariam.  —  De  excommanicationibus.  —  Casus  diversi  et  periculosi  in 
confessione  contingentes. 

Vélin;  82  feuillets;  2  colonnes  ;  hauteur,  332  millimètres;  fin  du  xni"  siècle 
ou  commencement  du  xiv'  siècle.  Deux  mains.  Lettres  ornées;  numéros  des 
livres  en  titre  courant.  A  la  fin,  on  lit  ces  mots,  d'une  main  du  xv"  siècle  : 

16. 


124  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«Habet  dominus  Nycholaus  de  Altaripa,  licet  de  à"'  novissimis.  N.  de  Alta- 
"  ripa.  » 

Reliure  ancienne,  en  veau.  En  garde,  fragments  dune  concordance  de  la 
Bible,  du  xiv'  siècle  [lettre  M).  -  Franciscains. 

N°  J97.  (III,  1  29.)  -  «  Innomine  Patris  et  Filii  et  SpiritusSancti,  amen. 
«  Incipit  CoUectariolum  theologicarum  veritalum,  per  quendam  bea- 
«  lissimi  Francisci  indignum  filium  hinc  inde  recoUeclum.  "  -  Com- 
mencement :  «Veritatis  theologice  sublimitas,  cmii  sit  superni 
«  splendoris  radius  illuminans  intellectum. . .  »  Contient  sept  livres; 
à  la  fm,  la  note  suivante  :  «  Explicit  CoUectariolum  theologicarum 
«veritatum,  Deo  gratias.  Laus  tibi  sit,  Christe,  quoniam  explicit 
«  liber  {sic)  iste.  Alléluia.  »  -  On  trouve  ensuite  :  1"  Une  table  des 
chapitres  par  livre;  manquent  le  livre  I  et  une  partie  du  Il*=.  - 
3"  Une  table  alphabétique  des  matières,  renvoyant  aux  livres  et 
aux  distinctions  de  chaque  livre.  -  3"  Une  table  méthodique,  dont 
voici  le  prologue  :  «In  nomine  Patris  et  Filii  et.Spiritus  Sancti, 
«  amen.  Incipit  adaptacio  thematum  predicabilium  per  totum  annum 
«  ad  materias  compendiose  tractatas  in  CoUectariolo  theologicarum 
((  veritatum,  cuj  us  principium  est:  Fons  rigans ,  A(j. ,  etc.  Sumuntur 
«  autem  themata  de  epistolis  et  euvangeliis ,  que  leguntur  secundum 
«  ordinarium  sancte  Romane  ecclesie,  quem  profitetur  sacra  religio 
»  fratrum  Minorum.  CoUectariolum  vero  prefatum  dividitur  in  vu 
«  Ubros  parciales,  et  singuli  libri  dividuntiu-  per  capitula;  ubi  ergo 
X  ponuntur  successive  et  immédiate  duo  numeri  vel  plures,  primus 
"  numerus  désignât  librum ,  et  sequens  vel  sequentes  ostendit  vel 
"  ostendunt  causam  vel  capitula,  ubi  reperiri  poterit  materia  pre- 
«  notata.  »  Cette  table  est  d'une  autre  main  que  le  corps  du  manus- 
crit. -  Sur  les  marges,  notes  d'une  troisième  main  du  xv*^  siècle, 
qui  a  mis  à  la  On  plusieurs  additions.  -  Cet  ouvrage  est  celui  qui, 
sous  le  nom  de  Compcndium  iheologiœ,  a  été  imprimé  dans  l'édition 
romaine  des  œuvres  de  S.  Bonaventure,  t.  VII  (voir  plus  haut, 
n°i96). 

Vélin;  262  feuillets;  hauteur,  ■>.  ;!o  millimètres;  commencement  du  xv"  siècle. 
Titre  courant  en  rouge. 

Reliure  ancienne.  En  garde,  fragments  d'une  Bible  du  xu°  siècle,  à  2  co- 
lonnes (Machabées,  1.  1).  -  Dominicains. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  125 

N°  198.  (III,  i3o.)  -  Autre  exemplaire  du  traité  précédent.  Comprend 
une  table  des  chapitres,  dont  le  commencement  manque;  le  traité 
lui-même,  YAdaplacio  tliematum  predicabilium ,  de  la  même  main 
que  la  dernière  partie  du  manuscrit;  enfin  une  table  alphabétique, 
dont  nous  n'avons  qu'une  partie  de  la  lettre  A. 

Parchemin;  i38  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  200  millimètres;  commen- 
cement du  XV'  siècle.  Lettres  de  couleur.  Le  manuscrit  a  été  mutilé  par  le 
relieur. 

Reliure  en  veau.  -  Franciscains  de  Mirepoix. 

199.  (III,  29.)  -  Henri  Goethals,  dit  de  Gand.  -  Summa  quœstionum 
ordinariarum  theologiœ.  -  Commencement  :  «  Quia  theologia  est 
«  scientia  in  qua  est  sermo  de  Deo  et  de  rébus  divinis. . .  »  Imprimé 
à  Paris  en  1620,  chez  Josse  Bade,  in-folio. 

Parchemin;  167  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  336  millimètres;  xiv'  siècli-. 
Trois  mains  différentes.  Lettres  de  couleur;  nombreuses  annotations  mati- 
nales du  temps. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

200.  (III,  69.)  -  «  Summa  théologie  ex  dictis  sanctorum  confecta.  » 
-  Commenceùient  :  «  Sacre  litière  te  possunt  instruere  ad  salit- 
«  tem ...»  C'est  un  recueil  d'extraits  de  la  Bible  et  des  Pères,  rangés 
par  ordre  de  matières;  le  premier  chapitre  est  intitidé  :  «  Quam 
•  bonum  est  et  quam  jocundum  divinarum  studium  htterarum.  » 
L'ouvrage  est  divisé  en  sept  livres.  A  la  fin  :  «  Explicit  sumn)a  theo- 
«  logie  ex  verbis  originalibus  Biblie  ac  doctorum  ecclesie  persollerter 
"  excerpta.  »  -  Une  note ,  datée  de  1  5  1  3 ,  attribue  cet  ouvrage  à 
Bertrand  de  la  Tour,  évêque  de  Tusculum,  et  l'auteur  de  cette 
note  annonce  qu'il  a  corrigé  l'ouvrage;  il  a,  en  eiï'et,  couvert  les 
marges  d'annotations  diverses,  d'additions,  de  renvois,  etc. 

Vélin;  2i5  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  286  millimètres;  xiv'  siècle.  Let- 
tres ornées  et  encadrement  à  la  première  page.  Au  dernier  feuillet,  le  nom 
suivant  :  J.  Boerii,  arvhidiacoims  Conchensis. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins  ou  Franciscains. 

201.  (I,  3^0.)  -  1.  S.  Bernard.  Homélies  sur  ce  verset  de  S.  Luc  : 


126  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Missus  est  angelas  Gabriel  a  Deo  in  civiialem  Galilée.  -  Elles  sont  au 
nombre  de  quatre.  Voici  le  commencement  de  chacune  d'elles  : 
«  Incipit  omelia  prima.  —  Quid  voluit  Evangelista  tôt  propria  no- 
«  mina.  . .  »  (Migne,  Palrol.  lut.,  CLXXXIII,  c.  55.)  -  «  Incipit  se- 
«  cunda.  -Bonum  quidem  canticum  illud,  quod  solum  daLitur...  » 
(Migne,  ibid.,  c.  61.)  —  «Incipit  tertia.  -  Libenter  ubi  michi  con- 
«  gruere  video...  »  (Migne,  ibid.,  c.  71.)  -  «  Incipit  IIII''.  -  Non  est 
«  dubium  quidquid  in  laudibus...  »  (Migne,  ibid.,  c.  78.) 

2.  «  Incipit  dictamen  pulcherrimum,  conditum  ad  honorem  vir- 
«  ginis  Marie,  secundum  tenorem  Evangelii  :  Missus  est  angélus,  et 
«  in  qualibet  dictione  sunt  octo  versus  dictaminis.  »  -  Chaque  strophe 
commence  par  un  des  mots  du  MissUs  e*<  ;  il  y  a  127  strophes  de 
8  vers;  voici  la  première  : 

Missus  est  de  celestibus 
Nuncius  Régis  omnium, 
Ut  nuuciaret  tristibus 
Verum  solamen  cordium. 
In  tenebris  sedentibus 
Eterne  lucis  radium , 
In  peccatis  languentibus 
Magne  salutis  gaudium. . . 

Vélin;  3o  feuillets;  hauteur,   2  35  millimètres;  xiv°  siècle.  Jolie  écriture. 
Aucun  ornement. 

Dérelié.  —  Provenance  inconnue. 

N"  202.  (I,  3o5.)  -  Jean,  abbé.  -  «Incipit  opusculum  de  vera  pace 
«  contra  scisma  sedis  Apostolice.  »  -  Commencement  de  la  préface  : 
«  Cunctis  diligentibus  nomen  Domini,  Johannes,  quahscumque 
«  abbas,  salutem  perpetuam.  In  nomine  Domini  et  Salvatoris  Jesu 
«Christi,  anno  ab  Incarnatione  ejus  m"  c  lxxi",  cum  Rome  trans 
«  Tiberim  apud  titulum  Calixti  positus,  ad  impetrandam  misericor- 
«  diam  Domini  nostri  nocturne  orationis  vigilias  pervenissem ...» 
Suit  l'ouvrage,  divisé  en  3  livres,  intitulés:  de  custodia  cordis,  de 
amore  fraternitalis ,  de  cultu  Dei.  -  A  la  fin  de  l'explicit,  les  deux 
vers  suivants  : 

Scripsimus  hec  dicta,  ut  purgent  nostra  delicta, 
Que  Spiritus  misit  sanctus  in  corde  doctoris.  Amen. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  127 

Cet  ouvrage  mystique  aurait  donc  été  écrit  en  1171,  pendant  la 
lutte  entre  Alexandre  III  et  l'antipape  Victor  III.  Nous  n'en  connais- 
sons pas  autrement  l'auteur.  Un  Jean,  abbé,  vivait  un  siècle  juste 
avant  celui-ci,  et  divers  fragments  d'ouvrages  mystiques  de  lui  ont 
été  publiés  par  Mabillon,  Analecta,  édition  in-foL,  p.  120.  Faiit-il 
supposer  une  faute  dans  la  copie  et  lire  m"lxx,°i"? 

Parchemin;  86  feuillets;  longues  lignes;  hauteur,  1 83  millimètres;  com- 
mencement du  xiv"  siècle. 

Ancienne  reliure  en  bois  avec  fermoirs.  —  Ancien  877. 

N°  203.  (I,  2  2  7.) -Hugues  de  Saint- Victor.  «  Incipit  liber  magistri  Ugonis 
«  de  Sacramentis  ad  secundam  eruditionem  sacri  eloquii,  quod  est 
«  fundamentum  scientie.  -  Librum  de  sacramentis  christiane  fidei 
0  studio  quorundam  scribere  compulsus  sum,  in  quo  nonnuUa  que 
«  antea  sparsim  dictaveram,  propterea  quod  iterato  eadem  stilo 
«  exprimere  molestum  vel  superfluum  videbatur,  inserui ...»  Après 
la  préface,  table* des  chapitres  sur  deux  colonnes.  Le  manuscrit  ne 
contient  que  le  premier  livre,  qui  se  subdivise  en  1  2  parties.  Voyez 
Migne,  Patrol.  lat.,  CLXXVI,  c.  178  et  suiv. 

Parchemin;    175    feuillets;    longues    lignes;    hauteur,    1208    millimètres; 
xn"  siècle.  En  tête  des  chapitres,  lettres  rouges  et  vertes,  dans  le  goût  du  temps. 
Reliure  du  xyii"  siècle,  en  veau.  -  Franciscains. 

204.  (I,  78.)  -  Même  ouvrage  que  ci-dessus.  Le  manuscrit  contient 
les  deux  livres. 

Vélin;  198  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  336  millimètres.  A  la  lin,ladatr 
suivante  :  «  Hune  librum  fecit  scribi  dominus  B.  de  Gaslaneto,  Dei  gratia  epi- 
•  scopus  Albif'nsis,  anno  Doniini  m"  ccc°.  »  En  tête,  la  formule  de  donation  aux 
frères  Prêcheurs  de  Toulouse. 

Ueliureen  bois  couvert  de  cuir  estampé,  avec  chaîne  et  fermoirs.  En  garde, 
fragments  d'une  grande  Bible  du  xiu"  siècle  (Petits  Prophètes).  —  Dominicains. 

205.  (I,  186.)  -  1.  Extraits  de  divers  auteurs  ecclésiastiques,  faits 
par  un  certain  Slcphanus ,  et  rangés  pour  chaque  auteur  dans  l'ordre 
alphabétique  des  matières.  En  tête  des  extraits  de  chaque  auteur, 
table  des  articles.  -  Noms  des  auteurs  employés  :  (Fol.  i)  S  Gré- 


128  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

goire  de  Nazianze;  (fol.  8)  S.  Anselme;  (fol.  aS)  S.  Jérôme;  cette 
partie  du  manuscrit  est  sur  deux  colonnes;  (fol.  ^7)  S.  Augustin. 

2.  (Fol.  17/i)  Hugues  de  Saint- Victor.  -  Summa  sententiarum. 
—  Commencement  :  «De  fide  et  spe,  que  in  nobis  est,  omni  pos- 
«  centi  reddere  rationem ,  ut  ait  Petrus  in  epistola  sua ,  parati  esse 
«  debemus  de  modestia  et  timoré.  Itaque  ut  pariter  servetur ...» 
Voyez  Migne,  CLXXVI,  c. /ii. 

3.  Symbole  de  Nicée  et  deux  instructions  pastorales  sur  ces  pa- 
roles :  Scilis  quia  post  biduum  Pascha  fiel  (Matthieu,  xxvi,  2),  et 
Non  habemus  hic  manentem  civilatem  (ad  Hebr. ,  xui,  i4). 

Vélin;  2  11  feuillets,  à  longues  lignes  et  à  2  colonnes;  hauteur,  253  milli- 
mètres; xiv°  siècle;  écritures  de  plusieurs  mains.  En  tête  et  à  la  fin  du  n°  1, 
4  feuillets  contenant  de  nombreuses  notes  peu  intéressantes  du  xv'  siècle.  - 
A  la  fin,  d'une  écriture  très  fine,  les  mots  suivants  :  f rater  Genesiarius  pos- 
sessor  est.  La  première  partie  est  assez  bien  ornée. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Franciscains. 

N°  206.  (III,  ^/l.)-  Richard  de  Saint-Victor. 

1 .  «  Liber  de  Trinitate.  »  Manquent  le  livre  I  et  les  1  1  premiers 
chapitres  du  livre  II.  Premiers  mots  conservés  :  «  quod  divinitas 
«  superius  incommutabilis  dicitur,  hic  enucleacius  et  plenius  expri- 
"  mitur...  »  Suit  le  reste  du  traité  jusqu'à  la  fin  du  livre  VI  et  der- 
nier. -  Voyez  Migne,  Patrof.  lat.,  CXCVI,  ce.  907-992. 

2.  "  Incipit  expositio  ejusdem  super  templum  Ezechielis  in  vi- 
«  sione  monstratum.  Multis  divine  Scripture  mtdto  amplius  dulces- 
«  cunt...  »  Places  laissées  en  blanc  pour  des  dessins,  qui  n'ont  jamais 
été  exécutés.  A  la  fin  du  traité  manquent  plusieurs  feuillets.  Nom- 
breuses gloses  marginales.  -  Voyez  Migne,  ut  supra,  c.  527. 

3.  «  Expositio  super  duas  visiones  Danielis.  -  Quid  illud  Nabu- 
«  godonosor  sompnium. ..  »  C'est  l'ouvrage  qu'on  appelle  plus  ordi- 
nairement: De  erudilione  hominis  inlerioris.  Migne,  «/  supra,  c.  1229 
et  suiv.  Le  manuscrit  ne  contient  plus  aujourd'hui  que  les  livres  I 
et  H  et  les  chapitres  1  et  3  du  livre  III. 

Vélin;  352  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  337  millimètres;  commencement 
du  XIV*  siècle. 

Peliuro  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  129 

N"  207.  (I,  77.)  -  1.  Richard  de  Saint-Victor.  «  Liber  exceptionum.  « - 
0  Incipit  prologus  magistri  Ricardi,  canonici  Sancti  Victoris  Pari- 
«  siensis.  —  Accipe,  karissime  frater,  Exceptionum  munus  quod 
«  postulasti.  Invenies. . .  >>  -  Suit  la  tal)le  des  chapitres  de  la  première 
partie,  ([ui  comprend  dix  livres.  -  Prologue  de  la  première  partie  : 
"  His  ita  superius  compositis  et  ad  tocius  simul  operis. . .  »  -  Suit  la 
liste  des  chapitres  du  livre  I.  —  Commencement  de  la  première 
partie  :  «  Incipit  liber  exceptionum  magistri  Ricardi,  canonici  Sancti 
"  Victoris  Parisiensis.  -  Pars  prima  continet  originem  et  discrelio- 
«  nem  artium,  situm  terrarum,  summam  hystoriarum.  -  Capitulum 
"  prinuim.  De  conditione  créature  rationalis.  —  Deus  summe  bonus 
«  et  imnmtabiliter  bonus. ..  »  -Voyez  Mignc,  Palrol.  lai.,  CLXXVII, 
ce.   1  g  1   et  suiv. 

Seconde  partie  du  même  traité  :  «  Incipit  prologus  in  partem 
«  secundam.  -  Quicumque  sapientie  sive  scientie  studet,  divine 
«  fruclum  lectionis. . .  »  —Suit  la  liste  des  chapitres  des  i/j  livres 
de  cette  seconde  partie.  -  Autre  prologue  :  »  In  precedentibus  pre- 
"  missa  descriptione  originis  et  discretionis  artium. . .  »  -  «  Incipit 
«  pars  secunda,  continens  allegoriarum  et  tropologiannn  mysteria, 
"  secundum  prececlentis  hyslorie  dispositionem  ordinata.  -Incipit 
«  liber  primus.  De  significatione  celi  et  terre.  -  In  principio  creavit 
"Deus  celum  et  terram.  Celum  significat  summa,  terra  ima...  »- 
Fin  de  l'ouvrage  :  «  id  est  culpe  graliam  anteponit,  quam  largitur 
"  incommutahiliter  et  summe  bonus  Deus,  amen.  Explicil  liber 
«  exceptionum  magistri  Ricardi.  »  Migne,  ut  supra,  ce.  635  et  suiv. 

2 .  «  Oratio  ad  sanctam  Mariam.  -  Salve ,  salvatrix  hominum ,  sup- 
'  pellativa  virginum...  celui  supplicantium  tua  propiciatio.  Amen.  » 

3.  (FF.  1  43-1  Lli)-  Le  diacre  Jacques.  -  «  Incipit  vita  sancte  Pe- 
«  lagie,  que  peccatrix  appellatur.  -  Magnas  Deo  gratias  referre  de- 
«bemiis,  qui  non  vult  peccatores  perire  in  mortem...»  La  fin 
manque;  derniers  mots  :  «  cuinque  hec  legisset,  exsurgens  concito, 
«  venid  ad...  »  Voyez  Migne,  LXXlil,  ce.  663  et  suiv. 

Parchemin;  ifi/i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3/io  millimètres;  fin  du 
xii'  siècle.  Quelques  lettres  ornées. —  A  la  fin  la  note  suivante,  qui  paraît  auto- 
graphe :  •  Hic  liber  fuit  emptus  Parisius  perdominnm  Johannem  de  Stampis, 

H\y.  DES  BIDL.  VII.  '7 


J30  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Niveniensemepiscopum,  pretio  sex  scutorum  a  magistro  Johanue  de  Oliva,  in 

•  sacra  pagina  professori  {sic  ) ,  prima  die  augusti ,  anno  Doniini  miliesimo  cccc° 
«  quinquagesimo  octavo.  -  [Siçjiié)  J.  episcopus  Nivcrncnsis.  «  Jean  d'Etampes 
avait  été  auparavant  évêque  de  Carcassonne,  de  i446  à  i456. 

Reliure  en  bois  et  parchemin.  —  Franciscains. 

N°  208.   (III,  i35.)- Recueil. 

1 .  Traité  de  droit  canonique.  -  Commencement  :  «  De  irregiiiari- 
«  tatibus.  Peccata  que  pertinent  ad  episcopum.  De  irregularitatihus. 
«  Quid  sit  notorium  et  quot  modis  dicatur.  Peccata  que  inducunl 
«  irregularilatem ...  »  -  Commencement  du  second  chapitre  :  «  Pec- 
«  cata  que  pertinent  ad  episcopum.  Nota  sex  casus,  quos  débet 
«  sacerdos  mittere  ad  episcopum,  qui  tamen  multos  alios  conli- 
«  nent.  .  .  »  Fin  du  traité  :  «  de  illis  autem  qui  talia  ante  ingressum 
«  religionis  fecerunt,  dictum  est  supra.  Expiicit.  »  Quelques  parties 
(!e  l'ouvrage  sont  en  vers  léonins. 

2.  (Fol.  /i6  \°)  «  Incipit  translatio  sacratissinie  virginis  Marie, 
«  matris  Doniini  noslri  Jesu  Christi.  »  —  Commencement  :  «  Tem- 

•  pore  illo,  cum  post  Ascensionem  Domini  nostri  Jesu  Christi,  sa- 
«  cratissima  virgo  Maria  mater  ejus ...» 

3.  (Fol.  Sa)  «  Ista  sunt  capitula  de  gloria  Paradisi.  »  -Commen- 
cement :  "  Hec  est  prima  gloria.  Fratres  et  sorores,  memorare 
«  debemus  Paradisi  delitiis.  Unde ...»  -  Fin  :  «  perducat  nos  ad 
"  gaudia  regni  celorum.  Amen.  « 

4.  (Fol.  54  V)  «  Expositio  Dominice  orationis.  »  -  Commence- 
ment :  «  Pater  nosler  (jui  es  in  celis.  Unusquisque  homo,  qui  patrem 
"  clamât  in  celis,  filius  débet  esse ...  »  -  Fin  :  «  id  est  a  diabolo  et 
>'  pénis  inferni  et  ab  omni  adversitate  seculi.  Amen.  » 

5.  (Fol.  56  v"*)  «  Incipit  confessio  sancti  Bernaixli.  »  -  Commen- 
cement :  «  Ego  miser  et  auctor  malorum ,  confiteor  Dec ...»  -  Fin  : 
«  ut  misereatur  mei.  Amen.  » 

6.  (Fol.  58  v°)  Notes  diverses  fort  courtes,  sur  les  dix  comman- 
dements, les  articles  de  foi,  les  sacrements,  les  vices  et  les  vertus, 
les  dons  du  S.  Esprit,  etc. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  131 

7.  (Fol.  59)  «  Lectio  sancti  Auguslini  secundum  Matheum.  - 
'(  In  illo  tempore  dicebat  Dominus  Jésus  discipulis  suis  :  Cum  vene- 
«  rit  filius  hominls  in  majestate  sua,  et  omnes ...  »  La  fin  de  ce  mor- 
ceau n'a  pas  été  transcrite. 

8.  (Fol.  69  v")  «  Oratio  sancte  Marie  etbeali  Johannis  evange- 
"  liste.  »  -  Commencement  :  »  0  intemerata  et  in  eternum  bene- 
«  dicta ...» 

9.  (Fol.  60)  «  Miraculum  de  quodam  monacho.  »  -  Commen- 
cement :  «  Fuit  quidam  monachus  qui  exivit  de  monasterio ...»  Se 
rapporte  à  la  prière  qui  précède. 

10.  (Fol.  60  V')  Sermon  «de  die  juditii.  »  —  Commencement: 
«  Fratres  karissimi,  retulit  sanctus  Johannes  evangelista  .  .  .  « 

I  1 .  (Fol.  65)  Formula  novitiorum.  -  Commencement  :  »  Primo 
«  semper  debes  considerare  ad  quid  veneris ...»  Cet  ouvrage  a  été 
attribué  tantôt  à  S.  Bernard,  tantôt  à  Hugues  de  Saint- Victor. 
Voyez  Migne,  CLXXXIV,  ce.  1  189  et  suiv. 

1  2 .  (Fol.  101)  «  Epistola  Domini  nostri  Jesu  Christi ,  descendens 
«de  celo  super  altare  sancti  Pétri  in  Jérusalem,  scripta  tabulis 
«  marmoreis,  et  lumen  de  ea  egrediebatur,  sicut  fulgur.  »  -  Com- 
mencement :  «  Angélus  autem ...»  Fin  :  «  et  qui  eam  scripserit  et 
«  transmiserit,  habebit  vitam  eternam.  »  Voir,  sur  ces  missives  cé- 
lestes, le  comte  Riant,  Inventaire  crilique  des  lettres  historiques  des 
croisades,  I-II,  pp.  i  1 0-1 11  et  1  3 1 . 

i3.  (Fol.  io/4v*>)  «Hoc  est  consortium  Sancte  Marie  de  Belle- 
«  hem.  »  —  Commencement  :  «  Primus  mensis  martii.  Secundus  ante 
«  Annunciationem .  .  .  »  Fin  :  «  cum  Elya  et  tribus  filiorum  Israël.  » 
Quelques  lignes. 

Vélin;  lo/i  feuillets;  hauteur,  220  millimètres;  xm'  siècle.  Une  seule  main; 
grosse  écriture.  Lettres  ornées. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -Franciscains. 

N'  209.  (III,  187.)  —  Sententiœ  et  quaestiones  ex  multis  et  diversis 
autenticis  in  unum  coUectae  et  congruis  distinctionibus  ordinatae.  - 
(Commencement  :  «  Cautum   est  in  sacris  constitulionibus,  ut  lex 

'7- 


132  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Dei  ciim  iegitiir  non  seciindum  propriam  ingenii  virtutem  docea- 
«  tur.  .  .  »Cel  ouvrage  est  attribué,  par  le  manuscrit  de  Troyes  •jS[) 
[Catalogue  général.  Il,  3 '2 6),  à  un  certain  magisler  Matiinus,  que 
nous  ne  connaissons  pas  autrement.  C'est  au  manuscrit  de  Troyes 
que  nous  empruntons  le  titre  donné  plus  haut.  Notre  exem- 
plaire ajoute  un  explicit  en  vers,  dont  la  meilleure  partie  est  un 
centon  composé  de  fragments  d'Ovide ,  de  Stace  et  d'Horace  : 

Hoc  opus  exegi ,  quod  nec  Jovis  ira  nec  ignés 

Nec  polerit  ferriim  nec  edax  abolere  vetustas. 

Cum  volet,  illa  dies  que  nil  nisi  corporis  hujus 

Jus  habet,  incerti  spacium  mihi  finiat  evi, 

Vive,  precor,  nec  divinum  opus  Sentenciarum 

Per  collationem  lui  ad  ipsum  temptare  présumas , 

Set  longe  sequcre  et  vestigia  ejus  adora. 

Mox  tibi  si  quis  edax  prétendit  nubila  livor, 

Occidet,  et  merili  post  me  referentur  honores. 

Uril  enim  fulgore  suo  qui  prcgravat  artes , 

Infra  repositas  {sic)  extinctus  auiabitur  idem.  —  Explicit. 

Parchemin;   235  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  igi    millimètres;  xiii°  s''. 
Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

iV  210.   (I,  i34.)  -Recueil. 

1 .  (Fol.  1  )  Guillaume  d'Auvergne.  «  Traclatus  de  VU  sacramenlis.  » 
-  Commencement  :  «  Cum  inter  sapienciales  spiritalesque  sciencias, 
"  sciencia  de  vera  religione ...»  A  la  fin  :  «  Explicit  tractatus  magistri 
«  Willermi  de  Arvernia,  Parisicnsis  episcopi,  de  VII  sacramentis.  « 
Voir  Couvres  de  Guillaume  d'Auvergne,  édition  de  Paris,  1674, 
1,2,  pp.  /ioy  et  suiv. 

2.  (Fol.  12  3)  Traité  dit  des  saveurs,  recvieil  de  distinctions  sur 
le  sacrement  de  l'autel.  -  Commencement  :  «  Aruit  cor  meum,  quia 
"  obiitus  sum  comedere  panem  meum.  Et  posset  hoc  intelligi  de 
«  pane  materiali  et  de  pane  sacramenti  altaris.  .  .  « 

3.  (Fol.  i65v")  Guillaume  d'Auvergne.  «  Incipit  tractatus  de 
«  coUacione  beneficiorum  magistri  Guillelmi  Parisiensis.  »  -  Com- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  133 

mencement  :-«  Umbram  Behemoth,  sicut  scriptum  est  in  ko  Job, 
«  umbre  protegunt;  umbram  ...»  A  la  fin  :  «  Explicit  bber  iste,  Deo 
«  gracias,  anno  Domini  miilesimo  ccC  septuagesimo  sexto,  amen.  » 
Voir  édition  de  Paris,  II,  2/18  et  suiv. 

4.  (Fol.  177  r")  Du  même.  «  Tractatus  de  penitentia.  »  -  Com- 
mencement :  «  Sécunda  tabula  post  naufragium,  qua  post  bapfis- 
«  malem  reparacionem  ...»  A  la  fin  :  «  Explicit  Iractatus  quadri- 
«  partitus  de  penitentia,  éditas  a  magistro  Guillelmo,  episcopo 
«  Parisiens!.  »  Voir  édition  de  Paris,  I,  2  ,  p.  22g  et  suiv. 

5.  (Fol.  199  r")  Du  même.-  «  Tractatus  de  claustro  anime.  »  - 
Commencemenl  :  «  Ortus  conclusus,  soror  niea,  sponsa  mea,  ortus 
«  conclusus.  Gant.  4.  Istud  ad  universalem  ecclesiam  et  ad  unum- 
«  quemque  conventum.  .  .  »  Sur  cet  ouvrage,  qui  n'est  qu'attribué 
il  Guillaume  d'Auvergne,  voyez  l'ouvrage  de  M.  Valois,  Guillaume 
d'Auvergne.  .  .  ,  Paris,  1880,  p.  1  70. 

6.  (Fol.  2  1  o  r")  Du  même.  «  Tractatus  de  causis cur  Deus  bomo.  » 
—  Commencement  :  «  Ponam  ad  hoc  quatuor  radices  virtulis  nostre 
«  appetitive  interioris.  .  .  »  Edition  de  Paris,  I,  2 ,  p.  555. 

7.  (Fol.  227  r°)  Anonyme.  «  Libellus  de  armatura  boni  militis 
«  contra  Antichristum.  »  -  Commencement  :  «  Qui  temporum  fina- 
"  lium  laqueos  et  pericula  perfecte  vult  vitare,  débet  habere .  .  .  » 

Parchemin; a 28  feuillets;  2 colonnes;  hauteur,  3o5 millimètres;  année  1876. 
Aucun  ornement. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  —  Franciscains. 

iV  211.   (I,  io3.)  -  Recueil: 

1.  Commentaire  sur  les  Psaumes.  -  Commencement  :  «  Beatus 
«  vir.  .  .  Quia  psalmus  iste  de  viris  beatis  et  sanctis  solet  cantari, 
«  exponemus  premissa  verba,  prout  cuilibet  justo  conveniunl.  .  .  » 
Fin  :  «  deFilii  resurrectione,  de  ejusdem  ascensione,  de  sua  assump- 
"  tione.  »  N'est  pas  dans  la  collection  Migne  ;  une  main  du  xvi"  siècle 
a  écrit  sur  le  premier  feuillet  :  «  Divi  Basilii  in  precipua  psalmo- 
«  grapbi  eloquia.  » 


134  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2.  Pierre  de  Mora,  évêque  de  Capoue,  cardinal-de  Bénévent.  - 
«  Alphabetum  in  artem  sermocinandi.  »  -Commencement  :  «  Dilectis 
«  pliirimiim  et  diligendis  semper  in  visceribus  Jesu  Cbristi  vene- 
'<  rando  clero  Romano  et  viris  scolasticis,  propbetarum  filiis,  epu- 
«  lantibiis  in  domo  calvi  Elysei  pulmentum  e  vase  fictili,  Petrus, 
«  divina  perinissione  sancte  Romane  ecclesie  cardinalis.  .  .  »  Com- 
mencement du  dictionnaire  :  «  Alpba  duppliciter  in  bono.  .  .  » 
Chaque  lettre  est  précédée  de  la  table  des  articles,  qui,  pour 
chaque  lettre,  forment  une  série  particulière.  Le  prologue  et  des 
extraits  de  cet  ouvrage  ont  été  pubUés  dans  le  Spicilegium  Soles- 
mense,  III,  /iSg.  Le  manuscrit  finit  à  la  lettre  S  et  n'a  jamais  été 
terminé.  A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Iste  liber  est  ad  usum  iratris 
«Pétri  de  Veyreriis,  ordinis  Minorum,  conventus  Tholoze.  Orate 
«  Deum  pro  anima  ejus,  que  requiescat  in  pace.  Amen.  » 

3.  Isidore  de  Séville.  -  «  Liber  sentenciarum.  »  Manquent  les 
deux  derniers  chapitres  du  livre  III. 

Vélin;  3oo  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3o6niiIlimèlres;  les  articles  i  et  2 
ont  été  écrits  au  xiii"  siècle,  Tarticle  3  au  xii'  siècle.  Dans  la  première  partie, 
belles  lettres  ornées. 

Reliure  ancienne.  —  Franciscains. 

N"  212,  (II,  86'".)  -  1.  Hugues  de  Saint-Cher.  -  (Fol.  1)  «  Incipit  spe- 
"  culum  Ecclesiœ  de  significatione  misse,  compositum  a  domino 
«  Hugone  de  Sancto  Victore  (ift),  presbitero  cardinali  tituli  Sancte 
«  Sabine.  »  -  Commencement:  «  Dicit  enim  Apostolus  ad  Epbesios, 
n  VI:  Induite  vos  armalura  Dei,  ut  possitis  stare  adversus  insidias 
"  diaboli.  .  .  »  Voir  siu-  cet  ouvrage  Quétif  et  Echard,  I,  p.  200a. 

2.  Imitation  de  Jésus-Christ.  -  Commencement  :  (Fol.  8)  «  Qui 
"  sequitur  me,  non  ambulat  in  tenebris,  dicit  Dominus.  Hec  sunt 
«  verba  Cbristi,  quibus  ammonemur  quatenus  ejus  vitam  et  mores 
n  imitemur.  .  .  »  Fin  :  «  per  viam  pacis  ad  patriam  perpétue  clari- 
"tatis,  amen.  »  Le  manuscrit  ne  contient  que  les  livres  I  à  III  de 
l'ouvrage.  A  la  fin,  une  souscription,  en  partie  effacée,  contenant  la 
date  de  1^77.  -  Sur  le  verso  du  dernier  feuillet,  plusieurs  notes 
du  temps  sur  la  pénitence  et  commencement  de  l'ofiice  de  S**  Anne. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE,  135 

Papier;  33  feuillets;  hauteur,  279  millimèlres;  xv°  siècle.  Ecriture  extrême- 
ment fine  et  très  abrégée.  Bubriques  dans  le  premier  ouvrage. 

Dérelié.  —  Provenance  inconnue.  Imi  garde,  fragment  d'une  édition  gothique 
du  Décret  de  Gratien. 


N"  213.  (I,  (■)().)  -  Guillaume  Péraud.  -  «  Summa  moralis  de  viciis  et 
«  virtutibus.  «  Manque  le  grand  prologue  sur  les  vices.  Commence- 
ment du  traité  sur  les  vices  ;  «  Tractaturi  de  viciis,  primo  agemus 
«de  vicie  in  communi,  secundo  dé  Vil  capitalibus  viciis  hoc  or- 
«  dine ...  »  -  Commencement  du  traité  sur  les  vertus  :  «  Summa  mo- 

-  ralis  de  virtutibus.  Presens  opus  hal)ct  V  partes  principaliter .  .  .  » 
Commencement  du  prologue  de  cette  seconde  partie  :  «  Cum  circa 
«  utilia  studere  debeamus  exemplo  Salomonis  dicentis ...»  Voir 
Quétif  et  Échard,  I,  iSaa. 

Vélin;  473  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  332  millimèlres;  commencement 
du  XIV*  siècle.  Titre  courant  en  couleur;  belle  écriture.  Quelqui  s  feuillets  mu- 
tilés. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -  Dominicains. 

214.   (1,  I  o^.)  -  S.  Thonms  d'Aquin.  -  «  Summe  theologice  Prima.  » 

-  A  la  fin,  l'explicit  suivant  :  «  Millesimo  quadringentesimo  sexa- 
•  gesimo  quinto,  ad  honorem  individue  Trinitatis  et  virginis  Marie 
«gloriam,  explicit  prima  pars  Summe  theologice  viri  sanctissimi 
«  preclarissimique  doctoris  fratris  Thome  de  Aquino,  ordinis  sacri 
«  Predicalorum ,  scripta  per  Franciscum  Florium,  de  provincia  Ro- 
«  niana,  ejusdem  almi  ordinis  Dominici  fratrem ,  spacio  dieriim  cen- 
"tum;  nam  xxir'  mensis  mai  anno  supra  notato,  in  vigilia  scilicet 
«  Ascenslonis  Parisius  incepla,  ejusdem  anni  augusti  mensis  xxvm' 
«  die,  videlicet  Augustino  dicata,  féliciter  fuit  ad  fmem  reducla  pari- 
«  terque  expleta.  Deo  gratias,  amen.  »  -  Suit  la  table  des  questions 
et  des  articles  de  chaque  question. 

Vélin  extrêmement  fin;  2/46  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3o3  millimètres; 
année  i/j65.  Jolie  écriture;  belles  lettres  ornées  de  couleurs  vives;  au  com- 
mencement de  chaque  question  une  grande  hasle  de  couleur,  occupant  l'in- 
tervalle des  deux  colonnes. —  Manquent  les  deux  ou  trois  premiers  feuillets,  et 
le  premier  de  ceux  ([ui  subsistent  est  mutilé. 

Reliure  ancienne,  délabrée.  -  Provenance  inconnue. 


136  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

V  215.    (I,  i8.)-S.  Thomasd'Aquin. 

1.  i<  Exposicio  fratris  Thome  super  librum  Dyonisii  de  divinis 
«  nominibus.  »  -  Commencement  :  «  Ad  inlellectiim  librorum  beali 
n  Dyonisii,  considerandum  est  quod  ea  que  de  Deo  insacris  Scrip- 
"  turis .  .  .  »  Nombreuses  notes  marginales. 

'à.  "Exposicio  fratris  Thome  super  Boecium,  de  Trinitate.  »  - 
Commencement  :  «  Ab  inicio  nativitatis  mee  investigabo  et  ponam 
«  in  lucem  scientiam  illius.  Sap.  6.  Naturalis  mentis  buniane.  .  .  » 

3.  «Exposicio  fratris  Thome  super  Boecium,  de  Epdoniadi- 
«  bus  [sic).  "  —  Commencement  :  «  Precurre  prior  in  domum  tuain 
"  et  illicadvocate  et  iUic  hide  et  âge  conceptiones  tuas.  Eccl.  XXII. 
«Licet  hoc  privilegium .  .  »  A  la  fin,  une  demi-colonne,  ainsi 
intitulée  :  «  Hic  incipiunt  capitula  questionum  Boecii  de  Trinitate.  » 

Parchemin;  67  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  363  millimètres;  .xiii"  siècle. 
Ecriture  très  line;  lettres  ornées;  titre  courant. 

Reliure  ancienne;  en  garde,  4  feuillets  d'un  traité  de  théologie  ou  de  méta- 
physique du  xn"  siècle,  à  deux  colonnes.  —  Dominicains. 

216.  (I,  i65.)  -  1.  Albert  le  Grand.  -  Postilla  in  Apocalipsim.  - 
Commencement  du  prologue  :  «  Confitebor  tibi,  pater,  domine  celi 
11  et  terre,  quia  abscondisti  hec  a  sapientibus  et  prudentibus,  etc. 
«  Mat.  XI.  Quamvis  ista  verba ...»  A  la  fin  de  ce  premier  prologue , 
on  en  lit  un  second,  commençant  ainsi  :  «  Huic  operi  premictit  Gi- 
«lebeitus,  expositor  hujvis  libri,  prologum  qui  sic  incipit  :  Omnes 
«  qui  pie  volunt ...» 

2.  S.  Thomas  d'Aquin.  -  «  Postille  super  Job.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  60-1  1  1)  <i  Sicut  aiitem  in  rébus  que  naturaliler  gene- 
«  rantur ...» 

3.  «  Incipit  summa  super  librum  de  anima,  édita  a  fratre  Egidio 
"  Romano,  ordinis  fralrum  heremitarum  sancti  Augustini.  •  -  Com- 
mencement :  (Fol.  1  1  2-2  1  8)  «  Ex  Romanorum  spectabili  ac  illustri 
«  prosapia  oriundo,  tibi  quamplurimum  dilecto  domino  Jacobo  Jo- 
«  bannis  Gagetani ,  Rothomagensi  canonico,  Jrater  Egidius  Romanus, 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  Ul 

«  ordinis  fratrum  liereiTiitariim  sancti  Augustin!,  seipsum  et  promp- 
«  tam  ad  sua  beneplacila  volumptateiii.  Dum  inter  me  tacitus  cogi- 
"tarem.  .  .  u  A  la  fin,   la  note  suivante  :  «   E.vplicit  summa  super 

•  libro  de  anima,  edila  a  fratre  Egidio  de  Ronia,  ordinis  fratrum 
«  heremitarum  sancti  Augustini,  Deo  gratias.  Quam  quidem  Jectaram 
»  émit  frater  Clemens  Mercatoris  in  aniversitate  Tholosana,  dum  in 
«  eadem  actiis  stadii  exercebal.  »  Ce  que  nous  mettons  en  italiques  est 
d'une  main  postérieure. 

Parchemin;  218  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  296  millimètres;  commen- 
cement du  xiv"  siècle.  Les  deux  premiers  articles  sont  de  la  même  main. 
Titre  courant  de  couleur.  Dans  le  troisième  traité,  figures  de  mathématiques. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  217.  (lil,  i/ii.)  -  1.  Albert  le  Grand.  -  «De  laude  béate  Virginis.  » 
-  Commencement  :  «  Primo  queritur  an  necesse  fuerit  banc  mis- 
1  sionem  esse.  .  .  »  En  tête,  table  alphabétique  des  sujets  traités, 
du  mot  annuncialio  au  mot  visio.  Manque  le  prologue  ;  voyez  Quétif 
et  Ecbard ,  1 ,  170-171. 

2.  Dictionnaire  tbéologique.  Manque  le  commencement  jusqu'à 
l'article  accedere.  -  A  la  fin,  on  trouve  la  table  de  l'ouvrage,  du  mot 
Abel  au  mot  Xrislianus,  et  la  note  suivante,  qui  ne  se  rapporte  qu'au 
second  ouvrage  :  «  Iste  liber  est  fratris  Arnaldi  Ruffi,  conventus 
«  Montisregalis,  ordinis  fratrum  Augustinorum,  quem  émit  in  Tho- 
i<  losa  de  bonis  magistri  Johannis  (^amberti,  precio  duorum  scuto- 

•  rum  auri.  » 

Parchemin  et  papier;  245  feuillets;  hauteur,  210  millimètres;  le  premier 
article  a  été  écrit  au  xiii"  siècle,  le  second  au  xiv'.  Aucun  ornement. 
Reliure  du  xvn*  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

218.  (I,  297.)  -  «  Incipit  prologus  libri  meditalionis  vite  Christi.  »  - 
Commencement  :  «  Inter  omnia  alia  vlrtutum  et  laudum  preconia, 
I.  de  sacratissima  virgine  Cecilia  legitur.  .  .  »  A  la  fin,  on  lit  les  deux 
notes  suivantes  :  «  Explicit  meditacio  devotissima  de  vita  Christi, 
«  quam  meditando  dévote  fecit  quidam  sanctus  frater  Minor  de 
«  Alvernia.  Deo  gracias.  »  Puis  d'une  autre  main  :  «  Fuit  inceptus  isto 
«  liber  sive  scriplus  a  principio  usque  circa  médium  per  me  Mateli- 

MAX.  0E5  BIBL.    —  TH.  l8 


138  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  nuni  Marre,  presbilerum,  existenlem  vicarium  ecclesie  parrochialis 
«  Dealbale  Tholose,  et  completus  per  Johannem  Sperli,  clcricuii) 
«solulum,  meuin  conipalriotam,  anno  Domini  m"  iiu'^  quinquage- 
«  simo  quinto,  et  die  prima  iiiensis  aprilis  fini  dediictus.  Est  aulcm 
«  mey  predicti  Matelini  Marre.  -  Mateliniis  Marre.  Ita  est.  >■■  Suit  la 
table,  qui  occupe  trois  feuillets.  -  Imprimé  dans  les  Œuvres  de 
S.  Bonaventure,  mais  n'est  pas  de  cet  auteur  [Hist.  lilléraire  de  la 
France,  XIX,  282). 

Papier  et  parchemin  mêlés;  211  feuillets;  hauteur,  21/1  mlHiniètres;  année 
i/|55.  Deux  mains.  Aucun  ornement.  Sur  un  feuilkl  de  garde,  d'une  main  du 
xvi°  siècle,  les  vers  suivanis  : 

O  bona  foiiuna,  cur  non  es  omnibus  una? 
.Si  non  nuUarer,  niin(|uam  Fortuna  vocarer. 
Rota  I-'ortunc  volvitur  yniaginc  lune. 
Crescit,  decrescit  cl  in  eodem  rrescerc  nescil. 

Une  autre  main  du  même  temps  a  écrit  plusieuis  fois  sur  le  même  feuillet 
le  nom  suivant  :  Terreni. 

Reliure  ancienne,  très  délahrée.  -  Minimes  de  Saint-Roch. 


N°  219.  (I,  68.)  -  Raimond  Martin.  «  Incipit  prohemium  in  Pugione 
«  christianc  fidei,  odilum  a  fratre  Raymundo,  de  ordine  Predicato- 
«  rum,  ad  impiorum  perfidiani  jugulandaiii,  set  maxime  Judeorum. 
«  —  Cum  juxta  beatum  Paulum  valde  sit  decens  et  pidcrum . . .  vnihi 
«  quoque  in  Predicatorum  ordine  minime  ad  eternam  salutem  Jésus 
«  Christus,  qui  cum  paire  et  Spiritu  sancto  vivil  et  régnât  Deus  in 
«  secula  seculorum.  Amen.  -  Explicit  prohemium.  »  -  Première 
partie:»  Incipit  Pugio  de  diversitate  errantium  a  via  veritatis  et  fidei. 
«  Primum  capitulum.  .  .  nec  uUa  contra  eam  polerit  objectio  fieri, 
"  que  non  sit  solubilis.  Sicque  explicit  prima  pars  luijus  libri  Pu- 
«  gionis.  Amen.  »  -  Seconde  partie  :  «  Incipit  pars  secunda,  lûn  pro- 
«  babitur  adventus  Messie,  et  in  qua  [de]  divisione  duodecim  tri- 
«  buum  filiorum  Israël  et  de  reprobationc  decem  tribuum ...  ;  ac  sic 
«  islud  capitulum  et  secunda  pars  istins  operis,  in  qua  principaliter 
«agilur  de  adventu  Messie,  pariter  terminantur. -Explicit  secunda 
«  pars  IMigionis,  ac  per  conscquons  totum  opus,  editum  a  fratre 
"  Rain)un(lo,  ordinis  Predicatorum,  ad  Judeorum  et  Sarracenoruni 
"  perfidiam  jugulandam.  »  -  Cet  ouvrage  a  été  édité,  d'après  plu- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  i39 

sieurs  manuscrits,  par  Bosquet,  évèque  de  Lodève,  et  divers 
savants,  en  i65i,  à  Paris,  in-folio.  Sur  l'auteur  du  livre,  voir  An- 
tonio, Bibliotheca  hispana  vêtus,  édition  de  Rome,  1696,  II,  09-62. 
Dans  l'imprimé,  existe  une  troisième  partie,  remplie  de  passages 
hébreux,  que  notre  copiste  n'a  pas  transcrite;  il  a  également  omis 
les  passages  hébreux  qui  se  trouvent  dans  les  deux  premiers  livres. 
-  A  la  lin  du  manuscrit,  la  souscription  suivante  :  «  Iste  liber  fuit 
«  scriptus  per  me  Coradimi  de  AUamania  superiori ,  ad  JDctitionem 
«  magistri  Pétri  de  Cruce  de  Corduba,  sub  anno  Domini  millesimo 
"  quadringentesimo  quinto,  die  vigesima  mensis  junii.  » 

'  Vélin;  90  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  5i:i  millimètres.  Belle  écriture  du 
XT*  siècle.  Trois  miniatures  fort  belles  aux  endroits  suivants  :  au  prologue,  un 
moine  à  genoux,  offrant  un  livre  à  un  pape;  à  la  première  partie,  un  moine 
assis,  un  livre  sur  les  genoux  et  professant;  à  la  deuxième  partie ,  le  Christ  discu- 
tant avec  deux  juifs.  Autour  dechaque  miniature,  un  encadrement  de  beau  style. 
Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Dominicains. 

N"  220.   (III,  i42.)- Recueil: 

1.  Guillaume  Péraud.  -  «Liber  cruditionis  reliiriosorum.  «  - 
Commencement:  «  Erudire,  Jérusalem,  ne  forte  recédât  anima  mea 
«  a  le. . .  Jer. ,  VK  Jérusalem,  secundum  nominis  interprctacionem, 
'<  quod  est  pacifica  vel  visio  pacis. . .  »  Cet  ouvrage ,  qui  a  été  imprimé 
phisieurs  fois,  a  été  attribué  par  quelques  auteurs  à  Hundieit  de 
Romans.  Quéfif  el  Echard,  I,  i3/(-i35,  pour  diverses  raisons  qui  ne 
manquent  pas  de  valeur,  l'attribuent  à  Guillaume  Péraud,  arche- 
vêque de  Lyon. 

2.  Ralmond  Lulle.  -  Questions  sur  le  Maître  des  Sentences.  - 
Commencement  :  (Fol.  i/i5)  «  Raymundus  Parisius  .studens  sta- 
«tumque  mundi  hujus  perversura  considerans,  multum  doluil  et 
«super  hoc  potissime,  quod  ipse  per  artem,  quaiu  sibi  Dominus 
«  Deus.  .  .  »  Table  des  Uo  questions  en  tète.  A  la  fin  :  «  Raimun- 
«  dus  et  heremita  multum  dévote  et  humililer  inter  se  commeatimi 

•  acceperunt,  el  unus  alium  rogavit  quod  pro  se  oraret  Dominum 
«  Deum  nostrum  Jesiuu  Christum  et  beatam  Virginem  matrem  ejus, 
«  in  quorum  custodia  Raymundus  hune  librmn  comniendavil.  Iste 

•  liber  finitus  est  in  civitate  Parysiensi,  anno  Incarnacionis  Domini 

•  8. 


140  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  nostri  Jesu  Christi  m''cc°xcviii,  in  octabis  Assumptionis  Domine 
«  nostre  béate.  Amen.  » 

3.  Raimond  LviUe  [?).  -  Fragment  sur  la  logique.  -  Commen- 
cement :  (Foi.  210)  Il  Simplex  uno  modo  dicilur  quod  non  liabet 
«partes  acfuaies  neque  essenliales.  .  .  »  Fin  :  «  est  tamen  insepara- 
«  bilis  ab  eo  per  cssentiam.  Deo  gracias.  Amen.  » 

4.  Du  même  {?).  -  Question  de  philosophie.  -  Commencement  : 
(Fol.  280  v°)  Il  Quando  dicitur  inter  agens  inhnilum  et  paciens 
«  finitum  nulla  est  proporcio ...» 

5.  Du  même  (.>*).-  Questions  sur  l'histoire  naturelle.  -  Com- 
mencement :  (Fol.  287)  «Eh  [sic)  sunt  qestiones  [sic)  logicales  de 
«  besties  e  d'ucels  per  que  son  genecibils.  -  Queritur  quare  omne 
«  animal  volatile ...  »  A  la  fin  :  «  Expliciunt  cxxvii  questiones  secim- 
0  dum  magistrum  de  Ispania.  Deo  gracias.  Amen.  «  Les  titres  de 
chapitres  sont  en  catalan. 

6.  Du  même  [?)  .-  Fragment  d'un  traité  de  philosophie  (sur  le 
mouvement.**).  -  Commencement:  (Fol.  a/jS  v")  «  Philosophia .  .  . 
«  logicam  sive  ralionalem  et  in  ethicam  sive  moralem  et  philoso- 
»  phicam  sive  naturalem ...»  Le  commencement  a  été  coupé  par 
le  relieur. 

7.  Du  même  (?).  -  Fragment  d'un  traité  de  Meteorologica  -  Le 
commencement  manque.  -  Premiers  mots  du  chapitre  de  rore  : 
«  Consequenter  dicendum  est  de  rore,  quod  habet  ahud  eum  plu- 
«  via  et  pruina.  .  .  »  -  Suivent  de  courts  chapitres,  ainsi  intitulés  : 
De  vento,  de  vends  in  parliculari,  d'agilo  e  dcls  autres  vens ,  de  (oniiruo, 
de  terre  mota,  de  siellis,  de  corne tis. 

Parchemin;  262  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2o5  millimètres;  xiv''  siècle. 
Les  articles  237  sont  d'une  seule  main.  Au  n"  1 ,  numéros  des  chapitres  en 
titres  courants. 

Reliure  du  xvn'  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  22L  (I,  162.)  -Guillaume  Ockam.  -  «  Incipit  prologns  in  libros 
«  dyalogorimi ,  qui  versantur  inter  magistrum  et  discipulum,  Guil- 
«  lelmi  Okam,  ordinis  Minorum.  -  In  on)nibus  curiosus  existis,  nec 
«me  desinis  infestare.  .  .  «  Suit  le  premier  traité,  divisé  en  sept 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  141 

livres,  que  termine  Texplicit  suivant:  «  Explicit  septimus  liber  et 
«  ultimus  primi  tractatus  prime  partis  dyalogoiiim,  de  credenlibus, 
«  fautoribus  [et]  receptoribus  hereticorum.  Deo  gracias.  »  -  Vient 
ensuite  la  seconde  partie,  ainsi  intitulée  :  «  Incipit  2"'  tractatus  sive 
«  secunda  pars  dyalogorum,  de  dogmatibus  Johannis  pape  XXII.  - 
«  Verba  ejus  oris  iniquitas  et  dolus.  Psalmisla  per  Spiritum  provi- 
«  dens ...»  -  Manquent  les  deux  premiers  traités  de  la  troisième 
partie;  nous  n'avons  que  le  troisième,  qui  commence  ainsi  :  «  Inci- 
«pit  3"*  tractatus  sive  3*  pars  dyalogorum.  -  Scripture  divine  et 
«  Romano  pro  tempore  ...  »  Ce  dernier  traité  a  trois  livres. 

Papier;  aSg  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3o/i  millimètres;  fin  du  xiv'  siècle. 
Aucun  ornement. 

Reliure  du  temps,  en  bois  avec  cuir  frappé;  fermoirs  et  garniture  en  cuivre. 
—  Dominicains. 

N"  222.  (I,  220.)  -  Thomas  d'Irlande.  -  «Incipit  Manipuius  florum, 
«  sive  extractiones  originalium ,  a  magistro  Thoma  de  Hybernia , 
«  condam  .scolari  de  Sorbona.  »  -  Commencement  :  «  Abiit  in  agruni 
«  (.scilicet  Booz)  et  collegit  spicas  posl  terga  melencium.  Ruth,  II. 
<i  Rutb  paupercida,  non  habens  messem  propriam  ad  coUigendum, 
«  agrum  intravit  alienum,  ut  spicas  col ligeret  post  terga  meten- 
«cium.  .  .  »  -  Sous  forme  de  dictionnaire,  du  mot  abslincncia  au 
tnol  Aristus..  A  la  fin,  on  trouve  la  liste  des  articles  avec  renvoi  aux 
feuillets,  terminée  par  la  date  suivante  :  «  Iste  liber  finitur  anno 
«  Domini  millesimo  tricentesimo  sexto,  die  mercurii  in  feslo  sancti 
«  Albini.  —  Explicit.  Deo  gracias.  »  Sur  cet  auteur,  voyez  Fabricius, 
édition  de  i858,  VI,  6^7,  et  A.  Franklin,  Hist.  de  la  Bibl.  de  Sor- 
honne,  p.  221.  Le  Manipulas  jlomm  a  été  imprimé  plusieurs  fois, 
notamment  à  Plaisance,  en  i483,  à  Venise,  en  i55o,  etc. 

Parchemin;  3ii  feuillets  (numérotation  du  temps  au  verso);  2  colonnes; 
hauteur,  210  millimètres;  xiv°  siècle.  Titre  courant. 

Reliure  ancienne,  délabrée. -En  garde,  fragn)ent  d'un  manuscrit  du  xii'  s% 
à  2  colonnes,  contenant  un  fragment  du  livre  IV  du  De  Consolatione ,  de  Boèce, 
provenant  d'un  manuscrit  glosé  :  Félix  (fui  potu.it  boni  fontem.  visere  lucidum. 
Le  volume  a  été  enchaîné.-  Dominicains. 

223.  (III,  i4<3.)  -   I.  (Fol.   1-1  o3)  Nouveau  Testament,   avec  les 


142  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

préfaces  de  S.  Jérôme;  les  Actes  des  Apôtres  sont  placés  après  les 
épîtres  de  S.  Paul,  et  avant  les  Epîtres  canoniques.  A  la  fin,  liste 
d'un  certain  nombre  de  versets,  pouvant  servir  de  thèmes  à  des 
sermons  pour  les  différentes  fêtes  de  Tannée. 

2.  (Fol.  104-209)  «  Incipit  compcndium  figurarum  moralium, 
«  editum  a  fralre  Antonio  Pappogulus  de  Janua,  ordiiiis  fralrum 
«  heremilarinn  sancli  Angustini.  u  Sorte  de  dictionnaire  rangé  par 
ordre  alphabétique  des  matières,  du  mot  abslinenlia  au  mot  Àristus. 
Sur  cet  auteur,  voyez  Ossinger,  Dihlioiheca  Aiujasliniana ,  p.  46 1; 
cet  auteur  indique  plusieurs  autres  manuscrits  de  cet  ouvrage  à 
Padoue,  à  Ratisbonne,  etc.  -  A  la  .suite j  table  alphabétique  du 
traité. 

3,  (Fol.  2  10-2 35)  Bède  le  Vénérable.  -  Interpretatio  nominum 
Hobraicorum. 

Parchemin  et  vélin;  235  feuillets;  :>  colonnes;  hauteur,  180  millimètres; 
les  articles  1  et  3  datent  du  xiif  siècle,  l'article  2  du  xv'  ^iècle.  Titre  courant 
au  n°  2. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  224.  (1,  42.)  -  IJberlinus  de  Casali.  -  «  Arbor  vite  crucifixe  Jesu.  » 
—  Commencement  :  «  Incipit  primus  prologus  in  libro  qui  intitu- 
«  latur  :  Arhor  vite  crucifixe  Jesu.  -  Universis  Chrisli  Jesu  vere  fide- 
«  libus  et  sancte  paupertatis  amicis,  maxime  gementibus  et  dolen- 
«  tibus  .super  malis  inundantibus  Eccicsie  deformate  et  benedicti 
«  Jesu  vite  impietate  sacrilega  morlue  et  sepulte,  pauper,  cultus  et 
n  indignissimus  Cbristi  Jesu  et  sue  sanclissime  matris  et  omni  jure 
«  inutil is  servus,  fraler  Ubertinus,  magis  nomine  quam  re  ordinis 
"  beati  Francisci  professus  ac  per  hoc  pro  vero  cognomine  maximus 
"  peccatorum, omnibus proponitquodsacrilegusistecontempnit. . .  » 
-Forme  cinq  livres;  à  la  fin  du  troisième,  table  des  chapitres  des  trois 
premiers;  du  quatrième  livre,  n'existent  plus  que  les  chapitres  1,  a, 
3,  cl  une  partie  du  4""'.  -A la  fin,  on  lit  la  note  suivante  :  «  ExpUcit 
«  isle  qui  conlinet  1  7  [sic]  capitula  et  lotidem  versiculos.  Finitus  in 
«  invcntione  sancti  Michaelis.  »  Suit  la  table  des  dix-huit  chapitres 
du  livre  V,  avec  la  date  suivante  :  «  Iste  hber  fuit  scriplus  anno  Do- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  143 

<i  mini  m°  ccc''lxxi*',  xii"  die  mensis  seplembris.  »  -Cet  ouvrage  a  été 
imprimé  à  Venise,  en  i  /|85,  per  Andream  de  Bonettis  de  Papia,  in- 
folio. 

Parchemin;  aSi  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  34omillimètres;  année  iSyi. 
Quelques  grotesques  à  la  plume  sur  les  marges;  encadrement  à  la  première 
page.  La  miniature  du  premier  feuillet  a  été  coupée. 

Reliure  ancienne,  en  cuir  noir.  —  Franciscains. 

N°  225.  (I,  i5.)  —  Barthélemi  de  Glanville,  dit  l'Anglais.  «  Tractatus  de 
■<  proprietalibus  reriim.  «-Commencement  et  explicit  de  l'ouvrage: 
«  Quoniam  proprietales  rerum  scquuntur  snbstantias,  secundum 
«  dislinctionem  et  ordineni  substantiarum  eritordo  et  distinctio  pro- 
iprielatum.  .  .  lîxplicit  tractatus  de  proprietatibus  rerum,  edilus 
"  a  fralreBartbolomeo  Anglico,  ordinis  Iratrum  Minorum.  «-Table 
niétbodique  des  matières  à  la  fin.  —  Ce  traité  a  été  souvent  édité 
dès  le  XV*  siècle,  tant  en  latin  qu'en  français;  voir  à  ce  sujet  Hain, 
fip/jer/onani,  I,  n™  2498-2523,  et  Brunet  (édit.  de  1860),  II,  1619- 
itiaS.  Il  a  été  réimprimé  à  Francfort,  en  1609,  iri-8". 

Parchemin;  389  feuillets;  2  colonnes;  .xiv"  siècle.  La  fin  manque.  Titre  cou- 
rant. Notes  marginales  de  la  même  main.  —  Les  deux  derniers  feuillets  sont 
mutilés. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

226.  (I,  2.)  —Pierre  Bersuire.  -  «  Reduclorium  morale.»  Le  ma- 
nuscrit ne  renferme  que  les  quatre  derniers  livres  de  l'ouvrage, 
XIII  à  XVI.  -  Commencement  du  livre  XIII  :  «  Arbor  secundum 
«  Ysidorum  dicitur  ab  arvis,  eo  quod  in  eis  nascatur.  Et  generaliter 
«  .secundum  Aristotilem ...»  Ce  livre  est  le  XII*^  dans  l'édition  des 
Œuvres  de  Bersuire,  Anvers,  i  609,  in-folio;  voir  tome  II,  pp.  476 
et  suiv.  ;  le  livre  XIV  du  manuscrit  est  le  livre  XIII  de  l'édition,  et 
le  livre  XV  du  môme  correspond  au  livre  XIV  de  celle-ci.  -  Le 
livre  XVI  répond  au  «  Reductorium  morale  .super  Iota  Bililia.  » 
Voyez  l'édition  plus  haut  citée,  t.  II,  2'  partie,  1-259.  ^^  voici  le 
conunencement  ci  la  fin  :  «  Incipit  prologus.  Ciun  jam  per  opacam 
«nature  silvam  flores  proprietatuin .  .  .  Explicit  liber  Apocalypsis 
«  moralizatus,  et  sic  est  finis  XVI  libri  Reductorii  moralis,  in  qtu) 


144  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  moralizanlur  omnes  figure  Biblie.  .  .  »  -  Suit  l'explicil  général  : 
n  Explicit  labor  Rcductorii  moralis,  quod  in  Avinione  fuit  faclum, 
«  Parisius  vero  correctum  et  tabulatum,  anno  Doinini  millesimo 
«  Iriscentesimo  sexagesimo  seciuido.  »  Suivent  deux  vers  que  voici  : 

Qui  scripsit  carmen  sit  benedictus  amen. 
Vinum  scriptori  debelur  de  meliori. 

Au-dessous,  d'une  main  postérieure:  De  Berchorio,  qui  alias  fuit 
ordinis  Minorum. 

Vélin;  3o2  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  4oo  millimètres;  seconde  moitié 
du  xiv°  siècle.  Au  premier  feuillet,  une  miniature,  en  partie  effacée,  qui  repré- 
sente Adam  et  Eve  cueillant  le  fruit  de  l'arbre  de  la  science,  k  chaque  livre  une 
belle  lettre  ornée  avec  personnages. 

Reliure  en  bois,  couverte  en  veau.  En  garde,  fragment  d'un  Evangile  de 
saint  Luc,  avec  gloses  marginales  du  xiv"  siècle. 

N"  227.  (III,  34-)  -  1-  Pierre  de  Bruniquei,  de  l'ordre  des  Augustins. 
-  «  Incipit  liber  super  Ystoriis  novi  ac  veteris  Testamenti  juxta 
n  ordinem  alpbabeti,  editus  per  fratrem  P.  de  Bruniquello,  ordinis 
n  Heremitarum.  »  -  Commencement  :  «  Reverendo  in  Cbrislo  patri 
«  ac  domino,  domino  suo  precipuo,  domino  Berengario,  divina  pro- 
«  videntia  episcopo  Tuscnlano  et  sancte  Romane  ecclesie  cardinali, 
«  penitenciarioque  curam  animarum  gerenti  post  summum  ponti- 
«  ficem  gregis  Christi,  ejus  servus  inutilis  et  indignus  frater  Petriis 
i<  de  Bruniquello,  fiatrum  Heremitarum  sancli  Augustini,  episcopus 
Il  Civilatis  nove,  seipsum  cum  omni  promptitudine  famulandi.  Quia 
Il  ferventi  desiderio.  .  .  »  Sous  forme  de  dictionnaire,  du  mot  ahsli- 
nenlia  au  mot  zelas.  Le  dernier  feuillet  manque.  Fabricius  (édit. 
de  Florence,  I,  26Ô)  fait  vivre  cet  auteur  vers  i38o;  mais  le 
même  (V,  286)  le  place,  avec  Ughelli,  à  i3ii-i328,  ce  qui 
est  beaucoup  plus  exact,  puisque  Bérenger  Frédol,  évèque  de  Tus- 
culum,  auquel  est  dédié  l'ouvrage,  occupa  ce  siège  cardinalice  de 
I  309  à  i323  (Gams,  Séries  episcoporum ,  p.  xx). 

2.  Pierre  de  Taranlaise  (Innocent  V).  -  Commentaire  sur  le 
deuxième  livre  des  Sentences.  -  Commencement  :  (Fol.  64)  "  Spi- 
«  ritus  ejus  ornavit  celos  et  obstetricanle  manu  ejus  eductus  est 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  145 

«  coluher  tortuosus.  Job,  XXVL  Creaturaruni  consideracio  pertinet 
(i  ad  theologos  et  ad  pbilosophos,  sed  diversimode .  .  .  »  Ne  va  que 
jusqu'au  commencement  de  la  distinction  ^o.  Le  commencement 
diffère  de  l'imprimé  (voir  plus  bas,  n'  236-237). 

Parchemin;  i5i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3o5  millimètres;  le  premier 
morceau  a  été  copié  au  xiv°  siècle,  le  second  au  xiii°. 
Reliure  du  wn'  siècle,  en  veau.  -  Auguslins. 

N"  228.  (C.  47)  -  Jean  de  Torquemada,  dit  le  cardinal  de  Saint-Sixte. 
-  «  Incipit  (ractatus  contra  principales  errores  perfidi  Machometi  et 
«  Turchorum  sive  Sarracenorum,  sic  festinanler  compilatus  per 
«  reverendissimiim  domiiumi  Sancli  Sixti ,  propter  dietam  principum 
«  proxime  celebrandam  ad  obviandum  hostilibus  incursibus  Tiu-ci, 
"  cujus  tractalus  sunt  capitula  que  sequuntur.  .  .  »  Suit  la  table  des 
cinquante  chapitres  de  l'ouvrage.  -  Commencement  de  la  dédicace  : 
«  Beatissimo  et  clementissimo  patri  et  domino,  domino  Pio,  uni- 
«  versalis  Ecclesie  summo  ponlifici,  Johannes  de  Turricremata, 
«  Romane  ecclesie  tituli  Sancte  Marie  in  Transtyberira  presbiter 
«  cardinalis,  Sancti  Sixti  vulgariter  nuncupatus,  post  humilem 
0  commendationeni  ad  peduni  oscula  beatorum.  Letatus  sum,  bea- 
«  tissime  pater,  et  non  parum  exultavit  spiritus  meus.  .  .  »  Le  pape 
ici  indique  est  Pie  II,  et  la  diète  dont  il  est  question  dans  le  titre 
est  celle  de  Mantoue  (1459).  Sur  cet  ouvrage,  voyez  Quétif  et 
Echard,  I,  84oa.  Il  a  été  imprimé  par  Guillaume  Eustace,  Paris, 
in-S",  sans  date,  gothique,  2  colonnes.  (Bibhot.  Nat.  Imprimés, 
D.  7'!69A.) 

Vélin;  i2:>  feuillets;  hauteur,  227  millimètres;  commencement  du  xvi°  siècle. 
Kcriture  italienne;  jolies  lettres  ornées;  au  feuillet  3,  un  encadrement  élégant 
avec  l'écusson  suivant  :  d'or  à  un  lion  dressé  de  gueules,  à  la  bordure  d'azur, 
chargée  de  9  besants  d'or;  au-dessus  une  milre  blanche  et  or. 

Reliure  en  basane  avec  filets  dorés;  tranches  rouges.  —  Don  du  clergé. 

229.   (I,  173.)  -  Recueil: 

I .  Guillcm  Bernard  du  Pui.  -  Commentaire  sur  les  sept  psaumes 
de  la  Pénitence.  -  Commencement  :  «  Reverendissimo  in  Christo 
"  patri  et  domino,  domino  Johanni,  digna  Dei  providencia  tituli 

UIN.  DES  BIBL. TH.  ig 


J 


14G  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Sanctl  Georgii  ad  Vélum  Aiireum  sancte  lîoniane  ecclesie  diacono 
«cardinali,  fratcrGuilhermiis  Bernard!  dePodio,solo  nomine  ma- 
«  gister,  servitorum  vestrorum  minimus,  ulriusque  hoininis  succes- 
«  sus  prospères  et  felices.  Quia  certa  experiencia  novi  vestrampiani 
«  mentem  ...»  Dans  la  préface ,  l'auteur  parle  de  Benoit  XII ,  felicis 
recordalionis.  —  A  la  fin,  d'une  main  postérieure  :  «  Istum  librum 
«  amore  Dei  dédit  isti  librerie  [sic)  in  vite  sua  vencrabilis  frater 
«  Arnaldus  de  Petra,  fdius  conventusTIiolosani,  anno  m°cccc°xliiii°. 
0  Deus  sit  sibi  premium.  Amen.  » 

2.  Bouchard  de  Worms.  —  Décret;  livre  XIX.  -  Commence- 
ment: (Fol.  i35)  "  Incipit  liber  qui  correptor  vocatur  et  medicus, 
«  qui  correctiones  corporum  et  animarum  medicinas  pleniter  con- 
«tinet,  et  docet  unumquemque  sacerdotem  eliam  siroplicem  quo- 
«  modo  vel  qualiter  unicuique  succurrere  valeat  ordinale  vel  sine 
«ordine.  .  .  »  -  A  la  suite,  livre  XIV,  De  crapula  et  ebriclate; 
livre  XVI,  De  accusatoribus  et  judicibas;  livre  XVII,  De  fornicalione , 
et  livre  XVIII,  De  visifacione  et  penilencia  et  rcconciliatione  infinno- 
ram.  -  Voyez  Migne,  CXL,  ce.  9/19,  889,  909,  919  et  gSS. 

3.  "  Incipit  summa  vn'"sacrau>entorum  et  etiam  penitentiarum.  » 
-Commencement:  (Fol.  if)8)  «In  compositione  tabernaculi  quod 
«fecit  Moyses  in  deserto.  .  .  »  La  fin  manque.  On  lit  au  dernier 
feuillet,  d'une  main  du  xvii"  siècle  :  «  Finis  istius  summae  continetur 
"  in  fine  Lyrani.  » 

Parchemin;  18/1  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  278  millimètres;  xiv° siècle, 
sauf  le  Décret,  qui  est  du  xm°.  Aucun  ornement. 
Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  230.   (I,  222.)  -Recueil: 

1.  Guillaume  de  Lancea.  -  «  Hec  est  via  salutis,  édita  a  fratre 
«  Guillermo  de  Lancea,  Equitanico,  de  ordine  Minorum.  «  -  Com- 
mencement :  «Hec  est  via  salutis.  .  .  Ysa.  xxx°.  Magnam  mise- 
«  ricordiam  facit,  qui  erranti  viam  ostendit,  maxime  de  nocte  et 
«  temporo  guerrarum .  .  .  »  Voyez  Fabricius,  III,  i/t2,  qui  désigne 
ce  traité  sous  le  nom  de  Diœta  salutis.  Il  a  été  imprimé  dans  le 
tome  VI  des  Œuvres  de  S.  Bonaventure,  édition  de  Rome.  Son 
auteur  est  quelquefois  appelé  de  Lanitia  et  de  Lavicea. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  147 

2.  «  Themata  dominicalia.  »  -  Commencement  :  (Fol.  78)  «  Abi- 
«  ciamus  opéra  lenebranmi  et  induamur  arma  lucis.  Ro. ,  XII.  In 
"  advenlu  magni  régis  et  principis  expiantur  sordes,  et  parantur 
«  vestes.  .  .  »  A  la  fin,  on  lit  :  «  Expliciunt  themata  dominicalia,  que 
«  scripcit(Aic)  fraterCuillelmusOdini,  ordinis  fratrum  Hereinitarum 
«  sancti  Augustini,  et  conventus  Pictavensis,  ad  expensas  fratris  Jo- 
«  hannis  Alamanni,  cujus  est  iste  liber,  etc.  »  Ce  que  nous  imprimons 
en  italic/ues  est  d'une  autre  main.  Cet  opuscule  a  élé  imprimé  à  la 
suite  du  précédent  dans  l'édition  des  Œuvres  de  S.  Bonaventure. 

3.  Michel  de  Massa,  de  l'ordre  des  Augustins.  -  «  Tracta  lus 
«  de  IIII'"'  virtutibus.  »  -  Commencement  :  (Fol.  86)  «  Régna  remota 
«  justicia  non  sunt  nisi  magna  latrocinia,  sicut  dicil  Augustinus, 
«  ^1°  libro  de  Civitate,  capit.  h°,  introducens  exemplum  de  Alexandre 
«  et  Dyonide  pirata.  .  .  »  Voyez  Ossinger,  Bibliolheca  Amjastiniana , 
568. 

k.  Ouvrage  anonyme  sur  l'Eucharistie.  —  «  Commencement  : 
(Fol.  122)  «Ex  utraque  parte  fluminis  lignum  vite  aiïerens  fruc- 
«  tus  XII.  Apocal.  ultimo.  In  verbis  propositis  describitur  fecunditas 
«  et  suavitas  hujus  venerabilis  sacramenti  Eucharistie ...»  Peut- 
être  de  Michel  de  Massa,  qui,  au  rapport  de  Ossinger,  avait  écrit 
de  nombreux  ouvrages  mystiques. 

5.  Robert  Grossetète,  évèque  de  Lincoln.  -  «  Tractatus  de  ve- 
«  neno  spirituali.  »  -  Commencement  :  (Fol.  1 56)  «  Racio  potissima, 
«  que  convenit  veneno,  convenit  peccato.  .  .  » 

6.  Attribué  à  S. Augustin.  -  «Liber  de  conflictu  viciorum  et 
«  virtutum.  »- Commencement  :  (Fol.  lyS)  «  Apostolica  vox  cla- 
mât. .  .  »  Voyez  Migne,  XL,  c.  1091. 

7.  Attribué  à  Sénèque.  -  «  De  remediis  lorluitorum.  »  -  Com- 
mencement :  (Fol.  i85)  «  Licet  cunctorum  poetarum  carmina  gre- 
«  mium  tuuni  illustrent ...» 

8.  Henri  de  Frimaria,  al.  Urimaria.  -  «  De  quatuor  instinctibus.  » 
Titre  écrit  d'une  main  du  xvi*  siècle.  —  Commencement  :  (Fol.  188) 
«  Semen  cecidit  in  terram  bonam  et  ortum  fecit  fructum  centuplum. 

19. 


148  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«Luc.  8.  Licet  verbuin  propositum  exponatiir  per  Christuni  de 
«  semine  verbi  £)ei ...»  Le  nom  de  Tauteur  nous  est  donné  par  le 
manuscrit  8617  de  la  Bibliothèque  de  Vienne. 

9.  «De  occidtacione  vu  viciorum  capitalium  sub  specie  virtu- 
«  tiuu.  »  -  Commencement  :  (Fol.  200)  «  Est  via  que  videtur  ho- 
«  mini  recta,  novissima  autem  ejus  ducimt  ad  morteni.  Prov.  i/i. 
«Quia  secundum  Gregorium,  Sa  Moralium,  multa  sunt  vicia,  que 
«  sul)  virtutum  specie  se  occultant.  .  .  » 

Parchemin;  2i4  feuillets;  hauteur,  2 15  millimètres;  fin  du  xiv"  ou  com- 
mencement du  xv°  siècle.  Plusieurs  mains.  Quelques  grotesques.  Trois  lettres 
avec  miniatures,  toutes  semblables,  aux  n°'  3,  /i  et  5. 

Reliure  du  xvu'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  231 .  (III,  22.)  -  «  Spéculum  anime.  «-Commencement  :  «  Sequuntiir 
«  aucloritates  de  invocatione  nominis  Dei.  Ad  Romanos  X,  dicitur 
«  quod  quicumque  invocaverit  nomen  Domini  nostri  Jesu  Christi ...» 
Chaque  chapitre  se  compose  de  quatre  parties  :  aucloritates,  mora- 
litates,  exempla,  figura.  A  la  fm,  ime  table  alphabétique  mutilée, 
dont  l'intitulé  appelle  l'ouvrage  :  Spéculum  anime.  Nous  ignorons  le 
nom  de  l'auteur  de  ce  traité,  écrit  pi'obablement  pour  les  prédica- 
teurs. Quétif  et  Échard  (I,  A 76 a)  citent,  d'après  Laurent  Pignon, 
un  Spéculum  de  aucforitatibus ,  composé  à  une  époque  incertaine  par 
un  Dominicain  anonyme,  mort  en  i/jôg. 

Parchemin;  358  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Sgo  millimètres;  milieu  du 
xv"  siècle.  Lettres  de  couleur. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

232.    (II,  1  1  1  A.)  -   Recueil  de   petits  traites  de    théologie  et  de 
morale  : 

1 .  «  Incipit  tractatus  de  mansionibus  spirit  iialibus.  «  -  Commen- 
cement :  «  Circa  quadraginta  duas  mansiones,  quibus  filii  Israël 
«  ambulaverunt  per  desertum  in  terrain  Promissionis,  notandum 
«  quod  Christus  descendit  per  XLII  generationes ...  »  A  la  fin  :  «  In 
«hoc  enim  terminatur  tractatus,  c[ui  intitulatur  de  mansionibus 
«  spiritualibus.  Explicit.  Dco,  qui  dédit  scribere,  sint  gratie  infinité. 
«  Amen ,  cmii  Deo  semper  maneamus.  » 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  149 

a.  Robert  Grossetète,  évèque  de  Lincoln.  -  «  Alius  tractatus  de 
«  veneno  spiritiiali.  »  —  Commencement:  (Fol.  29)  «Ratio  veneni 
0  potissime  convenit  peccato.  .  .  »  Voir  plus  haut,  p.  1/17,  n"  280. 

3.  S.  Jérôme.  -  «  Tractatulus  de  membris  Domini.  »  -  Commen- 
cement :  (Fol.  89)  «  Omnipotens  Deus,  Pater  et  Filius  et  Spiritus 
«  sanctus ...» 

4.  «  Libellus  introductorius  ad  figurativas  loquutiones  divinarum 
0  Scripturarum.  »  -  Commencement:  (Fol.  ^2)  «  Magnarum  rerum, 
«  sicut  Ecclesiasticus  ait,  etsi  non  detur  successus,  honestus  tamen 
«  est  ipse  conatus.  Ego  igitur  aliquid  magnum  mihi  et  transcen- 
"  dens ...»  L'auteur,  dans  le  prologue ,  avoue  qu'il  a  employé 
des  notes  laissées  par  S.  Bonaventure,  qu'il  ne  qualifie  pas  de 
bienheureux ,  et  se  dit  de  l'ordre  des  Mineurs.  Peut-être  l'ouvrage 
est-il  de  Barthélémy  de  Glanville,  dit  l'Anglais,  dont  Wadding  {SS. 
Minorum,  p.  5o)  cite  un  ouvrage  analogue  qui  aiu-ait  été  imprimé 
à  Paris  en  lôy^-  Nous  n'avons  pu  trouver  cette  édition.  L'ouvrage 
se  compose  de  dix  distinctions,  subdivisées  en  chapitres. 

5.  (Fol.  87)  -  Notes  de  théologie. 

Papier;  87  feuillets;  hauteur,  200   millimètres;  x\°  siècle.  Écriture  extrê- 
mement fine;  notes  marginales. 
Reliure  délabrée. 

N°  233.  (I,  64.)  -  1 .  Pierre  Lombard.  -  Liber  Sententiarum.  -  Le  com- 
mencement du  prologue  manque.  A  la  fin  de  la  table  des  chapitres, 
qui  suit  le  prologue,  d'une  main  du  xiv'=  siècle,  ont  été  ajoutées 
quelques  lignes  sur  le  plan  de  l'ouviage. 

2.  Lettre  d'Alexandre  111,  commençant  ainsi  :  «Alexander  G. 
«  Paduano  episcopo.  Sollicitudini  Apostolice  sedis  incumbit  ut  si 
«qua.  .  .  »  Cette  lettre,  que  nous  n'avons  pas  retrouvée  dans  les 
Regesta  pontijicum  de  Jafie,  est  postérieuie  à  i  169,  date  de  la  no- 
mination de  Gérard  à  l'évêché  de  Padoue. 

3.  Décrétale  d'Honorius  II,  sans  date  :  "  Inhérentes  vesligiis 
«  nostrorum    predecessorum ...»    Confirmation    d'une    constitu- 


150  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

tion  de  Henri  V  sur  le  serment  imposé  aux  clercs;  Jaffé,  p.  558, 
n"  53  1  G. 

/[.  «  De  fîde  catholica.  -  Catholica  grecus  sermo  est,  latine  in- 
«  terpretatur  generali^  sive  universalis;  generalis,  [quia]  pertinet  ad 
«  omnes  liomines,  universalis,  quia  per  universuxn  orbem  est  dif- 
«  fusa.  .  .  »  Ce  fragment,  qui  occupe  une  colonne  et  demie,  a  été 
transcrit  peu  après  le  corps  du  volume. 

5.  Concile  de  Latran  de  i  179.  -  «  Anno  Domini  M"c°LXXVnii, 
«  domino  Alexandro  papa  III,  Rome  celebratum  est  concilium,  in 
«  quo  tria  mi  lia  patrum  fuisse  asseruntur,  et  tune  condila  et  lecta 
Il  fuerunthec  nova  décréta  de  electione  Romani  pontificis ...»  Voyez 
Labbe,  Concilia,  X,  c.  1507.  Le  texte  diffère  pour  le  commence- 
ment, et  la  copie  ne  va  que  jusqu'au  canon  2  1  :  «  De  treuga  Dei  ser- 
II  vanda.  »  Labbe,  c.  lôig.  —  Ce  morceau  est  du  même  temps  que 
le  reste  du  volume,  et  occupe  les  six  derniers  feuillets. 

Vélin;  ■j./\i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  339  niiHiniètres;  fin  du  xiii" siècle. 
-  Grandes  lettres  ornées  en  tète  de  chaque  livre;  manclietlcs  en  rubn(|ues. 
Additions  postérieures  à  la  marge  des  Sentences.  Au  verso  du  dernier  feuillet, 
notes  de  philosophie  des  xiv'  et  xv°  siècles. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  Au  commencement,  un  feuillet  de  garde 
emprunte  à  un  ancien  livre  de  chœur;  à  la  fin,  un  autre  feuillet  provenant 
d'un  dictionnaire  de  la  Bible  (lettre  F).  —  Franciscains. 

IN"  234.  (ill,  7.)  -  Pierre  Lombard.  -  «  Liber  Sententiarum.  »  -  Le  ma- 
nuscrit ne  comprend  que  les  livres  I  et  IV;  le  livre  I  est  incomplet 
et  se  termine  atix  mots  :  prescivit  ergo  illa  noiicia  sola  nec  benepîacito ; 
il  n'a  jamais  été  terminé.  Le  livre  IV  est  complet. 

Vélin;  12/1  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  36o  millimètres;  xuf  siècle.  A 
la  couleur  de  l'encre,  le  manuscrit  paraît  avoir  été  exécuté  dans  le  midi.  Lettres 
ornées  et  miniatures  aux  endroits  suivants:  à  la  préface  générale,  un  moine 
lisant  dans  un  livre  en  présence  de  9  élèves  assis  ou  debout;  au  livre  1,  ancienne 
et  nouvelle  loi;  à  la  table  des  chapitres  du  livre  IV,  un  prêtre  officiant;  au 
livre  IV,  le  bon  Samaritain. 

Reliure  en  mauvais  étal.  -  Dominicains  {)). 

235.   (I,  i36.)-  Même  ouvrage;  complet. 

Vélin;  287   feuillets;  2   colonnes;  hauteur,  3o8   millimètres;  xiii*  siècle. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  151 

Titre  courant;  lettres  ornées.  Exécution  remarquable.  Sur  les   marges  et  eu 
interlignes,  nombreuses  annotations  d'une  écriture  très  fine. 
Reliure  en  veau,  du  xvii'  siècle.  —  Augustins. 

N°  236.  (III,  lo.)  -  Pierre  de  Tarantaise  (Innocent  V).  -  Commentaire 
sur  le  premier  livre  des  Sentences.  -  CommenceiTient  :  «  Nunquid 
«  nosti  ordinem  celi  et  pones  rationem  ejiis  in  terram,  .  .  »  A  la  fin, 
table  des  chapitres  et  des  titres.  -  Une  autre  main  du  même  temps 
a  ajouté  au  dernier  feuillet  quelques  notes  sm-  différentes  parties 
du  livre;  à  la  suite,  notes  analogues  du  xiv''  siècle. 

Vélin;  126  feuillets;  2  colonnes;  hauteui-,  829  millimètres;  xiii"  siècle. 
Lettres  bleues  et  rouges;  écriture  soignée. 

Reliure  du  temps,  en  cuir,  avec  plaques  de  cuivre  mal  conservées.  En  garde, 
au  plat  antérieur,  2  feuillets  de  parchemin,  renfermant  une  table  d'affaires  ju- 
gées par  le  sénéchal  de  Toulouse,  de  iSSg  à  1/112;  plus  un  feuillet  conte- 
nant, sur  3  colonnes,  des  sentences  morales  et  religieuses;  au  plat  postérieur, 
un  feuillet  d'un  recueil  d'arrêts  de  la  cour  du  sénéchal.  -  Dominicains. 


237-239.    (III,  46.)  -  Commentaire  de  Pierre  de  Tarantaise  sur  les 
Sentences. 

{à&.^.)  -  Commentaire  sur  le  second  livre.  -  Commencement: 
«Qui  vivit  in  etemum,  creavit  omnia  simul.  Ecc.  XV,  3.  In  hiis 
«  verbis  opus  creationis  suIFicienter  exprimitur.  .  .  »  A  la  fin,  table 
des  distinctions  et  des  questions,  d'une  main  postérieure. 

(46  B)  -  Commentaire  sur  le  troisième  livre.  -Commencement  : 
«  Ubi  venit  pleniliido  temporis,  misit  Deus.  .  .  ad  Galat.  IV.  In  hiis 
«  opus  rcparationis  mundi,  que  per  Christum  est  facta  ...»  En  tète 
du  volume,  table  des  chapitres  de  l'ouvrage.  A  la  fin,  un  court 
fragment  commençant  ainsi  :  «  Septem  sunt  régule  ad  intelligendam 
«  sanctam  Scripturam .....  Puis  vient  un  tableau  des  abréviations 
de  l'ouvrage,  avec  une  note  en  expliquant  l'usage. 

(46  C)  -  Commentaire  sur  le  quatrième  livre.  -  Commencement  : 
«  Haurietis  aquas  in  gaudio  de  fontibus .  .  .  Ysa.  XII.  In  verbis  istis 
«  dixit  efîcctus  sacramentorum  .....  En  tête,  table  des  chapitres  de 
l'ouvrage;  à  la  fin,  notes  extraites  du  livre  même  de  Pierre  de 
Tarantaise. 


152  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Ce  commentaire  a  été  publié,  d'après  les  manuscrits  2  36  à 
289,  qui  sont  tous  quatre  de  la  même  main,  par  les  Dominicains 
de  Toulouse  en  i65i  et  i652,  en  /|  volumes  in-folio. 

Vélin;  119,  122  et  i52  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  827  niillimètres; 
xiu'  siècle.  Titre  courant.  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  ancienne,  en  cuir  noir,  avec  fleurs  de  lys  frappées;  restes  de  fer- 
moirs; au  manuscrit  237,  en  garde,  fragments  d'un  n^gislre  judiciaire  de  la 
sénéchaussée  de  Toulouse,  des  années  i/ii5  et  suivantes.  -  Dominicains. 

N"  240.  (I,  1  1  2.)  —  Gilles  de  Rome!  -  Commentaire  sur  le  premier  livre 
des  Sentences.  Manquent  aujourd'hui  les  deux  premières  distinc- 
tions du  commentaire.  A  la  fin,  la  noie  suivante  :  «  Explicit  primus 
n  Sententlarum,  editus  a  fratre  Egydio  de  Roma,  ordinis  fralrum 
«  Heremitarum  sancti  Augustini.  »  Suit  une  table  mutilée,  qui  ne 
va  plus  que  jusqu'à  la  question  XXVIII. 

Parchemin;  286  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3iO  millimètres;  xiv"  siècle. 
Ecriture  serrée  et  très  abrégée.  Quelques  lettres  ornées.  Titre  courant. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  .\ugustins. 

241.  (1,  32.)  -  Du  nième.  -  Commentaire  sur  le  second  livre  des 
Sentences.  En  tète,  table  des  quœsliones,  depuis  la  dix  huitième 
distinction  du  livre  de  Pierre  Lombard.  A  la  fin  de  cette  table ,  on 
lit  ce  qui  suit  :  «  Expliciunt  tituli  questionnai  secunde  partis  2'  libri 
"  Sententiarum ,  edili  a  reverendissimo  fralre  Egidio  de  Roma,  Bi- 
"  turicensi  archiepiscopo ,  ordinis  fratium  Horemilarum  sanctissimi 
«  doctoris  Augustini.  F.  H.  G.  scripsit.  »  -Vient  ensuite  la  note  sui- 
vante :  «  Explicit  2"'  liber  Sententiarum  domini  Egidii  de  Roma, 
'<  Bituricensis  archiepiscopi,  ordinis  fratrum  Heremitarum  sancti 
«  Augustini.  Quem  scribi  fccit  Tholosc  reverendissimus  in  Christo 
«  pater  et  dominus,  dominus  P.  de  Vena,  sacre  pagine  professer  ac 
«  prier  generalis  tocius  sacre  religionis  antedictc  fratrum  Heremi- 
«  tarum  sancti  Augustini  ;  quem  scripsit  frater  Hermannus  Georgii 
«  de  Trajecto,  alias  de  Ardenna,  provincie  Colonie,  ordinis  ante- 
"dicti,  dum  eral  sludens  Tholosc,  et  coniplevit  ipsum  in  vigiUa 
«  Nativitatis  Domini  nosiri  JcsuCbristi,  anno  Domini  m°cccc°xvii°.  « 
Ce  commentaire  a  été  imprimé  à  Venise,  1Ô81,  in-fol. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  153 

Parchemin;  a gS  feuillets;  2  colonnes;  hauleur,  365  millimètres;  année  idiy. 
Lettres  ornées. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  242.  (III,  35.)  -  1.  Commentaire  sur  les  Sentences.  -  Commence- 
ment :  «  Utrum  finis  per  se  et  proprius  théologie ,  ut  est  habitus 
«  scienlificus  perficiens  viatorem. . .  «  Une  main  du  xvii'^  siècle  attri- 
bue ce  commentaire  à  Capreolus,  insignis  Uwmisla;  cette  attribution 
est  fausse;  le  même  ouvrage  se  retrouve  dans  le  manuscrit  66 1  de 
Troyes  [Calai,  général,  II,  278),  et  les  rédacteurs  de  l'ancien  in- 
ventaire de  Clairvaux  l'attribuaient,  il  est  vrai,  à  Jean  Duns  Scot, 
mais  il  diffère  des  deux  commentaires  imprimés  dans  les  œuvres 
de  cet  auteur  (édit.  Wadding,  V  et  XI)  et  il  paraît  être  du  maître 
de  Duns  Scot,  Guillaume  de  Warre  (fiandini,  Uibl.  Laurent.,  IV, 
p.  709).  -  A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Iste  liber  est  fi:'atris  Amaldi 
«Ruffi,  sacre  pagine  professons,  provincie  Tholosane,  conventus 
«  Montisregalis,  ordinis  fratrum  Augustinorum,  quem  émit  in  Avi- 
<■  nione  a  Macippo  Judeo,  precio  sex  florenorum.  »  -  Deux  feuillets 
plus  loin  (fol.  1  <j4)i  la  même  main  a  écrit  :  «  Islum  librum  emi,  die 
"  XX  mensis  febroarii  anni  Domini  m'cccc'  36,  a  Maslb  Judeo  ego 
«  frater  Arnaldus  Ruffî,  precio  [x°'  florenorum.  »  -  A  la  suite,  table 
des  distinctions  et  des  questions  de  chaque  livre  ;  plus  deux  feuillets 
contenant  des  notes  de  plusieurs  mains  du  xiV'  siècle,  sur  diverses 
questions  de  philosophie,  telles  que  la  nature,  le  mouvement, 
l'inlelligence,  etc. 

2 .  Henri  d'Allemagne ,  de  Tordre  des  Augustins.  -  Commentaire 
sur  l'Ethique  d'Aristote.  -  Commencement  :  «  Ex  nobili  prosapia 
"  oriundo  domino  Anibaldo  de  Ceccano,  canonico  Attrabatensi , 
«  frater  Henricus  de  Alemania,  ordinis  fratrum  lieremitarum  sancti 
«  Augustini,  se  ad  ejus  beneplacilum  semper  promptum.  Sicut  dicit 
«  Valerius  Maxlmus,  libro  VII°,  quadam  necessitate.  .  .  »  -  A  la  fin, 
la  note  suivante  :  «  In  que  terminatur  summa  tocius  libri  Ethico- 
«rum,  compléta  anno  Domini  m^ccc'x",  ipso  largiente  comple- 
«  mentum,  qui  est  perfecta  consummacio  beatcrrum,  cui  sit  honor 
«  et  gloria  nunc  et  in  evum.  Amen.  •  -  Voyez  Fabricius,  édition  de 
Florence,  II J,  19 5. 

MAS.  DBS  fiIBL.  Vit.  10 


154  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Parchemin;  353  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3i8  millimètres;  xiv°  siècle- 
Deux  mains.  Nombreuses  annotations  à  la  marge  du  premier  ouvrage. 
Reliure  du  xvu"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  243.  (III,  27.)  -  I.  Pierre  Auriol.  —  Commentaire  sur  les  troisième 
et  quatrième  livres  des  Sentences  -  Commencement:  (Fol.  1)  «  In- 
«  cipit  scriptum  super  tercium  Sententiarum,  editum  a  niagislro 
«  fratre  Petro  Aureoli,  ordinis  fratrum  Minorum.  Dec  gratias.  - 
«  Quasi  si  sit  rota  ir),,medio  rote.  Eze.  primo.  Tercli  libri  Senten- 
«  tiarum  materia  triplici ...»  Le  quatrième  livre  commence  au 
folio  89.  A  la  fin,  on  lit  ce  qui  suit  :  «  Explicit  quarlus  liber  Sen- 
«tenciarum,  de  reportacione  fratris  Pétri  Aureoli  recollectus,  eo 
(i  legente  Parisius  anno  Domini  m"  ccg  '  decimo  septimo.  Deo  gra- 
«  tias.  »  Suit  une  table  du  commentaire  du  même  auteur  sur  les 
quatre  livres  des  Sentences  et  une  souscription  en  lettres  rouges, 
aujourd'hui  effacée,  mais  dont  on  distingue  encore  la  date  :  iSaS 
(a.  st.),  mardi  après  la  Saint-Mathias.  -  Le  texte  de  cet  exemplaire 
diffère  de  l'édition  de  Rome,  y  ôgG-i  G02  ,  2  volumes  in-folio;  c'est 
probablement  une  autre  rédaction  du  cours. 

2.  S.  Thomas  d'Aquin.  -  «  Quaestiones  de  veritate.  «-Commen- 
cement :  (Fol.  126)  «  Questio  est  de  veritate,  et  primo  querilur ...» 
Voyez  Ossinger,  Bibliot.  Augustiniana ,  p.  667. 

3.  Traité  de  philosophie  occupant  quatre  colonnes  et  conuiien- 
çant  ainsi  :  (Fol.  290-291)  «  Hic  est  liber  mandatornm  Dei  et  lex 
«  que ...»  C'est  la  réponse  à  des  questions  posées  l'an  du  Sei- 
gneur 1269,  le  mercredi  après  la  Saint-Luc. 

Velin;  291  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  336  millimètres;  le  premier 
ouvrage  a  été  écrit  en  i3'i/i,  le  deuxième  au  xiv°  siècle,  le  troisième  au 
xui'  siècle.  Titre  courant  en  rouge  et  en  bleu.  Lettr<'s  de  couleur.  Un  cerlain 
nombre  de  feuillets  ont  élé  entamés  par  le  haut. 

Reliure  du  xvu°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

244.  (I,  2(38.)  -  Dm-and  de  Sainl-Pourçain.  ■-  Commentaire  sur  le 
premier  livre  des  Sentences.  —  Commencement  :  «  Est  Deus  in  celo 
«  revelans  misteria.  Dan.  11°.  Et  Luce  1 2°  dicitur,  quod  nichil 
«  opertum  est  quod  non  reveletur,  neque  absconditum  quod  non 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  155 

«  sciatiir.  Ciijus  ratio  est  quia  Deiis,  cujus  opéra  sunt  perfecta.  .  .  » 
A  la  fin,  l'explicit  suivant  :  «  Explicit  novum  scriptum  super  primuin 
«  Sentenciarum,  compilatum  per  fralrem  Durandum  de  Sancto  Por- 
«  ciano,  ordinis  fratrum  Predicatorum.  »  Ce  conimentaire  a  été  im- 
primé à  Lyon,  1.569,  in-folio.  -  A  la  fin,  table  des  quarante-huit 
distinctions. 

Papier;  270  feuillets;   2   colonnes;  hauteur,  288  millimètres;  xiv°  siècle. 
Ecriture  très  ferrée. 

Reliure  ancienne,  en  bois  et  basane.  —  Dominicains (?). 

N°  245.  (III,  33.)  -  Le  même.  -  «  Incipit  dictum  domini  Duranti  super 
«  quartum  librum  Sentenciarum.  »  -  Commencement  :  «  Est  Deus 
a  in  celo  revelansmisteria.  Quamvis  noniine  misterii  insinuetur . . .  » 
-  A  la  fin,  on  lit  ce  qui  suit  :  «  Scripla  super  /i" Sententiarum  libros 
njuvenis  inchoavi,  sel  senex  complevi;  siquidem  quod  in  priniis 
«  dictaveram  et  scripseram  fuit  a  quibusdam  curiosis  mihi  subrep- 
'<  tum,  antequam  fuisset  per  me  sufficienter  correclum ,  propter  quod 
«  solum  modo  hoc,  quod  per  singulos  incipit  :  Est  Deus  in  celo  reve- 
«  lansmisteria,lan([i\a.m  per  me  editum  et  correctum  approbo...  » 
Vient  ensuite  l'explicit  suivant  :  «  Explicit  scriptum  super  quartum 
<i  Sententiarum,  compilatum  per  fratrem  D.  de  Sanclo  Porciano, 
«  doctorenj  sacre  théologie ,  ordinis  Predicatorum.  »  -  Suivent  deux 
tables  des  matières,  Tune  du  temps  du  manuscrit,  l'autre  du 
xV  siècle.  Le  scribe  qui  a  écrit  cette  dernière  a  ajouté  ce  qui  suit 
sur  le  dernier  feuillet:  «  Iste  liber  est  fratris  Arnaudi  Rulfi,  sacre 
«  pagine  |)rofessoris,  filiique  conventus  Montisregalis  Ripparie,  or- 
«  dinis  fratrum  Heremitarum  sancti  Augustini.  »  Ce  commentaire  a 
été  édité  à  Lyon,  1669,  in-fol. 

Parchemin;  i(i/l  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3i5  millimètres;  xi\°  siècle. 
Quelques  lettres  ornées;  litre  courant. 

Reliure  du  xvn'^  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

246.  (1,  i3o.)- 1.  Adam  Godham.-«  LecturaAdamiGodam  super  ini"' 
«  libros  Sententiarum.  »  -  Commencement  :  «  Ista  est  eniiu  lex  Adam, 
<•  Domine  Deus.  2'  Regum  7".  Mirari  soient  mundi  sapientes  et 
«  lucris  tantum  secularibus.  .  .  »  De  la  même  main,  à  la  fin,  une 

ao. 


156  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

assez  longue  invocation,  dont  voici  quelques  mots  :  «  Gracias  igitur 
«  ago  tibi,  Domine  Jesu  Christe,  qui  dixisti  per  os  sancli  Johannis 
«  pueri  tiii .  .  .  quoniam  gratia  tua  preveniente  et  coopérante  ad  hoc 
«  opus  tuli  de  lectura  Sententiarum  Ade ...  »  A  la  fin ,  d'une  autre 
main:  «  Anno  Domini  m°cccxcix,  feria  vi  ante  Penthecostem,  in 
«  conventu  Parisiensi  Sancti  Francisci.  -  Explicit  leclura  Sententia- 
e  rum  magistri  Ade  de  Vodronio,  abbreviata  per  magistrum  Hen- 
«  ricum  de .  .  .  »  Le  nom  est  resté  en  blanc.  Suit  (folio  210)  la 
table  des  questions;  à  la  fin,  la  souscription  suivante  :  «  Expliciunt 
«  tituli  super  libros  Sentenciarum  Ade,  finitos  et  complètes  per 
«  manus  Reynaldi  Claerbout.  »  Nombreuses  annotations  à  la  marge. 
C'est  l'abrégé  du  commentaire  de  Adam  Godham  ou  Vodham  par 
Henri  de  Hoyta.  L'ouvrage  de  Adam  Godham  a  été  édité  à  Paris, 
en  1 5  1  2 ,  in-folio. 

2 .  Nicolas  Oresme.  -  (Fol.  2  1 9  v°)  «  Incipit  tractatus  de  commu- 
«  nicationc  ydiomatum,  edilus  a  magistro  Guillelmo  [sic)  Oreme, 
«  doctore  in  theologia  Parisiensi.  -  De  communicatione ydiomatum, 
«  in  quo  quedam  alias  dixi,  que  nunc,  Deo  juvante.  .  .  » 

3.  Alexandre  de  Haies.  -Question  de  philosophie -(Fol.  2  25v") 
(I  Utrum  voluntas  pro  facto  reputetur ...» 

4.  Autre  question  de  philosophie  d'un  anonyme.  —  (Fol.  226  v°) 
«  Utrum  in  alteratione  proprie  dicta  qualitas,  secundum  quam  fit 
«altcrius.  .  .  »  -  A  la  fin,  notes  sur  différents  passages  du  com- 
mentaire d'Adam  Godham. 

Parchemin;  228  feuillets;  longues  lignes,  à  2  colonnes  à  partir  du 
feuillet  210;  hauteur,  290  millimètres;  le  premier  ouvrage  a  été  écrit  au 
xiv"  siècle,  les  trois  autres  au  \v'.  Lettres  ornées,  peu  nombreuses.  Titre 
courant  de  couleur. 

Reliure  en  bois  avec  fermoirs;  jadis  enchaîné;  en  garde,  fragments  d'un 
manuscrit  du  xni"  siècle,  contenant  des  sentences  de  l'Ecriture,  rangées  sous 
forme  de  tableaux.  —  Dominicains. 

N»  247.  (I,*^!  26.)  -  Adam  Godham.  -  Commentaire  sur  les quaire  livres 
des  Sentences.   Même  texte  que   plus  haut;  même  note  à  la  fin, 

^  sauf  la  date  qui  est  remplacée  par  les  mots  suivants  :  «  Et  sic  est 

«  finis  Sententiarum  Ade.  Ejus  anima  requiescat  in  pace.  » 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  157 

Vélin;  2^2  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  807  millimètres;  xv"  siècle.  Belle 
exécution;  au  premier  feuillet,  un  riche  encadrement  avec  grandes  lettres  or- 
nées. 

Reliure  du  xvn'  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  248.  (I,  i58.)-  I.  Jean  de  Bàle,  évèque  de  Lombez.  -  Commen- 
taire sur  les  livres  1  et  l\.  des  Sentences.  -  Commencement  du 
livre  I  :  «  Vultum  tuum  deprecabuntur  omnes.  Ps.  kt\°-  Reveren- 
«  dissimi  domini  et  patres  dilectissimi,  singula  quoque  nascentium 
«  propria  quedam  ...»  A  la  fin,  on  lit  :  «  Explicit  primus  Senlen- 
«  tianim  magislri  Johannis  de  Basilea,  doctoris  moderni,  quondam 
«  episcopi  Lombariensis,  ac  generalis  ordinis  fratram  Heremitarum 
«  sancti  Aagustini.  »  Ce  qui  est  imprimé  en  italique  esl  d'une  autre 
main.  -Commencement  du  quatrième  livre  ;  (Fol.  70)  "  Samari- 
«  tamis,  etc.  Postquam  Magister  determinavit  de  essenciali  Dei 
«  perfeccione ...»  A  la  suite,  sur  deux  feuillets,  table  des  questions 
des  deux  livres  et  notes  de  philosophie,  de  plusieurs  mains.  Sur 
im  dernier  feuillet,  qui  autrefois  servait  de  garde,  quelques  mau- 
vais dessins,  et  une  courte  note  sur  les  créatures;  enfin,  d'une 
main  du  xv*  siècle  :  «  Iste  liber  est  fratris  Dominici  Pellicerii.  » 
Jean  de  Bàle  fut  évèque  de  Lombez  de  1889  à  1 4 1  o. 

2.  Pierre  le  Mangeur.  -  (Fol.  117)  «  Historia  scholaslica.  »  En 
tète,  dédicace  à  Guillaume,  archevêque  de  Sens.  iNotcs  marginales 
des  XIV*  et  xv*  siècles.  A  la  fin,  sur  deux  feuillets  additionnels,  essai 
d'un  dictionnaire  de  la  Bible,  comprenant  les  lettres  A-D,  d'une 
main  du  xiv*  siècle. 

Parchemin  et  vélin;  289  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  296  millimètres; 
le  premier  ouvrage  a  été  écrit  au  xiv"  siècle,  le  second  au  xni"  siècle.  Dans 
cette  dernière  partie,  quelques  lettres  ornées. 

Reliure  du  xvii*  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 


249.  (I,  172.)  -  Hugolin  d'Orviéto,  patriarche  de  Constantinople.  - 
Abrégé  de  son  commentaire  sur  le  Maître  des  Sentences.  -  Com- 
mencement du  prologue  :  «  Exemple  veri  suminique  Magistri 
«dicenlis,  Johannis  111"  :  Quecumque  audivi.  .  .  ,  dicta  scilieet  per 
«  excellentissimum  sacre  pagine  professorem  magistrum  Ugolinum 


lf)S  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

"de  Urbeveteri,  ordinis  fratriim  Heremitarum  sancti  Augustini, 
«  studui  pro  viribus  in  unum  recoUigere  et  ceteris  in  mea  lectura 
«  Senlenliarum  Parvsius  impaitiri.  .  .  «  L'auteur  de  l'abrégé  ne  se 
nomme  pas  dans  la  préface.  -  A  la  fin,  de  la  même  main  que  le 
corp.s  du  manuscrit,  la  note  suivante  :  «  Finilum  est  hoc  opus  super 
«quatuor  libros  Sentenciarum  domini  Hugolini,  Constantinopoli- 
«  tane  sedis  quondam  patriarche,  ordinis  fratrum  Heremitarum 
«  sancti  Augustini,  per  manus  fratris  Johaimis  de  Fhixaria,  cjusdem 
«  ordinis,  tune  studentis  Parysius,  ad  pcticionem  et  plenariam  ami- 
«cabilem.  .  .  amici  siii  singularissimi  fralris  Guilhelmi,  de  pro- 
«  vincia  Provlncie,  dicti  de  Boudonio,  eciam  studentis  ibidem  Pa- 
«  rysius,  scilicet  sub  anno  Incarnacionis  Salvatoris  mlllesimo  tricen- 
«  tesimo  80,  die  sabbati  2*  dominice  adventus  Don)ini,  hora  quasi 
'<  12.  »  -  Vient  ensuite  une  table  des  questions,  dans  laquelle  le 
hvre  IV  n'existe  plus. 

Vélin;  2  33  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  286  millimètres;  annéei38o.  Jolie 
écriture;  au  premier  feuillet,  un  encadrement  avec  lettre  ornée. 
Reliure  du  xvu°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  250.  (III,  68.)  -  I .  Aifonse  Femand  Vargas,  dit  de  Tolède,  de  l'ordre 
des  Augustins,  archevêque  de  Séville. ..  -  «  Incipit  primus  Senten- 
«  ciarum  liber,  editus  per  reverendum  patrem  et  doctorem  egre- 
"  gium,  fratrom  Alphonsum  Fernandi  Tholetanum,  ordinis  fratrum 
«  Hereniitarvuii  Augustini  sanctissimi  et  archiepiscopum  Hy[spa]len- 
n  sem.  »  -  Commencement  :  «  Circa  prologum  hujus  operis ...  »  A  la 
fin,  la  note  suivante:  «  Explicit  lectura  super  primum  Sententiarum, 
«édita  a  fratre  Alfonso  de  Toleto,  sacre  pagine  doctore,  ordinis 
«  fratrum  Heremitarum  sancti  Augustini,  qui  legit  Parisius  anno Do- 
«  mini  m''ccc"xl°v'.  »  Suit  la  table  de  l'ouvrage.  Cet  auteur  est  cité 
par  Antonio,  Dibliot.  hispan.  velus,  II,  1  i  3,  et  par  Ossinger,  Bibl. 
Augusliniana ,  9 1  S-g  1 4  ;  ce  bibliographe  appelle  notre  auteur  Aifonse 
de  Portugal. 

2.  Pierre  de  Tarantaise  (Innocent  V).  —  Commentaire  sur  le 
premier  livre  des  Sentences.  -  Comnjencement  :  (Fol.  1  38-246) 
«  Nunquid  nosli  ordinem  celi  et  pones  rationem  ejus  in  terra.  .  .  » 
A  la  fin,  table  des  48  distinctions. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  159 

Parchemin;  2^6  fi'uillets;  2  colonnts;  hauteur,  ?. 96  millimètres;  le  premier 
ouvrage  a  été  écrit  au  xiv°  siècl^;,  le  second  au  xiii".  Quelques  lettres  ornées. 
A  la  seconde  partie,  titre  courant  en  couleur. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  251.  (lU,  5i.)  -  Géraud  de  Sienne.  -  Commentaire  sur  le  premier 
livre  des  Sentences.  -  Commencement  :  «  Testatur  Augustinus., 
«  4°  deTrinilate,  capit.  xv,  quod  sunt  nonnulli  qui  potuerunt  aciem 
«  mentis  ultra  omnem  creaturam  transmittere ...»  En  deux  parties: 
la  première  comprend  un  prologue  et  trois  distinctions  ;  la  deuxième 
se  compose  de  quarante- quatre  distinctions.  A  la  fin  du  manuscrit 
l'explicit  suivant  :  «  Explicit  liber  primus  Sententiarum  magistri  Ge- 
n  raidi  de  Senis,  ordinis  almifïici  [sic)  doctoris  Augustini,  et  est 
«  librarig  conventus  Tholozani  predicti  ordinis.  »  -Voyez  Fabricius, 
nouvelle  édilion,  II,  4^2;  cet  ouvrage  a  été  imprimé  à  Padoue.  en 
.598. 

Parchemin;  i33  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3 19  millimètres;  xiv"  siècle. 
Deux  mains  différentes;  écriture  extrêmement  sen"ée. 
Reliure  du  xv!!*^  sièrle,  en  veau.  —  Augustins. 

252.  (III,  70.)  -  1.  Commentaire  anonyme  sur  le  Maître  des  Sen- 
tences, dont  nous  n'avons  que  les  deux  premiers  livres.  —  Commen- 
cement du  prologue  :  «  Fecit  Berseleel  rationîde  opère  polimito 
«  juxta  opus.  .  .  Exod.  89.  Certum  est  quod  sine  cognitione  causa- 
«  rmn  non  polest  haberi  certa  cognitio  causatorum ...  >  -  Commen- 
cement du  livre  II  :  (Fol.  69)  «  Primum  queritiir  utrum  sit  creatio. 
«  Videtur  quod  accio  non  exigit  quod  agat,  sçd  in  quod  agat,  sed 
«creatio  est  accio,  ergo  exigit  in  quod  agat,  set  boc  non  potest 
"  esse,  nisi  materia  subjecta,  ergo  non  est  creacio,  quia  creacio  est 
«  ex  nichilo.  .  .  »  Lacune  entre  les  distinctioîis  xii  et  xxiii.  A  la  fin, 
une  table  des  distinctions,  dans  laquelle  il  y  a  plusieurs  interver- 
sions. 

2.  Eudes  de  Sbirton.  -  «  Incipit  prologus  in  epistolas  domini- 
•  cales  secundum  magislrum  O. ,  ad  laudem  ipsius  qui  est  alpba 
«  et  oméga.  »  -  Commencement  :  (Fol.  167)  «  Aflerle  Domino,  filii 
«  Dei,  alTerte  Domino  filios  arietum  Spirrtus  sanctus  per  David  pro^ 


160  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  phetam ...»  L'auteur  se  nomme  à  la  fin  du  prologue  :  Ego  0.  de 
Cirîdunia.  ~  Voyez  Fabricius,  V,  i52.  L'ouvrage  va  de  l'avent  à 
l'octave  de  Pâques. 

Parchemin;  235  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  285  millimètres;  le  premier 
ouvrage  a  été  écrit  au  xiv"  siècle,  le  second  au  xiii".  Letties  de  couleur. 
Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N"  253.  (HI,  1  i8.)  -  Explication  anonyme  du  commentaire  sur  les  Sen- 
tences de  Duns  Scot.  -  (Fol.  i  )  «  Disputatio  unica  in  prologuni 
"  doctoris  subtilis  Scoti  super  4°"'  libres  Sententiaium.  »  -  (Fol.  38) 
«In  nomine  sanctissimae  Trinitatis,  et  sub  auspiciis  b.  p.  n.  Fran- 
I'  cisci ,  incipiunt  fœliciter  dispulationes  theologiae  super  primiun 
«  librum  Sententiarum  ad  mentem  Scoti  doctoris  subtilis.  »  —  En 
tout  dix  dispatationes ,  divisées  en  guœstiones,  subdivisées  elles-mêmes 
enarticuli;  chacun  de  ces  derniers  se  termine  par  une  conclusio.  La 
fin  de  la  dixième  dispulatio  manque. 

Papier;  4 17  feuillets;  hauteur,  2  38  millimètres;  xvn"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  parchemin.  —  Franciscains. 

"254.  (III,  176.)  -  Jérôme  Savonarole.  -  Abrégé  de  son  «  Christi  cru- 
«  cifixi  triumpbus.  »  —  D'une  main  postérieure,  la  note  suivante  ; 
«Cet  escrit  est  tiré  de  Savonarole,  copié  par  l'infatigable  père 
«  Dagutz  et  réduit  en  abrégé.  » 

Papier;  hauteur,  i56  millimètres;  îvii*  siècle. 

Brochure  en    parchemin,  couverte  avec  des  fragments  de  bulles  de  Clé- 
ment VIII  pour  des  évêchés  de  l'Amérique  espagnole.  -  Minimes. 

-  255.  (111,  I  33.)  -  Vicenzo  Bandello,  de  l'ordre  des  frères  Prêcheurs. 
-  «  Ad  illustrissimum  et  excellentissimum  ducem  D.  D.  Herculem 
«  Estensem,  epistola  fratris  Vincentii  de  Caslronovo,  ordinis  Predi- 
«  catorum ,  narrativa  disputationis  factae  de  materia  conceptionis 
K  beatae  vlrginis  Mariœ  coram  celsitudine  sua,  fœliciter  incipit.  » 
Copie  d'un  imprimé,  dont  voici  la  date:  «  Inipressum  Mediolani, 
«  apud  Leonardum  Vegium,  anno  Domini  mdxii,  die  v  martii.  » 
Outre  cet  ouvrage,  l'imprimé  et  la  copie  renferment  deux  pièces 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  161 

de  vers,  l'une  de  Antonius  Favendnus  philosophas,  l'autre  de  M.  L., 
jarisperitas,  et  la  lettre  de  S.  Bernard,  De feslo  conceptionis  béate 
Virginis  nonfaciendo.  -  Voyez  Quétif  et  Échard,  II,  i. 

Papief;  ii5  feuillets;  hauteur,  225  millimètres;  xvii*  siècle;  écritures  de 
plusieurs  mains. 

Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  363. 

N"  256.  (III,  i36.)  -  Jean  de  Fraisse  [de  Fraxino),  de  l'ordre  des  frères 
Prêcheurs.  -  «  Elucidatorium  divinorum  misteriorum  excellentis- 
«  simi  et  admirabilis  Eucharistie  sacramcnti,  que  in  sacratissima 
«  missa  continentur,  quam  hreviter  et  compendiose  quid  queque 
«  in  ea  dicta  vel  gesta  significent  clara  luce  demonstrans,  editum 
«  ab  honorando  pâtre,  sacre  théologie  professore,  fratre  Johanne  a 
«Fraxino,  ordinis  Predicatorii,  ac  in  aima  acadeniia  Tholosana 
«  scholarium  universitatem  régente.  «Dédié  à  révérend  père  en  Dieu, 
messire  Jean  de  Basilhac,  abbé  de  Berdouez  et  conseiller  clerc  au 
Parlement  de  Toulouse.  A  la  fin,  une  épître  de  Julianus  Trahonetius 
studioso  leclori.  Sur  cet  ouvrage,  qui  fut  composé  vers  i53o,  voyez 
Quétif  et  Echard,  II,  90a. 

Papier;  3i3  feuillets;  hauteur,  2i5  millimètres;  xvi'  siècle. 
Reliure  du  temps.  —  Dominicains. 

257.  (I,  335.)  -Recueil: 

1.  (Fol.  1-123)  Gilbert  Nicolas,  des  frères  Mineurs.  -  «  Incipit 
"  liber  noviter  éditas  a  reverendo  pâtre  f.  Gilberto  Nicolai,  ordinis 
"  Minorum  Observanlie,  intitulatus  Lunele  confessorum.  »  -  Commen- 
cement :  <■  Maria  autem  conservabat  omnia  verba  hec.  Luc.  2°.  Ma- 
«  riani  omnls  qui  expers  non  est.  .  .  »  En  tète,  table  alphabétique 
des  matières.  Cet  ouvrage  n'est  pas  indiqué  par  Wadding,  55.  or- 
dinis Minorum. 

2.  (Fol.  123-127)  Recueil  de  vingt-quatre  questions,  commen- 
çant ainsi  :  «  Et  quia  superius  habitum  est  de  dispensatione ,  pro 
*  clariori  elueidatione  videnda  sunt  aliqua  de  potestate  pape ...» 

3.  (Fol.  i-3o)  Recueil  de  sermons,  sans  nom  d'auteur,  pour 
les  différentes  fêtes  de  Tannée. 

HA.'*.  D»  «IBL.  —  VII.  •! 


162  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

4.  (Fol.  3  1  -87 )  Raimond  Savillier,  du  couvent  de  l'Observance 
de  Mirepoix.  «  Distinctiones  super  Matheuin.  »  Datées  de  la  fête  dé 
S.  Nicolas  de  l'an  iSaô. 

5.  (Fol.  88-91)  Commentaire  anonyme  sur  les  sept  chaînes  de 
l'Apocalypse  :  «  Vidi  angelum  descendentem  de  celo.  .  .  Apo.  20. 
«  Infirmitates  curande ...»  Ecrit  sur  deux  colonnes. 

6.  (Fol.  95)  Sermon  anonyme  sur  le  texte  suivant  :  «  Misit  rex 
«  Saul  apparitores  ut  caperent  David.  .  .  Reg. ,  I,  ig.  » 

7.  «  Incipitquadragesimale  reverendi  p.  f.  0.  M. ,  oi'dinis  fratruin 
I.  -Minorum  de  Observantia.  «  En  tout  52  sermons,  dont  la  table 
alpliabétique  est  en  tête.  Numéro  et  titre  du  sermon  en  titre  cou- 
rant. Cet  ouvrage  est  d'Olivier  Maillard,  troisième  vicaire  général 
des  Observantins ,  mort  près  de  Toulouse  en  i5o2.  -  Voyez  Wad- 
ding,  270e.  Ces  sermons  ont  été  souvent  imprimés,  notamment  à 
Paris,  i5o8,  in-8°. 

8.  «  Processus  fratris  Jacobi  Mainaderii  de  confessione.  »  —  Com- 
mencement :  «  Confitens  primo  genuflectit  in  signum  humilitatis, 
"  quod  tamen  non  est  de  necessitate ...»  Cet  opuscide  occupe  les 
quatre  derniers  feuillets  du  manuscrit. 

Papier;  hauteur,  192  millimètres;  xvi°  siècle  (vers  i53o).  Ecriture  extrê- 
mement fine.  Rubriques. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  258.   (III,   7/i.)  ~  Recueil  sur  la  querelle  de  la  grâce  et  du  libre 
arbitre  : 

1.  Thomas  de  Lemos.  -  (Fol.  1-36G)  «  Acta  omnia  congrega- 
«  tionum  et  disputationum,  qnae  coram  sanctissimis  Clémente  VIll 
«  et  Paulo  V  summis  pontificibus  celebratœ  sunt  in  causa  et  contro- 
«  versia  illa  magna  de  auxiliis  divinœ  gratiae.  Quas  disputaliones  ego 
"  frater  Thomas  de  Lemos,  Hispanus,  eadem  gratia  adjutus,  contra 
«  plures  ex  Societale  sustinui.  -  Primo  releruntur  dubia  omnia  a 
«  Clémente  VIII  sub  propria  subscriptione  proposita  ;  deinde  se- 
«  quuntur  disputationes,  ordine  eo  quo  agitatç  simt;  poste«  ordi- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  163 

«  nantur  ille,  quse  sub  Paulo  quinto  habite  fiiere.  -  Sunt  axitem 
'■  disputationes  onmes  sub  ulroqiie  ponlifice  habitç  numéro  47- 
«  Quibus  absoluta  fuit  magna  ista  de  auxiliis  divinœ  gratiae  contro- 
«  versia.  »  -  Imprimé  à  Liège  en  1702,  in-folio. 

2.  (Fol.  3 G 7-37  1)  «  Relacion  que  el  padre  fray  Dalmacio  Amat, 
«de  là  orden  de  Predicadores,  dio  acerca  del  principio  que  tuvo 
«  la  causa  de  auxiliis  entre  los  padres  de  la  orden  de  Predicadores 
«  y  los  de  la  Compania.  »  1  Sq^- 

3.  (Fol.  372-386)  «  Carta  del  padre  maestro  fray  Geronimo 
n  Baptista  de  la  Nuza,  la  quai,  siendo  provincial  de  esta  provincia  de 
«  Aragon,  de  la  orden  de  Predicadores,  escrivio  al  rey  nostre  senior 
"don  Philipe  segundo,  contra  los  agravios  que  los  padres  de  la 
«  Compania  nos  hazian.  .  .  De  Valencia,  a  22  de  agosto  de  i  597.  » 
Traduit  en  latin  et  publié  à  la  suite  de  l'ouvrage  de  Serry,  Historia 
congregalionum  de  auviliis  divinœ  graliœ,  Louvain,  1700,  in-folio, 
app. ,  ce.  55-78. 

4.  (Fol.  386)  «  Decretum  universitatis  Lovaniensis  super  sen- 
«  tentiam  Ludovici  Molinœ,  societatis  Jesu,  de  libero  arbitrio,  de 
«  gratia,  de  auxiliis  Dei,  ad  Clementem  octavum  pontifîcem  maxi- 
«>  mum.  » 

5.  (Fol.  386)  «  Testimonio  verdadero  de  lo  que  passo  en  la 
«  muerte  del  padre  maestro  fray  Domingo  Banes,  de  la  orden  de 
«Predicadores.  —  Barcelona,  a  3o  de  fteziembre  i6o4.  » 

6.  (Fol.  387-388)  «Carta  que  por  orden  expresso  de  Paulo  V 
«  se  escrivio  a  los  générales  de  la  orden  de  Predicadores  y  de  los 
«  Jesuitas,  despues  que  se  huvieron  acabado  las  disputas  en  la  causa 
«  de  auxiliis  divinœ  graliœ.  »  -  8  janvier  1  608. 

7.  (Fol.  388)  «  Mémorial  que  los  padres  Jesuitas  presentaron  al 
«  papa  Clémente  VIII  en  los  principios  de  la  causa  de  los  auxilios.  » 
—  Deux  autres  mémoires  analogues  aux  folios  390  et  394- 

8.  (Fol.  398-414)  «Mémorial  que  el  padre  maestro  fray  Gero- 
«  nymo  Baptista  de  la  Nuza,  provincial  que  fue  de  la  provincia  de 
«Aragon,  ord.  Prœd.,  hizo  por  orden  expresso  del  illustrissime  y 


164  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(1  reverendissimo  seiioi'  fray  Geronimo  Xavierre,  gênerai  de  orden 
«  de  Predic.  y  cardenal  de  la  santa  Iglesia  Romana  y  confessor  de 
«  Phelipe  III,  rey  de  Espana,  para  dar  ai  sunimo  pontiiice  Paulo  V .  » 

-  Sarragosse,  9  février  1608. 

9.  (Foi.  4 M)  «  Censura  contra  totum  iibrum  Liidovici  Moiinae, 
«  e  societate  Jesu.  » 

10.  (Foi.  4 1 5-422)  «Argumenta  potissima,  quilius  utuntur 
"  pater  Molina  et  alii  patres  Societatis  in  liac  niateria  de  efficacia 
«  gratiae.  » 

1  1.  (Foi.  42  2-42  3)  i<  Reiacion  de  un  caso  rare  y  notable,  que 
n  sucedio  en  una  de  ias  congregationes,  que  se  tuvieron  delante 
<■  del  papa  Clémente  octavo  acerca  de  ia  causa  de  los  auxilios  de  la 
«  divina  gracia.  » 

12.  (Fol.  424-42g)  «Censura  y  caiificacion  de  très  proposi- 
«  ciones,  que  los  padres  de  Predicadores  de  la  provincia  de  Espana 
«  liizieron  en  Vailadoiid,  a  4  de  octubre,  anno  1694.  »  -  En  latin. 

Papier;    429    feuillets;    hauteur,    296    millimètres;    commencement   du 
xvn'  siècle.  Ecriture  espagnole  de  plusieurs  mains. 
Ri^liure  en  parchemin.  —  Dominicains. 

259-269.  (III,  75-76.)  -  Thomas  de  Lemos,  de  Tordre  des  frères 
Prêcheurs.  -  «  De  efficacia  divinœ  gratiae  veraque  concordia  liberi 
«  arbitrii  cum  ipsa  libri  quatuor,  adversus  prophanas  quasdam  vo- 
«  cum  novitates,  istis  temporibus  renovatas,  authore  fratre  Thoma 
"  de  Lemos,  ex  praedicatoria  Tamisia,  omnium  magistro  minimo.  " 

—  Cet  ouvrage  a  été  publié  à  Liège,  en  1676,  4  volumes  in-folio, 
sous  le  titre  de  Panoplia  graliœ.  Le  manuscrit  de  Toulouse  com- 
prend 1  1  volumes,  ranges  d'après  les  lettres  de  l'alphabet,  et  dont 
voici  le  détail  : 

A-  «  Liljer  primus,  de  divinis  prœdiffinitionibus  et  scientiae 
«  mediae  confutatione,  in  quo  primo  Pelagianorum  errores  denu- 
«  dantur.  »  Tome  I  de  l'édition  ;  676  feuillets. 

B.  Suite  du  précédent;  668  feuillets  (paginés  de  677  à  i344)- 


BIBLIOTfiÈQUE  DE  TOULOUSE.  165 

C.  «  Liber  secundus  de  summa  Dei  providentia  et  efBcacissima 
«  prœdestinatione  sanCtorum,  »  Tome  II  de  l'édition;  3i8  feuillets. 

D.  Suite  du  précédent;  337  feuillets  (paginés  de  319  à' 655). 

E.  Autre  copie  complète  du  livre  II;  46o  feuillets. 

F.  «  Jncipit  liber  tertius  de  influxu  Dei  in  secundas  causas  natu- 
«  ralis  ordinis,  ut  suas  operationes  naturales  producant.  »  Tome  III 
de  l'édition;  3o3  feuillets. 

G.  Suite  du  précédent;  285  feuillets  (paginés  de  3o4  à  589). 

H.  Autre  copie  non  paginée  des  g 5  premiers  chapitres  du 
livre  III. 

I.  «  Incipit  liber  quartus  de  praevenientiis  gratia;,  divina  efficacia 
«  qua  Deus  operatur  in  nobis  et  velle  et  operari  pro  bona  volun- 
«tate.  »  Tome  IV  de  l'édition;  3o7  feuillets. 

J.     Suite  du  précédent;  38o  feuillets  (paginés  de  3o8  à  688). 

K.   Double  de  J;  447  feuillets  (paginés  de  257  à  704). 

Papier;  hauteur,  296  millimèlres ;  milieu  du  xvii"  siècle;  plusieurs  mains. 
A  chaque  volume  un  exemplaire  du  portrait  de  T.  de  Lemos ,  à  l'âge  de  70  ans , 
gravé  parJ.B.  Passerus,  à  Rome. 

Reliure  en  parchemin.  -  Dominicains. 

N°  270.  (III,  io5.)  -  «  Quœdam  Ecclesiœ  primœvae  faciès.  »  Ouvrage|de 
polémique  contre  Calvin  et  ses  partisans.  -  Au  folio  JC,  sorte  de 
vignette  représentant  le  triomphe  de  l'Eglise  militante.  Suivent  la 
dédicace  à  l'Eglise  même  et  une  table  :  «  Veterum  doctorum  no- 
<'  mina,  ex  quibus  Calvinus  suam  fmxit  Ecclesia;  faciem.  »  -  L'ou- 
vrage comprend  quinze  traités  ou  chapitres,  dont  voici  quelques 
titres  :  I.  De  haeresi.  —  II.  De  ecclesia  in  génère.  —  III.  De  labiis 
ecclesiœ,  verbo  Dei  scripto  et  tradito.  -  IV.  De  naso  ecclesiœ,  Romano 
ponlifice,  etc. 

Papier;  278pages;  hauteur,  2^0 millimètres;  commencement  du  xvn" siècle. 
Ecriture  extrêmement  line  et  pleine  d'abréviations. 
Reliure  du  temps,  en  parchemin.  -  Ancien  n"  5o4. 


166  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N"  271.   (I,  I  28.)  -  F.  Gérard  de  Liège,  de  l'ordre  des  Dominicains.  «  De 

I'  doctrina  cordis.  »  —  A  la  fin,  on  lit  l'approbation  suivante  :  «  Hune 

«  librum  de  doctrina  cordis  r.  p.  F.  Gerardi,  lectoris  quondani  in 

«  conventuDominicanoruniLeodiensium,  legi,nihilque  in  eo  ofFendi 

«  orthodoxœ  fidei  contrarium,  imo  pioruni  corda  non  mediocriter 

«  ad  Dei  amorem  inflammabit,  si  typis  divulgetur.  Tornaci,  5  apri- 

«  lis  161  0.  [Signé)  Nicolaus  Philippus  Loys,  s.  tlieologise  licentiatus 

«  et  ad  librorum  visitationem  a  reverendissimo  domino  Tornacensi 

«  deputatus.  »  Suit  le  texte  de  deux  approbations,  données  par  deux 

autres  tbéologiens,  de  l'ordre  des  Minimes,  en  1628  et  1629.  Sur 

cet  ouvrage,  qui  a  souvent  été  imprimé,  et  sur  son  auteur,  voir 

Quétif  et  Echard,  I,  a^S-a^g. 

Papier;  hauteur,  333  millimètres;  commencement  du  xvii"  siècle. 
Keliure  en  parchemin.  —  Dominicains  (?). 

272.  (C.  22.)  —  Damiano  de  Fonseca.  —  «De  statu  controversiœ 
"  Conceptionis  beatae  Virginis  et  de  ratione  illam  terminandi  con- 
u  sultatio,  in  sex  libros  divisa,  auctore  P.  M.  F.  Damiano  a  Fonseca, 
«  ordinis  Praedicatorum,  ad  sanctissimum  d.  n.  Innocentium  X*"" 
«  pont.  max.  »  La  dédicace  est  datée  dé  Rome  (couvent  de  la  Mi- 
nerve, i'^' janvier  i645).  Cet  opuscule  n'est  pas  cité  par  Quétif  et 
Echard.  —  Parmi  les  pièces  que  l'auteur  cite  et  reproduit,  nous 
remarquons  les  deux  suivantes  :  «  Sermo  habitus  a  P.  M.  F.  Ni- 
«  colao  Ricardo,  ord.  Prœd. ,  in  ecclesia.  S.  Francisci  Vallisoletana, 
Il  oct.  die  festi  conceptionis  B.  V.,  anno  1618.»  Voyez  Quétif"  et 
Echard,  II,  5o/i  b.  -  «Sermo  habitus  coram  rege  catholico  Phi- 
«  lippoin,  infeslo  Incarnationis  ChristlDomini,  aP.  M.  F.  I-iaurentio 
«Gutierre,  ord.  Prœdicatorum ,  ac  Madriti  impressus.  »  Daté  du 
28  mai  1618.  Voyez  Quétif,  ut  supra,  /\oob. 

Papier;  hauteur,  235  millimètres;  xvii°  siècle.  Ecriture  italienne.  Le  ma- 
nuscrit a  appartenu  à  Hyacinthe  Serroni,  évéque  de  Mende,  puis  archevêque 
d'Albi  (1661-1687),  à  René  de  Beauvau,  archevêque  de  Narbonne  (1719- 
1 739) ,  et  à  Le  Goux  de  la  Berchère,  archevêque  de  Narbonne  (  i7o3- 1719)  ; 
les  armes  de  ce  dernier  prélat  sont  sur  la  reliure. 

Reliure  en  parchemin.-  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

273.  (III,  9  «  •)  -  I .  Isanibert.  —  «  Tractatus  de  Verbo  incarnato.  »  En 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  167 

tète  du  manuscrit  on  trouve  un  prologue  et  une  table  des  vingt-cinq 
questions  dont  se  compose  l'ouvrage;  ce  dernier  occupe  583  pages. 
A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Cal.  julii  1619.  Hic  traclatus  de  Verbo 
«  incarnate  a  d.  Isambert,  sacrse  theologiœ  doclore  et  proiessore 
"  regio,  dictatus  et  explicatus  fuit  Sorbonae.  F.  Anthonius  a  Sancto 
"  Bernardo.  »  Sur  cet  Isambert,  qui  mourut  en  1 642 ,  voyez  le  Dic- 
tionnaire de  Moréri  et  les  soxu-ces  auxquelles  il  renvoie. 

2 .  André  du  Val.  -  «  De  Ecclesia  traclatus.  »  A  la  suite ,  table  des 
articles;  le  tout  forme  98  pages.  A  la  fin,  la  note  suivante  :  «  Et 
«  hœc  de  Ecclesia  8"  januarii  1619.  Hune  tractatum  de  Ecclesia 
Il  suis  auditoribus  exponebat  d.  Andréas  du  Val,  sacrae  theologia; 
«  doctor  et  professor  regius  in  exterioribus  Sorbonœ  scholis,  anno 
«  Domini  1  6 1 8.  -  F.  Anthonius  a  Sancto  Bernardo.  »  Sur  cet  auteur, 
qui  mourut  en  i638,  voir  Moréri. 

Papier;  681  pages;  hauteur,  267  millimètres;  xvii"  siècle. 

Reliure  en  parchemin.  —  Feuillants  du  couvent  Saint-Benoît  de  Toulouse. 

N"  274.  (III,  1  19.)  -  Cahiers  de  théologie,  dont  voici  la  souscription  : 
«  Hœc  scribebam  anno  1667  sub  r.  p.  Courboulez,  S.  J.,  et  inter- 
«  rupta  resumpsi,  ut  sequitur,  sub  r.  p.  Cormoues,  ejusdem  soc, 
«  anno  167  1.  »  Voici  la  liste  des  traités  contenus  dans  le  volume  : 

•  Tractatus  de  Deo  une  et  trino.  »  -  «  Tractatus  de  virtutibus  infu- 
«  sis,  fide,  spe  et  charitate.  »  En  deux  parties.  -  «  Quaestiones  in 
«  S""  partem  Doctoris  Angelici.  »  -  «  Tractatus  de  gratia  Dei.  «  - 
«  Tractatus  2"'  de  gracia  habituali  et  justificatione.  »  -  «  Quaestio 
«  theologica  de  decretis  divinis  circa  liberos  actus  humanae  volun- 
«  tatis.  »  —  «  Tractatus  de  raerito.  »  Deux  traités  distincts.  —  «  Excerpta 
«  quœdam  ex  traclatu  de  pœnitenlia.  »   -  «  Traclatus    moralis  de 

•  legibus.  »  -  «  Disputalio  de  usura.  »  -  «  De  sancto  matrimonii  sacra- 
«  mento  dispulatio  selecta.  »  -  «  CoUecliones  aliquœ  de  virtutibus 

•  tbeologicis.  »  -  «  CoUecliones  ahquae  de  tractatu  pœnitentiae.  » 

Papier;  hauteur,  226  millimètres;  xvii°  siècle.  Plusieurs  mains. 
Reliure  en  j)archemin.  —  Ancien  2/16.   . 

275.   (III,  97  '.  )  -  Antoine  Arnauld.  -  «  De  la  perpétuité  de  la  foy.  » 


168  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Publié  en  1669,  à  Paris,  3  volumes  in-4^°.  L'ouvrage  est  en  grande 
partie  de  Nicole.  Certaines  parties  de  l'exemplaire  de  Toulouse 
paraissent  autogz'aphes;  l'ouvrage  y  est  divisé  en  i  i  livres. 

Papier;  hauteur,  254  millimètres;  xvii"  siècle.  —Papiers  de  différentes  gran- 
deurs. Ancien  recueil  A. 

Reliure  du  temps  en  basane.-  A  dû  appartenir  à  Tristan  d'Usson. 

N°  276.  (III,  97^.)  —  Autre  exemplaire  du  même  ouvrage,  moins  le 
livre  XI. -A  la  fin,  un  opuscule,  occupant  8  feuillets  in-folio,  ainsi 
intitulé  :  «  Problème  ecclésiastique  à  Monsieur  l'abbé  Boileau,  de 
'  l'arcbevesché,  à  qui  l'on  doit  croire  de  M.  Louis  Anthoine  de 
«  Noailles,  evesque  de  Cbalon  en  iGgô,  ou  de  M.  Louis  Anthoine 
«de  Noailles,  archevesque  de  Paris  en  1696.»  Copie  d'un  pam- 
phlet, publié  en  1699,  in-12,  2/1  pp.,  par  le  P.  Doucin,  jésuite. 
Voir  à  ce  sujet  Barbier,  Dictionnaire  des  ouvrages  anonymes,  2"  édi- 
tion, III,  1045-7. 

Papier;  hauteur,  époque,  reliure  et  provenance  comme  dessus.  —  Ancien  re- 
cueil C. 

277.  (Il,  85  '.)  -  I .  «  Le  livre  du  substitut,  ou  secrétaire  des  réunions 
«  conventuelles  des  frères  du  couvent  des  frères  Prêcheurs  de  Tou- 

■  "  louse.  »  Conférences  ecclésiastiques  tenues  dans  cette  maison 
chaque  dimanche  de  l'année;  nous  avons  celles  des  20  et  37  mars 
1678  et  la  série  complète  pour  tous  les  dimanches,  du  2  1  juillet 
I  680  au  3  1  janvier  1691. 

2.  «  Horologe  de  la  passion  de  Nostre  Seignem-  Jésus  Christ.  » 

3.  «  Lettre  que  MM.  les  confrères  de  Paris  écrivirent  à  MM.  les 
«  confrères  du  collège  de  Toulouse,  dattée  du  2  5  may  1 682 ,  et  qui 
«  fut  leûe  à  la  Maison  professe  le  1 3  juillet,  jour  de  la  Rénovation.  » 
Nouvelles  ecclésiastiques  de  Paris. 

Papier;  hauteur,  175  millimètres;  XYii"  siècle.  -  Plusieurs  mains.  Les  deux 
derniers  articles  sont  écrits  en  sens  contraire  du  reste  du  manuscrit;  il  faut 
retourner  le  volume  pour  les  lire. 

Reliure  en  parchemin.  -  Dominicains. 

278.  (III,  80.)  -    1.  Le  père  François  Humblot,  des  Minimes.  - 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  169 

«  Theologus  reverendi  patris  P.  Francise!  Humbloti,  provincialis 
«  Minimorum  Analitiorum  et  Saliorum,  quo  non  soluni  pervulgatum 
«  scholasticse  theologiae  curriculum  absolvitur.  .  .  » 

2.  Du  même  auteur?  -  Recueil  de  sermons,  ainsi  intitulé  :  «  La 
«  troysiesme  partye  du  caresme,  qui  concerne  l'Evangile.»  Com- 
prend 17  sermons,  plus  un  dix-huitième  non  numéroté  entre  16 
et  1  7. 

Papier;  hauteur,  266  miHimèlres ;  xvn°  siècle. 
Reliure  en  parchemin.  —  Minimes. 

N"  279.  (III,  170.)  -  Recueil  de  petits  traités  d'édification.  -  Page  1. 
Maximes  et  conseils  de  piété.  -  P.  28.  «  Avis  pour  faciliter  la  voye 
«  de  l'oraison.  »  -  P.  5o.  «Instructions  et  remèdes  pour  une  ame 
■  dans  les  besoins  intérieurs.  «  -  P.  ici.  «  Avis  pour  une  reli- 
«  pieuse.  «  -  P.  1 16.  Mémoire  sur  la  grâce.  -  P.  i34-  «Oraisons 
«jaculatoires,  qui  peuvent  servir  d'occupation  à  une  âme  qui 
«  cherche  son  Dieu  et  qui  ne  le  trouve  pas.  « 

Papier;  220  pages;  hauteur,  i4ii  millinièti-es;  xvii'  siècle.  —Composé  pour 
un  couvent  de  femmes. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  ASy. 

280.  (I,  322.)  -  «Maximes  de  piété  et  de  perfection  pour  servir 
«  dans  les  différentes  circonstances  de  la  vie,  et  méditations  sur  les 
0  mystères  et  quelques  circonstances  de  la  vie  de  Jésus-Christ.  » 

Papier;  hauteur,  i84  millimètres;  xvii"  siècle.  -  Nom  d'un  possesseur  sur 
un  feuillet  de  garde  :  D.  G.  Brunet. 

Brochure ,  couverte  de  feuillets  de  parchemin  provenant  d'un  ancien  livre  de 
chœur. 

281.  (1,266.) -Tristan  d'Usson. 

1 .  Vie  de  S'"  Catherine  de  Gênes,  dédiée  à  M.  d'Usson  de  Bon- 
repaux,  ambassadeur  pour  le  Roi  en  Hollande,  frère  de  l'auteur.  Le 
manuscrit  parait  être  une  copie  du  temps,  avec  additions  de  la  main 
de  l'auteur.  -  En  tête,  une  courte  préface,  des  éloges  de  S"  Cathe- 
rine de  Gènes,  extraits  de  divers  auteurs,  enfin  la  table  de  l'ouvrage, 
màn.  DES  B(Br,.  —  VII.  aa 


170  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2.   «  Traité  du  Purgatoire,  par  S**  Catherine  de  Gènes.  »  Traduc- 
tion du  même  auteur,  précédée  d'un  petit  avertissement  (p.  352). 

Papier;  4 90  pages;  hauteur,  211  millimètres.  —  Le  volume  est  daté  de  1696. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  2 5/1. 

N"  282.  (I,  281.)  -  Du  même.  «Lettres  sur  divers  sujets  de  piété.  » 
Dates  extrêmes:  1693-1709;  en  tout  3i  lettres,  adressées  aux 
personnes  dont  les  noms  suivent  :  d'Usson  de  Bonrepaux,  ambassa- 
deur pour  le  roi  en  Danemark;  dePorrade;  M""' de  Lastours ;  M™  de 
Mansencal;  M"®  de  Julien,  supérieure  du  couvent  des  Ormeaux; 
]yjiies  Théodore  de  Capele  et  Marianne  de  Capele  ;  M°"=  la  première 
présidente  de  Fieubet;  le  révérend  jière  Demanses,  recteur  du 
collège  de  Pamiers;  M"''  de  Francisco;  d'Usson,  lieutenant  général 
des  armées  du  roi;  le  chevalier  de  Rancé,  capitaine  des  galères  et 
du  port  de  Marseille  ;  de  Villeneuve  ;  l'abhé  Delhom.  -  Sujets  de 
quelques  lettres:  1.  XXII,  sur  la  mort  de  M.  le  vicomte  de  Montfa 
(i*' juin  1  698)  ;  1.  XXV,  sur  la  mort  de  l'abbé  de  Rancé,  ancien  abbé 
de  la  Trappe;  1.  XXVII,  sur  la  mort  du  lieutenant  général  d'Usson 
(1706);  1.  XXVIII,  sur  la  mort  de  de  Laborde,  médecin  à  Toulouse 

(>709)- 

Papier;  2 1 3  pages  ;  hauteur,  25i  millimètres;  xvni"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  26a. 

283.  (I,  207.)  -  Du  même.  «  Lettres  sur  les  obligations  des  personnes 
«  qui  veulent  vivre  chrétiennement  dans  les  engagements  du  monde. 
«—  1708.»  La  préface  est  datée  du  8  avril  1708.  -Ces  lettres 
sont  adressées  à  M.  d'Usson,  lieutenant  général  des  armées  du 
Roi;  à  la  sénéchale  de  Castres  (lettre  du  22  février  170/1); 
à  MM.  Laffite  et  de  Sales,  capitaines  au  régiment  de  Navarre;  à 
M.  le  chevalier  d'Usson,  enseigne  aux  gardes.  -  A  la  suite,  une 
approbation,  dans  laquelle  l'auteur  n'est  pas  nommé,  datée  de 
Toulouse,  26  mars  1701  {sic),  et  signée  :  Du  Saull,  docteur  en  théo- 
logie de  la  maison  et  société  de  Navarre,  et  Chauchan,  docteur  en  théo- 
logie de  la  faculté  de  Paris. 

Papier;  482  pages;  hauteur,  256  millimètres;  xvni"  siècle. 
Reliure  en  veau.  -  Ancien  36o. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  17J 

N"  284.  (I,  285.)  —  Du  même.  -  «Lettres  touchant  la  contemplation 
«  acquise  à  diverses  personnes  spirituelles.  —  j  708.  »  Neuf  lettres, 
adressées  à  M'""  d'Usson,  à  M.  N.,  docteur  en  théologie,  et  à 
M.  l'abbé  D.  J. 

Papier;  197  pages;  hauteur,  25 1  miHimètres;  x\nf  siècle.  -  A  partir  de  la 
page  ii5  (lettre  VIII),  le  manuscrit  est  autographe;  nombreuses  corrections 
de  la  main  de  l'auteur  dans  la  première  partie. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  4i5. 

285.  (I,  284.)  -  Du  même.  -  «Eclaircissement  sur  l'antichristia- 
«  nisme  du  pape.  —  1  709.  »  Réponse  aux  attaques  des  protestants; 
composé  de  cinq  lettres,  adressées  à  M""  de  Laffite,  à  M'^'^X.,  et  à 
d'Usson  de  Bonrepaux,  ambassadeur  du  roi  en  Danemark;  l'ou- 
vrage est  dédié  à  ce  dernier. 

Papier;  lo/i  pages;  hauteur,  255  millimètres;  xvnf  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  426. 

286.  (III,  1  77.)  -  «  Conférences  sur  l'amour  de  Dieu.  M.  L.  F.  »  A 
la  suite,  autres  conférences  sur  l'humilité,  l'emploi  du  temps,  la 
sainteté,  les  visites  que  Dieu  fait  à  l'âme,  les  souffrances,  l'inquié- 
tude, la  pénitence,  l'obéissance,  la  mort,  la  perfection  chrétienne, 
la  présence  de  Dieu,  les  sécheresses  et  les  langueurs  de  la  vie 
spirituelle,  la  nécessité  et  les  avantages  de  l'oraison,  les  choses 
que  nous  devons  estimer  et  celles  que  nous  devons  mépriser,  le 
détachement  du  monde  et  de  .soi-même,  etc.  Ce  recueil  est  sans 
doute  l'œuvre  d'un  janséniste. 

Papier;  118  feuillets;  hauteur,  i47  millimètres;  xvn°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -Ancien  443. 

287.  (I,  309.)  -  1.  «  De  la  messe,  rubriques  pour  le  prêtre,  pour  le 
«  sous-diacre  et  pour  le  diacre.  »  Explication  des  différentes  parties 
de  la  messe  (pp.  1-137).  ^  ^^  suite,  table  de  cette  première  partie 
en  trois  feuillets. 

■2.   Rubriques  pour  les  offices  des  messes  des  saints.  D'une  autre 
main  (pp.  138-229). 


172  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

3.  Rubriques  pour  les  messes  du  commun  du  temps.  Même 
écriture  que  le  n"  i  (34  P^g^s). 

Ix.  1  L'instruction  des  novices,  sur  les  avantages,  les  obligations 
Il  et  les  vertus  de  l'état  religieux,  selon  l'usage  du  noviciat  des 
«  FF.  Prêcheurs  de  Toulouse.  »  En  français.  —  D'une  autre  main 
(167  pages). 

Papier;  [\io  pages;  hauteur,  166  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  en  basane.  —  Dominicains. 

iS"  288.  (III,  106.)  -  «Instruction  sur  le  saint  sacrifice  de  la  Messe.» 
Dans  la  préface ,  il  est  dit  que  cet  ouvrage  est  un  commentaire  de 
l'exposition  de  S.  Bonaventure  sur  la  Messe,  avec  sentences  tirées 
des  Pères  et  de  TEcrilure.  La  copie  est  ainsi  signée  :  n  Conforme  à 
((  l'original,  à  Paris  ce  4"^  mars  1  709.  F.  Pierre  Massiot,  prêtre  de 
«  l'Observance  de  S.  François.  »  Le  même  nom  est  répété  à  l'angle 
de  la  première  page.  Sous  ce  nom,  Massiot,  Quérard  (Z'Vanc^  litté- 
raire )  cite  un  Traité  du  sacerdoce  et  du  sacrifice  de  J.  C  et  de  son 
union  avec  les  fidèles  dans  ce  mystère,  qu'aurait  publié  en  1708, 
à  Paris,  un  certain  Léonard  de  Massiot,  de  la  congrégation  de 
S.  Maur. 

Papier;  33o  pages;  hauteur,  248  millimètres;  xviii"  siècle.  —  A  la  (in,  une 
petite  table  occupant  3  pages. 

Reliure  en  parchemin.  —  Ancien  290. 

289.  (II,  85.)  -  Il  Entretiens  de  deux  âmes  dévotes  au  sujet  de  la 
<(  venue  de  Jésus  au  monde,  de  sa  naissance,  de  sa  vie  cachée  et  de 
«  sa  mort  et  passion.  »  -  Sur  le  premier  feuillet,  on  lit  la  note  sui- 
vante :  «  Ce  livre  est  conposé  par  le  très  révérand  père  Dom  An- 
«  toine  Cabanel,  bénédictin,  décédé  en  odeur  de  saintaité  le  trois 
«  febvrier,  l'année  mille  sept  cens  neuf,  dans  le  monastère  de  Notre- 
«  Dame  de  la  Dorade,  à  TouUouse.  » 

Papier;  hauteur,  126  millimètres;  xvm" siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Daurade. 

290.  (II,    86'.)  -  A.    Cabanel.  -  «Entretiens  de   trois  frères  soli- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  173 

«  taires  (Désir,  Lumière  et  Amour) ,  au  sujet  du  livre  des  Can- 
«  tiques.  » 

Papier;  hauteur,  126  millimètres;  xviii''  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Daurade. 

N"  291.  (III,  162.)  -  Anne  de  Loubens  de  Louppes,  des  Annonciades.  - 
"  Discours  moreaux  et  affectifs,  pour  occuper  saintement  une  reli- 
II  gieuse  de  la  bienheureuse  Jeanne  de  Valois,  royne  de  France, 
«fondatrice  de  l'ordre  de  l'Annonciade,  pendant  la  semaine  de  la 
«Passion,  destinée  dans  ce  saint  ordre  pour  honorer  d'un  culte 
X  particulier  les  souffrances  de  Jésus-Christ  et  les  douleurs  de  la 
«  très  sainte  Vierge,  —par  la  sœur  Anne  de  Loubains  de  Louppes, 
<' religieuse  du  mesme  ordre,  du  monastère  de  l'Annonciade  de 
«  Marmande.  Janvier  1710.»  —  Dédié  au  révérend  père  Albert 
Caunac,  ancien  professeiu-  de  théologie,  et  provincial  de  la  pro- 
vince d'Aquitaine,  de  l'ancienne  observance  de  S.  François. 

Papier;  hauteur,  167  millimètres;  xvin°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Franciscains  (?). 

292.  (III,  96.)  —  «  De  sacrosanctae  Trinitatis  myslerio.  «  Ainsi  daté  à 
la  (in  :  «  Finis  ce  7  février  1711.» 

Papier;  hauteur,  25 1  millimètres. 
Reliure  en  parchemin.-  Ancien  2  63. 

293.  (III,  1  20.)  -  Jacques  Robbe,  professeur  en  Sorbonne. 

1 .  «  Antonius Vignières,  canonicusMontalbanensis [nomde  l'élève). 
•  -  Tractalus  misterii  Incarnationis  sub  domino  Robbe,  sacrœ  facul- 
»  tatis Parisiensis  professore,  aLucalibus  anni  millesimi  septingen- 
"  tesimi  [decimi]sexti ,  usque  ad  academicas  fcrias  anni  millesimi  sep- 
«  lingentesiml  decimi  seplimi.  )  —  A  la  fin,  nouvelle  date  :  28  août 
nu.  Cet  ouvrage  a  été  imprimé  .sous  le  titre  suivant  :  De  myslerio 
Verbi.  Paris,  1762,  in-8°. 

2.  «  Tractatus  de  mislerio  sanctissimae  Trinitatis.  » 

Papier;  8/12  pages;  hauteur,  22.3  millimètres;  xvm*  siècle. 
Reliure  en  basane  brune.  -  Ancien  260. 


174  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

]N"  294-295.  (III,  loo.)  -  Danés,  professeur  en  Sorbonne,  plus  tard 
conseiller  clerc  au  Parlement  de  Paris.  —  «  Tracta  tus  de  legibus, 
«  praesertim  divinis  novi  et  veteris  Testament!.  »  Commence  ainsi  : 
«  Vigesimum  professorii  laboris  annum,  quem  et  ultimum  consti- 
II  tuimus,  tandem  attigimus.  .  .  »  Au  coin  de  la  première  page  : 
«D.  Danes,  ad  Lucalles  1728.  »  Forme  deux  volumes. 

I.  Papier;  xii-436  pages;  hauteur,  287  miHimètres;  xvni°  siècle. 
Reliure  en  veau.  —  Ancien  n°  a^i- 

II.  Papier;  xvn-/i28  pages;  hauteur,  époque,  reliure  et  numéro  ancien 
comme  ci-dessus. 

296-297.  (II,  81.)  -  n  L'instruction  des  noArices  sur  l'état  religieux, 
«  par  un  religieux  de  l'ordre  des  frères  Prêcheurs.  »  -  Ouvrage  ano- 
nyme, composé  au  couvent  de  Toulouse  et  formant  deux  volumes, 
ayant  chacun  leur  table.  Voir  plus  haut,  n.  287,  p.  172. 

Papier;  682  et  670  pages;  hauteur,  170  millimètres;  xvin"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Dominicains. 

298.  (C.  48.)  -  Le  p.  Jean  Pichon,  de  la  Compagnie  de  Jésus.  — 
«  L'esprit  de  Jésus-Christ  et  de  l'Eglise  sur  la  fréquente  commu- 
«  nion.  »  Entretiens  spirituels,  copiés  sur  l'édition  imprimée  à  Paris 
en  1  7,40,  par  Hippolyte-Louis  Guérin. 

Papier;  hauteur,  221  millimètres;  xvin°  siècle. 
Reliure  en  veau.  —  Don  de  Loménie  de  Brienne. 

299.  (I,  1  46.)  -  Vilon  (J.),  prêtre.  «  Traité  des  vérités  de  la  religion 
«  chrétienne  les  plus  capables  d'éloigner  l'homme  du  péché  et  de 
«  le  porter  à  la  vertu.  » 

Papier;  3/i5  pages;  hauteur,  276  millimètres.  A  la  fin  la  noie  suivante  : 
•  Fait  à  Tarbe,  au  séminaire,  ce  li'  mars  1760.  • 
Reliure  en  basane.  —  Ancien  n°  295. 

300.  (III,  i34.)  -  "  Tractalus  de  gracia  Dei.  »  -  En  tête,  table  des 
divisions;  à  la  fin,  la  note  suivante  :  inler  prohibitos. 

Papier;  i2o4  pages;  hauteur,  220  millimètres;  xvni°  siècle. 
Reliure  en  veau.  —  Ancien  369. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  175 

N°  301.  (III,  1  1  II.)  —  Recueil  de  conférences  ecclésiastiques,  au  nombre 
de  37,  formant  un  cours  complet  de  droit  et  de  discipline  ecclé- 
siastiques. -  A  la  fin,  table  des  conférences. 

Papier;  770  pages:  hauteur,  2^0  millimètres;  fin  du  xvin'  siècle. 
Reliure  en  veau  brun.  —  Provenance  inconnue. 

302.  (III,  1 15.)  -  «De  ecclesia,  de  fide  et  de  precibus  Gbristiano- 
«  rum.  »  Sous  ce  titre ,  recueil  d'extraits  de  divers  auteurs  ecclé- 
siastiques sur  quelques  termes  difficiles  des  conciles  d'Ancyre  et  de 
Nicée;  on  y  remarque  les  articles  ecclesia,  sjnavis,  parasynagogai , 
colleclœ.  -  En  tète,  table  des  matières;  à  la  fin,  autre  table  alpha- 
bétique. 

Papier;  365  pages;  hauteur,  235  millimètres;  xviii''  siècle.  Deux  mains;  la 
seconde  commence  à  la  page  127. 

Reliure  du  temps,  en  parchemin.  —  Provenance  inconnue. 

303.  (III,  101.)  -  «  De  virtutibus  thcologicis,  sciiicet  de  fide,  spe  et 
«  charitate  tractalus  tripartitus.  »  C'est  ie  cahier  de  cours  d'un 
élève  en  théologie.  A  la  fin,  table  des  matières. 

Papier;  575  pages;  hauteur,  238  millimètres;  xviii"  siècle.  Copie  avec  cor- 
rections de  l'auteur  anonyme. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Provenance  inconnue. 

304.  (I,  3i  1.)  -  Recueil  anonyme  de  petits  traités  de  théologie  et 
de  morale  religieuse,  en  vers  français,  dont  plusieiu"s  sur  la  grâce 
et  sur  les  querelles  du  jansénisme. 

Papier;  hauteur,  i4o  millimètres;  xviii"  siècle. 
Demi-reliure  en  parchemin.  -  Ancien  557. 

305.  (II,  i  1  I.)  -  «  Reflections  sur  les  plus  importantes  vérités  du 
«  Cristianisme  [sic).  «  Ouvrage  anonyme  sur  les  sacrements,  les 
vertus  théologales,  la  morale  chrétienne,  etc.  -  Table  à  la  fin. 

Papier;  4 16  pages;  hauteur,  2i5  millimètres;  xvm'  siècle. 
Rehure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  2657. 


176  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

]N°  306.   (111,  1 63.)  —  «  Suite  ou  enchaînement  de.s  vérités  que  l'Ecriture 
«  annonce  en  suivant  les  mêmes  symboles.  » 

Papier;  212  pages;  hauteur,  168  millimètres;  xviii^  siècle. 
Reliure  en  veau.  -  Ancien  446. 

307.  (C.  43.)  -  «De  religione  Judaica.  »  Traité  de  polémique;  la 
seconde  partie  est  intitulée  :  «  De  natura  et  possibilitate  miraculo- 
«  rum.  » 

Papier;  hauteur,  210  millimètres;  xviii'  siècle.  Écriture  extrêmement  fine. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Don  de  Loménie  de  Brienne. 

308.  (111,  1  22.)  -  «  Méditations  "pieuses.  »  Les  quatre  dernières  pages 
sont  occupées  par  la  table  des  sujets. 

Papier;  197  pages;  hauteur,  23 1  millimètres;  xvni"  siècle.  —  Sur  la  première 
page  a  été  écrit  plusieurs  fois  le  nom  suivant  :  Caapène. 
Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  852. 

309.  (III,  i64)  -  «Elévations  d'esprit  et  de  cœur  à  Dieu,  sur  les 
«  grandeurs  et  les  perfections  de  Dieu,  les  grandeurs  et  les  vertus 
«  de  Jésus-Christ,  les  misères  et  la  dignité  de  l'homme.  »  -  A  la 
fin  du  volume,  table  des  matières. 

Papier;  35o  pages;  hauteur,  168  millimètres;  xviu'  siècle. 
Reliure  du  temps.  -  Ancien  448. 

310.  (1,  27/i.)  -  Commentaires  anonymes  sur  les  épitres  et  les  évan- 
giles des  dimanches.  -  Commencement  de  la  préface  :  «  Leccio 
n  dicitur  conlatio,  epi  enim  grece,  latine  super,  stola  missa,  et  ideo 
«  epistola  dicitur  super  missa;  slcut  dicimus  cpilafion  super  sepul- 
«chrum,  episcopus  super  intendens,  sic  dicimus  epistola  super 
«  missa ,  eo  quod  super  addita  sit  super  legem  et  Evangelium.  In  quo 
n  queri  potest.  ..  »  La  fin  manque. 

Parchemin;  i64  feuillets;  hauteur,  254  millimètres;  xn"  siècle.  Lettres  de 
couleur.  Quelques  rubriques. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

311.  (I,  279.)  -  .Recueil  anonyme  de  distinctions  sur  l'Ecriture, 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  177 

rangées  sans  aucun  ordre  et  formant  une  série  de  petits  para- 
graphes non  numérotés.  Peut-être  le  commencement  du  manu- 
scrit manque-t-il  aujourd'hui.  Voici  les  premiers  mots  de  la  pre- 
mière distinction  :  «  De  beatitudine.  Quinquepartita  est  beatitudo, 
«  est  beatitudo  superbie  et  elationis,  est  beatitudo  avaricie  et 
«  cupiditatis.  .  .  »  Le  dernier  article  est  intitulé  de  colamba.  A  la  fin, 
fragment  d'un  livre  liturgique  noté  et  courte  homélie  commen- 
çant ainsi  :  «  Querite  Dominum  dum  inveniri  potest.  .  .  » 

Parchemin;  1 18  pages,  pagination  en  chiffres  arabes  du  xv"  siècle;  hauteur, 
a35  millimètres;  fin  du  xii"  siècle.  A  la  page  117,  d'une  main  du  xiv'  siècle  : 
«  Iste  distincliones  sunt  mei  G.  Testa,  et  constiterunt  x  grossis.  » 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Franciscains. 

N°  312.  (1,  218.)  -  I.  «  Sermones  varii  sancti  Augustini.  »  Ancien  titre 
peu  exact.  Une  seule  de  ces  homélies  se  retrouve  parmi  les  ser- 
mons attribués  à  S.  Augustin.  Voici  le  titre  et  les  premiers  mots 
de  chaque  sermon  : 

1.  (Fol.  i)  «  S.  inadventu  Domini.  -  Dicite,  pusillanimes,  con- 
«  fortamini  et  nolite ...» 

2.  (Fol.  2)  «  Vigilia  nataUs  Domini.  -  Sanctam  ac  venerabilem, 
1  gloriosam    et    singularem    soUenipnitateni .  .  .  »    Voyez   Migne, 

XXXIX,  c.  1975. 

3.  (Fol.  /i)  «  Natali  Domini.  -  Apparuit  benignitas  et  luuna- 
«  nitas  Salvaloris  nostri ...» 

4.  (Fol.  5)  «  De  s.  Stephano.  -  Diligite  inimicos  vestros,  bene- 
«  facite  bis  qui ...» 

5.  (Fol.  7)  «  De  s.  Johanne  Baptista.  -  Vulpes  foveas  habent  et 
«  volucres  celi  nidos.  .  .  » 

6.  (Fol.  8)  «  In  Epyphania  Domini.  -  Cum  natus  esset  Jésus  in 
«  Bethléem  Jude ...» 

7.  (Fol.  10)  «In  dominicis  diebus.  -  Ciim  descendissct  Jésus 
•  de  monte ...» 

8.  (Fol.  1  2)  «  In  Purificatione.  -  Postquam    impleti.  .  .    Con- 
«suetudo,  fralres  larissimi,  erat  in  veteri  lege.  .  .  » 

MAN.  DES  OIBD.  VU.  sS  * 


178  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

g.   (Fol.    i4)  «In  quadragesima  dominica.  -  Audi,  Israël.  .  . 
«  Admonet  nos,  fratres  karissimi,  per  leremiam.  .  .  » 

1  G.   (Fol.  16)  «  In  quadragesima.  -  Si  quis  diligit  me .  .  .  Unde, 
«  Psalmista,  furor  ille.  .  .  » 

1  1.   (Fol.  18)  «In  quadragesima.  -  Maria  soror  Moysi.  .  .  Ul- 
«  tiones,  fralres  karissimi,  veteris  Testamenti.  .  .  » 

12.    (Fol.  20)  «.In  quadragesima.  -   Nolite    diligerc   mundum 
« neque  ea  que ...» 

i3.   (Fol.  22)  «  Excutere  de  pulvere.  .  .    Audite,  fralres  karis- 
«simi,  quam  dulciter,  quo  afFectu  .  .  .  » 

1^.   (Fol.  24)  «  Alius  sermo.  -  Noli  cmulari .  .  .  Sunt  multi  in 
«  hoc  mundo,  fralres  karissimi.  .  .  » 

i5.   (Fol.  26)  «  In  Ramispalmarum. -Dicite,  filieSyon.  .  .  Man- 
«  dat  vobis  rex  celestis.  .  .  « 

i6.   (Fol.  29)  «In  Ramis  palmarum,  -  Dominas  nostcr  Jésus 
«  Christus,  ut  suos  sanctificaret.  .  .  » 

17.  (Fol.  3i)  «Alius  sermo.  -  Scitote,  fratres  karissimi,   quia 
«  noster  velus  homo ...» 

18.  (Fol.  3i4)  «Allas  sermo.  -  Ecce  odor  filii  mei.  .  .  Agratu- 
«  latur  vobis,  fratres  karissimi,  pater,  .  ,  » 

19.  (Fol.  3G)  «Alius  sermo.  —  Estote  imitalores,  .  .   Amonet 
«nos,  fratres  karissimi,  Aposlolus.  .  .  » 

20.  (Fol.  38)  «In  cena  Doraini.   -  Cum  inlinxisset.  .  .    Salis 
«  novit  karitas  veslra,  fratres  karissimi.  .  .  » 

2  I .    (Fol.  /t  1)  «  Alius  in  natali  Domini.  -  Sciens  Jésus  quia.  .  . 
«Vos  autem,  fratres  karissimi,  Dei  gratia.  .  .  » 

22.  (Fol.  42)  «  Ad  pénitentes  in  cena  Domini.  -  Venite,  lîlii .  .  . 
«  Audite,  fratres,  quam  dulci  affectu.  .  .  » 

28.   (Fol.  45)  «In  Parasceven.  -  Popule  meus.  .  .  Diu,  fratres 
«  karissimi,  toleravit  nos  Dominus.  .  .  » 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  179 

2^.  (Fol.  47)  «  Paiilus  aposlolus  ait  :  Etenim  Pascha  nostrum 
«  imolatus  est  Christus ...» 

25.  (Fol.  49)  «  Ad  letaniam  majorem. -Divinascriplura,  fratres 
«  karissimi ,  aliquando  nos  monet ...» 

26.  (Fol.  5o)  «  Augustinus  de  sancto  Helia.-D.  n.  J.  C,  noicns 
«  aliqiiem  nostrum  perire ,  in  ecclesiam  suam  valut ...» 

27.  (Fol.  5  i  )  «  De  Cruce.  -  Verbum  crucis  pereuntibus  quidem 
«  stulticia  est .  .  .  « 

28.  (Fol.  53)  «  In  Rogationibus.-Quisveslrum  .  .  .  Modo,  fratres 
«  karissimi,  sunt  dies  Rogacionum.  .  .  « 

29.  (Fol.  55)  «  Alius  sermo  in  Rogationibus.  -  Confitemini  alter- 
«utrum.  .  .  Cum  in  aliis,  fratres  karissimi,  diebus  ad  confessio- 
«  nem ...» 

30.  (Fol.  57)  «In  Ascensione  Domini.  -  Elevatus  est  sol.  .  . 
«Hodie,  fratres  karissimi,  Ascensionis  Domini  jocundam .  .  .  » 

3i.   (Fol.  58)  «In  die  Pentechostes.  -  Verbo  Domini  celi .  .  . 
«  Fratres  karissimi ,  scire  debetis  que  quantaque  sit.  .  .  » 

32.  (Fol.  59)  «Alius  sermo  in  die.  —  Cum  complerentur.  .  . 
«  Congruum  est,  fratres  karissimi,  ut  in  bis  diebus.  .  .  » 

33.  (Fol.  61)  «  De  sancto  Jobanne  Baptista.  -  Ubi  venit.  .  .  Ka- 
«rissimi,  magna  dispensatione  voluit  Deus.  .  .  » 

34.  (Fol.  62)  «Ad  clericos.  -  In  omnibus,  fratres  karissimi, 
«  exibeamus  nosmet.  .  . 

35.  (Fol.  63)  «  Ad  contemplativos.  -  Cum  egrederetur .  .  .  Nos- 
«tis,  fratres  karissimi,  quod  nepos  Abrahç.  .  .  » 

36.  (Fol.  65)  «  Ad  contemplativos.  -  Ecce  quam  bonum.  .  .  Sic 
«  agratulatur,  karissimi ,  David  fraternitali  veslrç ...» 

37.  (Fol.  66)  «Ad  contemplativos.  -  Legitur,  fratres  karissimi, 
«  quod  Jacob  duas  uvores.  .  .  » 

38.  (Fol.  68)  «Ad  contemplativos.  -  Quesivi  dileclum.  .  .  Hec 
«  verba,  karissimi,  sunt  Ecclesic  contemplative.  .  .  » 

i3. 


180  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Sg.   (Fol.  70)  «Ad  sanctimoniales.  -  Omnis  gloria  ejus.  .  .   In 
«  hoc  verbo  prophetico ...» 

4o.   (Fol.  72)  «  Episcopi  ad  unitatem  Ecclesie.  -  Dicit  Aposto- 
»  lus .  .  .  Audite ,  karissimi ,  quid  Apostolus  vobis  clamet ...» 

4 1  •   (Fol.  7  A)  «  Ad  sacerdotes.  -  Homo  quidam  .  .  .  Hec  parabola 
«  dicta  a  Domino ...» 

42.  (Fol.  76)  «Alius  sermo.  -  Locutus  est.  .  .  Timeo,  fratres, 
«  quod  quosdam  vestrum ...  » 

43.  (Fol.  77)  «  Alius  sermo. -Locutus  est,  .  .  Hec omnia ,  fratres 
"  karissimi ,  que  in  veteri  lege ...» 

44-   (Fol.  79)  «  Ad  sacerdotes  sermo.  -  Posuit  Moyses .  .  .  Hujus 
«  rei  figure ...» 

45.  (Fol.  80)  «Alius  sermo.  -  Designavit  Dominus.  .  .  Elegit, 
«  fratres  karissimi ,  Dominus  in  primitiva  ecclesia ...» 

46.  (Fol.  81)  «In  dedicatione  Templi.  -  Facta  sunt.  .  .  Fratres 
«  karissimi ,  edifîcavit  Salomon  Templum ...» 

47.  (Fol.  82)  «  De  hoc  quod  omnes  dicimiu"  fratres.  -  Preterea, 
«  Iratres,  est  aliud  genus  divitum ...» 

48.  (Fol.  83)  «In  dedicatione  Templi.  -  Fundamenta  ejus.  .  '. 
«  Gloriosam  civitatem ...» 

49.  (Fol.  85)  «In  dedicatione  alius  sermo.  -  Salomon  edifi- 
«  cavit.  .  .  Omnia,  karissimi,  facta  antique  legis.  .  .  » 

50.  (Fol.  86)  «  Alius  sermo.  -  Inquit  Apostolus .  .  .  Audite,  ka- 
«rissimi,  Paulum.  .  .  » 

5i.   (Fol.  87)  «Alius  sermo.  -  Nemo  mittit.  .  .    D.  n.  J.  C, 
«  karissimi,  loquens  omnibus  aliquando  per  similitudines .  .  .  » 

52.  (Fol.  89)  «Sermo  ad  populum.  -  Venite,  filii .  .  .  Audite, 
«  fratres,  quantum  alTectionis  ostendit  erga  nos.  .  .  » 

53.  (Fol.  89)  «  Sermo  ad  populum.  -  Exite,  populus  meus.  .  . 
«Sunt,  fratres  karissimi,  in  hoc  mundo.  .  .  » 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  181 

54.  (Fol.  91)  «  Ad  populuin.  -  Simile  est  regnum.  .  .  Semina- 
«  tor  ille ,  fratres ...» 

55.  (Fol.  92)  «De  pastoribus  se  suosque  non  bene  regentibus. 
«  —  Arborem  fici  habebat  quidam  plantatam  in  vinea  sua ...» 

56.  (Fol.  94)  «Ad  habitatores  terre,  ne  habeant.  .  .  justiciam 
«in  se.  —  Audite  verbuni  Domini.  .  .  Fiat,  karissimi,  cum  Domi- 
«  num  vobis  iratum  ...» 

Sy.  (Fol.  95)  «  De  contemptu  terrenorutn  super  filios  hominum. 
«-  Filii  bominum,  usque  quo  gravi  corde  utqmd  diligitis.  .  .  » 

58.  (Fol.  96)  «De  excommunicatis  ab  ecclesia.  -  Surge,  qui 
«dormis.  .  .  Hucusque,  fratres  karissimi,  obdormistis,  hucusque 
«  peregrinati  estis ...» 

09.  (Fol.  98)  «  Quod  rex  superbie,  diabolus,  majores  ecclesie 
«  sternere  nititur.  —  Diabolus,  despectis  angelorum  legionibus.  .  .  » 

60.  (Fol.  99  )  «  Sermo  ad  populum.  -  Convertimini  et  agite  peni- 
«tentiam...   Audite,  fratres  karissimi,  quante  misericordie .  .  .  » 

61 .  (Fol.  100)  «  Ad  prelatos  ecclesie.  -Factum  estverbum  Do- 
«  mini  ad  Ezecbielem  dicens  :  Fili  bominis ...»  -  Quelques  lignes 
seulement;  la  fin  manque. 

II.  Nicolas  de  Byart.  -  Dictionarium  pauperum.  -  Recueil  de 
distinctions  à  l'usage  des  prédicateurs,  rangées  sous  forme  de  dic- 
tionnaire. -  Commencement  :  «  Duplex  est  abstinentia,  detestabilis 
«et  laudabilis,  detestabilis  ut  in  ypocritis,  avaris  et  gulosis.  .  .  » 
Voyez  sur  cet  ouvrage  Quétif  et  Ecliard,  1,  \  2^b.  Imprimé  maintes 
fois,  notamment  à  Paris,  en  i5o6,  pour  François  Regnault.  A 
la  fin,  deux  tables,  des  dimanches  de  l'année  et  des  sujets. 

Parchemin  et  papier;  2^1  feuillets;  2  colonnes  et  longues  lignes;  hauteur, 
200  millimètres;  la  première  partie  du  manuscrit  est  du  xii"  siècle,  la  seconde 
du  XIV'  siècle.  Aucun  ornement. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  313.   (I,  2  1 1 .)- Gui  d'Évreux. -Sermons.  En  deux  parties.  -  1 .  (Fol. 
1-2  2  3)  «  Dominica  I*  in  Adventu,  sermo  de  opère  Guidonis.-Nunc 


182  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  autem  propior  est  nostra  salus  quam  cum  credidlmus.  Rom.  XUl. 
«  Prope  estDominus  omnibus  invocantilms.  Psalmus.  Videmus  quod 
«qui  vult  aliquid  impetrare.  .  .  »  A  la  suite  (fol.  224.-233),  table 
alphabétique  des  matières,  précédée  des  mots  suivants:  «  Ista tabula 
«  est  secundum  ordinem  alphabeti,  et  est  diccionum  que  possunt 
n  inveniri  in  sermonibus  Guidonis,  scilicet  in  distinctionibus.  »  - 
2.  (Fol.  234-387)  «  Nunc  enim  propior  est  nostra  salus.  Rom.  XIII. 
«  Sermo  fiât  de  prope.  Induamus  arma  lucis.  Rom.  XIII.  Videmus 
«  in  mundo  quod  turpe  est  valenti  homini  esse  sine  veste ...» 
Ces  sermons  ont  été  attribués  à  Bernard  Gui ,  évéque  de  Lodève , 
par  Quétif  et  Echard  (I,  678),  mais  cette  attribution  est  absolu- 
ment inadmissible;  voyez  à  ce  sujet  Delisle,  Notice  sur  les  manuscrits 
de  Bernard  Gui,  p.  366.  Ces  sermons  sont  du  dominicain  Gui 
d'Evreux;  voyez  Quétif  et  Echard,  ut  supra,  p.  ^20. 

Parchemin;  887  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  245  uiilliinètres;  xiv* siècle. 
Lettres  ornées.  A  la  fin,  d'une  main  du  xiv"  siècle,  la  note  suivante:  «  Iste 
"liber  est  fratris  Pétri  de  Monleastruco,  ordiiiis  Predicatorum.  » 

Ancienne  reliure,  en  bois.  En  garde,  fragment  d'un  traité  de  médecine  du 
xui°  siècle.  -  Dominicains. 

N"  31/l.  (III,  i56.)  -  Guillaume  de  Mailly,  de  l'ordre  des  frères  Prê- 
cheurs. -  Sermons.  -  Commencement  :  «  Abiciamus  opéra  tene- 
«  brarum  et  induamus  arma  lucis,  sicut  in  die  lioneste  ambulemus. 
«  Rom.  XIII.  Quoniam  in  presenti  tempore  récitât  nobis  mater 
.  «  Ecclesia  adventum  fdii  Dei ...»  Voyez  Quétif  et  Echard,  I,  483. 
—  Les  trois  quarts  du  dernier  feuillet  sont  occupés  par  un  fragment 
intitulé  De  mala  societate  que  malafacit,  commençant  ainsi  :  «  Multa 
«  mala  facit  mala  societas,  primum  est  corruptio.  .  .  » 

Vélin;  242  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  180  millimètres;  xiv"  siècle.  Belle 
écriture  ;  lettres  ornées. 

Ancienne  reliure  en  cuir  estampé,  avec  ornements  en  cuivre. -Dominicains. 

315.   (III,  170.)  -  Recueil: 

1 .  Guillaume  de  Mailly.  -  Sermons.  -  Commencement  :  «  Abi- 
«  ciamus.  .  .  etc.  »  ut  supra.  A  la  fin,  table  alphabétique  des  versets 
employés,  d'une  main  plus  récente,  occupant  sept  feuillets. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  183 

2.  Règles  de  compul  pour  trouver  le  jour  de  la  pleine  lune. 
D'une  main  du  xiv®  siècle  (2  feuillets). 

3.  Fragment  d'un  sermon  sur  les  femmes.  -  Commencement: 
«  Non  est  talis  mulier.  Jud.  XI.  Consuetudo  est  loqui  de  muliere 
«  stulta  et  fatua  uno  modo  et  alio  modo  de  sancta  et  bona,  quia 
«  sancta  et  sapiens  mulier  consuevit  commendari ...» 

4.  Recueil  de  sermons,  dont  le  commencement  manque.  —  Inci- 
pit  du  premier  sermon  complet  :  «  Sinite  parvulos  venire  ad  me, 
«  istorum  est  enim  regnum  celorum.  Verba  ista  scripta  sunt  in 
«  evangelio  Mathei,   XVfllI,  et  convenit  presenli  solemnitali.  .  .  » 

Parchemin;  456  feuillets;  hauteur,  i4o  millimètres;  xni"  et  xiv"  siècles. 
Plusieurs  mains. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  316.  (IIl,  179.)  -  Jacques  de  Voragine.  -  «  Sermones  quadragesi- 
«  maies.  »  —  Commencement  et  fin  :  «  Feria  IIU"  Cinerum.  Filia  po- 
«  puli  mei,  induere  cilicio.  .  .  Je.  5.  Quamvis  solempnitas  quadra- 
«  gesimalis  in  sequenti  dominica  inclioare  ecclesia ...  -  Expliciunt 
«.sermones  quadragesimales  compilât!  a  venerabili  paire,  fratre 
«  Jacobo  de  Voragine,  ordinis  fratrum  Predicatorum,  et  postremo 
«  archiejùscopo  Januensi.  »  Edités  plusieurs  fois,  notamment  en 
1689,  Venise,  ad  signum  Concordiœ,  2  vol.  in-S". 

Vélin;  1/13  feuillets;  2  colonnes; hauteur,  i3i  millimètres;  xiv° siècle.  Lettres 
oraées.  Nombreuses  additions  à  la  marge.—  A  la  fin,  on  lit  les  notes  suivantes  : 
i°de  deux  mains  du  xiv'  siècle  :  «  Iste  liber  est  fratris  Jacobi.  .  .  Genovensis, 
«  sacri  ordinis  Predicatorum,  convcntus  Saluciarum.  —  Alias  fuit,  set  nunc  est 
«ab  eodem  datus  reverendo  magistro  Joffredo  Quintini,  cjusdem  ordinis  et 
«  ejusdem  conventus.  »  —  2°  Ecriture  du  xvi°  siècle  :  «  Le  quinziesme  du  mois  de 

■  may  mil  cinq  cens  nonante-deux,  a  esté  tenue  la  congrégation  au  grant  con- 

•  vent  Sainct  Fran(^ois  de  Tholose,  le  père  révérend  Martin  estant  provintial, 

•  les  pères  difFiniteais  Roëri,  Rogeri,  Sales,  Tholozain,  lecteurs  le  père  Parut 

•  de  théologie,  et  Dupuy  de  philosophie,  et  le  reste  qui  s'ensuit.  .  .  »  -  Au 
commencement  du  volume,  d'une  main  du  xvi"  siècle  :  «  Sy  sf.  |)resant  libre 

■  estoit  perdeu  —  laquelle  chose  pourroit  bien  estre  —  vous  prie  qu'à  moy  soit 
«  randeu  -  car  je  suis  son  bon  maistre.  {Signé)  Rusia.  • 

Ancienne  reliure,  en  veau.  —  Franciscains. 

31  7.   (I,  1  32.)  -  «  Sermones  de  Virgiaco.  »  -  Commencement  :  «  Be- 


184  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  nedictus  qui  venit  in  nomine  Domini.  Mat.  21".  Tune  alicujus 
«  beneficium  est  laudibus  extollendum,  quando  est  tripliciter.  .  .  » 
Certaines  parties  des  sermons  sont  en  français.  A  la  fin,  la  sou- 
scription suivante  :  «  Expiiciunt  sermones,  qui  dicuntur  de  Virgiaco, 
«de  libris  "fratris  Michaelis  Boqueti,  bachalarii,  fîiii  convcntus 
«  Parysiensis,  scripti  per  manus  Wyllelmi  Bochein  et  finiti  anno 
«  Domini  m°  cccc  '  1°,  in  vigilia  omnium  Sanctorum.  » 

Vélin;  272  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3i3  millimètres.  Année  i4oi. 
Une  jolie  lettre  ornée  en  tête. 

Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  318.  (1,  334.)  —  Recueil  anonyme  de  sermons  pour  tous  les  di- 
manches de  l'année.  -  Commencement  :  «  Dominica  prima  Adven- 
«  tus.  - Ecce  rex  luus  venit,  tibi  mansuetus .  .  .  Mat. ,  XXI.  In  verbis 
«  istis  specialiler  tangitur  et  persone  venientis  dignitas  et  adventus 
«  ipsius  utilitas.  Dignitas  tangitur  cum  dicitur,  ecce  rex  taus ...  »  Au 
haut  de  chaque  feuillet,  est  indiqué  sommairement  le  sujet  traité. 

Parchemin;  262  feuillets;  2   colonnes;  hauteur,  167  millimètres;  fin  du 
xiii"  siècle  ou  commencement  du  xiv'.  Aucun  ornement. 
Dérelié.  -  Ancien  3  80. 

319.  (III,  \/ih-)  -  Recueil  de  sermons  sur  les  épîtres  et  les  évangiles 
de  l'année.  -  Commencement  :  «  Narraverunt  mihi  muUas  fabula- 
«  tiones,  set  non  habet  lex  tua.  Ps.  cxviii,  85.  Tanta  est  divine  legis 
«  excellentia,  ut  quicquid  extra  ipsam  fabulatio  censeatur,  eo  quod 
«  in  ea  sola  veritas.  .  .  »  —  A  la  fin,  cinq  sermons,  qui  ne  sont  pas 
annoncés  dans  la  table,  mais  qui  font  certainement  partie  du  même 
recueil.  Table  en  tête  du  volume,  sur  trois  colonnes,  donnant  le 
texte  du  verset  de  chaque  sermon  et  son  analyse  au  point  de  vue 
théologique  et  moral.  A  la  fin  de  la  table,  on  lit  ce  distique  :  Parce, 
Jesu  CÀriste,  liber  a  quo  conditus  iste  —  Extitit,  ut  viso  te  gaudeal  in 
Paradiso. 

Vélin;  276  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  190  millimètres;  xiii"  siècle. 
Reliure  du  xvii'  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

320.  (I,  102.)  -  Recueil  de  sermons  pour  tous  les  dimanches  de 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  185 

l'année,  qu'une  main  du  xvii*^ siècle  attribue  à  tort  à  saint  Bernardin 
de  Sienne.  —  Commencement  :  «  Videbunt  filiunî  hominis  venien- 
:<  tem  in  nube.  Luc,  XXI.  Verbuni  istud  sumptum  est  de  evangelio 
n  beati  Lucc,  quod  hodierna  die  legitur  in  ecclesia  secundum  Ro- 
(  manum  ordinarium.  Ad  litteram  loquitur  de  illa  mirabili  et  ter- 
0  ribili  visione.  .  .  »  Au  commencement,  sur  trois  feuillets,  table 
des  dimanches  et  des  fêtes;  à  la  fin,  table  des  versets  cités. 

Parchemin;  338  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Sog  millimètres;  xiii"  et 
\i\'  siècles.  Belle  écriture.  Quelques  lettres  ornées  très  simples. 

Reliure  ancienne  avec  fermoirs.  En  garde,  fragments  d'un  livre  de  théologie 
du  xrv*  siècle.  —  Franciscains. 

N»  321.  (III,  i54A.)  -Recueil: 

1 .  Recueil  de  sermons,  sans  nom  d'auteur.  -  Commencement  : 
«  Misit  Deus  angelum  suum  et  eripuit  me  de  manu  Herodis. 
«Actus,  XII.  Naturale  est  enim  ut  homines  ibi  libenter  habitent 
«  ubi  concepti  sunt,  nati  et  nutriti ,  propter  quam  causam  mulli  ex 
«  impulsu  nature  plus  appetunt.  .  .  »  A  la  suite,  table  des  sujets, 
sermon  par  sermon. 

■2.  Etierme  de  Bourbon.  -  «  Abstractio  exemplorum  libri  de 
•<  donis  Spiritus  sancti.  »  -  Commencement  :  (Fol.  69)  «  Ad  hono- 
«  rem  Domini  nostri  Jesu  Christi  et  laudem  gloriose  virginis  Marie, 
«  ejus  matris,  et  ad  corroborandas  in  fîde  mentes  credencium,  ca- 
«  pilula  hujus  operis  breviter  volui  proponere  in  hune  modum  ...» 
-  Commencement  de  l'ouvrage  :  «  Quoniam  plus  exempla  quam 
«  verba  movent.  .  .  »  A  la  fin,  un  feuillet  et  demi  contenant  diverses 
notes  relatives  au  même  sujet,  d'une  écriture  un  peu  postérieure, 
et  notamment  une  notice  sur  l'ouvrage  lui-même. 

3.  «  Collationes  sermonum.  »  En  trois  parties:  a.  (Fol.  i6ô) 
«  Corde  creditur  ad  justiciam . . .  Rom.,  4-  Ad  sanctissimum  Eukaris- 
«  tie  sacramentum,  in  quo  substantialiter  continetur  Sanctus  Sanc- 
«  torum ...»  A  la  fin  :  «  Explicit  opus  coUationum  in  communi- 
«  bus,  etc.  »-6.  (Fol.  222)  '<  Factum  est  ut  moreretur  mendicus.  .  . 
«Luc.  lô.Secimdum  apostolos,  omnes  quidem  currimus,  sed  non 
«  omnos  accipiunt  bravium,  sed  aliqui  tantiim.  .  .  »  -  c.  (Fol.  268) 

H4II.  CES  BIBL. TH.  a4 


186  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS.  ' 

(I  Fiat  fîrmamentum  in  medio  aquarum.  .  .  Gen. ,  1,  6.  Secundum 
"  glossam  super  illud  Psalmi,  Celi  enarrant,  per  fîrmamentum  in- 
"  telligitur  anima ...» 

Parchemin;  281  feuillets;  2  colonnes  et  longues  lignes;  hauteur,  176  mil- 
limètres; les  articles  1  et  3  sont  du  xiv°  siècle,  l'article  2  du  xiii'. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 


N°   322.    (m,  i64B.)  -Recueil  : 

1.  Recueil  de  sermons  pour  tous  les  dimanches  de  l'année.  - 
Commencement  :  «  Tune  videbunl  fdium  hominis .  .  .  Verba  pro- 
('  posita  sunt  in  evangelio  Luce ,  2  1  °,  in  quibus  verbis  plenarie  de- 
«  scribitur  adventus  fdii  Dei  ad  judicium ...»  Entre  les  feuillets 

I  29  et  i3o,  table  incomplète,  d'une  écriture  postérieure,  occupant 
cinq  feuillets.  -  Viennent  ensuite  des  sermons  sur  les  textes  sui- 
vants :  Ecce  rex  tuas  venit,  Mat. ,  XXI,  5.  —  Qais  in  celo  paravit  sedem 
suam,  Psalm.,  Cil,  1 9.  -  Da  mihi  sedium  taarum assistricem  sapientiam , 
Sap. ,  IX,  II. 

2.  Autre  recueil,  dont  manque  le  premier  feuillet.  -  Commen- 
cement du  premier  sermon  complet  :  «Ecce  odor  filii  mei,  sicut 
«  odor  agri  pleni,  cui  bencdixit  Dominus.  Ad  litteram  verba  sunt 

II  Ysaac  benedicentis  filium  suum  Jacob.  Set  quia  omnia.  .  .  » 

Parchemin;  i55  et   166  feuillets;   2  colonnes   et  longues  lignes;  xiv°  et 
xiii"  siècles. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

323.  (111,  169.)-  1.  Collection  anonyme  de  sermons  pour  les  di- 
manches de  l'année.  -  Commencement  :  «  Dominica  prima  Adven- 
«  tus  sermo.  Veniet  desideratus  cunctis  gentibus,  Aggei  II.  Quo- 
«  niam  ad  misericordem  pertinel  desolatos  et  afflictos  consolari , 
«  hinc  est  quod  Deus  pater  misericordie .  .  .  »  Au  folio  io5,  com- 
mence le  propre  des  saints.  A  la  suite,  table  des  versets,  d'une 
main  postérieure. 

2.  Sermon  anonyme  sur  le  texte  :  Domine,  adjuva  me,  Matt. ,  XV, 
26.  —Commencement  :  «  In  hoc  verbo  tria  facit  midier  Cananea, 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  187 

«  nam  primo  ostendit  Christi  potenciam,  Domine,  secundo  petit 
«  potencie  efficaciam,  adjuva.  .  .  »  i  feuillet. 

3.  Autre  recueil  de  sermons,  dont  le  commencement  manque; 
le  premier  sermon  complet  est  celui  de  la  veille  de  Noël,  qui  com- 
mence ainsi  :  «  In  illis  temporibus,  cum  esset.  .  .  Matt. ,  c.  ii.  Cum 
«  nativitatem  Domini  et  Salvatoris  Jesu  Christi,  quara  eternus  ante 
«  secula  Dei  filius  hominis.  .  .  »  Cette  collection  ne  renferme  que 
les  sermons  relatifs  au  commun  du  temps,  et  se  termine  par  celui 
de  la  dédicace. 

Vélin;  lyg  et  2o5  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  i5o  millimètres;  les  deux 
premiers  articles  sont  du  xiv"  siècle,  le  troisième  est  du  \uf.  Lettres  ornées. 
A  la  marge  du  premier  recueil,  le  nom  suivant  :  Alanas. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

lS°  324-328.   (III,  i5-i6.)  -  Berlrand  de  la  Tour,  cardinal-évéque  de 
Tusculum.  Sermons  et  postilles,  formant  cinq  volumes  : 

A.  Postilles  et  sermons  sur  les  épîtres  des  dimanches  et  des 
fêtes  de  l'année.  Précédés  d'une  grande  préface,  dont  le  commen- 
cement manque;  l'auteur  se  nomme  à  la  fin  et  dit  qu'il  a  fait  cet 
ouvrage  pour  servir  de  règle  et  d'exemple  aux  prédicateurs  de 
l'ordre  des  Mineurs.  Il  explique  ensuite  son  plan  de  la  façon  sui- 
vante :  «  Sicut  autem  epistolarium  ecclesie  secundum  Romanum 
«  ordinarium  habet  duas  parles,  quarum  una  dicitur  Dominicale  et 
«  alia  Sanctorale,  sic  et  istud  opus  duo  habet  volumina.  Primum 
«  vocatur  Dominicale  et  secundum  Sanctorale ...  »  -  «  Incipit  prima 
«  pars,  scilicet Dominicale  epistolarum  et  sermonum  dierum  domi- 
«  nicalium  el  ferialium  totius  anni,  editum  et  ordinalum  per  reve- 
"  rendum  patrem,  dominum  Berlrandum ,  episcopum  Tuscuianum 
«  et  sacrosancte  Romane  ecclesie  cardinalem,  de  ordine  fratrum  Mi- 
«  norum.  »  Suivent  les  postilles,  de  l'Avent  au  jeudi  de  la  quatrième 
semaine  de  Carême.  La  fin  de  cette  première  partie  manque. 

Vélin;  228  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  385  millimètres;  xiv'  siècle. 
Lettres  rouges  et  bleues.  A  la  marge,  notes  et  mots  servant  de  points  de  repère. 

Reliure  en  veau,  du  xvn"  siècle;  en  garde,  fragment  d'un  commentaire  du 
xm*  siècle,  à  2  colonnes,  sur  l'évangile  de  saint  Jean.  —  Augustins. 

24. 


B8  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

B.  Poslilles  sur  les  cpîtres  des  fêtes  des  saints.  -  Commence- 
ment :  «  Prephatio  siveprologns  sive  introductorium  super  postillam 
«  Sanctoralis  epistolarii  Romani,  compilatam  cum  suis  sermonibus 
n  per  fralrem  Berlrandum  de  Turre,  ordinis  fratrum  Minorum, 
n  episcopum  Tusculanum  ac  sancte  Romane  ecclcsie  cardinalem.  - 
«  Laiidate  Dominum  in  sanctis  ejus.  Ps.  cl".  Deum  factorem  om- 
«nium.  .  .  »La  fin  manque,  et  le  manuscrit  ne  va  que  jusqu'à  la 
translation  de  saint  François  et  de  saint  Louis. 

Vélin;  353  feuillels;  2  colonnes;  hauteur,  33o  millimètres;  xiv' siècle.  —  Le 
reste  comme  ci-dessus. 

C.  Poslilles  sur  les  évangiles  de  toute  l'année.  -  Commence- 
ment: «  Incipitpostilla  super  evangejia  dominicalia  et  ferialiatocius 
«  anni,  compilata  per  fratreni  Berlrandum  de  Turre,  ordinis  fra- 
«  trum  Minorum,  sacre  théologie  doctorem.  -  Incipit  prologus 
«super  Evangelia,  que  leguntur  in  ecclesia  per  anni  ciixulum.  - 
«  Quis  putas  est  fidelis  dispensator  et  prudens ...» 

Parchemin;  aSg  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3)8  millimètres;  xiv'  siècle. 
-  Autre  main  que  les  précédents.  —  Mêmes  provenance  et  reliure. 

D.  Sermons  pour  les  dimanches.  -  Commencement  :  «  Incipit 
«  prefacio  super  sermones  dominicales,  feriales  et  sanctorales,  com- 
«  positos  per  venerabilem  patrem  fratrem  Berlrandum  de  Turre, 
«ordinis  Minorum,  sacreque  théologie  doctorem  et  episcopum 
«Tusculanum  ac  sancte  Romane  ecclesie  cardinalem,  de  singulis 
«  evangeliis,  que  leguntur  in  ecclesia  secundum  Romanum  ordina- 
"  rium,  tam  in  dominicis  quam  in  feriis  festis  sanctorum.  -  Evan- 
«  gelium  est  virtusDei  in  salutem  omni  credenti ...»  Suit  la  table. 
La  fin  du  dernier  sermon  manque. 

Vélin;  356  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3io  millimètres;  xiv'  siècle. 

Reliure  comme  ci-dessus;  en  garde,  fragments  d'un  dictionnaire  latin  du 
\uf  siècle,  à  2  colonnes  (lettres  D,  E,  H).  -  Provenance  et  reliure  comme  ci- 
dessus. 

E.  Sermons  pour  les  fêtes  des  saints.  Même  préface  que  dans  le 
volume  précédent  et  sermons  pour  les  fêtes  des  saints,  depuis  la 
Saint-André  jusqu'à  la  dédicace  de  l'Eglise. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  189 

V'élin;  268  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  333  millimètres;  xiv°  siècle. 

Reliure  comme  plus  haut;  en  garde,  fragment  cVun  livre  de  chœurs,  noté, 
du  xii' siècle,  et  2  feuillets  d'un  manuscrit  théologique  du  \m°  siècle,  à  2  co- 
lonnes, avec  lettres  ornées.  —  Même  provenance. 

N"  329.   (III,  i55.)  -  Recueil  de  sermons  prononcés  ù  Toulouse  en  di- 
verses circonstances.  En  voici  le  détail  : 

1.  «  Sermo  quidam  sancti  Martini  episcopi  et  confessoris,  quem 
«  fecit  lector  Minorum  clero  in  domo  fratrum  Minorum.  »  La  fin 
manque. 

2.  (Foi.  5)  Fragment  d'un  autre  sermon  prononcé  au  même 
lieu. 

3.  (Fol.  9)  «  Sermo  sancli  Saturnin! ,  episcopi  et  martiris,  quem 
«  fecit  quidam  frater  Minor  in  domo  sua  Universitati  studencium.  » 
La  fin  manque. 

4.  (Fol.  23)  Fin  d'un  sermon  pour  la  Saint-Thomas.  A  la  fin, 
la  note  suivante  :  Iste  sermo  fait  habitas  de  exemplari. 

5.  (Fol.  26)  «  Sermo  sancti  Thome  apostoli,  quem  fecit  quidam 
«  frater  Minor  in  domo  fratrum  Minorum  Universitati  studencium.  » 

6.  (Fol.  3i)  «Sermo  quem  fecit  frater  Vitalis  de  Furno,  ma- 
"  gister  in  theologia  et  minister  provincialis  in  provincia  Aquitanie, 
•  in  die  nativitatis  Domini,  populo  post  comeslionem  in  domo  fra- 
«  trum  Minorum.  »  Vidal  du  Four  mourut  en  1 33 1 . 

7.  (Fol.  34)  «  Sermo  sancti  Nicholai,  quem  fecit  frater  Geraldus 
«  de  Spineto  clero  Tholose.  »  La  fin  manque. 

8.  (Fol.  46)  «  Sermo  Nativitatis  Domini,  quem  fecit  lector  fra- 
«  trum  Minorum,  frater  Ar.  Roiardi,  Universitati  studencium  Tho- 
«  lose.  »  Cet  auteur  vivait  vers  i  33o. 

■9.  (Fol.  5o)  «  Sermo  Nativitatis  Domini,  quem  fecit  lector Bur- 
«  digale,  frater  Amaldus  Aymerici,  in  capitulo  fratribus.  »  Un  autre 
du  même,  sur  le  même  sujet,  au  folio  62. 

1 0.  (Fol.  57)  Plusieurs  sermons  de  frère  Jean  Richard,  de  Bor- 
deaux. 


190  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

11.  (Fol.  67)  Sermon  sur  S'*  Agnès,  sans  nom  d'aulem-.  A  la 
fin,  la  note  suivante  :  «  Iste  sermo  fuit  reportatus  per  me,  non  tamen 
«  recenter,  et  pro  magna  sui  parte  corde  tenus.  » 

12.  (Fol.  7  1)  «  Sermo  ss.  Fabiani  et  Sebastiani,  quem  fecit  qui- 
"  dam  frater  Minor  in  domo  sua  Universitati  clericorum.  » 

i3.  (Fol.  7^)  «  Sermo  sancte  Agnetis  virginis,  quem  fecit  qui- 
«  dam  frater  Predicalor  in  conventu  suo  Universitati  studencium.  » 
La  fin  manque. 

Les  feuillets  77  à  1  1  8  sont  en  papier  et  extrêmement  maltraités. 
On  ne  peut  guère  y  reconnaître  que  les  fragments  suivants  :  (Fol.  79) 
im  sermon  pour  la  fête  d'un  évangéliste ,  dont  le  nom  manque  au- 
jourd'hui ;  -  (fol.  9 1  )  un  sermon  pour  la  Circoncision,  composé  par 
le  gardien  des  frères  Mineurs  (de  Toulouse);-  (fol.  97)  un  sermon, 
prononcé  par  le  lecteur  des  frères  Prêcheurs;  -  (fol.  99)  un  autre, 
d'un  frère  Prêcheur,  pour  le  quatrième  dimanche  de  carême;  - 

(fol.  101)  un  autre,  de  frère  Gui ,  frère  Mineur;  -  (fol.  lo/l) 

un  autre,  prononcé  le  troisième  dimanche  de  l'Avent,  par  un  leclor 
biblicus  popalo,  post  comestionem ,  in  conventu  suo;  ~  (fol.  107)  un 
autre,  d'un  frère  Mineur,  pour  un  dimanche  de  l'avent;  -  (fol.  1  1  2) 
un  autre,  pour  un  dimanche  après  l'Epiphanie,  prononcé  par  un 
frère  Mineur,  in  domo  sua;  -  (fol.  1  i4^)  un  autre,  d'un  frère  Mi- 
neur, pour  le  deuxième  dimanche  après  l'Epiphanie;  -  (fol.  i  iG) 
un  autre,  du  même,  pour  le  troisième  dimanche. 

i4-  (Fol.  119)  «  Sermo,  quem  fecit  quidam  frater  Predicalor, 
<>  prima  dominica  post  Epiphaniani ,  in  domo  sua  Universitati  stu- 
«  dencium.  »  -  (Fol.  121)  Autre  du  même ,  pour  le  second  dimanche. 
A  la  fin,  ces  mots  :  Iste  sermo  fait  habitas  ah  originali.  -  (Fol.  1  2/i) 
Autre,  pour  le  troisième  dimanche. 

i5.  (Fol.  129)  «Sermo  de  dominica  quinquagesime.  »  Suivent 
deux  sermons  pour  les  Cendres. 

Au  folio  1/19,  fragments  de  sermons  sans  nom  d'auteur. 

i(3.  (Fol.  107)  «Sermo  de  dominica  in  Passione,  quem  fecit 
«  frater  Ar.  Roiardi,  lector  Tholosanus.  » 


'7 
i8 

'9 

20 
2  1 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  191 

(FoL  i6o)  Autre  du  même,  dominica  in  Ramis  Palmarum. 
(Fol.  i65)  Autre,  in  Annuncialione. 

(Fol.  1  79)  Sermon  incomplet  pour  la  S.-Jean  Chrysostome. 
(Fol.  182)  «  Sermo  de  Trinitate.  » 
(Fol.  i85)  «Sermo  de  bealo  Johanne  Baptista.  » 

22.  (Fol.  190)  «Sermo  ad  postulandam  pluviam,  quem  fecit 
«  lector  Tholosanus,  fr.  Ar.  Roiardi.  » 

23.  (Fol.  191)  Sermon  pour  une  fête  delà  Vierge. 
2/i-   (Fol.  196)  Il  Sermo  beati  Stephani.  » 

Parchemin  et  papier;  197  feuillets,  manquent  les  feuillets  4,  11-22,  27, 
98,  3o,  80-89;  les  feuillets  127-128  sont  blancs;  2  colonnes,  sauf  les  six 
derniers  feuillets;  hauteur,  i8o  millimètres;  xiv°  sièrle.  Plusieurs  mains. 

Dérelié.  -  Daurade. 

N"  330.  (1,  257.)  -  1.  Recueil  de  thèmes  de  sermons  pour  tous  les  di- 
manches de  l'année,  dont  manquent  les  treize  premiers  feuillets.  - 
Commencement  du  premier  sermon  complet  :  «  In  principio  creavit 
«Deus.  .  .  Gen.,  I,  1.  Predicatori  loquitur  Spiritus  sanctus  :  Et  tu, 
•  fili  bominis.  .  .  »  A  la  suite,  foho  281,  bste,  par  ordre  alphabé- 
tique, de  toutes  les  citations  de  l'Ecriture  employées  dans  l'ou- 
vrage. 

2.  Saint  Antoine  de  Padoue.  -  «  Incipiunt  sermones  de  sanctis, 
«  editi  a  beato  Antonio,  ordinis  fratrum  Minorum.  «  -  Coriimence- 
ment  :  (Fol.  286)  «  In  Nalivitate  Domini,  sermo  lxvi.  Exiit  cdictum 
«  a  Cesare  Augusto,  ut  describeretur .  .  .  In  hoc  evangelio  tria  no- 
«tantur,  orbis  descriptio,  Salvatoris  nativitas,  pastoribus  angelica 
«  salutatio ...» 

3.  Hugues  de  Saint -Victor.  -  «  Posteriores  excerptiones,  coa- 
«  tinentes  utriusque  Testament!  allcgorias.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  279)  «In  precedentibus,  premissa  descriptione  originis  et 
«  discretionis  artium ...»  Comprend  huit  livres  pour  l'Ancien  Tes- 
tament, un  neuvième,  sans  divisions  intérieures,  pour  le  Nouveau; 
voir  Migne,  CLXXV,  c.  633.  La  fin  diffère  de  l'imprimé;  en  voici 


192  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

les  derniers  mots  :  «  Quicquid  non  licet,  pastoris  est  proibere  ne 
«  fiat,  plebis  est  audire  ne  faciat.  Explicit  liber  iste.  Deo  gracias.  » 
A  la  suite  (fol.  346),  table  alphabétique  de  tout  le  volume,  et 
(fol.  369)  table  incomplète  des  matières,  rangées  sous  certaines 
rubriques  générales. 

Parchemin;  867  feuillets,  numérotés  de  i4  à  38o;  2  colonnes;  hauteur, 
23 1  millimètres;  xiv°  siècle.  Ecrit  par  plusieurs  mains. 
Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —Franciscains  (?). 

N°  331.  (III,  17.)  -  Pierre  Saunier.  -  «  Incipit  postilla  super  epistolas  et 
«  evangelia  dominicalia,  édita  per  fratrem  Petrum  Salinerii,  ordinis 
«  fratrum  Minorum.  »  -  Commencement  de  la  préface  :  «  Fratres 
«  predicationi  divini  sermonis  debentes  insistere  quandoque  ex  def- 
<i  fectu  librorum.  .  .  «  Le  présent  manuscrit  est  cité  parWadding, 
Scrip  (ores  Minorum ,  2896. 

Parchemin;  220  et  260  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  Syô  millimètres; 
milieu  du  xiv°  siècle.  A  chacune  des  deux  parties,  une  lettre  ornée  avec  bel 
encadrement.  Le  manuscrit  s'ari'éte  à  l'explication  de  l'évaugile  du  second 
dimanche  de  la  Pentecôte. 

Reliure  ancienne  en  mauvais  état.  -  Franciscains. 

332.  (HI,  1 8.)  -  Postilles  sur  les  évangiles  de  toute  l'année.  Le  com- 
mencement et  la  fin  manquent.  Voici  les  premiers  mots  du  premier 
sermon  complet  :  (Fol.  4)  «  Secimdum  evangelium  :  Cum  incidisset 
«  Jésus  in  Capharnaum,  accessit  ad  eum  centurio,  logans  eum,  etc. 
«Marc,  8.  Actus  prudencie  cognoscitur  esse  in  homine,  quod 
(  quando  se  sentit  desolatum  et  indigentem ,  alterius  adjutorio  sol- 
'<  licite  recurrlt ...  « 

Parchemin;  167  feuillets  (numérotés  de  2  à  168);  2  colonnes;  hauteur, 
38o  millimètres;  xiv''  siècle. 

Reliure  ancienne,  en  peau  noire.  —  Dominicains. 

333.  (I,  272.)  -  I.  «  Distinctiones  conipilate  ex  diversis  sermonum 
noperibus,  distincte  per  alfabetum  secundum  materias  in  eisdem 
«  contentas,  probalas  per  exempla  et  rationes  naturales,  fundatas  in 
«  dictis  sanctorum  diversorum.  Et  quia  in  hoc  opère  multa  conti- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  193 

«  nentur,  que  devotam  animam  possunt  ad  Dei  amorem  inflam- 
«  mare,  ideo  ejus  operis  compliator  decrevitut  ipsum  opus  Amor  Dei 
«vocaretur.  Istud  autem  opus  continet  l  tractatus  juxta  annum 
«jubeleum.  »  -  Commencement  de  l'ouvrage  :  «  Cum  secundum 
«  doctrinam  beati  Augustin! ,  primo  libro  De  doctrina  Christiana,l\ll°' 
«  sint  ex  ordine  caiitatis  diligenda.  .  .  ■>  -  A  la  suite  des  5o  traités, 
on  trouve  successivement  :  a,  (Fol.  i  A3  v°)  «  Incipiunt  adaptaciones 
«  hujus  operis,  secundum  quod  conveniunt  tara  dominicis  diebus 
«  quam  festivis.  Et  primo  de  dominicis.  «  —  b.  Une  table  des  traités, 
précédée  d'un  prologue,  dont  voici  le  commencement  :  (Fol.  i46) 
«  Ad  honorem  Dom.  n.  J.  C.  et  ad  laudem  gloriose  Virginis  matris 
«ejus  et  ad  utilitatem  omnium,  et  specialiter  illorum,  qui  aliis 
«  habent  proponere  verbum  Dei ...»  Dans  ce  prologue ,  l'auteur 
ne  se  nomme  pas,  il  dit  seulement  qu'il  est  :  fratram  Predicatoram 
ordinis  prof  essor.  -  c.  (Fol.  1^8)  Une  table  sommaire  des  matières 
dans  l'ordre  alphabétique.  Cet  ouvrage  est  anonyme;  Quétif  et 
Échard,  SS.  ord.  Prœdicat.,  I,  4 76  6,  citent  notre  manuscrit  et 
placent  la  composition  du  traité  vers  1  260  ou  1  2  65. 

II.  Nicolas  de  Hannapes.  <■  Incipit  liber  de  exemplis  sacre  Scrip- 
«ture,  a  fratre  Nicholao  de  Canapis  [sic),  ordinis  Predicatorum, 
«  patriarcha  Jerosolimitano.  '>  En  tète,  une  table  des  matières,  puis 
l'ouvrage  commençant  ainsi  :  «  Capit.  primum.  De  miraculis  divina 
«  potestate  factis.  Creatio  rerum  ita  fuit  mirabilis,  quod  ejus  noti- 
«  cia . . .  »  A  la  fin ,  on  lit  ce  qui  suit  :  «  Explicit  liber  de  exemplis . . . , 
"  quem  scripsit  Helias  Hebrardi  de  Valencia,  Agennensis  diocesis, 
«Tholoze,  pro  fratre  Petro  de  Aspello,  de  ordine  Predicatorum, 
a  anno  Domini  m°  ccc°  xxx°  111°,  ni"  die  introitus  mensis  marcii.  »  - 
Sur  cet  ouvrage,  qui  a  été  quelquefois  attribué  à  S.  Bonaventure, 
voyez  Quétif  et  Échard,  Scriptores,  I,  4266  et  sqq. ;  ces  auteurs 
indiquent  les  innombrables  éditions  qui  en  ont  paru. 

Parchemin;  ai3  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  267  millimètres;  xiv°  siècle; 
la  seconde  partie  du  manuscrit  dale  de  i334.  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  en  bois,  couvert  de  basane,  avec  traces  de  chaîne  et  fermoirs.  - 
Dominicains. 

N°  334.  (III,  77.)  -I.  Raimond  de  Brelis,  des  frères  Mineurs.  -  «  Dis- 

MAH.  DES  BIBL.  —  VII.  aS 


194  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  tinctiones.  »  -  Commencement  :  «  Hora  est  jam  nos  de  sompno 
«  surgere,scribilm'Ro.  i  3.  Inadvenlu  magaidomini  populusquinque 
«  facere  consuevit,  nam  primo  celeritei  surgit,  vestes  viles  abicit ...  « 
A  la  fin  :  (Fol.  i)  «  Expliciunt  Dlstinctiones  édile  a  fratre  Raymundo 
«  de  Bretis,  ordinis  Minorum.  »  A  la  suite,  table  des  sujets. 

II.  (Fol.  116)  Autres  distinctions  anonymes  sur  les  mots:  Gloria 
(nota  quod  gloria  idem  est  quam  honor);  -  clamare  (nota  quod 
clamare  secundum  Hugonem  idem  est  quam  cum  alta  voce  sonare)  ; 
-  desertum  (dicitin-  autem  a  desero)  ;  -  gaadiam  (nota  cpod  gaudium 
idem  est  quam  leticia)  ;  -  exaudire  (nota  :  annuit  precibus  et  applau- 
dit); -  Ihesus  (nota  quod  istud  nomen  1.  est  nomen  dignitatis).  - 
Ce  sont  des  notes  pour  des  sermons. 

Paichemin;  i34  feuillets;  hauteur,  263  millimètres;   xiv°  siècle.  Tout  le 
volume  est  de  la  même  main.  Quelques  lettres  ornées. 
Reliure  en  veau,  du  xvif  siècle.  -  Augustins. 

N"  335.  (III,  93.)  -  1.  Recueil  de  sermons  pour  les  fêtes  de  Tannée.  - 
Commencement  :  «  In  festo  omnium  Sanctorum.  Jherusalem  civitas 
»  Dei  confitere  Domino  in  bonis  tuis .  .  .  Tob.  XIII.  Sanctorum  et 
«  electorumDei  ecclesia  in  très  partes  invenitur  esse  divisa.  Quidam 
«  enim  adhuc  sunt.  .  .  » 

2.  Autre  recueil,  pour  les  dimanches  et  les  fêtes  des  saints.  - 
Commencement:  (Fol.  iM^)  «De  Innocentibus.  Ex  ore  infantium 
«perfecisti.  .  .  Psalm.,  VIII,  3.  In  hiis  verbis  ostendit  propheta 
«  Innqcentium  conditionem.  .  .  »  En  tête,  table  de  la  collection.  — 
A  la  fin,  le  nom  suivant  :  de  Bonis. 

Parchemin;  288  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  260  millimètres;  xiv" siècle. 
Écriture  de  deux  mains  différentes. 

Reliure  en  parchemin.  —Ancien  ai3. 

336,  (III,  1A8.)  -  Recueil  de  sermons  pour  tous  les  dimanches  de 
l'année.  Le  commencement  manque;  premiers  mots  du  second 
sermon:  «  Quis  poterit  cogilare  diem  advcntus  ejus  malum,  nisi, 
»  cogitate,  karissimi,  adventus  Domini  diem.  .  .  » 

Parchemin; 3 10 feuillets numérotésde  2  à  3ii;  2  colonnes;  hauteur,  i85mi! 
limètres  ;  xiv°  siècle. 

Ancienne  reliure  en  cuir  estampé.  -  Dominicains. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  195 

N"  337.   (I,  280.)  -  Jacques  de  Lausanne,  de  Tordre  des  frères  Prê- 
cheurs. 

i .  «  Sermones  dominicales.  »  -  Commencement  du  sermon  pour 
le  premier  dimanche  de  i'Avent  :  «  Sicut  in  die  honeste  ambidemus., 
«  Ro.,  XIIL  Vulgo  dicitur  quod  curiahtas  incognita  est  perdita.  .  .  » 
A  la  fin,  une  table  des  citations  ainsi  intitulée  :  «Tabula  de  do- 
«  minicalibus  sermonibus  tocius  anni  frâtris  Jacobi  de  Lausanna , 
«  ordinis  Predicatorum.  » 

2.  «Sermones  de  sanctis.  »  -  Commencement:  «  Christo  con- 
«  ilxus  sum  cruci.  Gai,,  2".  In  negocio  periculoso  et  dubio  sequen- 
«  dum  est  consilium.  .  .  »  A  la  fin,  une  table  des  citations,  comme 
à  la  première  série,  et  la  note  suivante  :  «  Expliciunt  sermones  de 
«  sanctis  fratris  Jacobi  de  Lausanna,  ordinis  fratrum  Predicatorum, 
«  qui  condam  studuit  in  sacratissimo  studio  Parisiensi.  Amen.  >' 

Sur  les  éditions  de  ces  deux  collections  de  sermons,  voyez  Quétif 
et  Échard,  I,  5àSb. 

Parchemin;  275  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2  3o  millimètres;  milieu  du 
xiv°  siècle.  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  ancienne,  en  cuir  estampé,  avec  fermoirs  et  ornements  en  cuivre;  en 
garde,  fragments  d'un  manuscrit  de  droit  canon,  du  xnf  siècle,  à  2  colonnes. 
-  Dominicains. 


338.    (L  3o6.)  -  L  Prophétie  d'isaïe,  avec  le  prologue  de  S.  Jérôme. 

II.  Recueil  de  sermons,  empruntés  à  divers  auteurs,  dont  quel- 
ques-uns sont  nommés  au  haut  des  feuillets.  (Fol.  87)  On  trouve 
notamment  des  sermons  de  Jacques  de  Lausanne  aux  feuillets  90, 
g3,  io4,  1  1  1,  et  de  Guillaume  de  Sauqueville,  aux  feuillets  87, 
47,  122,  128,  i36,  i4o,  i42. 

III.  Autre  recueil,  mutilé;  manque  le  premier  feuillet;  les  feuil- 
lets 2-4  ont  presfjue  entièrement  disparu,  le  feuillet  1  o  est  très  en- 
dommagé. -Commencement du  premier  sermon  complet  (Fol.  i45 
du  volume)  :  «  Dirigite  viam  Domini.  Joh.,  i .  Via  Domini  quadru- 
«  plex  est,  videhcet  recte  conversionis,  bone  accionis,  merilorie 

«passionis,  dévote  contemplacionis .  .  .  » 

95. 


196  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Parchemin;  28/i  feuillets;  2  colonnes  et  longues  lignes;  hauteur,  i5o  milli- 
mètres. Le  premier  morceau  est  du  xii°  siècle,  les  deux  autres  du  xiv°  siècle. 
Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  339.  (I,  293.)  -  Nicolas  de  Gorran.  -  «  Distinctiones.  »  -  Commen- 
cement :  «  Abeuncium  per  hune  mundum  alii  abeunt  maie ,  alii 
«  bene.  Abeunt  autem  maie  tria  gênera  hominum ...»  Va  jusqu'à 
Zelus;  à  la  (in,  table  des  articles,  avec  renvoi  à  une  ancienne  pagi- 
nation, qui  a  disparu.  Voyez  Quétif  et  Echard,  I,  442  a. 

Parchemin;  182  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2/17  millimètres;  commen- 
cement du  xiv"  siècle.  Ecriture  très  serrée;  quelques  lettres  ornées. 

Reliure  ancienne,  délabrée.  En  garde,  feuillet  d'un  manuscrit  de  scolastique 
du  xiv°  siècle,  à  2  colonnes.  —  Dominicains. 

340.   (III,  172.)  -Recueil: 

I.  Recueil  de  sermons  pour  tous  les  dimanches  de  l'année.  — 
Commencement  :  «Tune  videbunt  filium  hominis.  .  .  Verba  pro- 
«  posita  sunt  in  evangelio  Luce ...»  Sur  les  trois  derniers  feuillets, 
table  alphabétique  de  la  collection.  -  1  3  7  feuillets.  Voir  plus  haut, 
n°  32  2. 

II.  Sermons  sur  les  textes  suivants  :  Accepit  panes  Jésus  et  cum 
gratias  egisset.  .  .  Evang.  sec.  Johan. ,  VI,  1 1.  -  Gaudium  est  angelis 
Dei  super  uno  peccatore.  Luc,  XV,  7.  —  Déficit  in  dolore  vita  mea. 
Psalm.,XXX,  12.-5  feuillets. 

III.  Collection  de  sermons  pour  les  fêtes  des  saints  de  toute  l'an- 
née. —  Commencement  :  «  Sermo  sancti  Andrée  apostoli.  —  Exiguo 
«  ligno  credunt  homines  vitas  suas .  .  .  Sap. ,  XIIII.  Qui  conveniunt 
"  bene  hodierne  festivitati ,  quantum  ad  litteram  et  quantum  ad 
«  misterium ...»  -  1  2  1  feuillets. 

rV.  Fragment  d'un  pénitentiaire  avec  gloses  marginales.  -  Com- 
mencement du  texte  :  «  Dura  ad  sacerdotem  pro  peccatis  confitendis 
«  peccator  accesserit,  dicat  sacerdos.  .  .  »  —  Commencement  de  la 
glose  :  «  Si  vero  aliquis  beneficium  recipit  ecclesiasticum ,  tenetur 
«  deservire  illi  ecclesie ...»  -  1 6  feuillets. 

V.  Robert  Grossetête.  -  «  De  officio  sacerdotali.  »  -  Commen- 
cement :  «  Templum  Dei  estis ...    Ad  Corint. ,  I*,  3".  Sermo  iste 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  197 

«quamvis  omnes  tangat  quos  spiritus  Del  inhabitare  débet,  spe- 
«  cialiter  tamen  sacerdotes.  .  .  »  -  9  feuillets. 

VI.  Jean  de  Galles.  -  Ouvrages  divers  : 

a.  «  Incipit  prologus  Compendiloquii  de  vita  illustrium  philoso- 
.<  phorum.  »  -  Commencement  :  «  Cum  enim  debeamus  apes  imitari , 
«  que  flores  ad  mel  faciendum  ydoneos  carpunt ...»  -  1  36  feuillets. 

b.  «  Breviloquium  de  sapientia  sanctorum.  »  -  Commencement  : 
«  Cum  vani  sint  homines  omnes  in  quibus  non  est  scientia  Dei.  Sap., 
«  1 3.  Licet  in  priori  tractatido ...»  -  La  fin  manque  ;  1  2  feuillets. 

c.  «  Breviloquium  de  virtutibus  antiquormn  principum  atque 
«  philosophorum.  »  -  Commencement  :  «  Quoniam  misericordia  et 
«Veritas  custodiunt  regem,  et  roboi'atur  clementia  tronus  ejus. 
«  Prover.,  1°.  Immo  quatuor  virtutes  cardinales  sunt  prudentia. . .  » 

-  38  feuillets. 

d.  «  Tractatus  de  x  preceptis.  »  -  Commencement  :  «  Scribam  eis 
«multipliées  leges  meas.  Os.,  8.  Omnipotens  creator  omnium  ac 
.<  omnisapiens  gubernator  ac  omnisapiens  beatorum  glorificator ...» 

-  4^3  feuillets.  Ce  dernier  traité  est  inédit;  les  trois  autres  ont  été 
plusieurs  fois  imprimés;  voyez  Hist.  litt.  de  la  France,  XXV, 
pp.  182,  i83,  i85  et  188. 

Parchemin  et  vélin;  507  feuillets;  2  colonnes  et  longues  lignes;  hauteur, 
126  millimètres;  xui"  et  xiv"  siècles.  Plusieurs  mains.  Les  traités  de  Jean  de 
Galles  sont  tous  écrits  de  la  même  main. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N°  341.   (I,  171.)-  Francesco  de  Abbate,  de  l'ordre  des  frères  Mineurs. 

-  «  Incipit  postilla  super  evangelia  dominicalia  tocius  anni,  de  novo 
«  conipilata,  édita  a  fratre  Francisco  de  Abbate,  de  civitate  Astensi, 
«  de  ordine  fratrum  Minorum.  —  Dominica  prima  adventus  Domini. 
«  Erunt  signa  in  sole  et  luna  et  stellis,  etc.  Luc,  2  1 .  Quamvis  Jésus, 
«  in  morte  cujus,  licet  singulare  judicium  secundum  mérita  et  de- 
«  mérita  juste  exerceat,  tamen  quia  laie  judicium  nobis  est.  .  .  »  — 
A  la  fin,  une  table  alphabétique  des  matières,  terminée  par  ces 
mots  :  «  Explicit  tabula  super  postillam  de  Abbate,  édita  a  quodam 


1«S  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  valenti  fratre ,  ordinala  et  tabulata  non  per  numerum  foliorum , 
«set  per  numerum  evangeliorum.  Deo  gracias,  amen.  » 

Parchemin;  i38  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  276  millimètres;  xiv° siècle. 
-  Au  premier  feuillet,  un  encadrement  et  une  miniature  représentant  un 
moine  à  genoux  devant  la  Vierge  et  Tenfant  Jésus. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 


N"  342.  (I,  I  17.)  -  Jean  de  Cardaillac,  patriarche  d'Alexandrie,  arche- 
vêque de  Toulouse.  —  Sermons.  -  Commencement  :  «  Dominica  2* 
"  adventus.  Quecumque  scripta  sunt  ad  nostram  doctrinam  scripta 
«  sunt.  Rom.,  i  7°.  Moyses,  volens  de  aliquo  duhio  certus  esse,  in- 
«  travit  tabernaculum  coram  Archa  Testamenti,  a  quo  loco  sibi  Do- 
»  minus  respondebat.  .  .  »  Voyez  Fabricius,  I,  809.  Ces  sermons 
sont  inédits.  La  table  des  sermons  du  volume  a  été  reliée  par 
erreur  après  le  feuillet  58.  La  fin  du  manuscrit  manque. 

Papier  et  parchemin;  261  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  298  millimètres; 
lin  du  xiv"  siècle.  -  Au  haut  du  feuillet  68 ,  on  lit  ces  mots  :  f rater  Johannes 
Langueheyrky  macjister. 

Reliure  en  bois,  couverte  de  cuir  rouge;  traces  de  fermoirs.  —  Dominicains. 

343.  (1,6.)-  Recueil  de  sermons  pour  tous  les  dimanches  de  l'année; 
deuxième  partie  d'une  collection  anonyme.  -  Commencement  : 
"Dominica  Palmarum;  expositio  epistole  que  legitur  in  benedic- 
«  tione  Ramorum.  -  In  diebus  illis  venerunt  filii  Israël  in  Helym .  .  . 
"Exod.,  xv°.  Refert  ystoria  (Exod.,  xii")  quod  agnus  immolandus 
«  xni*  luna  primi  mensis  ad  vesperam  debebat  queri  prima  die  ejus- 
11  dem  mensis.  .  .  >>  Le  dernier  sermon,  qui  est  incomplet,  est  celui 
du  vingt-quatrième  dimanche  après  la  Pentecôte.  Au  folio  182,  la 
note  suivante,  d'une  autre  mtiin  du  même  temps  :  «  Scito  autem 
«quod  anno  Domini  M"  ccc°  tricesimo  primo,  dominus  Johannes 
«  XXII"S  de  consilio  fratrum  suorum,  ordinavit  et  staluit  quod 
B  deinceps  Romana  et  universaliS  ecclesia  faceret  festum  solemp- 
«  nissimum  de  semper  benedicta  Trinilate  divinarum  personarum  et 
<i  divine  essentie  unitate  in  tribus  divinis  personis.  Statuit  autem 
«  quod  Romana  ecclesia  et  omnes  qui  faciunt  officium  ecclesiasti- 
«  cum  secundum  eam,  faciant  prediclum  festum  dominica  prima 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  199 

«  post  Penthecosten  et  sine  octavls,  non  improbans  tamen  eos  qui 

«  cum  octavis  et  aliqua  alia  dominica  anni  festum  célébrant  ante- 

«  dictum.  » 

Parchemin;  234  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3 76  millimètres;  xiv*  siècle. 
Kcriture  peu  soignée.  Quelques  lettres  ornées. 
Reliure  du  xvii°  siècle ,  en  veau,  -  Franciscains. 

N°  344.  (I,  aSA.)  -  «Dominicale.»  Recueil  de  sermons  pour  tous  les 
dimanches  de  Tannée.  -Commencement:  «Dominica  in  adventu 
«  Domini.  -  Dominus  judex  noster,  dominus  legifer  noster,  domi- 
11  nus  rex  noster  ipse  veniet  et  salvabit  nos.  Ys. ,  33.  Quia  natura 
«  humana,  peccante  primo  homine,  totaliter  est  corrupta,  eo  quod 
«  tota  esset  in  ipso  sicut  in  principio  natiu'ali  collecta ...»  -  A  la 
fin:  «  Explicit  Dominicale  anno  Domini  M" ccc° xxx" vim".  »  La  der- 
nière partie  de  la  date  est  extrêmement  effacée  ;  nous  ne  sommes 
sûr  que  de  m"  ccc". 

Parchemin;  447  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  238  millimètres;  xiv'  siècle. 
Quelques  lettres  orijées. 

Reliure  en  parchemin  mou.  -  Ancien  5i3. 

345.  (I,  20.)  -  S.  Vincent  Ferrier.  -  Sermones  de  tempore.  -  Com- 
mencement :  «  Almi  sermones  Vincentii  predicatoris  magni.  Qui 
«legis,  ora  Christum  mente  fideli.  Sit  merces  ei  nutu  cujus  hos 
«  libros  offert.  —  Benedictus  qui  venit  in  nomine  Domini.  Habetur 
«  verbum  istud  originaliter,  Mat.  2  1  capitulo,  et  officialiter  in  Evan- 
"  gelio  hodierno  secundum  officium  ordinis  nostri  Predicatorum ...» 
-  A  la  fin,  quelques  sermons  spéciaux  :  de  universali  judicio ,  de  ti- 
moré Domini,  de  virtute  vigilancie,  de  pace,  de  mmdaiis  Dei.  -  Sur  le 
dernier  feuillet,  quelques  vers  effacés. 

Vélin;  267  feuillets;  a  colonnes;  hauteur,  399  millimètres;  xv"  siècle. 
Lettres  ornées.  En  tête,  une  petite  miniature  avec  encadrement;  elle  repré- 
sente saint  Vincent  Ferrier  dans  une  chaire,  pr/'chant  au  jieuple;  deux  moines 
devant  lui.  Au-dessous,  sur  la  marge  intérieure,  un  moine  agenouillé,  et,  au 
bas  de  la  page,  uu  écusson  d'azur  à  un  soleil  d'or.  Sur  le  dernier  feuillet, 
quelques  essais  de  plume,  et  le  nom  suivant  :  Fr.  Siephanus  Viguerii. 

Reliure  en  cuir  noir,  avec  fermoirs  et  chaînes.  En  garde,  fragment  des 
Inslitutes  de  Justinien,  du  xm*  siècle,  avec  commentaire  marginal.  -  Domini- 
cains. 


200  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N°  346.  (I,  19.)  -  Du  même.  -  Sermones  de  sanctis.  -  Commence- 
ment :  «  Dives  est  in  omnes  qui  invocant  illum.  Rom.,  10.  Verbum 
«  istud  habet  talem  sententiam,  quod  beatus  Andréas  est  dives  in 
(1  omnes.  .  .  »  A  la  suite,  sermons  pour  le  commun  des  saints,  pour 
les  diflférents  jours  de  la  semaine  et  sur  divers  sujets  moraux  et 
religieux;  le  dernier  est  intitulé  de  processione.  Sur  les  éditions  de 
ces  sermons,  qui  ont  été  imprimés  plusieurs  fois  aux  xv*  et 
XVI*  siècles,  voyez  Quétif  et  Echard,  SS.  ord.  Prœd.,  I,  767. 

Vélin;  211   feuillets;   2  colonnes;   hauteur,  899  millimètres;  xv'  siècle. 
Même  main  et  même  ornementation  qu'au  manuscrit  précédent. 
Reliure,  garde  et  provenance  comme  ci-dessus. 

347.  (Ill,  8.)  —  Le  P.  Louis  de  Sainte-Marie.  -  «  Tome  premier  des 
«  sermons  du  révérend  père  en  Dieu  Louis  de  Sainte-Marie ,  doc- 
«  teur  en  théologie  de  la  faculté  de  Paris,  religieux  du  couvent  des 
«  frères  Prêcheurs  de  la  ville  d'Auch.  »  —  Contient  1  2  sermons  pour 
l'Avent  et  divers  sermons  pour  les  fêtes  de  l'année  et  pour  quelques 
fêtes  de  saints.  —  Cet  auteur  n'est  point  cité  par  Quétif  et  Echard , 
SS.  ord.  Prœd.;  l'ouvrage  paraît  inédit. 

Papier;  hauteur,  3/io  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  du  temps.  —  Dominicains. 

348.  (III,  9.)  -  Du  même.  -Tome  deuxième  de  ses  sermons.  -  Con- 
tient divers  sermons  pour  les  fêtes  de  l'année,  la  vêture  et  la  pro- 
fession, etc. 

Papier;  hauteur,  870  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  et  provenance  comme  ci-dessus. 

349.  (III,  6.)  -Sermons  pour  les  principales  fêtes  de  l'année.  -  Com- 
mencement :  «  Premier  sermon.  De  Testât  du  Christianisme.  Si  la 
<i  rencontre  de  Saùl ,  vivant  encore  dans  l'innocence ...  »  Le  volume 
renferme  3o  sermons;  la  fm  du  recueil  manque. 

Papier;  hauteur,  3ào  millimètres;  xvii"  siècle  (vers  1 635).  Plusieurs  mains. 
Certaines  parties  du  manuscrit  paraissent  autographes. 
Reliure  molle,  en  parchemin.  -  Dominicains. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  201 

N°  350-353.    (111,   83.)   -  Le  P.  Jean  Augier,  minime.  -  Sermons  et 
œuvres  mêlées,  en  quatre  volumes  : 

I.  Sermons;  oeuvres  théologiques  diverses,  en  latin  et  en  fran- 
çais. 

Papier;   190  Teuillets;    hauteur,    265  millimètres;  xvn' siècle;  écriture  de 
plusieurs  mains.  En  tête,  table  des  sermons. 

II.  Autres  sermons.  —  En  tête,  table  des  textes  employés. 
Papier;  496  pages.  (Le  reste  comme  ci-dessus.) 

III.  Autres  sermons.  -  Table  en  tête, 
Papier;  4i7  pages.  (Le  reste  comme  ci -dessus.) 

IV.  Autres  sermons.  —  Table  en  tête. 

Papier;  3oo  feuillets. 

Reliure  en  parchemin  avec  un  écusson  et  le  mot  Charitas  sur  les  plats.  -  Mi- 
nimes. 

35/1.  (111,  8/4.)  -  Le  Père  Lacombe,  minime.  -  Mélanges  et  opus- 
cules, dont  voici  le  détail:  1.  «Praxis  visitalionum  et  judiciorum , 
«  tum  quoad  jus,  tum  quoad  formulas  procedendi.  »  —  2.  Commen- 
taire sur  l'Oraison  dominicale.  —  3.  Petits  traités  sur  l'efficacité  de  la 
prière,  l'amour  divin,  la  conformité  à  la  volonté  de  Dieu.  -  h-  Com- 
mentaire sur  plusieurs  versets  de  l'Ecriture.  -  5.  Traité  de  méta- 
physique, intitulé  :  «Des  puissances  et  opérations  de  l'âme.  » - 
6.  Recueil  d'environ  60  sermons,  la  plupart  fort  courls,  -  7.  «De 
»  ortu,  interitu  et  resurrectione  hominis  interioris.  >>  —  8.  Notes  et 
fragments  pour  des  sermons.  -  La  plupart  de  ces  morceaux  pa- 
raissent autographes. 

Papier;  hauteur,  260  millimètres;  xvii''  siècle. 

Reliure  en  parchemin  avec  la  devise  Charitas.  —  Minimes. 

355-357.  (III,  1 3  1.) -Du  même.  -  Sermons.  -  Formants  volumes; 
en  tête  de  chaque  volume,  table  des  matières  : 

I.  Sermons  pour  le  propre  des  saints. 

II.   (Marqué  III.)  Sermons  pour  le   commun  du  temps.  -  A  Ja 

MAN.  DES  BIBL.  TH.  jO 


202  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

suite  :  «  Prœparationes  et  dispositiones  ad  Eucharistiam ,  »  et  «  Gra- 
«  liarutn  actiones  post  Eucharistiam.  » 

III.  (Marqué  IV.)  Sermons  pour  tous  les  jours  de  l'année,   et 
sermons  divers. 

Papier;  276,  34i  et  452  pages;  hauteur,  2o5  miHimètres;  xvn°  siècle. 
Reliure  en  parchemin ,  portant  sur  les  plats  un  écusson  elliptique  entouré 
de  flammes  avec  la  devise  Charitas.  —  Minimes. 


N"  358.  (III,  i32.)  -  Du  même.  -  Recueil  autographe  de  sermons  et 
de  petits  traités  d'édification,  dont  le  principal  est  ainsi  intitulé  : 
«  De  principiis  moralitatis  christianse  tractatus.  » 

Papier;  190  millimètres;  xvn"  siècle.  —  Au  volume  est  annexée  la  pièce  ori- 
ginale suivante,  avec  cachet  :  «  Nos  frater  Balthasar  d'Avila,  totius  Minimorum 
«  ordinis  sancti  Francisci  de  Paula  generalis,  dilecto  in  Domino  reverendo  adni. 
«  palri  Emanueli  Maignan,  ejusdem  institut!  in  nostra  Aquitanie  provincia  me- 
"  ritissimo  provinciali,  salutem.  Tanta  est  fama  doctrine  taleque  nomen  i-^' 
«  adm.  palris  Jacobi  Lacombe,  pie,  ut  speramus,  in  Domino  quiescentis,  ut 
"jure  merito  opéra  illius  lypis  mandari  desideremus.  Quapropter,  H"  adm. , 
«  paternitati  vestre  committimus  omnem  diligentiam  adhibere  ad  decorem 
«sacrre  religionis  nostre,  ut  illa  examinentur  a  duobus  sacrœ  théologie  pro- 
«  fessoribus,  a  quibus  rite  approbala  statim  suc  laborc  et  industria  prodeant 
•1  in  lucem.  Sic  exoplamus,  omnem  ei  potestatem  et  authoritatem  ad  id  exe- 
"  quenduin  harum  virtute  imperlientes.  In  quorum  fidem,  etc.  Datum  Neapoli, 
«die  tertia  mensisjunii,  anno  iG53.  -  {Signé)  :  Fr.  Balthasar  d'Avila,  gene- 
•  ralis  Minimorum.  »  Nous  n'avons  pas  trouvé  d'autres  renseignements  sur  ce 
P.  Lacombe,  et  il  ne  paraît  pas  qu'aucune  suite  ait  été  donnée  à  ce  projet  de 
publication. 

Reliure  et  provenance  comme  ci-dessus. 

359.  (I,  296.)  -  Sermons  pour  le  carême,  au  nombre  de  20.  -  Com- 
mencement du  premier  :  «  In  die  purificationis  B.  M.  V.  -Postquam 
«  impleti  sunt  dies,  etc.  Luc,  2  capit.  Madame,  c'estoit  une  loy 
«  exactement  observée  parmy  les  Juifs  de  présenter  à  Dieu  les  pre- 
«  miers  nés  et  les  aynés  de  chaque  famille ...» 

Papier;  hauteur,  235  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  247. 

300.   (Il,  86  ".)  -  Recueil  anonyme  de  sermons.  Au  milieu  du  volume , 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  203 

entre  les  pages  4^7  et  4A8,  on  a  intercalé  une  double  table  des 
versets  de  la  Bible ,  pris  pour  texte  par  le  prédicateur,  rangés  suc- 
cessivement par  livres  des  deux  Testaments  et  par  ordre  alpha- 
bétique du  premier  mot. 

Papier;  46i  pages,  plus  38  non  numérotées  pouria  table;  hauteur,  i4i  mil- 
limètres; xvii°  siècle. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  438. 

N"  361-362.  (II,  126.)-  Recueil  de  sermons  en  deux  volumes,  dont  le 
tome  I  contient  a 8  et  le  tome  II  26  sermons.  Le  tome  I  comprend 
un  Dominicale,  le  tome  II  un  Qaadragesimale.  Certaines  parties  du 
recueil  paraissent  autographes. 

Papier;  hauteur,  355  millimètres;  xvii''  siècle.  Ecriture  de  plusieurs  mains. 
Reliure  molle,  en  parchemin. 

363.  (C.  37.)  -  Sermons  pour  tous  les  jours  de  l'Avent.  —  En  tête,  un 
morceau  intitulé  :  «  De  la  transformation  de  l'homme  en  Jésus- 
<■  Christ.  »  En  tout,  28  sermons. 

Papier;  ^79  pages;  hauteur,  •2l^  millimètres;  xvn°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

364.  (I,  63.)  -  Recueil  d'anciens  canons  et  de  décrétales.  Ce  manu- 
scrit est  semblable,  sauf  certaines  différences  de  détail,  à  la  collec- 
tion conservée  à  la  bibhothèque  d'Albi,  mss.  n.  2;  cette  dernière 
a  été  étudiée  par  Maassen,  Geschichte  der  Qaellen  und  der  Liierafur 
des  canonischen  Rechts  im  Abendlande;  Grâtz,  1870,  in-8°,  I,  ôga- 
6o3.  Un  fac-similé  du  manuscrit  de  Toulouse  a  été  publié  par 
Schulte,  lier  Gallicum,  Wien,  j868,  in-8°. 

1 .  Concile  de  Nicée.  Le  comnaencement  manque  jusqu'aux  mots 
suivants  du  cinquième  canon  :  (Fol.  9  et  2-3  a)  «  congregatis  pro- 
«  vinciae  discutiantur.  »  Fin  :  «  placuit  sanclo  concilio  stantes  Domino 
«  vola  persolvere.  -  Expliciunt  canones  Niceni  concilii.  Et  subscrip- 
«  serunt  cccxvui ,  qui  in  eodem  conciho  convenerunt.  »  Traduction 
de  Denys  le  Petit. 

2.  «Incipiunt  regulae  Constantinopolitanœ  snb  Theudosio  im- 


204  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  peratore.  "  -  Commencement:  (Fol.  3b-ha)  «  Hœc  definitiones 
«  expositse  sunt  ab  episcopis  cl  .  .  .  »  Fin  :  «  deducta  esse  videantur.  » 
Traduction  qui  parait  différer  de  celle  dite  d'Isidorus  Mercator. 

3.  "  Expositio  fidei  cl  sanctorum,  qui  Constantinopolim  congre- 
•<  gati  sunt.  »  -  Commencement:  (Fol.  hab)  «  Credimus  in  uniun 
«  Deum  patrem  omnipotentem,  factorem  caeli  et.  .  .  »  Fin  :  «  futuri 
Il  saeculi.  Amen.  Explicit  coucilium  Constantinopolitanum.  »  Concile 
de  38i. 

4.  «  Incipiunt  regulae  ecclesiasticœ  promulgatœ  a  Calcedonense 
«  sancto  concilie.  »  -  Commencement:  (Fol.  4  6-7  «)  «  De  canonibus 
«  uniuscujusque  concilii  régulas  sanctorum  ...»  Fin  :  «  si  vero  laici , 
«  anathematizentur.  Explicit  textus  concilii  Calcedonensis.  »  Concile 
de  451. 

5.  «  Incipit  constitutio  et  fides  ejusdem  concilii.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  yaè,  lab,  gab)  «yEthius,  archediaconus  Constanti- 
«  nopoli,  legit  sancta.  .  .  »  Fin  :  «  erit  in  potestate  episcopi.  » 

6.  «  Incipiunt  canones  Serdicenses.  »  -  Commencement  :  (Fol. 
9  6-10  a)  «  Hosius  episcopus  d.  inportunitates .  .  .  »  Fin:  «  Expli- 
«  ciunt  canones  concilii  Serdicenses.»  -  Entre  les  articles  6  et  7, 
lacune.  Fragment  commençant  à  l'article  VII  de  ce  concile. 

7.  «Incipiunt  canones  concilii  Cartaginensis.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  ioa-i4.a)  «  Post  subscriptionem  gloriosissimorum 
«  imperatorum  Honori  XII  et  Theodosi  VIII  Augusti ...»  Fin  : 
«  transactis  temporibus  Aurili  Cartaginensis  episcopi  celebrata.  « 
Concile  de  Aig- 

8.  «  Canones  Nicheni  secundi  ' .  »  -  Commencement  :  (Fol.  1 4  a- 
18  a)  «  Quod  nihil  de  Ipponiense  concilio  sit.  .  .  »  Fin  :  «  nec  in 
«  fmem  ei  dandam  communionem.  » 

9.  «  Incipiimt  canones  Niceni  tricentorum  decem  et  octo  epi- 
«  scoporum,  scripti  in  urbe  Roma  de  exemplaribus  sancti  episcopi 
"Innocenti,  excepta  {sic)  de  canonibus  Nichenis.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  186-20  a)  «  Statuunt  praeterea  observandum  esse .  .  .  ' 

'   Dans  le  manuscrit  d'Albi  il  y  a  III  (Maassen,  ut  supm,  TigS). 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  205 

Fin  :  «  atque  eadem  servabitur.  »  C'est  la  version  que  Rufin  a  fait 
entrer  au  livre  II,  c.  6,  de  son  histoire  ecclésiastique. 

1 0.  «  Capt.  de  supra  scriptis  canonibus,  id  est  Nichenis,  trecen- 
«  torum  decem  etocto  episcoporum.  »  —  Commencement  :  (Fol.  20a- 
21b)  «  Osius  episcopus  d.  et  hoc  necessarium.  .  .  »  Fin  :  «  quœ  per 
«  nos  directœ  sunt.  »  Suite  de  l'article  précédent. 

11.  «  Incipit  exenipla  ab  omni  concilio  Africanoruin  ad  Bone- 
«  fatio  urbis  Romœ  episcopum  per  Faustinum  episcopum ,  Philyp- 
«  pvun  et  Asellum  presbiteros  legatos  ecclesiae  Romanae  directa.  »  - 
Commencement  :  (Fol.  216-32  b)  «  Domino  beatissimo  et  honorabili 
«  fratri ...  «  Fin  :  «  Theodosio  Augusto  VII  et  Palladio  consulibus.  » 
Voyez  Labbe,  II,  c.  iSgS;  la  lettre,  telle  qu'elle  est  datée  dans  le 
manuscrit,  est  de  l'année  /ii6,  mais  le  pape  Boniface  I"  ne  fut  élu 
qu'en  ^18  (Jaffé,  Rcgesta,  p.  29). 

12.  Concile  d'Arles.  -  Commencement  :  (Fol.  22  6-2  3  a)  «  Do- 
«  mino  sanctissimo  fratri Silvestro  coetus sescentorum  episcoporum, 
«  qui  adunati  fuerunt  in  oppido  Arelatensi ...»  Fin  :  «  locum  se 
«  transferre  voluerint  deponantur.  «Labbe,  Concilia, l,  1427-1429, 
moins  le  chapitre  xxii  de  l'imprimé. 

i3.  «  Incipiunt  capitula  de  canonibus  Gallicanis.  «-Commence- 
ment :  (Fol.  2  3  6-24  b)  «  Domino  sanctissimo  fratri  Silvestro  coetus 
«  episcoporum ,  qui  adunati  fuerunt  in  oppido  Arelatensi ...»  Fin  : 
«  apud  ecclesiam  Arelatensium ,  sub  die  iiii  idus  iulias,  Gratiano 
«  quarto ,  Aequitio  considibus.  »  A  la  marge ,  d'une  main  du  ix*  siècle  : 
«  Tituli  canonum  Arelatensium  secundi.  «  Année  374. 

i4-  Concile  de  Valence.  -  Lettre  du  concile  aux  évêques  des 
Gaules.  —  Commencement  :  (Fol.  2  4  6-2  0  a)  «  Dileclissimis  fratribus 
'<  per  Gallias  et  quinque  provinciis  constitutis  episcopis  Fœdagius , 
o  Emerius.  .  .  «  Fin:  «  divina  vos  pietas  in  aeternum  prolegat,  fratres 
«  dilectissimi.  Explicit.  »  A  la  marge ,  de  la  même  main  que  plus  haut  : 
«  Tituli  canonum  Regiensium  provintie  Arelatensis  secundi.  «  Année 
374;  Labbe,  II,  904-906. 

1 5.  Lettre  au  clergé  et  au  peuple  de  Fréjiis.  —  Commencement  : 
(Fol.  20  ai)  «  Dilectissimis  fratribus  clero  et  plèbe  Foroiuliensium 


206  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Fœdagius . . .  Quamvis  ea  benedictus  frater  noster  Concordius ...» 
Fin  :  «  protegat,  fratres  dilectissimi.  »  Labbe,  II,  906-907. 

1 6.  «  Conslitutio  sanctç  synodi  habitœ  in  civitate  Reius.  «-Com- 
mencement :  (Foi.  25i-26i)  <■  Cum  in  volunlate  Domini  apud 
«  Regensium  ecclesiam ...»  Fin  :  «  omni  animositate  quœsissent. 
"  Explicit.  »  Laljbe,  III,  ce.  1  28A-1  288  ;  de  l'an  h3g. 

17.  «  Incipit  synodus  Arelatensis  secunda.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  2  6  0-290)  «  I.  Ordinari  a  [sic)  diaconatus  ac  sacerdotii  officium 
«  neofetum ...»  Fin  :  «  sibi  aestiment  vindicandum.  Explicit  synodus 
«féliciter.  »  Labbe,  IV,  ce.  1010-1017:  année  4 A3  ou  452. 

1 8.  Lettre  de  l'évêque  de  Lyon  à  son  clergé.  -  Commencement  : 
(Fol.  2906)  c(  Dominis  devictissimis  fratribus  ac  filiis  universis 
"  clericis  honoratis  ac  possessoribus  territurii  nostri ,  Viuenliolus 
«  episcopus  Lugdunensis ...»  Fin  :  «  proposita  sub  die  mi  idus 
«  mensis  iiii,  Acapeto  cons.  »  Publié  par  Hardouin,  Conciles,  V,  709- 
710,  d'après  le  présent  manuscrit.  Année  617. 

1 9.  (Fol.  29  6-3 1  a)  "  Innocentius  Exoperio  episcopo  Tholosano. 
»  Consolenti  tibi ,  frater  carissime ...»  Fin  :  «  Datum  x  kalendas  mar- 
«  tias,  Stilicone  et  Antimio  viris  clarissimis  consulibus.  »  A  la  marge, 
de  la  même  main  que  plus  haut  (n.  1  3)  :  «  Sequitur  decretale  Inno- 
«  centii  pap§.  »  JaflTé,  Regesta,  n.  90. 

20.  •  Innocentius  Rufo,  Eusebio,  Eustasio,  Claudio.  .  .  «-Com- 
mencement :  (Fol.  3 1  a)  «  Eos  qui  [vi]duas  accepisse  suggeruntur 
«  uxores.  .  .  »  Fin  :  n  et  si  repperti  fuerint  removere.  »  Fragment  de 
la  lettre  de  S.  Innocent  I"  aux  évêqucs  de  Macédoine  ;  Jaffé,  n.  1 00. 

2  1 .  <i  Zosimus  Isicio  episcopo  Salonitano.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  3 1  6-32  b)  «  Exegit  dilectio  tua  prœceptum  ...»  Fin  :  «  Datum 
«  viiii  kalendas  martias,  dominis  nostris  Honorio  Xll  et  Theodosio 
«  VIII  Aug.  consulibus.  »  A  la  marge ,  de  la  même  main  que  plus 
haut  :  «  Decretum  Zosimi  papç.  »  JafFé,  n.  i3i. 

22.  Décret  sur  les  limites  des  paroisses  ou  diocèses.  -  Commen- 
cement :  (Fol.  32  6)  «  Hinc  passim  numerus  popularitas  etiam ...» 
Fin  :  «  interdictum  totiens  usurpatur.  » 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  207 

23.  (Fol.  Sa  6-34  a)  «  Gœlestinus  iiniversis  episcopis  per  Apu- 
«liatn  et  Calabriam  constitutis,  ut  nullus  de  laicis  ad  episcopatuni 
«  audeat  adspirare ...»  Fin  :  «  Datum  xii  kal.  aug. ,  Flaviis  illu.  Flo- 
«  rentino  et  Diunisio  viris  clarissimis  consolibus.  »  JafTé,  n.  i5/i. 

24-  «  Inclpit  epistola  decretalis  sancti  Syrici  urbis  Romœ.  .  .  » 
~  Commencement:  (Fol.  34a-36a)  «  Syricus  episcopus  Hymerio 
«  episcopo  Tarraconense.  De  his  vero  non  incongrua ...»  Fin  : 
«  laica  tantum  communione  concessa.  »  Jaffé,  n.  65. 

25.  (Fol.  36a-37a)  «  Innocentius  Victricio  episcopo  Rotoma- 
"  gensi.  Etsi  tibi,  frater  carissime,  pro  merito  et  honore ...»  Fin  : 
«  Datum  XV  kalendas  martias,  Honorio  Aug.  VI  et  Aristhinio  viro 
«  clarissimo  consolibus.  »  Jaffé,  n.  85. 

26.  «  Dilectissimo  fratri  Paulino  Damasus.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  37  6-4oa)  «  Eos  quoque  qui  de  ecclesiis  ad  ecclosiam  migra- 
«  verimt.  .  .  »  Fin  :  «  et  duritiam  sequi  videamur.  »  Jaffé,  n.  5 7. 

27.  «Ex  canonibus  Urbicanis'.  »  -  Commencement  :  (Fol.  l^oab) 
«  Quaesitum  etiam  est  super  hiis.  .  .  »  Fin  :  «  exercetur  auctoritas, 
«  erit  dictatur.  »  Extrait  de  la  lettre  de  S.  Innocent  à  S.  Exupère  ; 
voir  plus  haut,  n.   19. 

28.  o  Innocentius  Innocentio  {aliisque  xiv)  episcopis  Mache- 
«  donibus  et  diachonibus.  »  -  Commencement  :  (Fol.  4o  6-45  a) 
«Magna  me  gratulatio  habuit.  .  .  »  Fin:  «Datum  id.  decembris, 
>■  Flaviis  Constantio  viro  clarissimo  conss.  »  A  la  marge,  comme  plus 
haut:  «Item  Innocentii  ad  Innocentium.  »  Jaffé,  n.  100. 

29.  «  Incipiunt  décréta  papœ  Leonis.  »  -  Commencement  :  (Fol. 
45 a-46 a)  «  Léo  universis  episcopis.  .  .  Ut  nobis gratulationem .  .  .  » 
Fin  :  «  Datum  nu  kal.  febru. ,  Tbeodosio  viro  clarissimo  conss.  » 
Jaffé,  n.  i83,  avec  la  date  du  3o  janvier  444- 

30.  «  Incipit  de  conlessione  verae  fidei  et  ostentatione  sacrae  com- 
«  munionis  elpcrsequutione  adversanli veritati.  «-Commencement: 
(Fol.  46a-52  6)  «Deprecamur  mansueludinem  vestram,  piissimi 
«  imperatores  Valentiniane    et  Theodosi ...»   Fin  :  ><  Marcellinus 

'   Les  articles  19  à  26  de  notre  manuscrit  sont  désignés  par  la  table  du  manuscrit 
d'Albi  sou»  le  titre  de  Canones  Urbicuni  (Maassen,  0.  l.,  696-597). 


208  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  presbiter  obtulit  epistula.  »  Lettre  des  prêtres  Marcellinus  et 
Fausliniis  aux  empereurs  Valentinien  et  Théodose  II.  (Sirmond, 
0pp.  Varia,  Venet.,  I,  187  et  sqq. ;  Maassen,  0.  /. ,  p.  353.) 

3i.  Concile  de  Cartilage.  —Commencement:  (Fol.  52^-33  6) 
«  Incipit  brevis  stalutorum.  -  Ut  lectores  populum  non  salulent ...» 
Fin  :  «  hoc  omnes  subscripserunt  qui  huic  concilio  adfuerunt.  Ex- 
«  plicit  concilium  apud  Carthagine  cçlebraturi.  »  Année  397;  com- 
parer avec  Labbe,  II,  ce.  1  167-1  1  78. 

32.  Concile  de  Rome.  -  Commencement  :  (Foi.  53  i-55  b)  «  In- 
<i  cipit  concilium .  .  .  per  tractatus  sancti  Syrici  pa|)œ  urbis  Romae 
«  per  Africam .  .  .  »  Fin  :  «  Datum  Romae,  in  concilio  episcoporum 
«  Lxxx,sub  die  viii  idus  ianuar. ,  post  conss.  Archadi  Aug.  et  Battonis 
»  Aug.  const.  «  Année  386  ;  voir  Baronius,  ad  an.  386,  II  et  III,  et 
Labbe,  II,  c.  io35. 

33.  «  De  synodo  Grangensi  haec  autem  scripsemus.  «  -  Commen- 
cement :  (Fol.  55  6-56  a)  «  Non  abscondentes  eos  qui  in  ecclesiam 
(I  Dei ...»  Fin  :  «  praeceptis  in  ecclesiam  fieri  exhortamus.  Explicit 
(1  concilium  Grangensem.  »  Fragment  de  la  traduction  de  Denys  le 
Petit. 

34.  (Fol.  56a-57  6)  «De  his  qui  se  abscidunt  vel  qui  seipsos 
«  eunuchos  faciunt ...»  Fin  :  «  observari  debent.  Finiunt  décréta 
«  concilii  Nicheni.  »  Extraits  du  premier  concile  de  Nicée. 

35.  "  ExcanonibusValentinensis.  «-Commencement:  (F'ol. 576- 
58  a)  «  Transactis  Valentiœ  omnibus.  .  .  »  Fin  :  «  Ego  Orbanus  fra- 
«  ter  vester  opto  vos  in  Christo  valere.  »  Concile  de  374;  Labbe, 
II,  ce.  904-906. 

36.  (Fol.  58a-59  6)  «  Sancta  synodus  quœ  conuenit  in  urbem 
«  Taurinatium ,  die  x  kalendas  octobr.,  fratribus  dilectissimis  per 
«  Gallias  et  quinque  provincias  constitutis.  Cum  ad  postulationem 
«  provinciarum  Galliœ.  .  .  »  Fin  :  «  habeat  quando  voluerit  rela- 
«  xare.  (Fol.  Sçfb)  Suit  le  décret  du  même  concile  contre  le  prêtre 
Exuperantius.  Concile  de  4oi,  préface  et  canons  i-v;  Labbe,  II, 
ce.  1 1 55-1  1  57;  Maassen,  0.  /. ,  598. 

37.  «  Innocentius  universis  episcopis  in  Toletana  synodo  consti- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  209 

«  tiitis.  .  .  »  -  Commencement  :  (Fol.  ôg  è-63  a)  «  Saepe  me  et  ni- 
«  mia  congerit  cura.  .  .  »  Fin  :  «  simt  instituta,  et  alia  manu,  bene- 
«valete,  fratres  carissimi.  Expllcit.  »  Jaffé,  n.  8g. 

38.  «  Constitutiones  Ebredimensis  ecclesiae.  «  -  Commencement  : 
(Fol.  63  a -65  a)  «  Ante  omnia  maturç  visum  est  consulendmii 
«  quia ...»  Fin  :  «  interfui  et  subscripsi  vita  ipsius.  Explicit.  Amen.  » 
Canons  vu  et  vni  du  concile  de  Riez  de  h^Q,  avec  les  souscrip- 
tions des  évêques. 

39.  »  Arelatensis  secundi.  »  -  Commencement  :  (Fol.  65  6)  «  No- 
«  vatianum  in  communionem  recipi  non  debere ...»  Fin  :  «  oblatio 
«  illius  recipiatur.  »  Extraits  du  concile  de  453,  canons  ix  à  xn; 
Labbe ,  IV,  1012. 

40.  «  De  s)Tiodo  quae  in  Aurasico  terretxirio  caelebrata  simt.  »  - 
Commencement  :  (Fol.  65  6-66  a)  «Si  quis  clericorum  religionis 
«nigutia.  .  .  »  Fin  :  «  removeantur  officio.  »  Canons  xxxi,  xxxii, 
XXXIV  et  XLV  du  concile  précédent. 

4 1 .  "Ex  canonibus  Agatensis.  »  -  Commencement  :  (Fol.  66  a- 

67  6)  «  Id  etiam  ad  custodiendam  vitam Fin  :  «  Optimus  dia- 

«  conus  missus  a  domino  meo  Leonino  episcopo.  »  Extraits  du  con- 
cile de  5o6;  canons  x-xlvi. 

42.  «  Dilectissimis  fratribus  universis  episcopis  in  Viennensium 
«  provinciam  constitutis  Léo.  »  -  Commencement  :  (Fol.  67  6-72  a) 
«  Divinœ  cultum  religionis...  »  Fin:  «vos  incolomes  custodiat, 
«  fratres  carissimi.  Explicit.  »  Jaffé,  n.  i85. 

43.  «  Dilectissimis  fratribus  Leontium,  Verano ,  Victuro  episcopis 
B  Hilarus  papa.  «-Commencement  :  (Fol.  72  ab)  «  Movemur  ratione 
«justitiae  quaelibet.  .  .  »  Fin  :  «vos  incolomes  custodire  dignetur.  » 
Jaffé,  n.  337. 

44.  «  Dileclissimo  fratri  Paulino  Damasus.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  726-740)  «  Per  ipsum  lilium  meum  Vitalem.  .  .  »  Fin  :  «ut 
«  aeternam  adlingere  mereamur  ad  vitam.  »  Jaffé,  n.  67. 

45.  «Incipit  tractatus  sancti  Augustini  ad  conpetcntes  [corr. 
*  conjugatos).  »  -  Commencement  :  (Fol.  74  «6)  «  Audite,  karissimi , 

MU(.  DES  BIBL. VII.  «7 


210  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  membra  Christi  et  raatris  catholicae  filii.  .  .  «Fin:  «  quarum  finis 
«  ad  inleritum  ducit.  »  Sermon  892  ,  S  9  ;  Migne,  Patrol.  lai.,  XXXIX, 
c.  1  7  10. 

4.6.  Concile  d'Arles.  -  Commencement  :  (Fol.  ']^  b-']5  a)  «  Cum 
«  in  voluntate  Dei  ad  dedlcationem  basiiicae  Sanctae  Mariae  in  Arela- 
.1  tensi  civitate .  .  .  <>  Fin  :  «  a  dorano  meo  Johanne  episcopo  con- 
n  sensi  et  subscripsi.  Explicit  féliciter.  Amen.»  Concile  de  oaA; 
voir  plus  bas,  n.  Sa  ;  Labbe,  IV,  1622-1633. 

47.  Concile  d'Orléans.  -  Commencement  :  (Fol.  76  6-80  b)  «  Cmn 
«  in  Aurilianensi  urbe  unanimiter  in  Cbristo  sancta  adfuissit  con- 
«  gregatio  sacerdotmn ...»  Fin  :  «  Theodebaude  episcopo  Lixobinae 
«  civitatis  sub.  Expl.  can.  Aurilianens.  »  Troisième  concile,  de  l'an 
5/1 1  ;  Labbe,  V,  2gà-Soh- 

48.  «  Ex  canonibus  Cartaginens.  episcoporum  ccxiiii.  «  -  Com- 
mencement: (Fol.  806-82  a)  «  I.  Ut  diaconus  in  convento  presbite- 
n  roruni  interrogatus  loquatur.  .  .  »  Fin  :  «  recurral  ad  synodum.  » 
Titres  de  87  canons  du  concile  de  898;  voir  Labbe,  II,  ce.  i2o3 
et  suiv. 

49.  «  Incipit  synodus  Africanae  episcoporum  ducentorum  quat- 
«  tuordecem.  »  -  Commencement  du  préambule  :  (Fol.  82  a-83  a) 
«  Statuta  ecclesiae  anliqua.  Qui  episcopus. . .  »  Fin  :  «  sed  bis  patrum 
«  definitionibus  adquiescat.  »  -  Suivent  64  canons  (Fol.  83  a-85  a). 
Même  concile  que  ci-dessus;  voir  ibid.,  ce.  i  198  et  suiv. 

50.  "  Titulus  de  synodo  Vasensi  apud  Auspicium  episcopum.» 
-  Qommencement  :  (Fol.  85  ai)  «  I.  Placuit  prœterea  accusandi 
«  licentiam ...»  Fin  :  «  ecclesiastica  districtione  feriatur.  »  Concile 
de  442,  canons  vu  à  x;  Labbe,  III,  ce.  1 458- 1459. 

5 1 .  «  Tituli  ex  synodo  Agatensi.  »  -  Commencement  :  (Fol.  85  b- 
86A)  «  Ut  clericisqui  ecclesiaefurtumfaciunt .  .  .  »  Fin  :«  publiée  con- 
«  fundantur.  »  En  tout,  1  o  articles,  tires  des  actes  du  concile  de  5o6. 

52.  «Ex  constitutione  Arelatensi,  qui  ad  dedicationem  Sanctae 
«Mariae  convenerunt.  »  -  Commencement  :  (Fol.  86  i)  «Si  furte 
«  aliquis  clericorum  regulam  disciplina;.  .  .  »  Fin  :  «  Opilione  viro 
«  clarissimo  cons.  »  Concile  de  524;  voir  plus  liaut,xn.  46. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  211 

53.  «  Vasensis  titulum.  »  -  Commencement  :  (Fol.  86  6)  «Hoc 
«placuit  omnes  presbiteri  qui  sunt.  .  .  »  -  Fin  :  «  conjugium  non 
«  negetur.  »  Concile  de  Ô29,  canon  i;  Labbe,  IV,  ce.  1679-1680. 

54.  «  Ex  canonibus  Arverna.  »  -  Commencement  :  (Fol.   86  b- 

87  a)  «Placuit  etiam  ut  sacrum  quis.  .  .  »  Fin  :  «  communione 
«  pellatur.  »  Concile  de  Clennont  de  535,  canon  ii;  Labbe,  IV, 
c.  1804. 

55.  «Ex  canonibus  Vasensis.  »  -  Commencement  :  (Fol.  87a- 

88  a)  «  I.  Qui  oblationes  defunctorum  ...»  Fin  :  «  disciplinae  sub- 
«  versor  agnoscitur.  »  Extraits  du  concile  de  /ih2,  canons  iv-vi; 
Labbe,  III,  ce.  1457-1 458  (voir  plus  haut,  n.  5o). 

56.  «  Zozimus  universis  episcopis  per  Galbas.  .  .  »  —  Commen- 
cement :  (Fol.  88  ai)  «  Placuit  apostolicœ  sedi  ut  si  quis  ex  qualibet 
«  Galliarum  parte.  .  .  »  Fin  :  «  Datum  xi  kal.  april.,  Honorio  Aug.  X 
«  et  Constantino.  »  JafFé,  Regesta,  n.  1  23. 

57.  «  Dilectissimis  fratribus  Constantio,  Audentio,  Rustico.  .  . 
«  Léo.  »  -  Commencement  :  (Fol.  88  6-89  a)  «  Justa  et  rationabibs 
«  nobis  causa ...»  Fin  :  «  Datum  vu  kal.  septemb. ,  Asterio  et  Pro- 
"  togene  viris  clarissimis  consoles.  »  Jaffé ,  n.  2  1 3 . 

58.  «  Dilectissimo  fratri  Ravennio  Léo.»  -  Commencement  : 
(Fol.  89  ab)  «  Provectionem  dilectionis  tuae.  .  .  »  Fin  :  «  incolomem 
«  custodiat,  frater  carissime.  .  .  »  Jaffé,  n.  2i4- 

59.  Mémoire  au  pape  pour  l'église  d'Arles.  -  Commencement  : 
(Fol.  89  6-91  b)  «  Memores  quantum  honoris  et  revefentiae  beatis- 
«  sime  sedi  apostolicae ...»  Fin  :  «  per  nosmet  ipsos  actione  fun- 
«  getiur.  »  Lettre  des  évèques  de  la  province  d'Arles  au  pape  Léon  I", 
de  l'an  45o;  elle  a  été  puljliée  par  Baronius,  ad  an.  45o,  n.  4i- 

60.  «  Dilectissimis  fratribus  Constansiano .  .  .  Léo.  »  —  Commen- 
cement :  (Fol.  9 1  6-92  a)  «  Lectis  dilectionis  vestrœ  litteris,  quas  ad 
«  nos.  .  .  »  Fin  :  «  Data  m  nonas  maias,  Valentiniano  Aug.  VII  u. , 
«  Abieno  cons.  »  Jaffé,  n.  228. 

61.  «  Dilectissimo  fratri  Leontio  Helarus.  •  -  Commencement  : 

27. 


212  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(Fol.  92  ai)  «  Qualiter  contra  sedis  apostolicœ  veniens.  .  .  »  Fin  : 
«  Datum  VI  idus  octobr.,  Basilio  vc.  c.  »  Jaffé,  n.  33  1 . 

62.  «  Dilectissimis  fratribus  universis  episcopis  per  Gallias  con- 
«  sistentibus,  Symmachus.  »  -  Commencement:  (Fol.  926-93  a) 
«  Sedis  apostoiicae  nos  instituta  praedicanda.  .  .  »  Fin:  «  Datum  viii 
«  id.  novembr. ,  Probo  v.  c.  console.  »  Jaffé,  n.  478. 

63.  «  Dilectissimo  fratri  Cœsario  Symachus.  »  -  Commencement: 
(Fol.  93  a-94«)  «  Hortatur  nos  aequitaspostulationis.  .  .  »  Fin:  «  Da- 
'i  tum  viii  id.  novembris,  Probo  v.  c.  console.  »  Jaffé,  n.  ^77. 

64.  «  Dilectissimo  fratri  Caesario  Symmachus.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  94 «i)  «Qui  veneranda  patrum  statuta  custodit.  .  .  » 
Fin  :  «  Data  m  id.  iunias.  »  Jaffé,  n.  48 1. 

65.  «  Incipiunt  canones  Aurilianensis  secundi.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  94  6-1 00  è)  «  Cum  in  Dei  nom.  in  Aurilianense  urbe 
«  ad  synodalem  concilium  venissemus ...»  Fin  :  «  Ustratio  eccl. 
«  Cadurcina  episcopo  consensi.  Expl,  can.  Aurilianensis  secundi,  » 
Concile  de  538;  Labbe,  IV,  ce.  1780-1783. 

66.  «  Incipiunt  canones  Aurelianensis  tertii.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  ioia-io3  6)  «Ad  divinam  graliam  référendum  est  quando 
n  vota  principum  concordant ...»  Fin  :  «  qui  intraverant  veste  per- 
«  maneant  et  postmodum  secundum ...»  La  fin  manque ,  depuis 
le  milieu  du  canon  xix.  Concile  de  549;  Labbe,  V,  ce.  391-396. 

67.  Fragment  de  la  lettre  du  pape  S.  Léon  à  l'empereur  Léon, 
du  17  août  458  (Jaffé,  n.  3  18).  -  Premiers  mots:  (Fol.  io4«- 
106  b)  "  atque  animae  veritatem  tolum  dominum  Jhesum  Christum 
«  unius  adseret  esse  naturam ...»  Fin  :  «  et  in  forma  servi  etiam 
"  ipse  donavit.  » 

68.  «Incipiunt  capitula  sancti  Augustini,  quae  debent  puljlica 
«  voce  relegere  et  manu  propria  subscribcre  in  quibus  suspicio 
«est  quod  Manichei  sint.  »  -  Commencement:  (Fol.  1066-1076) 
«  I.  Qui  crédit  duas  esse  naturas  ingcnitas.  .  .  »  Fin  de  l'article  xiii  : 
«  a  domino  cœli  et  terrae  conditam  anathema  sit.  »  Ce  ti'aité  est  plus 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  213 

communément  attribué  au  manichéen  converti  Prosper  ;  il  est  dans 
Migne,  Patrol.  lat.,  LXV,  ce.  2  3-2  6. 

Parchemin;  107  feuillets;  hauteur,  Sôy,  largeur,  229  millimètres;  largeur 
de  la  ligne  écT-ite,  177  millimètres,  33  lignes  à  la  page;  viii"  siècle.  Ecriture 
onciale  avec  rubriques  en  rouge  pâle.  A  la  marge,  nombreuses  annotations, 
quelques-unes  de  l'époque  mérovingienne  (f.  74  et  suivants).  Chaque  pièce 
porte  un  numéro  d'ordre  ancien.  La  première  aujourd'hui  existante  corres- 
pondait au  n°  G. 

Reliure  du  xvii"  siècle ,  en  veau .  -  Augustins. 

N°  365.  (I,  9-)  -  Recueil  de  canons  et  de  décrétales,  qui  paraît  appar- 
tenir à  la  même  famille  fpie  le  manuscrit  latin  16897  (anc.  Na- 
varre 7)  de  la  Bibliothèque  Nationale,  du  xii^  siècle;  voir  à  ce  sujet 
Schulte,  Geschichte  des  catholischen  Kirchenrechts. 

I.  Vies  des  papes,  par  Anastase  le  Bibliothécaire ,  depuis  S.  Pierre 
jusqu'à  Adrien  I".  Mancpie  le  feuillet  1 .  —  Commencement  de  la  Vie 
de  Linus:  «  Linus  natus  Ytalus,  regionis  Tuscie,  pâtre  Herculano, 
«  sedit  annis  xi,  mens,  m,  dies  x.  .  .  » 

II.  (Fol.  4o)  Vers  attribués  à  Charlemagne  en  l'honneur 
d'Adrien  I"  : 

Hic  pater  ecclesie,  Rome  decus,  inclitus  auctor. .. 

En  tout,  3i  vers;  voyez  Migne,  Patrol.  lat.,  XVIII,  i35o. 

III.  Pseudo-Isidore.  -  Décrétales.  -  Composées  des  parties  sui- 
vantes; nous  renvoyons  à  l'édition  de  Hinschius,  Leipzig,  i853, 
in-8'  : 

i .  (Fol.  Ao  V  et  suivants)  «  Incipiimt  tituli  prefationis  sancti  Ysi- 
«  dori ...»  Table  des  décrets  jusqu'à  ceux  du  pape  Melchiade.  ^ 
Commencement:  (Fol.  45-i4o)  »  In  nomine  d.  nostri  Jesu  Christi. 
«  Incipit  prefatio  sancti  Ysidori  libri  hujus,  cujus  bec  sunt  capitula, 
«  quod  compellatur  a  multis  episcopis  et  reliquis  servis  Dei  canonum 
«  sententias  in  unum  colligere.  -  Isidorus  peccator,  servus  Christi. 
"  lectori  conservo  suo  et  parens  in  Domino  fidei  salutem.  Compel- 
«  lor  a  multis ...»  Fin  :  «  et  qui  emunt  tanquam  non  possidentes.  » 
-  Hinschius,  pp.  1  7-249- 


214  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2 .  Recueil  de  plusieurs  lettres  et  conciles  relatifs  principalement 
aux  affaires  de  l'église  d'Orient  : 

a.  (Fol.  lAo)  «Incipiunt  exemplaria  constituti  domini  Con- 
«  stantini  imperatoris.  De  fide  Constantini .  .  .  »  -Hinschius,  p.  a^g. 

6.  (Fol.  ihi)  «De  consignatione  septifoi-mis  Spiritus  Sancti 
«  adhibita  Constantino  per  Silvestrum  papam.  »  -  Hinschius,  p.  aS  i . 

c.  (Fol.  1  /ia  v°)  «  Incipiunt  décréta  quedam  ex  synodalihus  gestis 
«  sancti  Silvestri  pape.  «  -  Hinschius,  p.  /^.l^.g. 

d.  (Fol.  1^5)  «  Epistola  Athanasii  et  tmiversorum  Egyptiorum 
«  episcoporum  ad  Marcum,  sancte  Romane  sedis  papam.  »  -  Hin- 
schius, p.  45 1 . 

c.  (Fol.  i46v°)  «Incipiunt  décréta  Julii  pape,  de  fide  in  sacro 
«  Romano  tractata  concilio.  »  -  Hinschius,  p.  454- 

/.  (Fol.  \l\.']\")  «  Epistola  Julii  pape  omnibus  orientalibus  epi- 
"  scopis.  )'  -  Hinschius,  p.  456. 

Jf.  (Fol.  i/igv")  «Epistola  orientalium  Arrianorum  episcopo- 
«  rum  ad  Julium  papam.»  -  Hinschius,  p.  462.  —  (Fol.  loo) 
Réponse  du  pape;  Hinschius,  p.  464- 

h.  (Fol.  i54)  «Epistola  synodica  Athanasii,  Alexandrini  archi- 
«  episcopi ,  et  omnium  Egyptiorum  pontificum  de  vere  fidei  régula.  » 
-  Hinschius,  p.  474- 

i.  (Fol.  i54  v)  «  Incipiunt  décréta  Liberii  pape.  »  -  Hinschius, 
p.  476. 

j.  (Fol.  1 55  v°)  «  Incipit  epistola  Liberii  pape  ad  omnes  gene- 
«  raliter  episcopos.  »  -  Hinschius,  p.  494- 

k.  (Fol.  157)  «Epistola  Athanasii,  Alexandrini  pape,  el  om- 
«  nium  Egyptiorum  Felici  pape.  .  .  »  -  Hinschius,  p.  478.  -  (Fol. 
iSgv")  Réponse  du  pape  Félix;  Hinschius,  p.  484- 

/.  (Fol.  162)  «  Epistola  ejusdem  pape  Felicis  universis  prefatis 
*  episcopis.  »  -  Hinschius,  p.  49 1  • 

3.  (Fol.  165-339  v")  Nouvelle  collection  de  décrétales,  au 
nombre   de    179,  dont  la  table  occupe  les  feuillets   i63-i65  et 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  915 

qui  vont  du  pape  Damase  au  pape  S.  Grégoire  le  Grand.  -  Com- 
mencement :  «  Incipiunt  capitula  decretalium  venerabilium  aposto- 
K  licorum  sancte  Romane  ecclesie.  I.  Epistoia  Damasii  ad  Paulinuni 
«  Antiocenum  episcopum.  Per  fdium  meum  Vitalem.  .  .  »  -  Hin- 
schius,  pp.  498-788. 

4.  Recueil  particulier  de  lettres  de  S.  Grégoire  le  Grand,  en 
deux  parties  : 

a.  «  Hec  que  sequuntur  ex  epistolis  predicti  Gregorii  pape  per 
«  diversa  loca  sunt  excerpta ,  ac  primum  ex  epistoia  ejusdem  Secim- 
•<  dino  servo  Dei  recluso  directa.  »  -  Commencement  :  (Fol.  889  v°) 
n  In  extremum  epistole  requisisti ...» 

b.  Il  Sequentia  epistolarum  verba  de  diversis  locis  sunt  excerpta , 
«  prolixitatem  vero  vitantes,  capita  non  prenotavimus.  «  —  Commen- 
cement :  (Fol.  84o)  «  Ratio  nulla  permittit.  .  .  » 

5.  (Fol.  843  V)  «  Incipiunt  décréta  synodica  Martini  pape  contra 
"  Theodorum  et  Cyrum,  quondam  episcopos  ac  socios  eorum  here- 
»  ticos,  damnans  eos,  quod  unam  naturam  et  unam  voluntatem  atque 
«  operationem  in  fdio  asserebant.  .  .  » 

6.  (Fol.  345)  «  Incipiunt  constituta  secundi  Gregorii  pape  sub 
n  anathemate  interdicta.  »  -  Hinschius,  pp.  753-764. 

IV.  (Fol.  346  v°)  Canons  d'Angilramne. -Hinschius,  pp.  767- 
769- 

V.  Lettre  d'Isidore  de  Séville  à  Landefredus  de  Cordoue.  - 
Commencement:  (Fol.  349  ^")  "  Perlectis  sanctitatis  tue  litteris .  .  .  « 
Migne,  Patrol.  lai.,  LXXXIIl,  ce.  898-898. 

VI.  Du  même.  -  «  De  restaurandis  post  penitentiam  honoris  gra- 
«  dibus  clericis  in  corporali  facinore  lapsis.  »  -  Adressée  à  l'évéque 
Masonius;  commencement:  (Fol.  35o)  «Veniente  ad  nos  famulo 
«  vestro.  .  .  »  Migne,  ul  supra,  ce.  899-902.  Cette  lettre  est  de  l'an 
606. 

VII.  Ancienne  traduction  latine  des  premiers  conciles  œcumé- 
niques : 

1 .  (Fol.  35 1)  •  Nicenum  concilium.  »  Deux  préfaces,  le  symbole, 


216  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

puis  les  canons.  C'est  l'ancienne  traduction  attribuée  à  Isidore.  - 
Migne,  LXXXIV,  c.  91  et  suiv. 

2 .  (Fol.  35A  v°)  «  Incipit  fides  sancti  Gregorii  Majoris.  »  -  Migne, 
CXXX,  c.  261. 

3.  (Fol.  355)  «Incipit  synodus,  que  facta  est  Constantinopoli 
«  adversus  heresim  Macedonianam  ab  episcopis  numéro  cl,  sub 
«  Theodosio  majore,  Siagrio  et  Eucherio  consulibus,  era  ccccxviii.  » 
-  Migne,  CXXX,  c.  291. 

Ix.  (Fol.  356)  «  Incipit  translatio  primi  Ephesini  concilii.  -Trac- 
«  tatus  primus  beati  Cyrilli,  Alexandrini  episcopi,  de  incai-nacione 
Il  Domini,  ad  tocius  Egypti  monachos  contra  Nestorium,  Constanti- 
II  nopolitanum  episcopum.  »  -  Commencement  :  «  Venerunt  quidem 
Il  aliqui  eorum  qui  nobiscum  sunt ...  »  —  A  la  suite ,  série  de  lettres 
relatives  à  cette  affaire,  écrites  par  Nestorius,  Cyrille,  le  pape 
Célestin,  l'empereur  d'Orient,  Jean,  patriarche  d'Antioche. 

5.  (Fol.  37  1)  Il  Exemplar  monumentorum ,  que  gesta  sunt  in 
Il  Epheso  a  sancto  concilio  super  deposicione  Nestorii.  »  -  Voyez 
Labbe,  Concilia,  III,  c.  A4 5. 

6.  (Fol.  412)  Lettre  de  S.  Athanase  d'Alexandrie  à  Epictète 
de  Corinthe,  touchant  l'Incarnation.  -  Commencement  :  «  Ego  qui- 
«  dem  putabam  omne  vaniloquium  universorum ...» 

7.  (Fol.  4i4v")  Il  Incipit  epistola  paschalis  beati  Theophili, 
«  Alexandrini  episcopi ,  ad  totius  Egypti  episcopos.  »  -  Commence- 
ment :  Il  Sollempnitatis  auguste  sermo  divinus  de  celorum  regioni- 
«bus.  .  .  »  Traduction  de  S.  Jérôme.  -  Migne,  Patrol.  lat.,  XXII, 
c.  792. 

8.  (Fol.  Aigv")  Seconde  lettre  du  même.  -  Commencement  : 
Il  Cristum  Jesum,  dominmii  glorie,  fratres  karissimi,  rursum.  .  .  »  - 
Migne,  XXII,  c.  773. 

9.  (Fol.  423  V")  Troisième  lettre  du  même.  -  Commencement  : 
Il  Nunc  quoque  divina  sapiencia  nos ...»  -  Migne,  XXII,  c.  8 1 3. 

10.  (Fol.  42  7  V)  «Incipit  epistola  beati  leronimi  presbileri  ad 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  21Î 

«  beatiim  Theophiliini,  Alexandrie  urbis  episcopum.  »  -  Commen- 
cement :  «  Ex  eo  tempore ...»  —  Migne,  XXII,  c.  812. 

11.  (Fol.  A28)  «  Incipit  Calcedonensis  synodus.  »  Traduction 
d'Isidore  de  Séville;  Migne,  LXXXIV,  ce.  161-180. 

12.  (Fol.  4^2  v")  «  Incipiunt  capitula  sancti  quinti  concilii  Con- 
«  stantinopoli  celebrati  sub  Justiniano  augusto.  »  —  Commencement  : 
«  Si  quis  non  confitetnr  Patris  et  Filii  et  Spiritus  Sancti  unam  na- 
«  turam ...» 

1 3.  (Fol.  444  v°)  «  Que  secuntur  ex  Constantinopolitana  synodo 
«  sexta  snmpta  sunt.  »  -  Commencement  :  «  Nam  cum  leditur  fides 
«  parentum ...» 

VIII.  (Fol.  445)  «  Nomina  iindecim  regionimi,  continencium 
«  intra  se  provincias  cxm.  »  A  la  suite,  une  Notitia  civitatam  abrégée; 
la  Gaule  est  complète. 

IX.  (Fol.  446)  «Nomina  pontificum  sancte  Romane  ecclesie, 
•  et  quot  annis  vel  mensibus  seu  diebus  quisque  eorum  ibi  sedit.  » 
Les  derniers  noms  de  la  liste  sont  Johannes,  Marinus  et  Agapitus; 
elle  date  vraisemblablement  du  xi*  siècle. 

Vélin  ;  446  feuillets;  2  colonnes  ;  hauteur,  363  millimètres;  fin  du  xm"  siècle. 
Manque  le  feuillet  1.  Deux  mains  :  1°  feuillets  i-35o;  2°  feuillets  35i-446. 
Titre  courant.  Belle  écriture.  Miniatures  charmantes  avec  figures  aux  feuil- 
lets 35i,  356  et  428. 

Reliure  ancienne,  en  mauvais  état.  -  Dominicains. 

N°  366.  (III,  28.)  -  Gratien.  -  Décret.  -  En  tête,  table  et  sommaire 
des  titres  des  quatre  livres.  -  Au  commencement  du  xiv*  siècle ,  on  a 
écrit  sur  les  marges  le  commentaire  de  Barthélemi  de  Brescia  (mort 
en  1  25o),  dont  voici  le  commencement  :  «  Humanum  genus.  In  no- 
«  mine  Domini  noslri  Jesu  Christi.  Quoniam  novis  supervenientibus 
«causis,  novis  etiam  remediis  succurrendum,  idcirco  ego  Bartho- 
«  lomeus  Brissiensis,  confidens  de  magnificcnciaCreatoris,  appara- 
«  tum  Decretorum  duxi  in  melius  relbrmandum,  non  dctrahendo 
«  aliquid ...  »  Ce  commentaire  a  été  imprimé  plusieurs  fois,  notam- 
ment à  Paris,  i58i,  in-folio;  voyez  aussi  Hain,  Repertorium ,  I , 

UUI.  DES  BIBL. TH.  38 


•218  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

3471  w,  a/472,  2^73.  -  Outre  ce  commentaire,  notre  manuscrit 
contient  quelques  gloses  interlinéaires  du  Xlii*  siècle  et  des  addi- 
tions marginales  du  xv'^. 

Parchemin;  270  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,36o  miiliniètres;  xm"  siècle. 
Lettres  ornées,  rouges,  bleues  et  vertes;  des  lettres  plus  richement  ornées 
ont  été  enlevées;  on  remarque  un  tableau  des  filiations  canoniques,  en  rouge, 
avec  une  cariatide  accroupie,  soutenant  le  tableau,  d'un  bon  style.  Le  com- 
mentaire a  été  probablement  écrit  par  une  main  italienne;  lettres  initiales 
fort  curieuses,  rehaussées  de  jaune  et  accompagnées  de  grotesques.  Le  relieur 
a  entamé  le  bord  des  feuillets.  —  A  la  fin  du  Graticn,  la  note  suivante  :  Qai 
scripsit  hune  Ubrum  collocetur  in  Paradisum.  -  A  la  fin  du  volume  quelques 
notes  du  xv'=  siècle,  sans  intérêt,  sauf  les  suivantes  :  «  Ego  P.  Bertoins,  cano- 
•  nicus  Vasatensis,  emi  istud  Decretum  de  exsecutione  domini  P.  Santii. 
'{Signé)  Bertoins.»  -  Suit  une  note  du  11  mai  i46o,  écrite  par  un  certain 
Th.  Leymerie  (Leymaria),  qui  passa  sa  thèse  de  docteur  ce  jour  même,  devant 
Bernard  André,  évêquc  de  Lectoure,  et  Pierre  Bonald,  évéque  de  Sarlat.  —  Au 
verso  du  dernier  feuillet,  d'une  main  du  xv"  siècle,  le  nom  suivant  :  Larencias 
de  Chimesino,  Mimatensis  diocesis,  et  tableau  de  la  filiation  canonique  jusqu'au 
4'"°  degré. 

Reliure  du  xvn" siècle,  en  veau.  —  Augustins. 


N"  367.  (I,  3i.)  —  Même  ouvrage,  avec  le  commentaire  de  Barthélemi 
de  Brescia,  indiqué  au  volume  précédent,  plus  différentes  notes 
marginales  et  des  additions  interlinéaires  postérieures.  -  En  tête, 
d'une  main  du  xv^  siècle ,  table  des  chapitres  du  Décret. 

Parchemin;  26^  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  378  millimètres.  L'écriture 
du  Décret  est  du  xnf  siècle,  le  commentaire  a  été  transcrit  au  xiv"  siècle. 
Lettres  ornées  et  dessinées. 

Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

368.  (1,  36.)  -  Anciennes  collections  de  Dccrétales.  Nous  lenvoyons 
à  l'édition  d' Augustinus ,  Paris,  Cramoisy,  1609,  in-folio.  Chaque 
collection  est  accompagnée  de  commentaires,  dont  nous  donnons 
les  premiers  mots. 

1.  Bernard,  prévôt  de  Pavie.  —  «  Incipit  hreviarium  B.  prepositi 
«  extravagancium  Papiencium,  >'  -  Commencement  :  «Juste  judi- 
«  cate,  fiiii  hominum,  et  nolite  judicare  secundum  faciem  ...»  Au- 
gustinus, pp.  I  -1  49.  -  Sur  les  marges,  conmientaire  perpétuel,  dont 
voici  les  premiers  mots  :  »  Jnsfe  jadicale,  filii. , .  Formavit  Dominus 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  219 

«  hominem  ad  ymaginem  et  similitudinem  suam.  .  .  «  L'éditeur, 
plus  haut  cité,  dit  que  ce  commentaire  est  attribué  suivant  les  ma- 
nuscrits à  Vincent,  à  Alain,  à  Tancrède,  à  Roger  ou  à  Laurent. 

2.  Jean  de  Galles.  -  Autre  collection.  -  Commencement  :  «  De 
«  constitutionibus.  Preterea  de  lege  illa  vel  errore ,  quem  tuos  cives 
»  asseris  statuisse,  videlicet.  .  .  »  Augustinus,  pp.  i5o-225. -Com- 
mentatem-s  :  Hugues,  évêque  de  Ferrare,  Bernard,  giand-ai'chi- 
diacre  de  Coraposlelle.  Premiers  mots  du  commentaire  :  «  Preterea. 
«  Hoc  capitulum  decisum  est  de  lege,  lege  a  ligando,  quia  sallem ...» 
En  têle  de  cette  collection,  table  des  chapitres,  à  la  fin  de  laquelle 
on  trouve  des  maximes  de  droit,  comme  celle-ci  :  «Frigidus.  Ma- 
«  leficiatus  si  ad  secundas  nuptias  convolaverit,  compellendus  est  ad 
«  primam  uxorem  redire ,  quia  secundum  matrimonium  non  valet. 
«-  Maleficiatus  vero  si  ad  secundas  nupcias  convolaverit,  bene 
«  tenet  secundum  matrimonimn ,  ut  habetur  in  illo  canone  Sorciu' 
«  rias;  »  des  vers  satiriques,  exemple  : 

Hec  tria  nîgrorum  consumunt  res  monachorum, 
Renés  et  venter  et  pocula  sumpta  fréquenter. 

3.  Autre  collection  anonyme,  renfermant  en  5  livres  les  Décré- 
tales  des  six  dernières  années  d'Innocent  III  et  le  concile  de  Latran 
de  1  2  1  5.  Voyez  Schulte,  Lehrhuch  des  calholischen  Kirchenrechls .  .  . 
édition  de  i868,  p.  28.  -Commencement:  «  Firmiter  credimus 
«  et  simpliciter  confitenmr,  quod  unus  solus  est  verus  Deus  eter- 
«nus.  .  .  »  Augustinus,  pp.  739-796. Les  gloses, peu  nombreuses, 
semblent  extraites  du  commentaire  donné  par  l'édition  précitée 
(p.  797  etsuiv.),  notamment  celle  du  livre  P^  titre  II,  cap.  i,  com- 
mençant par  ces  mots  :  «  Nec  enim  per  famam  nec  alio  modo  hoc 
«  emm .  .  .  »  En  tête,  table,  axiomes  juridiques  et  définitions, 
quelques-unes  en  vers,  comme  plus  haut. 

4-  Bernard,  grand-archidiacre  de  Compostelle.  — Décrétales  des 
douze  premières  années  d'Innocent  III.  -  Commencement  :  «  Devo- 
«  cioni  vestre  insinualione  prescntium  innotescat  decrctales  epistolas 
"  a  dileclo  filio  nostro  magistro  P.  subdiacono  et  notario  no.stro ...» 
Augustinus,  pp.  2a6-/»3o.  Commentaire  perpétuel  de  Tancrède  de 

38. 


220  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Bologne ,  commençant  par  l'histoire  des  collections  qui  précèdent  et 
des  compilations  de  Gilbert  et  d'Alain.  Premiers  mots  :  «  Post  com- 
«  pilationem  decretorum  factam  a  Gratiano ,  multas  a  Romana  curia 
«  décrétâtes.  ..  »  A  la  lin,  on  lit  :  «  Explicit  summa  terciarum  decre- 
«talium,  de  apparatu  magistri  Tancredi.  » 

Vélin;  217  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  362  millimèlres;  milieu  du 
xiii"  siècle.  Titre  courant.  Les  commentaires  occupent  les  quatre  marges,  qui 
sont  très  larges.  Quelques  lettres  ornées;  la  première  ligne  de  chaque  para- 
graphe est  en  grandes  lettres  grêles,  de  couleur.  A  la  dernière  compilation, 
l'angle  externe  supérieur  a  été  rongé  par  un  rat;  le  commentaire  seul  en  a 
souffert.  Au  dernier  feuillet,  ces  mots,  d'une  main  du  xiv"  ou  du  xv'  siècle  : 
Detur  pro  vmjlorenis. 

Cartonnage  moderne.  -  Ancien  gS  (a  appartenu  à  Colbert,  évêque  de  Mont- 
pellier). 

N"  369.   (III,  166.)  -Recueil  : 

1 .  Raimond  de  Penafort.  -  Décrétales  de  Grégoire  IX.  -  Com- 
mencement :  «  Rex  pacificus  pia  miseratione  disposuit  sibi  subditos 
«  fore  pudicos,  pacilicos  et  modestos,  set  effrenata.  .  .  » 

2.  Extraits  du  concile  de  Lyon  de  i2  4d-  -  Commencement  : 
(Fol.  35  v')  «  Innocentius  IIII"'  in  concilio  Lugdunensi.  Cum  in 
«  multis  articulis  infinitas  reprobetur,  provide  duximus  ut  per  gene- 
«  ralem  clausuram ...»  C'est  la  première  des  1  7  constitutions  du 
concile;  voyez  Mansi,  Concilia,  XXIII,  619. 

3.  Raimond  de  Penafort.  —  «  Summula.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  36  v")  «  Quoniam,  ut  ait  Jeronimus,  secunda  post  naufragium 
«  tabida  est  culpam  sirapliciter  confiteri ...» 

4.  Du  même.  -  «  Summa  de  matrimonio.  »  —  Commencement  : 
(Fol.  96)  «Quoniam  fréquenter  in  foro  penitenciali  dubitationes 
«  circa  matrimonium,  immo  etiam  quasi  perplexitates .  .  .  »  La  table 
suit  le  prologue. 

5.  Recueil  de  thèmes  à  l'usage  des  prédicateurs,  divisé  en  trois 
parties,  correspondantes  aux  trois  vertus  suivantes  •.justitia,fortiiado 
et  prudentia. 

a.  7ui/jcia.- Commencement:  (Fol.  1  o5  v°)«  DicileiilieSyon,  etc. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  221 

.  Mat.,  XXI,  et  2"  Th.,  IX,  q.  d.  Deus  pater.  0  vos,  prophète  et 
«  predicatores ,  dicite  fihe  Syon  et  ecclesie  mihtanti,  fihe  trium- 
«  phanti  vel  unicuique  fîdeh  anime.  .  .  »  En  tout  4 7  distinctions. 

b.  Fortitado.  -  Commencement  :  (Fol.  127)  «  Nemo  potest  duo- 
«  bus  dominis  servire,  scihcet  invicem  discrepantibus ,  ut  et  Domi- 
«  nus  et  dyabolus ...» 

c.  Prudentia.  -  Commencement  :  (Fol.  i/i3)  «  Simile  est  regnum 
«  celorum  homini  patrifamilias ,  qui  exiit  primo  mane  conducere 
.<  operarios  in  vineana  suam.  .  .  Mat.,  xx.  Sumpta  similitudine  ope- 
«  rariorum  in  vineis,  signifîcat.  .  .  «  Cette  dernière  partie  a  8 1  cha- 
pitres. 

Vélin;  226  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  160 millimètres;  première  moitié 
du  xm°  siècle.  Ecriture  extrêmement  fine  et  très  régulière.  Lettres  ornées.  Titre 
courant  en  rouge. 

Reliure  en  basane,  avec  fermoirs  en  cuivre,  sur  lesquels  est  figuré  un  agneau 
mystique  dans  une  gloire,  portant  une  bannière  chargée  d'une  croix.  -  Domi- 


nicains. 


N"  370.  (I,  54.)  -  Henri  de  Suze,  cardinal  d'Ostie.  -  Summa  aurea 
super  V  libros  Decretalium.  -  Le  manuscrit  ne  contient  que  les 
livres  III  et  IV.  -  Commencement  du  livre  III  :  «  De  vita  et  hones- 
•  tate  clericorum.  -  Intelligite,  insipientes  in  clero,  quoniam  si 
«  juste  judicaveritis  vosmet  ipsos  non  despicietis,  set  honestati  vite 
0  vacabitis ...»  —  Commencement  du  livre  IV  :  «  Hec  nunc  os  de 
«  ossibus  meis  et  caro  de  carne  mea,  et  propter  hoc  relinquet  homo 
«  patrem  et  matrem  et  adherebit  uxori  sue ...»  -  Nombreuses 
annotations  marginales ,  écrites  par  un  clerc  de  Toulouse  au  xiv'^  et 
au  XV*  siècle.  -  Imprimé  souvent,  notamment  à  Bâle,  i573,  in- 
folio. 

Parchemin;  i5i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  362  millimètres;  commen- 
cement du  xiv"  siècle.  Aucune  ornementation.  Titre  courant. 

Reliure  ancienne,  délabrée.  En  garde,  fragments  d'un  manuscrit  du  xii"  s°, 
renfermant  des  anecdotes  relatives  à  un  philosophe  de  fantiquité,  qui  n'est 
point  nommé,  et  d'un  manuscrit  du  Digeste  de  la  même  époque.  -  Domini- 
cains (?). 

371.   (C.  33.)  -  Thomassin.  -  j .  «  Paratitla  in  quinque  libros  Deere- 


•222  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  talium  Gregorii  noni.  »  —  Comnaencement  :  «  Lt  quis  perfectam 
«  juris  canonici  notitiam  habere  possil ...» 

2 .  "  Des  institutions  au  droit  François.  »  —  Commencement  :  «  Sous 
'  le  nom  de  di'oit  François,  on  comprend  partie  du  droit  canon  et 
«  du  droit  romain ...»  L'auteur  inconnu  cite  les  ordonnances  de 
1667;  l'ouvrage  a  dû  être  écrit  vers  1675. 

Papier;  36 1  et  bSg  pages;  hauteur,  221  millimètres;  x\n'  siècle.  Écriture 
d'une  seule  main. 

Cartonné.  —  Don  de  Loménie  de  Brienae  (a  appartenu  à  Colbert,  évêque  de 
Montpellier). 

N"  372.  (I,  253.)  —  «  Remarques  sur  les  Décrétalles.  »  -Dans  la  préface, 
l'auteur  anonyme  annonce  qu'il  emploie  les  travaux  de  Fagnani  ;  les 
commentaires  de  ce  dernier  ont  paru  en  1661.  Le  manuscrit  ne 
contient  que  les  remarques  sur  les  Grégoriennes. 

Papier  ;  hauteur,  228  millimètres  ;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  417. 

373.  (L  224^.)-  Geoffroi  de  Trani.  -  Summa  in  Decretales.  -  Com- 
mencement :  «  Glosamm  diversitas  InteUigenciam  textus  nonnun- 
«  quam  obtenebrat,  et  dum  per  eas  inFra  et  supra  discurritur, 
'i  studentis  distrahitur  animus,  hebetatur  ingenium,  et  quasi  laberin- 
"  thum  lector  ingressus  et  piscis  inter  recia  provolutus ...»  Fin  : 
«  quod  non  omnes,  qui  summam  habituri  srmt,  habeant  apparatum 

-  «  et  propterea  malui  repcti  quam  déesse.  -  Gloria  sit  Cliristo,  de 
«  cujus  munere  sisto.  Amen,  Deo  gracias.  »  Sur  les  éditions  de  cet 
ouvrage  antérieures  à  i5oo,  voyez  Hain,  Repertorium ,  II,  iSÔgS- 
1  56oi. 

Parchemin;  2  48  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2 13  millimètres;  xiv" siècle. 
En  tête,  plusieurs  écussons  et  une  petite  miniature  aujourd'hui  efTacés. 
Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

374.  (III,  60.)  -  Commentaire  sur  les  Grégoriennes,  attribué  à  Ber- 
nard de  Parme  par  le  manuscrit  261  de  Charleville  et  par  les 
manuscrits  633  et  63A  de  Douai  {Catalogue  yénéral,  V,  661,  et 
VI,  38o).  -  Commencement  :  «  Rex  pacificus.  Premissa  salutatione 
«  sic  pone  casum  in  ista  constitutione  :  Rex  pacificus  et  Dominas  nosier 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  223 

«  Jhesus  Christus  pia  sua  miseralione ...  «  Le  commentaire  se  pour- 
suit jusqu'à  la  fin  du  livre  V;  manquent  la  fin  du  livre  I*'  et  le  com- 
mencement du  livre  II,  la  fin  du  livre  II  et  le  commencement  du 
livre  III.  A  la  fin,  la  note  suivante,  de  la  même  main  que  le  corps 
du  manuscrit  :  «  Isti  casus  sunt  mey  Thés.  Nempnc  [?],  collegiati 
«  in  venerabili  coUegio  de  Pelegryno,  civitatisCaturci,  annoDomini 
«  millésime  cccc  lxxix",  secunda  [die]  mensis  medi  {sic).  »  A  la 
suite,  fragments  d'hymnes  et  d'antiennes,  de  la  même  main.  En 
tète  de  chaque  livre,  table  des  titres;  à  la  fin  du  volume,  table 
partielle  de  tout  l'ouvrage. 

Papier;  282  feuillets;  2  colonnes;  longues  lignes;  hauteur,  290  millimètres; 
année  1^79.  Aucun  ornement,  sauf  des  lettres  en  rouge,  au  commencement 
de  chaque  alinéa. 

Reliure  ancienne,  mai  conservée;  en  garde,  fragment  d'une  Bible  du  xn"  s. 
—  Ancien  io5. 

N"  375.  (III,  Ô9.)  -  Recueil  d'opuscules  juridiques  : 

1 .  Fragment  d'un  commentaire  sur  les  Décrétales  de  Gré- 
goire IX.  —  9  feuillets. 

3.  Commentaire  anonyme  sur  ces  mêmes  Décrétales,  dont  voici 
le  commencement  :  «  Gregorias.  Que  sit  materia  in  hoc  libro  dicit 
»  Hostiensis:  sanctorum  patrum  precepta  et  décréta,  epistole  secun- 
"  dum  omnes ...»  —  i  09  feuillets. 

3.  «  Incipiunt  reportationes  super  vi*°fibro  Decretallium  in  Dei 
«Domine  et  Vii^inis  gloriose,  secundum  dominum  Johannem  de 
«  Maus,  priorem  Sancti  Genii  propc  Lectoram,  decretorum  eximium 
«  doctorem.  »  -  Commencement  :  «  Ad  laudem ,  gloriam  et  honorem 
«  summe  et  individue  Trinitatis,  Patris  et  Filii  et  Spiritus  Sancti, 
«amen.  Quamquam  insufficienteni  me  cognoscam,  nisi  adsit  auxi- 
«  lium  divinum ...»  Les  articles  2  et  3  semblent  des  notes  prises 
à  un  cours  d'université,  peut-être  à  Cahors.  -  106  feuillets. 

4.  «  De  regulis  juris  riibrica  ad  secundum  que  qucritur.  Scien- 
«  dum  quod  Jo.  Mo.  circa  istud  in  Dec.  cupienles,  in  fine ...»  Court 
fragment  d'un  feuillet. 


224  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

5.  «In  glosa  H,  in  fine,  dicit  Hostiensis,  quod  tribunal  proprie 
«est  magnorum  judicum.  .  .  »  Fragment  dune  page. 

6 .  Questionnaire  siu-  les  Décrétales  :  «  Quid  dicatur  primum  De- 
«crelum?  —  Respondeo  :  Decretum  dicitur  a  decerno,  decernis. 
«  Unde  primum  Decretum  est.  .  .  »  Une  page. 

7.  «  Sequitur  forma  articulandi  et  positiones  faciendi,  que 
«  quasi ...»  Fragment  de  4  feuillets. 

Papier;  280  feuillets;  2  colonnes  et  longues  lignes;  hauteur,  3oo  milli- 
mètres; xiv°  siècle.  Plusieurs  mains.  Les  morceaux  1,  4,  5,  6,  7,  sont  des 
fragments  de  manuscrits  plus  étendus. 

Dérelié.  En  garde,  fragment  d'un  manuscrit  juridique  du  xm'  siècle,  à  2  co- 
lonnes. -  Ancien  i52. 

N"  376.  (I,  3 1 3.) -Recueil  : 

1 .  Copie  du  livre  imprimé  sous  ce  titre  :  «  Apparâtus  solennis 
«  reverendi  domini  Nicolai  Siculi ,  quondam  Maniacensis  abbatis  ac 
«  denuo  arcbiepiscopi  Panormitani  in  Clementinas .  .  .  Veneunt  Par- 
«  rhisiis  ab  Engleberto  et  Joanne  de  Marnef,  commorantibus  sub 
«  signo  Pellicani.  mcccccxx.  » 

2.  Matières  bénéficiales  et  canoniques;  recueil  de  textes  français 
et  latins  sur  diverses  matières  :  élection,  présenlation ,  nomination, 
concordat,  etc. 

3.  "  Brevis  relatio  eorum  quœ  in  18  conciliis  generalibus  con- 

«  tigere.  » 

Papier;  1 85  pages;  hauteur,  1 60  millimètres  ;  xvm' siècle. 
Reliure  en  veau.  —  Ancien  444- 

377.  (I,  i35.)  -  Recueil  de  plusieurs  opuscules  de  droit  canon  : 

1 .  Jean  André.  -  «  Summa  brevissima  super  quarto  Decretalium , 
«  composita  per  Jo.  Andrée.  »  -  Commencement  :  «  Cbristi  nomine 
«  invocato  seu  noraen  invocans,  ad  honorera  ipsius  et  reverendis- 
«  simi  patris  mai  domini  G.,  Bononiensis  archidiaconi ,  qui  divinam 
«  potentiam  imitatus,  me  de  nichilo  fecit  aliquid.  .  .  ego  Jobannes 
«  Andrée ,  parvus  decretorum  doctor ...  »  A  la  fin  :  «  Explicit  appa- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  225 

«  ratus  domini  Jo.  Andrée  super  arborem  consanguinitatis  et  affi- 
«  nitatis.  »  Le  folio  i  est  occupé  par  un  tableau  de  la  filiation  cano- 
nique. 

2.  Martin  Garcia.  -  «  Quo  modo  studens  se  débet  habere  circa 
«  studium,  sequiturutlaboranti  in  studio  facile  sit  comodum  scientie 
0  facile  invenire.  »  —  Commencement  :  (Fol.  i  i)  «  Hec  sunt  igitiir, 
«que  de  modis  studendi  brevissime  collegi  ego  Martinus  Garcie, 
"  legum  doctor,  et  ipsa  naturali  experientia  notavi  ad  comodum 
»  et  utilitatem  nobilis  et  potentis  viri  domini  nostri  domini  Mi- 
«  chaelisAlbinyana,  studentis  inutroque  jure  ybidem,  anno  Domini 
"  millesimo  ccc°  xcvin",  que  si  ipse ...»  -  On  trouve  à  la  suite  des 
proverbes  ainsi  intitulés  :  Nota  hic  septem  gênera  stultorum;  nota 
alla  septem  \^generd\  rasticitalum;  septem  sunt  tarbancia  civitatem. 

3.  (Fol.  1  2  v°)  «  Ista  que  sequuntur  ponit  Petrus  de  Braco  super 
<i  cap.  extraere  de  fora  competenti  de  materia  salvagardie.  Hic  fit 
«  mencio  de  proteccione,  quod  idem  est  quod  salvagardia.  »  A  la 
fin,  les  vers  suivants  : 

Prendetz  mi  la  testa  d'un  moto. 

De  très  chivetz  que  après  demoro, 

D'una  letissa  et  d'un  var. 

Et  d'un  juzieu  per  acabar  : 

En  aquel  temps  fu  lo  gai  près 

Per  Iheupart  et  a  Bordeu  mes, 

Lo  xvin  jorn  de  setembre. 

Per  so  vuclh  que  a  tôt  home  membre. 

Il  faut  traduire  ce  logogriphe  ainsi  :  18  septembre  mccclvi ,  date 
de  la  prise  de  Jean  II  par  le  Prince  Noir  à  Poitiers;  voir  dans  les 
Mémoires  de  l'Académie  des  Sciences  de  Toulouse,  III,  3  (iS^?), 
pp.  324-332,  un  article  de  M.  le  D'  Noulet,  où  sont  publiés  plu- 
sieurs chronogrammes  analogues,  tirés  des  manuscrits  de  l'Aca- 
démie des  jeux  Floraux  à  Toulouse. 

4.  «  Practica  secundum  usum  et  consuctudinem  curiarum  eccle- 

«  siasticarum  et  secularium  civitatis  Tholose.  »  -  Commencement  : 

(Fol.  i5)  •  Sequitur  usus  sive  doctrina  practice,  quam  observare 

«  debent  advocati  in  decisionibus  causarum ...» 

MAX.  DES  BiBL.  —  VII.  ag 


226  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

5.  «Incipit  extractus  florum,  ex  dictis  apparatus  doniini  Inno- 
«  centii  quarti  super  Decretalium  volumen ,  per  dominum  Nicholaum 
«de  Cavilla,  Januensem,  sacrl  palacii  audilorem,  compositus  et 
«  slilo  singulari  compilatus.  »  -  Commencement  :  (Fol.  3i)  »  Quia 
«labilis  est  hominum  memoria,  idcirco  ego  Nicbolaus  de  Cavilla, 
«  Januensis  diocesis,  domini  nostri  pape  capellanus.  .  .  » 

6.  (Fol.  4^3)  Table  sommaire  des  opinions  personnelles  émises 
par  le  pape  Innocent  IV  dans  son  Apparaias. 

7.  «  De  cautelis  advocatorum.  »  -  Commencement  :  (Fol.  43  \°) 
«  Primo  exigat  advocatus  cautus,  ut  querat  a  clientulo.  .  .  » 

8.  (Foi.  45  v°)  Question  de  droit.  -  «  Utrum  pretextu  debiti 
«  possit  denegari  restitucio  comodati.  » 

9.  Hélie  de  Mayne.  -  (Fol.  46  v°)  Question  De  accasacionibus. 

10.  «  Practica  juris  utriusque  reverendissimi  domini  Johannis 
«  Diaconi.  »  -  Commencement  :  (Fol.  4?)  «  Quia  divisio  prodest  ad 
»  multa,  utnotatur  glo.  ordi.  in  prohemio  Justiniani.  .  .  » 

1 1 .  «  Declaratio  statuti  querelle  super  novis  dyssaysinis.  »  - 
Commencement  :  (FoL  82  v°)  «  Querele  super  novis  dissaysinis 
«  non  veniant  in  Parlamento ..."  Nombreuses  notes  marginales. 
Imprimé  en  i484,  à  Toulouse,  in-4°,  gothique  [Calai.  Mac-Carthy , 
n.  1  364;  D' Desbarreaux-Bernard,  Élablissement  de  l'imprimerie  dans 
la  province  de  Languedoc,  p.  344)- 

12.  «Remédia  quibus  judex  uti  potest,  collecta  per  dominum 
«  cardinalem  de  Prato.  »  -  Commencement  :  (Fol.  90)  «  Et  primo 
«  quia  potest  pignorare ...» 

1  3.  «  De  differentia  et  heredum  calitate.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  95)  «Tractatum  istum  pone,  tabellio,  signaculum.  .  .  » 

i4.  (Foi.  95  V)  <- Stilus  bajuli  ressorti  de  Caturco.  »  Quelques 
lignes. 

1 5.  «  Practica  et  usus  appellationum ,  que  in  curiis  Tholo.se  pro- 
«sequuntur.  «  -  Commencement:  (Fol.  96)  «  Nonnulli  circa  prac- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  227 

«  ticam  juvenes  et  novelli ...»  L'auteur  anonyme  dit  qu'il  a  mis  à 
profit  les  conseils  de  Raimond  de  Sabanaco,  professeur  de  droit  et 
juge  royal  des  appeaux  dans  la  sénéchaussée  de  Toulouse  et  d'Al- 
bigeois. Nombreuses  notes  marginales. 

1  6.  (Fol.  1  lo)  «  Ista  dubia  fuerunt  composita  per  d,  Johannem 
«  Corcerii,  licenciatum  in  legibus,  officialem  Tholose.  «Contient  en 
tout  lià&  décisions;  c'est'  ce  qu'on  appelle  les  Decisiones  capellœ 
Tholosanœ.  Elles  ont  été  publiées  maintes  fois,  dès  le  commence- 
ment du  xv!""  siècle  (voir  Brimet,  II,  556),  et  chaque  fois  avec 
de  nombreuses  additions  et  des  commentaires.  L'ouvrage  date  du 
commencement  du  xv"  siècle. 

Papier;  i54  feuillets;  2  colonnes  et  longues  lignes;  hauteur,  Sgo  millimè- 
tres; xv°  et  xvf  siècles.  Plusieurs  mains. -Sur  un  feuillet  de  garde,  nombreuses 
notes  manuscrites,  dont  la  plupart  sont  sans  intérêt;  il  faut  pourtant  mention- 
ner deux  notes,  datées  du  2^  mai  i448  et  du  6  juillet  i466,  relatives  à  des 
phénomènes  naturels,  observés  à  Cahors;  quelques  vers  en  provençal  sur 
YAgnus  Dei  et  une  énigme  dont  voici  la  transcription  exacte  :  «Je  viserez 
«  hyens  morir  hun  mort,  -  que  après  sa  mort  ne  fu  my  à  mort,  -  il  vist  en- 
•  coura  et  s'il  est  mort,  -  tout  se  he je  veu  après  ma  mort.  » 

Reliure  ancienne.  En  garde,  copie  d'une  bulle  de  Benoît  XIII,  dont  la  date 
a  disparu,  concédant  à  Asiorgius  de  Molendino  une  cure  du  diocèse  de  Béziers, 
et  bulle  originale  de  Martin  V,  du  26  avril  i423,  donnant  à  Hélie  Carême 
[Kadragesime],  prêtre  du  diocèse  de  Périgueux,  plusieurs  bénéfices.  -  An- 
cien 92. 

N»  378.  (III,  A.)  -  «Incipit  Inventarium  juris  canonici,  tam  textuum 
«  quam  glosarum,  compilatum  per  Berengarium,  episcopum  Biter- 
«  rensem.  »  -  Commencement  et  fin  de  la  dédicace  :  «  Patri  suo  ac 
"  domino  reverendo  domino  G. ,  Dei  providencia  Ebredenensi  ar- 
«  chiepiscopo,  Berengarius,  miseracione  divina  episcopus  Biterren- 
«  sis,  salutem  in  eo  qui  est  omnium  vera  salus.  Deus  cujus  provi- 
«  dencia.  .  .  Datum  in  domo  nostra  de  Civereto,  anno  Nativitatis 
«  Christi  millesimo  ccc°,  die  dominica  post  festum  Assumpcionis 
«  béate  Marie.  »  -  Ouvrage  de  Bércnger  Frédol,  évèque  de  Béziers 
de  1295  à  i323.  (Voyez  D.  Vaissete,  Histoire  générale  de  Languedoc, 
nouvelle  édition,  IV,  266-267.)  L'archevêque  d'Embrun  men- 
tionné ici  est  Guillaume  de  Mandagout  (1296-132  i).-Cet  ouvrage 
est  un  répertoire  rangé  par  ordre  alphabétique  des  matières  el 


228  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

des  noms  propres,  d'Aaron  k  Zizanïa.  En  tête,  table  des  articles. 
Quelques  corrections  d'une  autre  main.  —  Fin  :  «  de  testamento 
<i  Christi,  de  re  judeorum  (corr.  judiciaria)  secundum  Innocentium 
«  apostoiice.  Explicit  Inventarium  juris  canonici.  Deo  gratias.  »  L'ar- 
ticle Zizania  manque;  comparez  avec  le  manuscrit  i5/ii5  de  la 
Bibliothèque  Nationale,  f.  209  c. 

Parchemin;  26/i  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  36o  millimètres;  commen- 
cement du  xiv°  siècle.  Lettres  ornées. 

Reliure  ancienne.  En  garde,  fragments  d'un  traité  de  philosophie  du 
xni°  siècle.  -  Dominicains. 


N"  379.  (I,  3oi.)  -Recueil: 

1 .  Raimond  de  Penafort.  —  Summa.  —  Commencement  :  «  De 
«  symonia.  Quoniam  inter  crimina  ecclesiastica  symoniaca  heresis 
Cl  optinet  primum  locum ...» 

2.  Du  même.  -  «  Simmia  de  matrimonio.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  65)  «Quoniam  in  foro  penitentiali  fréquenter  dubitationes 
«  circa  matrimonimu  necnon ...» 

3.  (Fol.  76)  «  Summula  contra  hereticos,  quod  unus  est  Deus, 
«  naturaliter  solus ,  omnipotens ,  eternus ,  solus  creator  et  factor.  » 
En  38  chapitres;  écrite  contre  les  Manichéens.  L'auteur  nous  en 
est  inconnu;  l'ouvrage  ressemble  fort  à  la  petite  somme  qui  ter- 
mine le  manuscrit  latin  1  3 1 5 1  de  la  Bibliothèque  Nationale. 

4.  Geoffroy  de  Trani.  -  «  Incipit  summa  Gauffridi  abbreviata, 
n  ubi  maxime  tanguntur  ea  que  in  summa  de  casibus  sunt  obmissa 
«  vel  aliter  dicta.  »  -  Commencement  :  (Fol.  82)1'  Postquam  Deus 
"  formavit  hominem  ad  ymaginem  et  similitudinem  suam ,  .  .  « 

5.  Pierre  Lombard.  -  (Fol.  1  i3)  «  Sententiarum  libri  IllI.  " 

Vélin;  35o  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  184  millimètres;  xm"  siècle.  Le 
n"  5  est  d'une  autre  main.  Jolie  écriture  très  fine  et  très  régulière.  Titre  cou- 
rant, lettres  de  couleur.  Notes  marginales  des  xiv'  et  xv'  siècles. 

Reliure  ancienne  en  bois  avec  basane;  jadis  enchaîné.  -  Dominicains. 

380.   (I,  57.) -Traité  de  droit  canonique,  écrit  par  un  Frère  mi- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  229 

neur;  nous  n'avons  que  les  deux  derniers  livres  (III  et  IV).  - 
Commencement  du  livre  III:  «  Incipit  liber  III  de  deliclis  et  pénis 
«  consequentibus  ex  peccatis.  —  Quicumque  totam  legem  observa- 
«  verit  ofFenderitque  in  uno,  lactus  est  omnium  reus.  Jacobi  II;  de 
«  Pe.  di.  V,  Defleat.  Quia  in  uno  peccato  mortali  est  factus  omnium 
«  reus  quoad  vitam  etemam ...»  Le  premier  titre  est  De  sentencia 
excommunicationis  a  jure.  —  Commencement  du  livre  IV  :  «  Incipit 
«  liber  IIII""  de  jurisdiccione  omnium  judicum,  de  processu  judicio- 
«  rum.  —  Judices  et  magistros  constitues  in  omnibus  portis  tuis,  ut 
«  judicent  populum  justo  judicio,  nec  in  alteram  partem  déclinent. 
«  Deut.  XVI  cap.  Quod  dictum  est  de  delictis  et  pénis  delinquencium, 
«  dicendum  est  de  judicibus ...»  Le  premier  titre  est  intitulé  De 
tare.  -  A  la  fin  de  l'ouvrage ,  la  note  suivante  :  «  Ego  N. ,  rogatus  a 
«pluribus,  presens  opus  compila vi,  licet  multa  babuerim  contraria 
«  pr opter  infirmitates  et  alia,  ac  me  distrinxerint  ardua  negotia  et 
«  diversa,  adjutorio  tamen  illius  in  quem  speravi,  meritis  béate 
«  virginis  Marie  ac  beati  Francisci  confessons  n.  [sic)  operis  con- 
■  summavi,  a  quo  expecto  mihi  premium  reddi,  cui  laux  [sic)  et 
«  gloria  per  omnia  secula  seculorum.  Amen.  »  A  la  fin ,  table  des 
titres  des  quatre  livres;  le  premier  en  a  88,  le  deuxième  43,  le 
troisième  6i  et  le  quatrième  Sa.  Suit  une  table  alphabétique  des 
matières,  qui  va  jusqu'au  mot  lis.  La  fin  manque  aujourd'hui. 

Parchemin;  2^9  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  336  millimètres;  xiv''  siècle. 
Quelques  lettres  ornées'.  Titre  courant. 

Reliure  du  xvn"  siècle,  en  veau.  —  Augustins. 

N"  381.  (I,  1 16.)  -  Jean  de  Fribourg,  dit  le  Lecteur.  «  Summa  confes- 
•  sorum ,  compilata  a  firatre  Johanne  Lectore ,  ordinis  Predicatorum.  » 
—  Le  premier  feuillet,  où  se  trouvait  sans  doute  une  miniature,  a 
aujourd'hui  disparu;  nous  n'avons  plus  que  la  fin  du  prologue.  Suit 
la  table  des  titres  des  quatre  livres.  -  Commencement  et  fin  de  l'ou- 
vrage :  «  Quoniam  inter  ecclesiastica  crimina  symoniaca  heresis  opti- 
«  net  prîmum  locum .  .  .  tam  de  penitenliis  quani  de  matrimoniis 
i>  hic  conclusit,  cui  est  honor  in  secula  seculorum,  amen.  -  Explicit 
«  tractatus  de  matrimonio,  et  finitur  per  consequens  quasi  in  cfua- 
«  tuer  libros  distincla  tota  Summa  confessorum.  «  -  Suivent  :  1°  une 


230  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

concordance  de  la  présente  somme  et  de  celle  de  frère  Raimond 
de  Penafort;  en  voici  le  commencement  :  «  Isti  simt  paragrafi  summe 
«  fratris  Raimundi  per  numerum,  secundum  quem  ut  plurimumin 
"  hac  Summa  confessorum  eorumdem  fit  assignacio.  .  .  »  -  2°  des 
extraits  du  Sexte,  renvoyant  à  la  somme  de  frère  Jean  :  n  Incipiunt 
«  statuta  Summe  confessorum  de  VI°  iibro  Decretalium  addita,  quo- 
«  niam  pertinere  videtur  ad  materiam  ejusdem  summe,  ac  sub 
Il  eisdem  titulis  et  numéro  questionum.  -  Prologus.  Ne  libri,  qui 
«  de  Summa  confessorum  jam  scripti  erant .  .  .  Explicit  compen- 
<i  diosa  colleccio  quorumdam  statutorum  ex  Sexto  Decretalium, 
«  addita  ad  Summam  confessorum.  Deo  gracias.  »  -  3"  la  table  de 
l'ouvrage  de  frère  Jean  :  «  Prologus  tabule.  In  hac  tabula  ubicmnque 
«  fit.  .  .  Explicit  tabula  super  Summam  confessorum.  Deo  gracias. 
«  Valete  in  Domino.  Subveniat  vobis  de  me.  »  -  Sur  cet  ouvrage  et 
son  auteiu",  voyez  Quétif  et  Echard  (I,  524-525),  qui  ne  paraissent 
pas  avoir  connu  notre  manuscrit.  Cette  somme  a  été  imprimée  dès 
1^76.  (Voyez  Hain,  Repertorium,  I,  n"^  7865  et  suiv.) 

Vélin;  609  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  292  millimètres;  xiv"^  siècle.  Belle 
exécution  ;  lettres  ornées  et  petites  miniatures  à  chacun  des  livres.  Titre  cou- 
rant. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

]N°  382.  (III,  ifi.)  -  Même  ouvrage;  en  plus,  deux  prologues,  dont 
voici  les  premiers  mots  :  «  Prologus  primus.  Nota  quod  lector  iste 
«  Johannes,  ante  compilationem  hujus  Summe  confessorum,  fecerat 
«  tabulam  super  Summam  Raimundi ...  »  -  «  Prologus  fratris  Johan- 
<'  nis  Lectoris  in  priorem  libellum  questionum  casualium.  Quo- 
«  niam  duljiorum  nova  cotidie  difficultas ...»  —  Vient  ensuite  la 
préface ,  qui  est  incomplète  dans  l'exemplaire  précédent  :  «  In- 
«  cipit  prologus  fratris  Johannis  Lectoris  in  Summa  confessorum. 
«  Saluti  animarum  et  proximorum  utilitati ...»  Suivent  la  table 
des  quatre  livres  de  l'ouvrage,  l'ouvrage  lui-même,  la  concordance 
de  cette  somme  avec  celle  de  frère  Raimond,  les  extraits  du  Sexte 
et  la  table  de  l'ouvrage,  enfin  les  mots  :  Explicit,  explicial,  ludere 
scriptor  eat.  -  Anime  fideliam  reqaiescant  in  pace. 

Parchemin;  3i5  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  370  millimètres;  xiv°  siècle. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  231 

Lettres  ornées;  titre  courant.  Au  premier  livre,  une  miniature  représentant 
un  moine  dans  une  chaire  faisant  une  leçon  à  d'autres  moines.  Le  premier 
feuillet  est  mutilé.  Nombreuses  annotations  du  temps  sur  les  marges. 

Reliure  usée;   en   garde,    2    feuillets  d'un    dictionnaire   de  la  Bible  du 
.\iv'=  siècle  (lettre  C).-  Franciscains. 

N°  383.  (III,  36.)  -  «  Bartholomeus  de  Sancto  Concordio.  -  Sumnia 
«  de  casibus  conscientie.  »  Au  commencement  manquent  les  articles 
abbas  et  abbatissa;  le  texte  ne  commence  qu'au  milieu  de  l'article 
absolvere.  Après  le  dernier  article,  zelas,  on  lit  la  note  suivante  : 
"  Consummattun  fuit  hoc  opus  in  civitate  Pysana,  anno  Domini 
«  M"  ccc°  xxxviii",  de  mense  decembris ,  tcmpore  sanctissimi  patris 
«  domini  Benedicti  pape  duodecimi.  »  -  Suit  la  table  des  articles, 
sur  trois  colonnes;  elle  est  terminée  par  les  mots  suivants  :  «  Expli- 
«  oit  tabula  ad  Summam  de  casibus  consciencie,  secundum  compi- 
«  lacionem  reverendi  patris  fratris  Bartholomei  de  Sancto  Concor- 
«  dio,  ordinis  fratris  [sic]  Predicatorum  de  Pisis.  »  -  A  la  suite, 
deux  tables  des  abréviations,  dont  suit  le  titre  :  «  Iste  sunt  declara- 
«  tiones  de  abreviaturis  sive  de  nominibus  doctorum  et  librorum, 
«  qui  in  bac  Siunma  confessorum  nominantur,  supponuntur  :  Ac. 
«  =  Accursius ...  -  Sunt  et  alie  breviature  de  rubricis  tam  Decre- 
«  taiium  quam  etiam  legum ,  que  scribuntur .  .  .  Finito  libro ,  sit 
«  laus  et  gloria  Christo.  »  -  Sur  cet  ouvrage,  voyez  Quétif  et  Échard, 
Scriplores  Prœdicatorum ,  I,  623-625.  Imprimé  plusieurs  fois  au  xv" 
siècle;  voir  Hain,  Reperlorium,  I,  n""  262^-2529. 

Parchemin;  i65  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3oo millimètres;  milieu  du 
XIV"  siècle. 

Reliure  en  veau,  du  xvii"  siècle.  -  Augustins. 

384.  (I,  239.)  -  1.  Jean,  moine  de  l'ordre  de  Saint-François.  - 
«  Formula  confessionis.  »  -  Commencement  :  «  Sicut  dicit  beatus 
n  Johannes,  prime  canonice  sue  primo  capitulo  :  Set  confiteamur 
«peccata  nostra,  fidelis  et  justus  est  Christus,  ut  remittat  nobis 
•  peccata  nostra.  Idcirco,  fili,  quia  poslulasli  a  me,  fratre  Jobanne, 
«  ordinis  fratrum  Minorum  indigno,  et,  utinam  non  omnino  inutili, 
«  penitenciario  domini  pape,  ut  dem  tibi  aliquam  formulam  in 
«  scriplis  redaclam ...»  -  Attribué  à  Jean  Rigaud  par  le  manuscrit 


232  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

de  la  Bibliothèque  Nationale,  latin  8725,  et  par  le  manuscrit  4o4 
de  la  bibliothèque  de  Tours.  L'ouvrage  est  divisé  en  six  parties. 

2 .  Court  traité  sur  la  confession.  -  Commencement  :  (Fol.  8  6  v°) 
«  Confessio  est  salus  animarum,  restauratryx  virtutum,  expugnatrix 
«  viciorum,  claudens  os  inferni.  .  .  »  Ce  traité  est  attribué  à  Hugues 
de  Saint-Cher  [Hugo,  cardinalis)  parle  manuscrit  latin  ^669  de  la 
Bibliothèque  Impériale  de  Vienne. 

3.  "  Incipit  qualiter  quis  débet  venire  ad  confetionem.  »  -  Com- 
mencement :  (Fol.  88)  «  Veniens  igitur  ad  confetionem  coram  con- 
<i  fessore  suo,  qui  locum  Christi  tenet,  hvuniliter  genu  flectat,  et 
«sic  confessionem  suam  incipiat.  .  .  » 

Papier;  io2  feuillets;  hauteur,  210  millimètres  ;  xv"  siècle.  Lettres  initiales 
rouges.  Quelques  grotesques  à  la  marge.  A  la  fin  les  mots  suivants  :  «  lUumi- 
«  natori  pro  pena  societur  pulcra  puella.  »  A  la  dernière  page,  essais  de  plume, 
quelques  mots  en  provençal  et  le  nom  suivant,  /.  de  Bosco. 

Reliure  délabrée.  En  garde,  feuillet  d'un  manuscrit  du  code  de  Justinien. 
-  Ancien  579. 

N"  385.  (I,  11.)  -  Bernard  de  Rousergue,  archevêque  de  Toulouse. 
Recueil  de  cinq  de  ses  ouvrages.  En  tête,  sur  im  feuillet  de  garde, 
table  analytique  du  volume,  que  nous  donnons,  en  faisant  suivre 
chaque  article  de  la  description  sommaire  du  traité  indiqué. 

«  In  isto  volumine ,  ad  laudem  et  magnificam  gloriam  sancte 
«  Romane  ecclesie  et  ejus  sancte  sedis  Apostolice ,  quinque  solemnes 

I  libri  per  reverendissimum  in  Christo  patrem  dominum  B. ,  mise- 
ci  racione  divina  archiepiscopum  Tholosanum,  civem  ejusdem  civi- 
«  tatis  Tholose,  in  theologia  magistrum,  utriusque  juris  doctorem 
«  et  sacrorum   canonum  comitem   illustrem   in  aima  universitate 

II  venerabilis  studii  Tholosani  solemniter  effectum,  compilati  et 
«  intitulati  per  modum  et  ordinem  qui  sequitur  : 

1.  «Primo,  liber  intitulatus  Agoramnus  de  sacro  principatu,  et 
«  habet  un"''  partes  et  rubricas  plurcs.  »  -  Le  premier  feuillet  manque 
aujourd'hui;  il  contenait  le  commencement  de  la  table  de  ÏAgo- 
ramnus.  L'ouvrage  commence  au  folio  6  ;  premiers  mots  :  •  De  sacro 
«  principatu.  Bealus  Petrus  aposlolus  a  Domino  nostro  Jesu  Christo 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  233 

«  accepit  tocius  ecclesie  catholice  principatum.  .  .  »  A  la  fin,  folio 
90,  on  lit  la  note  qui  suit  :  «Fuit  hic  liber  compillatus  et  com- 
"  pletus  Rome,  anno  Incarnacionis  dominice  millesimo  cccc°XLv'°, 
«  xvi°  kalendas  marcii,  pontificatus  domini  Eugenii  pape  quarti 
«  anno  xv,  per  reverendum  patrem  dominum  Bernardum  de  Roser- 
"  gio,  magistrum  in  theologia  et  utriusqiie  juris  doctorem,  comitem 
n  canoniun  illustrem ,  prepositum  Tholosanuni ,  nunc  vero  Tholosa- 
•  num  archiepiscopum.  « 

2.  «  Secundo ,  liber  de  statu,  auctoritate  et  potestate  reveren- 
«  dissimoriun  in  Christo  patrum  et  dominorum  sancte  Romane 
«  ecclesie  cardinalium  et  de  eorum  coUegio  sacrosancto,  in  quo  libro 
«  sunt  multe  rubrice.  »  —  Commencement  :  (Fol.  92)  «  Cetus  apo- 
«  stolici  et  collegii  sacrosancti  dominorum  sancte  Rome  ecclesie 
«cardinalium...  »  Aux  feuillets  170-172,  liste  des  cardinaux 
qui  étaient  en  fonctions  la  quinzième  année  d'Eugène  IV.  L'ou- 
vrage fut  écrit  à  Rome,  et  présenté  au  sacré  collège  le  1  2  décembre 
i445. 

3.  «  Tertio  est  liber  intitulatus  Accensus  veri  luminis  Francoruin 
«  christianissimi  régis  et  regni  contra  tenorem  Pragmatice  Sanctionis, 
«  in  quo  libro  sunt  très  partes  et  rubrice  multe.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  1  72  v°)  «  Mortuonim  et  vivencium  ecclesiastici  quidam  fuerunt 
«  alta  sapientes,  non  intelligentes  seipso?,  qui  in  regno  Franco- 
■  rum.  .  .  »  Après  le  prologue,  rubriques  des  trois  parties.  D'après 
l'explicit,  cet  ouvrage  fut  terminé  à  Rome  le  3o  novembre  1444- 

4.  «Quarto,  liber  intitulatus  Ex[c]idium  scismatis  super  facto 
«  Paniscolentium  et  plena  legatione  reverendissimi  in  Christo  patris 
«domini  P.  cardinalis  de  Fuxo,  tune  temporis  in  regno  Aragonie, 
«  Valencie,  Majoricarum  et  principatu  Cathalonic  ac  pluribus  aliis 
«  terris  legati  a  latere  sancte  sedis  Apostolice.  »  -  Commencement  : 
(Foi.  2/1 1  v°)  «  Incipit  liber  intitulatus  Excidium  scismatis,  com- 
«  piliatus  per  reverendum  in  Christo  patrem  dominum  Bernardum 
«de  Rosergio,  utriusquc  juris  doctorem,  in  theologia  magistrum, 
«  tune  cancellarium  Tholosanum ,  postea  vero  successive  prepositum 
«  metropolilane  ecclesie  Tholosane,  postmodum  episcopum  Vasa- 
«  tensem,  exinde  episcopum  Monlisalbani,  demum  archiepiscopum 

MAN.  DES  BIBL.  VII.  3o 


234  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  'i  holosanum.  -  In  oninem  terram  Jesu  Christi  Domini  Dei  nostri 
u  militantis  ecclesie ...» 

5.  "  Quinto,  liber  intitulatus  de  Extirpatione  invelerati  scigmatis 
«  et  de  ejus  in  futurum  cautela.  »  -  Commencement  :  (Fol.  290) 
«  Erubescant  impii  et  aperte  inteUigant  judicia  Sancti  Spiritus ...» 

Vélin;  '2 98 feuillets,  dont  le  premier  manque;  a  colonnes;  hauteur,  Sgô  mil- 
limètres; w"  siècle,  entre  i452  et  ikjb.  —  Ce  manuscrit  a  été  connu  par  Ba- 
iuze,  qui  en  fit  faire  des  extraits;  cette  copie  forme  aujourd'hui  une  partie 
du  manuscrit  latin  42  42  de  la  Bibliothèque  Nationale. 

Reliure  ancienne  délabrée.  —  Dominicains. 

N"  386.  (III,  37.)  -  «  Augustinus  Triumphus,  alias  de  Ancona,  «  de 
l'ordre  des  Augustins.  »  Summa  de  ecclesiastica  potes  tate.  »  Manque 
le  premier  feuillet,  qui  contenait  le  prologue  et  le  piemiex  article 
de  la  !"■  question.  L'ouvrage  renferme  1  13  questions,  subdivisées 
en  articles.  A  la  fin,  l'expiicit  suivant  :  «  Expdicit  Summa  de  eccie- 
n  siastica  potestate,  édita  a  fratre  Augustino  de  Ancona,  ordipis  fra- 
«  trum  Heremitarum  Sancti  Augustini.  »  Suit  la  table  des  rubriques. 
-  Voyez  Fabricius,  éd.  de  i858, 1,  43,  qui  indique  plusieurs  édi- 
tions de  cet  ouvrage,  de  1^73  à  16A8. 

Parchemin;  2  5?  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  ay,2  millimètres;  Un  du 
XIV"  siècle  ou  commencement  du  .\v°.  Lettres  de  couleur  ;  la  première  ligne 
de  chaque  article  est  écrite  en  caractères  plus  forts. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  -  jVugustins. 

387.  (I,  1  a  1 .)  -  Bernard  Gui.  «  Practi<;a  tradita  per  fratrem  B.  Gui- 
«  donis,  de  ordine  Predicatorum ,  contra  infectos  labe  heretico  pra- 
«  vitatis.  »  -  Commencement  :  «  Tractatus  presens  de  practica  olBcii 
"  inquisitionis  heretice  pra vitatis,  maxime  in  partibus  Tholosanis, 
"  Carcassonensibus ,  Albicnsibus  et  in  provincia  Narbonensi  et  cir- 
«  cumvicinis  dyocesibus,  in  se  continet  quinque  |)artes.  .  .  »  Suit 
l'analyse  de  chacune  de  ces  cinq  parties,  puis  la  table  des  chapitres 
de  la  première.  La  plus  ancienne  pièce  citée  est  de  iSog,  la  plus 
récente  de  i32i;  la  plupart  de  ces  pièces  sont  anonymes;  celles 
(jui  font  exception  sont  toujours  au  nom  de  Bernard  Gui.  Sur  cet 
ouvrage,  voyez  L.  Delisle,  Notice  sur  les  manuscrits  de  Bernard  Gai, 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  235 

pp.  35  1-362  ,  et  Cil.  Molinier,  L'inquisition  dans  le  midi  de  la  France, 
Paris,  i88o,  in-8°,  pp.  197-236. 

Parchemin;  191  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3i6  millimètres;  xiV siècle 
(vers  i335).  Lettres  de  couleur.  -  Sur  Tun  des  plats,  la  note  suivante  :  «  Uxor 
«magistri  Marchi,  custodis  mûri  de  Alamanio,  presentibus  domino  B.  Saxeti, 
■  operario,  et  fratre  P.  de  Monte...,  in  claustro  écclesie  Sancti  Antonini,  anno 
•  Domini  m°  ccc°  xl°  nn°,  die  lune  in  crastino  decoUationis  [s.]  Johannis,  ju- 
«  ravit  captos  bene  custodire  et  mandata  servare  suo  posse,  etc.  » 

Reliure  en  mauvais  état.  —  Minimes  de  Saint-Roch. 


N°  388.  (I,  267.)  -  Même  ouvrage  que  ci-dessus.  Les  deux  manuscrits 
sont  identifjues  et  ne  présentent  pour  le  texte  que  quelques 
légères  différences.  -Entre  la  i"'  et  la  2*  partie,  quelques  additions 
du  commencement  du  xv*  siècle  ;  de  même  quelques  notes  relatives 
au  droit  canonique  après  la  3*  partie.  -  A  la  fin,  l'explicit  suivant, 
de  la  même  main  que  le  corps  du  manuscrit  :  «  Explicit  tract atus 
«  de  practica  officii  inquisitionis,  compositus  et  compilatus  per  ve- 
«  nerabilem  et  religiosum  virimi  bone  memorie  fratrem  Bernardum 
«  Guidonis,  auctoritate  Apostolica  in  regno  Francie,  maxime  in  par- 
«  tibus  Tholosanis,  inquisitorem  heretice  pravitatis  deputatum,  qui 
<■  postmodum  fuit  factus  episcopus  Lodovensis,  cujus  anima  re- 
"  quiescat  in  pace.  »  -  A  la  suite,  d'une  main  du  xv"  siècle,  formule 
de  citation  donnée  au  nom  de  //.  Nigri,  inquisiteur  de  Toulouse, 
en  i34o;  aux  ff.  io5-io6,  constitution  de  Clément  V  contre  les 
excès  de  zèle  des  inquisiteurs  (Clément,  1.  V,  c.  m)  :  «  Multorum 
«  querela.  .  .  »  Suivent  diverses  notes  sur  le  droit  canon,  la  procé- 
dure inquisitoriale ,  etc. 

Parchemin;  107  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2G5  millimètres  ;  xiv' siècle, 
après  l'année  i33i,  date  de  la  mort  de  fauteur  (voir  l'explicit).  Lettres  de  cou- 
leur. A  la  fin ,  la  note  suivante  :  «  Iste  liber  de  practica  officii  sancte  ïnquisi- 

•  tionis  est  domus  ipsius  officii  Tholose,  missus  reverendo  magistro  Jo.  Pinsonis 
«  pro  copiante  {sic),  conventus  Burdegualensis,  ordinis  Predicatorum;  missus, 

•  inquam,  per  dominum  P.  Fabri,  cauonicum  regularem,  priorcm  prioratus 
"de   Guilhaguorssia,    diocesis  Petraguoricensis,    anno   Domini  mcccc  lxxiii, 

•  presentibus  vencrabilibus  religiosis  fratribus  P.   de  Broquerio,  in  ihco'Iogia 

•  presentato,  et  Guillelmo  de  Abbacia,  ejusdem  gradus  seu  promotionis,  dicti 
«ordinis  fratrum  Predicatorutn ,  conventuum  Sancti  Severi  et  Banheriarum. 
«Quem  quidem  librum,  sicut  premittitur,  mittit  supradicto  magistro  frater 

•  A.  Th.  cum  intentione,  quod  idem  lilwr  redeat  ad  dictam  domum  sancte 

3o. 


236  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Inquisitionis  Tholoze,  loco  et  tempore  opportunis.  —  [Signé)  A.  Th.  Frater  P. 
«  de  Brocario.  Frater  Guiilelmus  de  Abbacia.  » 
»  Reliure  molle  en  parchemin;  en  garde,  feuillefs  d'un  manuscrit  du  xii°  s°, 

contenant  l'office  de  saint  Martin,  et  des  fragments  de  la  Vie  de  ce  saint,  par 
Sulpico  Sévère.  —Dominicains. 

N°  389.  (in,  1 43.)  —  1 .  Jean  de  Paris,  de  l'ordre  des  Prêcheurs.  -  «  Trac- 
«  tatus  de  potestate  regia  et  papali.  »  -  Commencement  :  «  Interdum 
(i  contingit  quod  vitare  volens  errorem  dilabitur  in  errorem  contra- 
nrimîi.  .  .  »  Imprimé  en  i5o6,  à  Paris,  par  Jean  Barbier  pom- 
Jean  Petit,  avec  plusieurs  autres  traités  de  théologie  et  de  droit 
canon.  (Bibhot.  Nat.,  Imprimés,  E  1678.) 

2.  Jacques  de  Voragine.  -  «  Sermones  Dominicales.»  —  Com- 
mencement :  (Fol.  54)  «  Dominica  prima  adventus  Domini.  - 
Il  Preparate .  .  .  Amos  iv,  12.  Quando  rex  ille ,  aliquls  princeps 
Il  maxime  dignitalisad  civitatem  aliquam  est  venturus ,  diversi  nuntii 
«  premittuntur .  .  .  «  Imprimé  à  Venise,  i58o,  in-8''. 

3.  Autre  collection  de  sermons  pour  les  dimanches  et  les  prin- 
cipales fêtes  de  Tannée,  dont  le  commencement  manque.  Le  pre- 
mier sermon  complet  est  celui  de  la  Pentecôte,  dont  voici  le  com- 
mencement :  (Fol.  2  1 6)  «  Accipietis  virtutem. . .  Actus,  i,  8.  Vidgo 
«  dicitur  quod  promissio  divitis  débet  haberi  pro  solutione ...» 
A  la  fin,  table  des  matières  renvoyant  à  une  pagination  qui  a  au- 
jourd'hui disparu. 

Parchemin;  228  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  igS  millimètres;  xiv°  siècle. 
Plusieurs  mains. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

390.  (I,  122.)  -  Henri  Sponde,  évèque  de  Pamiers.  -  «  Cœmetaria 
«  sacra.  »  Ouvrage  sur  les  rites  de  l'Eglise  et  sur  les  prescriptions  du 
droit  canonique  relatives  à  la  sépulture.  C'est  une  copie,  avec  cor- 
rections et  additions  autographes,  de  l'ouvrage  publié  sous  le  même 
titre  à  Paris,  i638,  in-fol. 

Papier;  297  feuillets;  hauteur,  34o  millimètres;  largeur,  238  millimètres; 
xvii"  siècle.  Le  manuscrit  a  été  relié  en  formé  d'album  et  les  feuillets  sont 
réunis  par  le  bord  inférieur. 

Reliure  en  parchemin.  -  Minimes. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  237 

N°  391.  (1,  169.)  -  Pierre  Subert,  évêque  de  Saint-Papoul.  -  «  Incipit 
«liber  intilulatus  de  Cultu  vinee,  compositus  per  bone  memorie 
«  doniinum  P.  Sul)erti,  decretorum  doctorem,  cpiscopum  condam 
«  Sancti  Papuli ,  provincie  Tholosane.  Et  primo  sequitur  proiogus 
«  sive  prohemium.  -  Ite  et  vos  in  vineam  meam.  Math.,  xx  cap. 
«  Dicit  Spiritus  Sanctus  per  organum  Ysaie ...»  Composé  de  7  par- 
ties ;  le  manuscrit  suivant  intitule  cet  ouvrage  :  Tractatas  de  visita- 
iione.  Voyez  Quétif  et  Échard,  I,  910;  ces  auteurs  citent  ime 
édition  incunable  sans  date ,  et  vue  autre  de  1 5o8 ,  que  nous  n'avons 
pu  rencontrer.  L'ouvrage  se  termine  par  ime  conclusio  et  im  abrégé 
des  7  parties  en  quelques  feuillets.  Pierre  Subert  fut  évêque  de 
Saint-Papoul  de  i^S'j  à  1 443,  ou  environ. 

Papier;   1^6    feuillets;  2    colonnes;  hauteur,    290  millimètres;  commen- 
cement du  \\f  siècle.  Lettres  ornées,  en  rouge  et  en  bistre. 
Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  181. 

392.   (I,  1 18.) -Même  ouvrage  que  ci-dessus,  intitulé  ici  :«  Tractatus 
CI  de  visitatione.  »  Manque  le  premier  feuillet. 

On  trouve  à  la  suite  les  deux  traités  suivants  de  Pierre  de  Penna , 
dominicain  italien  du  xiv*  siècle  : 

1.  «  Incipit  liber  contra  Judeos,  nomine  Thalamoth.  »  Dialogue 
entre  un  juif  et  un  clerc,  conmiençant  ainsi  :  «  Legitur  in  libro 
«  Regiun  quod  rex  Assuerus,  spreta  regina  Vasti,  Hestcr  elegerit 
«  in  reginam ...»  -  A  la  fin ,  on  lit  ce  qui  suit  :  «  Explicit  liber 
.  contra  Judeos,  nomine  Thalamoth,  vel  nuncupatur  Pharetra  Ju- 
«  deorum.  » 

a.  «  Incipit  tractatus  contra  Alchoranum,  legem  mendacissimam 
«  Sarracenorum ,  compilatus  a  fratre  Petro  de  Pennis,  ordinis  fra- 
«  trum  Predicatonun.  »  -  Commencement  :  «  Quia  Predicatorum 
«  ordo  euvangelicus  per  almum  Christi  confessorem ...»  On  lit  à 
la  fin  :  •  Finito  libro  sil  laus  et  gloria  Christo.  -  Explicit  iste  liber, 
«  sit  scriptor  crimine  liber.  -  B.  de  Sancto  Andréa.  » 

Sur  ces  deux  ouvrages,  voyez  Quétif  et  Echard,  I,  569,  qui  ont 
connu  notre  manuscrit  et  le  décrivent  longuement. 


238  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Papier;  i83  feuillets;  hauteur,  3o3  millimètres;  xv'  siècle.  Lettres  en  cou- 
leur. 

Dérelié;  en  garde,  fragment  d'un  livre  de  chœur  du  xv°  siècle.  -  Domini- 
cains. 


N"  393.  (C.  i3.)  -  Francisco  Ximenès,  de  l'ordre  des  frères  Mineurs. - 
<•  Liber  pastoralis.  »  Ainsi  composé  :  dédicace  à  Hugues,  évêque 
de  Valence,  conforme  à  l'édition  plus  bas  citée;  table  des  cha- 
pitres des  quatre  parties  de  l'ouvrage,  qui  s'arrête  au  chapitre  xiii 
de  la  S"  partie;  le  traité,  dont  manque  aujourd'hui  le  premier 
chapitre;  enfin  la  souscription  suivante:  «  Explicit  Liber  pastoralis, 
"  edilus  a  magistro  Francisco  Eximeniz ,  ordinis  fratrum  Minorum , 
«  qui  quidem  liber  est  reverendissimi  in  Christo  patris  et  domini 
•'  domini  Bemardi,  digna  Dei  providencia  sacre  sedis  Tholose 
«  dignissimi  antistitis,  scriptus  per  me  Herveum  Conseil,  studentem 
"Tholose,  diocesis  Lconensis  in  Britannia  oriundum,  die  décima 
n  nona  mensis  marcii,  anno  a  Nativitate  Domini  miilesimo  quadrin- 
"  gentesimo  quinquagesimo  septimo,  régnante  illustrissimo  principe 
«  et  domino  nostro  domino  Karolo,  Dei  gratia  Francorum  rege 
«  septimo,  et  predicto  reverendissimo  in  Christo  pâtre  et  domino 
«  domino  B.,  eadem  Dei  gratia  Tholosano  archiepiscopo.  «L'arche- 
vêque nommé  ici  est  Bernard  de  Rousergue,  archevêque  de  Tou- 
louse de  iA52  à  1A75.  -  Sur  cet  auteur  et  sur  l'ouvrage  dont  il 
est  question  ici,  voyez  Antonio,  Bibliotheca  Hispana  vetas ,  II,  181; 
une  édition  de  Barcelone,  de  1A95,  est  décrite  par  Fr.  Francisco 
Mendez,  dans  sa  Tipografia  Espanola,  éd.  Hidalgo,  Madrid,  1861, 
p.  56,  n.  35. 

Vélin;  i56  feuillets;  hauteur,  287 millimètres;  année  1457.  Quelques  enca- 
drements et  lettres  ornées.  Grosse  gothique.  Nombreuses  annotations,  d'une 
main  postérieure. 

Reliure  du  xvii°  siècle,  en  veau.  -  Don  de  l'abl)é  d'Héliot. 

394.  (II,  12  1.)  -  «  Imperatorum  orientalium  in  res  ecclesiœ  autho- 
«  ritas.  »  -  Recueil  d'extraits  de  divers  auteurs  sacrés  et  profanes 
sur  ce  sujet,  rangés  sous  un  certain  nombre  de  chefs  ou  de  cha- 
pitres, dont  la  hste  est  à  la  fin  du  volume,  et  dont  voici  les  prin- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  239 

cipaux  :  Papa,  de  primata  Pétri,  sur  le  patriarche  d'Antioche ,  des 
.     appellations  de  France  à  Rome,  Roma,  schisma,  etc. 

Papier;  iio  feuillets;  hauteur,  2  3o  millimètres;  xvii'  siècle. 
Reliure  en  parchemin. 

N°  395.   (C.  10.)  -  Mélanges  de  droit  canonique  : 

1 .  Liste  et  analyse  des  «  Actes  de  ï empereur  en  matière  de  reli- 
gion ».  —  Le  mot  empereur  veut  dire  ici  puissance  civile,  et  il  y  est 
principalement  question  des  premiers  empereurs  chrétiens. 

2.  «  Du  pouvoir  et  de  la  compétence  des  juges  d'Eglise  dans  les 
«  matières  qui  regardent  le  mariage.  »  -  Commencement  :  «  Atin 
n  d'expliquer  ce  qui  regarde  le  pouvoir  des  juges  d'Eglise  dans  la 
«<  cause  de  mariage.  .  .  »  Indication  de  quelques  chapitres  :  p.  65, 
mariage  des  impubères;  p.  gS,  des  mariages  à  la  Gaulmine;  p.  109, 
des  bans;  p.  i5i,  sentiment  du  concile  de  Trente  touchant  le  ministère 
du  sacrement  de  mariage. 

Papier;  226  pages;  hauteur,  iii  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  en  papier.  -  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

396.  (Il,  1  I .)  -  «Traité  des  libertés  de  TEglise  gallicane,  unie  à 
«  l'Eglise  universelle.  »  L'ouvrage  se  compose  de  5  1  chapitres,  dont 
le  sommaire  occupe  les  feuillets  3-54.  -  Commencement  du  traité  : 
(Fol.  55)  «  Il  y  a  deux  extrémités  également  vicieuses,  que  nous 
"tâcherons  d'éviter  dans  ce  traité,  les  uns  ne  peuvent  souCfrir  ce 
•  nom  mesme  de  libertez.  .  .  »  Ce  traité,  qui  date  du  milieu  du 
XVII*  siècle,  car  l'auteur  anonyme  y  cite  le  cardinal  Duperron,  n'est 
pas  indiqué  par  le  P.  Lelong  et  ne  se  trouve  pas  dans  le  recueil  de 
traités  sur  la  niatière  publié  en  i  73  1  à  Paris,  A  vol.  in-fol. 

Papier;  53o  feuillets;  hauteur,  870  millimètres;  ivii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  3G/|. 

397.  (I,  286.)  -  «Traité  de  l'autorité  du  Roy  dans  l'administration 
«  de  l'esglise  Gallicane,  divisé  en  deux  partyes,  dont  chacune  con- 
«  tient  cinq  dissertations  séparées.  »  -  Gomxiiencemenl  :  «  L'Eglise  se 


240  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  peut  considérer  en  deux  manières,  ou  comme  un  corps  politique 
«  ou  comme  un  corps  mistique  et  sacré ...»  Rédigé  probablement, 
lors  de  la  Déclaration  de  1682. 

Papier  ;  hauteur,  218  millimètres  ;  xvii°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  4o2. 

N"  398.  (I,  216.)  -  1.  «Traité  touchant  la  réception  du  concile  de 
«  Trente  en  France.  «  —  Commencement  :  «  Le  concile  de  Trente 
«  avoit  été  convoqué  pour  extirper  les  erreurs  de  Luther  et  pour 
«  réformer  les  mœurs  des  ecclésiastiques ...»  Ce  traité  anonyme 
se  retrouve  dans  le  recueil  de  Lefranc  de  Pompignan ,  ms.  n.  728. 

2 .  «  De  l'autorité  des  papes  envers  les  rois  et  des  rois  envers  les 
<i  papes.  »  C'est,  sous  un  autre  litre,  le  traité  de  la  puissance  du  pape, 
de  Claude  d'Angennes,  évéque  du  Mans;  voir  ms.  n.  620. 

Papier;  hauteur,  228  millimètres;  xvif  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  AgS. 

399.   (III,  79.)  —  Congrégation  des  cardinaux  interprètes  du  concile 
de  Trente.  Recueil  composé  des  parties  suivantes  : 

a.  «  Elucidationes  quorundam  Tridentini  concilii  locorum,  ab 
«  illustrissimis  dominis  cardinalibus  congregationis  emissae  et  con- 
«  cessae  episcopis  et  aliis  prœlatis.  »  Ces  éclaircissements  sont  au 
noiTibre  de  44 o- 

b.  (Fol.  95)  «  Très  difficultates  excitatœ  per  rr.  pp.  dd.  au- 
«  ditores  sacrœ  rolœ  illustrissimis  dd.  cardinalibus  congregationis 
«  sacri  concilii  Tridentini.  »  Affaires  concernant  l'église  de  Plaisance 
et  diverses  églises  espagnoles. 

c.  (Fol.  108)  Lettres  sans  date,  en  italien,  adressées  à  l'arche- 
vêque de  Gênes,  au  cardinal  Ferrero,  etc. 

d.  (Fol.  139)  Lettre  en  latin  du  cardinal  Caraffa  à  l'évêque  de 
Pistoie,  du  4  décembre  i586. 

Papier;  i4o  feuillets;  hauteur,  275  millimètres;  xvii"'  siècle.  Écriture  ita- 
lienne. 

Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  353. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  241 

N"  400.  (III,  92.)  -  1.  Congrégation  des  cardinaux  interprètes  du  con- 
cile de  Trente.  «  Resolutioni  deila  sacra  congregatione  de  vescovi  e 
«  regolari.  »  Brouillons  de  lettres  adressées  par  la  congrégation  à 
divers  personnages  d'Italie,  du  21  août  1677  à  mai  i583.  A  la 
marge ,  nom  du  destinataire  et  date  de  la  lettre. 

2.  (Fol.  io5)  «  Deere tti  délia  congregatione  sopra  vescovi  e 
«  regolari.  »  Du  16  novembre  lôSa  au  16  décembre  i6o4;  analyse 
sommaire  de  chaque  décret.  —  En  tête  de  ce  second  article ,  table 
ainsi  intitulée  :  «  Repertorio  délie  materie,  che  si  contengono  nelli 
«  decreti  délia  congregatione  de  vescovi  e  regolari ,  posto  per  ordine 
«  di  alfabeto.  » 

Papier;  284  feuillets;  hauteur,  263  millimètres;  xvn°  siècle.  Écriture  ita- 
lienne; deux  mains. 

Reliure  du  temps,  en  parchemin.  —  Ancien  2o4. 

401.  (II,  123.)  -  i.  Explication  des  décrets  du  concile  de  Trente, 
avec  les  décisions  de  la  congrégation  des  cardinaux  interprètes, 
rangées  par  session,  chapitre  et  décret.  Chaque  décision  est  datée; 
la  plupart  sont  des  années  1 570-1 58o.  Les  trois  premières  sessions 
n'ont  pas  été  transcrites. 

2.  «Decisiones  sacrse  congregationis  cardinalium,  sacri  concilii 
«  Tridentini  interpretum.  »  Rangées  par  ordre  chronologique ,  du 
21  mars  lÔgi  au  7  juin  1601. 

Papier;  hauteur,  275  millimètres;  xvn"  siècle.  Une  seule  main,  écriture 
italienne. 

Reliure  du  temps,  en  parchemin.  —  Ancien  2^3  (même  provenance  que  îo 
volume  précédent). 

402.  (I,  277.)  -  1.  Dominique  Grenier,  évéque  de  Pamiers.  -  «Ri- 
«  tuale  sive  synodale.  »  —  Commencement  :  «  Vos,  qui  estis  presbiteri 
«  in  populo  Dei,  ex  vobis  pendet  anima  illorum,  ad  eloquium  ves- 
"  trum  corda  illorum  erigite.  Judith ,  VIIl".  -  Karissimi ,  sicut  oportet 
«  quod  inslrumentum  movealur  et  reguletur.  .  .  »  Traité  de  disci- 
phne  ecclésiastique,  sur  lequel  on  peut  consulter  Quétif  et  Echard, 
I,  p.  61  3,  qui  ont  connu  notre  manuscrit. 

MiUl.  DES  BIBL.  VII.  3l 


242  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2.  «  Sequntur  constitutiones,  facte  et  ordinale  per  reverenduiu 
«  in  Christo  patrem  el  dominum,  do.  B.,  miseracione  dlvina  Appa- 
«  miensem  episcopum,  in  sancta  synodo  pascali  celebrala  prima  die 
«  madii ,  anno  Doniini  millesimo  ccC  LXXXii".  »  Cet  évèque  est  Ber- 
trand d'Ornezan.  A  la  suite,  on  a  ajouté  quelques  dispositions  em- 
pruntées à  un  autre  synode  du  diocèse  de  Pamiers,  tenu  le  29  avril 

-  1/I60. 

3.  «  Correctiones  Biblie.  «  —  Commencement  :  «  Litterarum  sa- 
<i  crarumlatino  interprète  beato  Jeronimo,  in  epistola  ad  Sinnam  et 
;<  Fretelam,  très  de  greci  correctione  psalterii  attestante.  .  .  »  Ces 
corrections  sont  rangées  par  livre,  et  dans  chaque  livre  par  chapitre 
et  verset.  -  A  la  colonne  3Ag,  on  trouve  :  «  Quedam  notabilis- 
"  sima.  »  Commencement  :  «  Quoniam  quedam  glose  mencionem 
«  faciunt  de  litteris  et  vocabuhs  Hebreis ...  «  Nombreuses  annota- 
tions marginales. 

Vélin;  i45  feuillets  et  532  colonnes;  2  colonnes;  hauteur,  245  millimètres. 
Le  premier  ouvrage  a  été  écrit  au  xiv°  siècle,  le  second  au  xv%  le  dernier  au 
XI^^  Lettres  ornées  dans  la  première  partie. 

Reliure  du  xvn°  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

N°  403.  (C.  23.)  -  «Statuts  synodaux  du  diocèse  de  Rouen,  publiés  au 
"  synode  d'été  de  l'année  .  ...»  Le  millésime  n'est  pas  marqué.  - 
Ils  sont  précédés  d'une  lettre,  sans  date,  de  l'archevêque  de  Saidx- 
Tavannes.  Dans  le  préambule,  ce  prélat  s'intitule  commandeur  du 
Saint-Esprit;  ces  statuts  sont  donc  postérieurs  à  1747»  date  de  sa 
nomination,  et  antérieurs  à  1756,  date  de  sOn  élévation  au  cardi- 
nalat. -  Table  des  articles  à  la  fin. 

Papier;  117  l'euillets;  hauteur,  229  milliuiètres;  xviii"  siècle. 
Reliure  en  parchemin.  -  Don  de  Loménin  de  Brienne. 

404.  (I,  249.)  -  Carondas  (De),  chanoine  de  Soissons.  -  «  L'incom- 
"  pétence  des  magistrats  séculiers  en  matière  de  refus  public  de 
«  sacremens,  démontrée  non  par  des  raisons  prises  de  la  natiu-e  de 
«la  matière  elle-même  toute  seide,  mais  par  la  nullité  du  l'oûde- 
«  ment  luiique,  sur  lecpiel  ces  magistrats  paiirroient,  avec  quelque 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  243 

I  apparance  de  raison ,  appuyer  et  appuyent  en  effet  eiix-mêmes  leur 
«  prétention  de  la  compétence  en  cette  matière.  »  —Une  autre  main, 
du  même  temps,  a  écrit  au  crayon  sur  la  première  page  la  note  qui 
suit  :  Cet  ouvrage  a  été  composé  par  de  Carondas  à  Soissons  en  'J759. 
Voyez  le  P.  Lelong,  I,  n°  7412,  où  est  indiqué  un  autre  ouvrage 
du  même  auteur,  imprimé  en  1  ']5à- 

Papier;  162  pages;  hauteur,  287  miHimètres;  xviii*  siècle. 
Cartonné.  -  Ancien  609. 

N"  405.   (II,  io3.)  -  Conférences  ecclésiastiques  du  diocèse  de  Cahors  : 

1 .  «  Conférence  tenue  au  château  épiscopal  de  Merquez  [aujour- 
"  d'hui  Mercaès],  diocèse  de  Cahors,  au  mois  d'octobre  1  6^9 ,  par  les 
"  évèques  de  Cahors,  d'Alet,  de  Pamiers,  de  Sarlat  et  de  Péri- 
«  gueux,  à  laquelle  ont  assisté  MM.  les  vicaires  généraux  d'Alhy, 
«  de  Périgueux  et  de  Cahors,  le  doyen  de  Carennat  et  le  chancelier 
»  de  l'Université  de  Tholoze.  »  -  2.  «  Conférence  des  bénéfices  pour 
«  le  mois  d'octobre  1 6 Sg.  »  —  3.  «  Conférence  des  devoirs  de  chaque 
«condition  particulière,  pour  servir  de  doctrine  pendant  le  mois 
"de  novembre  iGSg.  »  -  4-  «Conférence  pour  servir  de  doctrine 
«  pendant  le  mois  de  décembre  16Ô9.  >>  —  5.  «  Conférence  des  de- 
«  voirs  des  seigneurs  des  lieux  envers  leiu-s  vassaux  et  des  vassaux 
«  envers  leurs  seigneurs,  pour  servir  de  doctrine  pendant  le  mois 
«  de  février  1 660.  »  -  6.  Autre  sur  le  même  sujet,  pour  le  mois  de 
mars  1660.  —  7.  «Des  officiers  de  justice  ou  de  police.  »  Confé- 
rence d'avril  1660.  —  8.  Autre  sur  le  même  sujet,  pour  mai  1660. 
-  9.  «Conférence  des  devoirs  des  officiers  de  justice,  marchands, 
«  artisans  et  autres.  .  . ,  juin  1  G60.  «  -  i  o.  «  De  la  vocation  à  Testât 
«  ecclésiastique.  »  -  1 1 .  «  De  la  dignité  de  Testai  ecclésiastique.  »  — 
1  2.  «  Examen  sur  Testât  ecclésiastique.  >•-  1 3.  «  Doctrine  des  actions 
«  humaines  en  général.  »  -  i4.  "  Règlemens  des  conférences  eccté- 
«  siastiqucs  hors  de  la  ville  et  banlieue  de  Paris.  »  -  i5.  «  De  Tau- 
«  ihorilé  épiscopale  et  des  devoirs  des  fidèles.  » 

Papier;  hauteur,  3i5  millimètres;  xvii'  siècle.  Plusieurs  mains. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  226. 

406.   (III,  io3.)  —  Recueil  de  conférences  ecclésiastiques;  troisième 

3i. 


244  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

partie  d'im  recueii  anonyme  incomplet,  dans  lequel  on  parle  tour 
à  tour  des  conférences,  des  visites  pastorales,  de  l'ordination,  des 
fjualités  que  doivent  avoir  les  prêtres,  des  ordres  majeurs  et  mi- 
neurs, etc. 

Papier;  5o6  pages,  numérotées  de  i36i  à  1866;  hauteur,  2  38raiUimètres; 
xviii'  siècle. 

Reliure  en  parchemin.  —  Ancien  2I10. 

N°  407.  (I,  289.) -Traité  de  discipline  ecclésiastique. -Tome  I.  Droits 
et  devoirs  des  évêques.  Table  des  matières  en  tête.  En  français,  avec 
nombreuses  citations  grecques  et  latines. 

Papier;  336  pages;  hauteur,  239  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  en  parchemin.  —  Ancien  32  0. 

408.  (1,  290.)  -  Tome  II.  Droits  et  devoirs  des  prêtres,  des  diacres, 
des  archidiacres.  -  Clercs  faisant  partie  des  cours  de  justice 
laïques. 

Papier;  271  pages.  -  Le  reste  comme  ci-dessus.  -  Ancien  32 1. 

409.  (I,  291.)  -  Tome  IV  (le  tome  III  n'existe  plus).  Du  clergé  en 
général  et  des  ordres  mineurs,  à  commencer  par  le  diaconat.  Table 
alphabétique  des  quatre  volumes  de  l'ouvrage. 

Papier;  373  pages.  -  Le  reste  comme  ci-dessus.  -  Ancien  32  3.  -  En  tête 
du  numéro  290,  on  lit  ce  qui  suit  :  Ex  Ubris  Ac.  Bertier,  p[rioris]  de  Berat. 

410.  (III,  1  16.)  -  1.  «  Traicté  V"®.  Des  sacrements  en  général.  »  - 
Dans  la  préface,  l'auteur  rappelle  qu'il  a  écrit  quatre  autres  traités 
sur  les  mystères,  pour  les  clers  du  séminaire. 

2 .  «  Traité  des  censures  et  autres  peines  ecclésiastiques.  » 

3.  "  Traité  des  bénéfices  ecclésiastiques.  » 

Papier;  hauteur,  225  millimètres;  xvin"  siècle.  Deux  mains  dilTérentes;  les 
articles  i  et  3  sont  de  la  même  écriture. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  368. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  245 

N°  411-412.   (III,  I  17.)  -  «Matières  ecclésiastiques.  »  Deux  volumes. 

1.  -  1 .   Petits  mémoires  sur  les  droits  et  privilèges  des  évoques, 
sur  leur  élection,  le  concordat  de  1  5i6,  les  bénéfices,  etc. 

2 .  Concordat  de  1 5 1 6  ;  questionnaire  sur  ses  différents  articles. 

3.  Dignités  capitulaires ,  et  notamment  charge  et  pouvoir  des 
théologaux. 

4.  Pouvoir  et  compétence  des  juges  d'Eglise  en  matière  de 
mariage. 

Papier;  58 1  pages;  hauteur,  222  millimètres;  xvii'  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Provenance  inconnue. 

IL-  1.  «Différentes  espèces  de  loix,  que  font  les  supérieurs 
«  ecclésiastiques,  et  de  leur  authorité.  » 

2.  •  Pouvoir  des  évèques  dans  les  cures  qui  dépendent  de  l'ordre 
«  de  Saint-Jean  de  Jérusalem.  » 

•s 

3.  Des  Jésuites,  des  Pères  de  la  doctrine  chrétienne,  de  la 
translation  des  religieux  et  religieuses,  etc.  ;  notes  sur  divers  sujets 
de  droit  ecclésiastique. 

Papier;  4i8  pages;  hauteur,  222  millimètres.  -  Le  reste  comme  ci-dessus. 

413.   (I,  3o3.)  -  Statuts  et  constitutions  de  l'ordre  de  Cluni,  dont 
voici  le  détail  : 

1 .  (Fol.  1-46)  «  Incipiunt  statuta  a  venerabili  pâtre  domino  Ber- 
«  trando,  Dei  gratia  abbate  Cluniacensi,  in  capitulo  generali  anno 
«  Domini  m'ccc"!",  die  dominica  qua  cantaturya6j7a/e  édita,  in  toto 
»  ordine  Cluniacensi,  tam  in  capite  qiiam  in  membris,  in  quatuor 
«  partes  principaliter  divisa ...»  -  Fol.  i  v"  :  Incipit  prima  pars.  - 
Fol.  7  :  Sequitur  secunda  pars.  -  Fol.  26  :  Sequitur  lercia  pars.  - 
Fol.  35  V"  :  Sequilur  (juarla  pars.  -  Ces  statuts  ne  sont  pas  dans  la 
Dihliotheca  Claniacensis  de  Marrier  et  Duchesnc. 

2.  (Fol.  47-63)  •  Institutiones  Nicholay  pape  [quarti].  -  Régis 
«  pacifici  pacis  opéra  diligentis  gerentes.  .  .  Reate,  11°  idus  septem- 


246  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  bris,  p.  n.  a.  u°.  >.  (i  2  septembre  1  289.)  -  Potthast,  Regesta  ponii- 
ficum,  II,  n.  28077. 

3.  (Fol.  G3-71  v")  «  Institutiones  Gregorii  pape  IX.  -  Vehemoth 
«  non  contemptus  quasi  bos .  .  .  Reale,  pridie  nonas  augusti,  p.  n.  a. 
«  quinto.  »  (4  août  1  28 1 .)  -  Non  indiqué  à  cette  date  par  Potthast. 

4.  Autres  statuts  sans  nom  d'abbé  et  sans  date,  (Foi.  7  1  v°-74  v°) 
«  Ad  honorem  Dci  omnipotentis  et  ad  commodum  Ciuniacensis  or- 
«  dinis  et  ad  salutem  plurium  animaruni  et  ad  discrimina,  pericula 
"  et  incommoda  plurima.  .  .  » 

5.  Autres.  (Fol.  74.v°-75v<')  «Ad  statum  Ciuniacensis  ordinis 
«  salubrius  et  firmius  conservandum ,  duximus  aliqua  infrascripta 
n  de  privilegiis  ordini  Ciuniacensi  concessis  et  de  antiquis  statutis 
«  hactenus  editis ...» 

6.  Autres.  (Fol.  76  v°-85  v°)  «  Cum  multa  absona  et  enormia 
«  per  aliquos  de  ordine  Ciuniacensi  monachos  fugitivos  et  vaga- 
«  bundos ...» 

7.  Autres,  sans  date,  de  l'abbé  Henri  [1 3o8-i  3 1 9].  (Fol.  86-87) 
<'  Ad  honestatem  nostre  Ciuniacensis  ecclesie  de  bono  in  melius  in 
«  posterum  observandam,  nos  frater  Henricus,  miseralione  divina 
'<  Ciuniacensis  ecclesie  minister  humilis,  predecessorum  nostrorum 
'  vestigiis  inhérentes ...» 

Sur  ces  statuts  de  Cluny,  voir  une  note  de  M.  A.  Bruel  dans  la 
Bibliothèque  de  l'Ecole  des  chartes,  XLI  (1880),  pp.  32  1-323. 

Parchemin;  87  feuillets;  hauteur,  186  millimètres;  xiv°  siècle.  Jolies  lettres 
ornées. 

Reliure  ancienne,  aujourd'hui  mutilée.  -  Daurade  et  séminaire  de  Toulouse. 

N°  klk.  (I,  3i5.)  -  Constitutions  de  Saint-Victor  de  Marseille.  Détail 
du  volume  :  le  manuscrit  est  mutilé  ;  en  tête ,  manquent  1  o  feuillets, 
qui  contenaient,  d'après  la  table,  une  constitution  de  Clément  III 
(voir  Guérard,  Cartulaire  de  S.  Victor,  II,  n"'  855  et  877-879, 
pp.  2^7  et  2  64)  et  l'acte  d'une  visite  par  des  légats  apostoliques,  qui 
finit  au  folio  21.-  Suivent  :  (fol.  21-26)  les  reformationes  et  statuta 
de  Bernard,  cardinal,  légat  de  Célestin  III,  du  1  7  novembre  1  igS 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  247 

(voir  Carlulaire,  II,  249-25 1);  -  (fol.  26-29)  des  statuts  de  l'abbé 
Mainier,  novembre  1202,  «contra  percussores,  latrones  et  priora- 
«  tuum  occupatores  seu  usurpatores  »  ;  -  (fol.  3o-3ô)  de  l'abbé 
R.  Lordct,  de  i  288;  -  (fol.  36-56)  de  G.  de  Sabran,  du  ly  février 
1295,  (fol.  57-70)  de  1298^  (fol.  70-7/i)  de  i3o5,  (fol.  70-95) 
de  i3i2;  -  (fol.  95-102)  réformations  du  chapitre  général  de 
i3i2;  -  (fol.  io3-i3/i)  statuts  de  l'abbé  G.  de  Cardaillac,  de  la 
Pentecôte  i324;  -  (fol.  1 35-1^2)  de  l'abbé  Ratier,  du  16  mai 
i328;  -  (fol.  i43-i5i)  chapitre  général  du  1"  mai  i33o.  -  A  la 
fin,  les  mots  suivants  :  «  Expliciunt  slatuta  monasterii  Sancti  Victoris 
«  Massiliensis  usque  ad  diem  facta  et  compilata.  Deo  gracias.  »  ~ 
Table  sommaire  au  commencement  et  à  la  fin  du  volume.  En  outre , 
sur  quatre  feuillets  supplémentaires,  extraits  du  volume  écrits  d'une 
main  plus  moderne.  —  La  plupart  de  ces  statuts  sont  indiqués  par  le 
Gallia  christiana,  1,  690-692,  d'après  RufQ  et  D.  Fournier. 

Parchemin;   i4i  feuillets  (numérotés  de  il  à  i5i);  hauteur,  i3o  milli- 
mètres; xiv"  siècle  (vers  i33o).  Titre  courant  en  noir. 

Dérelié.  —  Séminaire  des  Bénédictins  de  Saint-Maur,  à  Toulouse. 

N»  415.   (C.  68.)  -   Recueil: 

1 .  «  Régula  sancti  patris  nostri  Augustini ,  ad  usum  canonicorum 
«  regularium  abbatia;  Sancti  Victoris  Parisiensis.  »  Imprimé  de 
10  pages,  à  2  colonnes,  in-/i°,  Paris,  Hénault,  i632. 

2.  «  Proemium  in  institutiones  et  constitutiones  novitiorum  et 
n  juvenum  domus  Sancti  Victoris  Parisiensis.  "  -  Commencement  : 
«  Venite  ad  me.  .  .  Matt. ,  XI.  -  Prologus.  Quoniam  ex  indiscreta 
«juvenum  ad  relligionem.  .  .  «  55  pages  manuscrites. 

3.  «  Prologus  in  librum  ordinis.  «  -  Commencement  :  "  Quoniam 
«  ex  praecepto  regulaî  beati  patris  nostri  Augustini  cor  unum  et 
<•  aniraam  unam.  .  .  »  182  pages  manuscrites.  Deux  parties,  ayant 
l'une  20,  l'autre  27  chapitres. 

4.  Liste  des  religieux  entrés  à  Saint-Victor  de  Paris,  de  i  730  à 
17/12.  -  2  pages  manuscrites. 

Papier;  hauteur,  222  millimètres;  xyiii"  siècle.  -  Nom  d'un  possesseur: 
•  Dufresne  Ducange,  fils  d'un  trésorier  de  France,  novice  à  l'abbaye  royale  des 


248  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

•  chanoines  réguliers  de  Saint -Victor  de  Paris,  entré  le  4  aoust  1729,  pris  l'habit 
"  le  8  octobre  1729  et  fait  profession  le  9  octobre  1780,  jour  de  s.  Denis.  » 
-  Ce  religieux  était  le  petit-fils  de  Du  Cange. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Don  du  clergé. 

N°  416.  (III,  161.)-  Mélanges  sur  l'Oratoire,  contenant  la  règle  du  car- 
dinal de  Bérulle,  avec  un  commentaire  et  de  longues  notes  sur 
l'usage  de  cette  règle. 

Papier;  hauteur,  i65  millimètres;  xvii"  siècle. 

Reliure  en  veau.  —  Sur  le  premier  feuillet,  on  lit  la  note  suivante  :  «  A  l'usage 
«  des  Pères  du  tiers-ordre  de  Saint-François,  du  couvent  de  Toulouse.  » 

417.  (I,  3o2.)  -  Frère  Humbert  de  Romans,  de  l'ordre  des  frères 
Prêcheurs.  -  «  Incipit  expositio  régule  beati  Augustini  édita  a  felicis 
«  memorie  Himiberto,  magistro  ordinis  fralrum  Predicatorum.  «  - 
Commencement  :  «  Prohemium.  Viris  religiosis  non  modicum  expe- 
«  dit,  ut  clare  intelligant  tolam  summam  régule  sub  qiia  vivunt. . .  » 
L'ouvrage  est  divisé  en  2 1 6  chapitres  ;  les  quatre  derniers  sont 
occupés  par  la  règle  de  S.  Augustin  :  n  Hic  additur  in  fine ,  ut  sciât 
"  quicumque  bec  impleverit,  se  totam  regulam  implevisse  et  ad 
«  amplius  non  teneri.  —  Ante  onmia,  fratres  karissimi,  diligatur 
"  Deus,  deinde  proximus,  quia  ista  precepta  sunt  principaliter  vobis 
n  data .  .  .  orans  ut  sibi  debitum  dimitlatur  et  in  temptacionem  non 
Il  inducatur.  Explicit  régula  beali  Augustini  episcopi.  »  C'est  ce  qu'on 
appelle  la  régula  ad  servos  Dei;  voyez  Migne,  Patrol.  lat.,  XXXIl, 
ce.  1377-1382.  -  En  tète  du  volume,  table  des  216  chapitres  du 
commentaire  de  frère  Humbert.  Sur  ce  dernier  ouvrage,  voyez 
Quétif  et  Echard,  II,  add. ,  817e. 

Vélin;  2i3  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  186  millimètres;  xiv° siècle.  Sur 
un  feuillet  de  garde,  en  tête,  on  a  écrit  ce  qui  suit  au  xvi°  siècle  :  Le  presant 
livre  aparlient  à  monseigneur  d.  .  .  Alby,  cardenal.  —  Rouge  viseigeel  grosse  pence, 
ce  n'est  signe  de  pénitence.  De  la  même  main,  sur  les  marges,  quelques  noies 
sans  intérêt.  -  A  la  fin,  d'une  autre  main  du  xvi°  siècle  :  «  Ce  livre  appartient 
«  aux  Augustins  de  Millau.  » 

Reliure  en  cuir  et  en  bois;  fermoirs  et  chaîne.  —  Ancien  3^7.  (Dominicains?) 

418.  (I,  217.)  -  n  Libellus  de  solacione  et  institucione  noviciorum.  » 
-  En  tête,  sur  5  feuillets  préliminaires,  table  des  quatre  parties  de 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  249 

l'ouvrage ,  terminée  par  ces  mots  :  «  Expliciimt  capitula  quarte  par- 
«  ticule  tocius  hujus  opusculi  et  tractatus.  Benedictus  qui  dignatus 
«  est  ea  incipere ,  perficere  et  fînire.  »  -  Puis  vient  le  prologue  :  «  Ego 
«  mendicus  sum  et  pauper,  Dominus  solicitus  est  mei  (Ps.  xxxix, 
«  18).  Cum  ego  pauperculus  in  scientia  et  in  vita  cogérer  novicio- 
«  rum  solacio  et  erudicioni  ex  necessitate  officii  deservire ...»  —  Au 
folio  1 ,  commence  l'ouvrage  :  «  Instrumentum  pauperis  ad  instruen- 
«  dum  novicios  in  moribus  et  in  desolacionibus  consolandum ...» 
Suivent  six  vers  hexamètres,  et  l'ouvrage,  divisé  en  quatre  livres.  — 
La  date  de  la  composition  de  l'ouvrage  est  ainsi  indiquée,  fol.  248  : 

Anno  milleno,  centeno  bis,  quadrageno 
Bis  simul  et  terno  carnem  sumente  superno 
Rege,  per  examen  transit  liber  iste,  juvamen 
Dante  Deo ,  gratiam  faciente  librumque  pcractum. 

Vient  ensuite  un  morceau  intitulé  :  «  Oracio  pauperculi  Deo 
«  suum  munusculum  ofFerentis.  —  Creator  universitatis  Deus  ...>>  — 
Au  folio  2^8  v",  est  transcrite ,  d'une  autre  main  du  temps,  une  note , 
de  laquelle  il  résulte  que  ce  livre  fut  soumis  à  l'examen  de  Jean  de 
Verceil,  sixième  maître  de  l'ordre  des  Prêcheurs,  par  rauteiur  ano- 
nyme ;  l'usage  en  fut  permis  dans  tous  les  couvents  de  l'ordre  par 
lettres  dudit  maître,  données  à  Montpellier,  le  12  juillet  1288, 
après  le  chapitre  général.  Cette  note,  efiacée  par  endroits,  a  été 
recopiée  en  1617  sur  un  feuillet  de  papier  placé  à  la  suite.  -  Siu: 
cet  ouvrage,  dont  l'auteur  est  inconnu,  voyez  Quétif  et  Echard,  I, 
895,  qui  décrivent  le  présent  manuscrit. 

Parchemin  ;  2  53  feuillets  ;  2  colonnes;  hauteur,  igS  millimètres;  commen- 
cement du  .\iv°  siècle.  —  Exécution  peu  soignée.  Figures  très  laides  aux  feuil- 
lets 46,  48,  92,  93,  96,  H70  et  h,  120,  123a  et  b,  i24,  i25,  ia6,  127, 
i45,  147.  167,  175,2420  et  5,  243,  245,  247;  la  plupart  représentent  des 
sujets  mystiques  avec  légendes  explicatives, 

Ancienne  reliure.  —  Dominicains. 

N°  419.  (I,  3i  6.)  -  Frère  Jean-Jacques  de  Sainte-Scholastique.  -  Com- 
mentaire sur  la  règle  de  S.  Benoît.  -  «  La  règle  de  S.  Benoit.  De 
•  la  cause  de  la  disposition  suivante  des  chapitres  de  ceste  règle.  - 

KAN.  DES  BIBL.  VII.  33 


250  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«F.  Jehan  Jaques  de  Sainte  Scolastique  au  lecteur.  Piéface.  -Ami 
Il  lecteur,  ceux  qui  anciennement  sur  tous  estoienl  honorés  du  tiltre 
«  de  philosophe ...  »  Le  texte  latin  de  la  règle  avec  le  commentaire 
occupe  les  pages  4 7  à  269. 

Papier;  269  pages;  hauteur,  1 16  millimètres;  fin  du  xvi'  siècle.  En  tête  du 
volume,  dessin  à  la  plume,  représentant  un  abbé  bénédictin  crosse,  un  livre 
à  la  main,  une  mitre  devant  lui. 

Reliure  en  parchemin.  -  Feuillants. 

N°  420.  (I,  3  1  7.)  -  Leçons  en  français  sur  la  règle  de  S.  Benoît,  com- 
mençant ainsi  :  «  Venite,  etc.  Venés,  mes  enfans,  dit  nostre  glo- 
«  rieux  père  saint  Benoist,  escoutés  moi.  .  .  »  Compi'end  27  leçons, 
allant  jusqu'au  chapitre  iv  de  la  règle  ;  ce  commentaire  a  été  écrit 
par  une  religieuse. 

Papier;  hauteur,  iio  millimètres;  xvn°  siècle.  Deux  mains  différentes. 
Reliure  en  parchemin.  —  Daurade. 

421.  (III,  1  i3.)  -  «La  Pratique  de  la  Règle.  »  -  Commencement  : 
«  Commencé  le  3o  mars  1  7^0.  Préface  de  la  Pratique  de  la  règle. 
«Il  faut  s'étudier  à  connoitre  la  fm  de  son  état.  .  .  »  A  la  marge, 
une  autre  main  a  écrit  ces  mots  :  Dom  François  Bernard;  nous  igno- 
rons si  c'est  le  nom  de  l'auteur.  A  la  fm  du  chapitre  xv,  page  1 96, 
on  trouve  cette  date  :  2i  mars  il Ul.  La  table  des  chapitres  indique 
un  traité  préambulaire ,  en  4  parties,  puis  l'ouvrage  en  2  i  chapitres. 
Nous  n'avons  que  la  première  partie  du  traité  préliminaire. 

Papier;  286  pages;  hauteur,  2^5  millimètres.  Années  lyAo-iy/Ji. 
Reliure  du  temps.  —  Ancien  262.  (Daurade?) 

422.  (III,  160.)  -  Cousin  (Frère  Michel).  -  «Entretiens  de  deux 
«  ecclésiastiques  sur  ce  privilège  des  réguliers,  qu'ils  ne  sont  pas 
«  obligés  de  prendre  l'approbation  des  évèques,  pour  confesser  les 
«  religieuses  soumises  à  leiu"  ordre.  »  -  Dédiés  à  très  révérend  père 
Philippe  Faure,  docteur  en  théologie ,  dijfinilear  général  et  ex-provincial 
de  la  province  d'Aquitaine  l'ancienne,  et  datés  du  couvent  de  Bayonne, 
ce  29  mars  1699. 

Papier;  201  feuillets;  hauteur,  i63  millimètres.  Année  1699. 
Reliure  en  veau.  —  Franciscains. 


BIBLIOTHEQUE   DE  TOULOUSE.  251 

N°  423.  (I,  34.)  -  Digeste.  Livres  I  à  XXIV.  Sur  les  marges,  commen- 
taire perpétuel  écrit  en  même  temps  que  le  corps  du  manuscrit, 
d'une  écriture  plus  fine.  En  voici  les  premiers  mots  :  «  In  nomine 
<-  Domini.  Hac  in  compilatione  Digesti  fuit  dictum  non  quando  leges 
«  facte  fuerunt,  quia  pagani  erant.  .  .  »  En  outre,  annotations  de 
plusieurs  mains,  du  xiv*'  et  du  xv^  siècle. 

Parchemin;  4^2  feuillets;  2 colonnes;  hauteur,  383  millimètres;  commence- 
ment du  XIV*  siècle.  Le  premier  feuillet  manque.  Titre  courant. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  -  Augustins. 

424.  (III,  i5i.)  -  «De  significatione  verborum  legaiium.  -  dlpianus 
«  L.  Verbum  hoc  si  qais  tam  masculos  quam  feminas  complectitur. .  .  » 
Au-dessus  des  mots  verbum .  .  .  quam ,  la  glose  suivante  :  «  Habita 
«  intentione  vel  inspectione  mentis  legislatoris.  »  C'est  le  titre  1 6  du 
livre  L  du  Digeste. 

Parchemin;  i5  feuillets;  3  colonnes;  hauteur,  217  millimètres;  fin  du 
xn* siècle.  Lettres  rouges  et  vertes,  sans  or.  A  la  marge,  annotations  du  temps, 
consistant  principalement  en  renvois  aux  auteurs  cités. 

Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  588. 

425.  (III,  56.)  -  «  Coustumes  de  la  cité  et  ville  de  Reims,  villes  et 
«villages  régis  selon  icelles,  rédigées  par  escrit  en  présence  des 
<'  gens  des  trois  Estais  par  nous,  Cristophe  de  Thoid,  président,  Bar- 
«  thélemy  Paye  et  Jacques  VioUe,  conseillers  du  Roi  en  sa  cour  de 
«  Parlement  et  commissaires  par  luy  ordonnez.  «  D'après  une  petite 
note,  ajoutée  à  la  fin,  cette  coutume  fut  rédigée  en  présence  des- 
dits commissaires  du  3i  octobre  au  3  novembre  i556.  Cette  note 
est  signée  :  de  Gomont.  -  Chaque  article  de  la  coutume  est  transcrit 
sur  un  feuillet  séparé. 

Papier;  4o8  feuillets;  hauteur,  323  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  du  xvni"  siècle,  avec  deux  écussons  sur  les  plats,  portant  en  exergue, 
l'un  S  DANNES.  S.;  l'autre,  DE  GOMONT  S.  -  Ancien  162. 

426.  (C.  26.)  -Guy  Cocpiille.  -  «  Caier  des  coustumes  de  Réthelois, 
«  dressé  par  noble  homme,  m'  Guy  Coquille,  seigneur  de  Romenay 
«  et  procureur  général  pour  Monseigneur  et  Madame  au  pays  de 


252  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Nivernoys.  »  —  Commencement  :  «  Briefz  discours  sur  les  coustumes 
«de  Rethelois.  Des  droictz  de  justice.  De  grande  antienneté  les 
«  droiclz  de  justice  furent  attribuez  par  les  souverains ...»  -  Com- 
mentaire perpétuel  sur  la  Coutume,  dont  les  articles  sont  copiés 
de  place  en  place  en  caractères  plus  forts  que  le  corps  du  manu- 
scrit. Titre  courant;  table  à  la  fin. 

Papier;  i33  feuillets  (beaucoup  de  blancs);  hauteur,  252  millimètres;  lin 
du  xvi°  siècle.  —  Ancien  possesseur  :  Jean  de  Gomont. 
Reliure  du  temps,  en  peau  noirâtre.  -  Don  du  clei^é. 

N°  427.  (III,  111.)  -  Jacques  Cujas.  -  «  Annotationes  Jacobi  Cujacii  ad 
«  quaestionesPauli  juriscons.  ad  legem  Gm/  de  Acquisit.  haeredum.  » 
—  A  la  fin  :  «  Finis  qusestionum  Pauli  jurisconsulti.  xim  junii,  anno 
«  i58i  harum  quaestionum  interpretationem  absolvit  dominus  Cu- 
«  jacius.  Laus  Deo  virginique  Mariae.  » 

Papier;  hauteur,  260  millimètres;  année  i58i.  Belle  écriture,  avec  lettres 
dessinées  et  ornées  à  la  plume. 

Reliure  molle  en  parchemin.  -  Ancien  /i8o. 

428.  (III,  86.)  -  Maret.  -  Traité  de  droit.  -  «  Compendiosa  juris 
«  civilis  metlîodus,  a  domino  Mareto  tradita  Tholose,  anno  Domini 
«  1679,  quam  ejusdem  domini  Mareti  de  contractuum  omnium 
(I  divisionibus  tractatus  sequitur  exactissimus.  —  Huic  accesserunt 
Il  duae  de  legitimatione  liberorum  disputationes  ac  index  totius 
«  operis  locupletissimus.  »  —  Le  traité  des  contrats  commence  à  la 
page  5i,  les  disputes  de  legitimatione  à  la  page  33 1  ;  ces  dernières 
eurent  lieu  à  l'université  de  Cahors,  le  12  février  1696.  —  L'index 
annoncé  n'a  jamais  été  rédigé. 

Papier;  349  P'^ges;  hauteur,  286  millimètres;  xvi°  siècle.  —  Sur  la  première 
page,  on  lit  ce  qui  suit  :  Amor  Domini  incendit  me  et  armât  adversus  inimici 
procellas  Armandum.—  (Signé)  Armandus. 

Reliure  en  peau  blanche.  -  Ancien  498. 

429.  (I,  34i.)  -Cours  de  droit: 

1.   «Juris  civilis  institutiones,  quas  audivi  in  universitate  Tho- 
«  losana ,  sub  doctiss.  DD.  du  Barclay,  juris  professore ,  quae  fuerunt 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  253 

«11'  novembris  die,  anno  1619,  inceptae.  -  Anthonius  de  la  Gar- 
«  rigiie.  »  -  88  feuillets.  Table  aux  feuillets  87-88  ;  au  folio  88,  on 
indique  le  3i  juillet  1620  comme  date  de  la  fin  du  cours. 

2 .  «  Juris  canonici  institutiones,  quas  audivi  in  universitate  Tho- 
«  losana,  sub  doctiss.  DD.  de  Bigorre ,  jvu'is  utriusque  professore.  - 
«  —  Anthonius  de  la  Garrigue.  »  29  feuillets.  Table  au  folio  29. 

Papier;  hauteur,  289  millimètres.  Années  16 19-1620. -Dans  l'intérieur  du 
volume,  ont  été  collées  5  gravures  sur  cuivre,  dont  une  de  Wierx  et  Mallery, 
deux  de  Mallery,  une  anonyme  et  une  signée  M.  Gr. 

Reliure  en  parchemin  mou.  -  Provenance  inconnue. 

N"  430.  (II,  90.)  -  '<  Suite  des  arrêts  de  la  cour  des  aydes  de  Montpellier, 
•  mis  après  ceux  de  M.  le  président  Philippi.  «  Recueil  de  279  ar- 
rêts des  années  1608-1681,  relatifs  à  différents  sujets  de  procé- 
dure et  d'administration;  rangés  sans  aucun  ordre;  les  analyses 
sont  tantôt  courtes,  tantôt  assez  étendues.  -  Le  recueil  du  président 
Philippi  a  été  imprimé  à  Genève  en  1629,  in-4.";  voir  Lelong, 
III,  n.  33866. 

Papier;  hauteur,  3i6  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  en  parchemin.  -  Provenance  inconnue. 

431.  (II,  98 A.)  -  «Traité  des  droits  romain,  françois  et  public.» 
C'est  la  réunion,  sous  un  certain  nombre  de  rubriques,  de  passages 
traduits  ou  copiés  de  diCFérents  auteurs  anciens  et  modernes.  En 
tout,  288  chapitres,  dont  le  24 1°  est  intitulé  :  «  De  l'établissement 
«  des  officiers  de  finances  de  Gaston  de  France.  » 

Papier;  678  feuillets;  hauteur,  364  millimètres;  écriture  du  xvni"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  363. 

432.  (II,  98  B.)  -  «Traité  du  droit  canon.  »  Suite  du  volume  pré- 
cédent. Au  folio  3/17  commence  un  abrégé  du  droit  canonique  en 
latin,  intitulé  :  Nolitia  juris  canonici.  Table  du  volume  en  tète. 

Papier;  38o  feuillets;  hauteur,  368  millimètres;  xviii"  siècle. 
Reliure  et  ancien  numéro  comme  ci-dessus, 

433-436.   (II,  97.)  -  «Réformation  de  la  justice.»  Sous  ce  titre, 


254  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

recueil  considérable  de  mémoires  rédigés  par  divers  jurisconsultes 
et  administrateurs,  pour  la  préparation  des  grandes  ordonnances 
de  Louis  XIV.  Un  grand  nombre  sont  datés  des  années  i  66/i  à 
1672.  La  plupart  portent  le  nom  de  leur  auteur;  beaucoup  sont 
de  Ragueneau,  de  Gomont,  Foucault,  etc. 

Papier;  hauteur,  348  millimètres;  xvii*  siècle.  Plusieurs  mains.  Originaux 
et  copies. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Provient  de  la  bibliothèque  de  Gomont. 

N°  437.  (III,  110.)  -  «Les  décisions  notables  de  Monsieur  de  Cam- 
n  bolas,  abrégées  avec  la  raison  principale  de  chasque  décision.  " 
Divisé  en  6  livres,  contenant  chacun  5o  décisions.  L'ouvrage  ori- 
ginal a  été  imprimé  à  Toulouse  en  1671  et  1681,  in-fol. 

Papier;  91  feuillets;  hauteur,  269  millimètres;  xv!!""  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  basane.  -  Ancien  /197. 

438.  (C.  9.)  -  Commentaire  sur  la  coutume  de  Paris,  daté  de  1  695. 
A  la  fm,  table  alphabétique  des  matières,  dans  laquelle  les  renvois 
n'ont  pas  été  remplis. 

Papier;  1021  pages;  hauteur,  3i2  millimètres;  xvn'  siècle.  Est  peut-être 
Toeuvre  de  M.  de  Gomont,  dont  le  volume  porte  les  armes  :  écartelé,  au  1  de. . . 
à  un  chevron  accompagné  de  3  quintefeuilles;  au  2,  d'hermines;  au  3,  de... 
à  3  têtes  de  cerf,  posées  2  et  1  ;  au  4 ,  de . . .  à  un  lion  dressé  et  lampassé  de . . . 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Don  du  clergé. 

439.  (II,  I  o4.)  —  Commentaire  anonyme  sur  la  coutume  réformée  de 
Paris  de  i58o.  -  Commencement  :  «  Titre  premier.  Des  fiefs.  Les 
Il  dispositions  de  la  coustume  touchant  les  fiefs  concernent  ou  le 
«  partage  qui  s'en  doit  faire  entre  cohéritiers ...» 

Papier;  355  pages;  hauteur,  3o9  millimètres;  xvii°  siècle.  Les  rectos  des 
feuillets  sont  seuls  écrits;  les  versos,  quoique  paginés,  sont  restés  blancs.  En 
tête,  table  sommaire  des  matières  par  ordre  alphabétique;  à  la  fin  du  volume, 
table  des  articles  de  la  coutume,  avec  renvois  aux  passages  où  ils  sont  cités. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  260. 

440.  (II,  99.)  -  Il  Institutions  du  droit  francois.  »  Ouvrage  anonyme, 
rédigé  sur  le  plan  des  Institutes  de  Justinien;  il  est  inachevé  et  ne 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  255 

comprend  que  les  deux  premiers  livres  et  la   majeure  partie  du 


troisième. 


Papier;  ii35  pages  écrites;  hauteur,  342  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  ii35. 


N°  441.  (III,  1  o4.)  -  •  Institution  au  droit  François,  accomodée  à  l'usage 
■  de  la  province  de  Languedoc  et  ressort  du  parlement  de  Tholouse.  » 
—  L'autevir  anonyme  de  cet  ouvrage  explique  dans  la  préface  que 
cet  abrégé  du  droit  coutumier  fut  rédigé  à  la  suite  de  l'édit  de 
1679,  rétablissant  l'enseignement  du  droit  civil  et  du  droit  cano- 
nique dans  toutes  les  universités  du  royaume.  -  A  la  fin,  une  table 
des  matières. 

Papier;  3o9  pages;  hauteur,  233  millimètres;  wif  siècle.  —  Sur  un  feuillet 
de  garde,  on  lit  la  note  suivante  :  «  M'  d'Auterive,  conseiller  au  Parlement  de 
••  Tonlouse.  » 

Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  478. 

442.  (II,  89.)  -  «Traité  sommaire  de  la  taille  réelle.  »  Projet  d'édit 
sur  la  matière,  en  82  titres.  -  Sur  le  premier  feuillet,  on  lit  la  note 
suivante  :  «  Projet  d'ordonnance  sur  les  tailles  et  autres  impositions, 
«  fait  par  les  intendants  de  Montpellier,  Provence,  Dauphiné,  Bor- 
«  deaux  et  Montauban,  avec  les  députés  des  cours  des  aydes  de 
«  Montpellier,  Aix,  Grenoble,  Bordeaux  et  Montauban,  qui  s'asscm- 
.  blèrent,  par  ordre  du  Roy,  à  Montpellier  en  1  683.  -  La  mort  de 
«  M.  Colbert,  qui  arriva  dans  ce  tems-là,  empêcha  que  cette  ordon- 
«  nance  feut  envoyée  dans  les  cours  pour  y  être  enregistrée.  » 

Papier;  60  feuillets;  hauteur,  3 10  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  en  parchemin. 

443.  (II ,  3  7.  )  -  «  Abrégé  de  Domat.  »  Extrait  des  Lois  civiles  dans  leur 
ordre  naturel.  A  la  fin,  table  partielle  des  matières. 

Papier;  639  pages;  hauteur,  338  millimètres;  fin  du  xvn'  siècle;  postérieur 
à  1 694 ,  date  de  la  publication  des  Lois  civiles. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  589. 


256  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N°   444.   (II,  28.)  -  «  Jurisconsuiti  de  La  Forest  in  quatuor  juris  civilis 
«  Institulionum  libres  commentarii.  » 

Papier;  hauteur,  3oo  millimètres;  xvn°  siècle.  Ecriture  très  fine. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  Sga. 


445.  (I,  62.)  -  «De  la  justice  et  des  droits  qu'ont  tout  seigneur  de 
«  haute,  basse  et  moyenne  justice.  »  —  Commentaire  sur  les  cha- 
pitres I  à  III  de  la  coutume  de  Vitry-le-François  de  1609,  compre- 
nant les  articles  1  à  54  de  cette  coutume;  voir  Coatamier  général , 
édition  de  1  724,  tome  III,  pages  3io  à  3  1  5. 

Papier;  182  feuillets;  hauteur,  356  millimètres;  xvii"  siècle. 

Reliure  du  temps,  en  cuir  noir;  vient  probablement  de  M.  de  Gomont. 

446.  (I,  2^4-)  -  «  Commentarius  ad  quatuor  libros  Justiniani  sacra- 
«  tissimi  principis.  «  Commentaire  sur  les  Instilales;  à  la  fin,  l'expli- 
cit  suivant  :  a  Laus  et  gloria  Deo  virginique  Deiparae  necnon  beato 
«  Joanni  et  cœteris  sanctis.  Amen.  » 

Papier;   349  P^gcs;  hauteur,  195  millimètres;  xvn°  siècle.  —  A  la  fin, 
courte  table  alphabétique  des  matières. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —Ancien  58 1. 

447.  (II,  78.)  -  Dalrymple  (Sir  James).  -  Traité  de  procédure  en 
quatre  parties ,  dont  voici  les  titres  : 

1.  "Forme  of  process  before  the  lords,  written  by  sir  James 
«Dalrimple,  of  Stairs  knigth  and  one  of  the  lords  of  Session.  » 

2.  (P.  1 16.)  «  A  short  collection  of  the  consistoriall  lawes,  the 
«forme  of  process  before  the  commissars. . .  and  some  other  things 
«  relatings  thereto,  and  also  some  practiques  before  the  lords  of 
«  Session,  concerning  executors  and  intromettors  with  the  defuncls 
«goods,  which  may  be  practised  by  the  commissaries  in  tlieir  de- 
«  cisions  of  actions  of  that  nature ,  etc.  » 

3.  (P.  257.)  «The  forme  of  process  before  the  justice  gene- 
«  rail  and  his  députes.  » 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  257 

4.   (P.  385.)  «  The  forme  of  process  before  the  shirrefs.  » 
Sir  James  Dalrymple,  baron  et  vicomte  de  Stairs  (1609-1695), 
a  publié  plusiem'S  ouvrages  de  procédure  et  de  philosophie;  celui-ci 
paraît  inédit,  du  moins  il  n'est  pas  indiqué  par  Watt,  Bibliotheca 
Britannica. 

Papier;  453  pages;  hauteur,  2o4  millimètres;  xvm'  siècle.  Écriture  anglaise. 

Reliure  du  temps,  en  veau.  Sur  les  plats, les  armes  suivantes  :  de.  .  .  à  une 
lour,  surmontée  d'un  lion  issant  de ...  ;  au-dessus  une  couronne  de  duc.  Ce 
ne  sont  pas  les  armes  du  duc  de  Perth,  auquel  le  volume  a  appartenu.  -  An- 
cien 785. 

N°  448.  (II,  77.)  -  Gervais  de  Tilbury.  -  «  Otia  imperialia.  ><  -  Commen- 
cement: «  In  nomine  Domini.  Incipit  liber  a  magistro  Gervasio  Tille- 
«  beriensi  editus-et  intitulatus  Otia  imperialia.  -  Serenissimo  domino 
«  suo,  Dei  gratia  Octoni  quarto  Romanorum  imperatori,  semper 
«augusto,  Gervasius  Tilleberiensis,  vestri  dignatione  marescallus 
«  regni  Arelatensis  humilis ,  devotus  et  fidelis ,  salutem ,  victoriam 
«  et  pacem  interiorem  et  exteriorem.  —  Collatio  imperii  et  regni.  - 
«  Duo  sunt,  imperator  auguste,  quibus  hic  mundus  regitur,  sacer- 
"  dotium  et  regnum ...»  —  Le  dernier  chapitre  est  ainsi  intitulé  : 
«  De  arboribus  que  ferunt  aves,  »  et  se  termine  par  ces  mots  :  «  quam 
«  Garnis  sapiditate  avemvulgus  brenetam  nominat.  »  —  Voir  Leibnitz , 
Scripiores  rerum  IJrunsvicensium,  I,  881-ioo/i.  Manquent  dans  le 
manuscrit  les  chapitres  cxxiv  à  cxxix  de  la  troisième  distinction  de 
Leibnitz  (voir  ibid.,  p.  ioo4)-  —  A  la  suite,  comme  dans  Leibnitz, 
la  lettre  suivante  :  «  Exitus  operis.  Epistola  ad  magistrum  Johannem 
«  Marchionem ,  secretarium  domini  imperatoris.  Venerabili  amico . . . 
«  sine  intermissione  continuans  apud  devotum  [dominum  impera- 
«  torem],  » 

Papier;  200 feuillets; hauteur, yoi millimètres ;commencementduxvi' siècle. 
Le  manuscrit  est  probablement  d'origine  italienne,  à  en  juger  par  l'écriture. 
Titres  en  rouge.  Annotations  d'une  écriture  plus  récente  à  la  marge. 

Reliure  en  parchemin  mou.  -  Provenance  inconnue.  Sur  le  premier  feuillet, 
d'une  main  du  \vi°  ou  du  xvii"  siècle,  le  nom  suivant  :  «  Ex  libris  Guilielmi  de 
■  Laroche,  Aginnatis.  •  Au-dessous,  traces  d'un  écusson  de.  .  .  à  6  tourteaux 
(ou  besanls)  j)osés  3,  2,  1. 

449.   (I,  5o.)  -  Vincent  de  Beauvais.  -  «Spéculum  Historiale.  »  — 

■tlH.  DU  IIBL.  —  Vil.  33 


258  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

Livres  XXV  à  XXXII.  Chaque  livre  est  précédé  d'une  table  des 
chapitres  sur  quatre  colonnes;  en  tète  du  volume,  tahle  des  ma- 
tières et  des  noms  propres. 

Vélin  ;  3 19  feuillets  ;  2  colonnes  ;  hauteur,  358  millimètres;  fin  du  xiii"  siècle. 
Lettres  ornées;  en  tête  du  livre  XXV,  une  miniature,  représentant  Charlemagne 
assis  sur  son  trône,  entouré  de  quatre  guerriers  debout.  Jolis  encadrements  en 
tète  de  chaque  livre.  Titre  courant  rouge  et  bleu.  A  la  fin,  l'explicit  suivant  : 
«  Explicit  quartum  volumen  Speculi  historialis  per  manum  Johannis  Wade, 
«  anglici.  » 

Ancienne  reliure,  en  bois;  en  garde,  fragments  d'un  dictionnaire  de  la  Bible. 
-  Franciscains. 

N<*   450.    (I,  hi  ■)  -  Bernard  Gui.  -  Recueil  de  ses  œuvres. 

1.  Abrégé  de  ia  doctrine  chrétienne.  -  Commencement  :  (Fol. 
i-d).«  De  preceptis  Decalogi.  Preceptor  divine  legis  Decalogus  scri- 
«  bitur  et  habetur.  Exod.,  XX.  .  .  »  -  C'est  la  première  rédaction 
de  cet  opuscule.  Voir  M.  Delisle,  Notice  sur  les  manuscrits  de  Bernard 
Gui,  p.  362. 

2 .  «  Flores  chronicorum  sive  cathalogus  Romanorum  pontifi- 
«  cum.  »  Cette  rédaction  va  jusqu'en  1  820.  -  Commencement  de  la 
dédicace  à  Bérenger,  maître  de  l'ordre  des  Prêcheurs  :  (Fol.  5-i  48) 
n  Prescriptum  opusculum  de  Romanis  pontificibus  et  imperatoribus 
'1  regibusque  Francorum ..."  -  Commencement  du  premier  pro- 
logue :  «  Romanorum  pontificum  nomina  et  tempora,  quibus  Christi 
«  ecclesie.  .  .  »  -  Commencement  du  deuxième  prologue  :  «  In  fine 
«  vero  prioris  tam  propter  me  ipsum,  quam  propter  eos.  .  .  »  C'est 
un  exemplaire  de  la  troisième  rédaction;  voir  Delisle,  pp.  189- 
190,  202  et  206-207. 

3.  Chronique  abrégée  des  papes.  Beaucoup  plus  courte  que  la 
précédente  ;  additions  marginales  allant  jusqu'à  1 3  1  y  et  qui  sont 
entrées  dans  la  rédaction  qui  précède,  -  Commencement  de  la 
dédicace  i\  frère  Bérenger:  (Fol.  148-182)  «  Dudum  inter  moras 
"  labentis  temporis  studui .  .  .  «Première  édition  de  cet  ouvrage; 
Delisle,  pp.  235-236. 

4.  Arbre  généalogique  des  rois  de  France ,  avec  additions  jusqu'à 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  259 

l'avènement  de  Philippe  V  (i  3  i  6).  -  Commencement  :  (Fol.  i  83) 
«  Franci  ex  sua  prima  origine  fuere  Trojani,  sicvit  ex  gestis  Fran- 
«  corum ...»  Tableaux  généalogiques  et  arbre  de  filiation  ;  médail- 
lons en  miniature  des  rois  et  des  reines  de  France.  C'est  un  exem- 
plaire original  des  deuxième  et  quatrième  éditions  de  cet  opuscule; 
Delisle,  pp.  2  55-3  56. 

5.  «  Comités Tholosani.  «-Commencement  :  (Fol.  igS)  «  Legitur 
«in  gestis  Francorum  et  in  cronicis  antiquis,  quod  Karolus.  .  .  >> 
Exemplaire  original;  voir  Delisle,  pp.  267-268. 

6.  «  Nomina  discipulorum  Domini  Jesu  Christi.  »  -  Commence- 
ment :  (Fol.  199)  «  Designavit  Dominus  et  alios  septuaginta  duos 
«discipulos.  .  .  «-Nombreuses  additions.  Exemplaire  original; De- 
lisle, pp.  297-299. 

7.  »  Incipit  tractatus  brevis  de  temporibus  et  annis  generalium 
«  et  particularium  conciliorum.  »  -  Commencement  :  (Fol.  2  1  1)  «  De 
«  sacrosanctis  synodis  seu  consiliis  generalibus  seu  universalibus 
«  tractatus ...»  Va  jusqu'à  1 3 1 8.  Exemplaire  original  de  la  seconde 
édition;  Delisle,  pp.  3oo-3oi. 

8.  «  Nomina  apostolorum.  »  -  Commencement  :  (Fol.  219)8  No- 
«  mina  duodecim  apostolorum  Domini  nostri  Jesu  Christi  scripta 
•  sunt,  .  .  »  Delisle,  pp.  299-300. 

9.  Vie  de  S.  Sernin,  «ex  gestis  ejus  antiquis  coUigitur,  super- 
n  fluis  et  inpertinentibus  resecatis.  »  -  Commencement  :  (Fol.  220) 
«S.  Saturninus,  prothopresul  urbis  Tholose,  extitit  oriundus  de 
"  Patras  civitale .  .  .  »  A  la  suite,  recueil  de  miracles. 

10.  Vie  de  S.  Exupère,  «ex  hiis  maxime  elicita,  que  beatus 
«  Jeronimus,  cui  fuit  conlemporaneus,  in  libris  suis  contestatus  est 
«  deeodem.  «-Commencement:  (Fol.  225)«  Exuperius ,  vir  beatus , 
«  dignissimus  successor  extitit.  .  .  » 

I  1.  Vie  de  S.  Germier.  -  Commencement  :  (Fol.  227)  «  Beatus 
«  Germerius  in  civitate  lerosolima  natus  luit,  floruitque  temporibus 
«  Clodovei ...» 

33. 


260  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

1  2.  Vie  de  S.  Papoul,  «  ex  hils  que  scripsit  Flavius  Anselmus, 
«  Beccensis  monachus,  in  quodam  sermone  de  ipso.  »  -  Commen- 
cement :  (Fol.  228)  «  Sanclus  ac  gloriosus  martir  Papulus  fuit  An- 
«  tiochie  prefecti  fdius ...» 

i3.  Vie  de  S.  Bérenger,  moine  et  confesseur  du  monastère  de 
Saint-Papou),  «ex  gestis  ejus,  que  conscripsit  Flavius  Anselmus, 
«Beccensis  monachus.  »  -  Commencement  :  (Fol.  229)  «  Vir  vite 
«  venerabiiis  Berengarius  in  territorio  Tholosano ...»  Sur  cette 
collection  de  vies  de  saints  (n"'  9  à  i3),  qui  paraît,  en  effet,  être 
l'œuvre  de  Bernard  Gui,  voirDelisle,  pp.  ag/i-agô. 

i/i-  «  Hec  sunt  nomina  episcoporum  Lemovicensium  a  protlio- 
«  presule  ac  primate  Aquitanie  beatissimo  Marciale  usque  ad  pre- 
«  sentem  annum  incarnati  Verbi  mcccxx.  »  -  Commencement  :  (Fol. 
282  )  «  Primus  omnium  episcoporum  sedis  Lemovicensis  fuit  beatis- 
«  simus  Marcialis.  .  .  »  Exemplaire  original  de  la  seconde  édition; 
Delisle,  pp.  259-260. 

1  5.  «  Nomina  sanctorum  diocesis  Lemovicensis.  »  -  Commen- 
cement :  (Fol.  2  38)  «  Amplectimur  itaque  primo  et  precipue  bra- 
«  clîiis  dilectionis ...»  En  deux  parties.  Exemplaire  original  ;  De- 
lisle, pp.  260-261 . 

I  6.  «  Hec  sunt  nomina  episcoporum  Tholosane  sedis  que  potui 
«reperire,  a  prothopresule  et  glorioso  martire  Saturnino  usque  ad 
»  primum  archiepiscopum  ejiisden)  sedis,  qui  fuit  dominus  Johannes 
«  de  Convenis,  anno  dominice  Incarnationis  m'  ccc"  xvii"  per  sedem 
«  apostolicam  institutus.  »  -  Commencement:  (Fol.  2^6)  «Primus 
«  omnium  episcoporum  Tholose  prothopresul  ac  martir.  .  .  »  Addi- 
tions à  la  marge;  à  la  fin,  article  de  Guillaume  de  Laudun,  jusqu'en 
1327.  Exemplaire  original  de  la  deuxième  édition;  Delisle, pp.  271- 
272. 

17.  «  De  fundacione  ordinis  Grandimontensis  in  dyocesi  Lemo- 
«  vicensi.  »  -  Commencement  :  (Fol.  25  1)  «  Primus  prior  institutus 
«et  fundator.  ..  »  Jusqu'en  i3i8.  Seconde  édition,  exemplaire 
original;  Delisle,  p.  2 6 A. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  261 

18.  '<  De  fundacione  ordinis  Artigle ,  in  dyocesi  Lemovicensi ...» 
Commencement  :  (Fol.  2  53)  «  Primiis  prior  et  fvmdator  ordinis 
..  Arligie  in  dyocesi  Lemovicensi ...»  Va  jusqu'en  1 285.  Exemplaire 
original  de  la  première  édition;  Delisle,  p.  265. 

19.  «De  fundacione  et  progressu  monasterii  Sancti  Augustini 
«  Lemovicis.  .  .  »  -  Commencement  :  (Fol.  2  54)  «  Sicut  posteritati 
.  sue  fidelis  tradidit  enarratio ...»  Exemplaire  original  ;  Delisle , 
pp.  261-263. 

20.  «  De  ordinatione  misse  a  D.  Jesu  Christo  et  sanctis  ejus 
«  apostolis,  ac  demum  per  summos  Romanos  pontifices  successive.  » 
-Commencement  de  la  première  partie  :  (Fol.  2  56)  «  Jésus  Christus 
«  primus  et  summus  pontifex  et  sacerdos  in  eternum ...»  Addi- 
tions marginales.  -  Commencement  de  la  seconde  partie  :  (Fol.  2  58) 
«  Casus  qui  contingere  possunt  in  celebrando  divino  offîcio.  Periculis 
«  seu  deffectibus  circa  Heucaristie  sacramentuni  evenientibus ...» 
Delisle,  p.  364- 

Vélin;  269  feuillets;  quelques  parties  à  2  colonnes;  hauteur,  862  milli- 
mètres; xiv°  siècle.  Plusieurs  mains;  parties  autographes  de  l'auteur.  Titre 
courant  en  noir,  souligné  de  rouge. 

Ancienne  reliure,  en  veau.  -  Dominicains. 

N°  451.  (I,  1.)  -  Frère  P/iulin,  évoque  de  Pouzzoles.  -  «  Salyrica  His- 
<(  toria.  »  -  Commencement  :  «  Prologus  in  Sathiricam  gestarum  re- 
<■  gum  atque  regnorum  et  summorum  pontificum  ystoriam  a  mundi 
•  creacione  usque  ad  Henricum  septimum,  Romanorum  augustum. 
'<  -  Interroga  de  diebus  antiquis  qui  fuerunt  ante  te.  .  .  Deut. ,  III. 
«  Quia  omnis  sciencialis  habitus  aut  habetur  per  modum  invencio- 
■I  nis ,  et  sic  est  a  rébus ...  ut  facile  possint  memorie  commendare , 
«  hoc  opus  breviandi  causam  suscepimus.  Explicit  prologus.  -  In- 
«  cipit  liber  cujus  primum  capitulum  de  Deo,  quantum  ad  produc- 
«  tiones  intrinsccas.  In  principio  secundum  Dyo.  XII.  .  .  »  -  Fin  : 
«  cito  enim  incomposila  et  agrestis  illa  multitudo  evanuit.  Benedictus 
«  Deus.  »  -L'ouvrage  comprend  2  38  chapitres,  dont  le  dernier 
forme  une  longue  histoire  chronologique  du  règne  de  Henri  VII 
de  Luxembourg;  les  derniers  faits  cités  sont  de  l'an  i32o.  -  Des 


262  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

extraits  de  cette  chronique  ont  été  publiés  par  Muratori,  SS.  rer. 
Italie,  IV,  9^9,  et  dans  les  Historiens  de  France,  XXII,  i2-i5.  Voir, 
à  ce  sujet,  un  article  de  M.  Simonsfeld,  dans  les  Forschungen  zar 
deutsche  Geschichte,  XV,  1 874 ,  pp-  «  45-i  62  ,  et  du  même ,  Andréas 
Dandolo  und seine  Geschichtswerke ,  Munich,  1876,  in-8°,  p.  116. 

Parchemin;  35o  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  hib  millimètres;  xv'  siècle. 
Quelques  lettres  de  couleur. 

Reliure  ancienne,  en  bois.  —  Ancien  18. 

N"  452.  (I,  202.)  -  Compilation  historique  en  français,  depuis  la  créa- 
tion du  monde  jusqu'à  Tan  1309.  -  Voici  le  commencement  du 
prologue  :  «  La  cause  de  faire  ceste  compilacion  fut  la  grant  instance 
«  d'un  grant  baron  de  France,  lequel  comme  il  eust  désiré  de  savoir 
«  en  quel  temps  avoient  esté  li  prophète  Nostre  Seigneur  et  H  phi- 
«  losophe  des  payans ...»  L'auteur  annonce  qu'il  a  employé  l'His- 
toire scholastique  de  Pierre  le  Mangeur,  le  Miroir  de  Vincent  de 
Beauvais,  et  les  chroniques  de  frère  Martin;  depuis  l'époque  où 
finit  l'histoire  de  Vincent  de  Beauvais,  il  a  écrit  «  ainsi  comme  il 
<  enquist  et  oy  des  anciens,  et  ainsi  comme  il  a  veu  avenir  en  son 
'  temps,  car  ne  livre  ne  compilacion  n'estoient  faiz  suffisanment,  à 
"  quoy  il  deust  adjouster  foy.  »  Suit  un  second  prologue,  dans  lequel 
l'auteur  annonce  qu'il  a  repris  et  développé  certaines  parties  de  son 
ouvrage,  qui  lui  semblaient  trop  brèves,  -r  Suit  l'ouvrage,  dans 
lequel  les  matières  sont  extrêmement  mêlées.  On  y  trouve  :  fol.  82  , 
«  Des  papes  qui  ont  esté  depuys  saint  Père  jusques  au  pappe  Cle- 
«  ment  [V];  «  fol.  3G,  l'histoire  de  la  Madeleine;  fol.  38,  la  vie  du 
philosophe  Secundus;  fol.  4i,  la  lettre  du  roi  Abgar,  d'Edesse; 
fol.  46,  une  courte  histoire  de  France,  ainsi  intitulée  :  «  Ce  sont  les 
«  noms  de  tous  les  roys  de  France,  qui  ont  régné  sur  les  François 
'<  des  le  premier  roy  jusques  au  jour  d'uy,  c'est  à  savoir  l'an  mil 
«  CGC  XXX ;»  fol.  5o,  petite  histoire  d'Angleterre,  depuis  l'invasion 
des  Saxons;  fol.  69,  histoire  d'Amis  et  d'Amiles;  fol.  69,  «D'un 
«jeune  homme  qui  bouta  au  doy  d'une  estatue  de  Venus  son  annel 
«et  ne  le  pot  ravoir;»  fol.  70,  traduction  de  plusieurs  fables 
d'Esope;  fol.  76,  «  Le  cathologue  des  roys  de  France,  depuys  que 
«le  royaume  fut  translaté  à  Hue  Chappet,  conte  de  Paris,  et  à  sa 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  263 

«progenie;  «fol.  80,  petites  annales  pom-les  années  1828-1339, 
nombreux  détails  sur  les  ravages  soufferts  par  les  domaines  de 
l'abbaye  de  Saint-Denis,  dans  le  Cambrésis.  -  Un  manuscrit  tout 
semblable,  du  xv*  siècle,  existe  à  la  Bibliot.  Nat.,  f.  franc.  -49^7;  la 
même  chronique,  continuée  jusque  vers  i347,  ^*  remaniée,  forme 
le  manuscrit  fr.  698  de  la  même  bibliothèque.  Des  fragments  de 
cet  ouvrage  ont  été  publiés,  d'après  ces  manuscrits,  dans  \es  His- 
toriens de  France  (XXI,  pp.  i/i6  et  suiv.).  Enfin,  un  manuscrit 
analogue  au  nôtre  existe  à  la  Vaticane,  n.  688;  voir  à  ce  sujet  Elie 
Berger,  Notice  sur  divers  manuscrits  de  la  Bibliothèque  Vaticane  (Bi- 
bliothèque des  écoles  françaises  d'Athènes  et  de  Rome,  6^  fasci- 
cule), pp.  10-11. 

Parchemin;  82  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  252  millimètres;  xiv"  siècle. 
Sur  les  inai^^s,  nombreux  grotesques,  notes  du  xvi°  et  du  xvn°  siècle.  Lettres 
ornées  et  dorées;  au  premier  feuillet,  encadrement  avec  lettre  peinte,  et 
fécusson  suivant  :  de  gueules,  à  un  dauphin  d'or,  surmonté  de  deux  clefs 
d'azur,  accostées. 

Reliure  en  parchen)in  mou.  —  Ancien  5 10. 

N"  453.  (C.  \h)  -  Sébastien  Mamerot.  -  Traduction  et  continuation  de 
la  chronique  universelle  de  Martinus  Polonus.  -  Commencement- 
du  prologue  :  «  Par  le  vouloir  de  Jhesu  Christ,  vray  Dieu  tout  puis- 
"  sant,  courant  l'an  de  son  Incarnation  m.  un''  lviti,  messire  Loys  de 
«Laval,  seigneur  de  Chastillon  et  de  Frivoudour,  gouverneur  du 
-  Dauphiné,  a  fait  traaslater  et  mectre  de  latin  en  françois  les  cro- 
«  niques  Martiniennes  par  son  très  humble  clerc  et  serviteur  Sebas- 
"  lien  de  Mamerot,  de  Soissons.  .  .  »  -  Commencement  de  la  chro- 
nique :  «  Pour  ce  que  sçavoir  les  temps  des  papes  de  Romme  et 
«  aussi  de  plusieurs  autres  pères  de  leur  temps  appartient  et  est 
«  expédient  aux  théologiens  et  juristes,  je,  frère  Martin,  penancier 
«  et  chappelain  du  pape ...  »  -  La  chronique  Martinienne  finit  au 
folio  287  V'  par  ces  mots  :  «  Jusques  à  cy  ont  duré  et  cy  faillent 
«  les  croniques  de  frère  Martinian  de  Pouille.  »  -  Ce  qui  suit,  jus- 
qu'au folio  389,  va  jusqu'à  l'an  1898,  et  est  extrait,  ainsi  que  le 
dit  Mamerot  dans  sa  préface,  de  différentes  chroniques  et  des  con- 
tinuateurs de  Martinus  Polonus.  -  Cette  chronique  a  été  publiée  à 
Paris  vers  i5o3,  in-foho,  goth.,  2  col.  (Brunet,  Manuel,  n.  édit. , 


264  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

III,  c.  i5o4);  rédition  est  en  tout  conforme  à  noire  manuscrit, 
seulement  on  y  a  joint  une  continuation  allant  jusqu'à  i5o3  (mort 
du  pape  Alexandre  VI),  laquelle  est  tirée  de  Gaguin  et  autres  chro- 
niqueurs; ce  supplément  forme  le  second  livre  de  l'édition.  Cette 
compilation  a  été  étudiée  par  l'abbé  Lebœuf  dans  un  excellent 
mémoire  sur  les  chroniques  Martiniennes  et  leurs  continuations 
{Mémoires  de  l'Académie  des  Inscriptions ,  XX,  pp.  2a4  et  suiv.). 

Papier;  389  feuillets;  hauteur,  280  millimètres;  longues  lignes;  xv°  siècle. 
Grosse  écriture,  avec  corrections  de  la  même  main;  le  manuscrit  semble  au- 
tographe; à  la  fin,  plusieurs  feuillets  blancs.  —  Nom  d'un  ancien  possesseur  : 
F.  Marcelier. 

Reliure  en  basane  verdàtre.  -  Don  de  l'abbé  d'Héliot.  ^ 

N°  454.  (I,  225.)  -  Frère  Laurens,  d'Alby,  capucin.  -  «Encyclopédie 
«  armoriale.  »  Ouvrage  divisé  en  quatre  livres,  contenant  un  recueil 
peir  méthodique  des  armoiries  des  principales  familles  nobles  de 
France  et  d'Europe;  sur  le  recto  de  chaque  feuillet,  im  écusson, 
sur  le  verso  qui  fait  vis-à-vis,  son  explication.  Un  grand  nombre  de 
ligures  ont  été  coupées  dans  des  ouvrages  imprimés  et  coloriées  à 
la  main.  -  En  tête ,  précis  de  l'art  héraldique  ;  à  la  fm  du  volume , 
listes  chronologique  et  alphabétique  (par  noms  de  famille)  de  tous 
les  papes;  table  des  cardinaux  cités,  des  cardinaux  ayant  fait  partie 
des  ordres  réguliers,  des  cardinaux  évêques  et  archevêques  fran- 
çais, enfin  des  pseudo-cardinaux.  -  Recueil  rédigé  vers  iG5o.  Cet 
auteur  n'est  mentionné  ni  par  le  P.  Lelong,  ni  par  la  Bibliolheca 
SS.  Capucinorum. 

Papier;  hauteur,  2i5  millimètres;  xvii"  siècle. 

Reîiure  en  basane  blanche.  —  Capucins  (?);  ancien  378. 

455-456.   (I,  200  AetB.) -Prosper  (Le  Père),  de  Rodez,  capucin. - 

"Histoire  généalogicjue  des  maisons  souveraines  de  l'Europe,  qui 

'<  sidîsistent  en  l'année    1680,  avec  le  blason  de  leurs  armoieries 

»  expliqué  et  raisonné ,  le  tout  mis  par  ordre  alphabétique  par  le 

"  P.  Prosper,  de  Rodés,  capucin,  1682.  »  -  Table  à  la  fin.  -  Voir 

le  P.  Lelong,  Bihliolhèqac  historique,  III,  n.  i4o57 8-40679. 

Papier;  292  et  2/10  pages;  hauteur,  276  millimètres;  .vvii"  siècle.  C'est  le 
manuscrit  indiqué  par  le  P.  Lelong.  -  Blasons  en  couleur. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Capucins. 


BIBLIOTHÈQUE   DE  TOULOUSE.  265 

N°  457.  (I,  200  C.)  -  Du  même.  -  «  Histoire  généalogique  de  quelques 
«grandes  maisons  de  France,  avec  le  blason  de  leurs  armoieries 
«  expliqué  et  raisonné,  le  tout  mis  par  ordre  alphabétique.  .  .  en 
«  1 683.  »  Table  à  la  fin. 

Papier;  4o5  pages.  Le  reste  comme  ci-dessus. 

458.  (I,  200  D.)  -  Du  même.  -  Recueil  de  généalogies  de  familles 
françaises,  rangées  dans  l'ordre  alphabétique.  —  Table  à  la  fin. 

Papier;  767  pages;  hauteur,  276  millimètres.  Le  reste  comme  ci-dessus. 

459.  (1,  101.)  -  Petrus  Comestor.  —  «  Historia  scholastica.  »  -  Com- 
mencement :  «  Incipit  prologus  epistolaris.  Reverendo  palri  et  do- 
«  mino  Willelmo,  Dei  gralia  Senonensi  archiepiscopo .  ,  .  Causa 
«  suscepti  laboris.  .  .  -  Incipit  scolastica  hystoria,  scilicet  prefa- 
«  cio ...» 

Vélin;  390  feuillets;   2  colonnes;  hauteur,   829  millimètres;  xu'  siècle. 
Ecriture  soignée,  lettres  ornées  et  peintes,  sans  or.  Belle  exécution. 
Reliure  en  veau  du  xvii'  siècle.  -  Augustins. 

460.  (III,  02.)  -  Même  ouvrage. 

Vélin;  iSg  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  325  millimètres;  milieu  du 
xiii'  siècle.  Certains  passages  soulignés  en  rouge;  à  la  marge,  notes  diverses, 
d'une  autre  main  du  même  temps.  Le  premier  feuillet  de  Touvrage  manque. 

—  Sur  le  verso  du  dernier  feuillet,  d'une  main  du  xiv°  siècle,  une  courte  gé- 
néalogie des  patriarches,  depuis  Noé  jusqu'aux  fils  de  Jacob.  Une  autre  main 
du  même  temps  a  écrit  sur  ce  même  feuillet  :  «  Iste  liber  est  domini  .lohannis  de 

•  Cardelhaco  patiiarche  ',  »  puis  :  «  domini  mei  patriarche.  »  Enfin ,  d'une  main 
postérieure  :  •  Guillelmus  Ofgerii,  hacallarius  Albiensis.  » 

Reliure  ancienne,  en  bois  avec  basane  blanche.  En  garde,  fragment  d'un 
formulaire  apostolique  du  commencement  dd  xni°  siècles  dont  voici  les  pre- 
miers mots  :  «  Sunt  littere  citalionis  in  hune  niodum.  T. ,  delegatus  domini  pape 

•  judex.  tali  salulem  in  Domino.  Novciilis  nos  a  summo  pontilice  récépissé 
«  litteras  apostolicas  in  liane  f'ormam  :  Alcxander,  etc.  Volentes  itaque  manda- 
"  lum  nobis  traditum  exequi.  .  .  »  —  Au-dessous,  on  a  dessiné,  au  xiv"  siècle, 
lécusson  suivant  :  [de  gueules]  à  un  lion  [d'argent],  lampassé,  armé  et  cou- 
ronné [d'or],  orlé  de  treize  besants  [d'argent);  ce  sont  les  armes  des  Cardaillac. 

—  Dominicains. 

•  Jean  de  Cardaillac ,  patriarche  d'Alexandrie ,  administrateur  aposlolieiue  de  l'ar- 
chevêché de  Toulouse  (1078-1390). 

MA.').  Des  BIIL    TH.  SU 


266  GATALOOUE  DKS  MANUSCRITS. 

N"  461.   (I,  96.)  -  Même  ouvrage. 

Vélin;  149  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3i5  millimètres;  xni"  siècle.  La 
dédicace  à  Guillaume,  archevêque  de  Sens,  a  été  transcrite  en  tête  sur  un 
feuillet  de  garde.  -  Au  premier  feuillet  une  lettre  ptinte.  -  A  la  fin ,  l'indica- 
tion  suivante,  d'une  main  du  xiv°  ou  du  xv°  siècle:  ■  f  Memoria  sia  a  inestre 
«  P.  de  Gordon  de  Veilhac  ^  aquest  libre  et  un  autre  libre  appellat  le  libre  de 
•  Sentencias  a  mestre  P.  de  Laculhe,  régents  de  las  escola  [sic]  de  la  Bastida 
«de  Se^o^  en  recebent  deldit  maislre  très  escuts.  »  La  signature  manque  en 
partie,  on  n'en  voit  plus  que  la  fin  :  uii.  -  A  Tintérieur  du  pren)ier  plat, 
quelques  notes  de  théologie  et  d'histoire  religieuse ,  du  xiv'  siècle. 

Reliure  en  bois,  avec  basane  blanche.  -  Franciscains  de  Rieux. 

462.  (lll,  3.)  -  Même  ouvrage. 

Vélin;  i83  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  390  millimètres;  xiii' siècle.  Ecri- 
ture fine;  certaines  parties  du  texte  sont  encadrées  de  rouge.  Titre  courant, 
rouge  et  bleu.  —  Sur  l'avant-dernier  feuillet,  la  note  suivante,  d'une  main  du 
xiv"  siècle  :  •  Iste  liber  est  fralris  Poncii  Aymerici,  ordinis  Predicatorum ,  con- 
«  venlus  Tholose.  • 

Reliure  ancienne,  portant  encore  au  plat  postérieur  un  fragment  de  chaîne. 
En  garde,  fragments  d'une  Bible  du  xiii°  siècle ,  renfermant  un  passage  des  petits 
Prophètes.  -  Dominicains. 

463.  (III,  108.)  -  «  L'histoire  du  Christianisme  depuis  la  création  du 
«  monde  jusqu'à  la  naissance  de  Jésus  (christ.  »  Cet  ouvrage,  dont 
l'auteur  ne  se  nomme  pas  dans  ia  préface,  va  jusqu'à  l'an  du  monde 
2  1  38  (vocation  d'Abraham).  -  A  la  fin  du  voKune,  on  lit  les  mots 
suivants  :  «  Fin  de  la  première  partie  de  l'histoire  du  Christia- 
"  nisrae.  » 

Papier;  428  feuillets;  hauteur,  236  millimètres;  commencement  du 
xvin"  siècle. 

Reliure  en  parchemin.  -  Ancien  239. 

464.  (III,  102.)  -  «Recueil  des  Annales  de  Baronius.  »  Traduction 
presque  littérale  de  l'ouvrage  latin  (années  i-Sgô),  tomes  I-IV  de 
la  première  édition;  le  manuscrit  est  ainsi  daté  à  la  fin  :  Toulouse, 
•27  juillet  1657. 

'  Vilhac,  Ariège,  comaïune  de  Villiac  et  Aiguillanes. 
'  La  Bastide  de  Sérou,  Ariège,  arrondissenieiit  de  Foix, 


BIBLIOTHEQUE   DE  TOULOUSE.  267 

Papier;    i2i4  pages;  hauteur,  243  millimètres;  \\n'  siècle.  Nombreuses 
ratures. 

Reliure  en  basane.  —  Ancien  3~o  (provenance  inconnue). 

465.  (III,  1  i  2. )-Suitedii  précédent  (années  395-71  A);  tomes  V-VIII 
de  la  première  édition.  Se  compose  des  parties  suivantes  : 
1",  281  pages  comprenant  l'analyse  du  tome  V  (Sgô-A^o);  daté, 
en  tète,  du  28  juillet  1607;  ^  ^^  ^'^^  ^^  ^^  septembre  de  la 
même  année,  à  Toulouse.  -  2°,  256  pages;  tome  VI  (A4i-5i7). 
-  3°,  2i5  pages;  tome  VII  (5i8-59o);  daté,  en  tète,  du  3  dé- 
cembre 1657.  -  4°,  196  pages;  tome  VIII  (590-714);  daté,  en 
tête,  du  8  février,  à  la  fin,  du  1  1  avril  i658. 

Papier;  9^8  pages;  hauteur,  2/13  millimètres;  .\vti°  siècle. 
Reliure  comme  au  précédent. 

466.  (III,  89.)  -  Suite  des  deux  précédents;  années  7i4-ii85, 
tomes  IX-Xll  de  l'édition  originale.  Beaucoup  plus  abrégé  que  les 
volumes  précédents.  A  la  fin,  traduction  de  l'épilogue  de  Baronius, 
datée  de  Toulouse,  1"  mars  1659.  ^^^  Péroraison  de  l'auteur  du 
recueil,  dans  laquelle  le  traducteur  ne  se  nomme  pas. 

Papier;  918  pages. (numérotées de  44v  à  iSôg);  hauteur,  260  millimètres; 
XVII'  siècle. 

Reliure  comme  aux  précédents. 

467^^111,  99.)  -  Analyse  et  extraits  des  Annales  ecclésiastiques  de 
Baronius,  d'après  l'édition  en  12  volumes;  le  même  travail  a  été 
lait  sur  la  continuation  de  Sponde,  allant  de  1  198  à  i64o,  et  for- 
mant deux  volumes. 

Papier;  hauteur,  233  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  en  basane  verte.  -  Ancien  366. 

468.  (I,  245.)  -  Extraits  de  divers  auteurs,  faits  à  la  fin  du  xvi*  siècle. 
Voici  la  liste  des  auteurs  cités  :  Chronique  de  Sicile  (i  080-1 328), 
quœ  perle  (fi  in  bibliolheca  Fuxi;  pièces  diplomatiques  du  ^m*  siècle, 
relatives  aux  affaires  de  Sicile;  vies  des  papes  d'Avignon  (manuscrit 
de  Toulouse,  voirplus  bas ,  p.  3  7  o)  ;  vie  de  S.  Bernard ,  par  l'abbé  Guil- 

34. 


268  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

laume;  ancienne  collection  de  Décrétales  (manuscrit  de  Toulouse  ?)  ; 
Sidoine  Apollinaire;  Tertullien;  constitutions  de  Clarendon;  Guil- 
laume de  Neubridge  (extraits  datés. du  18  septembre  lôg/t);  Am- 
mien  Marcellin  ;  ISolilia  provinciarum  ;  Apulée  ;  anciens  Panégyriques  ; 
Optatus;  Tbeodorus;  le  comte  Marcellin;  Anastase;  Sulpice-Sévère; 
Walafrid  Strabon;  S.  Germain,  archevêque  de  Constantinople ; 
Raoul  de  Tongres;  Nicéphore. 

Papier;  hauteur,  189  millimètres;  \\i°  siècle.  Beaucoup  de  feuillets  blancs. 
-  Anciens  possesseurs  :  M.  de  Cambolas  et  Alexandre-Paul  Deygua. 
Reliure  du  temps,  en  cuir  noir.  —  Ancien  .582. 

N°  469.  (II,  127.)  -  Varillas  (De).  -  «  Histoire  de  l'hérésie,  depuis  l'an 
«  1874  jusques  en  l'année  i63i .  »  C'est  le  premier  livre  de  Y  Histoire 
des  révolutions  arrivées  dans  l'Europe,  en  madère  de  religion,  depuis 
J 37^^  jusqu'à  1569,  Paris,  i  686-1  688,  6  vol.  in4".  En  tête,  abrégé 
de  l'ouvrage,  qui  comprend  3o  livres  dans  l'imprimé;  le  manuscrit 
en  annonce  35. 

Papier;  111  feuillets;  hauteur,  335  millimètres;  xvn"  siècle.  Paraît  être  le 
manuscrit  autographe  de  l'auteur. 

Reliure  en  parchemin.  —  Provenance  inconnue. 

470-471.  (III,  98.)  -  «  Variœ  dissertationes  circa  historiam  eccle- 
«  siasticam  a  concilio  Nicœno  ad  Tridentinum.  »  Forment  deux 
volumes;  le  premier  va  jusqu'au  concile  d'Ephèse,  le  second  jusqu'au 
concile  de  Trente.  -  Chaque  volume  a  une  table  particulière. 

Papier;  iSgo  pages  pour  les  deux  volumes,  dont  la  pagination  se  suit;  hau- 
teur, 240  millimètres;  xvn°  siècle. 

Reliure  du  temps,  eu  veau  brun.  -  Provenance  inconnue. 

472.   (I,  37.)  -  Cassiodore. 

1.  Epistolae  variae.  Manquent  aujourd'hui  les  hvres  I  et  II,  les 
2  premières  lettres  et  le  commencement  de  la  3'  du  livre  III.  Chaque 
livre  est  précédé  du  sommaire  des  lettres  qu'il  renferme.  -Migne, 
Patrol.  lut.,  LXIX,  ce.  60^-880.  -  Parfois  l'analyse  de  la  lettre  est 
à  la  marge. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  269 

2.  «  Incipit  liber  Magni  Aurelii  Casslodori,  quid  anima.  .  .  »  - 
Migne,  LXX,  c.  1279. 

Parchemin;  120  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  358  millimètres;  milieu  du 
XV*  siècle. 

Reliure  en  parchemin  mou.  —  Ancien  96. 

N"  473.  (C.  I.)  -  1.  Recueil  de  bidles  du  pape  Alexandre  IV  et  des 
papes  suivants,  rangées  dans  l'ordre  des  titres  et  des  chapitres 
des  Grégoriennes.  La  collection  ne  comprend  que  les  livres  I  et 
II.  -  Commencement:  (Fol.  1)  «De  summa  Trinitate  et  fide  ca- 
>'  tholica  incipit  primus  liber.  Alexander,  etc. ,  magnifico  viro  sol- 
«  dano  Persanmi,  veritatem  agnoscere .  .  .  »  Ces  lettres  n'ont  plus 
ni  en-tête,  ni  date;  la  première  seule  porte  le  nom  du  pape  dont 
elle  émane.  En  tète  du  livre  I,  table  occupant  1  1  feuillets  non 
numérotés;  au  livre  II,  autre  table  de  3  feuillets  non  numérotés 
également. 

2.  (Fol.  209)  «  Incipiunt  diversi  processus  facti  per  diverses  Ro- 
«  manos  pontifices  contra  Ecclesie  rebelles.  »  Pièces  sans  date,  rela- 
tives aux  villes  et  personnages  suivants  :  Siciliens  révoltés  contre 
Charles  d'Anjou,  Pierre  II  d'Aragon,  Conrad  de  Souabe,  habitants 
de  Pérouse,  d'Assise,  de  Nocera,  de  Padoue  et  de  Vérone,  marquis 
de  Montferrat,  Pallavicini,  etc.  Ces  pièces  semblent  dater  des 
années  i  2/18- 1  290. 

Ce  recueil  paraît  être  analogue  aux  recueils  épistolaires  de  Bé- 
rard  de  Naples,  étudiés  par  M.  Delisle  [Notices  et  extraits,  XXVII, 
2,  pp.  1  et  suiv.);  voir  notamment  dans  cette  notice  ce  qui  con- 
cerne la  deuxième  partie  du  manuscrit  latin  4o43  de  la  Biblio- 
thèque nationale  (pp.  iA-i5)  et  le  manuscrit  761  de  la  Biblio- 
thèque de  Bordeaux  (pp.  2  3  et  suiv.). 

Parchemin;  938  feuillets,  plus  li  non  numérotés;  longues  lignes;  hauteur, 
^ib  millimètres;  fin  du  xiii*  siècle.  Deux  mains.  Belle  écriture.  Titre  courant 
en  couleur.  En  tête,  encadrement  avec  miniature  représentant  la  Trinité. 

Reliure  ancienne,  en  veau.  -*  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 


270  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N°  474.  (I,  i43.)  -Recueil. 

1.  Vies  des  papes  d'Avignon,  par  un  anonyme  : 

a.  Benoît  XII.  -  Commencement  :  (Fol.  i)  «  Benediclus  papa  XII, 
«  nacione  Tholosanus,  de  loco  de  Savardmio,  diocesis  Rivensis, 
n  oriundus,  post  dictum  Johannem  papam  XXII ...»  Sommaire  des 
chapitres  à  la  marge.  Voir  Baluze,  Vilœ  papp.  Avenionensiam ,  I,  197. 

b.  Clément  VI.  -  Commencement  :  (Fol.  6)  «  Clemens  papa  VI, 
'c  nacione  Aquitanicus,  de  loço  de  Malomonte,  diocesis  Lemovi- 
«  censis,  post  dictum.  .  .  »  Voir  Baluze,  I,  2j43. 

c.  Innocent  VI.  -  Commencement  :  (  Fol.  1 4  )  «  Innocencius 
Il  papa  VI"S  nacione  Aquitanicus,  de  loco  de  Monte,  diocesis  Le- 
«movicensis.  .  .  «  Voir  Baluze,  I,  32i. 

il.  Urbain  V.  —  Commencement  :  (Foi.  28)  «  Urbanus  papa  V"", 
«  nacione  Gallicanus,  de  loco  de  Grisaco,  diocesis  Mimatensis .  .  .  » 
Voir  Baluze,  I,  363. 

e.  GrégoireXI.-Commencement:(Fol.36)j'  Gregorius  papa  XI"", 
«nacione  Aquitanicus,  de  loco  de  Malomonte,  diocesis  Lemovi- 
«  censis,  oriundus.  .  .  »  Voir  Baluze,  I,  425. 

f.  ClémentVII.- Commencement:  (Fol.  46)  «  Clemens  papa  VII"', 
c<  frater  comitis  Gebennensis,  prius  Robertus  nominatus,  fuit  elec- 
«  lus.  .  .  »  Voir  Baluze,  I,  485. 

Notre  manuscrit  paraît  être  celui  que  Bosquet  a  employé  pour 
l'ouvrage  suivant  :  Pontijîcum  Romanorum,  qui  e  Gallia  oriundi  in  ea 
sedernnl,  historia,  Paris,  i632,  in-S",  et  qu'il  avait  trouvé  dans  la 
bibliothèque  du  collège  de  Foix,  à  Toulouse. 

2 .  Jacques  de  Cessoles.  -  «  Incipil  prologus  in  librum  super  ludo 
«  scaccorum  de  moribus  et  officiis  nobilium.  »  -  Commencement  : 
(Fol.  69)  »  Multorum  fratrum  ordinis  nostri  et  diversorum  secula- 
•  rium  precibus  persuasus.  .  .  »  Voir  Quétif  et  Echard,  I,  471»  et 
Brunet,  III,  48o  et  suiv. 

3.  «  Processus  humani  generis.  »  -  Commencement  :  (Fol.  1  o8j 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  271 

«Nostis,  fralres  carlssimi,  qiiod  cum  filius  Dei  perambularet  ter- 
.1  raiii ,  demones  ipsum  niuhipliarie  temptaverunt  et  slupefacti  opi- 
«nabantur.  .  .  »  — Fin:  «  Explicit  compilacio  episcopi  Cameracensis, 
•  que  allas  vocalur  Procc^sa*  humani  generis,  die  xx  maii  anni  xxi,  in 
«  vigilia[Penlec]hoste,  hora  vesperorum ,  perme  Bt.  Fulconis,  Are- 
«  [latensis]  judex,  olim  In  ondicatu  [sic).  »  Cette  date  est  fausse  et  ne 
correspond  ni  à  i  22  i ,  ni  à  i  32  i ,  ni  à  1^2  i  ;  la  souscription  est 
évidemment  copiée  sur  un  manuscrit  plus  ancien  et  d'une  écriture 
difficile.  Nous  ignorons  si  ce  sermon  doit  être  attribué  à  Eudes, 
évèc[ue  de  Cambrai,  de  1  1  o5  à  1  1  1 3 ,  ou  au  célèbre  Pierre  d'Ailly 
(iSgS-iAii). 

4.   (Fol.  1  i4)  Premières  lignes  du  De  doctrina  et  modo  dicendi  et 
tacendi  d'Albertano  de  Brescia. 

Papier;  ii4  feuillets;  hauteur,  3i2  millimètres;  xiv'  et  xv'  siècles. 
Reliure  ancienne,  en  bois  avec  agrafes. 

N°  475.  (III,  53.)  -  Usuard.  -  Martyrologe.  -  Manquent  les  24  premiers 
jours  de  janvier;  commence  au  8  des  calendes  de  février,  par  le 
passage  suivant  :  «  Conversio  sancti  Pauli,  que  evenit  secundo  Ascen- 
«  tionis  Domini  anno.  Eodem  die  sancti  Ananie  [apud]  Damascum, 
«  qui  eundem  apostolum  baptizavil.  Civitate  A[r]vernis  sancti  Projecti 
«  episcopi  et  Amarrini  viri  Dei ,  qui  passi  sunt  a  proceribus  prefate 
«  urbis.  Item  civitate  Gavalls  sancti  Severiani  episcopi ,  mirande 
«  sanctitatis  et  doctrine  viri.  «  -  Voyez  l'édition  d'Usuard,  donnée  à 
Anvers  en  1714,  par  le  P.  Sollier,  in-folio,  p-  67. 

Parchemin;  i65  feuillets;  hauteur,  3io  millimètres;  xiv*  siècle.  Grosse 
écriture,  sans  aucun  ornement.  A  la  fin,  de  la  même  main,  table  des  leçons 
pour  les  difierents  jours  de  fannée. 

Reliure  en  bois,  fort  usée.  —Dominicains. 

476.  (I,  194.)  -  Jacobus  de  Voragine.  -  «Légende  sanctorum.  » - 
Commencement:  «  Incipit  prologus super I.egendas sanctorum,  quas 
«  compilavit  fraler  Jacobus,  nacione  Januensis,  de  ordine  fratrum 
«  Predicatorum.  -  Universum  lempus  presenlis  vite  in  quatuor  dis- 
«  tinguilur,  .scilicel  tempus  deviacionis,  renovacionis  sive  revoca- 


272  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  cionis,  reconciliationis  et  peregrinacionis.  Tempus  deviacionis 
«  fuit  ab  Adam ...  »  A  la  suite  du  prologue,  table  des  chapitres  de 
l'ouvrage;  la  fin  du  dernier  article,  de  dedicacione  ecclesie,  manque 
aujourd'hui.  L'édilion  de  Grœsse,  Dresde,  i8<46,in-8",  renferme 
182  vies  de  saints  ;  dans  le  manuscrit  de  Toulouse,  on  n'en  compte 
que  179. 

Parchemin;  4i4  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  245  millimètres;  xiv'siècle. 
Titre  courant  en  rouge  et  numéros  des  chapitres  en  noir  à  Tangle  des  pages. 
Reliure  du  xvii"  siècle,  en  veau.  —  Augustins, 

N"  477.   (I,  10.)  -  Collection  de  vies  de  saints.  Première  partie,  de  fin 
décembre  à  août  : 

1.  (Fol.  1)  «  Vita  S.  Johannis  apostoli  et  evangeliste.  -  Miletus, 
«  servus  Christi,  episcopus  Laodicie .  .  .  « 

2.  (Fol.  5)  «Vita  S.  Silvestri  pape  urbis  Rome.  —  S.  Silvestri 
«  actus  et  vitam  me  de  greco  in  latinum  transferre.  .  .  » 

3.  (Fol.  17  V")  «Vita  S.  Symeonis  monachi,  cujus  corpuscidum 
«  Antiochie  in  ecclesia,  que  vocatur  Penitencia,  quiescit.  -  S.  vir 
(c  Symeon  ex  utero  matris  sue ...» 

4.  (Fol.  21)  «Vita  beati  Pauli  primi  heremite,  a  bealo  Jhero- 
«  nimo  édita.  —  Inter  multos  sepe  dubitatum  est.  .  .  »  Migne,  Pa- 
frol.  lat.,  XXIU,  ce.   17-28. 

5.  (Fol.  2  4)  «  Vita  beati  Hylarii  episcopi  et  confessons,  édita  a 
«  Fortunato  episcopo,  ejusdem  discipulo.  —  Domino  sancto  et  me- 
«  ritis benedicto  patri  Pascentio  pape.  .  .  »  AA.  55. ,  janvier,  I,  780- 

795- 

6.  (Fol.  29)  «Vita  S.  Mauri  abbatis,  édita  a  Fausto  mbnacho. 
«beati  Benedicti  discipulo.  -  Faustus  famulorum.  .  .  »  AA.  SS., 
janvier,  I,   1089.  ,^,.  , 

7.  (Fol.  42)  «  Vita  S.  Antonii  abbatis,  édita  alj  Evagrio  presbi- 
«  tero.  -  Presbiter  Evagrius  Caiino  filio ...»  Vie  écrite  en  grec 
par  S.  Athanase,  traduite  en  latin  par  Evagrius,  AA.  SS.,  janvier, 
II,  120-12  1. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  273 

8.  (Fol.  56)  «  Vita  s.  ac  beatissimi  Laimomari,  presbiteri  atqiie 
«  abbatis.  -  Tempore  illo  cum  in  extremis.  .  .  »  AA.  SS.,  janvier, 

II,  520.  -  A  la  suite,  la  note  suivante,  du  temps:  «Hic  deberet 
«  poni  vita  S.  Paule,  set  cum  epistolis  Jheronimi  est,  et  propter  hoc 
«  non  fuit  hic  posita.  » 

9.  (Fol.  59)  «  Sermo  S.  Augustini  in  Ypapanti  Domini.  —  Si 
«  subtiliter  a  fidelibus.  .  .  »  Ce  sermon  est  indiqué  dans  les  Initia 
Palram  comme  de  Fidgentius  Ruspensis   (Edit.  de  1  742,  p.  3o3.) 

10.  (Fol.  65)  «Vita  S.  Vedasti,  episcopi  et  confessoris,  cujus 
"  corpus  Atrebato  quiescit.  —  Sanctorum  cjuidem  presulum ...» 
AA.  SS.,  février,  I,  792;  c'est  ce  qu'on  appelle  la  Vita  brevior. 

11.  (Fol.  67)  «  Transitus  s.  ac  beatissimi  Pauli,  urbis  Rome 
«  episcopi.  -  Cum  aput  Roniam  urbem.  .  .  »  Voyez  A  A,  SS.,  juin, 
V,  379. 

12.  (Fol.  67)  «Vita  s.  ac  beatissimi  Austrigisili,  episcopi  et 
«  confessoris,  cujus  corpus  Bitiu-icis  quiescit.  -  Igitur  S.  Austrigisi- 
«lus.  .  .  »  AA.  SS.,  mai,  V,  22g*. 

1  3.  (Fol.  71)  «Vita  S.  Albini  episcopi,  édita  a  beato  Fortunato 
«  episcopo,  cujus  corpus  habetur  Andegavis.  -  Religiosorum  vita 
«virorum.  .  .  »  AA.  SS.,  mars,  I,  57. 

I  4-  (Fol.  73)  «  Incipit  prologus  Johannis  diaconi  ad  Johannem, 
«  reverentissimum  sancte  Apostolice  sedis  pontificem,  de  institu- 
«  tione,  vita,  doctrina  sive  miraculis  beati  Gregorii  pape.  —  Suscipe 

•  Romuleos,  pastor  venerande,  triumphos AA.  SS.,  mars,  II, 

137. 

I  5.  (  Fol.  101)  «  Vita  S.  Benedicti  abbatis.  -  Regni  Italici  sum- 
«  nnim  ac  plenarium  decus.  .  .  »  C'est  le  premier  livre  des  miracles 
de  S.  Benoît  par  Adrevald,  moine  de  Fleury;  voir  AA.  SS.,  mars, 

III,  pp.  3o5  et  suiv. ,  et  de  Certain,  Les  miracles  de  saint  Benoit, 
pp.  i5-83. 

16.  (Fol.  119)  «  Vita  S.  Pauli  episcopi  Narbonensis.  -  Festi- 
«  vitas  et  dedicatio  S.  Pauli.  .  .  »  —  Fin  :  «  episcopus  Narbonensis 

•  ecclesie.  »  \oir  AA.  SS.,  mars,  III,  371-376. 

MAN.  DES  F.IBL.  —  TH.  35 


374  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

17.  (Fol.  121)  «  Incipit  prologus  in  vita  S.  Ambrosii,  Mediola- 
"  nensis  episcopi.  —  Hortaris,  venerabilis  pater  Augustine.  .  ,  »  Vie 
écrite  par  S.  Paulin  de  Noie;  elle  est  dans  toutes  les  éditions  des 
œuvres  de  S.  Anibroise  et  dans  Surius,  Ix  avril,  II,  626. 

18.  (Fol.  i3o)  «  Vita  S.  Theodardi,  confessoris  Christi  atque 
«  pontificis  Narbonensis.  —  Cum  igitur  divina,  ut  credo,  disposi- 
«  tione.  .  .  »  A\.  SS.,  mai,  1,  \/i2. 

19.  (Fol.  1^5)  «  Eodem  die  transitus  S.  Orientii  episcopi  et 
«  confessoris,  cujus  corpus  in  Auxitana  civitate  requiescit.  -  Bea- 
«  tissimi  Orientii  sacerdotis.  .  .  ■>  AA.  SS.,  mai,  I,  61,  d'après  le 
présent  manuscrit. 

20.  (Foi.  i46)  '<  Vita  S.  Athanasii  Alexandrini  episcopi.  -  Igitur 
«  aput  Alexandriani ...» 

21.  (Foi.  149)  «Incipit  tractatus  de  inventione  Crucis,  que 
«  observatur  v°  nonas  maii.  —  In  temporibus  illis.  .  .  »  A  la  marge, 
d'une  autre  main  :  «  Eusebius  in  Ecclesiastica  liystoria,  libro  viu".  » 

22.  (Fol.  i53)  «  Transitus  S.  Genii  confessoris  Christi,  cujus 
«  corpus  in  civitate  Lactora  requiescit.  -  Obsecro  vos  omnes.  .  .  » 
Labbe,  Bibliolh.  nov.  mss.,  II,  56A,  et  AA.  SS.,  mai,  I,  384-386, 
d'après  le  présent  manuscrit. 

2  3.  (Fol.  i55)  «Transitus  S.  Juvenaiis  episcopi,  cujus  corpus 
n  in  territorio  Romane  civitatis  requiescit.  -  Dum  de  universo  orbe 
«terraruni.  .  .  y  AA.  SS.,  mai,  I,  387. 

24.  (Fol.  157)  '<  Vita  S.  Justini  confessoris,  cujus  corpus  in  par- 
«  tibus  Vasconie ,  in  vico  qui  vocatur  Parliniacus  [requiescit].  — 
«Cum  esset  Justinus.  .  .  »  Labbe,  Bibliolh.  nov.  mss.,  II,  57g. 

25.  (Fol.  160)  «Ex  dictis  Auguslini  in  dedicatione  ecciesie.  - 
"  Igitur  egressus  Jacob  de  Bersabee  pergebat  Aran ...» 

36.  (Fol.  i6i)  Sermon  de  S.  Augustin  sur  le  même  sujet.  — 
«  Quocienscumque,  fratres  karissimi,  allaris  vei  tempii.  .  .  »  Voir 
Migne,  XXXIX,  c.  2  1  66. 

27.   (Fol.  162)  «  Vita  S.  Germerii,  urbis  Tholose  episcopi,  cujus 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  275 

«corpus  in  vico,  qui  vulgariter  Diix  vocatiir,  requiescit.  -  Tem- 
«  poribus  gloriosissimi  régis  Clodovei.  .  .  »  AA.SS.,  mai,  III,  692  , 
d'après  le  présent  manuscrit. 

28.  (Fol.  i65)  «  Vita  s.  ac  beatissimi  Medardi,  Suessionensis 
«  episcopi  et  confessons.  -  Beatissimi  Medardi  antistitis.  .  .  »  A  A. 
SS.,  juin,  II,  79;  vie  en  prose  par  Fortimat. 

2g.  (Fol.  167)  «Vita  beatissimi  Exuperii,  confessoris  atque 
«  Tholosani  episcopi,  sub  attestacione  Jheronimi  édita.  -  Aput 
«  Tbolosam  natale  S.  Exuperii.  .  .  »  AA.  SS.,  septembre,  VII,  623. 

3o.  (Fol.  J  71)  «  Incipit  tractatus  ex  dictis  beati  Leonis  pape  in 
•1  nativitate  S.  Johannis  Baptiste.  -  Post  illum  sacrosanctum  Do- 
«  mini ...» 

3i.  (Fol.  173)  «Incipit  vita  septem  fratruni  Dormiencium,  qui 
«  dormierunt  in  Epheso  trecentis  lx*  duobus  annis.  —  In  tempore 
«  illo,  cum  per  universum.  .  .  »  A  A.  SS.,  juillet,  VI,  387. 

3a.  (Fol.  1  76)  «  Vita  S.  Marcialis,  discipuli  Domini  nostri  Jesu 
«  Christi.  -  Predicante  Domino  nostro  J.  Cbristo.  .  .  »  AA.  SS., 
juin,  V,  533;  c'est  la  vie  dite  d'Aurélien. 

33.  (Fol.  «87)'  «Incipit  transitus  ejusdem.  —  Anno  \h°  post 
«  resvirrectionem  Domini  nostri  J.  C. .  .  .  panem  scilicet  et  aquam. 
«  Finit  sermo  ad  Portam  Calcineam.  » 

34.  (Fol.  188)  «  Appropinquante  vero  die  obitus  sui.  .  .  cum 
«  Spiritu  sancto  in  secula  seculorum.  Amen.  » 

35.  (Fol.  191)  «Incipit  epistola  S.  Marcialis  ad  Burdegalenses. 
«-  Marcialis  servus  Dei  et  apostolus  J.  C.  .  .  cum  benedictione 
«  Dei  etcma.  Amen.  » 

36.  (Fol.  19^)  «Incipit  epistola  ejusdem  ad  Tholosanos.  - 
«  Servus  Dei,  apostolus  autem  J.  C. .  .  .  ad  diem  universalis  judicii. 


'  A  la  marge  du  feuillet  187  6,  de  la  main  de  Bernard  Gui,  la  note  suivante  :  «  Nota 

•  ^od  XLVi  milia  hominum  utriusque  sexus  baptizati  sunt  a  beatissimo  discipulo  Christi 

•  Marciale,  ad  quatuor  ejns  predicationes ,  secundum  quod  hic  iiiveniUir  scriptum. 
«  Benedictus  Deus.  > 

35. 


276  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Amen.  -  Explicit  epistola  ad  Tholosanos.  »  -  Suit  un  fragment 
intitulé  :  «  Quo  in  loco  vel  quo  tempore,  Domino  volente,  sint  re- 
«  perte  ipse  epistole.  —  He  due  epistole  Domiciani  persecutione .  .  . 
«  et  Victoria  in  secula  seculorum.  Amen.  » 

37.  (Fol.  198)  «  Vita  sancti  ac  beatissimi  Eparchii  confessons 
«  Christi.  -  Potissimum  autem  est  illas.  .  .  »  AA.SS.,  juillet,  1, 

I  1  2. 

38.  (Fol.  2o3)  «Vita  béate  hospite  Christi.  —  Cum  s.  Ecclesie 
«  typum  beata  Martha.  .  .  »  A  A.  55.,  juillet,  VI,  4- 

39.  (Fol.  209)  «  Vita  S.  Lupi  episcopi,  cujus  corpus  [apudj  Tre- 
«  cas  civitatem  quiescit.  -In  diebus  iilis,  cum  esset. . .  »  Voyez  AA. 
55.,  juillet,  V,  72. 

4.0.   (Fol.  211)  «  Incipit  prologus  in  vita  S.  Germani  episcopi  et 

II  confessons.  -  Dompno  beatissimo  apostoiico ..."  AA.  55.,  juillet, 
VII,  200;  Vie  du  prêtre  Constance. 

4i.  (Fol.  220)  «  Incipit  passio  S.  Evisebii,  Vercellensis  episcopi 
«  et  martyris.  -  Que  Deo  auctore  in  hoc  nostro  opère ...» 

^2.  (Fol.  227)  «Vita  sancti  ac  beatissimi  Mimii,  episcopi  et 
«  confessons,  qui  obiit  in  Cathalaunica  oivitate.  —  Igitur  beatissi- 
«  mus  Mimius  episcopus.  ...»  AA.  55.,  août,  II,  11. 

43.  (Fol.  229)  «  Incipit  prologus  in  vitam  beati  Dominici,  primi 
«  patris  ordinis  fratrum  Predicatorum.  -  Multifarie  multisque  mo- 
«  dis  olim  Deus  electos.  .  .  »  C'est  la  Vie  de  frère  Constantin,  revue 
par  frère  Humbert.  -  Voyez  Quétif  et  Echard,  Scriplores,  I,   2Ô. 

44-  (Fol.  203)  Bulle  de  Grégoire  IX,  datée  de  Reate,  3  juil- 
let, 8*  année  de  son  pontificat.  «  Fons  sapientie  verbum  patris.  »  - 
Potlhast,  Reg.  Pontif.,  n°  9489. 

45.  (Fol.  2  54)  Bulle  d'Innocent  IV,  de Pérouse,  2  5  mars,  lo^an- 
néc.  «  Magnis  et  crebris  declarata  prodigiis.  »  -  Polthast,  ibid., 
n°  14926. 

46.  (Fol.  257)  Autre  du  même,  d'Anagni,  8  août,  la"  année. 
«  Magna  magnalia  de  beato  Petro.  »  -Potthast,  ibid.,  n'  i5482. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE  277 

Ces  trois  bulles  se  rapportent  à  la  canonisation  de  S.  Dominique 
et  de  S.  Pierre  Martyr. 

Parchemin;  258  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  872  millimètres;  commen- 
cement du  xiv"  siècle.  Lettres  ornées;  titre  courant  en  rouge.  —  Ce  manuscrit 
et  les  deux  suivants  ont  appartenu  à  Bernard  Gui,  mais  rien  ne  prouve  qu'il 
soit  Tauteur  de  cette  compilation. 

Reliure  en  mauvais  état.  -  Dominicains. 

N"  478.   (I,  lA-)  -  Seconde  partie,  d'août  à  fin  décembre  : 

1.  (Fol.  2)  Il  Incipit  prefatio  de  miraculis  béate  Marie.  -  Ad 
«  omnipotenlis  Dei  laudem ,  cum  sepe  recitentur ...»  La  préface 
est  celle  du  recueil  de  miracles  attribué  à  S.  lldefonse  de  Tolède. 

2.  (Fol.  2  i)  «  Vita  S.  Bernardi,  abbatis  Clarevallensis,  confesso- 
«  ris.  -  Bernardus  Fontanis,  opido  Burgundie.  .  .  » 

3.  (Fol.  24)  «  Vita  S.  Francisci.  -  Beatus  Franciscus,  de  patria 
«Tuscia,  civitate  Assisii  natus.  .  .  » 

4.  (Fol.  2 4)  «  Vita  S.  Leonardi.  -  Fuit  quidam  Leoriardus  ejiis- 
«  dem  professionis  et  meriti ...» 

5.  (Fol.  25)  «Vita  S.  Luche  evangeliste.  -  Luchas,  Syrus 
«  natione ...»  -  Préface  de  S.  Jérôme  sur  l'Evangile  de  S.  Luc. 

6.  (Fol.  25)  «  Passio  xi""»  virginum.  -  Passionem  sanclarmn 
«  XI""  milium  virginum  in  hystoriis  Brilonum ...» 

7.  (Fol.  2G)  «Incipit  tractatus  beati  Jberonimi  presbiteri  de 
.  Assumptione  b.  Marie  virginis  ad  Paulam  et  Eustochium,  -  Co- 
«gilis  me,  o  Paula.  .  .  »  -  Migne,  XXX,  c.  122. 

8.  (Fol.  3i)  «  Incipit  vita  sancti  ac  bealissimi  Filiberti  abbatis  et 
'   «confessons.  -  Inclitus  ille  arbiler Vie  de  l'anonyme  de  Ju- 

mièges;  AA.  SS.,  août,  IV,  75. 

9.  (Fol.  36)  «  Vita  S.  Licerii,  Conseranensis  episcopi  et  confes- 
•  soris.  -  Beatis.simus  itaque  Licerius  autistes.  .  .  » 

10.  (Fol.  38)  «  Vita  S.  Augustin!,  Ipponensis  episcopi,  édita  a 
«bealo  Possidio,  Calamensi  episcopo.  -  Inspirante  rerum  omnium 
«auctore  atque  gubematore  Deo.  .  .  »  AA.SS.,  août,  VI,  427- 


27«  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

1  1 .  (Fol.  45)  "  Vita  S.  Egidii  abbatis,  a  dompno  Fulberto,  Car- 
«  notensi  episcopo ,  translata.  —  Sanctorum  quideni  propension 
«  cultu ...» 

12.  (Fol.  48)  «  Vita  S.  Salvii,  Albiensis  episcopi  et  confessons. 
"  -  Licet  meuin  studium  sit  hystoriam  prosequi.  .  .  »  Grégoire  de 
Tours,  Hisloria  Francoram,  1.  VII,  c.  i. 

i3.  (Fol.  5o)  «  Incipit  tractalus  [de]  exaitacione  sancte  Crucis, 
«  que  observatur  xviii  kal.  octobris.  -  Tempore  illo  quo  Constan- 
«  tino  augusto ...» 

i/i-  (Fol.  Sa)  «Incipit  tractatus  de  revelacione  beati  Micahelis 
«  ai'cbangeli,  que  est  viif  idus  maii,  et  de  ejiisdem  ecclesie  dedi- 
«  catione,  que  ol)servatur  m"  kal.  octobris.  —  Memoriam  beati  Mi- 
"cahelis.  .  .  »  C'est  YApparitio  S.  Michaelis  in  Monte  Gargano,  qui 
est  publiée  dans  les  AA.  SS.,  septembre,  VIII,  6i  et  suiv. 

i5.  (Fol.  53)  «Vita  beati  Jheronimi  presbiteri.  —  Jheronimus 
«  noster  in  oppido  Stridonis ...» 

i6.  (Fol.  56)  «Vita  S.  Geraldi  confessons,  cujus  corpus  aput 
n  Aureliacum  requiescit.  -  Reverendo  patri  ac  domino  Aimoni 
»  abbati.  .  .  »  Vie  de  S.  Géraud,  abbé  d'Aurillac,  par  Eudes,  abbé 
de  Cluny;  AA.  SS.,  octobre,  VI,  3oo. 

17.  (Fol.  65)  «Incipit  tractatus  de  festivilate  omnium  Sancto- 
((  rum.  —  Legimus  in  ecclesiasticis  hystoriis ...»  Homélie  de  Bède  ; 
voir  édition  de  Cologne,  1G88,  VII,  i5i  (d'après  les  Initia). 

18.  (Fol.  6g)  «Vita  S.  Amancii  episcopi  et  confessons,  cujus 
■<  corpus  in  Rutena  urbe  quiescit.  -  Preclaro  subcumbit  operi  pau- 
«  per  ingenium ...» 

19.  (Fol.  75)  «Incipit  epistola  Severi  ad  Desiderium,  de  vita 
«  S.  Martini  episcopi  et  confessoris.  -  Severus  Desiderio  fratri  karis- 
«simo.  .  .  »  A  la  suite,  la  vie,  en  2  4  chapitres;  Migne,  Patrol. 
lai.,  XX,  c.  159. 

20.  (Fol.  84)  «  Incipit  epistola  Severi  ad  Eusebium  presbiterum, 
«  postea  episcopum.  -  Hesterna  die  cum  ad  me.  .  .  »  Migne,  ut 
supra,  c.  1  75. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  279 

2  1.  (Fol.  85)  «  Incipit  alia  ejusdem  ad  Aurelium  diaconuni. 
n-  Posteaquam  a  me  mane  digressus  es.  .  .  »  Migne,  ut  supra, 
c.  178. 

2  2.  (Fol.  86)  «Ejusdem  ad  socnim  suam  Bassulam,  qualiter 
«  S.  Martinus  de  hoc  mundo  recesserit.  -  Si  parentes  vocari  in  jus 
«  liceret.  .  .  »  Migne,  ut  supra,  c.  181. 

23.  (Fol.  89)»  VitaS.JohannisHelemosinarii,  patriarche  Alexan- 
•  drini.  -  Cum  pervenissem  Alexandriam  ego  indignus.  .  .  » 

24.  (Fol.  111)  «  Vita  S.  Bricii,  episcopi  Turonensis.  -  Igitur 
«post  excessum  beati  Martini.  .  .  »  Extrait  de  Grégoire  de  Tours, 
Hùtoria  Francorum,  1.  II,  c.  i. 

20.  (Fol.  112)  0  Vita  beati  Nicholay  episcopi  et  confessons.  - 
«  Nicholaus  igitur  ex  illustri  prosapia  orlus ...» 

M.  Delisle  [Notice  sur. . .  Bernard  Gui,  pp.  293-29/4)  admet  que 
les  deux  volumes  précédents  ont  pu  être  exécutés  à  Toulouse  sous 
la  direction  de  Bernard  Gui,  mais  il  pense  que  celui-ci  est  resté 
étranger  à  leur  rédaction. 

Parchemin;  123  feuillets;  2  colonnes;. hauteur,  373.miHimètres;  commen- 
cement du  xrv*  siècle.  Lettres  ornées.  Titre  courant  en  rouge. 

Reliure  ancienne,  délabrée.  En  garde,  fragment  d'un  manuscrit  du  Digeste 
du  xiu"  siècle,  avec  commentaire  marginal.  -  Dominicains. 

N"  479.  (I,  4A.)  -  «  De  sanctis  apostolis  et  martyribus  utriusque  sexus.  » 
Titre  moderne.  -  Détail,  avec  les  premiers  mots  de  chaque  vie; 
nous  ne  donnons  de  renvoi  aux  imprimés  que  pour  les  textes  pré- 
sentant un  certain  intérêt  historique. 

(Fol.  i)  S.  André.  -  «  Passionem  sancti  Andrée,  quani  ocuhs 
«  nostris.  .  .  »  -  (Fol.  3)  «  De  mirabilibus  ejusdem.  -  Inclita  sancto- 
«  nuii  apostolorum  trophea.  .  .  » 

(Foi.  i4)  S.  Longin.  -  «In  diebus  Domini  nostri  Jesu  Christi 
•  fuit  quidam  miles.  .  .  » 

(FoL  i5v")  S'«Eulalie  de  Barcelone.  -  «  Sancta  igitur  Eulalia, 
«  Barchilonensium  civis.  .  .  » 


280  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(Fol.  17)  S"'  Eiilalie  de  Mérlda.  -  «  Innumerus  populus  et  in- 
«  finita ...» 

(Fol.  20)  S'^  Luce.  -  «  Cum  per  universam  Sicilie  provinciam 
«beatissime  virginis.  .  .  » 

(Fol.  21)  S.  Thomas,  apôtre.  -  «  Duni  apostolus  Thomas,  qui 
«  et  Didimus ...» 

(Fol.  27)  S'*^  Anaslasie.  -  «  Sancto  confessori  Chrisli  Grisogono 
«  Anastasla ...» 

(Fol.  33)  S.  Thomas  de  Cantorbéry.  -  «  Sacrosanctam  ecclesiam 
«  jugiter  impugnat.  .  .  «  -  (Fol.  37)  Autre  vie  :  «  Ex  insperato  et  in 
«  transitu  mihi  Dei  gracia ...» 

(Fol.  39)  Miracles  du  même.  -  «  Cum  beatus  Thomas  moratus 
«  est  aput  Pontiniacum ...» 

(Fol.  43)  S'''  Colombe.  -  «  In  diebus  illis  adveniens  Aurelianus 
«  imperator ...» 

(Fol.  lih)  SS.  Julien  et  BasiHssa.  -  «  Beati  martires  seculum  re- 
«  linquentes ...» 

(Fol.  56)  SS.' Fabien  et  Sébastien.  -  «Rome  Fabiani  episcopi 
«  qui  cum  quatuordecim ...» 

(Fol.  70)  SS.  Agnès  et  Emerenciene.  -  «  Ambrosius,  servus 
«  Christi ,  virginibus  sacris ...» 

(Fol.  73)  S.  Vincent.  -  «  Probabile  satis  est .  .  .  «  Voyez  A  A.  SS. , 
janvier,  II,  39^- 

(Fol.  76)  S.  t*réjet.  -  «  Superna  caritas  Christi,  cujus  alternan- 
«  tur.  .  .  »  Voyez  AA.  SS.,  janvier,  II,  633. 

(Fol.  79)   S.  Polycarpe.  -  «  Ecclesia  Dei,  que   est  aput  Zmir- 

«  nam ...» 

(Fol.  81)  S.  Biaise.  -  «  Dnigenitus  filius  et  verbum  Dei,  par 
«  quem ...» 

(Fol.  83)  S**  Agathe,  vie  attribuée  à  S.  Ambroise.  -  <>  In  diebus 
«  illis,  sub  Decio  imperatore  et  Quintiano  proconsule.  .  .  » 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  281 

(Fol.  86)  S**  Julienne.  -  «  Benignitas  Salvatoris  nostri  martirum 

•  triumpho  est.  .  .  u  .... 

(Fol.  89)  S*^  Thècle.  -  n  Ascendente  autein  Paulo  Ychonium 
«  post  Antiocbie  fugam  ...» 

(Fol.  98)  SS.  Félicité  et  Perpétue.  -  «  Facta  itaque  persecu- 
«  tione  sub  Valeriano  et  Gallieno ...» 

(Fol.  94)   S.  Eleuthère  et  sa  mère  Anthia.  -  «  Eleuterii  episcopi 
n  nobilissimi  viri  nos  delectat ...» 

(Fol.  96)  S.  Georges.  —  «  Cum  sub  Decio  imperatore  populus 
«  vel  gens  ydolorum ...» 

(Fol.  99)  SS.  Victor  et  Corona.  -  «  In  diebus  illis  fuit  persecu- 

•  tio  magna  Cbristianorum  sub  Antonino ...» 

(Fol.  101)  «  Tractatus  de  obitu  S.  Marchi  evangeliste,  editus  a 
«beato  Jheronimo.  -  Marchus  evangelista  Dei  electus.  .  .  » 

(Fol.  102)  S.  Vital,  sa  vie  par  S.  Ambroise.  -  «  In  divinis  volu- 
«  minibus  reus  subscribitur .  .  .  » 

(Fol.  lo/i)   S.  Jacques,  apôtre.  -  »  Tempore  quo  uno  annorum 
«  post  passionem  Dominicam  completam ...» 

(Fol.  io5)   S.  Philippe,  apôtre.  -  «Post  ascensionem  Domini  et 
«  Salvatoris  nostri  Jesu  Christi  beatus  quidem ...» 

(Fol.  1  o(i)   Translation  de  S.  Etienne.  -  «  Sanctonun  patrocinia 

"  uhicpie  locorum  veneranda  sunt ...» 
î>i  --ikj 
(Fol.  108)  S.  Pons.  —  «Martirum  quis  potest  reddere  nisi  Dco 

«  tribuente  certamina.  .  .  » 

(Fol.  112)  SS.  Nérée,  Achillée  et  Domitilla.  -  «Nisi  in  defen- 

•  denda  fuie ...» 

(Fol.  1  i8)  S.  Pancrace.  -  «  Tempore  illius  Diocleciani  et  Maxi- 
"  miani  iniquissimorum  principum ...» 

(Fol.  119)   S.  Boniface.  -  «  Temporibus  Diocleciani  quater  el 
a  Maximiani  ter  iniquissimorum  principum.  .  .  > 

MIN.  DIS  8IBL.  VII.  36 


CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(Fol.  ja»)  S.  Vincent  d'Agen.  -  «De  sancti  ac  beatissimi  mar- 
«  tiris  Vincencii  passione ...» 

(Fol.  123)  SS.  Vit  et  Modeste.  -  «  Magnltudinem  Dei  atque 
«  mansuetudinem ...  « 

(Fol.  1  29)  SS.  Cyrice  et  Juliette.  -  «  Facta  est  autem  persecutio 
«  Christianorum  tempore ...» 

(Fol.  i32)  SS.  Jean  et  Paul.  -  «  Igitur  postquam  Constantinus 
«  migravit  ad  celos ...» 

(Fol.  1  33)  S.  Lupercius.  ^  «  Preciosa  sunt  Domino  et  expectata 

?jj1i        ,• 

«  martirum ...» 

(Fol.  137)  SS.  Pierre  et  Paul.  -  «In  diebus  illis  cum  jn  urbe 
«  Roma  verbum  Dei  apostolus .  .     » 

(Fol.  1A2)  "  Tractatus  de  actibus  et  passione  beati  Pétri  apostoii, 
«a  Lino,  Romano  episcopo,  editus.  -  Licet  plurima  de  apostolicis 
«  signis  sacre  Euvangeliorum ...» 

(Fol.  1  48)  «  Item  tractatus  de  actibus  et  martyrio  S.  Pauli  apo- 
«  stoli,  ab  eodem  Lino  greca  lingua  editus.  -  Fuit  quidam  in  Jheru- 
«  salem  de  tribu  Benjamin ...» 

(Fol.  1 54)  SS.  Foi ,  Espérance  et  Charité,  et  leur  mère  Sapience. 
-  «  Mulier  igitur  quedam  nomine  Sapiencia.  .  .  » 

(Fol.  i58)  S^  Marguerite.  -  «  Post  resurrectionem  D.  nostri 
«  Jesu  Christi  et  gloriosam  ascensionem ...»  -  A  la  marge ,  d'ime 
main  du  xiv*  siècle,  qui  paraît  être  celle  de  Bernard  Gui  :  «  Nota 
n  quod  ubique  débet  dici  Margareta  cum  e,  exceptis  locis  in  quibus 
n  notatunî  est.  » 

(Fol.  162)  S**  Christine.  -  «Fuit  autem  ohm  quedam  sancta  et 
«  venerabilis  puella ...» 

(Fol.  1G6)  «  Passio  sancti  Jacobi  apostoii,  édita  a  beato  Cle- 
«  mente,  Alexandrino  episcopo.  -  Apostolus  Domini  nostri  Jesu 
«  Christi  Jacobus ...» 

(Fol.  169)  «Item  de  miraculis  S.  Jacobi.  -  Procodcnte  vero 
«  tempore  post,  quidaiu  peregiinus  pergens.  .  .  » 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  283 

(Fol.  1  6g)  S.  Christophe.  -  «  Tempore  illo,  régnante  Dagno  in 
n  civitale  Samon.  .  .  » 

(Fol.  172)  S.  Couat  [Cucufatas).  -«  Magnum  olim  et  admirabile 
«  valdeque  perspicuum  miraculum.  .  .  « 

(Fol.  173)  S.  Félix,  évèque.  -  «  In  diebiis  illis  erat  quidam  puer 
«  nomine  Félix ...» 

(Fol.  176)  SS.  Nazaire  et  Celse.  -  «  Virlutuni  quidem  laudes  et 
«  belli  gloriosa  certamina ...» 

(Fol.  182)  S.  Pantaléon.  -  «  In  tempore  illo  facta  est  persecutio 
«  Christianorum  propter  fidem ...» 

(Fol.  186)  S.  Félix.  -  •  In  diebus  illis,  sub  Diocletiano  et  Maxi- 
«  niiano  consvdibiis,  tempore  qno.  .  .  » 

(Fol.  1 88)  «  Tractatus  de  inventione  corporis  beatissimi  martiris 
«  Stephani,  prothomartiris  Christi.  -  Lucianus  misericordia  Dei 
«indigens.  .  .  »  C'est  le  traité  de  Lucien,  prêtre  de  Jérusalem, 
traduit  en  latin  par  l'Espagnol  Avitus.  -  Voyez  Migne,  Patrol.  lat., 
XLI,  G.  807. 

(Fol.  189)  S.  Sixte,  évèque.  -  «Magna  martyrum  et  precelsa 
«  sunt ...» 

(Fol.  190)  SS.  Just  et  Pasteur.  -  «  In  diebus  iUis,  dum  crude- 
«  lissimus  Dacianus ...» 

(Fol.  191)  S.  Mammès.  -  «  Item  singulorum  gesta  sanctorum 
«  heati  Mammetis.  .  .  » 

(Fol.  194)  S.  Cyprien,  évèque.  -  »  In  diebus  illis,  Tusco  et 
0  Basse  consulibus,  Cartagine.  .  .  » 

(Fol.  19Ô)  S.  Laurent.  -  «  Horta  quidem  sedicione  sut  Decio 
«  Cesare ...» 

(Fol.  1 98)  S.  Hippolyte  et  sa  nourrice  Concorde.  -  «  Consumato 
«  igitur  beati  Laurencii  martyrio ...» 

(Fol.  300)  S.  Symphorien.  -  «In  diebus  illis,  cum  adversus 
•  Christianorum  nomen ...» 

36. 


28*  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(Fol.  soi)  S.  Barthélémy.  -  «  Indie  autem  très  esse  apud  hyslo- 
«  riographos  asserunlur.  .  .  » 

(Fol.  206)  S.  Génies.  -  «  Proprium  atque  indigenam  Arelaten- 
"  sis  urbis ...  « 

(Fol.  207)  S.  Julien.  -  «  Sublimem  atque  venerabilem  passionem 
n  beatissimi  Juliani ...» 

(Fol.  208)  S.  Sabin.  -  «  Sabinus  autem  nobiiis  pt^^^ves  in 
«  opido ...» 

,,;,,,  (Fol.  210)   «  Incipit  sermo  de  decollatione  beati  Johannis  Bap- 
«tiste.-Heu  me,  quid  agam,  unde  sermonis  exordium  faciam...  » 

(Fol.  2 1  3)  S.  Marcel.  -  «  Cuni  siib  Antonio,  qui  Romani  imperii 
Il  apicem ...» 

,^  j,,    (Fol.  2  1 4)   S.  Ferréol.  —  «  Dum  perversas  provincias  Christiano- 
j.«rum  genus.  .  .  » 

(Fol.  2  1 5  )  S*^ Eugénie.  —  «  Septimo  igitur  consulatus  sui  anno. . .  » 

(Fol.  221)  S'^  Euphémie.  -  «  In  diebus  illis  erat  in  Emopa  côn- 
11  gregatio  magna ...» 

(Fol.  224)  S.  Matthieu,  évangéliste.  -  «  Quoniam  Deo  cura  est 
"  de  hominibus ...» 

(Fol.  228)  SS.  Maurice,  Exupère  et  leurs  compagnons.  -  «  Sub 
«  Maximiano,  qui  Romane  reipublice  cum  Diocleciano.  .  .  » 

(Fol.  23o)  SS.  Cyprieii  et  Justine.  -  «In  diebus  illis,  sub  Dio- 
II  cleciano  imperatore,  in  civitate  Antiochia.  .  .  » 

(Fol.  238)  SS.  Côme  et  Damien,  et  leurs  compagnons.  -  «In 
Il  diebus  illis,  sub  Diocleciano  et  Maximiano  imperaforibus,  sedènte 
'I  Lysia ...» 

(Fol.  239)  S.   Léger,    évèque.    -    «Igitur   beatus  Leodegarius 
i  *  ex  progenie  ceba  Francorum .  .  .  »  Fragment  de   la  vie  d'Ursin, 
éditée  par  Mabillon,  Acta  SS.Qrd.  S.  Benedicli,  II,  G98  et  suiv. 

(Fol.  342)  •  Item  de  mirabilibus  èjusdem.  -  UIo  igitur  in  tem- 
«pore,  sacerdotes  quidam.  .  .  »        ... 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  285 

(Fol.  2^5)  S'*^  Foi.  -  «  Sancta  igitur  Fides,  Agennensium  civitate 
«  oriiinda ...» 

(Fol,  246)  SS.  Serge  et  Bacchus.  -  «  In  diebus  illis,  Maximiano 
"  tyranno  régnante ...» 

(Fol.  20  i)  SS.  Denis,  Rustique  et  Eleulhère.  -  «  Gloriose  niar-^ 
«  tirum  passiones  et  preciosa  Domino  ipsorum ...» 

(Fol.  202)  S.  Caprais.  -  «  Eo  igitur  tempore,  quo  beata  Fides 
«  pro  Christi  fide  ...» 

(Fol.  2  54)  SS.  Crépin  et  Crépinien.  -  «  Temporibus  illis,  cum 
«  Maximianus  et  Dioclecianus,  qui  simul  imperii .  .  .  » 

(Fol.  2  06)   SS.  Simon  et  Jude.  -  «Simon  itaque  Cananeus  et 

•  Judas  Zelotes ...» 

(Fol.  2G0)  S.  Quentin.  —  «  Descripliones  vite  sanctorum  marti- 
«  rum  preconia  sunt  vîctoris ...» 

(Fol.  264)  «  Invencio  corporis  S.  Quinlini.  -  Huic  itaque  viro 
«  sanctissinio  inter  cetera  virtutum  suaruni ...»  Fragment  de  la 
vie  de  saint  Ouen;  voir  les  BoUandistes,  janvier,  1,  i54-i55. 

(Fol.  265)  S.  Eustacbe.  -  «  In  diebus  Trajani  imperatoris,  de- 
«  monuni  prevalente  fallacia ...» 

(Fol.  268)  S.  Menne.  -  «  Anno  igitur  secundo  imperii  sui,  Dio- 
«  clecianus  augustus ...» 

(Fol.  270)  SS.  Aciscle  et  Victoire.  -  «  In  temporibus  illis,  cum 
«  primum  descendisset  ad  Urbem ...» 

(Fol.  272)  S.  Romain  et  ses  compagnons.  -  «  Tempore  Diocle- 
«  ciani  et  Maximiani  imperatorum,  cum  a  paganis.  .  .  » 

(Fol.  275)  «  Incipit  translatio  S.  Stepbani  protbomartiris  Jhero- 

•  solimis  ad  Constanlinopolim  civitatem.    -   Factum    est    autem , 
■  cum  esset  reconditum  corpus  S.  Stepbani.  .  .  » 

(Fol.  277)  S**  Cécile  et  ses  compagnons.  --  «  Humanas  laudes  et 
"l'vj'infulas  mortaliiun.  .  .  » 


286  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(Fol.  28i4)  S.  Clément,  évèque.  —  «  Tercius  Romane  ecclesie 

•  prefiiit  Clemens .  .  .  >> 

(Fol.  286)  S.  Chrysogone.  ^  «  Omnia  que  a  sanctis  gesla  suitt 
«  vel  que  de  eis.  .  .  » 

(Fol.  288)  S.  Pierre,  évèque  et  martyr.  -  «Ad  corroboranda 
«  corda  credencium ...» 

(Fol.  290)  S*^  Catherine.  —  «  Régnante  igitur  Maxencio  Cesare, 
Il  Maximiani  augusti  fdio ...  » 

(Fol.  2 9 4]  S,  Sernin.  -  «  Igitur  in  temporis  curriculo,  postquam 
Il  Salvator  noster.  .  .  »  -  Au  folio  3oo,  un  court  passage  commen- 
çant ainsi  :  «  Mansit  aliquamdiu  sub  vili  cespite ...»  C'est  un  pas- 
sage de  la  première  vie;  voyez  Ruinart,  Acta  sincera,  p.  109.  - 
A  la  fin,  la  souscription  suivante  :  «  Explicit  passio  sancti  Saturnini, 
«  Tolosani  pontilicis,  que  scriptorum  vicio  fueral  depravata,  set  a 
i<  borello,  Ausoneusi  scolastico,  est  correcta,  quia  ab  ejusdem  litle- 
vrato  auclore  fuerat  dictata.  » 

(Fol.  3o  1  )  •  Item  de  mirabilibus  ejus.  —  Salurninus  igitur  martir, 
«  ut  fertur,  ab  apostolis  ordinatus ...» 

(Fol.  3o2)  «Item  de  actibus  ejusdem  Saturnini.  -  Honoratus 
«  quidem  Tolose  episcopus,  et  Firmus  atque  Firminus.  .  .  » 

Parchemin;  3o5  feuillets  (le  feuillet  128  n'est  pas  marqué);  2  colonnes; 
hauteur,  878  millimètres;  comimencement  du  xiv°  siècle.  Titre  courant  en 
rouge.  En  tête,  table  des  vies  avec  renvois  aux  feuillets.  A  la  suite  de  cette 
table,  bulle  de  Grégoire  IX,  du  10  mai  1227,  en  faveur  des  Dominicains: 

•  Quoniam  habundavit  iniquitas.  .  .  »  (Polthast,  n.  7896.)  Même  main  que 
les  deux  volumes  précédents. 

Reliure  ancienne,  en  veau  et  bois.  —  Dominicains. 

N°  '18O.  (III,  12.)  -  Bernard  Gui.  —  «Spéculum  sanclorale.  I''  et  II" 
«  partes.  »  -  Commencement  :  «  Prefatio.  Sanclissimo  in  Christo 
«  patri  domino  Johanni,  divine  providentie  clementia  sancte  Romane 
«  ac  universalis  ecclesie  summo  ponlifici,  fr.  B.  Guidonis,  Dei  ac 
«  ejus  apostolice  sanctitatis  gratia  episcopus  Lodovensis,  seipsum 
«  modicum,  id  quod  est,  ad  devota  pedum  oscilla  cum  obsequio 
«  dévote  ac  débite  servitutis.  Primitias  laboris  dudum  mihi  impo- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  287 

«sitî.  .  .  Datum  Avinione,  xiii' kalendas  augusti,  ponlificatus  vestri 
«  anno  viii",  Verbi  auteiu  incarnatl  m"  ccc°  xxiiii".  »  -  Suit  ia  lettre 
de  Jean  XXII,  acceptant  la  dédicace  de  la  quatrième  pai'tiede  l'ou- 
vrage [Librum  intitulatam  qaartam  partent),  datée  d'x\vignon,  i  3'  an- 
née du  pontificat,  12^  des  cal.  d'août  (21  juillet  iSag).  -  Vient 
ensuite  la  préface  générale,  expliquant  le  plan  de  fauteur  :  «  Incipit 
«  prefacio  totius  operis  de  contentis  in  eo  acde  online  conlentoruni. 
«  Aureas  sanclorum  vitas.  .  .  »  -  Commencement  du  traité  ;  «  Incipit 
«  tractatus.  Hec  est  igitur  prima  pars  Speculi  Sanctoralis  (]e  tem- 
«pore,  in  cujus  exordio  premittitur  de  adventu  Doinini,  juxta 
«  morem  et  ordinem  quem  Ecclesia  in  ofGcio  orclesiastico  per  anni 
«  circulum  instituit  et  observât,  cujus  simt  tituli  qui  sequntur.  .  .  » 
Suit  la  table  des  chapitres  du  premier  livre.  —  La  deuxième  partie 
du  volume  renferme  la  dédicace  à  Jean  XXII  et  la  lettre  de  ce  pape, 
plus  haut  indiquées,  avec  la  préface  générale;  vient  ensuite  la  table 
des  chapitres  de  cette  seconde  partie. 

Vélin;  299  feuillets;  2  colonnes;  358  millimètres;  xlv"  siècle.  Le  feuillet  1 
de  la  deuxième  partie  porte  une  miniature  avec  bel  encadrement  représentant 
le  pape  recevant  le  livre  des  mains  de  l'auteur;  au  même  feuillet,  en  tête  de 
la  préface,  lettre  ornée.  Titre  courant.  Au  verso  du  feuillet  i56,  une  note 
d'une  main  du  xiv"  siècle,  que  M.  Delisle  a  publiée,  Etude  sur  les  manuscrits  de 
Bernard  Gui,  p.  426. 

Reliure  ancienne,  délabrée.  En  garde,  feuillets  d'un  ancien  pontifical  du 
xiii*  siècle.  -  Dominicains. 

N°  ^81.  (I,  59.)  -  Même  ouvrage.  -  «  Ilf'  et  ÏV"  partes.  *  -  Même  dédi- 
cace que  dans  le  précédent.  A  là  suite,  la  bulle  de  Jean  XXII,  la 
préface  expliquant  le  plan  de  f ouvrage,  et  la  table  de  la  troisième 
partie;  puis  la  quatrième  partie,  précédée  de  même  de  la  dédi- 
cace, de  la  bulle  de  Jean  XXII,  de  la  préface  générale  et  d'une 
table  particulière.  -  M.  Delisle  estinie  que  ce  manuscrit  est  original. 
(Voir  Elude  sur  les  manascrils  Je  Bernard  Gui,  pp,  279-287.)  -  La 
table  de  la  troisième  partie  annonce  les  deux  articles  suivants  : 
«  Brevis  ci  onica  imperatortim  Konianorum  propter  tempora  et  annos, 
•  in  qiiibus  sub  eisdem  sancti  martires  passi  sunt,  aiit  sancti  con- 
«  fe.ssores  et  doctores  floruerunl,  aut  facta  nobilia  contigerunt.  »  - 
«  Cathalogua  brevis    per   nmdum   cronice  summorum  pontifiuuti 


288  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Romane  ecclesie,  a  bealo  Petro  apostolo  usque  ad  domînum  Jo- 
«  hannem  papam  viceslmum  secundum,  pontificatus  sui  anno  tertio 
«  decimo.  »  Ces  deux  articles  n'existent  plus  actuellement  dans  le 
manuscrit;  voir  à  leur  sujet  M.  Delisle,  p.  287.  Une  note  ancienne, 
placée  à  la  fm  de  la  troisième  partie,  indique  ces  deux  traités 
comme  existant  à  la  fin  de  la  quatrième  partie  avec  un  autre  traité 
intitulé  :  Confessio  antipape.  Le  tout  occupait  les  feuillets  2  2  4-2  54 
de  cette  partie,  qui  ont  disparu. 

Vélin;  353  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  425  millimètres;  xiv'  siècle.  Mi- 
niatures et  lettres  ornées  comme  au  manuscrit  précédent.  Titre  courant. 
Reliure  ancienne.  -  Dominicains. 


N"   482.  (1,  2  58.)  -  Recueil  sur  la  Vierge. 

1.  Miracles  de  la  Vierge,  en  3  livres;  manque  la  majeure  partie 
du  premier  livre.  L'ouvrage  paraît  avoir  été  écrit  dans  le  nord  de  la 
France  ;  beaucoup  de-faits  relatifs  à  Chartres ,  d'autres  aux  rois  anglo- 
jaxons.  Voici  la  description  de  cette  partie  du  manuscrit,  les  pre- 
miers et  les  dei-niers  mois  de  chaque  livre  et  la  table  des  chapitres  : 

a.  Livre  1.  Le  premier  chapitre  complet  est  intitulé  :  De  Theo- 
pliilo  vicedomino.  —  Commencement  :  «  Igitur  descriplo  miraculo, 
«  quod  beatissima  Dei  genitrix  et  perpétua  virgo  Maria  dignata  est 
«  in  igneo  elemento.  .  .  »  Le  seul  chapitre  du  premier  livre  qui 
subsiste  après  celui-là  est  intitulé  :  De  lalrone  apad  Claniacum  con- 
ter so. 

b.  Livre  II.  —  Commencement  :  (Fol.  1  o)  «  Ad  omnipotentis  Dei 
"  laudem  cum  sepe  recitentur  sanctorum  miracula,  que  per  eos  egit 
<t  divina  potencia,  multo  magis.  .  .  »  -  Fin  :  «qui  cum  Pâtre  et 
«  Spiritu  sancto  vivis  et  régnas  Deus  per  inmortalia  secula  secu- 
«  lorum.  »  La  préface  est  celle  du  recueil  attribué  à  S.  Ildefonse  de 
Tolède.  Voici  la  table  des  chapitres  :«  De  Hildefonso.  -  De  secre- 
«  tario  in  flumine  misso  et  resuscitato.  -De  clerico  extra  cimiterium 
«  tumulato.  -  Item  de  quodam  clerico ,  quomodo  pro  gaudio  quin- 
«  quies  predicato  gaudium  promittitur.   -  De  paupere  ad  requiem 

•  «  invitato.  -  De  latrone  a  suspeudio  liberato.  -  Quomodo  anima 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  289 

«  defuncti  rediit  ad  corpus.  -De  Théophile  brevis  enarratio.  -  De 
«  muiiercula  a  periculo  maris  iiberata.  -  De  apostata  Juliano  inter- 
«  fecto.  -  De  xirbe  Carnotensi  per  tunicain  protecta.  -  Item  mira- 
«  culum  de  peregrino  per  judicium  sancte  Marie  a  morte  resusci- 
«  talo.  -  De  presbitero  qiii  tantum  unani  missam  sciebat.  -  De 
«  Slephano  a  pénis  Jude  proditoris  liberato.  -  De  rustico  salvato.  - 
«  Quomodo  defunctus  se  liberatum  revelavit.  -  Quomodo  per  visio- 
.<  nem  jussit  ordinari  ppiscopum.  -  De  Hnteo  candidato.  -  Quomodo 
«  ignis  non  comlmssit  ymaginem  ejus.  -  De  clerico,  qui  uxorem  et 
«  omnia  sua  reliquit.  -  Quomodo  mulier  recuperavit  sensum  amis- 
«  sum.  » 

c.  Livre  III.  -  Commencement  ;  «  Ad  excitanda  corda  humiiium, 
«  ut  percipiant  gaudia  celestium ...  »  -  Fin  :  «  ab  omni  sancta  Ecclesia 
«  semper  sit  in  eternum  benedicta.  Amen.  »  -  Table  des  chapitres  : 
«  De  cerea  ymagine  et  ultione  perfidorum  Judeorum.  -  Quomodo 
«  pedem  a  crure  separatum  restauravit.  -  Quomodo  Musam  sobrie 
«  \ivere  docuit.  -  De  infirmo  pie  et  dulciter  per  Mariam  consolato. 
«-  De  ecclesia  quam  Apostoli  emerunt.  -  De  quadam  ymagine.  - 
«  Quomodo  nusquam  comparuit  qui  ymaginem  sancte  Marie  de- 
«  honestavit.  -  Quoniodo  clericum  a  demonibus  eripuit.  -  Quomodo 
«  a  terrore  demonis  ter  monachum  liberavit.  -  Quomodo  docuit 
«  cantari  completorium.  -  Iten)  quomodo  sacro  lacté  egri  sanavit 
«  ulcéra.  -  De  presumptione  trium  militum  et  ultione  eorum.  - 
«  Quomodo  ammonuit  morosius  pronunciari  angelicum  Ave.  —  De 
«  habundantia  potus  ad  prandiurn  régis.  -  Quomodo  jussit  concep- 
«  tionem  ejus  celebrari.  -  Quod  dies  sabbati  sit  celebranda  in  honore 

•  ejusdem  Dei  genilricis.  -  De  (piodam  monacho  miraculum.  -  Quo- 
«  modo  a  conspectu  presbileri  démon  evanuit  per  njatrem  Domini. 
t  -  Quomodo  ferrum  jaculi  de  cicatrice  sit  ejeclum.  -  De  muliere 
«  hydropica  per  matrem  Domini  sanata.  -  De  campione  ante  duel- 
«  lionem  exacte.  —  De  abbatissa  instinctu  diaboli  inpregnata,  et  in 
«  die  partus  per  matrem  misericordie  Iiberata.  -  De  pecunia  nego- 
«  tiatori  prcstita.  -  De  quadam  sanctimoniali  femina.  -  De  revela- 

•  tione  nativitatis  ejusdem  genilricis  Dei.  -  De  institutionibus  orarum 
«  et  misse  illius,  —  De  purificntione  ejusdem  genitricis  Dei.  -  De 

MAI».  DES  BIBL.  VII.  37 


290  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  quodam  clerico.  —  De  sancta  Maria  Egyptiaca.  -  De  cluobus 
«  monachis.  —  De  quodam  Judeo  percusso.  -  De  saocto  Bonltto 
n  episcopo.  -  De  sanclo  Dunstano  archiepiscopo.  -  De  Fulberto 
«  Carnotensi  episcopo.  -  De  Winiundo  régis  capellano.  -  De  quo- 
«  dam  secrelario.  -  De  Vectino  monacho.  —  De  quodam  cenobila 
«  Burgundiç.  —  De  monacho  de  Eguescham.  -  De  quodam  clerico. 
«  -  De  quodam  presbitero.  -  De  quodam  ruslico.  -  De  duabus 
«  mulieribus.  -  De  duabus  ymaginibus.  -  Item  de  quadam  ymagine. 
fl  -  De  Victoria  Chrislianorum.  -  De  quadam  matrona.  -  De  comple- 
«  torio.  -  De  cancri  ulcère  sanato.  »  Ce  recueil  parait  être  celui  de 
Nigellus  Wirekerus,  moine  et  préchantre  de  Cantorbéry,  qui  vivait 
sous  les  Tegnes  de  Henri  II,  de  Richard  et  de  Jean  (i  180-1  200)  ; 
Casimir  Oudin  (II,  i()54)  lui  attribue,  outre  diverses  poésies,  un 
recueil  en  trois  livres  sur  les  miracles  de  la  Vierge,  qui,  à  en 
juger  par  les  indications  que  donne  ce  bibliographe,  semble  être 
identique  à  celui  de  Toulouse. 

2.  S.  Jérôme.  -  «  Sermo  beati  Jcronimi  presbiteri  de  assump- 
«  tione  béate  Marie.  »  -  Commencement  :  (Fol.  90)  «  Cogitis  me, 
«  0  Paula  et  Eustochium,  in  uno  Christi ..."  -Voyez  Migne,  XXX, 
c.  122. 

3.  Anonyme.  -  Sermon  sur  le  même  sujet.  -  (Fol.  9^)  «  Hodie 
«  beata  et  gloriosa  semper  virgine  [sic)  Maria  cçlos  ascendit.  Rogo 
«gaudere,  quia  ut  ita  fateor.  .  .  » 

4.  «  Sermo  S.  Augustini  de  eodem.  »  -  Commencement  :  (Fol. 
11  A)  «Ad  interrogata  de  Virginis  et  matris  Domini  resolutione 
«temporali.  .  .  »—  Migne,  XL,  c.  1  i4i- 

5.  Anonyme.  -  «  Sermo  de  assumptione  sanctç  Marie  virginis.  » 
-  Commencement  :  (Fol.  121)  «Exultet,  fratres  karissimi,  ho- 
n  dierna  die  summa  exultatione  mens  nostra.  .  .  » 

6. .  «  Sermo  sancti  Ambrosii  de  beata  virgine  Maria.  »  -  Com- 
mencement :  (Fol.  123)  «  Sit  igitur  vobis  tanquam  in  imagine 
«  descripta  virginitas.  .  .  »  Attribution  fausse. 

7,  «Sermo  venerabilis  Anselmi,  Cantuariensis  archiepiscopi, 
•<  unde  supra.  »  -  Commencement  :  (Fol.  i36)  «  Supereminentem 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  HQl 

«  omni  quod  post  Hominem-Deum  creatum  est  excellentiam ...» 
C'est  le  traité  De  excellentia  virginis  Mariœ,  attribué  d'ordinaire  à 
Eadmer  de  Cantorbéry;  voir  Migne,  CLIX,  c.  55 7. 

8.  «  Sermo  pii  patris  Odilonis  de  purificatione  sanctç  Dei  geni- 
«  tricis  Mariç.  »  -  Commencement  :  (Fol.  i52)  «  Omnipotentis  Dei 
«  palris  omnipotens  sermo  a  regalibus  sedibus  veniens  homini- 
«bus.  .  .  »  -  Migne,  CXLil,  c.  999. 

Vélin;  i55  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  2j8  millimètres;  \n°  siècle.  Exé- 
cution soignée.  Belles  lettres  ornées;  le  nom  de  la  Vierge  est  toujours  écrit  en 
or  sur  un  fond  de  couleur  ou  en  couleur  sur  un  fond  dor. 

Reliure  ancienne,  en  bois  et  cuir  noir.  —  Jésuites. 

N°  483.  (I,  139.)  -  Vie  abrégée  de  S.  Hugues,  évêque  de  Lincoln.  — 
Commencement  :  «  Incipil  prologus  abreviacionis  vite  beati  Hugo- 
"  nis,  Lincolniensis  episcopi  et  confessons.  Inspecta  série  vite  beati 
«  Hugonis,  quam  composuit  frater  A.,  de  quo  in  salutatione  ante 
«  prologum  mentio  lit  expressa ...»  -  Fin  :  «  Explicit  vita  compen- 
«  diosa  beati  Hugonis,  Lincolniensis  episcopi,  ordinis  Cartusiensis. 
«  Deo  gratias.  »  -  Dans  ce  prologue,  l'auteur  annonce  que  la  vie 
originale  est  divisée  en  5  livres,  et  qu'il  respectera  cette  division; 
l'ouvrage  se  compose  de  26  cbapitres;  voir  Migne,  PatroL  lat., 
CLIII,  c.  943.  L'auteur  de  la  vie  primitive  est  Adam,  qui  fut 
abbé  du  monastère  d'Eynsham,  près  d'Oxford  (ordre  de  S.  Be- 
noît); voir  l'édition  Dimock  (coUecl.  du  Maître  des  rôles),  i864, 
pp.  xx.\iii-xxxv;  l'auteur  de  l'abrégé  est  inconnu. 

Papier;  55  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  3o6  millimètres;  xiv*  siècle. 
Grosse  écriture. 

Reliure  en  veau,  du  xvi'  siècle.  —  Chartreux  de  Toulouse. 

484.   (I,  260.)  -  Recueil  sur  saint  Eutrope. 

I .  "  Incipit  epistola  super  legenda  beatissimi  Eutropii  episcopi 
«et  marliris  Domini  gloriosi.  »  -  Commencement:  (Fol.  1-2)  «In 
«via  Sancli  Jacobi,   in   urbe  Xantonencium,    beatissimi  Eutropii 

•  episcopi  et  marliris  corpus.  .  .  »  A  la  tin,  la  souscription  suivante  : 

•  Explicit  epistola  super  uiartirio  beati  Eutropii,  per  beatum  Dyoni- 

37. 


292  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  sino)  pape  Clementi  directa.  »  Ce  fragment  a  été  parfois  attribué 
au  pape  Calixte  II;  il  a  été  réimprimé,  ainsi  que  l'article  suivant, 
par  M.  Audiat,  5.  Eutrope  et  son  prieuré,  Saintes  et  Paris,  1878, 
pp.  5-6;  voir  aussi  AA.  SS.,  avril,  II,  ■y/iS. 

2.  (Fol.  2-8)  «  Incipit  vitabeati  Eutropii  martiris,  Xanctonensis 
«  episcopi.  -  Lectio  P.  Gloriosissimus  Christi  martir  Eutropius, 
«  Xantonensis  antistes ...»  Forme  8  leçons  ;  publié  dans  l'ouvrage 
de  M.  Audiat,  pp.  8-16. 

3.  (Fol.  9-82)  «  Sequitur  de  miraculis  post  mortem.  "  -  Com- 
mencement :  «Homo  quidam  juvenis,  etate  triginta  annorum.  .  .  » 

^.  (Fol.  33-^6)  «  Incipit  vita  et  officium  complète  gloriosi  mar- 
«  tiris  Eutropii  et  episcopi  Xanctonensis,  a  primis  vesperis  inclusive 
«  usque  ad  secundas  vesperas  inclusive,  ad  usum  et  secunduni  for- 
«  mam  fratrum  ordiiiis  beatissime  Dei  genitricis  Marie  de  monte 
"Carmeli,  conventus  Tbolose,  in  quormii  ecclesia  celebratur  dies 
«  et  sollempnitas  ejusdem  votiva,  anno  quolibet,  die  ultima  mensis 
«  aprilis.  »  Les  leçons  sont  celles  de  la  vie  indiquée  sous  le  n"  2. 

Parchemin;  46  feuillets;  longues  lignes  et  2  colonnes;  hauteur,  220  milli- 
mètres; xiv"  siècle.  En  mauvais  état.  En  tête,  sur  deux  feuillets  de  papier,  d'une 
écriture  du  xvii"  siècle,  on  a  ajouté  une  vie  de  S.  Eutrope  en  français,  extraite 
de  Pierre  de  Natalibus  et  de  Grégoire  de  Tours.  La  même  main  a  écrit  vis-à-vis, 
à  Tencre  rouge  :  Fui  relié  l'an  1619,  le  mois  de  mars. 

Reliure  en  peau  noire;  sur  les  plats,  les  instruments  de  la  Passion,  en  or. — 
Carmélites. 

N°   485.   (I,  197.)  -  I.  Vies  de  saint  Dominique. 

1.  (Fol.  1)  «  Tedericus  de  Apoldia.  «  -  «Incipit  liber  de  vita 
«et  obilu  et  miraculis  sancli  Dominici,  de  ordine  Prodicatorum, 
«  quem  instituit.  -  Prologus.  Mullipbarie  multisque  niodis  olim 
«  Deus  clectos  ad  eternum  invitans  convivium.  .  .  »  L'ouvrage  ne 
va  que  jusqu'au  chapitre  21  du  8"  livre.  Une  note  du  xiv"  siècle, 
sur  la  première  page ,  est  ainsi  conçue  :  «  Frater  Tedericus  de 
«  Appoldia,  de  conventu  Erfordensi  Saxonie,  compilavilbunc  libel- 
«  lum  jussu  magistri  ordinis,  fratris  Munionis.  »  Celte  vie  a  été  pu- 
bliée par  les  BoUandistes,  août,  I,  56 a  et  suiv. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  293 

2.  (Fol.  i3i)  F.  Humbert,  de  Romans.  -  «  Incipil  prologus  in 
«  vitani  beati  Dominici,  primi  patris  ordinis  fratruni  Predicato- 
«  rum ...»  Même  prologue  que  dans  la  vie  précédente.  Le  premier 
chapitre  commence  ainsi  :  «  Beatus  Dominicus,  Predicatorum  diix 
«et  paler  inclitus.  .  .  »  Certains  chapitres  sont  divisés  en  leçons 
pour  les  offices.  Sur  cette  vie,  plus  ancienne  que  la  précédente, 
voir  les  Bollandistes,  août,  I,  36o-36i;  publiée  en  partie  par 
Quétif  et  Echard,  SS.  ordinis  Prœd.,  I,  2  et  suiv. 

IL  Trois  bulles  : 

1 .  (Fol.  1 8  1  v")  De  Grégoire  IX,  pour  la  canonisation  de  S.  Do- 
n)inique.  —  Fons  sapientie  verbum  patris.  -  «  Datum  Reate,  v  nonas 
«julii,  pontificatus  nostri  anno  octavo.  «  Voyez  Potthast,  ReçjesUC 
Pontiftcum,  I,  n"  9/(89. 

2.  (Fol.  i85)  D'Innocent  IV,  pour  la  canonisation  de  S.  Pierre, 
martyr.  -  Magnis  et  crebris  dedarala  prodigiis.  -  «Datum  Perusii, 
«VIII  kalendas  aprilis,  pontificatus  nostri  anno  x°.  «  Potthast,  II, 
n"  1/4926. 

3.  (Fol.  190)  Du  môme,  pour  la  célébration  de  la  fête  de 
S.  Pierre,  martyr.  —  Magna  magnalia.  -  «Datum  Anagnie,  vi 
«  idus  augusti,  pontificatus  nostri  anno  duodecimo.  »  Potthast,  II, 
n"  i5482. 

Parchemin;  192  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  a 70 millimètres;  xiv'  siècle; 
deux  mains.  La  deuxième  partie,  à  partir  de  l'ouvrage  de  Humbert,  est  peut- 
être  de  la  fin  du  xiii'  siècle. 

Ancienne  reliure,  en  bois  et  basane,  avec  fermoirs  en  cuivre;  en  garde, 
fragment  d'un  manuscrit  du  Digeste  (xiii°  siècle).  —  Dominicains. 

N"  486.  (II,  86'«.)  -  Pierre  Razzano.  -  «  Vita  S.  Vincentii  Ferrerii.  »  - 
Commencement  et  fin  de  la  préface  :  «  Ad  reverendissimum  in 
«  Christo  palrem,  magisirum  Marcialem  AuribelH,  Avinionensem, 
«  generalem  magistrum  ordinis  Predicatorum,  fratris  Pétri  Rausani 
«  Panhormilani  in  librum  de  vita  bcati  Vincencii  prephacio.  -  Si 
"  niajorum  nosirorum .  .  .  facile  intelligi  pos.sunt.  Vale.  Ex  Pan- 
«hormo,  anno  Domini  Jesu  Christi  millesimo  IIII"""  LV°.  Explicit 


294  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  prefTacio.  »  Voyez  Acta  Sanctorum,  avril,  I,  482-5 12;  les  BoUan- 
distes  ont  connu  un  manuscrit  d'Utrecht,  dans  lequel  manquait  la 
fin  du  traité  et  où  la  division  intérieure  des  livres  était  différente. 
C'est  ce  qui  résulte  des  rapprochements  suivants  :  manuscrit  de 
Toulouse,  fol.  h,  livre  I,  i/j  cliapp.;  Acta  Sancioram,  3  chapp.  - 
Fol.  20,  livre  II,  10  chapp.;  AA.  SS.,  Ix  chapp.  -  Fol.  47,  livre  IH, 
3i  chapp.;  A  A.  SS.,  5  chapp.  -  Fol.  76,  livre  IV,  ainsi  intitulé  : 
«  Incipil  liber  quartus  de  vila  beati  Vincencli  ;  ibi  narratur  ordo  vite 
«  ejus  et  finis,  et  scribuntur  miracula,  que  [corr.  quibus)  vivens  et 
c<  post  mortem  clarviit  in  Britannia,  et  preniittitur  prefaciuncula  ad 
«  eundem  niagislrum  ordinis.  »  'dg  chapp.  L'édition  des  Bollan- 
distes  finit  aux  mots  :  «  quod  nuniquam  talem  dolorem  senserit 
n  ulterius  »  (chap.  i4,  fol.  84 a  du  manuscrit).  La  suite,  dans  le 
manuscrit,  se  compose  principalement  du  récit  de  miracles  arrivés 
en  Espagne.  Pierre  Razzano  composa  plus  tard  une  sorte  d'abrégé 
de  cette  vie,  qu'il  envoya  en  i463  à  frère  Jean  Pisloricnsis;  cet 
abrégé  a  été  publié  par  Villanueva,  Viaje  literario  à  las  iglesias  de 
Espana,  IV  (1806),  pp.  27/1-299. 

Papier;  98  feuillets;  hauteur,  210  miliimèlres;  xv'  siècle.  Nombreuses  cor- 
rections; le  manuscrit  paraît  autographe.  Au  bas  du  feuillet  1,  les  mots  sui- 
vants :  •  frater  Jacobus  Tassa  n.  »   Ces  mots:  a,  w,  pax,  sont  dans  un 
pax  ' 

cœur  grossièrement  dessiné. 
Dérelié.  —  Dominicains. 


N°  487.  (I,  191.)  -  Gérard  de  Frachet.  -  «Liber  de  vitis  fratrum.  »  - 
Commencement  de  la  préface  :  «  Cum  gloriosis  sanctorum  patrum 
c<  ex  emplis,  tam  novi  quam  veteris  Testamenti,  quibus  mundus 
«  copiose  habundat.  .  .  «  -  Divisé  en  5  livres,  traitant  de  l'origine 
de  l'ordre  des  Prêcheurs,  de  S.  Dominique,  de  maître  Jourdain, 
de  progressa  fratrum,  enfin  de  felici fratrum  egressu  pariter  et  precioso. 
En  tète  du  livre  I,  rubriques  des  chapitres  de  tout  l'ouvrage;  les 
rubriques  de  chaque  livre  sont  répétées  en  tète  de  chacun  d'eux. 
L'ouvrage  se  termine  par  une  chronique  des  frères  Prêcheurs, 
allant  jusque  vers  1  254.  -  Voir  Quétif  et  Echard,  I,  2Goa;  ces  au- 
teurs indiquent  notre  manuscrit. 


.     TSIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  295 

Parchemin;  5o  feuillets;  3  colonnes;  hiiuteiir,  258  millimèlres;  commence- 
ment du  \i\'  siècle.  Lettrts  ornées  fort  simples. 

Reliure  en  bois  avec  cuivres;  a  été  jadis  enchaîné.  En  garde,  fragment  d'un 
manuscrit  du  xiv°  siècle,  sur  2  colonnes,  traité  sur  TEucharistie.  —  Domini- 
cains. 

N°  ^l88.  (II,  91.)-  1 .  Etienne  de  Salagnac.  -  «  Tractatus  IValris  Stephani 
«de  Salanhac,  Lemovicensis  dyocesis,  de  IIII  "■  privilcgiis,  quibus 
«  Deus  ordinem  Predlcatorum  insigijivit,  et  primo  ponitur  prolo- 
"  gus.  »  -  Commencement  :  «  Omnipotens  et  misericors  Deus,  qui 
«  ab  initie  creationis  nuUa  secula,  nulia  tempora.  .  .  »  -  Titres  des 
chapitres  :  De  primo,  scilicet  de  bono  ac  strenuo  duce.  -  De  glorioso 
nomine  Predicatoriim.  -  De  illastri  proie.  —  Fratres  passi  pro  fuie 
(Jirùli.  -  Fratres  illustres  in  doctrina  cl  scriptura,  etc.  -  A  la  fin,  on 
lit  :  «  Explicit  tractatus  seu  iibellus  fratris  Stephani  de  Salanhaco, 
'<  Lemovicensis  dyocesis,  in  que  pin  rima  secundum  exigenciam 
«  materie  in  locis  competentibus  sunt  superaddita,  que  quan- 
»  titatem  prions  voluminis  quasi  excedunt,  ut  major  sit  quanlitas 
«  superaddila  quam  inventa,  tum  de  hiis  que  omissa  videbantur 
«  de  preteritis,  tum  etiam  de  multis  que  postquam  ipse  ultimo 
«  scripsit  et  scribeiidi  finem  fecit  evenerunt,  quasi  anno  Domini 
«  M"  ce"  Lxx"  viir.  -  Hic  frater  Stepiianus  fuit  vir  vite  vencrabilis, 
«  gratia  predicationis  diffusa  in  labiis  ejiis,  benedictus  a  Domino, 
«  prudencia  et  sapiencia  regiminis  mulla  preditus,  facundia  verbi 
«redimitus,  cxperiencia  doctus,  in  hiis  que  religionis  sunt  optime 
«instructus,  magni  consilii,  opinionis  et  famé  preclare,  in  Ipla 
«  patria  religionis  .spéculum  et  ymago .  .  .  Gesta  quidcm  notabilia, 
«  hislorias  laudabiles,  memorabilia  facta,  exempla  servorum  Dei 
«  quamplnrima  novit,  ubicumque  expediens  esse  vidit  in  promtu 
«  habuit.  In  cujus  manibus  sum  profes.sus.  Hic  quasi  sexagenarius 
«  in  online,  sencx  et  plenus  dierum,  obiit  in  conventu  Leniovicensi, 
«  vi"ydus  januarii,  anno  Domini  m"  cc'nonagesimo.  »  Cette  dernière 
partie  de  la  note,  depuis  Hic  frater,  est  de  la  main  de  Bernard  Gui. 
M.  Deiisle  [Notice  sur  les  manuscrits  de  Bernard  Gui,  p.  3  i  o)  regarde 
cette  partie  du  manuscrit  comme  contenant  la  première  ébauche 
du  travail  de  Bernard  Gui  sur  le  traité  d'Etienne  de  Salagnac;  sur 
ce  dernier,  on  peut  voir  ibid.,  pp.  3o2-3 1  o. 


296  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

2.  Bernard  Gui.  -  (Fol.  i  6)  «  Incipit  tractatus  de  tribus  gradibus 
(I  prelatorum  in  ordine  Predicatorum,  ubi  primo  agitur  de  niagis- 
«  tris.  »  —  Voir  Martene,  Ampliss.  colleclio,  VI,  c.  897.  Le  manuscrit 
se  termine  à  Bérenger  de  Landorre;  Martene,  ce.  4i  :^-4i3.  -  (Fol. 
20)  «  Sequitur  de  secundo  gradu,  sciiicet  de  prioribus  provincia- 
«  libus.  »  Martene,  ce.  ^17-^31;  jusqu'à  l'an  i3i4-  —  (Fol.  2Ô) 
«Sequitur  de  tercio,  sciiicet  de  prioiibus  conventualibus  in  pro- 
«  vincia  Tbolosana,  et  prinjo  de  monasterio  Pruliani.  »  Martene, 
VI,  IiSj-Zi^Se;  jusqu'il  l'an  1807.  -  (Fol.  27)  «De  fundatione 
«  conventus  Tholosani.  «  Martene,  ce.  /i58-A()0;  liste  des  prieurs, 
avec  additions  autograplics,  allant  jusqu'au  22"^  prieur,  Guillaume 
(le  Anhanis  (an  i3o8).  -  Sur  ce  manuscrit,  voir  Delisle,  p.  349. 

3.  (Fol.  3o)  «  Acta  capitulorum  provincialium  in  provincia  Pro- 
«  vincie  non  divise.  »  -  Commencement  :  «  Ab  exordio  quo  Predi- 
«  catorum  ordo  cepit  cnpitida  provincialia  celebrare,  quod  estimo 
«  fuisse  factum  anno  Domini  m''  cc°  xx\  usque  ad  annum  Domini 
«  M"  cc°  XL°,  pauca  valde  que  reperi  de  capitulis  provincialibus  in 
«  provincia  Provincie  celebratis  inferius  recoUegi.  —  Al)  anno  vero 
'<  Domini  u°  cc°  xl"  usque  ad  annum  Domini  m  '  ccc"  v°,  quo  hec 
«  scripsi,  complecius  ponuntur  inferius  recollecta.  .  .  »  Au  folio  63, 
l'écriture  change,  et  chaque  chapitre ,  jusqu'à  celui  de  Toulouse  de 
l'an  i328,  est  d'une  main  différente.  -  C'est  une  copie  de  la  com- 
pilation de  Bernard  Gui,  exécutée  vers  i3o8  (Delisle,  p.  338). 

Vélin;  108  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  il^  millimètres;  commencement 
du  xiv°  siècle.  Plusieurs  mains.  Notes  marginales  de  plusieurs  mains.  Titre 
courant.  Une  partie  du  manuscrit  est  de  la  main  de  Bernard  Gui. 

Demi-reliure  moderne,  en  parchemin;  en  garde,  fragment  d'un  commen- 
taire de  la  fin  du  xin"  siècle  sur  les  Décrétales  (I.  IV).  -  Dominicains. 


N"  489.  (I,  55.)  -  Bernard  Gui.  -  Histoire  de  l'ordre  des  Dominicains 
et  des  couvents  de  l'ordre.  -  Commencement  de  la  dédicace  :  «  Re- 
«  verendo  patri  in  Christo  fratri  Aymerico ,  magistro  ordinis  fratrum 
«  Predicatorum,  frater  Bernardus,  in  conventu  fratrum  ejusdem 
«  ordinis  in  Castris  Sancti  Vincencii  servus  modicus,  obediencie 
«  débite  munus  exiguum,  set  devotum.Jussuni  vestruni,  promissum 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  297 

«  meum  nuper  a  vobis  tamqiiam ...»  Datée  du  2  2  décembre  1  So/i. 
Suit  la  réponse  d'Aimeri,  datée  de  Gènes,  ik  juin  i3o5.  —  On 
trouve  ensuite  l'ouvrage  d'Etienne  de  Salagnac,  remanié  par  Ber-, 
nard  Gui,  avec  nombreuses  additions,  allant  jusqu'à  l'an  1827 
(fol.  7  v°),  et  jusqu'à  i33i  (fol.  22).  -  Au  folio  3o,  liste  des  cou- 
vents de  l'ordre.  Au  fol.  3i,  additions  postérieures  allant  jusqu'à 
1378  et  même  i^oo.  -  Au  fol.  Ao,  commence  le  recueil  des 
actes  des  chapitres  généraux,  précédé,  du  fol.  4o  au  fol.  42,  de 
leur  analyse  sommaire  (12 20-1 368).  -  Au  fol.  43,  commence  la 
collection  des  actes  de  ces  mômes  chapitres,  qui  est  d'une  seule 
main  jusqu'à  celui  de  Londres,  en  i3i2  (fol.  iSg).  -  Le  reste 
du  volume,  de  plusieurs  mains,  va  jusqu'aii  chapitre  de  Brives, 
en  i346.  Écrit,  suivant  M.  Dehsle,  vers  i3i2  [\oir  Etude,  etc., 
p.  346). 

Vélin;  181  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  353  millimètres;  xiv"  siècle.  Plu- 
sieurs mains.  Nombreuses  additions  à  la  marge.  Quelques  lettres  ornées. 

Reliure  ancienne.  En  garde,  cinq  feuillets  d'nn  manuscrit  des  Inslitutes  de 
Justinien,  du  xni°  siècle,  avec  commentaire.  —  Dominicains. 

M"  490.  (1,  273.)  -  Bernard  Gui.  -  Recueil  de  ses  œuvres.  -  Sur  le  pre- 
mier feuillet,  la  note  suivante  :  «  Istum  librum  dédit  frater  Bernardus 
«  Guidonis,  inquisitor  Tholosanus,  priori  provinciali  provincie  Tho- 
«losane,  quicumque  pro  tempore  fuerit,  ordinis  fratrum  Predica- 
«  torum.  »  -  Suit  la  table  des  2  7  ouvrages  ou  parties  d'oiivrages  que 
renferme  le  volume,  plus  4  actes  des  années  1296,  1296,  1297 
et  1299,  relatifs  à  l'administration  du  teiuporel  du  prieuré  de 
Prouille;  au  folio  3v**,  un  autre  de  i3oi  ;  au  folio  5oo,  un  autre 
de  i336.  -  Viennent  ensuite  les  ouvrages  de  Bernard  Gui,  dont 
voici  le  détail  : 

1,  (Fol.  3)  Lettre  de  donation  du  volume  à  Guillaume  de  Lau- 
dun,  prieur  provincial  de  Toulouse,  par  Bernard  Gui,  datée  de 
Toulouse ,  1  "  août  1 3  1 1 . 

2 .  Dédicace  de  l'ouvrage  suivant  par  Bernard  Gui  à  frère  Aimeri , 
maître  de  l'ordre  des  Dominicains,  datée  de  Castres,  22  décembre 
i3o4.  -  Commencement  :  (Fol.  4)  «  Jussum  vestrum,  promissum 


MA!<.  DES  BIBL.  VII. 


38 


298  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

meum  nuper  a  vobis  tanquam  a  pâtre  filio  impositum ...»  -  Suit 
la  réponse  d'Almeri  :  «  Leto  aninio  suscepi  libellum  et  litteras.  .  .  » 
Gênes,  2/i  juin  i3o5.  Voir  le  n°  ^89,  p.  297. 

3.  «  Incipit  tractatus  brevis  fratris  Stephani  de  Saianhaco,  Le- 
«  movicensis  dyocesis,  de  quatuor  in  quibus  Deus  Predicatorum 
«  ordinem  insignivit.  »  -  Commencement  :  (Foi.  5)  «  Omnipotens 
«  ac  niisericors  Deus,  qui  ab  inicio  créature  nulla  secula,  nuUa 
«tempora,  nuUa  momenta.  .  .  »  -  Titres  des  divisions  du  traité  : 
(Fol.  5  \°)  «  De  primo,  scilicet  de  bono  ac  strenuo  duce.  »  -  (Foi.  7  \°) 
«  Sequitur  de  secundo,  scilicet  de  glorioso  nomine  Predicatorum.  » 
—  (Fol.  9V°)  «Sequitur  de  tercio,  scilicet  de  iliustri  proie.  »  Der- 
nières dates  citées  dans  les  additions  :  i3ii,  i3i2,  )3i4-—  L'ou- 
vrage d'Etienne  de  Salagnac  finit  au  folio  fi^y°;  il  renferme  les 
articles  1  à  1 8  de  la  table  initiale. 

4.  (Fol.  Sa)  «  Tractatus  de  tribus  gradibus  prelatorum  in  ordine 
«  Predicatorum,  ubi  primo  agitur  de  magistris.  »  Va  jusqu'au  quin- 
zième maître,  Barnabe,  mort  en  i33i.  -  (Fol.  64)  «  Priores  pro- 
«  vinciales  in  provincia  Provincie.  »  Va  jusqu'en  i3o3,  date  de  la 
création  de  la  province  de  Toulouse.  —  (Fol.  7  1  v°)  «  Priores  pro- 
«  vinciales  in  provincia  Tholosana.  »  Jusqu'à  l'an  iSa/i.  A  la  suite, 
additions  d'une  première  main  de  i336  à  1370;  d'une  seconde, 
de  1370  à  i43i  ;  additions  du  xv"  siècle  pour  les  2  4%  25%  26*  et 
27*  prieurs.  —  Traités  1  9  à  2  1  de  la  table  initiale. 

5.  (Fol.  76  )  «  Gonventus  fratrum  Predicatorum.  »  Histoire  som- 
maire jusqu'à  l'an  1 3  1  o  ;  listes  par  pays  ;  places  des  prieurs  provin- 
ciaux au  cbapitre  général.  -  Traités  22  et  23. 

6.  (Fol.  88)  «  Capitula  generalia  ordinis  Predicatorum.  »  Liste 
des  chapitres,  de  1220  à  i3i9.  -  Traité  24. 

7.  Fondations  des  monastères  de  la  province  de  Toulouse.  - 
(Fol.  94)  «  Fundacio  monasterii  Pruliani.  »  Va  jusqu'à  i3i9;  addi- 
tions de  trois  mains  différentes,  jusqu'en  i362,  i4oo  et  i4io.  - 
(Fol.  112)  «Fundacio  monasterii  Tholosani.  »  Liste  des  prieurs 
jusqu'en  i324.  -  (Fol.  128)  «  Monast.  Lemovicensis.  »  Liste  des 
prieurs,    avec    additions  jusqu'en    i335.    -    (Fol.    i38)    «  Conv. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  299 

«  Baionensis.  »  Jusqu'en  i3i5.  —  (Fol.  i^i)  «  Caturcensis.  »  Avec 
additions  jusqu'en  i33o.  -  (Fol.  1^5)  «  Burdegalensis.  »  Jusqu'en 
1 3  1 5.  -  (Fol.  I  5  1  )  «  Petragoricensis.  »  Jusqu'en  1 3  i  4.  -  (Foi.  1 55  ) 
«  Carcassonensis.  »  Avec  additions  jusqu'en  i335.  —  (Foi.  i6o) 
«  Agennensis.  »  Jusqu'en  i3i5,  avec  additions  jusqu'en  i335.  - 
(Foi.  i65)  «  Ortiiesiensis.  »  Jusqu'en  i3i5.  —  (Fol.  169)  «  Mon- 
«tisalbani.ii  Jusqu'en  i3i5.  —  (Fol.  173)  «  Figiacensis.  »  Jusqu'en 
i3i5,  avec  additions  jusqu'en  i32  3  et  i4oo.  —  (Fol.  177)  «  Cas- 
«  trensis.  »  Jusqu'en  1 3 1  5.  -  (Fol.  1 89)  «  Condomiensis.  »  Jusqu'en 
i3i5,  addition  pour  i323.  —  (Fol.  192)  «  Brivensis.  »  Jusqu'en 
i3i4i  additions  jusqu'en  i335.  —  (Foi.  198)  «  Brageriacensis.  « 
Jusqu'en  1 3  1 5 ,  additions  de  i3i5à  i320,  et  de  i32i  ài332.- 
(Foi.  20 1  )  «  Sancti  Emiliani.  »  Jusqu'en  i  3 1  5 ,  addition  pour  1 335. 

—  (Foi.  2o4)  «  Appamiensis.  »  Jusqu'en  1  3i5,  addition  pour  ï333. 

—  (Foi.  207)  «  Morianensis.  »  Jusqu'en  i3i5,  addition  pour  i325. 

—  (Foi.  2  1  o)  «  Rivensis.  »  Jusqu'en  1 3  1  4-  -  (Foi.  2  1  3)  «  Altiviiiaris.  » 
Jusqu'en  i3i2,  addition  pour  i333.  -  (Fol.  21  G)  «  Albiensis.  » 
Jusqu'en  1  3  1 3.  -  (Fol.  222)  «  S.  Severi.  »  Jusqu'en  1 3 1  5.  -  (Fol. 
220)  «  Ruthenensis.  »  Jusqu'en  i3i5.  —  (Fol.  228)  «  Lectorensis.  >> 
Jusqu'en  i3i3.  -  (t^ol.  23  1)  «Sancti  Gaudentii.  »  Jusqu'en  i3i4- 

—  (Foi.  233)  «  Sancti  Juniani.  »  Jusqu'en  1 3 1 5.  —  (Foi.  239)  «  Sancti 
«  Geruncii.  «Jusqu'en  1  3  1 5.  -  (Fol.  2^3)  «  Sororum  Pontis  Viridis.  » 
Jusqu'en  1  3  1  5 ,  addition  pour  1 3  2  1 .  -  (Foi.  2 46 )  «  Sororum  Sancti 
«  Parduiplii.  »  Jusqu'en  1 3 1 4-  -  (Fol.  249)  «  Priores  provinciales  in 
«  provincia  Provincie  nova.  »  Jusqu'en  1317.  —  (Fol.  2  5o)  «  Capi- 
«  tula  provincialia  in  provincia  Provincie  antiqua.  »  Simple  liste  de 
1219  à  i3oi;  addition  pour  i362.  -  (Foi.  202)  «  Fundacio  con- 
«  ventus  Montispessulani.  »  Jusqu'en  i3i2.  —  (Fol.  255)  «  Narbo- 
«  nensis.  »  Jusqu'en  i3i5.  -  (Foi.  257)  «  Cistaricensis.  »  Jusqu'en 
1270.  -  (Fol.  258)  «  Pirpiniani.  »  Jusqu'en  i3i4-  -  (Fol.  259) 
«  Biterrensis.  »  Jusqu'en  1  3i5.  -  (Fol.  260)  «  Amiliavi.  »  Jusqu'en 
i3i5. -(Fol.  262)  «  Cauquiliberi.  »  Jusqu'en  1  3 1 5.  -  (Fol.  263) 
t  Podii  Cerdani.  »  Jusqu'en  1  3  i  4-  -  (Foi.  265)  «  Sancti  Maximini.  » 
Jusqu'en  i3i4.  -  (Fol.  266)  «  Conv.  deGenolhaco.  «Jusqu'en  i3o6. 

—  (Fol.  267)  •  Draguiniani.  »  Jusqu'en  1309.  -  (Fol.  268)  «  Conv. 

«  de  Tolono.  »  Jusqu'en  i3io.  -  (Fol.  269)  «  Conv.  de  Buxo.  »  - 

38. 


300  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

(Fol.  270)  «  Sororum  Pruliani  Montispessulani.  »  Jusqu'en  i3iô.  - 
(Fol.  272)  «Sororum  de  Aquis.  »  Jusqu'en  i3i8.  -  (Fol.  27^) 
«  Prières  provinciales  in  provincia  Francie.  »  Jusqu'en  1 3  1 8.  —  Trai- 
tés 26  et  26  de  la  table  initiale. 

8.  (Fol.  276)  «  Capitula  provincialia  in  provincia  Provincie  an- 
«  tiqua.  »  Liste  de  1219  a  i363,  de  plusieurs  mains.  -  (Fol.  278) 
«  Capitula  provincialia  in  provincia  Provincie  nova.  »  Liste  de  i3o3 
à  i368,  de  plusieurs  mains.  -  Traité  27  de  la  table  initiale. 

9.  «  Acta  capitulorum  proyincialium  in  provincia  Provincie.  »  — 
Commencement  :  (Fol.  279)  «  Ab  exordio  quo  Predicatorum  ordo 
«  cepit  capitula  provincialia.  .  .  »  A  partir  du  folio  ^07,  chapitre  de 
Pamlers  de  i3io,  l'écriture  change  à  chaque  nouveau  chapitre. 
Le  dernier  transcrit  est  celui  de  Carcassonne,  de  i342.  Sur  ce 
manuscrit,  voir  Delisle,  Etude,  etc.,  pp.  3^2  et  suiv. 

Vélin;  5o2  feuillets,  manquent  les  feuillets  20,  23,  38,  5i,  63,  gS,  io5, 
110,  m,  i23ài27,  i36,  137,  lAg,  i5o,  i54,  164,  168,  172,  176,  187, 
188,  209,  212,  221,  224,  23o,  238,  24i.  242,  245  et  248,  qui  étaient 
probablement  restés  blancs;  hauteur,  243  millimètres;  xiv*  siècle.  Plusieurs 
mains.  Une  grande  partie  du  volume  est  de  la  main  de  Bernard  Gui.  Titre 
courant. 

Reliure  du  temps,  en  veau;  jadis  enchaîné.  —  Dominicains. 

N°   491.   (I,  159.)^  Recueil  d'ouvrages  sur  l'ordre  de  la  Merci  : 

1 .  Nadal  Gaver.  —  «  Incipit  prohemium  Libri  fundacionis  ordinis 
«  Béate  Marie  de  Mercede  redempcionis  captivorum.  »  —  Commen- 
cement :  «  Frater  Natalis,  in  artibus  et  theologia  professor,  Dei  et 
«  Apostolice  sedis  gracia  tocius  ordinis  sacri  Béate  Marie  de  Mercede 
«  redempcionis  captivorum  magister  generalis,  dilecto  in  Christo 
«  filio  fratri  Bartholomeo  Ledo ,  civitatis  Barchinone  filio,  convenlus 
«  monasterii  prelibati  ordinis  prefate  civitatis  et  ejusdem  ordinis 
«  expresse  professo  et  a  cmiabulis  nutrito,  salutem  in  Christo  Jesu. 
«Dudum,  fili  carissime,  tuis  precibus  curabas,  ut  fundacionem 
«  nostri  sacratissimi  edificii ...»  Le  Liber  fundacionis  comprend 
les  parties  suivantes  :  a.  (Fol.  7-12)  «In  Christi  nomine,  amen. 
«  Incipit  Spéculum  fratrum  ordinis  beatissime  Dei  genitricis  Marie 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  301 

«de  Mercede  redempcionis  captivorum,  qui  sanctissinuis  et  chris- 
«  tianissimus  ordo  predictus  habuit  exordium  a  revelacione  dlvina, 
«  per  beatissimam  Mariam  viiginem  facta,  ut  sequitur,  anno  Do- 
«  mini  m"  ducentesimo  decimo  octavo,  kalendis  augusti  scllicet 
«primo  mensis,  pontifîcatus  dompni  Honorii  pape  tercii  anno 
«  sexto  [sic).  —  Greatorem  rerum  insinuans  Scriptura  Deum  esse 
«creatorem,  inicium.  .  .  »  -  6.  (Fol.  i3-2  3)  Liste  des  maîtres  de 
l'ordre  jusqu'en  i/445.  Au  folio  22,  une  autre  main  a  ajouté 
quelques  détails  à  l'article  de  Laurent  Company,  et  indiqué  Nadal 
Gaver,  auteur  de  l'ouvrage.  —  e.  (Fol.  2^-32)  Analyse  chronolo- 
gique des  privilèges  apostoliques  concédés  à  l'ordre  de  la  Merci , 
commençant  ainsi  :  «  Ut  sciatur  quis  summus  pontifex  ordinem 
«Béate  Marie  de  Mercede  redempcionis  captivorum  conHrmavit, 
«  et  qui  summi  pontilices  predictum  ordinem  priviiegiarimt,  in  quo 
«  tempore  summi  pontificis  seu  cujus  pape  incepit,  ideo  sequuntur 
i<  eorum  nomina,  qui  fuerunt  ab  anno  Domini  m°  centesimo  nona- 
«  gesimo  secundo  usque  ad  annum  m""  cccc  xxxxv".  »  -  d.  (Fol.  33- 
36)  «Sequuntur  nomina  venerabilium  patrum  et  fratrum,  qui 
«  rexerunt  conventum  Sancte  Marie  de  Mercede  captivorum  civi- 
«  tatis  Barchinone.  »  —  Commencement  :  «  Unde  sciendum  quod 
«  conventus ...» 

2.  Constitutions  de  l'ordre  de  la  Merci.  —  Commencement  : 
(Fol.  37-88)  «  In  nomine  Domini  nostri  Jesu  Christi  et  gloriosissime 
«  genitricis  et  omnium  civium  supernorum,  incipiunt  constituciones 
«  fratrum  ordinis  Sancte  Marie  de  Mercede  redempcionis  captivo- 
«  runi.  -  Quoniam  ex  precepto  régule  jubemur  habere  cor  unum ...» 
Les  feuillets  Sg  à  46  manquent.  Divisées  en  deux  distinctions,  con- 
tenant chacune  26  chapitres;  Elles  sont  datées  du  3  juin  1327,  in 
domo  nostra  Acrimonlis. 

3.  (Fol.  88-93)  Autres  constitutions  de  1370.  -  Le  folio  9^ 
manque  aujourd'hui. 

k.  (Fol.  95-1 3 2)  Règle  de  S.  Augustin.  Au  folio  100,  commence 
l'exposition  de  cette  règle  par  Hugues  de  Saint-Victor  :  «  Hec  pre- 
«  cepta,  que  subscripta  sunt,  ideo  régula  appellantur,  quia  videlicet 
«in  eis  nobis  recte  vivendi  norma  exprimitur.  .  .  »  A   la  fin,  les 


302  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS 

6.  Autre  morceau,  dontvoicileconunencement:  (Fol.  i35-iAAl 
«  Sequuntur  c.s.uata  seu  divisiones,  que  fuerunt  in  ordine  sacro  de 
.  Mercede  captivorum.  -  P.^um  cisma  seu  divisio  prima  incepit 
«  anno  Domini  m"  ccc  "  primo ....  P 

A  la  fin,  la  note  suivante,  de  la  même  main  que  le  corps  du 
manuscnt:  «Iste  hber  fuit  perfectus  per  fratrem  Petrum  plez 
.  scni3am  et  secretarium  reverendissimi  patris  et  domini  fratris  Na- 
«  tahs  Gaver,  magistri  generalis  ordinis  sacri  Béate  Marie  de  Mer- 
«  cède    redempcionis  captivorum  Dei   et  apostolice  sedis  gracia 
«  arcmm  et  théologie  professons  dichnissimi  (sic)  bene  merito  Isœ]  ' 
«pnma  mens.sjunii,  anno  a  Nativitate  Domini  millesimo  quadrin- 
-  gentesimo  septuagesimo,  in  domo  nostra  Sancte  Marie  de  Aigumes 
"  dicti  ordmis,  ubi  tunch  dictus  reverendissimus  pater  et  dominus 
«  personalem  residenciam  ducebat  cum  suis  sociis.  »  -  Sur  l'ouvrage 
de  NadalXîaver,  voir  Antonio,  Bibi  Hispana  vêtus,  II,  .55  a,  note 

Rehure  en  parchemin.  -  Couvent  de  la  Merci. 

N°  492.   (III,  .84.)  -  Privilèges  de  Tordre  des  Minimes.  Copie  du  vidi- 
mus  donne^  en  ,5o8  par  Frédéric  de  Monte,  cardinal  et  camérier 
du  pape,  d  une  bulle  du  pape  Jules  II,  du  28  juillet  1 5o6,  approu- 
vant les  constUtUions  de  Tordre.  Voici  les  premiers  mots  et  la  date 
de  cette  bulle  :  ..  Ad  perpetuam  rei  memoriam.  Quoniam  ad  sacrum 
«  ordmem  Mmimorum  olim  pater  felicis  recordationis  Sixtus  IIII 
-  DatumRome,  apudSanctumPetrum,  anno Incarnationis dominicê 
«millesimo  qumgentesimo  sexto,  quinto  kalendas  augusti,  ponti- 
.ficatus  nostri  anno  tertio.  »  Voir  Cocquelines,  Bullarium  amplissi- 
mum    t^  III,  273  et  sqq.  A  la  fin,  résumé  des  privilèges  concédés 
par  la  bulle.  " 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  303 

Parchemin;  36  feuillets;  hauteur,  loo  millimètres;  xvi°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau  frappé.  —  Minimes. 

N°  493.   (III,  i65.)  —  Pièces  diverses  relatives  aux  Jésuites  : 

1.  Ouvrage  de  polémique  sans  titre,  écrit  contre  le  livre  du 
P.  Juan  Baptista  Poza,  de  la  Compagnie  :  E lucidarium  Deiparœ.  - 
Se  compose  de  trois  parties,  portant  les  titres  suivants:  «  Para- 
«  degraata  sive  contra  hujus  temporis  dogmatisantes  antithèses 
«  theologicae.  »  —  «  Parallela  sive  aequecurrentia  dogmatisantium  dog- 
«  mata.  »  —  «  Analloga  sive  proportionalia  et  similia  dogmatizantium 
<i  dogmata.  »  Non  cité  par  Backer,  Bibliographie  des  Pères  jésuites, 
édlt.  in-8°,  V,  588  (art.  du  P.  Poza). 

2.  «  Varii  rami  diversique  fructus,  in  monitis,  legibus,  statutls, 
«  moribus  ac  factis  Jesultarum  delitescentes,  ad  certamen  trahim- 

«  tur  »  (p.  3o). 

3.  Petit  traité  en  français  sur  la  question  de  savoir  s'il  est  permis 
aux  catholiques  de  publier  tout  le  mal  que  l'Eglise  reçoit  des  Jé- 
suites (p.  87). 

4.  «Censure  ou  jugement  de  D.  Francisco  Sarmlento,  evesque 
«  de  Jaen  »  (p.  Ag)-  En  français;  Tolède,  26  juillet  iGSy. 

5.  «  Déclaration  que  le  docteur  Jean  de  Lespino  fit  à  Grenade 
«  le  3o  septembre  1  643,  avec  la  preuve  de  chaque  article  »  (p.  72). 
En  français.  Liste  de  propositions  condamnables  émises  par  des 
Jésuites. 

6.  «Relation  de  ce  qui  s'est  passé  à  Rome,  lorsque  le  livre  du 
«  P.  Jean  Baptiste  Poza,  de  la  compagnie  de  Jésus,  Intitulé  :  Eluci- 
«  dariam,  fut  défendu,  avec  les  ouvrages  faits  pour  sa  défense,  tant 
»  par  luy  même  que  par  ses  amis;  laquelle  relation  fut  envoyée  à 
«  la  cour  d'Espagne  par  un  cardinal  de  la  congrégation  de  l'Indice, 
«de  son  consentement»  (p.  139).  En  français;  datée  de  Rome, 
septembre  1682. 

7.  «  Vlgintl  duœ  proposltiones  contra  aucthoritatem  et  doctrinam 
•  beatl  Augustlnl  scriptœ,  ex  decreto  generalis  Inquisitionls  Hispanlœ 


304  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  anno  i65o  damnatae,  ac  etiam  in  Inquisitione  Vallisoletana  pro- 
«  scriptœ  »  (p.  ihh)-  En  latin;  18  et  28  mars  i65o. 

8.  '<  Prophetia  sanctae  Hildegardis  abbatissae  »  (p.  i46).  Année 
i4i5;  d'après  Bzovius,  Annales  ccclesiastici. 

9.  Décret  de  l'Université  de  Paris,  du  1"  décembre  1 554,  contre 
la  Société  (p.  i/i8).  En  français. 

10.  «'Apologie  pour  Jean  de  Lespino,  docteur,  et  pour  l'Eglise 
«  universelle,  sa  mère,  contre  le  corps  particulier  de  la  compagnie 
«de  Jésus»  (p.  i53).  Réponse  aux  attaques  du  provincial  des 
jésuites  d'Andalousie,  le  P.  Pierre  d'Avilès.  Voyez  Backer,  V,  19. 
En  français;  inachevé. 

11.  «  Conclusio  facultatis  theologiœ  Parisiensis,  facta  in  comitiis 
«  ordinariis,  celebratis  die  prima  decembris  i554  »  (p-  167).  Texte 
latin  du  n°  9. 

12.  «Remontrances  de  la  cour  du  Parlement  de  Paris  au  roy 
«  Henry  4,  sur  le  rétablissement  des  Jésuites,  faites  par  M.  le  pre- 
«  mier  président  de  Harlay,  en  i6o4  »  (p.  169). 

i3.  «Réflexions  générales  sur  quelques  extraits  de  ï Image  du 
«  premier  siècle ,  rapportez  dans  la  pratique  morale  des  Jésuites  » 
(p.  175).  D'ime  autre  main. 

Papier;  1  79  pages;  hauteur,  i83  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  parchemin.  -  Ancien  4 10. 

IN"  494.  (I,  208.)  -  «  Relation  de  la  mort  de  quelques  personnes  de  ce 
«siècle,  illustres  par  leur  piété,  mdclxxxvi.  »  Recueil  janséniste, 
formé  probablement  par  Tristan  d'Usson,  dont  la  bibliothèque  de 
Toulouse  possède  plusieurs  autres  ouvrages.  Voici  la  liste  des  per- 
sonnes dont  la  mort  est  racontée  ;  quelques-uns  de  ces  morceaux 
ont  été  ajoutés  postérieurement  à  la  date  plus  haut  marquée  :  M°de 
Saint-Ange,  relation  de  M.  d'Andilly  (p.  1  1);  Charles  de  la  Croix, 
28  novembre  i643  (p.  25);  Jacques  de  Magnard  de  la  Rivière, 
i656  (p.  3i);  Charles  Maignard,  prêtre  de  l'Oratoire,  i5  janvier 
1669  (p.  33);  Nicolas  Richer,  avocat  au  Parlement  de  Paris,  6  fé- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  305 

vrier  1659  (p.  37)  ;  Julien  Giroust  de  Bessi,  27  avril  16Ô9  (p.  43); 
Innocent  Fay,  16  janvier  1660  (p.  53);  Antoine  de  Rebours, 
i'2  août  1661  (p.  67);  Guillaume  Dugué,  seigneur  de  Bagnols, 
maitre  des  requêtes,  i5  mai  1661  (p.  77):  la  mère  Angélique  Ar- 
naud, 6  août  1661  (p.  87)  ;  Charles  de  Maignard,  seigneur  de  Ber- 
nières,  21  juillet  1662  (p.  91);  la  duchesse  de  Liancourt,  lA  juin 
1664  (p.  i35);  le  duc  de  Liancourt,  i'^"'  août  i664  (p.  i35); 
Etienne  Bade  de  Bayonne,  3  mai  1662  (p.  161);  Etienne  d'Alen- 
çon,  prêtre,  3  décembre  1666  (p.  169);  Charles  des  Champs  de 
Landres (i/c), gentilhomme  de  Normandie,  1  7  avril  1 668  (p.  177); 
Antoine  d'Asson,  gentilhomme  de  Poitou,  3o  décembre  1668 
(p.  181);  Nicolas  Hucquevilie,  3o  novembre  1669  (p.  187);  Louis 
de  Pontis,  seigneur  de  Baye,  gentilhomme  ordinaire  de  la  chambre 
du  roi,  i/(  juin  1670  (p.  193);  la  mère  Catheiine  Agnès  Arnaud, 
19  février  1671  (p.  197);  Jean  Doamlup,  sous-diacre,  i3  juin 
1671  (p.  201);  Robert  Arnaud  d'Andilly,  27  septembre  167/1 
(p.  209)  ;  Emanuei  le  Cerf,  8  décembre  1 67/I  (p.  2  1 5)  ;  frère  Flo- 
rent Guais,  21  février  1675  (p.  217);  René  Renaud  de  Sévigné, 
16  mars  1676  (p.  221);  Alexandre  Varet,  ecclésiastique  (p.  2  33); 
Paul  Gabriel  de  Gibron,  gentilhomme  de  Narbonne,  2  3  juin  1677 
(p.  237);  la  duchesse  de  Longueville,  i5  avril  1679  (p.  2^5);  la 
mère  Madeleine  de  Ligni,  1  1  mai  1679  (?•  255);  Nicolas  Choart 
de  Buzenval,  évêque  de  Beauvais,  21  juillet  1679  (p.  275); 
M.  Duhamel  (p.  3oi);  Simon  le  Maître,  sieur  de  Séricourt,  à  oc- 
tobre i683  (p.  35 1)  ;  Isaac  Louis  de  Sacy,  4  janvier  i684  (p.  355); 
la  mère  Angélique  Arnaud  et  de  Saint-Jean  (p.  379);  Charles  Henri 
Arnaud  de  Lusancy,  10  février  i684  (p.  4o5);  Noële  Verveil, 
femme  de  Bonaventure  le  Brun,  2/1  octobre  i  686  (p.  409);  M.  Char- 
don, docteur,  deux  lettres  datées  de  Biom,  décembre  1686,  et 
sigaéeaA.B.  Ch.  Rej  (p.  4 1  7);  l'abbé  de  Pontchâteau,  28  juin  1 690 
(p. 445);  lettre  de  Nicole  à  M"*  de  B.  sur  le  même  sujet  (p.  465); 
Hamon,  médecin,  22  février  1687  (p.  475);  Thomas Odicre,  prieur 
de  Saint-Cyran  (p.  479);  Antoine  Arnaud,  8  août  169/1  (P-  ^9^)- 

Papier;  503  pages;  hauteur,  25o  milliniètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  36 1. 

MAN.  Df3  Cini .  —  TH.  Sj 


306  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N"  495.  (I,  107.)  -  «Histoire  du  siège  de  i'isle  de  Malthe  par  sultan 
«Soliman,  roy  des  Turcs,  en  l'année  mil  cinq  cens  soixante  et  six, 
«  estant  grand  maistre  des  frères  clievaliers  de  l'ordre  Sciincl  Jehan 
«  de  Hierusalem,  frère  Jehan  de  la  Valette  Parisot,  de  nation  fran- 
«çoise,  contenant  le  discours  des  particularitez  et  choses  les  plus 
«  mémorables  advenues  en  icelluy.  »  -  Commençant  ainsi  :  «  Après  la 
«  prise  de  Rhodes,  laicte  par  le  mesme  Soliman,  en  l'année  mil  cinq 
«  cens  vingt  ung.  .  .  »  Nous  ignorons  si  ce  manuscrit  est  identique 
à  une  autre  histoire  du  même  siège,  indiquée  par  le  P.  Lelong,  III, 
4o322,  et  aujomd'hui  conservée  à  Carpentras,  parmi  les  manu- 
scrits de  Peiresc;  voir  le  catalogue  imprimé  de  celte  dernière 
bibliothèque,  t.  II,  p.  3 99. 

Papier;  73  feuillets;  hauteur,  34?  millimètres;  xvi°  siècle.  La  fin  manque. 
Sur  un  feuillet  de  garde,  signature  rappelant  celle  d'Henri  IV. 
Reliure  en  parchemin.  —  Provenance  inconnue. 

496.  (I,  ilio.)  -  «  Relatione  délia  corte  e  governo  di  Roma,  e  de  riti 
«  ordinarii  e  precedenze,  che  in  essa  si  osservano.  »  -  Enumération 
des  officiers  de  la  cour  pontificale ,  et  description  des  cérémonies 
qui  s'y  célèbrent.  -  Commencement  :  «  Il  sommo  pontifice  ha  per 
«  suoi  coUaterali  settanta  cardinali ...»  L'ouvrage  renferme  vingt- 
quatre  chapitres  non  numérotés  et  de  longueur  très  variable. 
A  l'avant-dernier  feuillet,  on  lit  la  souscription  suivante  :  «  Giro- 
"  lamo  Lunadoro,  Senese,  scrisse  et  soltoscrisse  mano  propria.» 
Ce  manuscrit  est  donc  l'autographe  d'une  première  rédaction  de 
l'ouvrage  suivant  :  Relatione  délia  cortc  di  Roma,  e  de  riti  da  osservarsi 
in  essa  e  de  saoi  magistrati  et  offœii,  .  .  .  del  sign.  cav.  Girolamo  Lu- 
nadoro ...  In  Venetia,  mdglxfiv  [sic],  in-i  8.  Il  en  existe  une  autre 
édition,  Venise,  iG8g,in-i8.  L'imprimé  est  beaucoup  plus  étendu 
que  le  manuscrit  de  Toulouse. 

Papier;  86  feuillets;  hauteur,  3oi  millimètres;  xvii"  siècle.  Ecriture  italienne. 
Reliure  en  parchemin.  -  Daurade  (catalogue  de  lyô/i). 

497.  (1,  1/17.)  -  «  Relazione  del  conclave  per  la  morte  di  Cle- 
«  mente  XL  »  Ecrite  immédiatement  après  l'élection ,  par  un  adver- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  307 

saire  de  la  faction  du  cardinal  Albano.  -  Commencement  :  «  A  chi 
«  legge.  Non  ti  sembri  serano  nel  leggere  de  il  contesto  délia  pre- 
«  sente  relazione ...» 

Papier;  48  feuillets;  hauteur,  297  millimètres;  xvii" siècle.  Ecriture  italienne. 
Reliure  en  veau.  —  Ancien  58o. 

N"   ^l98.   (I,  287.)  -  «Histoire  du  conclave  d'Alexandre  VIP,  le  7  avril 

«  1 655.  »  -  Commencement  :  «  Il  est  bien  difficile  d'examiner  un 

«  conclave  dans  toutes  ses  particularités,  ceste  sorte  d'affaire  se  con- 

«  duisant  plus  par  esprit,  intrigue  et  dissimidation,  que  par  vine 

«  pratique  manifeste  et  connue ...»  La  même  relation  se  retrouve 

dans  les  recueils  de  Conrart,  à  la  Bibliothèque  de  l'Arsenal,  t.  XII, 

pp.  1  1  7-2  10. 

Papier;  5i  feuillets;  hauteur,  2  38  millimètres;  xvii°  siècle. 

Reliure  en  parchemin.  —  Ancien  ^ii  '.  , 

499.  (II,  76.)  —  «  Relatione  di  reliquie  d'antiqui  edifîcii  restati  sot- 
«  terranee  neUe  ruine  di  Roma,  trovate  e  viste  con  foccasione 
«  delà  nova  chiavica.  »  Récit  des  découvertes  faites  à  Rome  sous 
le  pape  Grégoire  XV  (1621-1623),  dédié  à  l'un  de  ses  succes- 
seurs. 

Papier;  22  feuillets;  hauteur,  20/1  millimètres;  xviii"  siècle. 

Reliure  en  parchemin  mou,  portant  sur  un  plat  les  armes  de  France  et  de 
Navarre  accolées,  au-dessous  un  L  couronné,  au-dessus  trois  couronnes,  deux 
petites  et  une  grande,  autour,  le  collier  de  la  Toison  d'or;  sur  l'autre  plat,  un 
écusson  de.  .  .  à  cinq  colices  de.  .  .  avec  le  collier  du  Saint-Espiit.  Ces  der- 
nières armes  sont  probablement  celles  de  Jean-Louis  de  Berton  de  Grillon, 
archevêque  de  Narbonne  de  lySg  à  1702,  nomniécommandeur  du  Saint-Esprit 
en  1742. 

500.  (II,  37.)  -  «  Rislretto  di  alcune  vite  di  principi  di  casa  Medici.  » 
-Table  des  vies  qu'elle  renferme:  (Fol.  1)  «  Ferdinando  primo; 
•  -  (fol.  8)  Cosmo  II;  -  (fol.  9)  Ferdinando  II;  -  (fol.  35)  Cos- 
«  mo  lU;  -  (fol.  5o)  lo  principe  Francisco  Maria;  -  (fol.  66)  lo  prin- 
«  cipe  Ferdinando;  -  (fol.  96)  la  principes.sa  Violante;  -  (fol.  118) 

'  A  peut-être  appartenu  à  i'évêque  de  Montpellier,  Colbert  de  Croissy,  dont  le  ca- 
talogue mentionne  une  relation  du  conclave  de  iG55.  Voyez  In  Préface  du  présent 
voliune. 

39. 


308  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

»  Pio  Gastone  I;  -  (fol.  i84)  Anna  Maria  Luisa,  elettrlce  Palatina 
<i  del  Reno;  —  (fol.  196)  Eleonora,  principessa  di  Guastalla  e  di 
«  Toscana.  »  -  Ecrit  après  l'année  1  782,  que  l'auteur  cite  au  folio 

Papier;  2o3  feuillets;  hauteur,  298  miHiraètres;  xviii"  siècle.  Belle  écriture 
italienne.  Titre  courant  en  rubrique. 
Reliure  en  veau.  —  Ancien  2890. 


N°  501.  (I,  243.)  -  «Histoire  entière  et  véritable  du  procès  de  Charles 
«  Stuart,  roy  d'Angleterre,  contenant  en  forme  de  journal  tout  ce 
<:  qui  s'est  passé  sur  ce  sujet  dans  le  Parlement  et  en  la  haulte  cour 
"  de  justice,  et  la  façon  en  laquelle  il  a  été  mis  à  mort,  au  mois  de 
«janvier  16^8/9,  le  tout  fîdellement  recueilly  des  pièces  authen- 
«  tiques,  et  traduit  de  l'anglois,  sur  l'imprimé  à  Londres,  par  J.-G., 
«  l'an  i65o.  »  Imprimé  cette  année  même,  in-8";  voir  Bibliothèque 
Nationale,  Imprimés,  Ne,  879. 

Papier;  246  pages;  hauteur,  172  millimètres;  xvii"  siècle.  Sur  un  feuillet 
de  garde,  les  mots  suivants  :  A  Madame  la  comtesse  de  Rouerke. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  5o6. 

502-504.  (Il,  73.)  -  «  Almanach  anglois.  »  1  746-  -En  trois  volumes; 
donne  la  liste  des  officiers  de  terre  et  de  mer  de  l'armée  britan- 
nique, des  pairs  du  Royaume-Uni  et  d'Irlande,  des  dignitaires  de 
la  cour,  etc. 

Papier;  lôy,  264  et  226  pages;  hauteur,  200  millimètres;  xviu'  siècle. 
Reliure  du  temps.  —  Ancien  3o3i. 

505.  (II,  ^  I .)  -  1 .  «  Description  de  tous  les  ordres  militaires  cslablis 
«  dans  le  royaume  de  Suède  jusques  à  présent.  »  Le  dernier  décrit 
est  celui  de  l'Amarante,  in.stitué  par  la  reine  Christine  en  1  65i .  - 
1  feuillet,  6  figures. 

2.  «Histoire  généalogique  de  toutes  les  maisons  et  comtes  de 
"  Suède,  dont  il  reste  des  enfans,  avec  les  armes.  »  Dans  sa  pré- 
face, l'auteur  anonyme  dit  qu'il  a  employé  un  ouvrage  de  feu  le 
baron  de  Halberg  sur  les  ordres  militaires  du  royaume  et  les  mé- 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  309 

moires  de  Peringschôlt,  secrétaire  et  directeur  du  collège  des  antiquités. 
Les  armoiries  sont  dessinées  avec  soin.  Les  familles,  dont  les 
généalogies  sont  données  successivement,  sont  au  nombre  de  62. 
L'auteur  cite  l'année  1  7  1 5  et,  à  l'article  de  la  famille  Lôwenhaupt, 
il  dit  que  le  général  de  ce  nom  est  encore  prisonnier  à  Moscou  ;  il 
y  mourut  en  1719.  L'ouvrage  a  donc  été  écrit  entre  1715  et  1719. 

Papier;  hauteur,  SaS  millimètres;  xviii°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  298. 

N»   506.    (I,  137.)  -Recueil: 

1 .  «  Notationi  sopra  Tito  Livio.  Comincia  il  primo  libro  délia 
«  primera  decada.  »  Se  rapportent  principalement  aux  noms  propres 
et  s'étendent  jusqu'au  second  livre  de  la  3''  Décade.  -  34.  feuillets. 

2.  Relation  en  italien  du  sac  de  Rome  en  1027.  -  (Commence- 
ment :  «  Comincia  l'istoria  del  sacco  de  Rorna.  1  diversi  e  insopor- 
«  tabili  accidenti,  successi  dal  mille  c  quatro  cento  nonanta  insino 
«  a  aquesto  giorno.  .  .  »  Fin  :  «  e  profondissimi  sopiri  dica  :  Quare 
■  de  vulva  eduxisti  me ,  etc.  »  -  3  7  feuillets. 

3.  Tomaso  Fiortifiocca.  -  «  Vita  di  C.  di  Rienzi.  »  -Commence- 
ment :  ■>  Cola  de  Rienzi  fo  de  linaio  vasso,  lo  pâtre  sio  fu  tavernaro, 
«  habbe  nome  Rienzi.  .  .  «  Imprimé  à  Bracciano  en  1624,  in- 12". 
(Bibl.  Nat.,  Imprimés,  K.  1627.)  -  68  feuillets. 

4.  Cinq  petites  allocutions  en  latin,  prononcées  à  Rome  sous 
Sixte  V,  en  i588  et  1689,  à  l'occasion  de  diverses  affaires  de  fi- 
nances et  de  promotions  de  cardinaux.  -  8  feuillets. 

5.  «  Summa  capitulorum,  que  juraverunt  cardinales  in  conclavi 
-<  se  observaturos  post  obitum  démentis  VIII,  i  ()Oo,  mense  martii.  » 
-  2  feuillets. 

(j.  «  Eletlione  di  Pio  quarto  Milanese.  »  -  Commencement  :  «  Il 
-conclave,  nel  quale  fu  creato  Pio  quarto,  per  la  lungliezza  délia 
«  sede  vacante  ...  »  -  5  feuillets. 

7.   Belalion  en  italien  de  plusieurs  séances  du  conseil  politique 


310  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

de  Florence,  tenues  les  27  avril  i532,  G  et  10  janvier  i536.  - 
I  7  feuillets. 

8.  «  Ricordi  per  ministri  de  principi  in  générale.»  Instruction 
sur  la  conduite  politique  à  tenir  en  pays  catholique.  -  Commen- 
cement :  «  Primieramente  mostrarsi  verso  i  principi  e  popoli  costa- 
«  mente  cattolico ...  »  —  1  o  feuillets. 

9.  Mémoire  en  latin  sur  l'affaire  du  marquis  de  Rouvray,  am- 
bassadeur de  France  à  Rome,  insulté  dans  la  personne  de  l'un  de 
ses  officiers  (vers  iGSo).  -  2  feuillets. 

10.  Contrat  entre  Dominique  de  Bonzy,  évoque  de  Béziers,  et 
Jean  Brunel,  bourgeois  d'Anduze,  inventeur  d'une  machine  utile  à 
l'agriculture  et  à  l'industrie.  -  10  février  1G18.  -  Original  signé, 
3  feuillets. 

Papier;    178    feuillets;   hauteur,    270    millimètres;    commencement    du 
xvii"  siècle.  Plusieurs  mains.  Ecritures  italiennes. 
Reliure  molle,  en  parchemin.  —  Ancien  292. 

N"   507.   (I,  i83.)  -  Recueil  de  diverses  relations  en  italien  : 

1 .  (Fol.  2)  «  Informatione  délie  [sic)  qualità  di  Pio  papa  cpiinto, 
«  et  délie  cose  che  daquelle  dependono.  »  -  Commencement  : 
«  Nostro  Signore  nacque  nel  1  ôo^,  nella  terra  del  Bosco.  .  .  » 

2.  (Fol.  10)  «Conclave  di  papa  Pio  quinto.  «  —  Commence- 
ment :  «  Non  é  maraveglia,  che  di  quanto  si  é  operato  nel  conclave 
«  de  [sic)  cardinali ...» 

3.  (Fol.  2^)  «  Relatione  di  Roma,  refer.ita  in  senato  Veneto  dal 
«  Navagero,  ritornato  ambasciatore  daPaolo  quarto,  doppo  le  guerre 
«  col  Re  cattolico.  «-Commencement  :  «  Ho  imparato,  serenissimo 
«  prencipe,  nelle  legationi  ncUe  quali  immolti  anni.  .  .  »  Voyez 
Relazioni  dcgli  amhasciatori  Veneti  al  senato,  publiées  par  Alberi, 
Firenze,  in-8°,  2"  série,  III,  p.  869. 

A.  (Fol.  io3)  «  Discorso  del  signore  Gioseppe  Sebastiano  Mala- 
«  teste  quai  impresa  dovrebbe  tentare  il  ré  Filippo  dopô  l'acquisto 


BIBLIOTHÈQUE   DE  TOULOUSE.  311 

«  del  regno  di  Portogallo.  >>  -  Commencement  :  «  E  cosi   grande 
«  lioggi  la  potenta  del  ré  di  Spagna ...» 

5.  (Fol.  191)  «  Relatione  del  regno  di  Portogallo  e  sua  historia 
«  del  1077.  »  —  Commencement  :  «  Portogallo,  il  quale  confina  con 
«  la  Spagna.  .  .  »  Comprend  deux  parties,  l'une  historique,  l'autre 
géographique;  cette  dernière  commence  au  folio  208. 

6.  (Fol.  2  33)  «  Questa  é  la  informatione  summaria  delprincipio 
"  e  progresso  délia  conversione  ch'  hanno  lauto  i  Giudei  nel  regno 
«  di  Portogallo  et  l'occasione  che  hanno  dato  in  far  meltere  l'inqui- 
«  sitione  sopra  di  loro  l'anno ...»  -  Commencement  :  «  Gia  sessanta 
"  cinque  anni,  poco  più  o  meno,  il  re  don  Emaniïel.  .  .  »  Le  même 
ouvrage  se  retrouve  dans  le  manuscrit  609;  voir  plus  bas,  p.  3i3. 

7.  (Fol.  243)  «Relatione  per  una  lettera  délie  cagioni,  che 
«  mossero  ail'  impresa  d'Affrica  il  re  di  Portogallo,  e  il  seguito 
«  délia  battagiia  l'anno  1078.  »  -  Commencement  :  «In  questa  san- 
«  guinosa  percossa  ricevuta  da  Portughesi.  .  .  » 

8.  (Fol.  2  03)  «Relatione  del  clarissimo  messer  Federigo  Ba- 
«  dovaro,  ritomato  ambasciatore  délia  serenissima  republica  Vene- 
1  tiana  da  Carlo  V°,  imperalore,  et  da  Filippo,  ré  di  Spagna,  suo 
«figliolo,  l'anno  mdlvii.  »  -  Commencement  :  «  Dio  volesse,  sere- 
<•  nissimo  principe,  padri  illustrissimi  e  sapientissimi .  .  .  »  Voyez 
Helazioni,  etc.,  i"*  série,  III,  pp.  1  75-33o. 

Papier;  /i5o  feuillets;  hauteur,  25/i  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  /iôo. 

N"   508.   (II,  Ao.)  -  Relations  diverses  en  italien  : 

1 .  «  Relazione  di  Ginevera  di  Andréa  Carduino.  »  Dédiée  à  Phi- 
lippe IV,  roi  d'Espagne.  L'ouvrage  renferme  4o  chapitres,  plus  une 
préface.  A  la  suite,  on  trouve  (p.  237)  une  lettre  de  Benedetto  Tur- 
rentino  (Turrettini),  de  Lucques,  ministre  des  Italiens  calvinistes 
de  Genève,  à  l'auteur,  datée  de  Genève,  i3  mars  1  G 20,  et,  page  2^5, 
la  réponse  apologétique  de  Carduino,  en  latin;  page  283 ,  les  notes 
de  cette  réponse.  -  Sur  cet  ouvrage,  qui  n'a  jamais  été  publié. 


312  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

voyez  Huiler,  Bibliothek  der  Schweizer-Geschichte  (i  706),  IV,  p.  ^7 9) 
n.  897,  et  Senebier,  Hist.  Ultéraire  de  Genève  (1786),  II,  j8i. 

2.  (P.  3i  1)  «  Relazione  dello  slatto  délia  republica  di  Genova, 
«  fatta  da  Monsieur  [sic)  di  Santo  Loro  a  Luigi  XIV,  re  di  Francia.  » 

-  Mémoire  politique  sur  les  forces  de  la  république  et  sur  son  état 
intérieur,  datant  de  1678  ou  1680. 

3.  (P.  4^70)  «  Informazioni  e  ragioni  délia  serenissima  reppu- 
('  blica  di  Genova,  per  il  titolo  regio  sopra  li  legni  di  Corsica  e 
«  Liguria,  da  presentarsi  alla  Maestà  Cesarea  dell'  imperatore.  » 
Date  d'environ  1  685  ou  1  690. 

4.  (P.  607)  «  Relazzione  dello  statto  délia  città  Bologna,  fatta 
<i  ad  istanza  d'un  cardinale  l'anno  161 5.  »  Ouvrage  anonyme,  divisé 
en  2 5  chapitres. 

5.  (P.  7^7)  «  Informazzione  ail'  em"°  et  re""  sig^  cardinale  legato 
«  di  Urbino,  délie  cariche,  offizzi,  ministri  et  patentati  in  detta 
nlegazzione,  sue  città,  terre  e  castelli,  colla  nottizzia  délie  provvi- 
«  sioni,  e  proveuti  dovuti  ail'  E.  S.  » 

6.  (P.  8A5)  Recueil  de  formules  de  lettres  et  de  décrets  de  la 
signature  de  Bologne. 

Papier;  881  pages;  hauteur,  292  millimètres;  xvii"  siècle.  Écriture  italienne. 
Table  en  tête.  Titre  courant. 

Reliure  du  xvni°  siècle,  en  veau.  -  Ancien  1 185. 

N"   509.   (II,  4.9.)  -  Recueil  de  relations,  pour  la  plupart  en  italien  : 

1 .  «  Relatione  del  ribellamento  de'  Portughesi  alla  corona  di 
«  Spagna  con  l'elettione  et  incoronalione  del  nuovo  re  duca  di  Bra- 
«  ganza,  detto  D.  Giovanni  quarto,  seguita  à  primo  di  x*^"  iG4o.  » 

-  Commencement  :  «  Essendo  già  58  anni,  che  il  regno  de  Portu- 
«  gallo ...» 

2.  (Fol.  1 1)  Autre  relation  des  mêmes  faits.  -  Commencement  : 
«  Dopô  li  motivi  timetti  in  Evora  l'anno  passato  1 638 .  .  .  » 

3.  (Fol.  21)  «Relatione  succinla  délia  rebellione  del  regno  di 
('  Portogallo,  elettione  e  coronatione  del  duca  di  Braganza,  e  délia 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  313 

«  venuta  in  Roma  di  Mons.  vescovo  di  Lamego  con  li  negotiati  et 
«  insidto  seguito  trà  il  ^d"  Lamego  et  il  marchese  de  los  Vêles,  am- 
«  basciatore  cattolico.  »  -  Commencement  :  «  Questo  secoio  nostro 
(1  é  cosi  fecondo ...» 

4.  (Foi.  4^3)  «  Manifesto  deiré  di  Portugallo  al  ponteficé  et  alli 
Il  prencipi  délia  Christianità.  »  -  Commencement  :  «  Sia  manifesto 
«alla  Christianità...  »  Une  autre  copie,  d'une  avitre  main,  au 
folio  89. 

5.  (Fol.  77)  «  Proposte,  e  risposte  trà  mons'*  nuntio  di  Spagna  e 
«  la  giimta  di  Spagna  in  materia  del  ricevimento  dell'  ambasciatore 
«  del  duca  di  Braganza,  come  ré  di  Portogallo,  da  papa  Innocen- 
«  tioX°.  »  —  Commencement  :  «  Ordinô  giô  molti  mesi  il  papa. . .  » 

6.  (Fol.  129)  «  Ragioni  presentate  ad  instanza  del  re  di  Porto- 
II  gallo  alla  santita  di  nostro  signore  papa  Alessandro  7"  circa  il 
«  ricevimento  del  suo  ambasciatore  nella  corte  di  Roma.  »  -  Com- 
mencement :  Il  B™"  Padre ,  prostrato  a  s°"  pedi  di  v.  b"'  e  goduta 
«  la  consolatione  di  baciarli ...» 

7.  (Fol.  1 39)  «  Informatione  sommaria  del  principio  e  progresso 
«  délia  conversione  dei  Giudei  nel  regno  di  Portugallo,  e  l'occasione 
«  che  hanno  dato  in  far  metlere  l'Inquisitione  sopra  di  loro.  »  — 
Commencement  :  «  Già  65  anni,  poco  piu  o  meno,  il  re  don  Ema- 
II  nuele.  .  .  »  Voir  plus  haut,  manuscrit  607,  n.  6,  p.  3  1  1. 

8.  (Fol.  i/i8)  Il  Généalogie  que  les  Portugais  font  courir.  »  En 
français;  courte  généalogie  des  Bragance. 

9.  (Fol.  149)  "  Sommario  délia  congiura  contro  la  citta  e  repu- 
«  blica  di  Venetia  del  capitan  Jacomo  Pietro,  con  intelligenza  del 
'«  signor  duca  d'Ossuna  vicerè  di  Napoli.  »  -  Commencement  :  «  Com- 
«  parve  avanti  l'eccellentissimi  signori ...» 

10.  (Fol.  197)  Il  Modo  d'impadronarsi  di  Venetia  senza  intelli- 
«  genza  délia  città  del  capitan  Jacomo  Piero.  »  —  Commencement  : 
«La  città  di  Venetia  non  nel  mare  Adriatico,  come  molti  autori 
«  scrivono ...» 

HAIf.  DES  BIBL.  VII.  40 


314  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

1 1 .  (Fol.  20Ô)  «  Pretensloni  che  tiene  la  sede  apostolica  ne  con- 
«  fini  del  Ferrarese  con  signori  Venetiani.  » 

12.  (Fol.  22 1)  «  Lettera  scritta  da  vin'prencipe  Napolitano  a 
«D.  Giovanni  d'Aiistria,  et  intercetta  del  vice-rè  di  Napoli,  nella 
«  quale  vien  esortato  à  farsi  rè  di  Napoli  e  Sicilia.  »  —  Commence- 
ment :  »  Benche  il  dar  conseglio  à  grandi  fosse  sempre  stiniato ...» 
Il  s'agit  ici  du  second  D.  Juan  d'Autriche. 

i3.  (Fol.  23  i)  «  Squitinio  brevissimo,  se  l'ordegno  congegnato 
«  nella  lega  di  Lipsia  contro  la  casa  d'Austria ,  si  sia  rouinato  con  la 
«  morte  del  re  di  Suetzia.  »  -  Commencement  :  «  Se  la  machina 
«  congegnata ...»  Dédié  au  marquis  Fachenetti. 

1 4-  (Fol.  2^7  )  «  Discorso  intorno  a  la  tregua  proposta  a  gli  stati 
«d'HoUanda,  l'anno  i633.» 

i5.  (Fol.  269)  «  Relatione  delli  statti  di  Fiandria  e  Paesi  Bassi 
«  e  suo  governo.  »  -  Commencement  :  «  Buona  parte  délia  Germa- 
(  nia ...» 

16.  (Fol.  276)  «  Informatione  degli  afîari  del  Palatinato.  »  - 
Commencement  :  «  Da  molti  secoli  in  quà  il  regno  di  Boemia ...» 

17.  (Fol.  335)  Tableau  explicatif,  avec  notes,  en  italien,  des 
droits  respectifs  des  maisons  de  France  et  d'Espagne  sur  le  Mila- 
nais. 

18.  (Fol.  337)  «  Genealogia  del  ducato  di  Milano.  »  -  Com- 
mencement :  «Il  ducato  di  Milano,  mentre  che  il  seggio  dell'  im- 
(iperio.  .  .  »  Rédigé  sous  Louis  XUI. 

1  9.  (Fol.  354)  «  Ragloni  que  la  Chiesa  hà  sopra  le  [sic)  città  de 
«  Parma  e  Piacenza.  »  -  Commencement  :  t  Etsi  radiées  jurium  Ro- 
«  manae  ecclesiae ...»  En  latin. 

20.  (Fol.  358)  «Relatione  dell'  origine  delH  rumori  c  presa 
«  dello  slato  di  Castro  et  altri  luoghi  délia  casa  Farnese,  essistenti 
0  nello  Stato  délia  Chiesa.  »  -  Commencement  :  «  Poiche  devo 
«  servire  alla  curiosita  di  V.  E.  nel  racconto.  .  .  »  Ecrit  en  i(34i- 

21.  (Fol.  878)  «  Copia  del  manifeste  stato  afQsso  sii  le  princi- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  315 

«  pâli  cantonale  délia  città  di  Napoli  e  particolarmente  al  palazzo  di 
•  s.  Eccellenza.  »- Commencement  :  «  Essendo  proprio  de  grandi 
«  il  soUevar  l'oppressi ...» 

Papier;  38o  feuillets  (ne  sont  pas  marqués  i42  et  35o);  hauteur,  261  mil- 
limètres; xvii'  siècle.  Plusieurs  mains. 

Reliure  molle,  en  parchemin.  —Ancien  288. 

N"  510.  (I,  199.)  -  «  Croniques  de  France,  depuys  le  roy  Phelippes  le 
«  Bel.  »  —  Commencement  :  «  Du  temps  du  roy  Phelippes  le  Bel 
«  avoit  ung  conte  en  Flandres,  que  on  appelloit  Guy  de  Dampierre 
«  et  fut  filz  à  la  contesse  Marguerite ...»  -  Fin  :  «  Après  la  prise 
K  de  Consches,  ceulx  de  Bretueil  traicterent  en  telle  manière  qu'ilz 
«  garderoient  le  castal  [sic)  pour  le  castal  sans  faire  guerre,  se  ainsi 
«  n'estoit  que  le  roy  de  Navarre  la  fist.  -  Finis.  —  Explicit  hoc 
«totum,  pro  pena  da  michi  potum.  »  -  Cette  chronique  a  été 
rédigée  par  un  jSormand,  ancien  commensal  du  connétable  d'Eu, 
vers  1872;  elle  a  plus  tard  été  remaniée  et  abrégée,  et  cette 
seconde  rédaction  est  devenue  ce  qu'on  appelle  la  chronique  de 
Jean  le  Tarlier;  sous  cette  nouvelle  forme,  elle  est  entrée  en  partie 
dans  la  compilation  historique  de  Jean  de  Noyai,  abbé  de  S.  Vincent 
de  Laon  (voyez  Historiens  de  France,  XXI,  181  et  suiv.).  Elle  vient 
d'être  éditée,  pour  la  Société  de  l'Histoire  de  France,  par  MM.  A. 
et  E.  Molinier. 

Vélin;  122  feuillets;  hauteur,  278  millimètres;  xv"  siècle.  Aucun  ornement; 
rubriques  et  lettres  ornées  laissées  en  blanc. 

Reliure  du  temps,  en  cuir  estampé  avec  cuivres  el  traces  de  fermoirs.  — 
Ancien  465. 


511.  (II,  2.)  -  Jean  Froissart.- Chronique. -Contient  3 80  chapitres, 
dont  le  premier  renferme  le  prologue,  et  le  dernier  (XIX")  est  inti- 
tulé :  «  Comment  le  roy  de  France  envoia  mons.  Jehan  de  Vienne 
«  àMontebourt  en  Constentin.  »  C'estdu  moins  ce  qu'indique  la  table 
des  chapitres,  mais  le  manuscrit  ne  va  plus  actuellement  que  jus- 
qu'au chapitre  cccLXXvin,  dont  voici  le  titre  :  «  Comment  le  roy  de 

«  France  envoia  monseigneur  Guillaume  des  Bordes  en  Constantin.  » 

4o. 


316  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

—  Sur  la  valeur  de  ce  manuscrit,  voir  S.  Luce,  Introduction  à  l'édition 
de  Froissarl,  p.  xxxv;  cet  auteur  le  range  parmi  les  exemplaires  de 
la  première  rédaction,  2''  classe  (texte  abrégé),  3''  famille,  et  lui 
donne  la  cote  A.  3  1 . 

Vélin;  268  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  4 00  millimètres;  xv° siècle.  Lettres 
ornées  à  chaque  chapitre;  au  prologue,  lettre  plus  grande  que  les  autres.  Nom- 
breuses miniatures  occupant  chacune  une  colonne,  généralement  peu  soignées; 
les  tons  bleu  et  jaune  clair  dominent.  Voici  la  liste  de  ces  miniatures,  avec 
l'indication  du  chapitre  qu'elles  accompagnent  :  au  prologue  un  encadrement 
et  deux  tableaux  représentant,  l'un  Froissarl  offrant  son  livre  au  roi  d'Angle- 
terre, l'autre  les  noces  d'Edouard  II  et  d'Isabelle  de  France.  -  Chap.  3i,  ba- 
taille de  Cadzand  entre  Anglais  et  Flamands;  — chap.  52,  bataille  de  l'Écluse; 

—  chap.  125,  prise  de  Caen;  —  chap.  128,  combat  de  la  Blanchetaque;  - 
chap.  i3i,  bataille  de  Crécy;  -  chap.  iSg,  bataille  de  Neuchâtel-sur-Clain;  - 
chap.  i44,  combat  de  la  Roche  Derrien;  —  chap.  i52,  combat  devant  Calais; 

—  chap.  i63,  bataille  de  Poitiei'S;  —  chap.  lyS,  combat  en  Colentin;  —  chap. 
i85,  combat  de  Meaux;  —  chap.  200,  combat  de  Nogent-surSeine;  —  chap. 
228,  bataille  de  Briguais;  -  chap.  2/12,  bataille  de  Cocherel;  —  chap.  2/17, 
bataille  d'Auray;  —  chap.  2  64,  bataille  de  Najera;  —  chap.  279,  bataille  de 
Montiel;  —  chap.  326,  combat  de  Pontvallain;  -  chap.  339,  combat  sur  mer 
devant  la  Rochelle;  —  chap.  35o,  bataille  en  Poitou. 

Reliure  moderne,  en  veau.  —  Ancien  3. 


N"  512.  (C,  sans  numéro.)  -  Grandes  chroniques  de  Saint-Denis.  - 
Commencement  du  prologue  :  «  Cil  qui  ceste  euvre  commence ,  à 
Il  tous  ceulx  qui  cette  histoire  liront  salut  en  Nostre  Seigneur.  Pour 
«  ce  que  pluseurs  grans  gens  se  doubtoient  de  la  genologie  des 
«  roys  de  France,  de  quel  original  et  de  quel  lignée  ilz  sont  des- 
«  cenduz,  emprist  ceste  euvre  à  faire  par  le  commandement  de  tel 
«  homme  que  il  ne  pot  ne  ne  dut  reffuser.  .  .  »  -  Commencement 
de  l'ouvrage  :  «  Le  commencement  de  cette  hystoire  sera  prise  à  la 
«  haulte  lignée  des  Troiens,  dont  elle  est  descendue  en  longue 
«1  succession.  Certaine  chose  est  doncques  que  les  roys  de  France, 
<>  par  lesquelz  le  royaulme  est  glorieux  et  renQ,mmés.  .  .  »  Le  règne 
de  Charles  V  commence  au  folio  426  et  finit  au  folio  46 7  par  ces 
mots  :  Il  emprésla  seppulture  de  sa  mère,  si  comme  il  avoit  ordonné, 
«  du  commandement  du  roy  Charles  VI".  »  Suivent  :  1°  im  chapitre 
sans  titre,  commençant  ainsi  :  «  Pour  co  que  le  roy  Charles  devant 
"  dit  avoit  fait  certaine  loy.  .  .  »;  2"  deux  chapitres  ainsi  intitulés  : 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  317- 

«  Comment  le  roy  Charles  VP  fut  couronnez  en  la  cité  de  Reins, 
«  et  comment  il  retourna  à  Paris  à  grant  solempnité  et  fu  la  ville 
«  encourtinée.  »  -  «  Des  Juifz  qui  furent  pilliez  à  Paris.  »  -  C'est  le 
texte  le  plus  connu  des  Grandes  Chroniqvies. 

Vélin;  467  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  455  millimètres;  Gn  du  xiv'  siècle. 
Le  feuillet  2  a  été  mutilé  et  remplacé  en  partie  par  une  feuille  de  parchemin; 
le  feuillet  388  manque  (commencement  du  règne  de  Jean).  Belles  lettres 
ornées;  miniatures  aux  feuillets  suivants':  la,  gd,  12c,  266,  Sgc,  446, 
5id,  55rf,  6od,  6-jaeid,  -j^a,  jka,  776,  88c,  ç)bb,  lo^d,  ii3d,  i2od, 
128a,  i42a,  i54rf,  i586,  1616,  i635etrf,  i65aetc,  169c,  171^, 
1780,  177c,  182c,  192c,  2i3a,  225a,  2366,  2506,262a,  2666,  299c, 
3o46,  3i6a,  338c,  34oa,  344c,  355a,  391^,  426a,  432a,  45i6,  4676. 
Chaque  miniature  a  la  largeur  d'une  colonne;  la  plupart  sont  bien  conservées, 
de  jolie  teinte  et  d'un  bon  dessin.  Les  costumes  des  personnages  sont  ceux  des 
années  i3g5  à  i4oo. 

Reliure  moderne,  en  veau.  —  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

N"  513.  (I,  58.)  -  Grandes  chroniques  de  Saint-Denis.  Première  partie 
allant  juscpi'au  sacre  de  Louis  IX  (1226).  —  Commencement  du 
prologue  :  «  Cy  commencent  les  croniques  des  Roys  de  France.  A 
«  tous  ceuls  qui  ces  présentes  croniques  ou  histoires  lyront  ou 
«  orront,  pourra  aparoir  la  généalogie  des  roys  de  France,  de  queie 
«  lignie  il  sont  descendus  selon  les  croniques  de  l'abbaie  monsei- 
«  gneur  saint  Denis  en  France.  Si  puet  chascun  savoir  que  ceste 
1  chose  est.  .  .  »  Fin  du  prologue  :  «  Dieux  par  sa  grâce  vueille  que 
«  longuement  y  soient  maintenues  à  la  loange  et  à  la  gloire  de  lui 
«  et  de  la  glorieuse  vierge  Marie,  sa  douce  mère.  Amen.  »  -  Com- 
mencement du  texte  :  »  Quatre  cenz  et  quatre  ans  avant  que  Romme 
«  fust  fondée,  régna  le  roy  Priam  en  Troye  le  grant.  Il  envoya 
«  Paris,  l'einsné  de  ses  fds,  en  Grèce.  .  .  «  En  tète  une  table  des 
chapitres,  qui  va  jusqu'au  chapitre  lxxxvui  du  règne  de  Philippe- 
Auguste,  lequel  est  ainsi  intitulé  :  «  Du  sort  à  la  mère  Ferrant,  et 
«  de  la  grant  joye  que  on  fist  au  roy  à  Paris.  » 

Vélin;  290  feuillets;  2  colonnes;  hauteur,  343  millimètres;  xv*  siècle. 
Lettres  ornées,  titre  courant.  Au  premier  feuillet,  deux  miniatures  représen- 
tant :  l'une,  le  sacre  d'un  roi  de  France,  fond  d'azur,  semé  de  (leurs  de  lys 

'  Nous  indiquons  les  colonnes  du  recto  dv.  chaque  feuillet  par  a  et  /) ,  les  colonnes 
du  verso  par  c  cl  d. 


318  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

d'or;  l'autre,  un  combat  entre  un  roi  de  France  et  un  prince,  dont  l'écusson 
est  de  sinople,  sans  aucune  pièce.  Derrière  le  roi  de  France,  est  un  chevalier, 
dont  l'écu  est  d'or  à  trois  chevrons  de  sable;  ce  sont  les  armes  de  la  maison 
de  Lévis.  Sur  un  feuillet  préliminaire,  grande  peinture  du  xv'  siècle,  repré- 
sentant les  armes  des  Mortemart-Rochechouard ,  fascé  nibulé  d'argent  et  de 
gueules,  avec  cimier  et  tenants;  sur  les  fermoirs  de  l'ancienne  reliure,  ces 
armes  sont  reproduites  en  relief.  -  A  l'intérieur  du  premier  plat,  d'une  autre 
main  du  temps,  les  huit  vers  suivants  : 

Prinse  qui  a  consail  qui  l'abuze 
Et  ne  set  ou  vuest  y  provoyr 
Est  ung  poussin  piins  de  la  beuze 
C'en  ne  peult  secourir  pour  voyr. 

A  vous  me  voys  recommander 
Tant  humblement  comme  je  puis, 
Vouz  assurant  que  vousire  suis, 
Cy  rien  vous  plest  me  commander. 

Reliure  du  temps,  en  bois  couvert  de  cuir  brun,  avec  fermoirs  armoriés.  - 
Provenance  inconnue. 


N"  514.  (I,  i5/i.)  -  «  L'histoire  de  France,  l'établissement  de  la  monar- 
«  chie  Françoise  et  le  nom  de  la  loy  salique.  «  -  Commencement  : 
«  Il  est  certain  que  les  François  sont  originaires  d'Allemagne,  mais 
«  on  ne  scait  point  de  quelle  partie ...»  En  tète  de  chaque  page , 
le  nom  du  roi  en  titre  courant.  Le  manuscrit  ne  renferme  que  la 
première  partie  allant  jusqu'à  1270,  et  la  troisième  de  i5i5  à 
1 643.  A  la  suite  de  chaque  partie,  une  table  des  matières.  A  la  lin, 
on  lit  la  note  suivante  :  «  Achevé  d'escrire  par  l'autheur  le  2  G  niay 
«  1703,  par  moy  ce  i4  avril  1709.  » 

Papier;  3^b  pages;  hauteur,  3o.^  millimètres;  année  1709. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  472. 

515.  (Il,  46.)  -  »  Acla  dissolutionis  matrimonii  contracti  inter  Ludo- 
«vicum,  ducem  Aurelianensem ,  qui  postea  fuit  Ludovicus  XII"', 
«  rex  Galliae,  et  Joannam  de  Francia.  »  —  Au-dessous,  d'une  autre 
main  :  «  Mgr.  de  Beauvau,  archevêque  de  Narbonne.  Excerpta  ex 
«  archivio  archiepiscopaH  Albiensi,  anno  1690.  » 

Papier;  AgA  pages;  hauteur,  3o5  millimètres;  \\u'  siècle. 
Reliure  en  veau,  portant  les  armes  suivantes  :d'a/ïyen<  à  une  tête  de  maure  de 
sable,  tortillée  d'argent,  accompagnée  de  trois  molettes  de  gueules.  Ce  sont  les  armes 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  319 

de  Charles  Le  Goux  de  la  Berchère,  archevêque  d'Alby,  puis  de  Narbonne. 
(Voyez  Grandmaison ,  Dictionnaire  hémldique,  c.  54o.)  —  Ancien  1705. 


N°  516.  (II,  66.)  -«Traités  de  Madrid  [lôaô]  et  de  Cambray  [iÔ2y], 
«  tirés  des  registres  du  Parlement ,  au  second  volume  des  Ordon- 
«  nances  de  François  premier,  commanceant  en  novembre  lôaS  et 
«  finissant  en  octobre  i536,  coté  au  dos  L,  fol.  144-  »  Le  registre 
original  est  aujourd'hui  aux  Archives  nationales,  série  X.  Outre 
les  deux  traités,  le  manuscrit  renferme  les  procurations  des  deux 
princes  et,  au  foho  07,  la  nomination  de  Louise  de  Savoie  comme 
régente  du  royaume  (août  lôaS). 

Papier;  106  feuillets;  hauteur,  234  millimètres;  fin  du  xvn'  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  cuir  noir.  -  Ancien  2963. 

517.  (II,  12g.)  -  «  La  dissolution  du  mariage  d'entre  Henry  IV%  roy 
«  de  France  et  de  Navarre,  et  Marguerite  de  France,  fille  du  roy 
«  Henry  second,  1 598-1  Sgg.  »  -  Un  recueil  semblable,  qui  a  peut- 
être  servi  pour  la  copie  du  présent  manuscrit,  forme  la  deuxième 
partie  du  volume  3^7  de  Dupuy  à  la  Bibliothèque  Nationale. 

Papier;  hauteur,  36i  millimètres;  commencement  du  \vn'  siècle. 

Reliure  en  veau,  portant  l'écusson  suivant:  de.  .  .  àun  pélican  avec  ses  trois 
petits,  surmonté  d'un  chevron  brisé  de.  .  .,  accompagné  de  deux  soleils  de.  .  . 
—  Ancien  i3o5. 


518.  (I,  i38.)  -  1.  «  Rcceuil  de  ce  qui  s'est  passe  aux  affaires  géné- 
«  ralles  de  Suisse,  Genève,  Sçavoie  et  autres  lieux,  où  m'^  Nicolas 
«  Bruslard,  sieur  de  Sillery,  ambassadeur  du  Roy  en  Suisse,  a  été 
»  employé  depuis  l'an  1687  jusques  à  l'an  1  ôgS,  où  sont  contenues 
«  les  harangues  et  propositions  faictes  par  ledit  s'  de  Sillery.  » 
Paraît  être  la  copie  du  manuscrit  1  1  ?  de  Brienne  à  la  Bibliothèque 
Nationale. 

2.  (Fol.  196-264)  Lettres  d'Henri  III  au  cardinal  de  Joyeuse  et 
à  Jean  de  Vivonne,  marquis  do  Pisani,  son  ambassadeur  à  Rome, 
concernant  la  politique  générale  du  roi  et  particulièrement  l'afl'aire 
du  marquisat  de  Saluces.  Ce»  lettres  sont  des  derniers  mois  de 


320  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

l'année  i588.  -  Cette  partie  du  manuscrit  est  la  copie  du  volume 
29  de  la  collection  Dupuy.  Quelques-unes  de  ces  lettres  ont  été 
publiées  par  Aubery,  à  la  suite  de  son  Histoire  du  cardinal  de  Joyeuse, 
Paris,  1654.,  in-4°;  voyez  Lelong,  III,  n"  3o234. 

Papier;  264  feuillets;  hauteur,  3i3  millimètres;  xyii" siècle.  Plusieurs  mains. 
Écriture  en  général  peu  lisible. 
Cartonné.  —  Ancien  291. 

N°  519.  (II,  17.)  -  «  Inventaire  général  des  pièces  d'artillerie,  pouldres, 
«  boulletz ,  armes  et  autres  munitions  de  guerre ,  qui  sont  es  arce- 
«naulx,  magazins,  villes,  cliasteaux  et  citadelles  de  ce  royaume, 
«  faict  par  m™  Jean  d'Orléans,  sieur  de  la  Paillardière ,  conseiller  du 
«  Roy,  trésorier  et  garde  de  l'artillerie  et  munitions  de  France.  Le 
«  tout  recueilfy  des  inventaires  faictz  par  les  lieutenans  de  monsieur 
0  le  marquis  de  Rosny,  grand  maistre  de  la  dicte  artillerie,  es  pré- 
«  sences  des  commis  dudict  sieur  garde  général  jusques  en  l'année 
«  mil  six  cens  dix,  ainsy  qu'il  ensuict.  »  -  En  tête,  table  des  arse- 
naux par  province. 

Papier;  827  feuillets;  hauteur,  3 A4  millimètres;  commencement  du 
wif  siècle. 

Reliure  du  temps,  en  cuir  vert;  sur  les  plats,  les  armes  de  France  et  de 
Navarre  accolées  et  un  chiffre  composé  de  deux  M  entrelacées,  alternant  en 
semis  avec  des  fleurs  de  lis.  Ce  chiffre  est  celui  de  Marie  de  Médicis.  (Voyez 
Guigard,  Armoriai  du  bibliophile,  pp.  aS-aA.)  Devise  de  la  couronne:  Manet 
ultima  cœlo.  —  Ancien  191. 

520.   (I,  195.)  —  Recueil  de  pièces,  dont  voici  le  détail  : 

1 .  «  Discours  de  Testât  de  l'esglise  et  cour  de  Rome.  »  Ouvrage 
dédié  au  roi,  daté  du  i"  mars  i6o4,  et  signé  :  J.  B.  D.  S.  C. ; 
l'auteur,  dans  la  préface,  dit  qu'il  a  été  ambassadeur  en  Italie  sous 
Henri  III.  Ce  détail  nous  avait  fait  penser  à  Jean  de  Saint-Goar  de 
Vivonne,  marquis  de  Pisani,  en  supposant  une  faute  dans  la  copie 
et  en  lisant  Jean-Bapliste  de  Saint-Goar;  mais  le  P.  Anselme  (VIII, 
769)  fait  mourir  ce  seigneur  en  1Ô99.  —  Voici  le  commencement 
de  l'ouvrage  :  «  Sire,  ayant  apris  de  M'  de  Loménie  que  V.  M. 
«  verroit  volontiers  quelque  traicté ...» 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  321 

2.  «Discours  de  la  puissance  du  pape,  par  Monsieur  l'evesque 
«  du  Mans,  de  la  maison  de  Rambouillet.  »  Cet  évêque  est  proba- 
blement Claude  d'Angennes  (i568-i6oi).  -  Commencement: 
«  Les  enciens  ont  divisé  tousjours  l'Eglise  en  deux  sortes  de  Chres- 
n  tiens ...» 

3 .  «  Ambassade  de  M.  du  Plessis  Bezancon ,  ambassadeur  de 
«  S.  M.  à  Venise,  dépéchez,  discours  et  harangues.  »  Relation  assez 
longue  de  son  voyage  par  Gènes,  Parme,  Plaisance,  Reggio  et 
Modène  ;  plaintes  contre  de  mauvais  traitements  sxdais  par  ses  gens 
à  Venise.  Années  1 655-1 667. 

4.  «  Casus  aliqui  in  quibus  consulitur  sedes  apostolica  propter 
«  eos  episcopos  qui  sunt  in  Gallia.  »  Affaire  de  la  régale  ;  2  feuillets. 

5.  Lettre  non  signée,  adressée  de  Paris  à  un  destinataire  in- 
connu. —  Commencement:  «  Potu"  satisfaire,  M.,  un  peu  exacte- 
«  ment  à  vostre  ordre  de  vous  mander  ce  que  l'on  dit  à  Paris  tou- 
«  chant  les  affaires  de  la  régale ...» 

Papier;  175  feuillets;  hauteur,  261  millimètres;  xvif  siècle.  Plusieurs  mains. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Ancien  ilxlx. 

N°   521.  (I,  76.)  -  Recueil  de  pièces  : 

1 .  (Fol.  237)"  Les  raisons  proposées  par  feu  M.  d'Espesses,  ad- 
«  vocat  général  du  Roy  en  sa  court  de  Parlement  de  Paris,  à  ce  que 
«  le  concilie  de  Trente  ne  soit  receu  en  France.  »  Ce  mémoire,  rédigé 
en  i583,  a  été  imprimé  avec  les  mémoires  de  du  Plessis-Mornay 
en  1624  (Lelong,  I,  n"  720Ô).  L'auteur  est  Jacques  Faye  d'Es- 
pesses. 

2.  (Fol.  244)  «Extraict  de  la  négociation  de  messire  Denis  Simon 
«de  Marquemont,  archevesque  de  Lyon,  puis  cardinal,  à  Rome, 
«  depuis  1617  jusques  en  1626.  »  Imprimé  par  Aubery,  dans  ses 
Mémoires  pour  l'histoire  du  cardinal  de  Richelieu,  Paris,  1 660 ,  in-folio 
(Lelong,  in,  30491  )• 

3.  (Fol.  296)  «  Relation  de  tout  ce  qui  s'est  passé  au  voyage  à 

HAN.  DES  BIBL.  VII.  4l 


322  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«  Naples.  »  Expédition  du  duc  de  Guise.  -  Commencement  :  «  Comme 
«  d'ordinaire  on  juge  de  toutes  les  affaires  du  monde  par  les  évé- 
»  nemens.  .  .  »  Attribuée  au  duc  de  Guise  lui-même,  et  imprimée 
dans  le  Recueil  historique,  Cologne,  1666,  in- 12  (Lelong,  il, 
n°  23773).  Cette  seconde  tentative  sur  Naples  eut  lieu  en  1 65/1. 

4.  (Fol.  334^)  Abel  Servien.  «  Motifs  de  la  France  pour  la  guerre 
«  d'Allemagne  et  quelle  a  été  sa  conduite.  »  -  Commencement  : 
«  Ceux  qui  ont  voulu  injurieusement  décrier  la  conduite  et  les 
«  actions  de  la  France  dans  les  guerres  d'AUemaigne .  .  .  »  (Lelong, 
III,  30598).  Ce  mémoire  paraît  inédit. 

Papier;  186  feuillets,  numérotés  de  287  à  422;  hauteur,  SSy  millimètres; 
\yif  siècle. 

Cartonnage  du  xvin"  siècle.  —  Ancien  100. 


N"  522.  (C.  2.)  -  1.  (Fol.  1-1 4o)  «Avis  de  l'assemblée  générale  du 
«  clergé  de  France  à  MM.  les  archevêques  et  évêques  de  ce 
«  Royaume.  »  Mémoire  rédigé  par  Léonor  d'Estampes,  évèque  de 
Chartres  en  1625.  Fut  imprimé,  puis  supprimé  par  ordre  du  roi; 
voyez  Lelong,  II,  n"  28657. 

2.  (Fol.  1 4 1-368)  «Censure  ou  déclaration  contre  certains 
«  libelles  séditieux,  publiés  par  M.  l'eveque  de  Chartres  sous  le 
«  nom  de  l'assemblée  du  clergé,  avec  les  manifestes  faits  de  part  et 
«  d'autre  pour  et  contre  ladite  censure,  et  arrests  sur  ce  intervenus, 
«  1625  et  1626.  »  Autres  actes  relatifs  à  la  même  affaire,  folios 
376-380.  En  tètej  un  court  exposé  de  toute  l'affaire.  On  y  a  ratta- 
ché les  poursuites  dirigées  contre  l'ouvrage  d'un  jésuite  grec  ou 
italien,  nommé  André  Eudemon  Johannes ,  ouvrage  intitulé  :  ylÉ/mo- 
nitio  ad  regem  Ladovicuin  Christianissimuin ,  et  publié  sous  le  pseu- 
donyme de  G.  G.R.  Voyez  à  ce  sujet  Lelong,  II,  n°'  2864i,  286^2 
et  de  28661  à  28667. 

3.  (Fol.  369-374)  Procédures  contre  plusieurs  jésuites  à  l'occa- 
sion d'un  livre  du  P.  Santarelli  contenant  des  passages  contraires 
à  l'autorité  des  rois.  Ce  livre  était  sans  doute  le  suivant  :  De  hœresi. 


BIBLIOTHEQUE  DE  TOULOUSE.  '        323 

schismate,  apostasia  et  sollicitatione  in  sacramento  pœnitenliœ  et  de  po- 
testate  snmmi  pontificis  in  his  puniendù ,  Romœ,  162Ô,  in- 4^°. 

Papier;  38o  feuillets;  hauteur,  Syo  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  —  Don  du  clergé. 

N"  523.  .(C.  72.)  -  «  Disputatio  de  validitate  seu  nullitate  matrimonii 
«  serenissimi  principis  Joannis  Gastonii,  ducis  Aurelianensis,  unici 
«  fratrls  Ludovici  XIII,  Francise  régis  Christianissimi,  cum  praecelsa 
«principe  Margareta  a  Lotharingia,  fiiia  Francisci,  ducis  Vaude- 
«  montani,  et  Caroli  III,  Lotharingiae  ducis,  sorore.  »  -  Travail 
juridique,  divisé  en  huit  chapitres  et  concluant  à  la  nullité  du 
mariage.  Non  indiqué  par  le  P.  Lelong,  ni  par  aucun  bibliographe 
à  notre  connaissance.  Nous  supposons  que  c'est  le  mémoire  fourni 
au  roi  Louis  XIU  par  l'assemblée  générale  du  Clergé  en  1687,  et 
qu'indique  Le  Maire,  Histoire  de  la  ville  et  duché  d'Orléans,  édition 
de  1 648 ,  in-folio,  I,  1 87.  Du  moins  le  prologue  paraît  être  l'œuvre 
de  théologiens  plutôt  que  de  juristes. 

Papier;  170  feuillets;  hauteur,  191  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  molle  en  parchemin.  -  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

524.  (I,  7  1.)  -  «  Mémoires  de  M.  de  Montrésor,  depuis  la  sortie  de 
«  Monsieur  du  Royaume  après  la  mort  du  duc  de  Montmorency, 
«jusques  à  l'année  i636.  »  -  Sous  ce  titre,  les  pièces  suivantes, 
toutes  imprimées  sous  le  titre  de  Mémoires  du  comte  de  Montrésor, 
Cologne,  Sambix,  i664,  2  vol.  in-12.  Nous  donnons  le  titre  de 
chaque  morceau,  en  renvoyant  au  volume  et  à  la  page  de  l'édi- 
tion : 

1.  «Relation  de  la  retraicte  de  Monsieur  en  Flandre,  sa  récep- 
«  tien,  les  intrigues  de  la  cour  pendant  son  séjour  et  son  retour  en 
«  France.  »  (I,  1-1  27.) 

2.  «  Mort  de  Carondelet,  gouverneur  de  Bouchain,  mentionnée 
«  aux  mémoires  cy  dessus,  pour  intelligence  avec  le  cardinal  de 
«  Richelieu.  •  (I,  128.) 

3.  «  Paroles  d'aigreur  entre  Monsieur  et  le  duc  d'Elbeuf ,  ensuite 
«de  l'assassinat  ci-dessus.  »  (I,  i4o.) 

ài. 


324  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

4.  «  Mémoires  de  M.  de  Fontrailles,  contenant  ce  qui  s'est 
«  passé  pendant  la  faveur  de  Monsieur  le  Grand  jusques  à  sa  mort.  » 
(I,  283-333.) 

5.  «  Divers  mémoires  du  cardinal  de  Richelieu  à  MM.  de  Cha- 
'1  vigny  et  Desnoyers,  estans  auprès  du  Roy  après  l'arrest  de  Mon- 
«  sieur  le  Grand,  avec  les  lettres  de  Monsieur  tant  au  Roy  pour 
«  obtenir  son  pardon,  qu'aux  dicts  sieurs  cardinal  et  ministres,  pour 
«  implorer  leur  assistance,  ensemble  la  confession  de  Monsieur,  sa 
«  soubmission  de  vivre  en  particulier  dans  le  Royaume ,  advis  de 
«  MM.  Bignon  et  Talon  que  la  déclaration  des  enfans  de  France 
«  sert  de  preuve  sans  qu'ils  soient  subjects  à  confrontation,  procez- 
'<  verbal  de  la  réception  de  ladite  confession  de  Monsieur  par  Mon- 
'<  sieur  le  chancelier,  et  le  raport  du  procez.  »  (I,  1 53-282.) 

Papier;  hauteur,  36 1  millimètres;  xvn"  siècle.  Cette  copie  ne  paraît  pas 
prise  sur  l'imprimé  plus  haut  cité. 

Reliure  du  temps,  en  veau  brun.  —  Jésuites;  don  de  Jean-Baptiste  Colbert 
de  Villacerf,  archevêque  de  Toulouse  (1687-1710). 

N°  525.  (Ancien  69.)  -  «Ambassades  et  négociations  du  comte  d'Es- 
«  trades  en  Angleterre  depuis  1637  jusqu'au  traité  de  l'achat  de 
n  Dunkerque  en  1662.  »  —  Le  titre  est  incomplet,  car  le  manuscrit 
contient  aussi  la  relation  des  ambassades  du  comte  d'Eslrades  en 
Hollande  et  en  Italie.  Le  volume  commence  par  une  instruction  du 
cardinal  de  Richelieu  au  comte  d'Estrades,  ambassadeur  pour  le 
roi  en  Angleterre,  datée  de  Rueil,  12  novembre  1637,  et  finit 
par  une  lettre  de  Louis  XIV  au  chancelier  d'Angleterre,  datée 
de  Paris,  3o  octobre  1662.  Ce  recueil  a  été  imprimé  à  Amster- 
dam en  1718.  Sur  son  authenticité,  voyez  un  article  de  M.  Ivan 
Goll,  dans  la  Revue  historique,  année  1877,  III,  288-296,  et  IV, 
278-826. 

Papier;  558  pages;  hauteur,  35o  millimètres;  xyiii"  siècle. 
Rehure  du  temps,  en  veau.  —  Provenance  inconnue. 

526.    (1,   188.)  -  Ambassade    du    comte   d'Estrades   en   Angleterre 
(166 1-1 663).  Le  volune  s'ouvre  par  le  compUment  de  l'ambas- 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  325 

sadeur  à  Charles  II;  suivent  ses  dépêches  du  21  juillet  i66i  au 
4.  janvier  166  3;  la  plupart  sont  datées  de  Londres  et  de  Chel- 
sea.  -  Viennent  ensuite  des  «  Mémoires  que  j'ay  dressés  pour  me 
n  servir  d'instructions  allant  à  la  court  en  avril  1 6  6  2 .  »  -  A  la  lin  du 
volume ,  on  trouve  :  1 .  «  Etat  des  forces  de  terre  et  de  mer  de  sa 
«Majesté  Britannique,  l'état  de  ses  finances  pour  l'année  i663, 
«  la  religion  du  pays,  la  liste  des  officiers  du  royaume.  »  Suivi  d'une 
notice  sur  les  fonctions  du  Parlement  d'Angleterre  et  sur  les  cours 
et  tribunaux  du  pays.  —  2.  «  Discours  sur  le  Parlement,  fait  et  qui 
«  m'a  esté  envoyé  de  Hollande  par  M.  de  Comminges.  »  Ce  person- 
nage est  probablement  Gilbert  de  Choiseul,  évêque  de  Comminges 
(1644-1671). 

Papier;  286  feuillets;  hauteur,  274  miHimètres;  xvii' siècle.  Copie  du  temps. 
Cartonné.  —  Ancien  3 18. 

N°  527.   (II,  8.)  -  Mémoire  sur  les  finances  du  royaume  de  France, 

dressé  par  ordre  du  cardinal  de  Richelieu,  et  daté  du  i5  avril 

i64i.  -  Après  un  court  préambule  sur  la  nécessité  de  se  rendre 

compte  de  l'état  des  finances  du  royaume ,  on  trouve  :  1  °  le  tableau 

résumé  des  budgets  de  1 635  à  1 639  ;  2"  les  dépenses  par  élections 

et  pays  d'Etat;  3°  un  «  Project  pour  augmenter  le  revenu  du  Roy 

«  et  descharger  son  peuple  ;  »  4"  le  tableau  des  dépenses  réduites 

après  la  paix  ;  5°  un  «  Etat  des  offices  dont  les  quittances  ont  été 

«  délivrées  à  Sabathier,  conseiller  du  Roy,  trésorier  et  receveur 

«général  de  ses  finances  extraordinaires  et  parties  casuelles,  »  de 

1639  à  1  64i- 

Papier;  hauteur,  35o  millimètres;  xvn'  siècle.  Copie  du  temps. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Ancien  259. 

528.  (II,  86 ^)  —  «Particularités  remarquées  en  la  mort  de  Mes- 
•  sieurs  de  Cinq-Mars  et  de  Thou,  à  Lion,  le  vendredi  12  sep- 
«  tembre  i642.  »  -  Cet  opuscule  a  été  imprimé  sans  lieu  ni  date, 
28  pages  in-4''  (Bibliothèque  nationale.  Imprimés,  L6'",  n.  3296); 
voyez  aussi  le  P.  Lelong,  III,  n"  33746. 

Papier;  127  pages;  hauteur,  i35  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps,  en  veau.  -  Provenance  inconnue. 


326  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

N°  529.  (II,  52.)  -  «Mémoires  de  Monsieur  ie  comte  de  Servient  de- 
l' puis  le  commencement  de  la  guerre  d'Allemagne  jusques  au 
«  traité  de  [Munster].  «  -  Mémoire  justificatif  de  la  conduite  de 
la  France,  avec  une  histoire  sommaire  des  troubles  d'Allemagne 
depuis  Charles-Quint.  -  Paraît  inédit;  voyez  Lelong,  III,  SoÔgS. 
Le  même  opuscule  forme  le  n"  4  du  manuscrit  Sa  i  (voir  plus 
haut,  p.  322). 

Papier;  i3o  feuillets;  hauteur,  23o  millimètres;  xvii°  siècle. 
Reliure  du  tenips.  -  Jésuites;  don  de  Jean-Baptiste  Colbert,  archevêque  de 
Toulouse. 

530.  (I,  106.)  -  Recueil  de  plusieurs  pièces  relatives  à  l'histoire  de 
la  Fronde,  empruntées  pour  la  plupart  aux  mémoires  de  La  Roche- 
foucauld. Pour  ces  dernières,  nous  renvoyons  à  l'édition  de  1754, 
2  vol.  in-8°. 

i .  «  Narration  sincère  et  véritable  de  tout  ce  qui  s'est  passé  en 
«  France  depuis  le  commencement  de  la  régence  d'Anne  d'Austriche 
"jusques  au  temps  de  la  sortie  de  Monsieur  le  Prince,  arrivée  en 
«  1 662.  »  —  Commencement  :  «  11  est  quasi  impossible  d'escrire  une 
<(  relation  bien  juste.  .  .  »  -  Edit. ,  I,  199;  voir  également  les  ma- 
nuscrits 53 1,  p.  327,  et  533,  p.  33o. 

2.  (Fol.  52)  «Narration  du  proceddé  de  M.  de  Longueville 
«pendant  les  mouvemens,  apprès  qu'il  eut  abandonné  Paris  pour 
«  aller  en  Normandie.  »  -  Commencement:  «M.  de  Longueville, 
«  entrant  dans  le  vieux  palais  de  Rohan ...»  -  Cette  relation  est 
généralement  attribuée  à  Saint-Évremond;  imprimée ,  édit. ,  1 ,  34 1  ; 
voir  également  le  manuscrit  53  1,  p.  327. 

3.  (Fol.  61)  «  Remarques  particuUères  sur  la  conduicte  de  M.  le 
«  Prince  pendant  les  mouvemens.  >>  -  Commencement  :  «  La  raison 
«  qui  a  obligé  M.  le  Prince  à  quitter.  .  .  »  -  Edit.,  II,  364. 

4-  (Fol.  i48)  «  Relation  du  combat  d'entre  les  ducz  de  Beaufort 
«  et  de  Nemours,  arrivé  le  mardi  xxx  juin  i652.  «  -  Commence- 
ment :  «M.  le  duc  d'Orléans,  ayant  réglé  ceux  qu'il  vouloit.  .  .  » 
-  Imprimé  la  même  année  à  Paris,  10-4°. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  327 

5.  (Fol.  i5i)  «  Lettre  de  M.  le  cardinal  Mazarin  à  M.  le  comte 
«  de  Brienne.  »  —  Commencement  :  «  La  Royne  a  creu,  à  ce  que 
«j'apprends.  .  .  »  -  Edit.,  II,  A29. 

6.  (Fol.  i56)  «Articles  et  conditions,  dont  son  A.  R.  et  M.  le 
«  Prince  sont  convenus  pour  l'expulsion  du  cardinal  Mazarin  hors 
«  du  Royaume,  en  conséquence  des  déclarations  du  Roy  et  des 
«  arretz  des  Parlemens  de  France ,  intervenus  sur  icelles.  »  -  Edit. , 
II,  439. 

7.  (Fol.  161)  «  Les  intrigues  de  M.  le  Prince  avec  la  cour.  »  - 
Commencement  :  «  Quelque  temps  après  la  retraicte  de  M.  de  -Lor- 
i<  raine ,  le  public  fut  assez  persuadé ...»  Manifeste  en  faveur  du 
duc  d'Orléans.  Voir  également  le  manuscrit  533. 

8.  (Fol.  168)  «  Response  faicte  aux  mémoires  de  Monsieur  le 
n  comte  de  la  Chastre  par  M.  le  comte  de  Brienne ,  secrétaire 
"  d'Estat.  »  -  Commencement  :  «  Il  eust  esté  à  désirer  pour  la  répu- 
«  tation  du  comte  de  la  Chastre.  .  .  »  -  Imprimée  souvent,  notam- 
ment dans  la  collection  Michaud  et  Poujoulat,  III,  3,  p.  297. 

Papier;  188  feuillets;  hauteur,  822  millimètres;  xvii°  siècle.  Sur  un  feuillet 
de  garde  sont  écrits  les  noms  suivants  :  Pugel,  Labarthe. 
Reliure  aocienae,  en  veau.  —  Ancien  489. 

N"  531.  (I,  2  4o.)  -  «Mémoires  de  Monsieur  le  duc  de  La  Rochefou- 
•  cauld.  »  Sous  ce  titre,  les  morceaux  suivants  : 

1 .  «  Mouvements  de  1 648.  Siège  de  Paris  jusques  au  retour  du 
«  Roy  à  Paris,  1649.  »  -  Commencement  :  «  Il  est  quasi  impossible 
«  d'écrire  une  relation  bien  juste.  .  .  »  -  Voiries  manuscrits  53o, 
n.  1,  p.  32G,  et  533,  p.  33o. 

2.  «  Voyage  de  Monsieur  le  duc  de  Longueville  à  Rouen,  1 649-  » 
-  Commencement  :  «  Monsieur  de  Longueville  entrant  dans  le 
«  vieux  Palais.  .  .  »  Voir  le  manuscrit  53o,  n.  2 ,  p.  32  6. 

3.  «  Retour  de  M.  le  Prince  à  Paris  et  la  seconde  guerre  de  Paris 
«en  i652.  »  -  Commencement:  «La  guerre  se  soutenoit  dans  la 
«  Guicnne  bien  plus  par  la  vigilance.  .  .  »  Edit.,  Il,  25o-428.  Voir 


328  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

le  manuscrit  533.  A  la  suite  (p.  126),  se  trouve  le  petit  pamphlet 
intitulé  :  Apologie  du  duc  de  Beaufort  (voir  plus  bas,  n.  533,  p.  33 1  ), 
qui,  ici,  est  formellement  attribué  à  Saint-Evremond  par  une  note 
d'une  main  du  temps,  p.  162. 

Papier;  168,  179  et  162  pages;  hauteur,  198  millimètres;  xvii' siècle. - 
Anciep  possesseur  :  F.  Marcelier. 
Dérelié.  —  Provenance  inconnue. 

N°  532.  (I,  264.)  —  Recueil  de  pièces  relatives  au  cardinal  de  Retz. 
Quelques-unes  ont  été  publiées  dans  le  Complément  des  Mémoires  du 
cardinal  de  Retz,  par  ChampoUion-Figeac ,  à  la  suite  des  Mémoires 
dans  la  collection  Michaud  et  Poujoulat.  Nous  indiquons  pour  ces 
pièces  les  pages  de  l'édition  : 

1 .  «  Discours  sur  la  conduite  et  l'emprisonnement  de  Monsieur 
«  le  cardinal  de  Rets.  —  Il  est  bien  malaisé  de  garder  le  silence  dans 
«  une  oppression  manifeste ...» 

2.  (Fol.  33-58)  «Lettre  du  cardinal  de  Rets,  archevêque  de 
«  Paris,  aux  archevêques  et  évêques  de  France.  -  Messieurs,  je 
«  m'estimerois  indigne  du  rang.  ,  .  »  i4  décembre  lôÔA- 

3.  (Fol.  59-60)  Mandement  du  cardinal.  «Nous  eussions  sou- 
«  haité  de  toute  la  passion  de  nostre  ccetu".  .  .  >>  28  juin  i655. 

Ix.  (Fol.  61)  Mandement  de  Jean-Baptiste  Chassebras,  archi- 
prêtre  et  curé  de  la  Madeleine,  grand  vicaire  de  Paris,  du  28  juillet 
i655. 

* 

5.  (Fol.  63-67)  Quatre  lettres  du  cardinal  :  au  roi,  Rome, 
2  janvier  i656  :  «  La  croyance  que  j'ay  que  le  choix.  .  .  »  (édit. , 
p.  5i65)  ;  —  à  la  reine  mère,  du  même  j[pur  :  «  La  piété  de  V.  M.  fait 
«  qiie  je  prens.  .  .  »  (édit.,  p.  565)  ;  -  aux  membres  de  l'assemblée 
générale  du  clergé,  Rome,  l\.  janvier  1 656  :  «  J'avois  résolu  de  vous 
«  rendre ...»  (édit. ,  p.  566  )  ;  -  aux  évêques  de  Chartres ,  d'Orléans 
et  de  Meaux,  du  même  jour  :  «  Je  n'ay  point  reçeu  la  lettre .  .  .  »  " 

6.  (Fol.  69-71)  Mandement  du  cardinal  pour  exciter  tous  les 
fidèles  de  son  diocèse  à  prier  Dieu  avec  ferveur  en  ce  saint  temps  pour 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  329 

la  paix  généralle  (Rome,  1 3  mars  1 656) ,  avec  lettre  d'envoi  à  M.  du 
Saussai ,  grand  vicaire  de  Paris. 

7.  (Fol.  73-75)  Serment  de  fidélité  du  cardinal  de  Retz  au  Roy; 
Rome,  1^'  mai  i656. 

8.  (Fol.  77-95)  Mémoire  du  cardinal  aux  membres  de  l'assemblée 
du  clergé,  Rome,  8  mai  i656.  —  «MM.,  je  vous  adresse  encore 
«  une  fois  mes  plaintes ...» 

9.  (Fol.  97-101)"  Mémoire  des  entreprises  faites  contre  l'Eglise 
«  en  l'affaire  de  M.  le  cardinal  de  Rets.  .  .  »  En  2  5  articles. 

1  o.  (Fol.  1  o3-i  o4)  Révocation  de  M.  du  Saussai,  grand-vicaire 
de  Paris,  par  le  cardinal.  Rome,  i5  mai  i656. 

1  1.  (Fol.  105-109)  Mémoire  sur  ladite  révocation.  -  «11  est 
«  difficile  de  comprendre  qu'on  puisse  douter.  .  .  » 

12.  (Fol.  1  1  2-1 1  /i)  «  Aux  fidèles  du  diocèse  de  Paris.  -  Si  l'in- 
«  térest  de  l'Église ,  si  l'amour  de  la  vérité ...» 

i3.  (Fol.  1 1 5-1 16)  Nomination  par  le  cardinal  d'im  officiai  de 
Paris,  Rome,  28  mai  i656. 

i4.  (Fol.  117)  Lettre  du  cardinal  au  pape.  -  «Lorsque  j'eus 
«  l'honneur  de  recevoir  les  commandemens  de  V.  S. ...»  5  août 
i656. 

i5.  (Fol.  1 19-122)  Lettre  du  même  aux  membres  de  l'assem- 
blée générale  du  clergé.  —  «  MM.,  ayant  appris  la  peine  que  vous 
«  avez  témoignée.  .  .  »  i5  septembre  i656. 

1 6.  (Fol.  12  3-1  2A)  Autre  du  même  aux  mêmes.  -  «  MM.,  c'est 
«  avec  déplaisir  que  je  me  sens  obligé.  .  .  »  i  2  octobre  1  656. 

17.  (Fol.  125-127)  Autre  du  même  aux  mêmes.  -  «Je  viens 
«  d'apprendre  vostre  dernière  délibération.  .  .  »  Le  Plessis,  3i  oc- 
tobre i656.  Voir  l'édit.  plus  haut  citée,  p.  570. 

18.  (Fol.  129-187)  Imprimé,  renfermant  le  n°  8. 

Papier;  iSy  feuillets  (feuillets blancs:  6q,  68,  72,  76,  96,  102,  iio,  m, 

M&N.  DES  BIBL.  —  TU.  4l 


•  !  »v; 


SSÙ  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

118,  127,  128);  hauteur,  281  millimètres;  xvii°  siècle.  Copie,  qui  parait 
excellente. 

Cartonné.  -  Ancien  355.  Sur  le  plat,  les  mots  suivants  :  à  M.L.  D.  B. 

N"  533.  (I,  60.)  -  Recueil: 

1 .  «  Répertoire  ou  table  générale  des  chartes  et  titres  du  Trésor 
•  de  la  Saincte  Chapelle  de  Paris,  selon  qu'elles  ont  esté  placées  par 
«  les  officiers  d'icelle  en  des  armoires  neufves  et  tiroirs  en  1660.  » 
Projet  de  table  alphabétique  des  matières  par  ordre  alphabétique 
de  noms  de  lieux  ;  nous  n'avons  que  le  cadre  de  la  table  et  le  mot 
Auvergne  complet. 

2.  (Fol.  1  34-1  75)  «  Traité  des  droicts  du  Roy  sur  le  duché  de 
«  Bar.  »  Premiers  mots  :  «  Le  Barrois  est  un  duché,  qui  a  pour  ville 
«  principalle  Bar  le  Duc ...» 

3.  (Fol.  1  76-2  i4)  «  Traicté  de  suspension  généralle  d'armes  en 
«  l'Empire,  par  le  roy  de  la  Grand'Bretagne  pour  son  gendre  le 
«  comte  Palatin  et  ceux  de  son  party,  et  la  sérénissime  infante  archi- 
«  duchesse  d'Autriche,  au  nom  de  sa  Majesté  Impérialle  et  du  Roy 
«  catholique.  Fait  à  Londres,  le  1"  may  iGaS  (stile  nouveau),  et 
«  stile  anglois  le  2  1  avril.  » 

4.  (Fol.  21 4-2 ai)  «Extraicls  des  registres  de  la  Chambre  des 
«  Comptes,  pour  justilier  de  l'ordre  observé  entre  le  Parlement  et 
«  la  Chambre  en  toutes  les  processions  et  cérémonies  publiques  pen- 
«  dant  les  deux  derniers  siècles.  »  La  fin  de  cet  article  manque. 

5.  Fragments  des  mémoires  de  La  Rochefoucauld,  formant 
quatre  morceaux  dont  les  titres  suivent  : 

a.  (Fol.  4o4-443)  «  Ce  qui  s'est  passé  depuis  le  commencemonl 
«  de  la  guerre  jusques  au  temps  de  la  sortie  de  M'  le  Prince  hors 
«  du  Royaume,  qui  fut  en  i652.  »  Voir  plus  haut  les  manuscrits 
53o,p.  326,  et  53i,p.  327. 

b.  (Fol.  444-46o)  «Retour  de  Monsieur  le  Prince  k  Paris.  - 
«Seconde  guerre  de  Guyenne  (iGSa).  »  Voir  le  manusôrit  53  i, 
n,  3,  p.  337. 


BIBLIOTHÈQUE  DE  TOULOUSE.  331 

e.  (Fol.  461-^62)  «Remarques  sur  les  intrigues  de  paix  et 
«  négotiations  de  Monsieur  le  Prince,  faictes  à  la  cour.  »  Voir  éga- 
lement le  manuscrit  ô3o,  n.  7,  p.  837. 

d.  (Fol.  463-473)  «  Apologie  ou  deffence  de  Monsieur  de  Beau- 
«  fort  contre  la  cour,  la  noblesse  et  contre  le  peuple.  »  Edit.  de 
1754,  II,  400-/I28.  Voir  le  manuscrit  63 1,  p.  828. 

Papier;  291  feuillets  (foliotés  de  1  à  221  et  de  Ao3 à  473); hauteur,  SyS mil- 
limètres; ivn*  siècle.  Plusieurs  mains. 
Dérelié.  —  Ancien  38. 

N°  534.  (II,  64-)  -  Portraits  des  membres  du  Parlement  de  Paris.  — 
Notes  rédigées  probablement  par  Pellisson  pour  le  surintendant 
Fouquet,  au  commencement  de  l'année  i  660.  Elles  ont  été  publiées 
plusieurs  fois  et  notamment,  d'après  plusieurs  manuscrits,  dans  la 
Revue  nobiliaire,  Angers,  i863,  in-8°,  t.  I,  106-175,  et  dans  la 
Correspondance  udministrative  sous  Louis  XIV,  II,  83  et  suiv. 

Papier;  60  pages;  hauteur,  229  millimètres;  xvii"  siècle. 
Reliure  du  temps.  —  Ancien  2606. 

535.  (C,  5.)  -Fouquet.  -  «  De£Fences  sur  tous  les  poiuctz  de  mon 
«  procez,  que  j'aurois  à  proposer,  syj'estois  devant  mes  juges  natu- 
«  relz.  »  -  Commencement  :  «  Sy  la  longueiu"  du  temps  que  l'on 
»  employé  à  cbercher  des  faictz,  des  tesmoins  et  des  pièces,  et  la 
«  multiplicité  des  chefz  d'accusation  contre  un  homme  le  lendent 
•  coupable.  .  .  »  -  A  la  fin,  cinq  actes  des  années  i663,  i664, 
i658,  1669  et  1660,  relatifs  à  Belle-Isle  et  aux  charges  remplies 
par  Fouquet  et  par  Servien.  -  Sur  ces  Défenses  de  Fouquet,  dont  le 
présent  manuscrit  n'est  qu'un  fragment,  voyez  les  Mémoires  sur  la 
vie  publique  et  privée  de  Fouquet,  de  M.  Chéruel,  Paris,  i  8G2 ,  in-S", 
t.  I,  préface. 

Papier;  190  feuillets;  hauteur,  35o  millimètres;  xvii*  siècle. 
Reliune  en  parchemin.  —  Don  de  l'abbé  d'Héliot. 

536.  (1,72.)  -  1 .  «  Mémoires  de  Monseigneiu'  de  Marca,  archevesque 
«  de  Toulouse ,  contenant  l'examen  d'une  thèse  soutenue  au  collège 

ia. 


332  CATALOGUE  DES  MANUSCRITS. 

«de  Clermont,  touchant  l'infaillibilité  du  pape.»  1662.  En  tête, 
billets  échangés  à  cette  occasion  entre  le  chancelier  le  Tellier  et 
Marca,  plus  un  sommaire  des  articles.  Ce  mémoire  paraît  inédit,  du 
moins  n'est-il  indiqué  ni  par  Moréri ,  ni  par  le  P.  Lelong.  C'est  une 
copie  du  temps. 

2 .  «  Table  alphabétique  des  matières  contenues  dans  le  présent 
«  procez  verbal.  »  -  C'est  la  table  assez  étendue  d'une  session  de 
l'assemblée  générale  du  clergé  de  France,  cfui  paraît  être  celle  de 
1625.  Le  procès-verbal  lui-même  n'existe  plus  actuellement  dans 
le  volume.  De  la  même  main  que  le  premier  article. 

3.  «  Discours  de  M.  de  La  Chastre,  sur  ce  qu'on  l'a  destitué  de  la 
«  charge  de  colonel  des  Suisses  (i644).  »  Edité  plusieurs  fois  à  la 
suite  des  mémoires  de  La  Rochefoucauld,  et  plus  récemment  dans 
la  collection  Michaud  et  Poujoulat,  3"  série,  t.  III. 

Papier;  hauteur,  35 1  millimètres;  xvii"  siècle.  Deux  mains. 
Reliure  en  veau  brun.  —  Jésuites;  don  de  Jean-Baptiste  Colbert,  archevêque 
de  Toulouse. 

N"  537.  (Ancien  101.)  -  Recueil  relatif  aux  droits  de  Marie-Thérèse, 
reine  de  France,  sur  une  partie  des  possessions  espagnoles.  —  On 
y  remarque  notamment  les  articles  suivants  :  un  mémoire  de  Lan- 
glois,  intitulé  :  »  NuUitez  des  renonciations.  »  — Un  autre,  du  même  : 
«  Exemples  et  raisons  venant  de  l'histoire  d'Espaigne.  »  -  Du  même, 
un  mémoire  touchant  le  défaut  de  sommation.  -  Du  même  :  «  Contre 
«  les  ratiffications  du  Roy  et  de  la  Reyne.  »  —  Du  même  :  «  De  la 
«jonction